RSS
RSS



 


 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 2 :: Huis Clos (avril-juin 1998) Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand la furie sort les gryff [pv Hermy et Kaysa]

avatar
Invité
Invité
Jeu 22 Déc - 2:15
Invité

    Marche après marche, la douleur. Ginny avait mal. Et dans son corps, et dans son égo. Il était tard, ses pas lourds résonnaient dans le château déserté par la nuit. Ils pourraient alerter ses ennemis à n'importe quel moment, et elle ne pensait pas être en état pour se battre plus longuement. Le souffle court, ses mains tremblantes, sales, tachetées de sang et de poussière, s'agrippaient au mur pour soutenir sa jambe blessée. Chaque pas étirait sur son visage une grimace de douleur. Aucun son, aucun cri, si ce n'était le sifflement de sa respiration tendue, fiévreuse. Comment avaient-ils cessé leur duel? C'était assez flou pour Ginny, tout s'était enchainé si vite. La fête dans le parc, le petit Gryffondor agressé par Kingfell lui même alors qu'il ne faisait que se doucher, l'altercation, puis le duel. Les sorts fusaient, les sorts frappaient. Les murs, les tableaux, le sol, les deux adversaires furieux. Le couloir du 4ème étage serait impraticable pour un moment. Elle avait dû fuir pour mettre fin au combat. Et elle s'en voulait. Ce n'était pas son genre de fuir, loin de là. Mais si le duel se prolongeait, ils auraient fait bien plus que se blesser l'un l'autre. Les choses étaient allées bien loin ce sort, trop loin. Et elle n'avait rien pu faire d'autre que fuir, en brouillant les pistes pour ne pas être suivie de trop près. Aucune larme ne perlait sur son visage, bien que ses nerfs soient à vif. Elle s'interdisait de pleurer, elle ne voulait pas évacuer sa frustration, sa douleur, sa haine de cette façon, c'était trop facile, et cela ne lui ressemblait pas. Elle allait conserver ces sentiments pour s'en servir de façon productive. Elle allait faire ce qu'elle savait faire, ell allait se battre. Contre attaquer, et protéger les plus faible de la menace que représentait Kingfell. Car si jusque là elle ne l'avait vu que comme un prétentieux un peu mégalo, elle l'avait vu sous un nouveau jour: il était dangereux. Il avait été jusqu'à faire s'effondrer le sol sous les pieds de Ginny pour l'arrêter, pour gagner, pour parader et l'humilier dans l'école. Fort heureusement, la jeune fille s'en était tirée avec une simple entaille, bien que profonde. Toutefois, cela aurait pu être bien plus tragique. Quoiqu'il en fut, Ginny n'allait pas le laisser nuire d'avantage, ni même parader de sa pseudo victoire dans le château. Aaron Kingfell était à présent l'ennemi juré de Ginny Weasley.

    Ginny atteignit enfin le 7ème étage, celui de sa salle commune. Sa jambe la faisait souffrir fortement. Chaque pas étirait son entaille et le sang continuait de couler, il fallait qu'elle fasse un pansement. En temps normal, elle serait allée à l'infirmerie chercher de l'essence de dictame, mais à présent elle devrait faire appel à Unseen, or, elle n'avait pas une noise. Sa famille n'avait jamais eu beaucoup d'argent, Ginny se retrouvait donc à devoir se soigner de façon assez primaire. Serrant les dents, elle traversait la distance qui la séparait encore de son refuge. Arrivée devant le portrait de la Grosse Dame, le tableau, qui marmonnait contre les élèves qui allaient et venaient en pleine nuit, poussa une exclamation horrifiée à la vue de la jeune Gryffondor.

    -"Mais dans quel état vous êtes?! Vous devriez aller à l'Infirmerie!"
    s'offusqua la Grosse Dame.

    Ginny l'ignora royalement, et répétit trois fois le mot de passe jusqu'à ce que le tableau consente à la laisser passer. Rien d'étonnant à ce que la Grosse Dame soit si surprise. Ginny se retrouvait en robe légère, transparente à cause de l'eau et du savon lancés par Kingfell, la peau sale, tâchée de sang , de poussière, une entaille sur la cuisse, des bleus de partout, les cheveux sales, emmêlés, le visage furieux, des coupures légères çà et là. Elle ferait peur à beaucoup. Tout ça pour un duel avec un élève. Ce genre de chose arrivait relativement souvent à Poudlard, surtout depuis la disparition des adultes. Mais rares étaient les confrontations aussi violentes que celle-ci. D'habitude, les duels s'arrêtaient par l'intervention d'un professeur ou d'un autre élève, ou encore par une humiliation sommaire d'un des deux duelistes. Mais aucun ne cherchait à blesser l'autre. Cette fois, par contre... Ginny aussi s'était montrée violente. Elle en aurait eu honte, si elle n'avait pas eu l'impression que Kingfell aurait été prêt à tout, même au pire, pour l'avoir à sa mercie, et gagner ce duel.

    La salle commune était vide. Désespérément mais heureusement vide. Ginny entra à pas maladroits, essayant de ne pas trop s'appuyer sur sa jambe blessée. Elle s'affala sur un fauteuil prêt de la cheminée. Regardant autour d'elle, elle ne voyait rien pour soigner sa plaie. Elle sortit sa baguette et la pointa vers une carafe d'eau non loin.

    -"Accio carafe!" lança-t-elle.

    La carafe lévita jusqu'à elle, et s'arrêta à quelques centimètres, attirée par le sortilège d'Attraction. Ginny l'attrapa et la posa sur le guéridon à côté d'elle. Elle pointa ensuite sa baguette sur sa propre robe, répugnant à déchirer les rideaux.

    -"Diffindo!"

    Un bout de la robe se déchira alors, de quoi lui faire un pansement. Elle trempa le bout de tissu dans l'eau et le tapota contre sa plaie. Le tissus d'un bleu pâle se teint aussitôt d'une couleur pivoine. Ginny grimaça au contact du tissus apre sur sa chair à vif. Elle allait nettoyer la plaie avant de la panser. C'était plus sage. Tonks lui avait donné quelques cours de premiers secours l'été précédent, ce qui était tout sauf une perte de temps. Malheureusement, elle ne connaissait pas de sort pour soigner les plaies ouvertes. Haletante, elle entendit soudain quelqu'un descendre les escaliers. Elle saisit un oreille sur le fauteuil d'à côté , s'assit en tailleur sur la fauteuil, et plaqua le coussin sur sa plaie, souhaitant la cacher, malheureusement, cela ne fit que lui arracher un cri de douleur.

    -"Aïe!!!"

    Quand son amie apparut, Ginny ne put que se pincer les lèvres. Elle ne voulait pas l'inquiéter, sinon elle l'aurait aussitôt réveillée. Raté pour la discrétion. En tout cas, elle pourrait lui parler de ce qui s'était passer, et passer aux choses sérieuses.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3342
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Jan - 17:34
    Spoiler:
     

    Non, Kaysa ne dormait pas. Elle était assise au bord de la fenêtre du dortoir des filles de sixième année, pensive. Ce n’était pas les préoccupations qu’il lui manquait pour la tenir éveiller. La pleine lune, Alex, Nathaniel, Kingfell, le chantage de Sullivan, la chasse à la panthère, … Non, la demoiselle avait de quoi s’occuper l’esprit et elle profitait du fait que tout le monde dorme pour le faire. Une Kaysa sérieuse et pensive serait perturbant pour nombre d’élèves qui étaient depuis peu sous la surveillance du Trio. Elle avait depuis trop longtemps cette image de la fille souriante, pleine de vie et qui ne se posait jamais de question. La seule fois où les élèves avaient pu voir la Gryffondor plus sombre c’était en décembre dernier lors de sa dispute avec son meilleur ami et ses camarades avaient vite compris que quelque chose n’allait pas. Aujourd’hui, elle n’avait pas le droit de montrer cette image là aux autres. Et surtout pas quand les ennemis se font de plus en plus nombreux et sans aucun scrupule. Oui, elle pensait bel et bien à Kingfell.

    Kay’ détourna le regard de la fenêtre pour parcourir vite fait le dortoir, des lits étaient vides. Rien d’anormal, certains étaient dans les couloirs, d’autres avaient changé de dortoirs. D’autres accompagnés leur propriétaire dans les bras de Morphée. Elle tourna la tête en direction de l’entrée du dortoir en attendant du bruit en bas dans la salle commune. Elle fronça les sourcils, ça pouvait être n’importe qui… C’était bien ça le problème : n’importe qui. Autant un élève de Poufsouffle qui avait rejoint la tour des Gryffons, qu’un élève de Gryffondor ou pire, un élève de Serpentard qui aurait eu l’audace d’attaquer ses ennemis en traitre. Ca serait bien leur genre d‘attaquer dans le dos… Moins de se rendre dans la fosse aux lions d’eux même et seul, les verts n’étaient pas vraiment réputé pour leur courage. Dans le doute, la demoiselle préféra quand même vérifier qu’il n’y avait aucune menace et descendit les escaliers menant à la salle commune, baguette en main.

    Elle l’abaissa automatiquement en apercevant la crinière flamboyante de son amie. Elle s’arrêta sur la dernière marche, une expression interrogatrice sur le visage en s’apercevant de l’état dans lequel se trouvait Ginny.

    « Je doute que ce soit à la fête que tu te sois fais ça » lâcha finalement la brunette en se dirigeant vers la Gryffondor.

    Elle était au courant de la fête et aurait du s’y rendre si elle n’avait pas préféré rester au dortoir pour réfléchir. Alex et Nina s’y étaient rendus normalement, et elle espérait sincèrement qu’ils ne reviennent pas dans cet état. Mais pour le moment, elle ne s’inquiétait pas pour ses deux meilleurs amis mais plutôt pour la rouquine qui était vraiment dans un triste état.

    « Accio robe de chambre… tiens, t’es complètement trempée, tu vas attraper froid comme ça » ajouta-t-elle en tendant sa robe de chambre à son amie

    Kaysa arrêta son regard sur la blessure qu’essayer de soigner Ginny et une bref grimace fit son apparition sur le visage de la demoiselle.

    « Qu’est-ce qui t’es arrivé pour que tu te retrouves dans cet état Gin’ ? » questionna la brunette

    Parce que la rouquine était quand même dans un de ces états. Comme si elle avait combattu à mort, ce qui n’était pas loin de la vérité bien que Kaysa n’en sache rien. En fait, elle lui faisait un peu penser à elle après sa confrontation avec Kingfell, le sang et les contusions en moins.



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» [FLASH-BACK] Quand l'oiseau sort de son nid... /PV Alberto Falcone/
» Quand le mauvais sort te tombe dessus à nouveau... [PV Nobuo Inu]
» Quand ton idole sort de sa série ... [PV Bellamy]
» Quand le sort s'acharne...
» Iron Sky (nouveau film qui sort en novembre 2011)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 2 :: Huis Clos (avril-juin 1998)-
Sauter vers: