RSS
RSS



 


 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 2 :: Huis Clos (avril-juin 1998) Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'expérience ne s'achète pas. Elle est le fruit du temps et de la bêtise. ~ Alicia & Théo

avatar
Invité
Invité
Ven 6 Avr - 22:06
Invité






❝L'expérience ne s'achète pas.❞
Alicia Ҩ Théodore
13h 47, nous arrivions sur le terrain, une ruelle assez sombre de Londres où nous avions été prévenus par l'hôpital des sorciers : un patient de la psychiatrie c'était évadé, puis la présence d'un sorcier usant de la magie dans le monde des moldu avait été signalé dans une rue assez peu fréquenté. Deux aurors suffisaient pour cette mission assez minime. Voila deux heures que j'étais enfermé dans mon bureau avec l'insupportable Adeline Romanov. Quel bonheur que d'écourté notre passionnante réunion pour cette petite urgence, je déclarais à la jeune femme que je ferais le déplacement avec l'un de mes aurors, elle fut obligée d'accepter sans discuter, je n'avais qu'une procédure à suivre. Alors je sortais dans le couloir et j'apercevais quelques uns de membres de l'équipe, je passais devant sans même leur accorder un regard et je disais d'une voix assez forte « Alicia, avec moi... » Je m'attendais évidement à des formes de protestations, comme quoi eux aussi voulaient partir sur une mission sur laquelle je semblais pressé (pour tout avouer j'avais faim et je souhaitais en finir au plus vite), alors j'ajoutais dans la foulée « Non, vous ne pouvez pas venir. Non ce n'est pas une mission importante. Oui, on vous racontera tout. ». De vrais gosses ces aurors. J'avais finalement réussis à les cerner dans leur majorité et j'avais rapidement gagné leur confiance était un homme compétent, bien que parfois ils me trouvaient peut-être un peu trop dynamique pour être réel, j'avais besoin de ce boulot pour ne penser à rien d'autre, je m'évadais complètement de ma vie privée et cela me faisait un bien fou, mais parfois je laissais l'adrénaline me gagner un peu de trop et me mettais en danger.

13h 48, Alicia mettait l'homme à terre, complètement saucissonné par des cordes, un médicomage fis alors son apparition et le rapporta de l'hôpital des sorciers qu'il n'aurait jamais du quitter. Pendant ce temps je m'étais chargé de la mémoire des quelques témoins qu'il pouvait y avoir en effaçant les dernières dix minutes de leur cerveau. J'eus à peine le temps de me retourné que le pauvre fou avait déjà disparut. J'adressais un sourire à Alice, c'était peut-être l'une des meilleurs aurors qui soit. Il fallait avouer qu'entre la jeune femme et moi c'était une bien longue histoire d'amitié et de confiance. J'avais effectué ma scolarité à ses cotés et nous avions toujours été inséparable, probablement la seule véritable amie que je n'eus jamais eut. A Poudlard, ils avaient tous pariés que nous finirions ensemble, et bien devinez. Ils ont tous perdus. Cela n'avait jamais été plus loin que ça, pourquoi ? Peut-être parce qu'on se connaissait de trop, bien que l'idée m'avait déjà traversée l'esprit par le passé, je savais bien que nous étions de grands amis, elle était la soeur que je n'avais jamais eu.

« On devrait se faire des sorties comme ça plus souvent. » plaisantais-je.

En dehors du travail j’avais du mal à voir mes collègues, ou n’importe qui d’autres. Pourquoi ? Une personne : ma femme. Tout le monde la savait horriblement possessive, ne pouvant pas sortir sans me la trainer, je préférais ne plus sortir du tout. Evidement parfois je lui mentais, je lui annonçais avoir une mission pour aller faire la bringue avec les autres, et évidement, à chaque fois je me faisais prendre. Je ne savais pas pourquoi elle se comportait de la sorte depuis moins d’une vingtaine d’année. Son comportement avait radicalement changé, au début j’avais trouvé ça amusant, puis ensuite je trouvais cela assez chiant. Aujourd’hui la situation n’était plus vivable à mes yeux. Pourtant elle était des femmes les plus douces quand nous n’étions qu’à deux, mais je la voyais se transformer en véritable serpent dés qu’une autre présence féminine se trouvait dans les mètres à la ronde, une vraie maladie. J’observais mon amie puis j’ajoutais le sourire aux lèvres en pointant le Hush bar du doigt

« Allé je me rattrape, je t’invite.

Je rangeais ma baguette puis je reposais mon regard vers l'auror, il était vrai que nous passions moins de temps ensemble, pour la raison citée ci-dessus, et aussi pour une raison que j'ignorais. Elle était souvent occupée, et évitait mes invitations ou trouvait souvent le moyen de s'éclipser rapidement. Je ne doutais pas qu'elle appréciée toujours ma compagnie, mais elle semblait changer elle aussi.


fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alicia Rogue
Chef de la nouvelle brigade des aurors
Âge du personnage : 40 ans
Nombre de messages : 1846
Célébrité sur l'avatar : Kate Beckinsale
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Avr - 21:54

    L’heure avançait pendant que nous on trépignait, rien ne semblait vouloir venir nous distraire quelque peu, oh il y avait bien eu une petite recherche d’information au matin, quelques prises d’objets volés également mais ce n’était pas franchement leur domaine de prédilection. Comme midi avait passé, elle était partie se chercher un café, à défaut d’avoir quelque chose de consistant dans l’estomac, il y aura au moins un peu de liquide. Comme on le disait ou le brasseur passait le boulanger ne passait pas. Comme il avait eu quelques nouveaux formulaires ou précisions sur un dossier ou l’autre, elle était occupée d’en discuter avec Sampton tout en continuant son café. Échange de parole sur échange de paroles, elle n’était même pas sûr qu’une partie de son cerveau seulement avait réalisé le faite que Théodore s’engageait dans le couloir, sinon peut-être qu’elle aurait tourné sa tête dans sa direction. Bien qu’absorbée dans ce pseudo débat, l’entende de son nom agit immédiatement comme le retour à la réalité. Enfin un peu d’action ? Était-ce possible ? En tout cas l’aurore ne comptait pas se le faire redire une seconde fois et emboita le pas au chef du service tout en abandonnant son gobelet dans une poubelle qui avait la bonne idée de se trouver dans le couloir. Le mince regain d’énergie sembla redescendre tout à fait crescendo quand il dit que c’était peu important, tant pis elle ne pourra pas charrier Sirius en rentant. Oui et après elle dira qu’il finit toujours par l’énerver mais passons. Bon voyons le bon côté des choses, elle était au moins en duo avec un ami, outre toutes les noms ou note de respect, il restait surtout une personne confiance. Elle lui lança un regard un rien intrigué pour savoir où ils allaient se retrouver.

    Vite fait bien fait, le débriefing en soit fut tout aussi rapide que le travail fut expédié. La ruelle était moldu et l’apparition des deux personnes en pleins milieux de celle-ci avait de quoi étonner ou surprendre, voire faire paniquer les personnes présentent. Elle esquissa un sourire avant de tourner son regard noisette vers la personne qui défrayait la panique. C’était qu’il ne devait plus vraiment savoir ce qui faisait, en même temps s’il était interné à Sainte Mangouste c’était qu’il y avait de bonnes raisons. Un petit sort évité avec facilité, un autre pour le désarmer et un troisième pour l’enrouler de corde, il était enfin tenu tranquille. Il était inutile de lui faire plus de mal que nécessaire vu qu’il n’était pas vraiment responsable de ces actes, à voir certains effets de sort, on pouvait s’imaginer clairement les dégâts. À croire qu’il avait eu une intuition à toute épreuve, un médicomage ou du moins il en avait les insignes emmena l'évadée à retrouver sa prison dorée. Elle rangea sa baguette et revenu vers son collègue du moment avec un léger sourire. Il était vrai que des missions aussi faciles que cela n’étaient pas désagréables de temps en temps.


    -C’est vrai que ce n’est pas désagréable et pas très dangereux non plus, ça change… Par contre tu crois que ton horaire de ministre te le permettrait ?

    Demanda-t-elle juste pour le taquiner un peu, vu que son regard restait pétillant. Ah les désavantagent des hautes fonctions c’était que déjà toutes les ennuis finissaient toujours par vous retomber dessous où toutes les réunions, nouveauté, c’était pour vous. Sur ce plan-là elle était bien contente d’être là où elle était. Aimer ce qu’on fessait et ne jamais se lever avec des pieds de plomb, c’était le principal non ? Bon il n’y avait pas que cela non plus, il y avait d’autres difficultés ou problèmes de chaque côté. Sur ce point, elle y était également pour beaucoup, rentrer chez soi, devoir suivre parfois quelques réunions ou elle préférait ne jamais y être conviée ou tout simplement parce que parfois mentir devient un poids constant était plusieurs facteurs qui jouaient dans sa décision de l’accompagner ou non pour un moment de détente après le travail. Cependant, nul besoin de s’apitoyer sur son sort, Alicia suivit le mouvement de sa main, elle regarde l’endroit avant de relever la tête pour percevoir le nom inscrit : Hush Bar.

    -On peut dire que tu as l’art de choisir ton ambiance toi, tu y as déjà été ?

    Que soit, on n’allait pas non plus dévier ses pas juste pour des on dit que, ce n'était pas du tout son style. Donc, elle avança dans la direction du café ou du bar, va savoir. Finalement, elle attrapa la poignée de la porte, rentra dans l’atmosphère plutôt feutrée et la retient assez longtemps pour éviter que celle-ci ne se referme sur lui. Par réflexe son regard balaya les alentours, il y avait des sorciers un peu plique ploc, la table de billard semblait être également utilisée par deux hommes qui n’ont pas l’air des plus avenant. Elle retourna son regard vers Théo.

    -Une préférence ?...Et juste par précision quand tu dis que tu m’invites, j’ai le droit de prendre ce que je veux ?


Let the skyfall, when it crumbles
It's not that she's born brave. It's not that she's born strong. It's that the universe has decided this one will have the grit and fire and steel in his blood. She will face trial after trial, be broken and damaged in countless ways. But this one? Oh, this one was born to fight. It's what she knows, it's what she does best. It's all she can do..•°¤ Mags.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 11 Avr - 21:24
Invité






❝L'expérience ne s'achète pas.❞
Alicia Ҩ Théodore
Voici une mission fraichement achevée. Si tout pouvait être aussi simple dans la vie, probablement le mot « problème » n’existerait même pas. La jeune femme approuva ce fait, mais au fond de nous, nous préférions de loin les missions importantes et périlleuses. Pourquoi ? C’était beaucoup plus excitant, et puis si nous voulions d’une vie sans actions, nous aurions fait des études de commerce. Alicia me taquina sur mon emploi du temps surchargés, il était vrai que je n’avais pas vraiment le temps de faire autre chose, et ce n’était pas comme si ça me dérangeait... Moins je passais de temps chez moi, mieux je me portais. Je ne répondais pas à sa remarque, sachant qu’elle plaisantait tout simplement. Elle commenta l’endroit que j’avais choisis je dessinais un sourire amusé. En fait, je n’y avais jamais mis les pieds. J’en avais cependant entendus parler, c’était un bar de sorcier en plein cœur de Londres, voici la description officielle. Mais j’avais entendus parler de ce bar, grâce à mes sources diverses et variées, comme quoi il y aurait comme un trafic de poison qui se ferait en ce lieu. Mais aujourd’hui je ne venais certainement pas surveiller si ce fait était exact ou encore un bruit qui courrait, une vulgaire rumeur comme il en existe beaucoup d’autre. Je ne pouvais pas passer tout mon temps à courir après chaque rumeur qui court, mais si quelqu’un venait à mourir par empoissonnement, je me pencherais davantage sur la question.

« Non jamais. Pas le temps. » Rétorquais-je amusé.

Nous nous dirigions alors vers ce pub sorcier, la jeune femme attrapa la poignée de la porte, je n'eus pas même le temps de lui faire la politesse de la lui tenir. A vrai dire, la politesse, qu'est-ce qu'on s'en foutait parfois... Quand je songeais à certaines simagrées que l'on faisait pour pas grand-chose, cela me faisait bien rire. On me trouvait insolant, je n'en avais que faire de l'opinion des autres, je n'étais pas prés de changer, ceux qui me connaissaient le savaient parfaitement... J'observais rapidement les individus présents, des sorciers ayant une vie très simple de toute évidence, peut-être un peu trop. L'un d'entre eux semblait avoir passé une nuit des plus épouvantables... Je reportais mon regard vers la jeune femme qui elle aussi prenait connaissance de l'environnement qui nous avoisinait, était-ce un reflexe dût au métier ? Ce n'était pas une bien mauvaise chose de toute façon. Elle me questionna à nouveau sur ce qu'elle voulait boire ou manger (sait-on jamais s'ils font des plats comestibles dans ce pub), je lui adressais un léger sourire puis lui répondais :

« Ce que tu veux... Mais prends garde à ce que ça soit tout de même dans mon faible budget... »

Elle avait plaisanté sur mes horaires, et bien moi sur le salaire de ministre. Nous n'avions que faire de l'argent pour tout avouer, ce que je gagnais faisait le bonheur de ma femme, moi je ne rêvais que de choses simples et le luxe n'était selon moi qu'un plus pas forcément indispensable. J'avais un métier à risque, j'avais une paie conséquente, mais si mon salaire était faible, je m'en ficherais complètement parce que c'était ce que j'aimais faire. Je ne m'imaginais pas journaliste ou que sais-je à emmerder les gens qui ont quelque chose à faire avec des questions à la noix. Certes l'administratif n'était pas quelque chose que j'aimais, et jamais je n'aurais accepté de devenir chef des aurors si mes fonctions se seraient résumées à cela. Je faisais encore beaucoup de missions bien heureusement, probablement deviendrais-je dingue toute l ajournée assit derrière mon bureau. J'étais une vraie pile, je ne tenais pas en place, c'était mission difficile que de vouloir me sequestrer dans une pièce emplit de paperasse.


fiche par century sex.


[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alicia Rogue
Chef de la nouvelle brigade des aurors
Âge du personnage : 40 ans
Nombre de messages : 1846
Célébrité sur l'avatar : Kate Beckinsale
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Avr - 18:10
    Réussir une mission avec une rapidité exemplaire, voilà bien quelque chose qui lui avait manqué pendant les derniers jours, voire plus malheureusement. Que dire et que faire quand tout le monde suivait et essayait de trouver des pistes différentes qui tendaient toutes à disparaitre au milieu de nulle part. De plus, on ne parlait pas que de l’ennemi habituel qui était les mangemorts, même Hellson et ses partisans se jouaient d’eux. Ce qui avait tendance légèrement à l’énerver. Cependant, on ne pouvait pas dire que cette affaire bouclée avec facilité allait rattraper le reste surtout que ce n’était pas du tout les mêmes circonstances, il y avait quand même une énorme différence entre une personne entrainée à se battre et un pauvre égaré mental. Que soit, une fois le tout bouclé, on parla nourriture et ce n’était pas son estomac qui viendrait lui dire le contraire vu que celui-ci en parfait traitre émit un léger grognement, peut-être qu’elle avait également omis de manger ce matin ce qui expliquerait bien des choses. Son regard noisette observa méticuleusement l’aspect extérieur du bar aux rumeurs plutôt sombres tout en demandant s'il y avait déjà mis les pieds. Plus rien ne viendrait vraiment la surprendre de toute façon mais cela serait assez étonnant qu’il aille eut le temps de faire le tour de tout les bars ou restaurants qui se trouvaient par ici en sachant qu’il était revenu de France il n’y avait pas si longtemps que cela. Un vague sourire étira à nouveau ces lèvres quand il lui répondit en parant au plus pressé. Pas de parole inutile, directement au but sans aucun souci de l’impact, au moins elle le reconnaissait bien là.

    -On va bien voir ce qu’il s’y cache alors.

    Alicia non plus n’y avait jamais mis les pieds. Ce n’était pas vraiment une question de temps non plus mais elle n’avait pas forcément envie le soir de venir boire un verre toute seule dans Bar un rien louche. De la peur ? Pas vraiment, elle avait déjà bien trop de choses qui pouvaient occuper son esprit que pour s’inquiéter de si peu. D’ailleurs elle n’attendit plus très longtemps avant de se diriger d’un pas décider vers l’entrée. Passant la première, elle ne chercha aucune marque de galanterie. Il faut dire que l’auror avait certainement dépassé ce stade depuis fort longtemps, à vrai dire même depuis le début. Severus n’était pas du genre à être très explicite ou extraverti à ce point, même s'il était quand même sensiblement différent avec sa famille. Du coup cela faisait longtemps qu'elle ne croyait plus au mouflon des carapates. La déformation professionnelle l’obligeait à regarder les mines parfois patibulaires de certaines personnes alors que d'autres semblaient sur le point de s’effondrer au moindre choc et cela y allait déjà fort niveau consommation d’alcool. À quoi bon être ivre du matin au soir ? Il faudrait vraiment qu’on lui explique un jour. Mais bien décidée à ne pas démordre et de profiter de ce petit moment de pause agréable dans la journée, elle avait repris en souriant.

    -C’est dangereux de dire ça …J’essayerai d’en tenir compte, mais promis si ce repas te met sur la paille je ne te laisserais pas trainer dans les rues tout seul.

    Il y avait peu de chances que ce schéma se réalise un jour mais la brune ne voyait pas pourquoi elle ne rentrerait pas dans son jeu, surtout qu’elle avait initié cela. Si on ne pouvait plus plaisanter que pouvait-on encore faire dans cette société ? Pas grand-chose certainement. Les places au bar semblaient prises et disons que cet emplacement faisait surtout et légèrement pilier de comptoir, mais si être assis était le même prix pourquoi s’en priver. En englobant la salle on pouvait trouver des endroits de libres attablées. Elle s’y faufila doucement en essayant de rien bousculer non plus. Bon elle n’avait pas la carrure d’une armoire à glace, bien au contraire, donc elle y parvenu sans broncher. Une table vers le fond mais près d’une fenêtre c’était mieux que rien.

    -On se met ici ?

    C’était toujours bien de le demander quand on se retrouvait déjà devant le faite accompli, un peu tard peut-être mais elle ne croyait pas que la place allait avoir une réelle importance sur l’appréciation de ce qu’ils pourront consommer. Si encore on daignait leur donner quelque chose, on ne savait jamais comment étaient lunées certaines personnes. Le moment était tout désigné pour lancer un sujet de conversation et comme elle se demandait en quoi une mission comme celle réalisée là tout de suite demandait l’intervention du chef, elle finit par demander.

    -Content d’être sorti du bureau ?


Let the skyfall, when it crumbles
It's not that she's born brave. It's not that she's born strong. It's that the universe has decided this one will have the grit and fire and steel in his blood. She will face trial after trial, be broken and damaged in countless ways. But this one? Oh, this one was born to fight. It's what she knows, it's what she does best. It's all she can do..•°¤ Mags.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» La rose est fragile. Elle s'épanouit un temps, avant de mourir.
» « L’idiotie est innée chez certains, pour d’autres elle s’acquiert avec le temps | PV Noctis
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 2 :: Huis Clos (avril-juin 1998)-
Sauter vers: