RSS
RSS



 


 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 2 :: Huis Clos (avril-juin 1998) Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comme la sensation d'être né pour toi...

avatar
Invité
Invité
Lun 25 Juin - 16:05
Invité


Chapitre Un
Kaysa & Alex

Comme la sensation d'être né pour toi...


Ouvrant les yeux, j’avais ce désir de la prendre dans mes bras, de sentir son parfum, d’humer simplement avant de gouter à ses lèvres comme jamais encore je n’aurais pu le faire. Un pas hors de mon lit… A travers la fenêtre c’était un magnifique temps de printemps qui s’annonçait et mon humeur n’était que meilleure. Me voilà finalement en train de me préparer. Aujourd’hui je ne tenais plus. Aujourd’hui sonner l’heure de ma condamnation. S’en était assez des mecs qui lui tournaient autour comme des vautours. Elle m’appartenait et j’étais bien décidé à enfin me bouger pour que plus jamais on ne tente de me voler celle qui comptait si fort à mes yeux… Comment faire alors ? Je n’en avais aucune idée et c’est bien ça qui m’enchantait. J’allais la voir et j’improviserais comme toujours. Après tout c’est ce que je savais faire le mieux. Descendant finalement de mon dortoir voilà alors que j’étais en retard ce matin. Me serais-je un peu trop attardé devant la glace ? Je serrais fort Nina dans mes bras. Où est Kaysa ? Au cuisine ayant accompagné des premières années qui commençaient sérieusement à mourir de faim à m’attendre. Tsss … Bande d’affamés ! Avec Nina alors on prit la direction des cuisines avec quelques autres élèves. Je jouais avec mes mains sur le chemin pensif. Qu’allais-je encore faire comme bêtise ? Me voilà entrant dans les cuisines alors que Nina alla aider pour préparer le petit déjeuner. Les cuisines étaient grandes… Il y avait pas mal de monde et pourtant mon regard se posa simplement sur une seule personne. Pardon Merlin de n’être qu’un homme et d’agir une fois de plus impulsivement mais il n’était plus question qu’elle et Nina soient les seules à savoir que, même si les mots viennent à me manquer, je l’avais si fort dans la peau comme si finalement je n’étais né que et seulement que pour elle… Comme si avant de ressentir une telle chose je n’avais existé qu’à moitié. Je n’avais jamais eu autant les mains moites de ma vie. Devant moi et de dos se rendait-elle compte de l’effet qu’elle me faisait. Capable de tout, du meilleur comme du pire malheureusement, je ne savais trop comment elle allait prendre tout ça mais mon cœur saignait bien trop de n’arriver à montrer complètement ce que je ressentais. Je ne pouvais plus rien retenir. Ça faisait bien trop mal de se priver de cette façon sans raison… Les mains peut-être malgré tout un peu tremblante pour la première fois de ma vie, je n’avais jamais eu autant peur de faire la plus belle erreur de ma vie et pourtant d’en avoir le goût malgré moi aux lèvres au point que mon corps malgré tout s’approcha d’elle. Peu importe que les autres nous regardent… Peu importe que son frère soit dans la pièce… Peu importe qu’Alice ne soit très loin… Peu importe que Nina se mette doucement à sourire en me voyant venir de loin. Peu importe que Stacy, la petite gryffondor, retienne son souffle quand je m’approche de Kaysa sans qu'elle ne se rende compte de ce qu’il se tramait… Peu importe de tout. Mon cœur cédait. De plus en plus proche… Peu à peu près d’elle… Son dos toujours face à moi, me souciant donc vraiment plus du monde entier alors je…

... je me défilais complètement. Lâche… j’étais lâche… Aussi lâche que mes adversaires… Aussi faible que ces vipères… Aussi pitoyable que la vermine de serpentards. Ou pas. Oh et puis zut ! Je posais finalement mes mains sur ses hanches. Elles tremblaient un peu de faire une faute. Elle me mettait dans tous mes états. Il y a bien longtemps que ça serait fait avec une autre mais il y aurait bien eu longtemps aussi que je l’aurais largué. Elle était différente, unique et je doutais. Mes mains sur ses hanches elle du se demander qui pouvait bien avoir une telle audace. A ton avis ma belle ? Il y aurait bien eu longtemps que le mec qui aurait osé te faire ça se serait pris mon poing dans la figure si ce n’était pas moi. Mon visage finalement dans sa nuque provoquant surement des frissons sur sa chair je fermais les yeux alors entourant mes bras autour de son corps tendrement presque en la berçant malgré moi. Humant simplement le parfum de ses cheveux je laissais alors mes lèvres lui dire ce qu’elles voulaient :

ALEX Hello Tigresse… Tu m’as tellement manqué cette nuit…

Je finis par la décaler pour la retrouver face à moi la gardant dans mes bras. Plus rien n’existaient alors autour de nous. Le silence pesait mais je n’en avais que faire tout comme les regards surpris de certains ou ému de d’autres. Oui je me foutais de tout, je ne voyais plus qu’elle et il était tant que Poudlard le sache… Face à moi maintenant je vins alors poser une de mes mains sur sa joue alors que l’autre venait tendrement de se poser dans son dos. Je n’avais jamais été si tendre avec une autre prônant plus la passion et le feu de l’action qu’autre chose. Et pourtant elle était différente mais je ne le dirais jamais vraiment assez. Alors doucement et sans un mot de plus je rapprochais son visage du mien dans un acte complètement naturel. Juste le temps d’une seconde d’éternité mes lèvres trouvaient les siennes. Peu importe le silence qui durent bien trop longtemps. Pour une seconde je donnais simplement tout mon être m’abandonnant dans ce baiser. Loin de ceux fait de passion que je préférais nous garder en intimité, ce baiser pourtant me faisait simplement renaitre. C’était comme une dose d’oxygène avant de pouvoir enfin retrouver mon souffle. C’est comme s’éveiller enfin après un long sommeil. J’aimerais tant lui dire ce que je ressentais à ce moment là. C’était comme presque lui demander ses disponibilités sur le reste de sa vie. Comme lui demander de ne plus jamais nous quitter. J’avais besoin d’elle… Besoin d’elle pour survivre… elle avait du le sentir simplement dans mon baiser qui durait presque une éternité. Je ne voulais plus bouger. Là dans mes bras ma main sur sa joue tentait de ne pas trembler me rendant compte que j’étais simplement en train d’officialiser notre couple. J’étais né la même année qu’elle… J’avais grandi avec elle… J’avais évolué avec elle… J’aimais avec elle. Comment lui dire à quel point je tenais à elle ? Mes lèvres pourtant devaient bien quitter les siennes un moment. J’imaginais bien Nina tentait de retenir Harry. En fait je n’en avais aucune idée de ce qu’il se passait. Aucune idée de ce que les autres pensées et croyez-moi rien ni personne ne pourrait me faire quitter le regard du sien alors que je la gardais simplement dans mes bras.

ALEX Kaysa Jane Potter, accepteriez-vous de me faire l’honneur d’être ma petite amie aux yeux de tous ?

J’avais beaucoup de mal à ne pas afficher alors ce sourire en coin à ma façon de lui demander. Mon sourire cachait malgré tout une fois de plus le doute qui pouvait se lire dans mes yeux. C’était si facile de sortir ensemble en cachette… Si facile de ne rien dire et vivre mais si difficile d’affirmer ses choix et de ne pas douter. Moi j’étais sûr de mon choix. J’avais besoin d’elle comme mon cœur avait besoin d’un battement, comme mes poumons avaient besoin d’air, comme le sorcier sa baguette. Elle m’était nécessaire. Je voulais avancer avec elle… Evolué une fois de plus avec elle… Etre né simplement pour elle. Mais malheureusement si je venais de faire le premier pas, si je venais d’afficher au grand jour mes sentiments en sera-t-il de même pour elle ? Je serais bien tenté de ne pas lui laisser le choix par pur égoïsme mais je ressentais trop de chose pourtant pour la forcer à quoi que ce soit… Ne dépendait alors plus qu’à elle simplement de prouver à tout Poudlard qu’entre nous, c’était simplement quelque chose de plus fort encore qu’on n’aurait pu l’imaginer…

Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3342
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Juil - 18:18
    Alex ne descendait toujours pas… les trois membres du Trio Infernal étaient des gros dormeurs mais Alexander était surement le pire des trois. Kaysa avait l’habitude que le Gryffondor se fasse attendre, il était temps tout le temps en retard. Mais les premières années qui étaient avec eux et qui attendaient désespérément de déjeuner avaient un peu plus de mal. Elle sentait qu’ils commençaient à s’impatienter. La brunette se décidait à monter au dortoir des sixièmes années pour le réveiller à sa manière quand un première année l’interpella pour lui demander quand Est-ce qu’ils allaient se rendre aux cuisines. La jeune femme échangea un regard avec Nina qui affichait un sourire moqueur. Cette dernière lui indiqua finalement qu’elle attendrait leur marmotte préférait tandis que Kaysa accompagnerait les premières années. Ben oui… avec Kingfell et sa brigade, une bonne partie des premières années n’osaient même plus se balader seuls dans les couloirs. La brunette acquiesça et entraina le petit groupe jusqu’aux cuisines, déjà bien rempli. C’était l’heure du petit déjeuner et les cuisines étaient aussi remplis que pouvait l’être la Grande Salle en temps normal. Une fois passée l’entrée, les premières années se dispersèrent dans les cuisines tandis que Kay’ allait saluer son frère, ses cousins et sa petite sœur. Elle prit finalement place en face de Stacy qui lui avait fait de grand signe. Cette dernière était en compagnie de Mable et d’autres premières années que Kaysa ne connaissait que de vue. Du coin de l’œil, elle aperçut au loin son ennemi de toujours Sullivan en compagnie de sa charmante camarade de chambre : Rogue Junior. Décidemment, tout le monde était réuni aux cuisines ce matin.

    Il fallut bien une heure avant qu’Alex et Nina fassent leur arrivée à leur tour. Kaysa étant de dos, elle n’avait pas du tout fait attention à l’arrivée de ses deux meilleurs amis (enfin son petit ami et sa meilleure amie) mais elle fronça les sourcils lorsque Stacy ne répondit pas à sa réponse, le regard posé sur quelque chose derrière elle. Elle allait tourner la tête pour voir ce qui accaparait tant l’attention de la fillette pour ne pas l’écouter quand deux mains se posèrent sur les hanches de la demoiselle la faisant sursauter. Elle ne l’arrivait pas du tout entendu arriver et elle avait été surprise. Pas besoin de se retourner pour savoir qu’il s’agissait d’Alex, Nina venait d’apparaitre dans son champ de vision avec un petit sourire que Kaysa n’aimait mais alors pas du tout. Pourquoi ca ne lui inspirait absolument rien et à quoi jouer Alexander. Pas le temps de se poser la question que le visage de ce dernier venait de se poser dans le creux de son cou et ses bras entourés sa taille lui procurant des frissons. Ca y est, il avait décidé de révéler leur relation à tout le monde, comme ça, de bon matin. Il devait s’être cogner la tête en se levant ce matin, ce n’était pas possible. Certes, plus rien ne les obliger à rester un couple secret : Alice n’exerçait plus son chantage sur le Gryffondor, Nina était au courant. Ils n’avaient plus aucune raison de se cacher et pourtant, dans un sens, Kaysa appréciait cette relation… Alors qu’elle était la première à ne pas supporter de devoir se cacher mais c’était parce qu’à ce moment là, sa copine officielle c’était cette goule de Sullivan. En fait, la jeune fille avait tout simplement peur de leur relation au grand jour comme elle l’avait eu peur de ses sentiments pour son meilleur ami. Pourquoi reportaient ils à chaque fois cette révélation, quand lui n’avait pas une raison… Kaysa se chargeait d’en trouver une mais cette fois ci, Alexander semblait bien décidé à annoncer la nouvelle à tout le monde et si seulement quelques têtes s’étaient retournés quand il avait posé ses mains sur ses hanches (vu leur complicité ça n’avait encore rien d’extraordinaire) à présent, ils étaient plus nombreux à observer intrigué ce qui se tramait devant leurs yeux. Elle aperçut le regard indéchiffrable de son frère plus loin, les yeux brillants de Stacy, le regard noir de Nathaniel plus loin dans la salle en compagnie de leur cousin Leo tandis qu’Alex se mettait enfin à parler. La remarque aurait pu faire sourire Kaysa si elle n’était pas aussi anxieuse, gênée ? Elle ne saurait le dire pourtant être au centre de l’attention ne l’avait jamais, ô grand jamais dérangé.

    « Alex… » Réussit elle à prononcer sur un ton assez bas que lui seul pu entendre, l’inquiétude s’entendait dans sa voix.

    Mais bon sang qu’est-ce qu’il lui était passé par la tête aujourd’hui pour qu’il est une soudaine envie de tout révéler au grand jour. Il aurait au moins pu la consulter avant de décider de ça. Il la fit tourner dans sa direction, les élèves autour disparurent de son champ de vision au profit de son visage à lui : Alexander Black. Son meilleur ami. L’homme qu’elle aimait (et qu’elle détestait un tout petit peu à cet instant précis). Il avait l’air serein, si sur de lui, Alex dans toute sa splendeur. Alors qu’elle était loin d’être aussi sure d’elle que d’habitude. Pourquoi fallait-il toujours qu’il fasse les choses en grand, qu’il soit au centre de l’attention. Ouais, c’était elle qui disait ça alors qu’elle était identique. On se souvenait tous de la réunion de Kingfell où la demoiselle avait osé prendre la parole et s’opposer à Kingfell. Mais pour le coup, Kingfell était loin tout comme le reste des soucis de la demoiselle. A quoi bon, elle n’était plus capable de résister à son meilleur ami. La jeune femme ferma les yeux quand ses lèvres rentrèrent en contact avec celui du Gryffondor et répondit au baiser. Un baiser doux mais qui suffit à rassurer la demoiselle-même s’il fut rapide. Ils pourraient à présent être eux même en toute circonstance, plus aucune fille, ne pourra l’approcher en espérant avoir sa chance maintenant qu’il n’était plus casé avec la reine des limaces rampantes. Finalement, rendre ça publique n’était pas si différent de l’histoire qu’ils étaient en train de vivre en ce moment. Ils pourraient au moins en profiter entièrement. Lorsque le baiser prit fin et que leurs visages s’éloignèrent, un petit sourire en coin fit son apparition sur le visage de Kaysa, histoire de rassurer le jeune homme. Pas besoin de plus, il avait compris que tout allait bien et qu’elle ne le tuerait pas avant la fin de la journée… Enfin, ça dépend… elle leva les yeux au ciel quand aux paroles suivantes du Gryffondor.

    « Dis moi, tu t‘es levé avec une soudaine envie de mourir ou quoi ? Je te rappelle au cas où tu ne l‘aurais pas vu que mon frère est dans la pièce. Laisse lui le temps de se remettre du choc et il va te tomber dessus…» rétorqua-t-elle comme réponse avant d’ajouter « et pas la peine de prendre ce ton cérémonieux, c’est pas une demande en mariage non plus »

    Une voix un peu trop enthousiasme et aigu détourna le regard de Kaysa en direction de l’origine du bruit. Il s’agissait de Stacy qui venait de crier qu’elle le savait depuis le début qu’il se passait quelque chose. Mable suivi derrière en partageant la joie de Stacy et d’autres premières années autour parlé dans tous les sens. La Gryffondor se mit rire en entendant ses deux petites protégées. Mais son sourire disparu rapidement en apercevant Nathaniel sortir des cuisines et Leo lui jetait un regard peu amène. Depuis leur rupture, son cousin était froid avec elle alors qu’ils s’étaient toujours très bien entendus. Mais Nina s’inséra dans le champ de vision de la jeune fille faisant disparaitre le reste. Elles échangèrent un regard. Cela suffisait pour se comprendre quand on se connaissait depuis aussi longtemps. Son regard voulait simplement dire qu’on ne pouvait pas rendre heureux tout le monde et aussi que ça finirait par s’arranger. Seulement, Kay’ détestait l’idée de faire souffrir Nate. La jeune femme appuya sa tête contre le menton d’Alexander.

    « Au fait, la réponse est oui… mais tu me refais un coup comme ça et je te tue. La prochaine fois que tu veux ameuter les troupes, passe par Gossip Feather c’est plus rapide » ajouta la demoiselle avec un petit sourire moqueur néanmoins le ton avait été menaçant quand il le devait.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 8 Juil - 20:48
Invité


Chapitre Un
Kaysa & Alex

Sur ce...
je crois qu'il est temps de fuir
avant de se faire tuer...


Pardon pardon d’être aussi impulsif mais… si je ne l’étais pas je ne serais pas moi, donc la demoiselle en face de moi ne m’aimerait pas donc on ne sortirait pas ensemble, donc ma vie serait encore si fade. Donc en fait… Non je n’ai pas envi de m’excuser de ça. Et puis faire ma petite déclaration de cette façon avec tant d’officialisation et de cérémonie était bien mon genre tiens. C’était plus fort que moi, il fallait que je fasse dans la grande sérénade. J’aimais soigner mes entrées c’est bien connu et là j’avoue je ne pouvais pas faire mieux : je m’approche, je pose mes mains sur ses hanches, un baiser dans le cou avec un message à l’oreille, je la retourne et un baiser final avant ma demande ? C’était typiquement parfait façon Black. C’était même si mignon qu’on ne pourrait même pas me frapper. Hein Harry… Tu ne vas pas me frapper hein… Je suis un ange ! T’as vu comment j’ai fait ma demande ? Si mignon… si attentionné… si… Bordel j’avais complètement zappé que son frère était dans la pièce !!!! Par contre ça, ça n’échappa à ma belle :

KAYSA Dis moi, tu t‘es levé avec une soudaine envie de mourir ou quoi ? Je te rappelle au cas où tu ne l‘aurais pas vu que mon frère est dans la pièce. Laisse lui le temps de se remettre du choc et il va te tomber dessus…

ALEX Oups ?

KAYSA et pas la peine de prendre ce ton cérémonieux, c’est pas une demande en mariage non plus

Ah si ma belle… Te demander de sortir avec moi c’était un peu comme une demande en mariage à mon sens. Autant avec les autres je m’en foutais royalement. Je sortais avec elle mais ça s’arrêtait là. Avec Kaysa jamais au grand jamais je ne m’amuserais à ça. Déjà parce que si j’ose je sens qu’on va me tomber dessus à m’enterrer vivant et je ne crois pas être encore suicidaire à défaut d’être parfois un peu con mais en plus j’aurais surement frapper et même tuer de mes mains celui qui aurait osé briser le cœur d’une de mes deux meilleures amies, ce n’est donc pas pour derrière faire une telle chose. J’avais un moment réfléchi. Sortir avec elle impliquait un grand sérieux (enfin surtout en fidélité et sentiments, n’allez pas non plus trop m’en demander je reste Alexander Sirius Black tout de même !) alors oui quelque part lui demander de sortir avec moi était important. Surtout que je risquais un peu ma peau là. Pourquoi c’est toujours les hommes qui sont considérés responsable d’abord ?! Es-ce de ma faute si elle est diablement attirante, jolie et mignonne à en tomber ? Mon cœur n’a pas su y résister. Il s’est jeté dans ses mains et depuis il lui appartient. Alors non je ne me sens pas vraiment coupable dans tout ça. C’est elle après tout vile tentatrice de mon cœur qui a envoûté le lion en moi pour se l’appartenir. Je suis un pauvre malheureux et amoureux à plaindre. Hum je doute que mon excuse passe… Quoi que ma petite maman elle me croirait sur paroles je suis sûre ! Elle au moins elle me comprend, je suis totalement innocent (ou pas) ! Bref retenez une chose. Les hommes sont faibles face aux charmes des filles. Ça a toujours été mon cas mais quelle faiblesse de tomber en plus sur la femme. Bref je ne vous épiloguerais pas ma façon de pensée plus longtemps sur la culpabilité toute entière de Miss Potter et de mon innocence suivi de ma petite vengeance. Si elle détient mon cœur alors je veux que tout Poudlard le sache. Quel meilleur moyen alors que d’exercer cette envie directement dès le matin. Note à moi-même pourtant : la prochaine fois que tu voudras faire une telle chose mec… pas devant le grand frère, c’est préférable pour ta survie prochaine dans l’avenir…

Et moi dans tout ça ? J’attendais mon « oui » pardi !! Alors c’est oui ou non ? Si j’étais parti confiant là elle finit par commencer à me faire flipper à ne pas répondre tout de suite. Kaysa répond vite et bien que je puisse prendre mes jambes à mon cou avant que ton frère s’en remettre par pitié si tu veux me voir encore te prendre dans tes bras prochainement ! Elle appuyait sa tête contre mon menton. C’est un oui ? C’est un non ? ça y est je doute. Oui MOI je doute. J’ai peur. Pitié Kaysa pas non… Mon égo n’y survivrait pas devant tout le monde et ensuite mon cœur finira déchirer en milles morceaux après avoir cru à une réponse positive de ta part à ce baiser rendu juste avant…

KAYSA Au fait, la réponse est oui…

Merlin je respire… Elle a dit OUIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!! Hum vous croyez qu’on va me prendre pour un fou si je me mets à faire ma danse de sa victoire comme ça ?! Hum je me retenais fortement non sans un sourire en coin.

ALEX Je savais bien que tu ne pouvais résister à mon charme si parfait…

Ok mec tu vois la porte ? Tu la prends et toute suite après ce petit ton moqueur envers ta duclinée. Irrécupérable j’étais mais heureux et amoureux encore plus. J’étais bien tenté alors de l’embrasser une seconde fois mais elle enchérit en disant :

KAYSA Mais tu me refais un coup comme ça et je te tue. La prochaine fois que tu veux ameuter les troupes, passe par Gossip Feather c’est plus rapide.

ALEX Promis…

Ou pas. Elle me connait… Bref je finis par poser mes mains sur son visage pour aller l’embrasser dans mes élans passionnés quand Nina se racla la gorge genre on est quand même en public et devant des premiers années donc si on pouvait apprendre à me tenir. Je pointais du doigt Kaysa complètement innocent genre c’est sa faute. J’allais alors dire quelque chose quand je vis Harry commencer à réagir. Je pris alors la main de Kaysa non sans un regard vers Nina qui me confia que je pouvais filer et en vitesse sans soucis, qu’elle s’occupait de tout. Prenant donc un croissant au vol j’attirais alors Kaysa sans lui laisser le choix très rapidement hors de la cuisine en courant. Si un des deux Potter ne m’aura pas tuer pour une telle officialisation attendez un peu que le second me tombe dessus. J’avais tout de même un sacré instinct de survie et ni une ni deux je l’entrainais donc loin un peu sans lui laisser le choix la pauvre pour m’arrêter finalement quelques couloirs plus loin dans un recoin reprenant mon souffle en rigolant un peu de la situation drolement flippante. Je n’étais pas du genre à fuir les problèmes. J’étais Alexander Sirius Black s’il vous plait ! Mais le grand frère… On verra plus tard hein. Je prenais alors le visage de Kaysa entre mes mains avec un sourire en coin avant de m’approcher doucement de ses lèvres :

ALEX Je ne sais pas quel scroutt à pétard m’a mordu ce matin mais je reste plutôt fier de moi. Plus besoin de se cacher… Alors pourquoi se cacher quand même dans un recoin loin des cuisines ? Enfin presque… Vu la tête de ton frère je crois que je vais juste lui laisser une bonne journée de réflexion… D’ailleurs t’aurais pas la carte du maraudeur pour cette tache ardue ? Je ne tiens pas à mourir dans d’atroces circonstances comme ça juste parce que… j’ai embrassé la femme que j… blocage ? Non pas du tout je ne bloque pas ce n’est pas vrai ! Me reprenant pourtant rapidement et joliment j’enchainais en disant : Bref j’avais juste envi que tout le monde sache à quel point je ne veux que toi… Es-ce mal de vouloir officialiser une relation qui nous tient à cœur ? Si oui alors Miss Potter veuillez tout de suite me condamner au châtiment que je mérite. Je le prendrais quoi que vous décidiez. J’accepte mon sort avec joie pour le crime commis d’être fou de sa meilleure amie…

Ce matin j’étais plus qu’en forme. Surement parce que j’ai dormi une heure de plus peut-être. En tout cas officialiser haut et fort m’avait fait un sacré bien, m’enlevant un grand poids sur la conscience. Son oui avait été aussi un grand soulagement et la je décompressais. Ça se voyait d’ailleurs. Je rayonnais complètement et déjà je cherchais ses lèvres quémandant un baiser n’étant pas sur de vouloir lui laisser le temps de répondre…

Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3342
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Juil - 15:06
    [Désolé c'est pas terrible, je me rattraperai au prochain ;) ]

    Eeeh ! La pauvre Gryffondor affamé n’avait pas eu le temps d’attraper une brioche que son nouveau petit ami officiel venait de l’entrainer en dehors des cuisines sans une explication. Ah si, elle l’avait son explication : Harry qui se dirigeait vers eux. Elle eut juste le temps de lui renvoyer un regard désolé qu’elle disparaissait derrière la porte de la cuisine. Il couru ainsi pendant cinq bonnes minutes, toujours en entrainant Kaysa par le bras. Heureusement, sa course prit fin à quelques couloirs des cuisines. Une fois qu’il était certain que l’effrayant Harry Potter ne puisse le trouver. Un large sourire moqueur vint faire son apparition sur son joli visage tandis qu’elle posait un regard amusé sur Alexander avant d’hausser un sourcil :

    « Plus besoin de se cacher ? Vraiment ? » Le nargua-t-elle en référence à sa fuite des cuisines et son petit footing dans les couloirs pour être sur que son grand frère ne lui tomberait pas dessus.

    Kaysa laissa même échapper un rire amusé aux paroles suivantes de son meilleur ami avant de rétorquer avec une petite moue : « Oups… je crois que c’est Harry qui l’a. Il me l’a demandé il y a quelques jours et je crois qu’il l’a toujours… » S’amuser à le faire stresser ? Nan, ce n’était absolument pas le genre de Kaysa. Alors pourquoi ce petite sourire en coin toujours présent sur les lèvres de la jeune fille. « Allons… mourir, n’exagérons pas… il ne te tuera pas mais je ne te promets pas que tu ressortes en un seul morceau. Allons, Nathaniel avait bien réussi à passer le test du grand frère alors pourquoi tu n’y arriverais pas alors que tu es son cousin adoré ? Hum quoi que ta réputation de Don Juan ne joue pas en ta faveur, ni le fait que tu tenais un carnet de toutes tes conquêtes… Ouais, en fait, si, tu devrais sérieusement t’en faire. Et encore estime toi heureux qu’on soit coincé dans ce château, ça retarde le moment fatidique où tu devrais affronter mon père…. » Ajouta-t-elle avant de se mettre à rigoler devant la mine déconfite du Gryffondor

    Un sourire plus tendre vient faire son apparition tandis qu’Alexander reprenait la parole. Mais ça ne l’empêcha pas de le repousser alors qu’il voulait terminer sa phrase par un baiser. Non, non, monsieur Black on n’amadoue pas une Potter aussi facilement. Surtout quand elle vous connaissait depuis toujours. Elle repoussa donc le jeune homme en posant une main sur le torse de ce dernier, une lueur malicieuse dans les yeux. Elle allait lui faire payer le coup de tout à l’heure…

    « Très bien… déjà, je réquisitionne ceci ! » décréta la demoiselle en attrapant le croissant qu’Alex avait attrapé avant de s’enfuir des cuisines « A cause de toi, je n’ai même pas pu finir mon petit déjeuner » ajouta-t-elle avec une petite moue boudeuse craquante à souhait. « Quand à la suite du châtiment, je me réserve pour plus tard… Après tout, la vengeance est un plat qui se mange froid n’Est-ce pas » reprit elle tandis qu’elle approchait son visage de celui du jeune homme. Son regard se perdit une dizaine de secondes dans celui de son meilleur ami, ses lèvres frôlèrent celles du jeune homme mais finalement la demoiselle prit de la distance une nouvelle fois, sourire amusé toujours présent sur son visage.

    Elle fit quelques pas dans le couloir tout en mangeant un bout du croissant.

    « Tu sais que ça va me manquer de devoir se cacher… ca ajoutait un peu de piment à notre relation. C’était amusant de se jouer de tout le monde… »





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 9 Juil - 22:50
Invité


Chapitre Un
Kaysa & Alex

Parce qu'on ne vole pas
le croissant d'un homme impunément...


[hj : il est très bien ton rp !!! moi j’adore *o* bon par contre moi je fais pas beaucoup avancer les choses mais sans ta réaction aussi… je pouvais pas trop aller plus loin, tu verras xD …]


Les femmes… Toutes les mêmes quoi que ma préférence se portant largement sur celle en face de moi. Sa beauté n’égalait que sa force de caractère et moi complètement amoureux je ne voyais qu’elle. La seule qui compte au fond de mon cœur voilà que je venais quémander un baiser comme punition finale… Si douée avec les filles j’oubliais pourtant une chose, elle n’était une fille mais bien une femme, celle qui vaut tous les combats du monde. Ma faiblesse… Voilà qu’elle me repousser pas question de se laisser si facilement avoir comme toutes les autres. Oh pitié mon amour… Ne m’en veut pas d’être faible face à ton amour… d’être complètement amoureux de tes lèvres, de ne plus supporter de cacher un sentiment qui grandit de jour en jour en moi. Et même si parfois j’ai si peur qu’elle ne ressente pas la même chose que moi peut-être es-ce justement une des raisons qui m’avait finalement poussé à dévoiler au grand jour notre idylle. Je n’étais pas du genre à douter. Mais… avec Kaysa tout était différent. Je l’aimais… Fou comme j’étais je l’aimais. Je ne lui ai jamais dit. Je ne m’en sentais pas capable. La peur… Même chez un Gryffondor elle peut vous faire perdre finalement tout moyen. Es-ce ma façon de me l’approprier que d’officialiser la chose ? Je disais pourtant adieu de cette façon à toutes mes groupies… à tous ces baisers que les filles venaient me voler .Après tout il faudrait à la fille un minimum envi de mourir pour oser se rivaliser à Kaysa. Je ne doutais pas que ma belle recadre très vite le peu de suicidaire qui voudrait se jeter à mon cou à partir de maintenant. Mais peu importe… peu importe si je doive renoncer à mon harem, ne l’avais-je après tout pas fait en brulant mon carnet ? Oui j’avais fini par le bruler… Peut-être d’ailleurs aurais-je du le faire sous les yeux du frère de ma bien aimé. Ça m’aurait surement évité de finir enterrer six pieds sous terre… Surement… Quoi qu’il en soit ne parlons pas de malheur maintenant… pas de haine mais juste de l’amour. Je voulais en profiter avant de mourir dans d’atroces souffrances de la main de son père ou de son frère. Mais la belle n’était pas de cet avis malheureusement, me rendant encore plus accro à elle. J’adorais qu’elle me résiste, serais-je masochiste ? Je détestais la facilité c’était bien connu. Kaysa était une demoiselle justement de cet acabit et malgré notre amitié elle en restait néanmoins de ce genre pas facile à résister. Que cela se tienne, peu m’importait je m’amuserais d’autant plus à faire craquer ma douce et bien aimée si telle était le défis. Es-ce un jeu ? Tout n’était que jeu pour moi avec plus ou moins pourtant de sérieux. Que serait la vie si on ne la prenait pas comme un jeu après tout. Alors oui je voulais jouer… jouer avec elle. Pas jouer avec son cœur attention mais bien simplement à deux en symbiose pour trouver ce si magnifique sourire qu’elle avait en coin et qui me faisait complètement craquer. Je découvrais de nouvelles choses avec elle. Je pensais que mon parrain et mon père n’était que des faibles à craquer pour une seule femme pour le restant de leur jour. Pourquoi s’embêter avec une femme quand on peut en avoir plusieurs à ses pieds. J’avais joué… Je m’étais amusé et j’étais tombé finalement dans le panneau moi aussi. Et le pire c’est que je ne m’en plaignais même pas. Ma façon de la regarder était complètement unique. Mes yeux brillaient et mon cœur s’emballait. Es-ce cette effet que maman faisait à papa ? Es-ce que c’était ça en fait aimé plus que de raison ? Je commençais à m’y faire et à y prendre goût. Au plus étonnement de tous en fait je me faisais bien plus facilement à mes sentiments que la demoiselle qui s’amusait à me voler mon croissant juste en face de moi. Voleuse… Après mon cœur voilà qu’elle me piquait mon croissant ! Et moi homme affamé que j’étais, j’allais faire comment vous m’expliquez ? Je la regardais pourtant faire avec amusement. Je n’étais même pas capable de lui en vouloir. C’était ma punition pour n’être qu’un homme qui veut simplement dire à tous à quel point il est accro de la jolie demoiselle Potter. J’aurais préféré un baiser j’avoue. Mais ça ne serait plus une punition et je le savais.

KAYSA A cause de toi, je n’ai même pas pu finir mon petit déjeuner

Sa petite moue me fit complètement sourire. Merlin qu’elle était mignonne comme ça et moi comme un imbécile du coup je lui laisse mon croissant tel le premier faible de bas étage face son petit regard complètement attendrissant. Ça va mange mon croissant vilaine fille, tu ne sais pas qui te mangeras…

ALEX Pardon tigresse mais il me semblait franchement tant de quitter le navire avant de mourir… !

Il me semblait nécessaire de lui rappeler qu’elle avait un frère possessif tout autant que moi et que malheureusement cousin ou pas je sentais que j’allais en prendre pour mon grade. Dire la vérité à tous est une étape, affronter la famille une autre. Et franchement… révéler c’était déjà pas mal non ? Faisons donc les choses par étapes et surtout repoussons celle du frérot même si je sentais que Harry allait me tomber dessus ce soir. Vous croyez que si je demande à Kaysa de dormir dans la salle sur demande pour survivre la nuit elle m’en voudrait ? Au pire en plus je l’aurais la nuit pour moi. L’idée commençait en plus de ça à devenir intéressante. La prendre dans mes bras la nuit et l’embrasser à l’infinie. Tiens c’était une idée ! Elle ne dira pas non… Hein elle ne dira pas non… Rah c’est horrible ! Avec Kaysa je n’étais jamais sûr de la réponse. C’était franchement frustrant de ne pas pouvoir claquer des doigts pour avoir tout ce que je voulais. Je n’étais franchement pas habitué. Oui je sais ça me faisait des pieds et au fond de moi j’aimais ça mais c’était bien connu, je n’avais pas beaucoup de patience et me repousser éternellement n’est pas mon truc non plus. Ma fierté et mon arrogance a horreur de ça. Je ne voulais pas comprendre les paroles de mon père qui me disait « Tu verras… quand tu trouveras celle qui te volera ton cœur tu passeras pas mal de journées frustrantes les unes après les autres mais ce qui te fera tenir malgré tout c’est simplement ces petits moments qu’elle te donne et qui te rendent tellement dingue que tu en oublies finalement à quel point elle t’a mis le collier et la laisse… » Mouais… Je n’étais pas très convaincu par la chose… qu’il le dise il est juste faible face à maman ça va plus vite. Enfin bref cessons de penser aux parents un peu et revenons à nos souafles ! Donc ?

KAYSA Quand à la suite du châtiment, je me réserve pour plus tard… Après tout, la vengeance est un plat qui se mange froid n’Est-ce pas

Elle approchait son visage alors du mien alors que je la laissais simplement faire. Mon regard ne quittait déjà plus le sien. Sa couleur était d’un envoutement complètement étourdissant. Je m’y perdais malgré moi et quand ses lèvres venaient finalement frôler les siennes je me sentais comme sur un nuage. Il m’en fallait si peu de sa part pour qu’elle me rende simplement heureux et accro. J’allais l’embrasser malgré moi alors quand elle choisit de s’écartant créant une immense frustration en moi. Hey !!!! Et mon baiser alors ?! Vilaine fille ! ça se fait vraiment pas ! Et elle, elle me regarde avec son petit air amusé sur le visage. C’est ça rigole… fait gaffe que je ne finisse pas par te voler ce baiser ne supportant plus la distance entre nos lèvres… Je la suivais ainsi dans ses pas dans le couloir alors que je voyais mon croissant doucement disparaitre peu à peu. Paix à ton âme… toi au moins tu peux profiter un temps soit peu de ses lèvres et de sa langue. Merlin je deviendrais presque jaloux d’un croissant. Pitoyable j’étais. Oui mais pitoyablement attiré…

KAYSA Tu sais que ça va me manquer de devoir se cacher… ca ajoutait un peu de piment à notre relation. C’était amusant de se jouer de tout le monde…

ALEX Si c’est juste du piment que tu veux crois-moi je doute que l’on soit obligé de constamment se cacher pour ça…

Sourire en coin, une preuve ? Mais bien évidemment et tout de suite… Je venais de saisir sa main où elle tenait la fin de MON croissant pour manger le dernier morceau droit dans ma bouche avant de l’avaler d’une traite des fois qu’elle ait l’idée de me le faire recracher rien que par principe pour finalement prendre sa main et la faire tourner sur elle-même pour l’embrasser simplement avec tendresse et passion à la fois sans lui laisser finalement le choix. Oui je sais c’est mal et qu’elle m’en mette une si elle n’aimait pas cet élan de tendresse pour elle mais je n’en pouvais plus. On ne tente pas de la sorte un homme sans péril Miss Potter… Ouh la la je sentais déjà les protestations rien que pour le croissant… Quoi que… Mon baiser finalement sera-t-il assez fort pour lui faire oublier ce petit détail. Et bien voyez-vous, je m’y employais et grandement alors que mes mains encadrait ses joues délicatement pour maintenir juste quelques instants son visage avant de glisser finalement le long de ses bras et venir sur ses hanches la rapprochant un peu plus de moi. Alors… Etait-elle aussi faible que moi ou suis-je vraiment le seul à être si accro à elle ? La réponse de Miss Potter était toute attendue…


Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3342
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 11 Juil - 15:50
    Ce maudit don juan de pacotille venait de faire disparaitre le dernier bout de croissant qu’il restait dans les mains de la demoiselle. Quand elle disait réquisitionner le croissant, c’était TOUT le croissant. La Gryffondor posa un regard faussement mécontent sur le jeune homme qui ne lui fit ni chaud ni froid. Certes, il avait l’habitude de voir Kaysa jouer la comédie pour X ou Y raisons et il avait déjà eu droit à pire comme regard noir mais quand même, il pourrait au moins faire semblant pff. Pas le temps de répliquer qu’il la faisait tournoyer au milieu du couloir avant de l’embrasser. Perfide ruse pour n’avoir droit à aucunes représailles. Le plus pathétique était encore la faiblesse de Kaysa quand aux baisers du jeune homme, même pas foutu de résister. Alors que les mains du Gryffondor descendait le long de son corps pour finir sur ses hanches, celle de la brunette suivirent le chemin inverse et vint se nouer autour du cou de ce dernier, ajoutant un peu plus de passion dans leur baiser.

    Ce fut l’arrivée de deux jeunes filles de Poufsouffle qui eurent raison de leur baiser. L’une gloussait tandis que l’autre affichait une mine renfrognée.

    - Tu disais quoi déjà ?
    - Oh ca va, tais toi Bethany, j’étais certaine qu’il y avait plus que de l’amitié entre eux !
    - Bien sur, y’a deux minutes, tu croyais encore qu’il avait peut être des sentiments pour toi, pouffa sa copine suivit d’un : AIE !

    Ah, Kaysa parierait pour un coup donner par la dite copine à Bethany pour osait se moquer d’elle ouvertement. La Gryffondor toujours dans les bras d’Alex, enfouit sa tête au creux du cou de ce dernier pour éclater de rire devant le comique de la situation. Elle comprenait que la pauvre Bethany ne puisse pas se retenir de se moquer de son amie. L’espoir faisait vivre mais il y avait des limites entre un espoir et une illusion. Ce qu’elle adorait encore plus dans les commères de ce château, c’était le « J’étais certaine de ceci ou cela » alors qu’elles n’y auraient absolument pas pensé avant. Bon, après la rumeur qu’il pouvait y avoir quelque chose entre eux avait toujours plus ou moins tourné. Quand ce n’était pas Kaysa, c’était Nina qui y avait droit. Depuis leur première année, nombre de groupie ou d’ex du jeune homme était venu chercher des noises aux deux jeunes filles parce qu’elles passaient toujours avant les autres. Si au début ca faisait rire Nina comme Kaysa, avec le temps, cela avait finit par réellement taper sur les nerfs de la brunette alors qu’elle ne ressentait encore qu’une profonde amitié pour son meilleur ami. A présent, si l’une d’elles essayaient ne serait ce que d’approcher le jeune homme… hum, non, mieux valait éviter qu’elle s’approche au risque de finir au fond du lac. Jalouse ? Peut être. Possessive ? Assurément et bien avant de sortir avec son meilleur ami.

    « Hum… va falloir que je t’ai à l’œil. Elles seraient capable de t’envouter avec un filtre d’amour pour te récupérer. » Fit remarquer la brunette avant de sceller de nouveau ses lèvres à celles du jeune homme pour un nouveau baiser.

    Finalement, le baiser terminé, Kaysa s’écarta du jeune homme pour s’appuyer contre le mur du couloir, les mains dans le dos.

    « Donc pas besoin de se cacher pour rajouter un peu de piment dans notre relation. Très bien… il va falloir être imaginatif alors car je m’ennuie très facilement Monsieur Black » fit elle remarquer avec un petit sourire en coin

    Et oui, c’était bien pour ça que la demoiselle ne restait pas très longtemps avec un petit ami. De un, généralement elle les considérait comme des amis, mise à part Nate, elle ne se souvenait pas être tombé amoureuse d’un garçon. Peut être parce que depuis longtemps déjà, son cœur appartenait au Gryffondor. Kay’ n’en savait strictement rien, elle n’avait jamais réellement cru au destin, ou âmes sœurs jusqu’à présent. Et de deux, elle s’ennuyait rapidement. La demoiselle était une vraie pile électrique qui détestait rester sans bouger à ne rien faire. Elle aimait l’aventure, elle les montait d’adrénaline que provoquaient le danger et l’inconnu. Et elle avait besoin de quelqu’un qui puisse constamment la surprendre, qui suive ces délires, qui aiment les blagues, qui aiment le danger et l’inconnu autant qu’elle. Peut être était elle trop exigeante envers ses prétendants. En fait, ils devaient ressembler à Alex quand on y réfléchissait. Car Alex était tout à fait ce que voulait la demoiselle.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 11 Juil - 18:08
Invité


Kaysa & Alex

Pas forcément lâche... Simplement pas prêt


Qui a dit que je pouvais être le seul faible dans cette relation ? Après tout si on sortait ensemble j’osais espérer qu’elle craquait autant pour moi que je ne pouvais désespérément être attirée par elle. Et bien évidemment accompagné à tout ça je n’étais pas si bête que ça. Si lui piquer la fin du croissant (hey j’ai faim moi aussi mine de rien !) pourrait m’attirer ses foudres je savais comment la faire taire magnifiquement bien. J’avais ce petit avantage alors contrairement dans le passé qui je sentais allez me sauver bien plus facilement que dans le passé. Mes lèvres ainsi capturant les siennes je sus dès l’instant où elle me répondait que je ne risquais plus grand-chose. Des frissons alors me procurèrent tous le dos en partant de là où elle venait de poser ses mains dans mon cou. Jamais encore une fille m’avait fait un tel effet rendant mon front et le reste de mon corps un peu fiévreux malgré moi. J’aurais bien approfondi ce baiser en toute innocence alors que mes mains sur ses hanches la rapprochait un peu plus de moi mais… Merlin est contre moi. Si si je vous assure ! Il ne m’aime pas. Je ne vois pas d’autres explications à l’apparition de gloussement à mon oreille qui devait provenir de filles non loin. En même temps si je voulais un peu d’intimité, c’était un peu mal barré dans les couloirs j’avouais. Note à moi-même : la prochaine fois que je fuirais comme ça les cuisines pour un peu plus d’intimité, se réfugier dans la laverie non loin. Rien de plus romantique en plus que de jouer entre les draps étendus sur des fils peut-être à cache-cache avec la belle avant de s’appuyer contre un draps, tomber et la retenir au dernier moment quitte à me faire mal moi pour qu’elle n’ait rien juste sentant nos corps se recouvrir du draps qu’on avait entrainé dans notre chut. Ok Alex arrête de fantasmer à cette scène idyllique et redescend sur terre… Es-ce de ma faute si elle m’inspirée autant ?! Qui a des sentiments pour qui ? Kaysa cachait son visage dans mon cou pour rire. T’as raison cache toi et laisse-moi tenter de garder mon sérieux devant la scène des deux gamines face à nous qui se disputaient gentiment sur le fait qu’elles avaient raison ou non sur ce qu’il pouvait se tramer entre nous. C’est dingue ça ! On ne peut pas se mettre en couple tranquillement sans que la population poudlarienne en fasse toute une citrouille ! Et Kaysa qui continuait de rigoler. Son souffle me chatouillait agréablement le cou provoquant un sourire malgré moi. Je vis alors les demoiselles partir non sans un désolé muet fait de mes lèvres vers la demoiselle qui croyait avoir ses chances avec moi. A 12-13 ans je trouvais ça complètement attendrissant. Mais… je ne faisais pas dans le berceau. La preuve : Je sortais avec une vieille ! Comment ça une vieille ? Kaysa est du 16 mai (ouais je connais son anniversaire par cœur) et moi du 23 Juillet. CQFD => je sors avec une vieille. Mouais je n’avais même pas intérêt à formuler ma pensée tout haut je pourrais possiblement me prendre un coup sur le torse non sans un petit boudage façon Kaysa Potter. Mouais j’étais con mais pas à ce point. Quoi que la voir en colère des fois… c’est grisant. Enfin pas trop en colère non plus… Juste ce qu’il faut pour la voir façon tigresse et m’en mordre les lèvres en me disant Merlin qu’es-ce qu’elle pouvait être sexy ! Bref. Les demoiselles parties je finis par regarder Kaysa dans les yeux avec un air amusé. L’avantage que maintenant tout le monde sache ? Je vais peut-être pouvoir prendre mes douches tranquillement dans les vestiaires du stade non ? J’espérais… Non pas qu’une fille se jette à chaque fin d’entrainement sur moi mais… ça m’est déjà arrivé bien deux fois et je ne tiens pas à revivre ça encore. Si j’aime bien les filles il y a un moment pour la drague et un moment pour le Quidditch et ce moment là il était sacré ! C’est comme les blagues ou mes moments avec les filles. C’était important et qu’on vienne me déranger à ce moment là c’était très mal venu et un risque sur de se prendre un vent. Remarquez avec Kaysa dans mes bras de toute façon maintenant désolée les filles j’annonce officiellement que c’est foutu d’avance nuit et jour !

KAYSA - Hum… va falloir que je t’ai à l’œil. Elles seraient capables de t’envouter avec un filtre d’amour pour te récupérer.

ALEX - Tu crois qu’elles oseraient … ?

Je veux bien croire que je suis craquant et désirable mais… à ce point ?! Mais mais mais… et mes chocogrenouilles offerts alors ?! J’aime ça moi ! Je ne peux pas refuser des chocogrenouilles même si ce sont de potentielles prétendantes… si ? Un cadeau ça ne se refuse quand même pas… Ou je fais goûter à Harry avant… Hum le pauvre célibataire ça serait bien drôle. Voir mon cousin dans une situation comme ça le décoincerait peut-être un peu ? Bon ça aussi chose à garder pour moi … Tsss… On peut même plus recevoir des chocogrenouilles tranquille sans commencer à se monter des films… Chose malgré tout que j’oubliais rapidement sous un nouveau baiser de ma belle. Qu’es-ce que j’adorais quand je n’avais même pas besoin de me donner la peine d’aller les chercher. C’était encore meilleur sans nul doute ! Malheureusement toute bonne chose a une fin. M’avait-elle demandé si je voulais arrêter de l’embrasser ? Elle s’appuyait finalement contre le mur. T’as raison éloigne toi avant que je ne trouve un sort juste pour te coller complètement à moi. On aurait l’air fin tiens ! Mais moi ça m’amuserait bien que trop !

KAYSA - Donc pas besoin de se cacher pour rajouter un peu de piment dans notre relation. Très bien… il va falloir être imaginatif alors car je m’ennuie très facilement Monsieur Black.

Un sourire des plus amusés s’afficha sur mes lèvres. Se rappelles-t-elle à qui elle parle ? Sa demande d’action et de surprises me faisaient rire. Hey tu parles à Alexander Black là ma jolie… L’homme de la situation bien évidemment. Un sourire en coin naissait finalement sur mes lèvres ne regardant qu’elle. Ne me tente pas ma jolie de te surprendre chaque jour, je pourrais créer pire folie dans ta vie que tu finirais par me supplier une vie normale et décente avec un doux calme plat qui te manquerait que trop… Elle était aussi speed que moi. Si moi je ne tenais pas en place sur une chaise tout le temps à gigoter d’où les remarques d’ailleurs en cours de notre cher oncle commun Remus Lupin, elle n’était pas mieux dans son genre. Mais après tout qui se ressemble s’assemble non ? Et moi je trouvais qu’on s’accordait plutôt bien dans notre genre…

Je ne répondis pas à sa petite demande… Je m’amusais simplement à me rapprocher tel le félin qui doucement encerclé sa proie oubliant un peu trop qu’ici la féline c’était bien elle d’où son animagus. Il faudrait d’ailleurs sérieusement qu’on bosse pour que moi aussi je puisse passer ce cap ! Mais avant… Me voilà l’encadrant complètement de mon corps alors qu’elle était posée contre le mur. En silence ainsi je m’approchais d’elle. Ça sentait le coup foireux ? Pourquoi tout de suite penser ça voyons… je suis un ange c’est bien connu. M’approchant de ses lèvres il n’y avait pas qu’elle qui savait jouer à ce jeu. Ma main qui avait remonté son menton en ma direction, un frôlement, son souffle finalement mêlé au mien, je me rapprochais de plus en plus jusqu’à la coller au point de doucement lui transmettre ma chaleur. Mon autre main cherchant la sienne avant de la trouver, me voilà la saisissant avant de lui dire :

ALEX - J’ai envi de prendre l’air …

Le rapport ? Aucun bien évidemment. Et me voilà l’entrainant sans la prévenir loin de ces couloirs de sa main, elle en avançant et moi en reculant. Ma main avait enlacé la sienne avec amusement. Je suis cruel… ne pas l’embrasser… si ça peut la rassurer je m’étais tout autant créer une bonne frustration mais on ne pouvait décemment pas se bécoter toute la journée dans les couloirs si ? Je la regardais alors avec un sourire en coin. Ce n’était pas évident de quitter des yeux une Potter quand vous en tombez amoureux je peux vous l’assurer. Moi qui me moquais de mon parrain, je vous passerais les détails finalement de ma sensation d’être tombé dans le même panneau. Ce regard… Il ne quittait plus mes rêves depuis un moment maintenant et j’avais le droit aujourd’hui en plus ses lèvres, ses mains, ses hanches, son dos, son cou, tout tout tout ! L’idée était bien que trop plaisante. On venait d’arriver à l’escalier qui nous mènerait sans nul doute à l’entrée et bientôt à l’atrium. Mais d’abord montons l’escalier ! Arrivés en haut alors que je m’archais finalement à ses côtés c’est en arrivant en haut que je vis Harry. Demiiiiiiii-touuuuuuuuuuur ! Par réflexe j’avais fait quelque pas en arrière obligeant Kaysa à faire de même, la plaquant contre le mur. J’avais pris soin qu’elle ne se fasse quand même pas mal au passage. Elle allait me demander ce qu’il me prenait mais je posais ma main sur sa bouche pour étouffer ses paroles. Elle n’avait surement pas vu Harry puisqu’il n’avait pas eu le temps d’être dans son champ de vision. Je lui fis alors mon plus grand sourire innocent. Je jetais alors un œil dans l’angle du couloir en me penchant un peu en la gardant contre le mur. Il avait disparu…

ALEX - Tu te souviens quand je disais que c’était totalement inutile de se cacher ? Pour ton frère je crois que c’est préférable…

J’hésitais alors à retirer ma main de sa bouche. Elle n’est pas du genre à hurler mais je ne voulais pas entendre comme quoi je pouvais franchement être lâche parfois. Je peux affronter des dragons si elle veut… Je peux faire toutes les pirouettes dur monde sur un balai… Je peux même tenter de traverser le lac entier à la nage en hiver pas de soucis ! D’ailleurs si elle veut un bain de minuit un de ces quatre… Bref je peux tout faire ! Mais affronter sa famille… Euh… comment dire… Non je n’étais pas sûr d’être prêt. Et mon carnet de conquête qui me revenait constamment à la figure. Ça m’apprendra à me vanter auprès de mes potes et cousins tiens ! Un jour pourtant il va bien falloir l’affronter. Oui promis mais pas aujourd’hui. Déjà je me fais à l’idée qu’on peut gambader tranquillement sans se cacher et après j’explique à Harry oh combien je suis accro à sa sœur. Le hic ? Je ne savais pas trop comment lui dire ça et qu’il me croit… Je finis par céder et accepter de lui rendre la parole non sans une moue attendrissante :

ALEX - S’il te plait ne m’en veux pas …

Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3342
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Juil - 20:36
    Tu crois qu’elles oseraient … ?

    Sérieusement, avait-elle besoin de répondre à cette question ? Bien sur qu’elles oseraient. Certaines filles de ce château étaient réellement prêtes à tout pour avoir la personne qu’elles désiraient, même s’il fallait employer des méthodes plus ou moins tordus. Certaines par désespoir, d’autres parce qu’elles n’acceptaient pas qu’on leur résiste. Les filles pouvaient se montrer dangereuses. Et elle était prête à mettre sa main à couper que certaines filles dans ce château serait prête à tout pour avoir le très convoité Alexander Black. Surtout ces temps ci où certains s’ennuyaient à mourir. Avec aucun professeur pour les avoir à l’œil et avec la réserve de la bibliothèque à disposition de tout le monde. Mais désolé mesdemoiselles Alexander Black était à elle et rien qu’à elle. Et toutes celles qui se risqueraient à tenter quelque chose prenait le risque de s’attirer les foudres de la miss Potter. Or les élèves de ce château savaient que la Gryffondor pouvait être mauvaise. Plus d’un élève avait fait les frais de la vengeance de la jeune fille. Lyanna Legan était un très bon exemple : humiliée devant les élèves du château par le Trio Infernal pour s’en être pris à sa cousine. Et l’idée venait de la miss Potter. Elle n’était qu’un exemple parmi tant d’autres. Oui, la brunette pouvait être mauvaise si on l’énervait…

    Mais pour l’heure, c’était loin d’être son souci premier. La jeune fille sourit davantage alors qu’Alex se rapprochait d’elle, l’encerclant de ses bras alors qu’il prenait appui contre le mur derrière elle. S’approchant petit à petit pour se retrouver coller à elle, elle sentait son souffle se mêlait au sien. Elle ferma les yeux. Bon, okay, il était aussi doué qu’elle pour lui faire tourner la tête. Et elle ne pouvait y résister. En même temps, elle ne cherchait pas vraiment à le faire. Elle sentit les lèvres du jeune homme frôlait les siennes, elle les entrouvrit légèrement attendant avec fébrilité le moment où elles se scelleraient de nouveau pour un baiser passionné sauf que ce moment ne vint pas… Cet idiot se vengeait du coup qu’elle lui avait fait précédemment et au lieu de l’embrasser comme elle en mourrait d’envie, il lui attrapa la main et l’entraina dans les couloirs prétextant une soudaine envie d’air. Frustrée ? Carrément. Mais s’il voulait jouer à ça, très bien… Elle se vengerait à son tour. Une chose est sure, ils n’avaient pas fini mais la demoiselle n’acceptait pas la défaite. C’était coup pour coup jusqu’à elle est le dernier mot. Vous croyez que c’était pourquoi que le petit jeu des défis avec Nathaniel Jacobs durait depuis décembre. La miss Potter ne baissait jamais les bras !

    Alors qu’ils se dirigeaient vers le hall, le jeune homme recula tout à coup de quelques pas avant de la plaquer contre le mur. La jeune fille fronça les sourcils. Mais à quoi jouait-il encore ? Alors qu’il lui disait tout à l’heure qu’il n’était plus utile de se cacher voilà qu’il réagissait exactement comme ils l’auraient fait avant que le Gryffondor fasse sa déclaration dans les cuisines du château. La brunette allait protester, en tout cas le questionner mais il ne lui en laissa pas le temps, lui posant sa main contre la bouche pour l’empêcher de parler. Non mais ca va ouais ! C’est pas parce qu’il était à présent son petit ami qu’il pouvait tout se permettre. La demoiselle ne pouvait peut être pas en placer une à cause de cet imbécile mais ça ne l’empêcha pas de le fusiller du regard. Black, si tu veux survivre je te conseille de dégager ta main très rapidement; Voilà ce que voulais dire son regard et elle savait très bien qu’il déchiffrerait le message.

    Tu te souviens quand je disais que c’était totalement inutile de se cacher ? Pour ton frère je crois que c’est préférable…

    Alors tout ce cirque c’était uniquement pour éviter de croiser Harry ?! La demoiselle, toujours interdite de parole, se contenta de lever les yeux au ciel. Alexander avait réellement peur d’Harry, son frère paraissait réellement aussi effrayant que ça ? Ou alors elle avait réussi à le faire vraiment flipper avec son petit speech de tout à l’heure. Et ça se disait un Gryffondor courageux… Mouais, ça dépendait devant qui hein ! Alors qu’est-ce que ça allait être quand ce maudit huis clos serait levé et qu’il devrait faire face à James Potter, père hyper protecteur.

    Bon, en attendant, la demoiselle aimerait bien que le jeune homme la libère histoire qu’elle puisse en placer une. Ah, enfin, il acceptait de la laisser parler. Mouais, pas la peine de prendre cette tête Don Juan de pacotille. Ca ne marchera pas. Bon, c’est vrai qu’il était carrément craquant avec cette petite moue sur le visage… Mais non, il ne réussirait pas à l’attendrir. Eh oui, c’est ça de sortir avec sa meilleure amie. Elle vous connait par cœur et les petits trucs qui marcheraient avec n’importe quelle fille, la meilleure amie en était immunisée. Ou presque…

    « Me refais plus jamais un coup comme ça Black ou je fais de ta vie un enfer ! » rétorqua-t-elle à peine enleva-t-il sa main de sa bouche.

    Bon, d’accord, jamais elle ne mettrait sa menace à exécution mais ça ne l’empêchait pas de faire passer le message. Bah ouais, qui a dit que la demoiselle avait un caractère facile à vivre… Finalement, son visage s’adoucit, elle posa une main sur le torse du jeune homme alors que son regard cherchait celui d’Alex.

    « Je ne savais pas que tu craignais autant mon frère. Sérieusement Alex, je sais qu’Harry est hyper protecteur quand il s’agit des garçons qui peuvent tourner autour de ses sœurs mais tu n’es pas n’importe quel mec à ses yeux, t’es son cousin. C’est toi, pas un inconnu. Il te connait très bien, pas aussi bien que moi ou Nina mais je pense qu’il te connait assez pour savoir que jamais tu ne me feras de mal. Après tout, depuis toujours, on se protège les uns les autres. Toi, moi, Nina. Et puis, il t’apprécie. C’est une grande différence entre mes ex petits amis et toi. Si tu veux mon avis, il va plutôt mettre un certain temps à réaliser qu’il y a quelque chose entre nous. Je crois qu’il a toujours cru qu’on se considérait comme des frères et sœurs. »

    Elle se souvenait encore de la discussion qu’elle avait eue avec lui après avoir lancé la rumeur qu’il y avait quelque chose entre Zachariah et elle dans le parc. Lorsqu’elle avait évoqué le fait qu’elle aurait très bien pu faire cette blague avec Alex, il avait tiré une tête très, très bizarre.

    Sa main libre vint caresser le visage du Gryffondor avant de sceller ses lèvres aux siennes pour un doux baiser. Sa main quand à elle vint se loger sur la nuque du jeune homme qu’elle continuait à caresser distraitement avec son pouce.

    « Crois moi, y’a bien pire que d’affronter mon frère… » Ajouta-t-elle une fois le baiser terminé avec un petit sourire en coin



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 12 Juil - 22:40
Invité


Kaysa & Alex

Jamais épaule a été aussi chouchouté...



Vous connaissez ce sentiment ? Celui où vous avez pertinemment que vous ne pourrait être mieux à un autre endroit que dans ses bras, trouvant un refuge des plus sincères alors dans ce baiser qu’elle m’offrait. Je n’étais surement pas le genre romantique ou fleur bleue. J’étais le digne fils de mon père après tout mais elle me rendait différent à sa manière. J’avais l’impression pour la première fois de ma vie d’être complet. Peu importe alors où je me trouverais si c’était avec elle. Je le disais déjà avant mais je le ressentais encore plus maintenant. J’aimerais tellement lui dire tout ce que je ressentais… Ma peur la nuit de ne pas la retrouver… Simplement la perdre à jamais. Parfois quand je me mets à y penser j’aimerais tellement trouver la solution pour franchir cette barrière qui empêchait les garçons de franchir le dortoir des filles. J’en avais tellement rêvé d’y arriver. Combien de fois j’avais tenté le coup pour juste les surprendre sous la douche. J’avais décrété qu’un jour j’y arriverais. J’ai toujours eu cette prétention de pouvoir détourner les sorts de Dumbledore lui-même. Et pourtant… aujourd’hui… je voulais toujours y parvenir mais plus dans le but. Que l’on ne me demande ce qu’il me prenait parfois mais dans mon lit je me demandais si elle dormait bien. Je pensais à elle à défaut de ne pouvoir veiller sur ses nuits. Oui je voulais la retrouver parfois juste pour avoir envi de la voir dormir… Juste pour la prendre dans mes bras… Juste pour être là si elle fait un cauchemar. Finalement je comprenais de plus en plus ce besoin à Harry ou son père de vouloir la protéger. Non pas que je ne l’avais pas avant mais j’en devenais presque perturbant de plus en plus. Je me rendrais malade de la savoir mal. Je sombrerais facilement avec elle… Avec Nina aussi mais… Je ne savais pas comment expliquer la différence. C’était aussi fort l’une que l’autre et pourtant à la fois rien avoir. Kaysa je… la désirais. Je ne parle pas d’un désir physique même si je passerais les détails au combien là aussi c’est quelque chose… Mais je la désirais à mes côtés… Je la désirais près de moi. Je la désirais contre moi… C’était comme… rêver d’une chose magnifique… d’un rêve ultime… ce genre de chose dont le jour où tu arrives enfin à avoir elle te rappelle qu’elle est fragile… que ta possession sur elle ne dépend que de ton attention… Comme une plante il fallait en prendre soin. Par pitié faite que je sois plus doué pour m’occuper d’elle en tant que petit ami que de la pauvre dernière plante en botanique que j’avais tué. La professeure ne voulait même plus me voir toucher une plante ! Je faisais mourir la pauvre qui avait le malheur de passer sous mes mains sans que je ne comprenne pourquoi. C’est d’ailleurs pour ça souvent que je me retrouvais en binôme avec des sales notes mais peu importe… Là n’est pas à la discussion de mon côté meurtrier pour ces pauvres créatures sans défense mais bien de mes sentiments…

Toujours échangeant ce baiser, je ne pouvais pas rêver mieux. Ou peut-être si… Avoir simplement le consentement réel de son frère et de son père… ça serait peut-être le plus beau cadeau avec la possibilité d’être enfin un animagus pour soutenir Nina. Le hic ? Pas que j’avais peur de Harry mais… peur de sa réaction en fait. Peu qu’il me dise de ne plus approcher Kaysa. C’est surtout ça dont j’avais peur. Qu’on me demande de m’en arrêter là avec elle. Je ne voulais pas me brouiller avec mon cousin à cause de ça. Alors oui j’avais peur. Moi Alexander Sirius Black j’avais peur… Peur d’une seule chose : la perdre. Es-ce être faible ? On ne peut malheureusement pas être infaillible. On a tous ses faiblesses. Et moi les miennes sont bien ma meilleure amie et mon amour… Mon amour… ça me faisait bizarre de me dire ça. C’était si niais ! Je préférais tellement l’appeler Tigresse. C’était mon surnom affectif à moi. Et pourtant ça ne m’empêchait pas de penser comme si elle portait le nom « Amour » avec tout simplement un grand « A »…

KAYSA - Crois moi, y’a bien pire que d’affronter mon frère…

ALEX - Je n’ai pas spécialement peur de ton frère ou de ton père… Ce que j’ai peur c’est qu’on me demande de ne plus t’approcher. Je ne le supporterais pas. Je me suis accroché à toi et Nina depuis notre enfance. Sans vous je ne suis rien. Et depuis que… je peux goûter à ce doux goût fruité sur les lèvres ça serait criminel de venir m’en priver de cette façon…

Sa main qui n’avait pas quittait ma nuque au combien si douce dans ses caresses et ses lèvres qui s’étendaient dans un sourire pitié arrête de les bouger ça attire mon regard et j’ai envi de recommencer jusqu’à te les user de baisers plus différents les uns que les autres en passant de la tendresse et la douceur à une passion dévorante qui viendrait enflammer nos langues dans un balai trop sensuel pour être décrit dans la suite des choses. Bon qu’es-ce qu’on fait ? On reste là dans l’escalier à s’embrasser contre un mur qui en avait déjà tellement vu de baiser volé rapidement entre nous avant de filer chacun de son côté ou… on va prendre l’air ? J’hésitais… dehors je pourrais afficher au combien ma copine est magnifique mais dedans je pourrais l’avoir seulement pour moi. Hum… Et si on faisait les deux ? Comment ? Comme ça :

ALEX - Je propose à la belle d’accompagner son prince parfait grand sourire sur mon arrogance souligné par une bonne dose de sincérité parce que oui le pire c’est que je croyais dur comme fer à ce que je disais, je continuais dans mon discours comme si c’était tout à fait naturel. pour une petite mise en public au parc genre regardez comment j’ai la chance de sortir avec la plus belle de Poudlard non sans un baiser pour faire rager quelques uns d’entre eux pour finalement aller affronter le danger dans la forêt interdite tel des inconscients que nous sommes tout ça clôturait par une petite soirée devant le feu de la cheminée de notre salle commune avant de… passer la nuit dans la salle sur demande ensemble ?

Es-ce mal de lui proposer tout cela dans un chuchotement sur ses lèvres non sans quelques baisers perdus ici et là sur ses lèvres, son nez, sa joue, sa mâchoire et doucement vers son cou m’enivrant simplement de son parfum un instant ? Serais-je en train d’essayer de la convaincre ? Pas vraiment en fait. J’étais juste préoccupé par une envie passagère de l’embrasser sur tout le visage avant d’avoir simplement envi de goûter à la peau si tendre de son cou. Mon corps se rapprochait tellement du sien le forçant sans vraiment faire attention à reculer juste d’un pas avant qu’elle ne touche de nouveau son dos contre le mur. Mes mains se posèrent instinctivement sur ses hanches avant de remonter en douceur le long de son corps soulevant son t-shirt un peu dans le geste sans toucher une fois sa peau à même mes mains qui venaient d’arriver finalement une dans le haut de son dos et l’autre dans son cou de l’autre côté où les lèvres ne s’amusaient pas à la faire frissonner. Qu’es-ce que je voulais faire déjà ? Ah oui, frimer un peu dans le parc ? Laissez-moi déjà simplement arriver à décrocher de là et on pourrait y aller… Enfin bien évidemment si elle était d’accord ça va de soit. Je rajoutais alors à mes paroles :

ALEX - Bien évidemment si tu as une autre proposition je suis tout ouïe…

Mes lèvres parcourant sa peau entre chaque mot, je glissais de baiser en baiser de son cou à son épaule tendrement, décalant un peu le tissu de sa peau. Je n’aurais jamais pensé me sentir autant enivrer par une simple épaule. Kaysa était tout de même ma meilleure amie à la base. Je pensais avoir plus de difficulté à avoir ce genre d’attention envers elle. Pourtant ça venait si naturellement sans me poser de questions que je m’étonnerais presque. Mes lèvres quittèrent finalement alors cette épaule qui avait eu son lot de baiser avant de jouer avec ses lèvres en disant :

ALEX - Décide-toi vite avant que je ne commence à avoir envi de réserver le même sort à ton autre épaule…

J’ignorais ce qu’elle, elle ressentait alors en cet instant mais moi, la chaleur des environs venaient bien de monter d’un cran et si elle ne se bougeait pas rapidement à faire un choix, seul Merlin savait ce qui pourrait suivre après sa seconde épaule… L’une de ses clavicules ? Après tout ce n’était que le chemin le plus logique tout simplement droit sur son cœur…

Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3342
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Juil - 17:53
    Spoiler:
     

    Un sourire tendre vint apparaitre sur les lèvres de la demoiselle suite aux paroles du Gryffondor. Derrière cette façade de macho à l’égo surdimensionné se cachait un cœur. Pas qu’elle en doutait. Elle connaissait Alexander mieux que quiconque dans ce château, et elle était l’une des rares personnes qui avait le privilège de voir la facette la mieux cachée du jeune homme. Et comme à tout le monde, le jeune homme avait ses doutes et ses peurs. Sauf que cette peur là, cette peur de la perdre était tout simplement injustifiée. Jamais, ô grand jamais, Harry ou son père ne lui demanderaient de ne plus voir Alex. C’était Alex. Les deux hommes de la famille Potter tout comme l’ensemble des maraudeurs savaient depuis bien longtemps maintenant qu’il était impossible de séparer Alex, Kaysa et Nina. Même la dispute de décembre n’avait pas pu venir à bout de ce lien qui unissait les trois amis. Pour Kaysa, il était impensable d’imaginer sa vie sans sa meilleure amie, sa sœur de cœur, celle à qui elle pouvait tout raconter, celle qui la comprenait mieux que quiconque et qui était toujours là pour lui remonter le moral quand ça n’allait pas. Comme il était impossible qu’elle imagine sa vie sans Alexander. SON Alexander. Son meilleur ami, son petit ami. L’homme qu’elle aimait. Pas besoin de rentrer dans de grandes déclarations d’amour enflammé. Elle n’imaginait juste pas sa vie sans lui. Il lui était indispensable. Il l’était déjà avant, il l’était d’autant plus maintenant. Elle avait déjà vécut l’expérience, être séparé de lui et elle avait eu l’impression qu’il lui manquait une partie d’elle-même, la douleur qu’elle avait ressenti était pire que tous les doloris du monde. Ils s’étaient promis que plus jamais ils s’éloigneraient l’un de l’autre et Kaysa comptait bien appliquer cette promesse à la lettre. Et ce n’est pas son père ou son frère qui la séparerait de lui. De toute façon, elle connaissait assez son père et son frère pour savoir que jamais ils ne leur demanderaient une chose pareille. Certes, Alexander aura droit au couplet très protecteur du papa poule … mais il n’avait rien à craindre de plus. De son frère comme de son père. Et quand bien même, ils agiraient ainsi. Kaysa n’était pas vraiment l’exemple type de la petite fille sage et obéissante qui rejoindrait l’avis de sa famille sans opposer de résistance. Si une idée aussi saugrenue traversait l’esprit des deux hommes Potter (ce qui honnêtement impossible), résistance il y aurait. Car on ne décide pas à la place de Kaysa Potter de ce qui est bon pour elle ou pas.

    « Mon père et Harry ne te demanderont jamais une chose pareille idiot » le rassura-t-elle non sans un petit sourire moqueur au coin des lèvres.

    La minute d’après, elle était prise d’assaut par les lèvres du jeune homme. Et autant être franche, elle ne chercha même pas à repousser l’attaque ennemi. Arg ! Elle était en train de perdre la partie là ! En plus, elle devait faire un effort surhumain pour se concentrer sur les paroles -enfin plutôt les chuchotements- du Gryffondor. Mais il ne pouvait pas arrêter de ponctuer chacune de ses phrases d’un baiser. Allez, on se concentre, un petit effort. Il lui parlait de balade dans le parc, d’une soirée dans la salle commune… il y avait la foret interdite aussi. Qu’Est-ce qu’il voulait faire dans la foret déjà ? Peu importe, à ce rythme, ils n’allaient pas décoller de sitôt de l’endroit où ils se trouvaient actuellement. Il était doué le don juan de Poudlard pour faire perdre la tête aux filles, Kaysa ne pouvait pas le nier mais n’était elle pas censé pouvoir résister à ce genre d’assaut ? Visiblement, elle semblait encore moins immunisée que les autres quand il s’agissait du Gryffondor. Un frisson parcourra l’ensemble de son corps tandis que les mains d’Alex remontaient le long de son corps.

    Bon, allez, on se concentre, vite une réponse ou elle allait totalement perdre pied.

    « Et si on commençait par la fin ? » répondit la brunette

    Non, ce n’était absolument pas ça qu’elle voulait dire. Enfin, si, mais c’était de sa faute aussi. Elle n’arrivait pas à être cohérente avec cet imbécile qui n’arrêtait pas de déposer des baisers brulants sur son épaule. Bon, il était temps de reprendre la main… car oui, c’était un jeu pour la miss, en tout cas, aujourd’hui, elle considérait ça comme un jeu et elle comptait bien remporter la partie. La demoiselle détourna les lèvres d’Alexander de son épaule pour les sceller de nouveau aux siennes pour un baiser passionné qui pouvait lui donner une petite idée du désir de la demoiselle à l’instant. Pendant ce temps, sa main gauche quitta la nuque du jeune homme pour rejoindre sa consœur de gauche posée sur le torse du Gryffondor. Avant de remonter doucement jusqu’au premier bouton de la chemise de ce dernier. Un, deux, trois… trois boutons de défait. La main de Kaysa s’arrêta en suspens, un petit sourire en coin sur les lèvres alors qu’ils venaient de se séparer à nouveau. Elle pouvait facilement lire dans les yeux d’Alex le désir de ce dernier pour elle et se trouva à l’instant très cruelle, envers lui et envers elle-même qui devait avoir à peu près le même regard. Alors qu’il s’apprêtait de nouveau à l’embrasser, Kaysa posa ses doigts contre les lèvres de ce dernier, le repoussant doucement. Qu’est-ce qu’il ne fallait pas faire pour remporter le jeu…

    « Le truc, c’est que ce ne serait pas raisonnable… Et puis, je ne voudrais pas que tu me prennes pour une fille facile. »

    Mais bien sur, on y croyait tous là. Kaysa, une fille facile. Rien que son caractère n’était pas facile alors…. Je vous laisse deviner pour le reste. La brunette poussa de quelques centimètres le jeune homme du plat de sa main afin de se faufiler entre lui et le mur pour se retrouver au milieu du couloir. Elle avait chaud la miss, très chaud et prendre l’air dans le parc lui ferait le plus grand bien. Un petit plongeon dans le lac lui ferait aussi le plus grand bien. Elle le savait, Alex devait la maudire à l’instant.

    « Et si on laissait tomber la balade dans le parc pour aller directement bosser dans la foret interdite. Je te rappelle qu’on a du boulot pour arriver à nos fins. »

    La demoiselle préférait parler de manière évasive quand ils se trouvaient dans le couloir. Kingfell était déjà sur les nerfs avec une panthère et un loup garou dans les couloirs, pas la peine de lui indiquer qu’en plus un autre animal allait se joindre à ce duo plutôt originale, même pour Poudlard. Aucun doute que Kingfell n’avait pas fini de leur pourrir la vie s’il apprenait qu’Alexander apprenait à devenir un animagus lui aussi.

    Quoi que la foret interdite n’était peut être pas la meilleure idée. Ils seraient encore seuls et Kaysa ne promettait pas de pouvoir résister une nouvelle fois aux assauts de son séduisant petit ami. Sans compter qu’il risquait surement de se venger à son tour. Naaaaaan, la foret était un endroit effrayant, sombre et dangereux… ON n’avait pas ce genre d’idée là bas…Mouais.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 30 Juil - 11:41
Invité


Kaysa & Alex

Entre concentration et désir de t'embrasser



La demoiselle aurait-elle des problèmes de concentrations ? J’adorais la faire douter, la rendre peu sure d’elle et surtout complètement soumis à mes baisers peu importe l’endroit où je les pose. Tigresse si tu flanches rien que sur l’épaule tu me pousses à savoir ce que ça ferait si j’allais plus audacieusement sur ton corps de mes lèvres en d’infimes et tendres baisers… Oui je sais c’est mal, très mal de rendre sa chérie dingue dingue mais quand ça finissait dingue de moi je ne pouvais pas m’en empêcher. Beaucoup de garçons voyaient Kaysa comme une fille inaccessible, moi aussi parfois je l’avais vu un peu comme ça. Elle était loin d’être aussi facilement envoûtée que moi. Si ma chère petite amie avait la même sur les épaules moi je l’avais bien et surement ailleurs. Que voulez-vous, il faut bien de tout dans un couple ! Donc la voir si sensible à mes baisers, oui ça n’a pas fini de faire gonfler mon égo déjà un peu trop surdimensionné. Mais bon sans ça je ne serais pas moi et donc elle ne m’aimerait pas non ? Et puis je suis capable moi aussi de sérieux et de doutes. De doutes… J’en avais constamment avec elle. J’étais sur de moi mais parfois j’avais tellement peur de la perdre que je faisais pas mal attention sur ce que je pouvais faire. Alors c’était ça l’amour ? Faire attention à ne pas perdre l’autre ? Je tenais à elle bien plus que de raisons. J’en deviendrais malade si je la perdais. Et encore malade était un faible mot. Je vivais pour les filles… aussi bien l’une que l’autre. Je ne le vivais certes pas de la même façon mais le jour où un taré en ce bas monde chercherait à me faire choisir entre Kaysa et Nina j’en serais complètement incapable. J’avais besoin de mon amour… besoin de ma sœur… Fort heureusement pour l’instant nos ennemis ne sont encore pas assez intelligents pour avoir une telle idée. Ouf…

KAYSA - Et si on commençait par la fin ?

Se retrouver seul dans la salle sur demande ? C’est une invitation ça ou … Me tente pas ma belle je pourrais très vite te prendre au mot et te kidnapper là où personne ne pourra nous trouver. J’allais finalement l’embrasser un peu plus sur les épaules juste pour l’inciter à me suivre à la salle sur demande (oui je sais je suis terrible) quand elle détourna mes lèvres d’elle. Malheur et damnation, pourquoi un tel geste ?! Pour m’embrasser ? Ah je préfère ! Oh merlin que j’adorais quand elle faisait ça. Attirant mes lèves aux siennes pour un baiser passionné, je ne pouvais rêver mieux, me rendant complètement incapable de résister à ça face à elle. Elle était faible ? mais je l’étais encore plus… Et finalement je ne pensais plus qu’à la serrer tut contre moi et l’embrasser encore et encore. Que Merlin pardonne à l’homme d’être faible face à la femme qu’il aime… Je comprenais mieux les mots de nos pères « Alex quand tu auras trouvé la femme de ta vie, tu ne tiendras plus le même discours… Et tu t’en mordras les doigts, mais c’est si bon que tu ne pourrais t’en détacher, récidivant encore et encore avec la même femme pour le restant de tes jours ». Es-ce que Kaysa était la femme de ma vie ? Je ne voulais pas me projeter si loin. Je n’en savais rien. Mais ce que je savais c’est que je l’aimais et ça déjà c’était une nouveauté chez moi. Elle était mon premier véritable amour… Une amour joueuse d’ailleurs. Fait gaffe chéri tu rentres sur un terrain dont tu finiras par perdre au mieux dans un lit, au pire contre un mur. Quoi que… On ne prend pas son premier amour contre un mur tout de même ! Pas pour la première fois…………. Pourquoi je dis ça ? La chipie venait d’ouvrir les trois premiers boutons de ma chemise. Je l’aime oui mais je reste un homme et à jouer sur ce terrain Merlin que le désir pouvait monter à une vitesse fulgurante. Elle aurait été une fille de passage, je l’aurais surement plaqué contre le mur d’à côté. Je ne voulais pourtant pas faire les choses de cette façon avec elle. J’avais la persuasion qu’elle n’était pas autant experte en la matière que moi… (quoiii ? On ne dépasse pas le dieu en la matière de Poudlard si facilement =p !) Sa main s’arrêta alors aux troisièmes boutons défaits. Serait-elle en train d’essayer de me rendre aussi fou d’elle qu’elle pouvait l’être de moi sous mes baisers ? Mais Kaysa ne comprenais-tu pas qu’un sourire suffisait, baiser sur ton épaule, preuve de mon incontrôlable folie pour toi ? J’avais beau dire, elle gagnait déjà sur moi… Comme je vous disais précédemment : l’homme est faible… Mais ça ne comptez pas sur moi pour l’avouer haut et fort ! Je voulais alors l’embrasser de nouveau et même presque la porter s’il fallait tout le long de l’ascension vers la salle sur demande autant que de celle de notre désir sans quitter sur ses lèvres oubliant complètement que je pourrais croiser son frère mais elle m’en empêcha… Cruelle tortionnaire ? N’as-tu pas fini de jouer avec mon cœur de cette façon ?! J’embrassais ses doigts à défaut de ses lèvres. On fait avec ce qu’on a comme on dit… Tu me repousses ?? Fait gaffe je pourrais mieux revenir après… Ne sais-tu pas qu’entre nous c’est comme des aimants ? Tente de m’éloigner et je reviendrais un peu plus comme attiré par cette force qui anime mon cœur, mes pensées et mon corps…

KAYSA - Le truc, c’est que ce ne serait pas raisonnable… Et puis, je ne voudrais pas que tu me prennes pour une fille facile.

ALEX - Trop tard ? dis-je en explosant de rire avant de me reprendre des fois qu’elle me coupe tout loisir de la toucher et de l’embrasser pour se venger : Sérieusement si je te prenais comme une fille facile et sans intérêt, il y a bien longtemps qu’on aurait… bref je ne te fais pas un dessin.

Et puis bon Kaysa et facilité ça ne rime pas. Non mais vous avez vu le caractère de cette fille un peu ! Une tigresse ! D’où son petit surnom d’ailleurs. Ma tigresse à moi graouh ! C’est sexy. Bref je m’emballe. Oh que non cette fille n’était pas facile ! C’était même tout l’opposé ! Mais j’aimais la difficulté c’était bien connu. Et avec Kaysa j’étais servi ! Non seulement elle est jolie mais en plus elle est caractérielle. Comme sa mère parait-il… Hum j’aurais peut-être du écouter les recommandations de mon père quand il parlait de comment la maman de Kaysa a mené son père par le bout du nez. Mouais… A moi ça ne m’arrivera pas ! (tu parles je suis déjà complètement soumis mais chut ma fierté de mâle puissant et fort en prendrait un sérieux coup !) et voilà alors qu’elle me poussait de sa main. J’ai le droit de résister ? Ma curiosité me perdra et je la laissais faire pour la retrouver au milieu du couloir. T’as raison éloigne toi avant que je ne t’embrasse de nouveau dans un baiser enflammé. Ok Alex calme-toi… Cette officialisation m’avait rendu dingue. J’avais l’impression qu’elle m’appartenait encore plus qu’avant et je voulais presque officialiser ça de toutes les façons possibles et inimaginables. En fait… elle était trop loin de moi là… J’allais me rapprocher de nouveau pour la chercher encore quand elle me dit alors :

KAYSA - Et si on laissait tomber la balade dans le parc pour aller directement bosser dans la foret interdite. Je te rappelle qu’on a du boulot pour arriver à nos fins.

Ah oui j’avais presque oublié ce détail… J’eus un sourire en coin. Essaierait-elle de fuir ce moment où elle perdrait de nouveau pied face à moi ? Pourtant l’idée me plaisait. Je voulais aider Nina et elle avait trouvé le bon sujet pour me détourner un temps de ma volonté simplement de la faire vibrer. Je finis alors par m’approcher en m’ébouriffant les cheveux un instant. Je posais alors ma main sur sa joue pour l’embrasser tendrement avant de glisser ma main dans la sienne et de prendre la direction de la forêt interdite. On ne mit pas si longtemps que ça d’ailleurs pour arriver sur les lieux nous enfonçant suffisamment langue contre lang…. euh pardon dans la forêt. Je m‘égare pardon. En même temps… Pas ma faute si quand on estima être suffisamment loin j’avais posé ma main sur sa joue pour attirer ses lèvres aux miennes échangeant finalement un baiser un peu trop langoureux. Qui a dit que la noirceur et la dangerosité de la forêt interdite pouvait me stopper dans mes élans ? Vous me connaissez franchement mal… Le danger c’était encore plus grisant pour moi que flippant. Ma main sur sa joue descendait en douceur vers sa hanche, rejoignant la position de la première. Pourtant il fallait bien aussi penser à Nina et alors dans un esprit de vengeance après avoir caressé en même temps ses hanches pour passer en dessous de sa chemise pour remonter délicatement peau nue contre celle de mes mains, je finis par m’écarter vivement l’air de rien comme si je n’avais pas du tout enflammer une seconde plus tôt sa peau je dis alors sereinement :

ALEX - Donc on fait comment ? J’ai lu qu’il fallait beaucoup de concentration pour trouver l’animal en nous… Je suppose donc qu’il va falloir méditer un moment calmement. Tu t’en sens capable ?

Petite pic avec un sourire en coin : se sentait-elle capable de me laisser méditer sans me sauter dessus ? Quoiii ? Je suis irrésistible c’est bien connu ! Et je voulais surtout l’embêter. J’adorais quand elle s’énervait un peu, ça la rendait sexy et grisante. J’adorais cette lueure de sauvagerie dans son regard. Le hic c’est que ce n’était pas comme ça que j’allais arriver à me concentrer pour arriver à devenir un animagus. En même temps c’est Kaysa quoi ! Comment voulez-vous que j’arrive à me concentrer avec ma petite amie à côté de moi alors que je pourrais l’embrasser encore et encore ?! Bon Alex reprends-toi ! Pour Nina !

ALEX - Donc du coup explique-moi… Plus vite on aura commencé, plus vite j’y arriverais et plus vite on pourra passer à autre chose même si je suppose que ça ne se fait pas en une heure…


Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3342
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Juil - 15:48
    Alexander Black, je te déteste ! Tel était les pensées de la jeune femme quand son Gryffondor préféré s’éloigna d’elle, non sans laisser une trace brulante sur sa peau après le passage de ses mains. Elle avait pensé avoir réussi à remporter la manche précédente mais Alex ne perdait pas le nord pour autant. Certes, il était emballé par l’idée d’aller continuer son entrainement pour qu’il devienne prochainement un animagus (même si ça allait être long) mais il n’en oubliait pas pour autant de la rendre dingue. Kaysa n’avait pas le souvenir de perdre pied à chaque baiser qu’elle échangeait avec ses précédents petits amis. C’était, certes, très agréables mais rien de comparable avec ceux du Gryffondor. Elle avait déjà fait cette constations lors de leur tout premier baiser, dans la salle sur demande suite à cette dispute. Un baiser qui l’avait complètement chamboulé, rien à voir avec ce qu’elle avait déjà ressenti auparavant. La surprise que cela soit son meilleur ami en plus. Les quelques baisers qu’elle avait échangé avec Nathaniel par la suite avait été fade en comparaison. Mais peut être cela avait il un rapport avec le fait qu’elle ne ressentait que de l’amitié pour tes ses ex petits amis, rien de comparable avec ce qu’elle pouvait ressentir avec Alex. Enfin, si, elle avait commencé à avoir des sentiments pour Nathaniel, elle s’en était rendu compte lorsqu’elle avait rompu avec lui. Mais c’était différent, Alex, c’était Alex. Elle le connaissait depuis toujours, elle aime ses défauts comme ses qualités, ses petites manies et même son ego-surdimensionné. Elle savait comment réagir avec lui en toute circonstance. Et surtout, il savait comment elle fonctionnait.

    La brunette sortit de ses pensées lorsqu’Alexander s’adressa à elle. Elle haussa un sourcil suite à la question qui annonçait la fin de sa tirade. Si elle s’en sentait capable ? Ce n’était pas elle qui devait méditer mais lui. Ca faisait longtemps qu’elle avait passé ce stade. Elle avait même fini son apprentissage. Ca avait été long et laborieux, un an, il lui avait bien fallu un an et quelques mois pour arriver à trouver les bons bouquins, trouver l’animal en elle et arriver à se transformer en cet animal. Le plus dur avait été la transformation, douloureuse les premières fois. Mais on s’y habituait vite. Le risque le plus grand avait été de faire sa première transformation seule et de prendre le risque que l’animal prenne le dessus sur le sorcier et qu’elle reste sous cette forme toute sa vie. Mais heureusement, cela ne s’était pas produit.

    Elle leva finalement les yeux au ciel avant d’afficher un air faussement indifférent.

    « Le challenge ne sera pas très difficile à relever… ce n’est pas comme si j’étais en tête à tête avec William Stoddard, tu sais le poursuiveur des Pies de Montrose » riposta la brunette

    On ne cesse de le répéter, la demoiselle n’était pas une des fameuses groupies du Gryffondor à baver devant lui et à penser toutes les cinq secondes qu’elle a de la chance d’être la fille qu’il a choisi pour la journée. Sérieusement, on parlait de la miss Potter là. Un tantinet caractériel et qui avait hérité de la fierté et de l’arrogance de son père. Un Black et une Potter… autant dire que leur couple allait être intense mais électrique. Non, ils n’auraient pas le temps de s’ennuyer.

    Bien, une fois son petit ami remit en place, la demoiselle sortit sa baguette et jeta des sortilèges autour d’eux afin de repousser les petits curieux qui décideraient de se balader dans la foret et qui aurait le malheur d’aller dans leur direction. De plus, avec Kingfell qui avait lancé la chasse à la panthère noire dans la foret interdite justement, mieux valait être prudente.

    « Mesure de précaution, la chasse à la panthère noire est devenu une activité très apprécié depuis quelques temps. La récompense proposée ne doit certainement pas y être étrangère » expliqua la brunette en réponse au regard interrogatif d’Alex.


    Donc du coup explique-moi… Plus vite on aura commencé, plus vite j’y arriverais et plus vite on pourra passer à autre chose même si je suppose que ça ne se fait pas en une heure…

    Il était motivé et trop impatient. Il allait vite désenchanter quand il allait réellement se rendre compte que l’apprentissage était long et laborieux et surtout qu’il demandait énormément de patience. La jeune fille y avait passé des heures à méditer quand elle s’entrainait. Des heures pendant lesquelles Nina et Alex se demandaient où elle pouvait être passé.

    « Je te rappelle qu’il m’a fallu plus d’un ans pour arriver à en devenir un. Vu que je vais t’aider, ça sera un peu plus rapide… nous n’avons pas le côté recherche à effectuer mais cela va être quand même long. Ca prendra des mois, tu crois que tu arriveras à être aussi patient » lui dit elle avec un petit sourire en coin tandis qu’elle se rapprochait de nouveau de lui. « Allez, au boulot, viens par ici » lui dit elle alors qu’elle venait d’entrelacer ses doigts aux siens et de l’entrainer quelques mètres plus loin. « Assis toi ici, en tailleur. » lui indiqua-t-elle alors qu’elle lâchait sa main. « La première étape, c’est la plus longue… pas la plus difficile mais la plus longue. Il faut que tu arrives à faire le vide autour de toi, que tu ne te focalise que sur l’animal dont tu prendras la forme. Au début, l’exercice va te paraitre idiot et inutile, je te connais assez bien pour savoir que c’est-ce que tu vas penser » maintenu-t-elle alors qu’il s’apprêtait à répliquer « Maintenant, tu fermes les yeux et tu fais le vide autour de toi. Tant que tu n’auras pas atteint cet état de méditation, le sortilège n’agira pas et il te sera impossible de voir l’animal dont tu prendras la forme. »
    Pendant que la brunette parlait, elle avait tracé un cercle autour d’Alexander avec sa baguette et dessiner des runes. C’était ainsi que le sortilège fonctionnait. Pas de formule, juste des runes qui agiraient que lorsque le sorcier en son centre aurait atteint un stade avancé de méditation. Kaysa avait mis un moment avant de réussir à mettre en place ce cercle, forcement, elle n’avait jamais suivi de cours d’Etude des runes et cette matière ne l’avait jamais grandement passionné. Heureusement, le professeur Vector avait été assez aimable avec elle pour répondre à ses questions. Elle avait fait croire que ces questions avaient un rapport avec un devoir tout en essayant de mettre le professeur sur une mauvaise piste : soit qu’elle manigançait une mauvaise blague. Vu sa réputation, ça avait plutôt bien fonctionné.

    Son regard se posa sur le jeune homme. Il essayait mais semblait avoir beaucoup de mal à faire le vide autour de lui. Ca, elle ne pouvait que s’en douter. Ce n’était pas en une séance qu’il y arriverait. Elle esquissa un sourire tandis qu’elle allait s’asseoir non loin, son dos appuyé contre la cime d’un arbre.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 2 Aoû - 17:59
Invité


Kaysa & Alex

Juste le besoin d'entendre le son de ta voix


William Stoddard… Hum… Que vient faire ce poursuiveur des Pieds de Montrose dans notre sujet de la conversation ?! En plus il était laid comme un trou ce gars là et sans le succès de son équipe il ne serait rien. Après tout il avait fait quoi ce type ? Une ou deux pirouettes dangereuses et amené son équipe au nationale ? Ouais et alors ?! Moi aussi je peux le faire ! William Stoddard… je ne sais pas ce que les filles ont avec ce blondinet de pacotilles… Je sais très bien que Kaysa me sort ça pour me taquiner et le pire c’est que ça marche mais non franchement je ne vois pas ce que ce type aurait de plus que moi à part peut-être quelques années de vie… Comme un gros gamin alors je lui tirais la langue genre je n’en ai rien à faire de ton William. Je sais très bien que Kaysa n’est pas en adulation sur ma personne… elle m’aime sincèrement seulement et pour tout et croyez-moi c’était encore mieux qu’une vénération de filles aux hormones en chaleur. Mais quand même elle pourrait faire semblant de temps en temps la vilaine ! Quoi que… Si elle le faisait, soit je l’amènerais à sainte-mangouste m’inquiétant sérieusement de son état mental, soit je prendrais peur. Non en fait chérie reste comme tu es, tu es parfaite et moi finalement parfois je me dis que je suis vraiment mais alors vraiment masochiste de t’aimer à mon tour de cette façon. Et puis question concentration… En fait… C’est moi qui allais peiner malgré tout. Pourquoi ? Je n’ai jamais su me concentrer de toute ma vie ! L’apprentissage risque d’être long… très long… J’espère qu’elle était prête à attendre parce que moi je ne le serais pas très longtemps. Je me connais, j’ai trop la bougeotte. Incapable de rester à un endroit sans finir par bouger dans tous les sens j’oubliais pourtant très vite qu’une personne était capable de me détendre et de me rendre patient : la femme qui animait mon cœur aujourd’hui…

Elle me rappela qu’il lui a fallu plus d’un an pour y arriver. J’espérais ne pas attendre si longtemps. Encore un an de perdu et risquer que Kaysa se blesse pendant une pleine lune sans que je ne puisse intervenir ? Je n’y tenais pas tellement… j’avais confiance en Nina mais je gardais les pieds sur terre et je savais ce qu’était un loup-garou. Ça me faisait peur pour les deux filles de mon cœur. Peu que Nina se réveille en apprenant qu’elle a fait du mal à Kaysa. Peur que Kaysa n’en réchappe pas… Bref il fallait que je mette les bouchés doubles. Ça risque quand même de prendre des mois ? Serais-je assez patient ? Elle me posait bien la question avec un petit sourire en coin.

ALEX - Ais-je de toute façon le choix si je veux pouvoir être présent moi aussi pour Nina ? dis-je avec un petit sourire amusé.

KAYSA - Allez, au boulot, viens par ici

Merlin si elle pouvait me dire ça aussi pour qu’on s’embrasse que je ne me le ferais pas dire deux fois ! Je restais pourtant sérieux dans ma manœuvre. Il n’y avait que pour le bien de Nina ou Kaysa que je pouvais être capable de sérieux de toute façon. Elle me tendit alors les mains que je saisis, la laissant glisses ses doigts entre les miennes. Cette douce sensation de tenir sa peau entre mes doigts même pour un geste aussi banal déjà m’apaisait. J’aimais la sentir près de moi. Mon amusement sa calma… Mon cœur trouva un rythme apaisant et déjà je contemplais simplement son visage sans aucune gêne. J’adorais la regarder ce n’était pas nouveau. Les traits de son visage fins… la clarté de sa peau… La couleur de ses cheveux… La courbe de ses lèvres… Elle pouvait m’entrainer aussi loin qu’elle le voulait que je n’aurais rien dit la suivant complètement aveuglément. Elle me demanda de m’asseoir en tailleur. Je m’exécutais sous ses ordres sans broncher. Elle lâcha alors à regret pourtant ma main. Je n’étais pas sure de le vouloir… Sa main m’apaisait et me détendait.

KAYSA - La première étape, c’est la plus longue… pas la plus difficile mais la plus longue. Il faut que tu arrives à faire le vide autour de toi, que tu ne te focalises que sur l’animal dont tu prendras la forme. Au début, l’exercice va te paraitre idiot et inutile, je te connais assez bien pour savoir que c’est-ce que tu vas penser. Maintenant, tu fermes les yeux et tu fais le vide autour de toi. Tant que tu n’auras pas atteint cet état de méditation, le sortilège n’agira pas et il te sera impossible de voir l’animal dont tu prendras la forme.

Je soupirais un grand coup la laissant préparer le cercle de runes avant de fermer les yeux. Avoir sa main dans la mienne m’aurait beaucoup aidé mais je savais qu’il fallait que je fasse ça seul. Je ne pus m’empêcher de vérifier où elle allait en attendant : un peu plus loin contre un arbre. Pas que je pense qu’elle m’abandonnerait mais j’avais besoin simplement de savoir où elle était comme pour mieux veiller sur elle inconsciemment. Bon Alex on se concentre. On ne pense plus à rien… On respire et on fait le vide …

Je faisais ça pour Nina… Elle comptait beaucoup pour moi. Elle était toute ma vie. Je serais capable de tout sacrifier pour elle pour que ça se passe bien. Je tenais vraiment à elle. Sans Nina je n’étais plus rien et je n’étais pas pressé de la perdre tout comme Kaysa. Je disais souvent « mes deux petites femmes de ma vie », ce n’était pas forcément faux. Pas au même degré et surtout pas de la même façon et au même sens mais elles étaient les deux femmes de ma vie et sans l’une ou sans l’autre j’étais totalement perdu. Je pouvais évoluer seul mais il me manquait quelque chose. On dit souvent que notre moitié nous attend quelque chose. Pour moi on était un tiers chacun, comme les pointes nécessaire à faire un triangle, une trinité imparable et incassable… On pouvait s’éloigner parfois mais rien ne viendra nous casser complètement. Chacun faisait parti de l’autre. Et c’est au nom de ce lien que je tentais de me concentrer. Pas évident pourtant… Je n’arrêtais pas de penser à plein de choses. Je m’imaginerais déjà être là pour Nina à la pleine lune au lieu de la serrer une dernière fois avant d’être à son chevet à son lit. On pourrait aussi faire des courses à voir qui est le plus rapide entre Kaysa et moi en animal. Enfin si j’arrive à avoir un animal assez rapide. Parce que bon si je me transforme en tortue… Oh par Merlin pitié pas une tortue franchement ! Comment vais-je pouvoir aider Nina dans ces conditions ?! Bon Alex concentre-toi !!! ça faisait déjà à peine dix minutes que j’étais assis pensif sans bouger. Un record déjà pour ma personne et déjà je commençais à bouger de temps en temps. Combien de temps avant que je ne finisse par râler ? Une minute encore et je dis finalement sur un ton plaintif :

KAYSA - Rah tu veux faire comment toi à ne pas penser ne pas bouger … ?! Je n’ai jamais su me concentrer en seize ans ! Sauf quand ma mère me lisait une histoire quand j’étais petit avant de dormir… On ne se moque pas ! J’adorais entendre en fait juste sa voix, ça me calmait… Un peu comme la tienne ou celle de Nina d’ailleurs… comme ta main dans la mienne ou juste te savoir près de moi… contre moi… Parle-moi ? Dis-moi n’importe quoi ? Une histoire ? dis-je avec un sourire amusé, presque moqueur de ma propre personne.

S’il fallait qu’elle rigole et qu’elle se foute un peu de moi peu m’importait. Je savais qu’entendre sa voix si je ne peux la sentir sous mes doigts, m’aiderait. C’est étrange hein… Mais entendre le son de sa voix c’était reposant… Je finis par lui jeter un petit regard alors du style « s’il te plait aide moi tu sais que j’ai peu de patience… » Je ne voulais pas abandonner tout de suite. Pas avec l’enjeu derrière. Mais j’avais besoin de son aide plus que jamais…

Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3342
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Sep - 15:46
    Kaysa ne pouvait rien faire de plus pour aider le Gryffondor. Cette partie là ne pouvait être réalisée que par lui-même. La brunette avait déjà fait tout ce qu’elle pouvait. Entrer en méditation n’était pas la chose la plus aisée… c’était surement l’étape qui avait pris le plus de temps à la jeune fille lors de son apprentissage. Elle avait passée de bonnes heures à essayer de faire le vide dans sa tête. Généralement, à la fin de la séance, Kaysa était bien plus énervée que détendu et ne cessait de râler sur cette partie de l’apprentissage qu’elle trouvait alors complètement débile, inutile et impossible. Surtout pour la demoiselle impulsive qu’elle était. Elle qui ne supportait pas rester inactive. La pauvre avait du prendre son mal en patience. Elle jeta un coup d’œil en direction d’Alex qui malgré tous ses efforts -il avait l’air déterminé, cela se lisait sur son visage- n’arrivait pas à ne pas penser. Elle esquissa un sourire amusé tandis qu’elle s’asseyait contre un arbre, un peu plus loin.

    La tête appuyée contre le tronc, le regard posée sur les immenses branches qui formaient le toit de la foret interdite. Pas étonnant que le soleil avait des difficultés à percer à travers le feuillage épais des arbres de la foret. Ses premières pensées se dirigèrent vers les futures pleines lunes qu’ils passeraient ensemble quand Alexander serait enfin un animagus lui aussi. Son père, Sirius, Peter, Alex et elle, tous réunis pour soutenir Remus et Nina. Pour faire en sorte que cette période du mois qui était la pire de toute pouvait finalement être plus agréable.

    Enfin, encore faudrait-il que le huis clos soit levé. Et ça, c’était encore un autre problème. Quand serait-il lever ? Dans un mois, six mois, un an ou plus ? Hellson ne pouvait tout de même pas les garder prisonniers ici aussi longtemps. Et puis, ils allaient bien finir par trouver un moyen de briser ce dôme invisible à l’extérieur que cela soit le ministère ou l’ordre du Phénix. Bon, si les mangemorts pouvaient éviter de trouver le moyen par contre, tout le monde ne s’en porterait certainement pas plus mal. Seulement, la question restait entière … combien de temps allaient ils encore rester enfermés ici ? Le huis clos ne dérangeait pas Kaysa. Non, même si elle était inquiète pour ses parents, elle n’était pas très perturbée par le fait d’être enfermé dans ce château contrairement à certains élèves tel que sa cousine Sarah. Non ce qui faisait peur à la jeune fille, qui la terrifiait c’était toutes ses rumeurs sur le loup garou qui tournait dans le château depuis la dernière pleine lune. Rumeurs qui n’avaient fait qu’empirer depuis la grande réunion de cet imbécile de Kingfell. Qu’on découvre qu’elle était un animagus, Kaysa s’en fichait. Mais elle ne voulait absolument pas que les gens découvrent que Nina était un lycanthrope. Dans d’autres circonstances, peut être que les choses se passeraient mieux mais sous le huis clos, Kay’ était prête à parier sa baguette que les choses allaient dégénérer. Que sa meilleure amie allait en souffrir et ça, c’était la dernière chose que la jeune fille voulait. Elle était prête à tout pour protéger sa sœur de cœur.

    Déjà que le simple fait que des rumeurs courts dans le château suffisait à inquiéter sa meilleure amie. Elle faisait tout pour le cacher mais ils ne pouvaient rien se cacher entre eux. Ils se connaissaient depuis toujours et il était quasiment impossible que l’un d’eux puisse mentir à l’autre… sauf Alexander vis-à-vis du chantage de Sullivan mais passons. Et Kaysa avait bien vite remarqué que Nina était différente depuis l’annonce de Gossip Feather. Elles en avaient discutés la veille à l’abri d’oreilles indiscrètes. Nina lui avait dit qu’elle avait l’impression de devenir parano à force… elle se méfiait de tout le monde. Elle lui avait notamment parlé de ses impressions face à Sullivan alors qu’il était impossible qu’elle soit au courant, surtout elle. Ce que Kaysa avait bien sur confirmé. Une blonde doublé d’un QI de Serpentard… franchement. Mais il ne fallait pas oublier qu’elle était aussi la pire des garces du château et qu’il ne valait mieux pas la sous estimer. Un détail de leur conversation lui revint en mémoire, servant d’électrochoc à la demoiselle. C’était comme si toutes les pièces du puzzle venaient tout à coup de se réunir. Nina lui avait dit que la première fois qu’elle avait eu cette impression c’était quelques jours après le huis clos. Soit bien avant la pleine lune et toute cette histoire. Alors que personne encore ne soupçonnait l’existence d’un lycanthrope dans les couloirs du château. Et à la même période où Alexander avait commencé à sortir avec Sullivan. La conclusion à laquelle venait d’aboutir la réflexion de Kaysa était pire que tout ce qu’elle avait pu imaginer. Elle savait à présent avec quoi Sullivan faisait chanter Alex ou en était en tout cas sur à 99% … Depuis le moment où le Gryffondor lui avait plus ou moins dit qu’il était avec la Serpentarde par obligation, Kaysa avait tout fait pour essayer de savoir avec quoi elle le faisait chanter mais jamais, ô grand jamais elle n’aurait pensé une seule seconde à ça. Comment Alexander avait il pu lui cacher ça ?! Pour éviter que Kaysa descende dans les cachots pour éliminer une bonne fois pour toute Sullivan de la surface de la terre… oui, cela aurait pu être une raison valable. Aurai pu seulement mais ce n’était pas le cas !!

    La demoiselle tellement perturbée par ce qu’elle venait de comprendre n’entendit même pas ce que le jeune homme lui dit. Ce dernier avait cependant du se rendre compte que le visage de la jeune fille venait de se décomposer. Si Sullivan était au courant du secret de Nina, sa meilleure amie était grandement en danger.

    « Je crois que je sais comment Sullivan te faisait chanter… j’espère que je me trompe mais si c’est ça et honnêtement je n’ai que très peu de doute, je ne comprends pas pourquoi tu ne nous en as pas parlé plutôt ! Elle est au courant pour Nina n’est-ce pas ? C’est pour ça que tu as accepté de sortir avec elle, pour qu’elle ne révèle rien. »

    Elle qui trouvait que Kingfell était pire que Sullivan. Finalement, personne n’arrivait à la cheville de la reine des vipères. Cette sale petite garce avait découvert le secret de Nina -comment ? Kaysa n’en savait rien mais elle comptait bien le deviner !- et s’en était servi contre le trio. En sortant avec Alex, elle savait très bien que sa relation avec Kaysa serait différente, elle espérait surement qu’ils finissent par se déchirer mutuellement et ainsi faire disparaitre le trio une bonne fois pour toute. Sauf que son plan avait échoué, leurs liens étaient bien plus forts. Mais cela voulait dire qu’Alice avait toujours le secret de Nina en sa possession… Kaysa ne savait pas pourquoi elle n’avait encore rien dit mais elle savait d’ores et déjà que cette histoire allait mal finir. Elle n’eut pas besoin de réponse, un simple coup d’œil au jeune homme suffit à lui confirmer ce qu’elle venait de comprendre. L’angoisse avait disparu, c’était à présent la colère qui s’insinuait dans chaque partie du corps de la jeune fille.

    « Je vais la balancer du haut de la tour d’astronomie cette garce ! »

    Elle aurait du la laisser moisir dans les passages secrets du château quand elle en avait eu l’occasion. Si elle détestait déjà Sullivan, ce n’était rien en comparaison avec ce qu’elle ressentait à ce moment précis. Dans son énervement, elle s’était relevée, sa baguette serrée au creux de sa main à s’en faire blanchir les jointures.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 8 Sep - 13:13
Invité


Kaysa & Alex

Non, oublie, ce n'est rien...


Je voulais entendre le son de sa voix, juste l’entendre dans un lointain moment pour arriver à me caler dessus et pouvoir ne rien penser d’autres qu’à mon devoir en temps que frère de cœur envers ma meilleure amie. Seulement en lui demandant de parler je ne m’étais pas attendu à ce qu’elle touche le seul sujet qui allait finir par me contrarier, réduisant par la même occasion à néant mes espoirs pour aujourd’hui. Temps pis il faudra recommencer demain… et après demain… et encore après demain jusqu’à ce que j’y arrive. Peut-être devrais-je essayer la nuit, seul. Peut-être. Peut-être cette nuit pendant que Kaysa dormait. Entendre sa respiration lente et calme signe de son sommeil profond pourrait peut-être m’aider. Je cherchais une solution efficace pour que cette histoire de méditation ne dur pas trop longtemps. Seulement ce n’est pas en me parlant de cette vipère qu’on allait y arriver !

KAYSA - Je crois que je sais comment Sullivan te faisait chanter… j’espère que je me trompe mais si c’est ça et honnêtement je n’ai que très peu de doute, je ne comprends pas pourquoi tu ne nous en as pas parlé plutôt ! Elle est au courant pour Nina n’est-ce pas ? C’est pour ça que tu as accepté de sortir avec elle, pour qu’elle ne révèle rien.

C’est le moment où je déglutis ? où je me sens mal d’avoir menti ? Où j’ai envi de fuir ou pire l’embrasser pour qu’elle arrête de penser à ça ? Pourquoi faut-il qu’elle cherche à comprendre ?! Ne peut-elle pas des fois ressemble à ces filles qui ne pensent qu’à m’embrasser et ne se posent aucune question sur le sens des choses ?! Vous me direz ça serait le cas je ne l’aimerais pas comme un fou. Foutu bout de femme têtue comme une mule ! Fallait que je tombe sur la seule assez caractérielle pour me compliquée la tache. Les sentiments ne se commandent pas. Bordel ramenez moi les fesses de cupidon que je le botte ! Tomber amoureux d’une fille pareil c’est pas humain pour mon petit cœur ! Qu’allais-je dire encore moi après ça ?! Rah et son petit regard de reproche quand elle me demande pourquoi je ne lui en ai pas parlé plus tôt. Ma pauvre… tu es amoureuse du seul type trop fier pour reconnaitre ses faiblesses. Si fier qu’il préfère ne rien dire et te protéger que partager la douleur avec toi et te voir te tourmenter à l’idée qu’une autre que nous sache. J’étais le mec de la bande. J’avais ainsi donc pour responsabilité encore plus que mes deux consœurs de les protéger. C’était mon devoir ! Mais pouvait-elle comprendre ça qu’au fond de moi, malgré moi j’étais trop macho dans mon genre pour partager ça ? Oui elle est au courant pour Nina. PIRE elle sait pour toi aussi. Et oui j’ai accepté de sortir avec elle pour vous protéger. N’as-tu pas compris depuis le temps que les blondes de serpentard ce n’est pas forcément mon truc ? Oui bon j’ai fait des exceptions à ma règle quelque fois… rarement mais un peu mais généralement c’est bien connu je préfère les brunes à caractère qui plus est. Malheureusement Merlin sait à quel point j’aime souffrir… Alors forcément il fallait qu’Alice le sache sinon bien évidemment ce n’était tellement pas drôle qu’au moment où je commence à réaliser mes sentiments pour ma meilleure amie voilà que le vilain chardon se ramène et me tende ce deal de force sous le nez. Et moi face aux questions de ma belle je restais silencieux. Que dire de toute façon. Un seul regard et elle savait déjà qu’elle avait raison sur toute la ligne. Foutu regard ! Pourquoi j’arrive pas à lui mentir aussi bien ! c’est dingue ça ! Et attendez qu’elle sache l’histoire en intégralité… ce n’est pas une mort qui attend Sullivan mais bien pire… Merlin sauvez-moi parce que je la connais, elle va finir par s’emporter, s’énerver et vouloir faire un meurtre.

KAYSA - Je vais la balancer du haut de la tour d’astronomie cette garce !

Qu’es-ce que je vous disais… ! La voilà levée déjà prête à étrangler notre rivale sans attendre. Impulsive comme elle était, le pire, c’est que je l’en croyais vraiment capable. Bon déjà… on se calme… Non mais c’est vrai ! Serré sa baguette comme ça dans le creux de sa main laissant apparaitre un magnifique blanchiment sur les jointures ça ne lui va franchement pas. Bon je fais quoi ? Je tente l’humour et elle m’étrangle moi ou je tente le sérieux et elle m’étranglerait peut-être quand même rien que pour lui avoir menti ? Je serais bien tenté de lui dire que les rides sur son visage de colère ça la vieillit mais… je crois que je vais m’en prendre une. Au dernier moment je me retiens pour finir par me relever. Adieu mon entrainement je recommencerais cette nuit ou demain. M’approchant d’elle je posais ma main sur la sienne qui tenait sa baguette. Déjà on se détend. Prenant finalement son menton dans ma main pour relever son regard vers le mien je lui dis :

ALEX - Essaie plutôt les toits, une légende dit qu’un sort empêche quiconque vivant de pouvoir y tomber… d’un sourire en coin alors je lui dis plus sérieusement : Tu crois vraiment que ça vaut la peine de s’énerver ? Tout ce qu’elle cherche c’est à nous déstabiliser pour que l’on s’emporte, impulsifs que nous sommes, et qu’on fasse un faux pas pour se faire renvoyer ou pire encore, se déchirer. Ne t’inquiète pas à sa chute j’y travaille et ça ne sera surement pas pour vengeance une mort certaine. Déjà parce qu’on n’est pas des meurtriers et qu’ensuite ça serait trop facile pour le mal qu’elle nous a fait. Non avec ce genre de vipères je pense qu’agir sournoisement et connaitre son point faible serait bien plus judicieux. Elle ne sait pas que tu sais. Elle croit détenir le pouvoir sur moi. Ne lui disons rien et servons-nous de cette longueur d’avance contre elle tu es d’accord ?

C’est fou ce que parfois je peux être intelligent et calculateur. Ça ferait presque peur. A force de faire face à cette fille j’en venais à comprendre qu’agir sans réfléchir ne nous amènerait qu’à des problèmes. Après tout je l’avais bien fait et regardez où ça m’a mené. Elle me tient par le bout du nez ! Je déteste ça. Le pire c’est que si elle ne peut plus me tenir par ce secret de Nina et Kaysa elle me tient encore parce qu’elle cette dernière ne sait pas que j’ai couché avec Alice or je ne tiens pas à ce que ça s’ébruite. Jen e sais pas pourquoi mais j’ai le sentiment que ce geste fait sur un coup de tête pour me venger de la prise de tête avec Kaysa sur l’instant en couchant avec la première fille qui passe et comme par hasard sa plus grande rivale, elle risque de très mal le prendre. Et le cacher si longtemps pour qu’elle l’apprenne d’elle-même ? Ça risque de s’envenimer cette situation et je ne sais trop quoi faire pour le coup. Pourtant on a l’air de mettre carte sur table. Il fallait que ça sorte. Ça me ronger malgré moi et Alice commençait à s’en servir contre moi.

ALEX - Il faut que je t’avoue un truc…

J’ai comme le sentiment qu’elle va tenter de vérifier cette rumeur sur la tour non pas avec Sullivan mais avec moi tout à coup. Hum et si on t’enlevait ta baguette par sécurité… Combien de fois papa a rigolé quand il parlait de l’impulsivité de sa mère sur son père. Hum note à moi-même, faire attention de bien éviter la baffe. Je ne sais pas peut-être mon instinct de survie, je te prends doucement ta baguette pour la garder un instant en posant ma main sur la tienne. Bon. Allez Alex… courage…

ALEX - Tu te souviens de notre plus violente dispute… Qu’on est parti chacun de notre côté et qu’on ne s’est pas vraiment reparlé… et que du coup j’ai fini par sortir avec Alice…

Vous connaissez l’expression : et le lion finit par ramper la queue entre les jambes… ?

ALEX - Non en fait rien. C’est ridicule et ce n’est rien. Qu’une broutille sans importance qui ne vaut même pas ton attention et intérêt. Oublie. Faut vraiment que j’arrive à méditer. Tu as fait comment toi pour y arriver exactement déjà ?

Pitoyable… Je suis pitoyable… Tu parles d’un Gryffondor valeureux, fort et courageux ! Une fois devant Madame y a plus personne ! En même temps quand on pense que cette erreur impulsive peut vous coûter votre couple croyez-moi en fait vous pensez finalement à utiliser un sort d’oubliette sur chardon pas du tout adoré au lieu d’assumer… Je me sens terriblement lâche et pitoyable…
Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3342
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Sep - 10:33
    La pointe d’humour d’Alex aurait pu la faire rire, si le sujet abordé n’était pas aussi grave. On parlait de la lycanthropie de sa meilleure amie, de sa sœur de cœur. De ce lourd secret qu’elle devait porter sur ses épaules depuis son entrée à Poudlard. Nina, c’était son deuxième héros. La première place étant occupé par son papa. Son patronus représentait un loup ce n’était pas anodin. Sa petite Nina était l’une des personnes les plus courageuse que connaissait Kaysa. La vie s’était acharnée sur elle mais elle a toujours su relever la tête, faire face et affronter la dure réalité. Sa lycanthropie a caché par tous les moyens ce qui signifie mentir à ses amis, à sa famille aussi vu que tous leurs cousins n’étaient pas au courant du problème de fourrure des Lupin. La perte de sa mère alors qu’elle n’était encore une enfant. Des épreuves terribles. Mais elle était là, toujours souriante, toujours à vouloir protéger et à s’inquiéter pour les gens à qui elle tenait. Sa petite Nina avait bien trop souffert. Kaysa se souvient très bien de la promesse qu’elle s’était faite ce soir là lors de leur troisième année alors que Nina pleurait la mort de sa mère, entourée de quatre bras protecteur : Alex et elle. Elle s’était promis, ce jour là, de tout faire pour protéger Nina envers et contre tous, elle s’était promis qu’elle ferait tout pour que la douleur de Nina, sa souffrance soit moindre. L’année d’après, elle avait eu l’idée de devenir un animagus. Alors non, Kaysa n’était pas disposée à rigoler ou à se calmer alors qu’elle venait d’apprendre que la pire garce de tout Poudlard détenait le secret le plus lourd que possédait le trio infernal. C’était comme si elle venait d’échouer dans sa promesse de protéger Nina coute que coute. Et les échecs, la brunette ne les supportait absolument pas.

    « Non, je ne suis pas d’accord ! Je me fiche bien de gagner la partie ou non cette fois, c’est la vie de Nina qui est en jeu. Tu n’as pas l’air de te rendre compte de la gravité de la situation : Kingfell a déjà lancé la polémique sur un potentiel loup garou vivant parmi les élèves. Ce mot est sur toutes les bouches ! Les élèves se méfient de tout le monde, ils ont peur… s’ils apprennent que le loup garou s’est Nina, elle va se faire lyncher et si ce n’est pas le cas, sa vie va devenir un enfer. Tant qu’on était les seuls à connaitre la vérité, le risque était contrôlé. Mais là… Sullivan ! Ce n’est pas n’importe qui qui a découvert le secret de Nina, c’est cette maudite vipère décolorée ! Elle va se faire un plaisir de tout révéler au moment qui arrangera le plus ces intérêts. Tu n’as pas pensé qu’elle pourrait tout dire à Kingfell en échange d’une contre partie qui servira certainement ses intérêts. » s’emporta une nouvelle fois la jeune fille alors qu’elle se dégageait des mains d’Alex.

    Elle passa une main agacée dans ses cheveux. Elle comprenait beaucoup mieux pourquoi cette garce jubilait à chacune de leur rencontre. Elle détenait le pouvoir sur eux. Et elle devait d’autant plus jubilait de voir que Kaysa n’était au courant de rien. Dire qu’elle serait capable de tuer Sullivan, là tout de suite…. Peut être. Et ce n’était pas l’envie qui lui manquait de prendre la direction des cachots. Elle se foutait bien de se retrouver encerclée de la brigade de Kingfell, elle se fichait bien d’être encerclé des Serpentards dont beaucoup aimerait surement se venger. Non, la seule chose qui comptait pour Kaysa à cet instant précis c’était de refaire le portrait de cette … il n’y avait pas de mot assez fort pour décrire tout le dégout et le mépris que pouvait lui inspirait Sullivan.

    « Je ne comprends pas que tu n’es rien dit… Bordel Alex, ça ne t’a pas suffit toutes ces histoires entre nous ! Il faut que tu continues à nous cacher des choses. SI encore il s’agissait d’une chose sans importance mais ça ! Non, tu préfères garder ça pour toi et laisser Nina se torturait l’esprit à chacune de ses rencontres avec Sullivan en espérant qu’elle se fait des idées. Je t’avais dit que je finirais par savoir de quoi il retournait. » Elle l’aurait su plutôt si une maudite petite Poufsouffle n’avait pas fait son apparition au mauvais moment « Tu veux trouver le point faible de Sullivan ? La seule chose qui compte aux yeux de Miss Sullivan, c’est sa petite personne ! Difficile de pouvoir toucher quelqu’un qui n’a pas de cœur. Depuis que tu as commencé à sortir avec elle je cherche un moyen de la toucher en plein cœur et tu veux savoir la seule chose intéressante que j’ai appris ? Qu’elle avait peur des clowns. Youpi, on est sauvé avec ça ! »

    Kaysa soupira. Pourquoi fallait il que tout dérape de nouveau alors que les choses allaient mieux ? Un jour qu’ils sortaient officiellement ensemble et voilà qu’une dispute éclatée déjà. La demoiselle fit quelques pas dans la petite clairière en réfléchissant à un moyen de pouvoir contrer Sullivan quand la voix d’Alex brisa de nouveau le silence.

    Il faut que je t’avoue un truc…

    Et bien… Cela annoncé la couleur au moins. La Gryffondor tourna la tête en direction du jeune homme alors qu’elle lui avait tourné le dos après ses dernières paroles et posa un regard interrogatif mais las sur lui.

    Tu te souviens de notre plus violente dispute… Qu’on est parti chacun de notre côté et qu’on ne s’est pas vraiment reparlé… et que du coup j’ai fini par sortir avec Alice…

    Il trouvait l’ambiance n’était pas assez tendu comme ça ? Il trouvait que c’était le moment de se souvenir d’événements désagréables du passé ? Alors que Kaysa attendait qu’Alex s’explique clairement, ce dernier changea radicalement de conversation pour revenir sur le cours de méditation.

    « Tu te fous de moi là ? Je t’ai connu plus doué que ça pour changer de sujet Alex ! » fit elle remarquer sur un ton toujours aussi peu accueillant. « Alors quoi ? De toute façon, ça ne peut pas être pire que de savoir qu’elle connait le secret de Nina. Honnêtement, rien de ce que tu pourras me dire ne pourras m’énerver plus que ce que je le suis déjà ! » s’agaça Kaysa alors qu’elle croisait les bras et posait un regard déterminé sur le jeune homme.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 25 Sep - 17:44
Invité


Kaysa & Alex

Comment te dire ... ?


Oh par pitié pourquoi tout devient si compliqué quand finalement tout est plus sérieux ? Ne pouvons-nous pas rire, ne penser à rien et agir comme si de rien n’était ? Le sérieux ne m’allait pas au teins oh par pitié cesse de hausser le ton et de t’énerver. Oui cette blonde sait pour toi. Oui elle est possible qu’elle sache pour Nina. Oui encore cette blonde n’a pas fini de nous pourrir la vie mais franchement… ? Poudlard est-il la seule voie finalement possible ? Et si on n’a pas nos aspics ? Qu’es-ce qu’on pouvait bien s’en foutre… Alors crie, hurle, énerve-toi moi je voyais les choses comme ça : si Nina se faisait virer de Poudlard je quitterais tout autant l’école. Et mes projets ? Ceux de vivre tout simplement était bien plus important que ceux de chercher à rentrer dans le cadre. S’il fallait ne pas passer mes examens et trouver quelque chose qui puisse sauver Nina alors oui je le ferais. Que chardon nous dénonce… Quelle lance son venin demain si ça la chante… Peu m’importait ça ne m’atteindrait pas parce qu’au fond ce n’était pas le regard des autres qui comptait mais bien notre soutien mutuel. C’est bien ce que mon père m’avait finalement éduqué. On n’abandonne pas un ami, la famille. C’est impossible. J’avais pourtant la sensation que Kaysa ne voyait pas tout à fait la même chose. Ma petite fleur délicate et désinvolte se laissait prise dans des coups de folies. Elle voulait jeter notre rivale par-dessus la tour d’astronomie. Fou d’elle je m’y amusais plus que je prenais les choses au sérieux. Peut-être heureusement d’ailleurs… Il fallait bien savoir en rire. Je n’étais franchement pas d’humeur à déprimer. Pas de ma faute si finalement la maturité je ne l’ai pas tout le temps. De toute façon ne dit-on pas que les vieux ont la sagesse et les jeunes la folie ? Hein ma chérie ? –pensais-je sans le vouloir faute à ma joueuse, c’est bien connu je suis un ange… – M’enfin je doute que lui sortir ça maintenant là… joue grandement à ma survie. Je me connais bien suicidaire mais au point d’être si masochiste, n’abusons pas du fouet sinon on y perd très vite goût. Ainsi donc au « tu te fous de moi là ? » je ne bronchais pas. Alors c’est cette réplique qui vous donne la sensation d’avoir la queue finalement un peu entre les jambes ? Mon sourire s’effaçait. Oui je sais je suis doué pour le changement de sujet d’habitude mais là tu vois à tenter de méditer et me poser cinq minutes – en fait il ne l’a fait que dix secondes à peine – m’a demandé tellement d’efforts que là bien évidemment on m’en demandait bien trop… Oh j’aurais pu l’embrasser pour la faire très vite oublier le sujet principal mais… Kaysa n’est pas le genre à se laisser avoir par une telle bassesse. Quoi que… je serais bien curieux… et suicidaire.

KAYSA - Alors quoi ? De toute façon, ça ne peut pas être pire que de savoir qu’elle connait le secret de Nina. Honnêtement, rien de ce que tu pourras me dire ne pourras m’énerver plus que ce que je le suis déjà !

ALEX - Sûre ?

Alors là voyez-vous j’en mettrais pas ma main à couper… La voilà prête à me taper avant même de savoir ce que je cachais. Mais bon dieu POURQUOI j’ai dit que j’avais un truc à lui dire. J’aurais du penser au sortilège d’amnésie. Ça aurait été tellement plus simple que de… Mais. . . EN VOILA UNE IDEE !!!!!!!!!!!!!!!!!!! Kaysa toujours croisant les bras et le regard plus que déterminé du genre : tu dis pas je t’assassine de toute façon sur place alors crache le morceau face à moi l’air finalement des plus réjouis. Elle va finir par me frapper. M’en fou j’appellerais SOS apprenti sorcier battu par sa copine. Si si ça existe ! Vous lancer un petit sort de détresse et… oui je sais je m’évapore là. Bon. Donc.

ALEX - Amnésia !!!!!!!!!!!!! Ou oubliette si tu préfères. Mais pourquoi donc je n’y ais pas pensé plus tôt ! Et puis au pire si on ne trouve pas exactement comment le faire je peux toujours te laisser l’assommer violemment. Il parait que ça marche aussi… dis-je avec un air des plus sérieux tout en réfléchissant.

Quoiiii ??? C’est toujours mieux que son idée à elle ! Moi au moins je ne cherche pas à la tuer loin d’être un meurtrier. Et puis si le coup ne fonctionne pas on peut toujours la perdre dans la salle va et vient dans les objets perdue… Ouais ça c’est cool comme idée. Et finalement ce que je cache ? Vous croyez que ça sortira un jour ?

ALEX - Ce qui nous dérange c’est qu’elle… sache. Si elle ne sait plus… le problème est réglé… ça éviterait ainsi le danger pour Nina. Nous on aurait un semblant de paix et d’âme tranquille en se couchant le soir, j’ai couché avec elle, et tu vois ça serait pas plus mal donc le sort d’amnésie… Bon je pense qu’on peut arriver à le trouver facilement à la bibliothèque pour arriver à l’apprendre et ensuite l’exercer… Pour ma méditation je m’entrainerais un peu plus ce soir. Alors tu en dis quoi ? On va chercher le sort à la bibliothèque ?

Comment noyer le poisson made in Alex ! Je sais je suis fort… Avec un peu de chance dans le débit de mots – oui je sais je rêve mais laissez moi croire en Merlin ! – elle n’aura pas fait attention et plus tard si jamais elle l’apprend elle ne pourra pas me reprocher de lui avoir caché. Je suis doué c’est définitif. Mouais… Je vais surtout prendre surement très cher de mon erreur du passé avec Alice et je sentais que… trois… je n’ose plus trop la regarder de peur d’y lire un truc que je n’aimerais surement pas… deux… Je m’écarte légèrement comme par instinct de survie… Un… J’anticipe la douleur presque prêt à grimacer… Zéro ?

Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3342
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Sep - 12:08
    ALEX - Sûre ?

    Franchement ? Oui, Kaysa en était certaine. A la limite, elle aurait des raisons supplémentaires de s’énerver mais elle ne pourrait pas être plus remonté qu’elle ne l’était déjà. Elle attendait toujours -patiemment ça serait mentir alors qu’elle tapotait d’impatience avec son pied droit- qu’Alex déballe la suite des révélations qu’il avait à lui faire quand il se mit tout à coup à crier « Amnésie». Quoi ? Il voulait qu’elle l’assomme ? Pas de souci. Kaysa se ferait un plaisir de lui donner un coup sur la tête si monsieur ne se décidait pas à arrêter de tourner autour du pot. Elle n’eut cependant pas le temps de lui poser la question qu’il reprenait enchainant les phrases. Un sortilège d’amnésie sur Alice ? Oui, ça serait une solution. L’idée était pas bête même si elle préférait l’option jeter Alice du haut de la tour d’astronomie.

    Sauf que voilà… Kaysa n’était pas comme ça. Certes, elle était impulsive et la première chose qu’elle ferait surement en sortant de la foret, serait de se rendre dans les cachots et jeter un maléfice de sa collection personnelle pour se défouler sur Alice une fois qu‘elle l‘aurait trouvée. Et peu importe qu’elle se retrouve entourée d’une flopée de Serpentard, peu importe que Kingfell soit dans les parages, lui ou sa brigade d’imbéciles. Kaysa était en colère et dans ce cas là, elle se fichait bien des risques qu’elle pourrait courir, elle devenait inconsciente. Mais elle n’irait jamais jusqu’à tuer une personne volontairement, même si c’était pour protéger le secret de sa meilleure amie. Elle n’avait pas cette prétention de croire qu’elle pouvait décider de vie ou de mort d’une personne. Personne ne devrait avoir cette prétention. La vie est quelque chose de précieux, même la pire des vermines ne mérite pas que l’on décide si elle doit mourir ou vivre. Seul exception : Voldemort. Mais ceci est un autre débat. Pour en revenir à Alice, ces menaces étaient des menaces en l’air et Alexander devrait le savoir mais sa proposition de lui effacer la mémoire avait l’air plutôt sérieuse par contre.

    Eh ! Minute… cet imbécile de Gryffondor avait encore détourné la conversation. Elle l’aimait mais là, il commençait sérieusement à entamer le peu de patience qui restait à la jeune fille.

    « Change pas de conversation… ou je vais en jeter un sortilège mais ça ne sera pas celui d’amnésie, crois moi ! » rétorqua la brunette froidement en posant un regard fixe sur le jeune homme.

    Seulement, bah c’est Alex. Alors les menaces de Kaysa, il s’en méfiait. Il fallait toujours s’en méfiait. Mais il continuait de jouer avec le feu car il savait très bien que dans le pire des cas il se prendrait un petit maléfice en pleine figure mais pas plus, elle n’allait pas le torturer. Quoi que, c’est pas l’envie qui lui manquait là tout de suite.

    Ce qui nous dérange c’est qu’elle… sache. Si elle ne sait plus… le problème est réglé… ça éviterait ainsi le danger pour Nina. Nous on aurait un semblant de paix et d’âme tranquille en se couchant le soir, j’ai couché avec elle, et tu vois ça serait pas plus mal donc le sort d’amnésie… Bon je pense qu’on peut arriver à le trouver facilement à la bibliothèque pour arriver à l’apprendre et ensuite l’exercer… Pour ma méditation je m’entrainerais un peu plus ce soir. Alors tu en dis quoi ? On va chercher le sort à la bibliothèque ?

    Alex espérait peut être que sa révélation passerait à la trappe dans ce flot de paroles. Le hic c’est qu’il s’agissait de Kaysa en face de lui, pas de n’importe quelle fille. Elle le connaissait par cœur et quand il commençait à débiter autant de paroles à la seconde, c’est qu’il essayait de faire passer un message. Ils s’étaient parfois servis de ce système quand ils étaient dans la grande salle ou en cours. Ils parlaient, parlaient, parlaient encore tout en dissimulant des petites phrases incognito. Et jamais personne n’avait jamais rien remarqué. Seulement, s’il essayait de faire ça avec Kaysa, il n’était pour le coup pas très malin. Et elle venait de capter la phrase en question qui faisait tâche dans tout le blabla du Gryffondor. « J’ai couché avec elle. » Ils étaient en train de parler d’une seule personne, la même qui revenait constamment sur le tapis entre eux. Encore et toujours Sullivan. Alors personne d’autres ne pouvait être soupçonnait par Kaysa. C’était elle. Ils avaient couché ensemble. C’était ça qu’il considérait comme pire que de savoir qu’elle était au courant de la lycanthropie. Alors, oui, ça énervait la jeune femme. Beaucoup. Enormément. Finalement, ne pas la tuer était un sujet à revoir de plus prêt. Mais non, elle ne trouvait pas ça plus grave que le secret de Nina. Elle était restée immobile depuis qu’elle avait saisi la phrase d’Alex, son pied avait cessé de bouger. Mais le regard qu’elle avait posé sur le jeune homme était froid, glaciale, colérique. Loin des regards qu’ils avaient pu s’échanger plutôt dans la journée. Elle laissa finalement échapper un rire sans joie.

    « Tout ça pour ça… et tu te dis Gryffondor. Faudrait que tu relises la définition du mot courage Alex. Tu croyais quoi ? La vie de Nina a un peu plus d’importance à mes yeux que tes petites coucheries à droit ou à gauche ! » S’énerva-t-elle encore alors qu’elle commençait à prendre le sentier qui menait en direction du château.

    La brunette s’arrêta d’un coup alors qu’elle se souvenait des paroles précédentes du jeune homme. Après leur violente dispute, celle où ils s’étaient embrassés alors qu’ils n’avaient pas encore conscience des sentiments de l’un pour l’autre. En tout cas, Kaysa n’en avait pas encore conscience. Il s’était tapé cette garce après l’avoir embrassé. Finalement, il avait peut être un peu raison, cette révélation allait d’autant plus l’énervé.

    « Tu as couché avec elle après que l’on se soit embrassé dans la salle sur demande ?! » s’exclama-t-elle en se retournant violemment, une expression de dégout sur le visage. « C’est quoi ton problème au juste ? T’étais frustré que je disparaisse aussi vite alors tu t’es rabattu sur le premier truc que t’as croisé ? Tu sais quoi… J‘veux même pas savoir. Avant d‘être un couple, on est des amis Alex, des meilleurs amis et toi, tu passes ton temps à me cacher des choses. Qu‘Est-ce que je t‘ai caché moi ? Que j‘étais un animagus. Et encore, je ne l‘ai pas fait volontairement. J‘étais jeune et je trouvais alors à ce moment là que ce serait une bonne surprise. Je crois que finalement tous les deux en couple, c‘est une mauvaise idée…» lâcha-t-elle finalement en se détournant une bonne fois pour toute de lui afin de reprendre sa marche en direction du parc.

    Elle était épuisée de se battre constamment contre Sullivan quand il était question d’Alex. Elle en avait marre d’avoir encore et toujours cette peste dans tous les sujets de conversation. Sullivan par ci, Sullivan par là. Elle n’arrêtait pas de faire de l’ombre à leur couple. Enfin, leur couple. Officiellement, ils n’étaient ensemble que depuis ce matin. Et officieusement, cela ne faisait que quelques semaines. Qu’il est couché avec la moitié des filles de cette école, Kaysa s’en fichait. Avant d’être amoureuse d’Alex, elle était sa meilleure amie et elle savait qu’il enchainait les filles. Mais qu’il est couché avec Sullivan juste après qu’ils aient échangé leur premier baiser dans la salle sur demande. Ca, ça ne passait absolument pas. Elle était partie de la salle complètement chamboulé, perdue. Ce baiser avait éveillé en elle des sentiments qu’elle croyait inexistant. Et lui pendant ce temps, la seule chose qu’il trouvait à faire, s’était de coucher avec leur ennemie commune. Oui, elle était blessée. Mais aussi passablement en colère. D’ailleurs, pour le moment, elle n’avait qu’une seule destination en tête et ce n’était pas la salle commune des Gryffondors. Quand à Alex, qu’il la rattrape s’il était donc suicidaire !



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 28 Sep - 21:16
Invité



"Comme la sensation d'être né pour toi..."





What about Now



Un pas s’écartant de moi
Un pas s’éloignant de moi
Un pas m’évinçant de toi
Un pas de plus loin de toi

Mes yeux face à cette ironie
Mon cœur qui se déchire
Mon envie de tout détruire
La douleur et mon cœur qui se lie

Pas un pas de ma part
Une incapacité de ma part
De l’orgueil de ma part
Le refus d’accepter de ma part

Et…

Le trou noir
La souffrance
Une comédie
Une foire
Ma doléance
Une ironie

Les ombres qui envahissent mon cœur vide.
Mon amour propre qui se lapide
Notre amour qui se fane
Comment ai-je pu être aussi âne ?
De toutes les choses que nous sommes
De toutes les choses que l’on ne dit pas
De toutes les choses qu’on ne parle pas.
De tout ce qui fait de moi un homme.

Une cicatrice qui doucement s’ouvre encore
Ton amour que je pensais plus fort.
Mes cicatrices, ta colère
J’ai envi de tout balancé en l’air.

Les façons dont tu es capable
De me faire sentir plus vivant.
Les façons dont tu es capable
De me détruire entièrement.
Les façons dont je suis capable
De t’aimer.
Les façons dont je suis capable
De regretter.
Les façons de comprendre
Qu’il est trop tard pour me rendre.

Et toi tu es déjà loin de moi.
Et mon cœur trop loin de toi.
Que la nuit doucement traverse le ciel
Que les ténèbres me volent mon arc-en-ciel
Qu’il en soit ainsi
Que je verse quelques larmes en silence ici.

Chérie… Ange… Cœur…
Amour avec un grand A
Ne vois-tu pas
Ce cœur qui meurt
Quand tes mots le touche
Quand tes mots le fourche…

(c) Jessie

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Comme la sensation d'être né pour toi...
» Citations , Texte d'amour et d'amitié
» STANLEY ◮ combattre pour la paix, c'est comme niquer pour la chasteté.
» Shannon. ◭ Le boomerang, c'est comme le frisbee, mais pour ceux qui n'ont pas d'amis.
» Juste pour rire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 2 :: Huis Clos (avril-juin 1998)-
Sauter vers: