RSS
RSS



 


 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 2 :: Huis Clos (avril-juin 1998) Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rencontre surprise [ Kaysa ]

avatar
Iris Prescott
Étudiante en Magie Avancée
Nombre de messages : 1093
Célébrité sur l'avatar : Hilarie Burton (c)rose adagio
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Sep - 23:27
La journée d'Iris fut assez tranquille ou du moins, il ne s'était rien passé de très intéressant. La routine s'imposait peu à peu, même si les journées à Poudlard n'était plus ce qu'elles étaient : plus de cours, plus d'autorité ... Et pourtant, tout le monde s'habituait à ce nouveau quotidien, tant bien que mal, Iris compris. Même si sa petite fille lui manquait, elle avait énormément de chose à faire dans la journée, si bien qu'elle ne pensait à la situation que le soir, et le matin en se réveillant, quand elle n'avait rien d'autre à faire en fait. Et encore, certains soir, comme celui ci, elle se retrouvait à inspecter chaque recoin du château pour éviter que trop de gens ne s'y promène la nuit. Pourquoi cela ? Parce qu'elle s'était engagée dans une brigade créée par le préfet en chef de l'école, Aaron Kingfell. Le Serpentard n'était pas forcément son ami, mais il était un peu comme son suppérieur donc elle le respectait. Pourtant, elle ne savait pas trop ce qu'il pouvait penser d'elle : tout ce qu'elle savait, c'était qu'il était très à cheval sur l'application du règlement, ce qui n'était pas le cas d'Iris, au début, où elle profiter de son statut pour participer à des fêtes, des sorties nocturnes ... Bref, des choses qui allaient à l'encontre d'une vingtaine de décrets au moins. Elle n'était donc pas la mieux placée pour être préfete mais les professeurs ne voyaient que ses bons résultats, son sérieux à l'époque. En cours, elle n'était pas du tout la même personne pour dire, et avant qu'elle ne tombe enceinte, tous les adultes pensaient qu'elle était une fille sage, sans problème et évidemment, il se sont vite rendus compte que ce n'était pas le cas. Ce qu'Iris n'avait pas compris, c'était pourquoi les professeurs ne lui avaient pas retiré son insigne de préfet, après avoir appris tout ce qu'elle avait fait ... Enfin, la Poufsouffle ne s'en plaignait pas, elle aimait trop son statut, ce qu'elle pouvait faire grâce à cette insigne. Et elle ne pensait pas à enlever des points ou réprimander les autres, non, plutôt à aider tous les plus jeunes à se retrouver dans le château, à les défendre ... Bref, tout le côté altruiste du statut.

Cette soirée, elle l'avait passé en compagnie de quelques connaissances de Poufsouffle, dans la salle commune, avant de partir faire un tour pour vérifier que personne ne s'aventurait dans les couloirs de Poudlard. Elle arpentait les couloirs, baguette en main, songeuse. D'abord, elle pensa à Madeleine et à ses parents, mais surtout à sa fille. Comment grandissait-elle ? Etait-elle en bonne santé ? Comment ressentait-elle son absence ? Que des questions de ce genre. Sentant ses larmes monter, elle chassa l'image de l'enfant de sa tête, en réfléchissant au programme des cours de la semaine. Le lendemain, elle était censé donner un cours d'histoire de la magie, une matière délicate : il fallait essayer de rendre le cours intéressant, trouver une manière originale de relater les divers faits historique afin de capter l'attention des élèves. Iris savait que ce cours n'était pas très apprécié, mais ce n'était pas une raison pour le négliger et favoriser l'étude des sorts, ou de la métamorphose, bien plus passionante, même au yeux d'Iris. Alors, de temps en temps, une fois par semaine, elle gérait un groupe de quelques élèves volontaires – peu nombeux – et essayait de rendre la matière un peu plus attirante. Elle faisait participer les élèves au maximum, par exemple, et illustrer beaucoup ses propos avec des sorts. Là, elle réfléchissait à un moyen d'attirer plus d'élèves dans son cours. Depuis qu'elle avait commencé, elle devait avoir gagné un ou deux élèves tout au plus, seuls les passionés étaient présent dès le début.

Iris était au cinquième étage lorsqu'elle entendit un bruit qui la fit sortir de ses pensées. Pourtant, ce ne fut pas un vacarme assourdissant, loin de là. C'était comme une rafale de vent, en plus léger. Et en se concentrant, elle remarqua que ce truc se rapprochait. Cependant, il n'y avait pas de fenêtre, seulement des tableaux qui s'agitaient, eux aussi. Donc ça ne pouvait pas être le vent. Iris se pressa alors : serait-ce des sorts lancés à tout va ? Un duel ? Dans tous les cas, c'était son devoir d'aller voir. Elle n'était pas préfete, ni membre de la brigade pour rien !

La Poufsouffle arriva au bout du couloir en peu de temps, tout juste pour voir passer un balai avec ... Kaysa Potter. D'un côté, la trouver sur un balai le soir ne l'étonnait pas. Elle avait toujours été intrépide, et elle n'avait pas peur de se faire prendre, surtout qu'aujourd'hui, elle menait une petite bande et elle faisait donc partie des personnes respectée du château ou du moins, c'était comme ça qu'Iris le voyait. Kaysa et elle n'était pas de la même maison, mais cela ne les empêchait pas d'être amie. Au début, pourtant, la Gryffondor trouvait Iris trop sérieuse, ce qui était vrai et puis lorsque la jeune mère s'interessa à autre chose qu'à ses devoirs, elles firent connaissance et peu à peu, elles se trouvèrent pas mal de points communs, comme le goût pour la fête. Enfin, Kaysa batait toujours Iris sur ce point, la Poufsouffle continuait à être rigoureuse et à faire ses devoirs de la même façon qu'en première année, surtout depuis qu'Iris était tombée enceinte. Voyant que Kaysa était en train de partir, ne l'ayant peut être pas vu ou prise pour quelqu'un d'autre, Iris se mit à courir derrière elle, l'interpelant.

- Kaysa ! C'est moi, Iris !

La jeune Gryffondor s'arrêta rapidement et descendit de son balai. Iris la regarda alors, sourcils froncés. Une forte odeur remonta dans son nez et elle manqua de rendre son dîner. Mais que lui était-il arrivé ? Elle avait l'air énervé, qui plus est ... Et son sac était trempé également. Elle avait l'air d'avoir passé un mauvais quart d'heure, en tout cas. Iris s'approcha, inquiète pour elle et, pensant bien faire, lança un sortilège de nettoyage.

- Mais qu'est ce que t'as fait pour être dans un état pareil ? Souffla Iris, encore sous le choc de trouver son amie ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3343
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Sep - 15:31
    Kaysa n’avait pas posé pied à terre depuis qu’elle venait de quitter Kingfell et sa bande d’imbécile. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour arriver du 1er étage au 5ème sur son balai. Elle volait aussi vite qu’elle le pouvait à travers les couloirs du château, l’esprit ailleurs. La brunette était particulièrement remontée contre le préfet en chef et ne comptait pas le laisser s’en tirer aussi facilement. Il voulait la guerre, il allait l’avoir. Certes, elle n’avait reçu aucune attaque physique -et on pouvait dire que vu la situation dans laquelle elle était précédemment, elle avait eu de la chance- mais lui vomir dessus. C’était bas, et pathétique…. Et écœurant on était tous d’accord sur ce point.

    Ces six dernières années, Kaysa n’avait jamais accordé plus d’attention que cela au 7ème année. Certes, il n’avait pas arrêté d’essayer de la coincer, sans résultat. Mais cette chasse amusait la brunette avant aujourd’hui. Voir ce pauvre Aaron échouait à chaque fois qu’il essayait de l’attraper en train d’enfreindre le règlement était divertissant. Mais depuis qu’Hellson avait fait disparaitre les professeurs, le Serpentard allait beaucoup trop loin. Ce n’était pas la première fois que des élèves plus jeunes étaient venus se plaindre de Kingfell, quand ils n’avaient pas trop honte d’en parler à leur entourage. Mais elle n’avait jamais eu affaire à lui depuis la mise sous huis clos du château, et maintenant que c’était chose faite, elle n’allait pas laisser Aaron continuer son petit manège sans opposer de résistance. Foi de Potter, il allait regretter son petit numéro de tout à l’heure. Les idées arrivaient en abondance dans la tête de la Gryffondor. Des idées qui, elle n’en doutait pas, plairait à ce cher Aaron.

    Perdu dans ses pensées, elle ne fit pas attention quand elle croisa Iris Et ce fut seulement lorsque la jeune fille l’appela qu’elle ralentit et tourna la tête afin de voir qui l’appelait. Elle reconnut son amie de Poufsouffle : Iris qui courrait après elle. Enfin son amie, du moins l’était elle il y avait encore peu de temps. Mais Kaysa avait appris récemment qu’Iris avait rejoint la brigade de Kingfell, décidemment tout revenait constamment à lui en ce moment. Pourquoi avait elle rejoint cet imbécile ? Kaysa n’en avait aucune idée mais ça ne ressemblait pas à son amie, ou alors elle avait bien changé en peu de temps.

    Kaysa arrêta rapidement son éclair de feu et posa pied à terre, son sac dégoulinant de bièraubeurre à côté d’elle. Quand elle volait, elle sentait à peine l’odeur de bile toujours présente sur ses vêtements mais une fois arrêté, l’odeur était beaucoup plus forte ce qui amena un froncement de nez de la part de sa camarade et de Kaysa par la même occasion. La Poufsouffle ne tarda pas à lui jeter un sortilège de nettoyage, chose qu’allait faire Kaysa si la blonde ne l’avait pas devançait.

    Kay’ lâcha un bref merci à la demoiselle qui aurait été surement plus aimable dans d’autres circonstances.

    - Mais qu'est ce que t'as fait pour être dans un état pareil ?

    « Qu’est-ce que j’ai fais ? Forcement, c’est de ma faute… Kaysa Potter, la grande délinquante de Poudlard. C’est bien ça que vous rabâche votre pathétique chef de brigade… » Lâcha la Gryffondor passablement agacée par la question d’Iris.

    Elle était déjà énervé et la question d’Iris était plutôt mal venu vu les circonstances. Qu’elle lui demande qui lui avait fait ça… ça pouvait passer. Qu’elle lui demande ce qu’elle avait fait pour être dans cet état moins. Certes, il était de notoriété publique que Kaysa et le règlement cela faisait deux. La demoiselle ne s’en cachait pas qu’elle adorait passer outre. Mais dans la situation actuelle, elle n’était responsable de rien d’autre que de refuser d’obéir à un abruti fini au QI sensiblement proche de celui d’un Veracrasse.

    « Mais contrairement à ce que tu sembles croire, le seul acte que l’on peut me reprocher c’est de ne pas avoir accepté d’obéir aux ordres de Kingfell et d’avoir refusé de le laisser jeter un coup d’œil à mon sac. » ajouta Kaysa toujours sur le même ton.

    Elle dirigea sa baguette vers son sac, baguette qu’elle n’avait pas lâché depuis qu’elle s’était arrêtée et jeta à son tour un sortilège de nettoyage sur son sac avant de s’agenouiller et chercher le parchemin vierge qui avait tant de valeur pour la brunette. Apparemment, il semblait intact mais pour en être sure, il allait falloir qu’elle ouvre la carte. Chose qu’elle ferait quand elle serait seule ou en tout cas, n’entourée de personne de confiance.

    Iris ne faisait pour l’instant plus parti de cette catégorie. Kaysa était prêt à accepter et pardonner tout de ses amis sauf une seule chose, qu’ils deviennent amis avec ses pires ennemis. Iris n’était peut être pas ami avec Kingfell mais elle avait rejoint sa brigade, cela voulait dire qu’elle était d’accord avec ses idées. L’exemple avait été fait plutôt dans l’année avec Alex, quand ce dernier avait trahi la promesse qu’il lui avait faite pour Sullivan. Même si la situation était totalement différente aujourd’hui.

    « T’étais la dernière personne que j’aurai pu imaginer rejoindre cette bande de Veracrasses… Ca ne doit pas être facile tous les jours d’humilier et torturer psychologiquement des gamins de onze ans parce qu’ils n’ont pas respecté le couvre feu ou je ne sais quel autre article du règlement. »

    Kaysa savait qu’elle était dure dans ses paroles, blessante même mais elle n’arrivait pas à comprendre comment Iris avait pu rejoindre Kingfell et accepter sa façon de faire respecter l‘ordre dans le château. Ca ne ressemblait absolument pas à la Poufsouffle qu’elle connaissait depuis quelques années à présent. Le fait qu’elle soit déjà énervée par son altercation précédente avec Kingfell n’aidant pas pour parler calmement avec Iris. En fait, c’était même pire. Avoir vu le Serpentard a l’œuvre ne faisait que la convaincre d’avantage qu’il était grand temps de mettre un terme au règne du préfet en chef et à sa brigade.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Iris Prescott
Étudiante en Magie Avancée
Nombre de messages : 1093
Célébrité sur l'avatar : Hilarie Burton (c)rose adagio
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Sep - 23:56
Tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Parfois, ce serait utile. Iris aurait dû rester muette face à l'état de la Gryffondor ... Ok, c'était son amie, une amie de longue date, mais se mêlait des affaires des autres comme ça n'était pas une bonne idée. Enfin, si elle avait posé cette question à Kaysa, c'était d'abord par inquiétude, et non pas pour parce qu'elle pensait qu'elle avait fait quelque chose de grave, qu'elle en était responsable ... Et puis, elle semblait sur les nerfs, donc Iris avait voulu savoir ce qui n'allait pas, sans s'attendre à ce que Kaysa soit remontée contre elle. Elle n'avait de raison pour l'être, non ? Apparemment, si.

Mais Iris fut d'abord surprise par le ton de la Gryffondor. C'était inhabituel, du moins vis-à-vis d'elle quoi. Kaysa et Iris n'avaient pas vraiment de sujet de disputes, même si elles avaient des objectifs différents : Kaysa préférait s'amuser et Iris travailler. Enfin, toujours est-il que la rouge et or était très remontée et elle était en train de se déchaîner sur Iris, légèrement. Mais la jeune mère pouvait s'énervait vite elle aussi, seulement, elle eut l'intelligence d'attendre ce que son amie avait à dire, et surtout, ce qui lui était arrivée.

Ainsi, Iris comprit qu'elle se trouvait dans cet état à cause d'Aaron Kingfell, le préfet en chef avec qui elle s'était alliée afin de maintenir un certain ordre dans le château, même si Iris était bien plus tolérante que lui. Pour elle, tant qu'il n'y avait pas de grande bagarre, tant que les élèves ne se mettaient pas en danger, elle les laissait s'amuser parce qu'à leur place, elle aurait fait la même chose. Bon, parfois, elle leur donnait un avertissement, pour les plus bruyants, et ceux dont elle connaissait la réputation, les plus bagarreurs, par exemple. Et pour ceux qu'elle aimait bien, elle leur conseillait même d'éviter certains couloirs, car elle savait qu'il y avait un autre patrouilleur à cet endroit. Oui, elle n'était pas franchement d'une grande aide à Kingfell, mais elle sévissait uniquement lorsque les élèves dépassaient les limites du raisonnable. Une petite ballade dans le château après le couvre feu devenu obsolète n'était pas un fait grave pour Iris. Par contre, saccager les couloirs, les salles de classe ou provoquer des duels, ça, elle ne tolérait pas. Évidemment, elle ne faisait pas de compte rendu détaillé de ce qu'elle faisait lors de son travail pour Aaron – travail non rémunéré au passage -, elle savait qu'il pouvait la virer comme il voulait. C'était SA brigade. Et contrairement à ce qu'on pouvait penser, Iris aimait bien en faire partie, même si l'équipe laissait à désirer tant il la méprisait : elle était bien vu par Aaron, cela s'était senti aux réunions, et elle n'était pas adepte de leur méthode. La Poufsouffle avait bien sûr eut vent de quelques faits concernant la violence avec laquelle certains membres traitaient les réfractaires au règlement. Évidemment, Iris n'approuvait pas, mais elle était loin d'imaginer à quel point les membres de la brigade étaient violents. Non, elle pensait qu'il s'agissait de simples sorts lancées pour punition, sans plus. Elle ne croyait pas complètement ceux qui lui racontaient comment un élève avait été presque torturé parce qu'il ne respectait pas le règlement, non, elle se disait que l'élève en question devait exagérer son récit, par pure colère ou indignation face à une nouvelle autorité. Bref, elle ne pensait pas une seule seconde à telle point la situation était devenue si catastrophique et que la bande de Kingfell – dont elle faisait partie – se croyait tout permis dans le château. Par naïveté peut être, ou bien elle ne voulait pas avouer que la brigade était en fait un échec.

Iris croisa les bras sur sa poitrine, songeuse. Kaysa avait donc eu une altercation avec Aaron et apparemment, ce n'était pas juste une petite histoire comme on en voit souvent ces temps-ci, vu l'état dans lequel elle se trouvait lorsque la Poufsouffle l'avait arrêté. Et voilà maintenant qu'elle lui reprochait d'être rentrée dans la brigade Kingfell tout en lui mettant sur le dos la maltraitance des jeunes élèves. Là, Iris était obligée d'intervenir parce qu'elle n'acceptait pas qu'on la croit capable de faire ça.

- Eh oh ! Attend une minute. Tu penses vraiment que je torture les premières années ? Tu me connais plus que ça, non ? Franchement, quelqu'un t'as raconté que je lui ai lancé un sort juste pour le plaisir de faire du mal ? Ou c'est juste toi qui t'imagine que comme je suis dans la brigade d'Aaron, j'agis comme un stupide troll qui dit oui à tout ?

Non, Iris n'était pas d'accord avec tout ce que pouvait dire le Serpentard et dès qu'elle avait une réflexion à lui faire, elle n'hésitait pas. Mais c'est lui qui avait le dernier mot, vu qu'il s'agissait du chef. Donc s'il décidait de quelque chose, Iris devait s'y tenir. Comme le fait qu'il ne ferait rien contre Gossip Feather.

- Et puis si j'ai rejoins Aaron, c'est parce que c'est le seul qui a fait quelque chose pour mettre un peu d'ordre dans le château. Voir tous ces gosses faire la queue à l'infirmerie parce qu'ils avaient été attaqués par un Serpentard plus âgé, par exemple, j'en avais marre. Et pour moi, la brigade s'était un moyen d'arrêter tous ces duels inutiles, de faire quelque chose pour que Poudlard ne soit pas un champs de bataille, qu'on trouve un peu d'ordre dans tout ce chaos. Evidemment, je pensais pas qu'Aaron soit capable de faire ... De faire tout ce qu'il fait quoi.

Iris ne savait pas ce que faisait Aaron exactement, elle n'en avait jamais été témoiin. Et elle n'avait pas voulu être agressive vis à vis de Kaysa. Au final, c'était elle la victime. Sauf qu'elle avait la fâcheuse habitude à s'emporter trop vite, surtout quand un sujet lui tenait à coeur, ou qu'elle avait quelque chose à défendre. C'est pourquoi elle se calma un peu et essaya de convaincre Kaysa qu'elle ne partageait pas les opinions de Kingfell, du moins pas toutes.

- Je suis dans la brigade pour de bonnes intentions, pas pour m'imposer comme une autorité puissante à Poudlard, dit-elle en levant les yeux au ciel. J'ai aucune influence sur les décisions d'Aaron, c'est lui le chef, c'est lui qui décide, c'est lui qui autorise telle ou telle méthode et j'avoue qu'il nous as laissé le champs libre et que certains ont sans doute un peu exagéré. Mais c'est pas mon cas et à ma connaissance, c'est pas si terrible que ça ...

Iris fronça les sourcils. Elle hésita un instant et continua.

- Enfin, ça doit l'être, vu dans l'état dans lequel tu te trouvais. Tu n'as rien fait qui ait pu énerver Aaron ? C'est lui qui s'est emporté ? Si je te demande ça, c'est pour connaître la vérité, hein, je ne veux accuser personne en particulier. S'il était là, je lui demanderai la même chose.

Avant de porter un jugement sur quiconque, la Poufsouffle préférait savoir ce qu'il s'était réellement passé. Elle avait adoucie le ton de sa voix, cherchant à comprendre et à calmer la fureur de son amie. Elle ne souhaitait pas non plus se brouiller avec elle à cause de la brigade et si elle devait choisir entre son amitié et sa place, le choix était vite fait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3343
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Oct - 20:02
    Spoiler:
     

    Kaysa était peut être allé un peu loin en accusant ouvertement Iris d’agir de la même façon que n’importe quel autre stupide membre de sa brigade. S’en prendre à des enfants de 11 ans en les humiliant ou en les terrorisant ne correspondait vraiment pas à son amie de Poufsouffle. Les paroles de la jeune fille en réponse à son accusation étaient donc justifiées. Pourtant, Kaysa ne put s’empêcher de rétorquer froidement aussi tôt la réplique de son amie terminé :

    « Apparemment, c’est le critère indispensable pour entrer dans cette brigade pourtant.»

    Les mots avaient à peine franchi ses lèvres qu’elle regrettait déjà ses paroles. Iris ne méritait pas qu’elle s’adresse à elle ainsi. Mais la Poufsouffle ne se démonta pas pour autant, reprenant de plus belle. Kaysa se retint d’émettre son point de vu sur la question quand la blonde expliqua les raisons de son entrée dans la brigade. Si ça n’avait tenu qu’à Kaysa, les Serpentards seraient dehors -ils faisaient toujours meilleurs que dans leurs cachots humides- ou enfermés à double tour dans les cachots. Le seul hic c’est que ça empêcherait l’accès aux cuisines, ce qui pouvait un tantinet poser problème. Mais bon, toute façon, personne n’avait voulu suivre son idée. En tout cas, pas assez de monde pour obtenir la majorité…. Qu’ils ne viennent pas se plaindre maintenant…

    Kaysa ne doutait pas d’Iris quand cette dernière lui disait qu’elle était dans la brigade pour de bonnes intentions. Connaissant son amie, il n’en pouvait en être autrement. Mais qu’elle soit aussi naïve ou aveugle pour ne pas voir la tyrannie qu’était en train d’imposer Aaron, ça, elle n’arrivait pas à le croire. La brunette laissa échapper un bref rire amère et froid.

    « Pas si terrible que ça… T’as vraiment mis des œillères en ce qui concerne la brigade de ce Veracrasse. » Rajouta la Gryffondor

    Néanmoins, Iris reprit la parole revenant sur ce qui était arrivé à Kaysa précédemment. Un regard guère aimable vint se poser sur le la jeune mère quand celle-ci lui demanda si elle n’avait rien fait pour énerver Kingfell. Elle finit par lâcher un soupir avant de répondre :

    « Tu m’as déjà vu aimable avec ces limaces rampantes ? Non. Et ça n’arrivera surement jamais. Mais vois tu, je ne crois pas que cela soit ça qui l’est énervé. Non, ce qu’il n’a pas supporté c’est que je lui tienne tête, que je refuse d’obéir à ses stupides ordres et qu’en plus, je me moque complètement de lui. »

    Bon, tant qu’à faire autant expliquer dans les grandes lignes ce qu’il s’était passé. Peut être qu’Iris comprendrait ainsi qu’Aaron Kingfell n’était pas le gentil petit Serpentard qu’il essayait de paraitre.

    « Pour faire court, Kingfell a débarqué alors que je venais de débarrasser un deuxième année de ses lourdaud de Crabbe et Goyle. Dans l’action, ces idiots ont explosés mes bouteilles de bièraubeurre » une moue triste fit brièvement son apparition à la mention de ses pauvres bouteilles gaspillés « Et mon sac dégoulinant de bièraubeurres a automatiquement attiré l’attention de cet idiot qui a voulu y jeter un coup d’œil afin de vérifier qu’il ne contenait aucun objet suspect ou je ne sais quoi. J’ai refusé, il me l’a subtilisé avec un accio j’ai fais de même avec son insigne de préfet. Et là ma bonne étoile m’a abandonné, tes collègues de la brigade ont débarqués et je me suis retrouvée encerclés, une dizaine de baguette pointé dans ma direction. Tu me connais, ça ne m’a pas empêché de garder mon mordant. Et là, Kingfell a prouvé à tout le monde qu’il était bien mûre pour la section psychiatrie de Ste Mangouste en faisant exploser son insigne en milles morceaux, puis en me rendant mon sac pour finir en se faisant vomir sur mes pieds. » Une grimace de dégout refit surface en se rappelant ce passage vraiment écœurant. « Oui, je sais, c’est tordu…finalement, je leur ai faussé compagnie » termina la Gryffondor

    Elle avait fini par s’appuyer contre le mur, les bras croisés. Son regard était toujours posé sur la Poufsouffle.

    « Mais je suis sure que si tu demandes la version de ce cloporte de Kingfell, je suis totalement en tord et lui n’a fait que faire son boulot soit faire respecter le règlement dans l’enceinte du château. A toi de choisir laquelle tu préfères croire... »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Iris Prescott
Étudiante en Magie Avancée
Nombre de messages : 1093
Célébrité sur l'avatar : Hilarie Burton (c)rose adagio
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Nov - 14:32
Iris ne fit pas attention à la remarque de Kaysa. Elle ne savait pas si elle avait dit cela sans se contrôler ou si elle le pensait, mais elle préféra ne pas s'y attacher. Elle avait peu d'ami et elle comptait les garder. Donc là, elle devait s'expliquer sans créer de vrais conflits ce qui, par chance, était possible avec la Gryffondor qui la laisser parler. Certaines personnes étaient tellement butées qu'elles refusaient toutes explications. Impossible d'avancer des arguments avec ces gens là et c'en était énervant. Iris aimait mettre les choses au clair, comme maintenant. Elle détestait l'idée qu'on pense quelque chose de faux sur elle, voilà pourquoi elle continua de raconter à Kaysa pourquoi elle faisait partie de la brigade et ne releva pas la remarque de la brune qui, quelque part, vexait un peu Iris. Elle espérait en tout cas qu'elle ne le pensait pas.

Mis des oeillères. Iris hocha la tête, quelque peu dépitée. C'était exactement ça. Bizarrement, cela ne ressemblait pas à Iris. Mais elle avait mis tant d'espoirs dans cette brigade qu'elle avait espéré que tout ce que les gens rapportaient à propos de la violence de certains membres était faux ou du moins exagéré. Elle partait du principe qu'une autorité mis en place du jour au lendemain à Poudlard, une autorité gérée par des élèves et non des adultes, avait du déranger plus d'un élève. Et Iris admettait parfaitement que certains se vexe car ils se faisaient punir par quelqu'un de plus jeune ou du même âge. La brigade se composait principalement de sixième et de septième année ce qui évitait un peu ce problème, mais tous les plus âgés de Poudlard ne s'y trouvaient pas, loin de là. Toujours est-il qu'Iris s'était bel et bien trompé et qu'elle n'arrivait pas à comprendre pourquoi cela lui arrivait à elle, qui était pleine de bon sens. Quoique, ces dernières années, son bon sens l'avait abandonné. Elle avait fait confiance à des gens qui l'avait complètement lâché par la suite, elle était tombée enceinte, elle avait tourné le dos aux personnes qui étaient en fait ses vrais amis … Tout compte fait, elle n'était peut être pas capable de juger quelque chose aussi bien qu'elle ne l'aurait cru.

Kaysa lui lança un regard peu avenant lorsqu'elle lui demanda de lui raconter ce qu'il s'était passé entre elle et Aaron. Elle commença par lui expliquer en gros pourquoi elle avait du affronter le Serpentard sans pourtant lui dire ce qu'il s'était passé exactement. Elle qualifiait Aaron de « limace rampante » ce qui s'étendait certainement à tous les Serpentard également. Iris ne comprenait pas cette haine qui persistait et tous ces préjugés … Même si en tant que Poufsouffle, elle subissait parfois l'ignorance des serpents car sa maison était considérée comme une sous-maison, sans intérêt propre. Cependant, cela ne l'empêchait pas de se lier d'amitié avec certains, comme Eden Swan – enfin plus pour le moment – ou même Aaron. Elle se souvint même avoir passé quelques soirées en compagnie de Drago Malefoy, tout en s'amusant. Après il y avait toujours des cas, comme Alice Sullivan, une fille qui la méprisait parce qu'Iris était une jeune mère ou encore Pansy Parkinson qui avait tout simplement gâché sa relation avec William, son ex, le père de sa fille. Bref, il y avait quelques veracrasses chez les Serpentard, comme le disait Kaysa, mais c'était le cas partout, à Poudlard, toutes maisons confondues et ailleurs.

Kaysa finit par faire le récit de ce qu'il lui était arrivé et Iris écouta attentivement, fronçant les sourcils de temps à autre. C'était particulièrement étrange. La Gryffondor avait commencé par sauver un deuxième année de l'emprise de deux Serpentard qu'Iris connaissait bien pour étant les principaux tortionnaires des plus jeunes et naturellement, elle avait plusieurs fois eu affaire à eux. Kaysa avait en réalité fait ce qu'Iris aurait fait à ce moment là, c'est à dire défendre le gamin. En outre, elle avait agit comme un membre de la brigade sans en être : faire régner l'ordre et rétablir un semblant de justice, c'est ainsi qu'Iris voyait son groupe. Mais à priori, Aaron en avait après Kaysa, vu qu'il avait absolument tenu à vérifier son sac. Iris n'était pas sûr que détenir des bouteilles de bièraubeurre soit légal mais étant donné que Kaysa avait accès à la réserve et aidait à sa gestion, elle estimait qu'elle en avait le droit. En fait, à cause de la fierté de chacun, tout avait mal tourné. Iris resta cependant perplexe face à la réaction de Kingfell. Pourquoi avait-il finit par rendre le sac à Kaysa après avoir fait explosé son insigne de Préfet ? Et surtout, qu'est ce qui lui avait pris pour vomir sur la pauvre brune ? C'était dégoûtant … Iris s'imagina à la place de son amie et elle se sentit très mal l'espace d'un instant.

- Oh.

Ce fut tout ce qu'elle put articuler pour le moment. C'était fou, vraiment. L'image de la brigade en prenait un coup et Iris imaginait mal Kaysa tout inventer juste pour essayer de lui prouver qu'elle n'avait pas fait le bon choix en rejoignant la bridage d'un Serpentard. Non, ce n'était pas son genre, elle ne lui avait jamais dit qu'elle n'aimait pas ses relations, même si elle comptait quelques Serpentard dans ses amis ou des gens que Kaysa ne pouvait pas supporter, comme Jillian Stewart, qu'Iris considérait comme sa meilleure amie. La Gryffondor lui parla ensuite de la version qu'Aaron allait lui donner qui serait certainement à l'opposé de la sienne. Mais Iris n'en était pas sûr. Enfin, elle était surtout perdue. Elle soupira et se massa le crâne, fermant un instant les yeux pour réfléchir. Elle ne savait pas quoi faire. Ignorer encore ce qu'il venait de se passer et continua à travailler avec des gens qui n'avait pas les mêmes méthodes, les mêmes motivations qu'elle ? Si Kaysa disait la vérité, ce dont elle ne doutait pas encore une fois, Iris ne pouvait plus continuait sachant que des tas d'autres personne subissait ce traitement lorsqu'elle n'était pas dans le coin. Quitter la brigade alors ? C'était peut être une solution, mais cela voudrait dire qu'elle aurait quelque chose de moins à faire et ce serait pour elle un moment où elle penserait à sa fille qui lui manquait. Iris ravala quelques larmes, elle ne voulait pas craquer maintenant. Plus tard. Elle respira un grand coup et se remit à parler, donnant cette fois un autre avis qu'un simple « oh ».

- Je vois le problème. En fait non, pas vraiment, en gros. Je sais pas quoi penser. Je t'avoue sincèrement que pour moi, les autres ne faisaient rien de mal, ou en tout cas ce n'était pas grave, ils faisaient simplement preuve d'autorité, comme les profs l'ont souvent fait. Oh je sais qu'ils ont des méthodes douteuses parfois. Et quand j'entendais les récits des « victimes », je pensais qu'ils exagéraient tous, vexés de s'être fait réprimandé par d'autres élèves. Alors oui, j'avais des œillères, je ne peux que l'admettre et je ne sais pas expliquer pourquoi. Peut être parce que je crois en cette brigade. Du moins, j'y croyais.

Iris fit une grimace. Elle était censé faire quoi là ? Organiser une audience de tribunal pour savoir qui avait raison ? La brigade ? Ou le reste de Poudlard ? Mais Iris n'en avait pas la force, ni l'envie. Elle regarda Kaysa. Peut être qu'elle, elle aurait une solution.

- Je dois faire quoi d'après toi ? Faire comme si de rien n'était ? Sachant que je suis plus proche de toi que d'Aaron, et de loin, j'aurais du mal en sachant ce qu'il t'a fait … Je devrais … Partir ? Abandonner la brigade ?

Ce n'était pas sans raison qu'Iris était tombée à Poufsouffle. Loyale, elle considérait que les personnes les plus proches, que ce soit sa famille ou ses amis, étaient à protéger, à ne jamais abandonner. Et Kaysa lui avait prouvé plusieurs fois qu'elle était une amie fidèle … Bien plus qu'Aaron, qui avait sympathisé avec elle seulement parce qu'elle faisait partie de sa brigade de surveillance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3343
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 27 Nov - 13:07
    Spoiler:
     

    Kaysa attendait patiemment une réaction de son amie de Poufsouffle, cette dernière semblait perdue dans ses pensées suite au récit de Kay’ sur ce qui c’était passé entre Kingfell et elle. Si, Iris avait émit un « oh » à la fin de son récit avant de repartir dans les méandres de ses pensées. Finalement, ses espoirs allaient peut être se réaliser, Iris n’était pas aussi endoctriné par Aaron que le croyait la Gryffondor. Elle allait peut être ouvrir les yeux sur la brigade et ses agissements.

    Elle avait bien conscience que tout remettre en question comme ça ne devait pas être une chose facile surtout pour une personne comme Iris qui semblait croire vraiment en la brigade et ses idéaux. Les paroles précédentes de son amie étaient là pour le prouver. Et connaissant Iris, ce n’était guère étonnant. Elle avait l’impression d’être utile, de faire quelque chose de bien, d’aider les élèves et notamment les plus jeunes. Iris était une fille en or, toujours le cœur sur la main. C’est bien pour ça qu’apprendre que son amie avait rejoint la brigade avait fait un choc à Kaysa. Surtout quand on savait comment se comportait les membres de cette brigade face aux plus jeunes.

    Finalement, Iris reprit la parole. Elle lui fit par de ses doutes à voix haute. Pas tous ses doutes, seulement ceux vis-à-vis de la brigade. La jeune fille essayait d’expliquer ses choix, de se justifier… son récit semblait avoir eu raison de ses idéaux sur la brigade. Voir Iris aussi perdu finit de faire disparaitre la colère que ressentait Kaysa à l’égard de Kingfell, de sa brigade et d’Iris pour avoir participé à ça. Enfin, tant qu’elle ne revoyait pas la face de cloporte de Kingfell…

    Un sourire vint même faire son apparition sur le visage de la brunette face aux dernières paroles de son amie.

    « J’espère bien que je compte un peu plus que ce Veracrasse… »

    Avant de reprendre, plus sérieusement :

    « Ce n’est pas à moi de te dire ce que tu as à faire… après tout, de nous deux, c’est toi qui est censé être la plus sage et réfléchi, celle qui suit le droit chemin…. Même si quitter la brigade serait à mon avis un excellent choix » un sourire amusé se dessina sur le visage de Kaysa avant de reprendre à nouveau « Tu sais, tu n’as pas besoin d’appartenir à cette brigade pour maintenir un minimum d’ordre dans les couloirs du château, aider les plus jeunes et tout ce que tu faisais déjà en étant dans la brigade. Au contraire, je crois qu’en tenant tête à Kingfell et ses fidèles Scroutts, tu aideras d’autant plus les plus jeunes de la persécution, de l’humiliation et autres châtiments que provoque la brigade. »

    Kaysa se laissa glisser le long du mur pour finir assise, les jambes croisés et la tête appuyées contre le mur derrière elle. Kingfell ne risquait pas de faire son apparition pour le reste de la journée. Oh, il allait surement être fou de rage que Kaysa lui est faussé compagnie alors qu’il pensait la tenir mais il ne passerait pas à l’attaque aujourd’hui. Il était bien plus tordu que ça, il se vengerait plus tard. Mais il n’était pas le seul… Kaysa se vengerait aussi et elle pouvait être aussi cruelle et tordue qu’il l’était. La guerre était déclarée !

    La brunette avait agis un peu de la même façon qu’Iris avant sa petite rencontre avec Kingfell précédemment. Elle n’avait pas porté grande attention aux discours des plus jeunes qui avaient eu le courage de venir se plaindre auprès de Kaysa. Pour elle, Kingfell était un Serpentard comme les autres, les petits exagéraient peut être un peu, … bref, elle n’avait pas accordé beaucoup de crédit à leurs paroles. Elle savait à présent qu’elle avait eu tord, que Kingfell était bel et bien dangereux pour les plus jeunes et qu’il avait un problème avec elle. Certes, ça, elle l’avait déjà remarqué, depuis le début de l’année il essayait de la coincer pour une raison ou une autre.

    « Excuse-moi pour tout à l’heure » ajouta Kaysa en faisant référence à ses précédentes paroles envers son amie « surtout que j’ai agis un peu de la même manière vis-à-vis des plus jeunes qui sont venus me voir. Je n’ai pas vraiment apporté de crédit à ce qu’il me disait. En fait, la confrontation avec Kingfell m’a ouvert les yeux… et il va le regrettait. En fait, il vaudrait mieux que tu quittes la brigade rapidement car vos rondes ne vont plus être aussi paisibles qu’avant. » Ajouta la demoiselle, son regard brillait de détermination et diverses idées fleurissaient déjà dans sa tête.

    Iris connaissait ce regard, beaucoup de ses amis le connaissait. Généralement, c’était mauvais signe…



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Iris Prescott
Étudiante en Magie Avancée
Nombre de messages : 1093
Célébrité sur l'avatar : Hilarie Burton (c)rose adagio
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Jan - 22:01
Spoiler:
 

« J’espère bien que je compte un peu plus que ce Veracrasse… »

Iris sourit. Evidemment que Kaysa comptait plus qu'Aaron et elle devait bien s'en douter. Il y avait eu des hauts et des bas dans leur amitié mais elles étaient amies de longues dates et aux yeux d'Iris, cette amitié comptait beaucoup plus que sa relation avec Aaron. Avant la brigade, elle n'était pas vraiment en bon termes avec lui. Préféte qui ne respecte pas le règlement ? Tout ce que détestait le Serpentard en fait. Mais c'était avant. Oui, la nouvelle Iris était complétement différente, plus sérieuse. Donc Aaron et elle furent amenés à discuter de choses futiles, de leur vision – différentes – du monde. Et c'est pour ça que, par la suite, quand Poudlard a été privé de toute autorité, Aaron demanda à Iris de l'aider à maintenir l'ordre avec d'autres élèves. Entre son amitié avec Kaysa et la pseudo-bonne entente avec Aaron, la Poufsouffle n'avait pas à réfléchir une seconde : Kaysa était une personne qui comptait pour elle et là, elle devait faire un choix, tout décidé soit dit en passant.

Sage et réfléchie, oui c'était Iris tout craché. Un peu le contraire de Kaysa effectivement. La Gryffondor ne voulut pas clairement la dire ce qu'Iris devait faire à présent. Enfin quitter la brigade apparaissait pour elle aussi la meilleure des choses à faire. Iris soupira. Elle le savait, elle devait le faire. Et comme le disait Kaysa, elle n'avait pas besoin d'appartenir à cette brigade pour aider les plus jeunes à se défendre ou pour punir les fauteurs de troubles. Avant même qu'Aaron décide de devenir figure d'autorité dans Poudlard, Iris défendait déjà les plus jeunes en difficultés contre les Serpentard. Et puis là, en étant dans la brigade, les gens pensaient qu'elle cautionnait tous leurs agissements. Ce qui n'était pas le cas, évidemment. Elle ne voulait plus que les gens croient à ça. Donc le seule moyen pour elle d'y remédier était de quitter définitivement cette stupide brigade.

- Je vais quitter Aaron et sa clique une bonne fois pour toute. Je ne veux plus que les gens m'associe à leurs actes. Par Merlin, j'ai l'impression de vivre une vraie rupture.

Une rupture, oui, c'était un peu ça. Enfin, dieu merci, elle n'était jamais sorti avec Aaron. Après réflexion, il était évident qu'Iris et lui n'avait rien à faire ensemble même en étant des amis. Il avait sa propre philosophie de la vie, Iris avait la sienne, à l'opposé. Enfin, soit dit en passant, aujourd'hui Iris voyait tout par rapport à sa fille, donc toutes ses pensées allaient à l'encontre de celles des autres qui n'avait pas les mêmes responsabilités qu'elle. Par moment, elle se sentait vraiment en décalage par rapport aux autres élèves. Mais Iris s'en fichait. Et puis elle arrivait encore à discuter et à s'amuser avec ses vrais amis.

Iris rejoingnit Kaysa par terre. Elle s'adossa au mur avec un soupir et ramena ses genoux vers elle. La Gryffondor s'excusa pour la manière dont elle avait traité Iris avant qu'elle ne s'explique. La blonde avait déjà oublié avec tout ce dont elle avait en tête et puis elle avait parfaitement compris pourquoi elle avait agit ainsi.

- T'inquiète pas pour ça, c'est oublié ! Je m'excuse de mon côté aussi pour avoir été si suspicieuse. Dit-elle avec un sourire.

Kaysa avoua aussi par la même occasion qu'elle n'avait pas vraiment cru à ce que les jeunes avaient raconté à propos de la brigade avant de vivre elle-même une mauvaise expérience. Comme quoi, la brigade d'Aaron et leurs façons d'agir n'étaient pour le moment qu'une sorte de rumeur mais une rumeur qui prenait de l'ampleur et qui devenait réelle.

Une chose inquiéta alors Iris. Kaysa parlait de vengeance. Oui, quand elle disait qu'Aaron allait le regretter, elle parlait bien de vengeance, non ? Et puis ce regard. Ce regard lui était familier. Plein de détermination. Elle savait ce qu'elle voulait. Et elle arrivera à ses fins. Kaysa était comme ça. Mais une vengeance d'une telle envergure à Poudlard en ce moment n'était peu être pas une bonne idée. Et Iris pensa que c'était de son devoir d'en avertir Kaysa. Après tout, c'était elle la fille sage et réflechie, non ?

- Hum, Kaysa ... Je sais que tu as envie de lui faire payer mais je crois pas que ce soit le moment. Enfin, dit-elle en haussant les épaules, Poudlard, c'est déjà le chaos, une guerre de plus ... Comment dire ? C'est pas vraiment une excellente chose. Je sais comment tu réagis et ce que tu as en tête c'est pas l'idéal selon moi ...

Elle ferma les yeux deux secondes. Non ce n'était pas le truc à faire de se lancer contre Aaron. Cependant, il fallait bien quelqu'un pour l'arrêter ? Ou au moins freiner son autorité.

- Je suis d'accord qu'il faut faire quelque chose contre Aaron. Contre la brigade. Il vont trop loin. Mais et si tu, ou toi, moi et d'autres personnes envisageaient d'agir plus pacifiquement ? Ce serait bien, non ? Mieux même.

Iris regarda la Gryffondor dans les yeux, l'air inquiet. Il fallait qu'elle la calme pour qu'elle ne tente pas quelque chose de trop violent contre le Serpentard, ou au moins pas aussi violent que les méthodes du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3343
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Jan - 22:06
    Spoiler:
     

    Un large sourire se dessina sur les lèvres de la brunette quand Iris lui confirma qu’elle allait quitter la brigade. Voilà une idée qui ravissait Kaysa. Car bien qu’elle ne voulait pas influencer son amie (enfin pas trop ^^), il n’en restait pas moins qu’elle voulait quand même qu’elle quitte cette affreuse brigade qui traumatisait les plus jeunes et faisait vivre un enfer aux autres. Néanmoins, son sourire disparut au profit d’une moue plus ou moins intrigué face à ces derniers propos. Une rupture ? Euh….

    A vrai dire, c’était quelque chose que Kaysa ne pouvait pas vraiment comprendre. Perdre quelque chose à laquelle on croyait, se rendre compte que ça ne représentait finalement pas ce que l’on avait espéré… Enfin, si, elle avait déjà ressenti ça lors de sa dispute avec Alexander en décembre dernier. Mais pour elle ça n’avait rien à voir avec le fait que la brigade Kingfell n’était pas ce qu’elle disait être. Bien qu’elle ne comprenait pas, ça ne l’empêchait pas de respecter ce que pouvait ressentir la Poufsouffle.

    « Après une rupture, la meilleure des solutions c’est le chocolat parait il » fit remarquer la demoiselle avec un sourire en coin « Je me propose même pour te tenir compagnie et avaler un ou deux carré au passage » ajouta-t-elle

    Elle haussa vaguement les épaules suite aux excuses d’Iris. Kaysa n’était pas vraiment du genre rancunière et puis, elle n’en voulait pas à son amie. Elle n’avait pas été plus suspicieuse que ça, juste curieuse. Mais Kaysa, déjà passablement énervée, avait été sur la défensive face au questionnement de la blonde. En gros, la pauvre Iris n’avait en aucun cas besoin de s’excuser.

    « Bah… ce n’est pas comme si j’étais un modèle d’innocence en temps normal. » dit elle avec un sourire amusé

    Kaysa suivit Iris du regard alors que cette dernière s’installait à côté d’elle. Puis son regard dériva vers le couloir vide. Bien qu’elle doute que les membres de Kingfell ou même Kingfell lui-même se lance à sa poursuite, elle préférait rester quand même sur ses gardes. Tout en surveillant les alentours, Kaysa se mit à parler de sa vengeance futur, car il était certain qu’Aaron ne s’en tirerait pas aussi facilement. Oh non. Des idées faisaient déjà son apparition dans le cerveau de la demoiselle quand Iris lui fit part de ses doutes quand au bien fondé de sa vengeance. Trouver un moyen pacifique d’arrêter Aaron ? Euh… honnêtement, elle ne voyait pas comment. C’était déjà impossible de faire entendre raison à un Serpentard qui se prend pour le nombril du monde, alors essayer de faire entendre raison à un imbécile de Serpentard égocentrique avec une tendance à la folie pure, ça risquait d’être un tantinet compliqué…

    Première réaction de Kaysa ? Feindre l’ignorance complète suite aux propos de la blonde.

    « J’vois vraiment pas de quoi tu veux parler… Tu me connais voyons »

    Le problème, c’est que vu le contexte, la pauvre Gryffondor n’était guère crédible. Et le regard d’Iris ne faisait que confirmer ses pensées. Bon, passons donc au plan B… Une moue faussement boudeuse apparut à la place du visage d’innocente qu’elle s’était façonné entre temps.

    « Je sais, je suis pas crédible » commenta-t-elle en levant les yeux au ciel « Une p’tite vengeance de rien du tout alors ? Rien de bien méchant, enfin, je promets rien… s’teuuuplait » quémanda-t-elle avec un magnifique regard de chien battu digne des plus grands cockers du monde.

    Et effectivement, il ne valait mieux pas qu’elle promette une p’tite vengeance innocente. Les vengeances de Kaysa Potter n’étaient jamais innocentes, il suffisait de voir le mauvais coup qu’ils avaient fait à Lyanna Legan pour venger la sœur d’Alex. Kaysa avait eu l’idée de ce coup là et depuis, Lyanna les déteste (certes c’est réciproque) et c’est pour ainsi dire la guerre entre elle et la Gryffondor. Faut dire qu’elle avait vraiment fait fort sur ce coup là. Pour vous donner une idée, ce qu’elle réservait à Kingfell serait dix fois pire. Le tout était de trouver sa plus grande faiblesse, c’est ça qui serait le plus long mais elle finirait par y arriver et en attendant, elle lui ferait vivre un enfer à lui et sa brigade en s’opposant constamment à lui.

    « Sérieusement Iris, je comprends que tu souhaites régler ça de manière pacifiste mais c’est impossible. Pas avec Kingfell. Depuis le début de l’année, il essaye de me coincer par n’importe quel moyen… depuis que le château est sous huis clos, c’est pire. Il m’a dans le collimateur, et je doute qu’en discutant cela s’arrange. Je ne veux pas entrainer tout le château dans une guerre entre pro Kingfell et anti Kingfell. Cette vengeance s’est la mienne… Si ça peut te rassurer, elle n’aura pas lieu de suite… Un proverbe moldu dit bien que la vengeance est un plat qui se mange froid. Quand à sa brigade, on ne touche pas aux élèves qui sont sous la protection du Trio. Je te laisse imaginer à quel point je peux compliquer leur ronde… Ca tombe bien, j’avais deux trois blagues à tester. Je suis désolé Iris mais on m’a toujours appris que la meilleure défense était encore l’attaque. »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Iris Prescott
Étudiante en Magie Avancée
Nombre de messages : 1093
Célébrité sur l'avatar : Hilarie Burton (c)rose adagio
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 27 Jan - 1:05
Iris remarqua l'expression intriguée après ses paroles concernant sa « rupture » avec la brigade de Kingfell. Oui cela pouvait prêter à confusion après coup. C'était plus à prendre au sens métaphorique du terme, elle vivait une rupture avec ses convictions, avec ce qui la faisait avancer tous les jours sans penser à sa fille qui se trouvait à l'extérieur. Elle supposait que Kaysa l'avait compris. Et de toute façon, Aaron n'était pas du tout son genre, la Gryffondor le savait certainement, elle l'avait déjà vu en compagnie de plusieurs garçons, dont Alexander, et ils étaient loin d'être du style Kingfell. Le chocolat, meilleures des solutions ? Le hic, c'était que Iris n'avait jamais vraiment aimé le chocolat, même pour noyer sa tristesse. Petite, elle avait arrêté de collectionner les cartes dans les chocogrenouilles parce que ses parents en avait marre qu'elle ne mangeait pas le chocolat et c'était son père qui finissait par manger toutes les petites grenouilles qu'Iris laissait dans la boîte à friandises pour qu'elles ne finissent pas à la poubelle. Le fait qu'une enfant n'aimait pas le chocolat avait choqué un peu tout le monde et cela continuait encore aujourd'hui. Iris regarda Kaysa avec un sourire.

«  - J'aime pas le chocolat, dit-elle en soupirant, j'ai jamais aimé ça, mais si tu veux, je te laisserai le manger à ma place. Je t'offrirai une tablette à l'occasion ! »

C'était la moindre des choses après lui avoir permis de quitter la brigade. Kaysa était l'élément déclencheur et le lendemain, elle irait annoncer à Aaron qu'il ne devrait plus compter sur elle pour ses rondes nocturnes. Evidemment, elle ne lui dira pas que c'était son altercation avec Kaysa qui l'avait convaincu. Non, tous deux avaient déjà assez de rancoeur l'un envers l'autre, Iris n'allait pas en rajouter. Demain aller être une dure journée mais elle affronterait tout ça comme elle avait réussi à affronter tous ses précédents problèmes. En tant que jeune mère, elle s'était promis d'être responsable quoiqu'il arrive et d'agir en tant qu'adulte. Fuir ne serait donc en aucun cas la solution à envisager. Elle savait qu'avec Aaron, il serait facile d'avoir une discussion d'adulte, elle en avait déjà eu. Elle ne tournerait pas autour du pot, lui expliquerait franchement qu'elle n'est plus d'accord avec ses méthodes, en éludant l'affaire Kaysa et tout se passerait bien. Iris était assez diplomate donc elle était assez confiante, elle saurait trouver les mots sans devoir préparer un discours.

Kaysa et modèle d’innocence étaient loin d'être synonymes, effectivement. Jamais Iris ne l'avait vu être raisonnable, du moins aussi loin qu'elle s'en souvienne et elle venait parfois à douter que Cassandra Potter, Serdaigle de quatrième année soit sa petite sœur tellement elles étaient différentes. Enfin, valait mieux quelque part : avec deux Kaysa à Poudlard, le château pouvait bien se retrouver en ruine. La Gryffondor commença à essayer de faire l’innocente par rapport aux inquiétudes d'Iris sur la suite des évènements. Mais il fallait bien avouer qu'elle était peu crédible. Iris le regarda et arqua un sourcil, septique. Oui, oui, elle la connaissait. Bien même. Peut être pas autant que Nina ou Alex, mais elle la connaissait suffisamment pour savoir qu'elle n'abandonnait jamais une partie, surtout quand on l'a provoqué comme l'avait fait Aaron. Bien que vomir sur elle fut complètement puérile, répugnant et que cela ne méritait pas qu'on s'y intéresse. Kaysa se mit alors à supplier Iris de la laisser se venger, avec un regard à faire craquer n'importe qui. Cela eut au moins le mérite de faire rire Iris. C'était bien Kaysa, ça.

«  - Une toute petite alors ? Mais vraiment un tout petit truc ! Dit-elle en entrant dans son jeu, la regardant comme une mère qui donne une autorisation quelconque à son enfant. Je crois que de toute manière, je pourrais pas t'en empêcher, je me trompe ? »

Et c'était vrai. Elle n'était pas sa mère après tout. Elle n'avait pas à avoir de l'autorité sur elle. Même avec son insigne de préfet. Insigne qui n'avait plus vraiment de sens pour Iris sans les adultes. Ce n'était qu'un titre après tout et la Poufsouffle y accordait très peu d'intérêt : mis à part pour ses rondes pour Kingfell, son insigne était rangée dans un de ses tiroirs. Bon, elle avait quand même mis un verrou sur ce tiroir car elle y avait mis d'autres affaires comptant plus, mais elle l'utilisait peu. Avec ou sans, c'était souvent la même chose. Iris arrivait à se faire respecter généralement, sans vraiment savoir pourquoi. Mais elle était persuadée que, dans le cas contraire, son insigne n'allait rien changer.

Kaysa lui expliqua son point de vue : pour elle, il était impossible d'agir pacifiquement, surtout avec Kingfell. Iris n'était pas entièrement d'accord avec elle pour une fois car elle avait plus souvent discuté avec lui qu'elle et elle avait à chaque fois fait face à un adulte. Enfin, sa réaction face à Kaysa tout à l'heure prouvait qu'il pouvait agir de manière complètement différents selon les situations ou les personnes avec qui il se trouvait. Apparemment, il devait avoir un certain problème contre la Gryffondor et Kaysa le lui confirma. Elle n'arriverait pas à discuter avec lui pour mettre les choses au clair. Elle rajouta qu'elle attendrait pour se venger. Tant mieux, d'ici là peut être que Poudlard serait rouvert et que les adultes seraient là pour calmer le jeu. Iris n'avait plus qu'à croiser les doigts. Kaysa évoqua aussi une attaque contre la brigade pendant leur ronde pour défendre tous les jeunes qui avaient la protection du Trio. Elle avait un peu peur du résultat, mais peut être que ça pourrait les calmer. Savoir tout ses projets la rendait en un mal à l'aise : elle ne pourrait rien faire pour empêcher tout ça et elle n'arrivait pas à se convaincre que les élèves de la brigade l'avait bien cherché. Ainsi qu'Aaron. La meilleure défense, l'attaque ? Iris ne fonctionnait plus comme ça. Enfin il était rare qu'elle n'essaie pas de discuter, mais avec certains cas, elle ne se gênait pas pour attaquer tout de suite, en restant raisonnable.

« - Si tu pouvais quand même réfléchir à ce que je t'ai dit … Agir pacifiquement vis à vis d'Aaron … Cette fois c'est à moi de te faire les yeux de chiens battus, bien que je sois pas une experte, dit-elle avec humour. Je comprends ta position, ton envie de te venger et de défendre les jeunes … Mais pour moi, attaquer c'est pas la meilleure des défenses. Bien que je suis par contre l'idée de voir quelques crétins de la brigade se faire avoir par tes farces, certains ont pas été très ... Tolérant on va dire. Et non, je ne suis pas en train de tomber du côté obscur ! Un truc pas très méchant me suffit ! »

Il fut un temps où Iris pouvait rivaliser avec le Trio niveau farce. Combien de fois avait-elle rendu fou Rusard avec sa bande d'amis d'avant ! Mais elle s'était rangée, c'était fini pour elle tout ça. Elle préférait laisser d'autres personnes s'occuper de tout ça. Elle allait laisser faire Kaysa malgré qu'elle ne cautionne pas vraiment ce qu'elle faisait. Elle avait essayé de la convaincre d'agir autrement, cela n'avait pas marché. Peut être que quelqu'un d'autre le ferait. Harry ou Cassandra, son frère et sa sœur, peut être.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3343
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Fév - 12:37
    Elle n’aimait pas le chocolat. Iris Prescott n’aimait pas le chocolat. En fait, le simple fait qu’une personne sur terre n’aime pas le chocolat avait le don de choquer la Gryffondor bien plus que tous les Kingfell du monde.

    « Tu … QUOI ?! Mais on ne peut pas ne pas aimer le chocolat ! C’est I-M-P-O-S-S-I-B-L-E. On parle de chocolat là, Iris. Que tu arrêtes de faire la fête, que tu deviennes une fille sage et réfléchi, je peux l’accepter mais que tu n’aimes PAS le chocolat… Si c’est une blague, ce n’est pas drôle ! » Fit elle remarquer sur un ton de reproche mais vu l’air qu’affichait la Poufsouffle, ce n’était visiblement pas le cas. « Elle n’aime pas le chocolat… mais de quel planète tu débarques. » reprit-elle sur un ton affligée « J’espère bien que tu me laisseras le manger à ta place, manquerait plus qu’on le gaspille aussi… » Conclut elle avec une moue boudeuse

    Iris Prescott n’aimait pas le chocolat. Voila ce que retiendrait Kaysa de toute leur discussion une fois celle-ci terminée. Non, parce que Kingfell dans le fond, c’était un imbécile qui n’avait pas de réel importance pour Kaysa alors que le chocolat… Bah c’était carrément autre chose. Elle se rappelait plus jeune avoir fait une indigestion de chocogrenouille avec Alex et Nina. Ils devaient avoir huit neuf ans à cette époque. Ils avaient récupéré tous les paquets de chocogrenouille qu’ils avaient trouvés chez eux, dans la malle de leurs frères et sœurs plus les leurs (autant dire qu’il y en avait un paquet) et s’étaient lancé le défi de celui qui en mangerait le plus. Ils avaient été malades toute la nuit et le lendemain. Kaysa se rappelait encore de la tête qu’avaient tirée leurs mères en les retrouvant. Et pourtant, cet épisode n’avait pas suffit à la dégouter des chocogrenouille pour autant. Donc rien ne le pourrait…

    Un large sourire vint répondre à la question d’Iris quand cette dernière lui fit remarquer qu’elle ne pourrait de toute façon pas l’empêcher. C’est qu’elle connaissait bien la Gryffondor. Quand Kaysa avait une idée en tête, il était quasiment impossible de lui faire changer d’avis, surtout quand il s’agissait de vengeance. L’honneur d’un Potter était en jeu et il était hors de question qu’elle déshonore ce nom. Ca et le fait que la demoiselle avait sa fierté, en bon descendant de James Potter.

    Par la suite, Iris essaya de convaincre dans une dernière tentative Kaysa de renoncer à sa vengeance ou du moins d’essayer de régler ça de manière pacifiste avec Aaron. Peut être qu’avec Iris le Serpentard était plus calme, plus posé mais il était pour ainsi dire impossible pour Kingfell et Kaysa de pouvoir dialoguer tranquillement afin de régler le problème de manière pacifiste. Déjà Kaysa avait de grosses difficultés à dialoguer avec les Serpentards en général, faut dire que ce n’était pas des lumières et la Gryffondor n’était pas vraiment patiente. Et puis, elle faisait une réaction allergique à cette maison, dès qu’elle croisait un Serpentard, les répliques cinglantes, les provocations, les moqueries fusaient de sa bouche sans qu’elle ne puisse rien faire. Ce que ne supportaient pas le préfet en chef.

    Par contre, la Poufsouffle n’était pas contre l’idée que certains imbéciles de cette brigade soient la cible des blagues de la Gryffondor. Un sourire en coin vint faire son apparition sur le visage de la brunette tandis qu’Iris précisait qu’elle ne tombait pas du côté obscur.

    « Je n’ai rien dit » précisa la brunette bien que son sourire voulait tout dire « Donne moi juste des noms et je te jure qu’ils vont regretter d’avoir été ’intolérant’ » ajouta-t-elle avec ce sourire qui ne promettait jamais rien de bon « Rassure toi, il n’y aura pas de mort » rajouta Kaysa en rigolant en voyant le regard de son amie

    De toute façon, tout le monde y aura droit. Du moment qu’ils appartenaient à cette stupide brigade, ils faisaient parti des cibles de Kaysa. Ils n’avaient qu’à pas suivre les idées du Serpentard. Mais laissons ces idiots où ils étaient. Kay’ se tourna vers Iris, le visage soudain sérieux.

    « Quand tu dis que tu n’aimes pas le chocolat, c’est juste le chocolat au lait ou tous les chocolats ? Parce qu’il y en a pleiiins de différents. Blanc, Noir, aux noisettes, au caramel, avec du lait,… Les moldus sont drôlement plus doués que nous dans ce domaine d’ailleurs ! Et ils ont tous des gouts différents…»



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Iris Prescott
Étudiante en Magie Avancée
Nombre de messages : 1093
Célébrité sur l'avatar : Hilarie Burton (c)rose adagio
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Avr - 14:55
Spoiler:
 

Iris sourit. Elle s'attendait évidemment à la réaction de Kaysa. Tout le monde s'en étonnait et à force, elle prenait ça avec le sourire. Elle avait l'air d'être une sorte d'extraterrestre. C'était un sentiment qu'elle connaissait trop bien malheureusement et cela avait empiré depuis qu'elle était une jeune mère. Mais elle ne regrettait rien. Elle avait appris à ne plus écouter le jugement des autres, ne plus essayer d'être conforme à une norme pour être appréciée. Elle avait sa personnalité, tant pis si cela ne plaisait pas. Et ça ne l'empêchait pas d'avoir de très bons amis en plus, regardez Kaysa Potter par exemple. Iris se tourna alors vers elle avec un air amusé.

- Je suis sérieuse, je t'assure ! C'est loin d'être une blague mais j'admets que ça peut être bizarre. Mais je fais jamais rien comme tout le monde, non ? Dit-elle en lui adressant un clin d'oeil.

Ça, c'était le cas de le dire. Elle avait toujours été en décalage avec les jeunes de son âge. Avant d'entrer à Poudlard, elle était déjà différente des autres enfants qu'elle côtoyait parce qu'elle était une sorcière. Lors de sa première année à Poudlard, alors que la grande majorité des élèves de onze ans découvraient le château, enfreignant le règlement, Iris ne faisait que travailler pour que ses parents, sa famille, soient fiers d'elle. En deuxième année, alors que les jeunes de son âge restait encore innocent, la jeune fille découvrit les plaisirs des fêtes des plus grands, avec ses bons et ses mauvais côtés. Elle était en décalage avec les jeunes de son âge et les plus âgés en même temps, il était difficile pour elle de s'adapter. Et puis là, alors que les élèves de sixième année pensaient encore à s'éclater, ce qu'elle avait fait déjà avant, Iris était devenue une jeune mère. Oublié donc l’insouciance, elle avait des responsabilités maintenant. Au final, ce sentiment de décalage lui était très familier et elle ne ressentait plus aucun malaise, ou presque. Elle vivait très bien ainsi après tout et elle n'allait pas changer pour faire plaisir aux autres, oh que non.

Kaysa finit par arrêter de parler du chocolat un instant pour s'intéresser à la suggestion d'Iris: faire quelques farces pas méchantes à des idiots de la bande de Kingfell pour leurs remarques déplaisantes au sujet d'Iris. Dans certaines réunions, certains s'étaient vraiment montré cruel à son égard par rapport à son passé à Poudlard mais aussi parce qu'elle venait de Poufsouffle. C'était surtout des Serpentard pour dire, des amis proches ou non d'Aaron. Iris n'avait jamais compris pourquoi les Poufsouffle étaient vu comme des gens d'une maison inférieure par rapport aux autres et elle ne le comprendrait certainement jamais vu qu'elle n'était pas une Serpentard. Enfin, ces réflexions lui passaient au dessus maintenant, bien que parfois, elle répliquait vite. Elle se souvient encore d'une de leur première réunion où un certain Daniel Munstain qui avait mal pris le fait qu'Iris demande à Aaron d'arrêter de payer les membres de la brigade pour essayer de stopper le dealer de Poudlard, Mr Unseen. Daniel tenait à son argent et pensait que Iris était pas assez forte pour être payer. Alors la Poufsouffle s'était défendue, lançant le premier sort qui lui passa par la tête, celui du crache limace. Cependant, elle arrêta le sort : une réunion n'était pas l'endroit le plus approprié pour ce genre de duel. Quoiqu'il en soit, Iris n'avait eu aucun remords à voir ce type vomir quelques limaces. Kaysa voulait quelques noms ... La jeune fille hésita un moment à lui donner. La vengeance, c'était pas ce qu'il y avait de mieux tout de même ... Elle était la première à le dire. Enfin elle n'était pas la seule à recevoir des remarques désobligeantes et ce n'était jamais les mêmes. Elle était persuadée qu'une bonne partie de la brigade avait déjà été intolérant envers elle, même s'ils ne s'étaient pas tout exprimé devant elle ... La majorité était des Serpentard donc par définition, intolérant. Iris n'aimait pas forcément stigmatiser mais dans ces cas là, il faut arrêter de nier l'évidence: une grande majorité des verts et argents étaient ainsi, on ne pouvait plus les changer à ce stade là.

- Des noms ? Bah, de toute façon, si tu veux rendre justice à tous les gens qui ont subi la même chose que moi, je peux pas te donner des noms précis. Enfin y'en a un qui mériterait recevoir une bonne correction ... Un certain Daniel Munstain, un pote à Aaron je crois, un verracrasse stupide et arrogant, il est dans la brigade pour l'argent et pour s'amuser avec les plus jeunes. Et j'espère bien qu'il n'y aura pas de mort ! Tu auras affaire à moi sinon ! Dit-elle en plaisantant.

Tant pis pour Munstain, il aura tout ce dont il mérite. Kaysa revient alors sur le sujet du chocolat en demandant si Iris n'aimait pas certains chocolat plus que d'autres.. C'est vrai qu'il y en existait énormément, les moldus étant très forts en cuisine. Heureusement qu'ils étaient là, avec leurs restaurants et toutes leurs recettes. Ils savaient faire des choses extraordinaires, que les sorciers reprenaient évidemment. Quand Iris était petite, elle allait souvent avec ses parents dans des restaurants moldus, juste pour apprécier leur cuisine. C'était des bons moments en famille.

- Je n'aime aucun chocolat, le pire c'est le blanc, je trouve ça écœurant, dit-elle en faisant la grimace. Après ça m'arrive de manger celui aux noisettes, il a pas le même goût que les autres je trouve.

Iris regarda machinalement sa montre et constata qu'il commençait à se faire tard. Elle était restée longtemps assise à côté de Kaysa mais elle n'avait pas vu le temps passer. Et pendant tout ce temps, elle avait à peine penser à sa petite fille et à l'enfermement. Mais elle savait que dès qu'elle se retrouverait seule, ses pensées se tourneraient vers ses deux sujets, inévitablement. Enfin, il fallait quand même qu'elle aille se coucher, elle ne voulait pas dormir devant les jeunes élèves lorsqu'elle donnerait des cours demain. Et puis elle devait affronter Aaron aussi, elle avait intérêt à avoir toute sa tête. Elle se leva alors, sans vraiment se presser.

- Je vais te laisser Kaysa, demain sera une longue journée. Entre Aaron et les cours à la bibliothèque, je risque de pas tenir si je dors pas un peu. Merci de m'avoir ouvert les yeux en tout cas,
finit-elle avec un petit sourire.

Iris adressa un dernier signe à la Gryffondor, reconnaissante envers son amie pour l'avoir une nouvelle fois aidée. Elle prit alors le chemin de sa salle commune, prête à aller se coucher.

TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» Baptême surprise de Petite Plume.
» Surprise !!! (D'un homme commençant par Cu et finissant par Dy ?!?)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 2 :: Huis Clos (avril-juin 1998)-
Sauter vers: