RSS
RSS



 


 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 2 :: Huis Clos (avril-juin 1998) Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retour de l'enfer et confessions [PV Jesse-Rose]

avatar
Invité
Invité
Lun 25 Juin - 20:53
Invité
Spoiler:
 

La dernière fois qu'Harry avait adressé la parole à Jesse-Rose remontait loin, à présent. Il fallait bien dire que la soirée organisée par Kaysa ne datait pas d'hier ! Bien entendu, ils s'étaient recroisés, depuis. Mais jamais seuls. Et quand ils n'étaient pas seuls, ils ne s'adressaient jamais la parole que pour provoquer l'autre. Sauf qu'Harry n'était pas d'humeur à jouer cette comédie, cette fois-ci. Ce qu'ils s'étaient dis ce soir-là, n'était pas à prendre avec humour. C'était très sérieux. Et déjà que l'ambiance était devenu plutôt tendu entre eux, il n'avait absolument pas envie d'en rajouter.
De toute façon, il doutait qu'elle est envie de discuter avec lui. Surtout vu la façon dont il s'était comporté avec elle, ce soir-là. Oh, bien sur, il n'avait pas changé d'avis pour autant. Mais l'avoir fait pleurer et lui avoir imposé ses choix comme ça n'était pas exactement l'attitude la plus galante qu'il est pu avoir envers elle. Vous allez me demandez qu'est-ce que cela pouvait bien lui faire de se montrer galant ? Ce n'est, après tout, pas vraiment dans sa nature. Certes. Mais plus il y pensait, et plus Jesse avait de l'importante à ces yeux. Assez pour vouloir lui plaire. Assez pour culpabiliser de son comportement. Bref, il l'avait clairement évité. Ou tout du moins, il avait clairement évité une discution. Ce n'était pas dur quand on sait qu'ils ne pouvaient discuter tranquillement que lorsqu'ils étaient seuls. Ce n'était pas difficile de faire en sorte que cela n'arrive pas. Surtout que la Serpentard n'avait pas l'air d'avoir plus envie que lui de reparler de tout ça.

Harry commençait réellement à regretter cette conversation lorsqu'elle avait disparue avec les cinq autres. La culpabilité et les remords avaient alors laissé place à l'angoisse et la peur. Ils s'était posé milles questions. Ou était-elle ? Avec qui ? Pourquoi elle ? Et pourquoi avec Malefoy ? Il ne pouvait, en effet, pas se retirer ce détail de l'esprit. Et c'était très agaçant, d'autant qu'il se donnait l'impression d'être jaloux et c'était absolument ridicule. Ridicule et humiliant. Mais les questions reprenaient toujours le dessus. Était-elle seule ? Avec sa famille ? Auprès d'Hellson ? Ou pire, auprès des mangemorts ? Que faisait-elle à ce moment précis ? Était-elle en danger ? Ou au contraire, en sécurité ? Toutes ses inquiétudes étaient ajoutées à celle qu'il ressentait pour Sarah. Tout aussi angoissantes. Le rongeant de l'intérieur, comme l'aurait fait l'acide. Il aurait finit par péter un câble si il n'avait pas eu de nouvelles. Mais il y en avait eu.

Ils étaient de retour. D'abord, c'était Sarah qui était revenu. Avec Iris, pour qui il avait aussi eu plusieurs pensées. Et Goldstein. Tout s'était bien passé pour eux. Comme il s'y attendait, Hellson était derrière tout ça. Ce n'était pas étonnant. Ils l'avaient même rencontrés, puis, Sarah avait revu Sirius et Eileen. Et elle était de retour. Iris avait pu voir sa fille, et Harry en était heureux pour elle. Golstein ... il n'en avait aucune idée ! Et à vrai dire, il ne s'était pas vraiment posé la question. Cependant, il manquait encore les trois derniers. Et étrangement, c'étaient tous des enfants de mangemorts. D'après sa cousine, ils avaient été enlevés par les mangemorts, au ministère. Ce qui avait finit de l'achever. Si Jesse-Rose et Pandora étaient avec les mangemorts, ça ne pouvait que mal se passer. Et paradoxalement, il espérait que Malefoy serait un argument favorable pour les aider. Bien qu'il doutait sérieusement que ce dernier prenne de quelconque risque pour les deux jeunes femmes. Même si il semblait proche de Jesse-Rose. Harry se demandait cependant ce que Pandora avait à faire dans toute cette histoire. Depuis quand son père était-il sortit de prison ? Après tout, si ce n'était pas le cas, pourquoi l'avoir enlevé avec les deux autres ? Il s'était alors inquiété encore plus. Il n'avait pas dormi de la nuit et avait passé une bonne partie de la mâtiné à se ronger les sang en donnant l'illusion que tout était parfaitement normal. Bien entendu, il avait été tenue au courant du retour de ses camarades que bien plus tard dans la journée …

Même s'il ne savait jamais quel crédit porter aux articles de Gossip Feather, le scoop valait la peine d'être vérifié ! Si bien qu'une fois l'article entre les mains, Ron l'avait vu bondir de son canapé et quitter la salle commune sans plus d'explication. Ce qu'il lui dirait pour se justifier, plus tard, c'était encore à voir. C'est pourquoi, actuellement, Harry Potter parcourait le moindre couloir à la recherche d'une tête blonde. Il s'était imaginé les pires scénarios. Elle était de retour, oui. Mais dans quel état ? Et surtout, en tant que quoi ? Pas de doute que son père l'avait prit entre quatre yeux. Et si il ne lui avait pas demandé de choisir, cela relevait alors du miracle. Ce en quoi il ne croyait pas, malheureusement. Il s'était forcément passé quelque chose ! Il redoutait d'apprendre quoi, cependant. Il s'était même imaginé le pire. Qui, contrairement à ce qu'elle avait insinué la dernière fois, n'était pas de la voir mener une existence mangemorte. Mais bel et bien de la voir mourir. Mais ce n'était pas le cas, et c'était au moins ça qui soulageait le poids sur ses épaules.

Maintenant, le problème était de la retrouver dans ce château. Il était près à visité l'infirmerie, la grande-salle, les salles vides au alentour. Il s'apprêtait même à se rendre dans les cachots, quitte à forcer l'entrée de la salle commune des vipères pour la dénicher. Mais à peine allait-il tourné au bout du couloir du septième étage qu'il eut l'illumination du siècle. Le genre de truc auquel tu es censé penser tout de suite. Kaysa Potter, sa première petite sœur, possédait une carte dite « Des maraudeurs ». Et curieusement, elle permettait de montrer quiconque se trouvait dans ce château. N'était-ce pas formidable ?! Se traitant tout haut de parfait idiot il fit subitement demi-tour pour pénétrer de nouveau dans la salle commune sous les regard curieux des uns et le regard incrédule de son meilleur ami. N'y prêtant aucune attention, il appela la carte d'un actio – ne pouvant pas monter les escaliers des dortoirs des filles -, en ayant vérifié que seul Ron l'observait d'un œil rond. Puis, il alla s'assoir à ses côtés.


« Mais qu'est-ce que tu fous ? » lui demanda le roux, incrédule.

Harry ne lui adressa même pas un regard, trop concentré sur la carte. Il parcourait chaque couloir des yeux à une vitesse ahurissante ! Essayant de ne rater personne. Pas la moindre trace de Jesse-Rose Greenwood.


« Je cherche quelqu'un ! » répondit-il précipitamment
« Je vois bien, mais qui ? »

« Euh … »

Il ne savait même pas ce qu'il allait répondre, trop concentré sur sa tache. Puis, il la repéra enfin. Dans le parc ! A la lisière de la forêt interdite. Elle était seule. Tant mieux !

« Euh, tu connais pas ! - Méfaits accomplis ! - Tiens, prend ça ! Tu pourras la rendre à Kay' de ma part s'il te plait ? Pas le temps d'attendre qu'elle revienne !  »

Il courrait déjà vers la sortie !

« Merci mec ! Je te revaudrais ça ! »

Il dévala alors les escaliers à toute vitesse ! Lorsqu'il déboucha dans le parc, il était hors d'haleine d'avoir tant couru. Il la chercha des yeux, en reprenant son souffle avant de la repérer et de la rattraper à petites foulées. Courir ne servait à rien. Elle n'allait pas disparaître, cela aurait été étonnant qu'Hellson la fasse repartir juste après l'avoir fait revenir. Mais il s'était fait un sang d'encre, et il avait vraiment besoin de la voir, immédiatement. De s'assurer qu'elle allait bien. Et de lui parler !

« Jesse ! »

Elle n'était plus très loin maintenant. A peine une vingtaine de mètre. Il la rattrapa vite et lui attrapa le poignet pour l'arrêter. Lorsqu'il se trouva enfin face à elle, il eut envie de la prendre dans ses bras. Ce qu'il commença à faire, spontanément, sans réfléchir. Avant de se rétracté, un peu mal à l'aise. Par Merlin, qu'est-ce qu'il était soulagé ! Il y eut un moment de flottement, qu'il coupa presque immédiatement, afin de ne pas laisser le silence s'étirer:

« Ça va ? Tu n'as rien ? », il la détailla précipitamment, presque avidement et constata qu'elle semblait indemne, « Je me suis imaginé milles choses depuis que vous avez disparu ! Sarah m'a dit que vous aviez été enlevé par les mangemorts avec Pandora et Malefoy ! Il ne vous est rien arrivé de grave, j'espère ? »

Non, il ne parlait pas de Malefoy. Mais il n'avait pas besoin de le préciser ! Il la regardait intensément. Que Morgane lui en soi témoin, il n'avait jamais été si heureux de revoir quelqu'un qu'en cet instant !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 3917
Célébrité sur l'avatar : Candice Accola
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Juin - 22:48
    Jesse, mariée de force ? A Drago ? Non impossible ! Certes elle appréciait Drago mais s'était soudain, on ne peut plus soudain. En un rien de temps elle venait d'accepter un contrat chez les mangemorts en plus d'un mariage. Génial ! Et puis tout était devenu flou, elle avait envie de vomir... Finalement elle se retrouva dans le hall, avec Pandora et Drago. Sans attendre, elle prit la direction du parc voulant être seule, plus que seule. Jessie courrait, elle courrait comme j'avais encore elle n'avait courrut manquant à plusieurs reprises de se blesser. Elle croisa des élèves qui tentèrent de l'arrêter pour savoir ce qu'il s'était passé mais elle les repoussait violemment. Jessie ne voulait rien, ne voulait voir à personne, elle voulait être seule pour une fois. Essouflée, elle continuait de courir comme si on la poursuivait, avait-elle peur que Drago la poursuive ? Non cela ne serait pas son genre, Pandora alors ? Oui elle était capable de le faire. Arrivée à la lisière de la forêt, elle posa ses mains sur ses genoux et se pencha en avant. Elle n'arrivait plus à respirer, elle sentait des perles de sueurs couler de son front. Elle toussa avant de s'approcher d'un arbre et de vomir. En larme, elle prit appuie sur l'arbre avant de le frapper. Finalement elle entendit son nom, elle se retourna et vit Harry qui s'approchait à grand pas d'elle. Jessie le regarda venir vers elle avant de reprendre la marche. Elle ne voulait voir personne et Harry faisait parti de ces personnes malgré tout l'affection qu'elle pouvait lui porter. Lorsqu'il lui attrapa le poignet, elle tenta de se libérer mais n'avait pas le cœur à résister à un peu d'affection.
    Jessie sentait qu'Harry la dévisageait, physiquement elle n'avait rien mais psychologiquement elle était dévastée comme si une bombe H avait explosé. Elle ne répondit pas préférant garder le silence, les yeux rougit par les larmes. Elle chercha dans ses poches son paquet de bonbons préférés pour en mettre plusieurs dans sa bouche puis essuya ses yeux.

    « Ca dépend ce que tu entends par grave... »

    Ses larmes redoublèrent de plus belle, elle n'aurait jamais dût courir : ses muscles lui faisaient toujours mal. Il se contractait encore alors qu'elle ne faisait rien. Jessie ouvrit ses bras et serra Harry contre elle et logea sa tête dans son cou. Trop s'était trop, elle ne pouvait pas garder ça pour elle. Il connaissait sa vie grâce à Aleksei, il avait dit vouloir entrer dans sa vie, il allait être servit.

    « J'ai été torturée de nouveau Harry... Je ne veux plus souffrir, je n'en peux plus... »

    Là dans les bras d'Harry, Jesse était redevenue une petite fille. Fragile, innocente et pleurnicheuse. On était loin de la Jessie, Princesse de Dursmtrang forte et fière de son sang et de son appartenance.

    « Comme une idiote j'ai voulu croire que je pouvais faire un pacte pour protéger mes amis avec le diable... Et... Et... »

    Jessie n'arrivait plus à parler, elle pleurait à chaude larmes, sans se retenir.

    « Je n'en peux plus Harry, je ne veux plus de tout ça. Je veux une vie normale, une vie sans soucis où je pourrai choisir mon destin, mon mari, mes amis... »


I'm the dark messiah


☠️ In the blackest moments of a dying world


Rest now, my child. The day is over, the sun will shine, when morning comes. But now it is dark and the world is at peace. So let your eyes rest and sleep @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 26 Juin - 18:39
Invité
Il était tellement soulagée de la revoir, de constater qu'elle ne semblait pas blesser qu'il n'avait pas encore pris le temps de s'attarder sur son expression. C'est lorsqu'il leva enfin le regard vers le sien qu'il constata qu'elle avait les larmes aux yeux. Et seulement lorsqu'il finit sa phrase qu'il comprit qu'elle était sur le point de fondre en larme. Le silence s'installa et de nouveau, il eut cette envie presque irrépressible de la serrer contre lui. Elle ne répondit pas tout de suite, et fit une chose étrange dont il ne comprit pas le sens. Elle prit des bonbons. Plutôt étrange pour une fille qui est sur le point de se mettre à pleurer et qui vient de se faire surprendre par un ami. Peut-être était-ce une stratégie pour détourner l'attention de ses yeux rougissants ? Pour reprendre contenance, sans doute ? Ensuite, elle s'essuya les yeux et lui répondit. Calmement, presque avec indifférence. Mais ses paroles suffirent à faire couler ses larmes. Harry se doutait qu'elle avait essayé de se reprendre mais ce qu'elle avait vécu semblait la chambouler. Le Gryffondor sentit son cœur se serrer devant ce spectacle. Et aussi à cause de ces paroles. Il s'était bien passé quelque chose. Et apparemment, ce n'était pas rien à en croire sa tête. Merlin, mais qu'était-il arrivé pour qu'elle soit dans cette état ? De nouveau, il fit un geste vers elle, afin de lui montrer son soutien. Et de nouveau, il recula, de peur qu'elle ne le repousse. Mais ce fut tout le contraire, et elle se jeta plutôt dans ses bras. Elle le serait fort et enfouit sa tête dans son cou. Le corps secoué de sanglots. D'abord stupéfait, il finit par la serrer contre lui à son tour. Il savait déjà qu'il n'allait pas aimé ce qu'elle allait lui apprendre. Il sentait déjà la colère bouillir au fond fond de lui. Quoique qu'il se soit passé, elle n'allait pas bien du tout. Et ne serait-ce que ça suffisait à le mettre en rogne. Ils allaient payer !
Enfin, elle lui révéla ce qui la torturait à ce point, dans des phrases entrecoupées de long sanglots incontrolés:


« J'ai été torturée de nouveau Harry... Je ne veux plus souffrir, je n'en peux plus ... Comme une idiote j'ai voulu croire que je pouvais faire un pacte pour protéger mes amis avec le diable... Et... Et... »

Il avait eu raison de craindre le pire. Non seulement, elle avait été torturé. Mais en plus de ça, elle parlais d'un pacte. Un pacte avec le diable. De quoi parlait-elle ? Pas d'un serment inviolable, tout de même ?! Avec Voldemort ? Sinon, de qui parlerait-elle d'autre ? Mais ça n'était peut-être qu'une métaphore pour désigner le camp du mal. Non, elle ne pouvait pas avoir fait ça !
Ses sanglots redoublèrent de plus belle, si bien qu'elle n'arrivait même pas à poursuivre. Il dégagea sur son visage de son coup et essuya ses joues d'une main maladroite:


« Chut, Jesse. Calme-toi. Je suis là. Ça va aller. »
« Je n'en peux plus Harry, je ne veux plus de tout ça. Je veux une vie normale, une vie sans soucis où je pourrai choisir mon destin, mon mari, mes amis... »

Il essuya de nouveau les larmes qui affluaient à une vitesse ahurissante. Il détestait la voir comme ça. Si la dernière fois, il avait été mal à l'aise - Et si il avait été peiné - ce n'était rien à côté de ce qu'il ressentait en cette instant. Car à en cet instant, il aurait tout donné pour la voir sourire. Pour lui éviter ce chagrin trop gros pour elle. Il fallait qu'il fasse quelque chose. Qu'il dise quelque chose. Et il ne réfléchit même pas avant de prendre la parole. Les mots sortirent tous seuls.


« Tu peux avoir cette vie, Jesse. Je serais là pour t'aider à l'obtenir. C'est possible. Tout est possible ! Je serais là pour toi. Toujours, c'est promis. »


Il était loin de se douter que ce qu'il avançait était fortement compromis par quelque chose de plus grand que lui. De plus puissant. La magie, dans toute sa splendeur.
Les pleures ne tarissant pas, il la prit de nouveau contre elle. Il se retenait de poser des questions. Non pas qu'il était curieux. Mais il était surtout très contrarié. Ils avaient fait du mal à Jesse-Rose. Il lui avait fait tellement de mal, qu'elle s'était écroulée. Alors que c'était une jeune femme forte. Avec suffisamment de caractère pour faire face au difficulté sans flancher. C'est en tout cas ce qu'elle faisait d'habitude. Mais là, ça dépassait certainement tout ce qu'elle pouvait supporter. Et mettait le Gryffondor très en colère. Sauf que ce n'était pas le moment de la harceler. Elle n'avait certainement pas besoin de ça. Cependant, si il voulait l'aider, elle allait devoir l'éclairer un peu.


« Jesse, explique moi ce qu'il s'est passé. De quoi tu parles ? Qui t'as fais ça ? Quel pacte ? » se permit-il de demander d'une voix calme et douce.

Il n'était pas certain qu'elle aurait envie de lui expliquer. Ni qu'elle en aurait le courage. Ou bien simplement la possibilité alors que les sanglots la secouaient de toute part. Aussi, il attendit sa réponse en la serrant plus fort contre lui. En essayant de lui donner de la force. La force de revivre cette instant pour le lui expliqué. Si jamais elle acceptait de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 3917
Célébrité sur l'avatar : Candice Accola
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Juin - 14:39
    Ainsi dans ses bras, la pression retombait. Jessie tentait de se détendre et en faisant cela ne pouvait pas contrôler les spasmes de son corps. S'était comme ça, elle ne pouvait pas s'en empêcher. Pleurer faisait du bien non ? Jesse n'avait pas pleurer autant depuis des lustres, par peur de passer pour une faible ? Une pleurnicheuse incapable de prendre sur-elle même ? Poudlard l'avait changé en tout point, en bien comme en mal. Les bonbons avaient tendance à la calmer mais surtout cela cachait son haleine pas très agréable il faut l'avouer. Une pierre, deux coups. Inutile, elle n'arrivait pas à se calmer et malgré tout ses efforts ses larmes redoublaientt de plus belle. C'est pour cela qu'elle se jeta dans ses bras, pour avoir un peu de réconfort de la part d'un ami, d'un précieux ami. Ainsi elle plaça sa tête dans son cou et le serrait contre elle. Harry voulait faire partie de la vie de Jessie, soit son vœu allait être exaucé.
    Après avoir révélé ce qu'il s'était passé, elle l'entendit dire que ça allait aller... Non certainement pas. Elle avait fait un pacte idiot avec une femme qui le trahirait à la moindre occasion parce qu'elle l'avait fait avec Bellatrix, pas avec n'importe quoi ! Jesse-Rose ne voulait même pas dire au or et rouge qu'elle allait être marquée, qu'une mangemorte elle deviendrait à la sortie de Poudlard. Elle n'avait pas le cœur de lui dire tout ça, pour ne pas le décevoir, le dire serait rendre vraie cette possibilité or Jessie ne voulait pas un jour affronter Harry. Non elle ne le pourrait pas. En pensant à tout cela, la Serpentard pleura de plus belle.

    « Non Harry je ne pourrai jamais, jamais avoir cette vie, je ne peux plus... Je me suis fermée toutes les portes … J'ai... J'ai fait un pacte avec Bellatrix pour arrêter tout ce qu'ils nous faisaient, pour que plus personnes ne souffrent... Harry ils vont... Ils vont... Ils vont... me marquer dès que je serai sortie de Poudlard... Je sais que tu seras là mais tu... Tu... Tu ne peux rien faire. J'ai tout gâcher, je... Je... Je... Je ne peux plus partir ou bien fuir maintenant sans quoi Bellatrix vous tuera... Idiote... Je suis une Idiote ! Je n'ai... Je n'ai pas pensé qu'elle allait forcément le contourner... Trouver un moyen de vous faire du mal pour faire pression sur moi... Je... Je suis une idiote. »

    Des spasmes coupaient ses phrases, elle n'arrivait pas à se calmer, plus elle parlait de ce qu'il allait lui arrivé, plus elle avait de pleurer.

    « J'ai fais un serment inviolable avec elle et... La bonne blague je vais aussi avoir le droit à un mariage arrangé. »

    Jesse ferma les yeux et serra le t-shirt d'Harry, elle sentait ses jambes fléchir, elle s'accrocha donc à son ami pour ne pas tomber, elle n'avait pas dormi depuis longtemps. Ses muscles ne s'étaient pas encore remis des deux sortilèges de tortures et pleurer n'arrangeait pas les choses

    « Ils nous ont fait vivre un enfer Harry... Lorsqu'on était au ministère, tout le monde était impatient de rentrer chez eux mais pas moi... Je savais ce qu'il allait ce passer... Je le savais... Je suis désolée... Je... Je te jures que je ne voulais... Je ne voulais pas devenir une man... Mange... Mangemort... Je ne le voulais pas Harry, je ne veux pas un jour qu'on se rencontre et qu'on se batte l'un contre de l'autre... Je ne veux pas affronter Kaysa ou bien Ginny et mes autres amis... »

    Elle hochait négativement de la tête tout en continuant de pleurer, elle ne ressemblait plus à rien. Jesse ne ressemblait pas à la fille qui faisait face dignement à son sort et aux mangemorts il y à moins d'une heure de cela.

    « Je sais que... Je me doute que tu vas être déçu mais... Je n'avais pas le choix... Je ne pouvais plus entendre les cris... S'était irréel... Comme si je vivais mon cauchemar en temps réel... Harry ce sont des monstres ! »


I'm the dark messiah


☠️ In the blackest moments of a dying world


Rest now, my child. The day is over, the sun will shine, when morning comes. But now it is dark and the world is at peace. So let your eyes rest and sleep @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 4 Aoû - 18:05
Invité
Spoiler:
 

« Non Harry je ne pourrai jamais, jamais avoir cette vie, je ne peux plus... Je me suis fermée toutes les portes … J'ai... J'ai fait un pacte avec Bellatrix pour arrêter tout ce qu'ils nous faisaient, pour que plus personnes ne souffrent... Harry ils vont... Ils vont... Ils vont... me marquer dès que je serai sortie de Poudlard... Je sais que tu seras là mais tu... Tu... Tu ne peux rien faire. J'ai tout gâcher, je... Je... Je... Je ne peux plus partir ou bien fuir maintenant sans quoi Bellatrix vous tuera... Idiote... Je suis une Idiote ! Je n'ai... Je n'ai pas pensé qu'elle allait forcément le contourner... Trouver un moyen de vous faire du mal pour faire pression sur moi... Je... Je suis une idiote. »

Il avait voulu des explications, il était servit. Ce qu'elle lui révéla dépassait tout ce qu'il avait pu imaginer. Elle avait fait tous les plus mauvais choix. Tous les choix qui les sépareraient obligatoirement. Elle s'était condamnée à une vie dont elle ne voulait pas. Elle s'était condamnée à devenir une Mangemorte, une meurtrière et même un monstre. Elle avait fait un serment inviolable. Avec la pire personne qu'on pouvait imaginer en dehors de Lord Voldemort lui-même: Bellatrix Lestrange. Et il ne pourrait plus rien faire pour l'aider à présent. Mais pourquoi avait-elle fait ça ?! Il avait l'impression qu'elle avait tout fait pour s'enterrer vivante et être sur de ne pas pouvoir en sortir.

Il se força à rester calme. Il la garda dans ses bras et continua de la serrer contre lui. Elle en avait besoin, et au fond, lui aussi. C'était certainement une des dernières fois ou il pourrait se le permettre. Et ça lui faisait mal. Il allait la perdre. Au fond, il savait bien qu'il ressentait pour elle plus qu'une simple amitié. Il avait l'intime certitude que c'était la même chose pour Jesse-Rose. Il le savait, mais qu'est-ce que ça changeait ? Absolument rien. Ce n'est pas comme-ci ils avaient un quelconque avenir ensemble. Comme-ci ils avaient une chance. Et même comme-ci ils voulaient s'en laisser une. Et puis, tout laissait à croire que ce n'était pas l'avenir qu'il leur était destiné. Tout jouait contre eux. Elle rentrerait parmi les mangemorts et lui, il se battrait contre. Comme son père, comme sa mère, comme tout sa famille. Ça devait être écrit. Mais cela n'empêchait pas Harry de ressentir un violent sentiment de révolte devant ce fait. Pourquoi n'auraient-ils pas le droit de choisir leur voix comme ils le voulaient ?! Pourquoi n'avait-elle pas le choix ?
Bien entendu, il comprenait sa réaction. Bien qu'extrême, selon lui. Elle avait été torturé. Et elle voulait protéger ses amis. Seulement, Harry aurait préféré se battre que de lui imposer ça. Juste pour qu'elle le protège lui. Et les autres. Il aurait préféré avoir le choix, et lui épargner ces épreuves. Lui qui voulait absolument lui prouver qu'elle pouvait avoir le choix ! C'était maintenant tombé à l'eau.

« J'ai fais un serment inviolable avec elle et... La bonne blague je vais aussi avoir le droit à un mariage arrangé. »

Attendez deux minutes là … Un QUOI ?! Mais qu'est-ce que ça venait foutre là, ça ? Ils en avaient pas fais assez ? Il fallait ajouter ça sur ses épaules aussi ?! Lui qui se voulait calme, sa sérénité fut mit à mal si bien qu'il serra les poings dans le dos de Jesse-Rose à s'en faire blanchir les jointures. Il serra les dents aussi, pour ne pas se mettre à hurler de frustration, de colère et de rage. Elle n'avait pas besoin de ça. Il la sentit se raidir de nouveau contre lui. Elle sera son tee-shirt, il eut l'impression qu'elle allait s'écrouler. C'était elle, après tout, qui se sentait mal à propos de tout ça. Ce que lui ressentait n'avait rien à faire là. Même s'il reconnu de la jalousie sous cette colère, il n'en dirait rien. Ce n'était ni l'instant, ni le lieu pour ce genre de sentiments. Il préférait ne même pas savoir de qui il était question … Quoique, il se permettrait peut-être de le lui demander, plus tard.


« Ils nous ont fait vivre un enfer Harry... Lorsqu'on était au ministère, tout le monde était impatient de rentrer chez eux mais pas moi... Je savais ce qu'il allait ce passer... Je le savais... Je suis désolée... Je... Je te jures que je ne voulais... Je ne voulais pas devenir une man... Mange... Mangemort... Je ne le voulais pas Harry, je ne veux pas un jour qu'on se rencontre et qu'on se batte l'un contre de l'autre... Je ne veux pas affronter Kaysa ou bien Ginny et mes autres amis... »


Ses pleurs redoublaient toujours tandis qu'elle secouait la tête de gauche à droite. Il en était malade de la voir ainsi. Elle qui était d'habitude si fière, si belle. Tout ça était trop injuste. Ils n'avaient aucun droit de leur faire subir ça. De lui faire subir ça à elle. Il se jura une fois de plus de leur faire payer tout ça.

« Je sais que... Je me doute que tu vas être déçu mais... Je n'avais pas le choix... Je ne pouvais plus entendre les cris... S'était irréel... Comme si je vivais mon cauchemar en temps réel... Harry ce sont des monstres ! »

Il s'écarta un peu d'elle pour la regarder. De nouveau, il essaya ses larmes. Elle semblait véritablement à bout. Et il constata qu'il n'avait pas eu tord en se faisant la réflexion qu'elle allait s'écrouler un peu plus tôt. Parce que tôt ou tard, c'est ce qui allait arriver. Il voyait même ses jambes flageoler de temps à autre. Mais pour l'instant, c'est ce qu'elle lui dit qui le fit réagir. Il continuait de la soutenir, néanmoins.

« Ne dit pas ça, Jessie. Je ne suis pas déçu. Enfin, si ! Mais c'est surtout que … Je suis tellement en colère ! Ça aurait pu se passer autrement. C'est tellement injuste ! Je sais bien que ce n'est pas de ta faute. Tu as fais ce que tu as cru le mieux. Mais ça me tue, parce qu'avec ce serment, je ne peux plus rien faire pour t'aider. Ma volonté ne fera rien contre ça … C'est … Enfin, c'est Bellatrix Lestrange! C'est juste pas de mon niveau. Il faut pas se leurrer, je le sais bien. Ça m'empêchera pas d'essayer mais … Qu'est-ce qu'on va devenir maintenant ? »

Parler d'eux comme un « on » pouvait paraître exagéré. Ils n'étaient qu'amis, après tout. Mais ils s'étaient tellement rapprochés. Il lui avait promis, il y a quelques minutes encore, d'être là pour elle. Quoi qu'il arrive. Le jeu du hasard avait voulu que se soit lui qui soit au courant de sa situation. Et voilà où ils en étaient. Bien entendu, il savait qu'elle comprendrait ce qu'il voulait dire par là. Loin d'être une déclaration, il n'en avait pas besoin, c'était juste la grande question. Qu'adviendrait-il de leur amitié maintenant ?

« Comment je vais pouvoir tenir ma promesse ? Je devais être là. Je devais te sortir de là »
, il se tut, incapable de trouver les bons mots,« A moins que Bellatrix ne meurt, je ne vois pas comment empêcher que tu ne deviennes une Mangemorte … »

Dit à haute voix, la vérité était encore plus dure à accepter. Il était tellement impuissant, il ne pouvait tellement rien faire qu'il eut envie de pleurer à son tour. Bien entendu, il avait sa fierté. Et puis, il y avait assez de larmes comme ça. De toute façon, il carburait plus à la colère qu'autre chose à cet instant. Une colère contenue. Jessie ne devait pas la subir, d'autant qu'elle était d'autant plus affecté que lui dans cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 3917
Célébrité sur l'avatar : Candice Accola
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Aoû - 15:37
    Ainsi dans les bras de Harry, plus rien ne comptait, Jessie faisait tomber le masque. Qui elle était ? Elle-même ne le savait pas. Le faite est qu'elle se perdait, elle savait que plus jamais elle ne pourrait être celle qu'elle était. Il y à un an de cela, on lui aurait dit qu'elle serait marié au fils Malefoy, que Rodolphus serait son mentor : elle aurait sauté de joie. Mais maintenant tout avait changé. Elle avait rencontré Nathaniel, Harry mais aussi Kaysa, Ginny qui lui ont ouvert les yeux. Au jour d'aujourd'hui même en les fermant rien ne redeviendrait comme avant. Ce qui est fait comme dirait l'autre alors pourquoi Jessie n'acceptait pas son destin ? Pourtant toutes ces décisions elle les avait prise toute seule. Elle avait condamné sa vie dans l'espoir que le cauchemar s'arrête. Cet enfer que Drago, Pandora et elle avaient vécu, cet enfer qui les à changer pour toujours. Les larmes continuaient de couler comme si cela pouvait changer quelque chose alors que cela ne faisait rien à part l'épuiser.
    Lorsqu'elle annonça qu'elle allait se marier, elle sentit les poings d'Harry se serrer dans son dos. Oui elle avait eut la même réaction aussi même si c'était Drago. Jessie perdait le contrôle de sa vie pour de bon, la voie était tracée, elle devait la suivre ou mourir. Harry continuait de l'écouter tandis qu'elle mouillait son t-shirt avec ses larmes. Finalement il exprima son opinion par rapport à tout ça, son regard plongé dans le sien, Jessie avait que tout s'arrête, là maintenant tout de suite. Le « on » la perturba au plus haut point, ce « on » était-il amicale ou au contraire amoureux ? Soyons honnête, elle avait un faible pour Harry. Avec lui elle pouvait être elle-même. Contrairement à Drago il ne la fuyait pas bien au contraire, certes le griffondor ne l'a pas torturé mais au moins il montrait ses sentiments. Pourtant il ne pouvait rien ce passer entre eux : fille de mangemort, fils d'auror vous voyez le problème ? Sang pur avec un sang-mêlé vous voyez mieux ? Et si je vous disais futur mangemorte et futur auror c'est encore mieux hein ? Certes Rogue avait réussit à être avec Alicia mais quand on voit tout ce que lui fait subir Bella Jessie n'a pas envie d'être à sa place.

    « Tu ne pourras pas l'empêcher... Même si je fuis ils me retrouveront et me feront subir mille et une torture avant de me tuer si je suis chanceuse. Cela aurait dût se passer autrement mais je n'avais pas prévu qu'ils nous capturent, nous torturent mentalement et physiquement. Ma fuite impliquerait également la souffrance d'autre personne qui me sont chères. »

    Jesse posa son front sur son menton et soupira :

    « Je ne sais pas ce qu'on va devenir... De tout mon cœur, de toute mon âme j'ai envie qu'on reste ensemble, qu'on soit encore ami... »

    Elle releva sa tête pour passer sa main sur son visage :

    « Ce serait du suicide... Regardons la vérité en face, on ne pourra plus être un « on »... Tu te marieras avec Ginny j'en suis sûr. Vous êtes fait l'un pour l'autre, vous aurez de magnifiques enfants. De mon côté je serai mariée, j'aurai également des enfants et nous n'auront plus qu'à prier pour que jamais on se croise. »

    Jessie posa sa seconde main :

    « Mais au fond de moi ce n'est pas ce que je veux... J'aurai préféré choisir mon métier, ma vie... A croire qu'on choisira même le nom de mes enfants... Ma voie est tracée mais pas la tienne, tu devras vivre la vie que j'aurais dût avoir. Je sais que si tu peux faire quelque chose tu le fera : je n'en doute pas et je n'en a jamais douté. »

    Elle baissa la tête avant de conclure :

    « J'aurai aimé qu'il est une autre sorte de nous juste une fois... »


I'm the dark messiah


☠️ In the blackest moments of a dying world


Rest now, my child. The day is over, the sun will shine, when morning comes. But now it is dark and the world is at peace. So let your eyes rest and sleep @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 12 Aoû - 14:47
Invité
*Non, ne dit pas ça* pensa-t-il, *Tu n'as pas le droit alors que c'est impossible.*

C'était trop cruel. Ne se retenait-il pas de parler de toutes ses choses depuis tout à l'heure ? Ils le savaient qu'il n'y aura jamais de « on ». Plus maintenant, même dans leur espoir les plus fous. Même en rêve. C'était tout simplement au dessus de leur volonté. Alors pourquoi elle se décidait à lui dire tout ça, maintenant ? Sans doute parce qu'il n'y aurait jamais plus d'occasion … Mais qu'est-ce que cela allait changer ? Il le savait déjà au fond de lui, que ça aurait pu se passer ainsi. Qu'ils auraient pu être autre chose que des amis. Qu'ils étaient autre chose. Était-il nécessaire de le dire à haute voix au risque de se faire plus de mal qu'autre chose ? Surement pas.

Pour autant, cette étrange proximité, ses mains sur lui, sur son visage le perturbait. Et malgré lui, il le savourait. Sans doute qu'après s'être quitté, ils ne pourraient jamais plus partager un moment comme celui-ci, par la suite. C'était maintenant ou jamais. Il en avait totalement conscience. Et cela provoquait en lui de drôle de sentiments. A la fois forts et contradictoires. Il avait envie de hurler de rage mais aussi de pleurer, de la serrer tout contre lui durant des heures mais également la quitter tout de suite. Il avait envie d'être proche, mais il avait envie de fuir. Pour ne pas gouter à quelque chose qu'il n'aurait jamais plus. S'il était raisonnable, il choisirait la deuxième option. Mais Harry n'avait jamais été quelqu'un de raisonnable. Si bien qu'il se laissait emporter dans un tourbillon de sensations, les yeux plongés dans les siens. Elle avait les yeux humides et rouges. Ses joues étaient parsemés de larmes qui semblaient se calmer. Des larmes qui coulaient désormais plus paisiblement. Bref, si on était honnête, on devait reconnaître que Jessie n'était pas sous son meilleur jour. Mais le simple fait qu'elle se montre ainsi devant lui prouvait qu'elle ne faisait jamais semblant avec lui. Il y avait eu une période ou malgré leurs confidences, ils se cachaient des choses. Aujourd'hui, ils ne se cachaient plus rien.

Il avait envie de faire un truc fou. Et qu'importe ce qui se passerait ensuite. Était-ce une bonne idée ? Il ne savait pas. Mais il s'en fichait. Alors à son tour, il encercla son visage de ses mains. Et il s'approcha lentement, la regardant droit dans les yeux. Il n'avait jamais fais ça avant. Seulement avec Cho, et encore, c'était bien différent. Mais il ne douta pas un instant. Il posa ses lèvres sur les siennes. Et qu'importe qu'il n'est pas le droit de le faire. Qu'importe qu'elle soit promise à un autre. Qu'importe qu'il aime Ginny, comme elle l'avait parfaitement deviné. Et qu'importe qu'elle est des sentiments pour Malefoy. Qu'importe s'ils seront dans deux camps opposés par la suite. Qu'importe qu'ils devront se battre l'un contre l'autre, un jour. Qu'importe tout ça ! Parce qu'à cet instant, rien de tout ça ne compte. Se sont des détails. Ils s'embrassent et c'est tout ce qui compte.
Nul besoin de décrire ce qu'il ressent en cet instant. C'est à la fois aisément décelable et pourtant totalement impossible à deviner. C'est son moment. Leur moment. Combien de temps ça dure ? Impossible pour lui de le savoir. Et en même temps, ce n'est pas exactement ce qui le préoccupe. Actuellement, il est en train de prendre la seule chose qu'elle est désormais capable de lui donner. Un baiser. Une étreinte. Un instant rien qu'à eux. Quelque chose qu'il pourra garder au fond de lui. Quelque chose qui ne restera qu'entre eux.
Lorsqu'ils se séparent enfin, il ne saurait dire si il se sent mieux ou pire. Mais pour rien au Monde il ne regrette. Il essuie encore ses joues mouillés de larmes tandis qu'il l'observe toujours.


« C'est le souvenir que je garderais de toi … » dit-il finalement, « Même lorsque nous serons mariés. Moi à Ginny, puisque tu as l'air de penser que c'est évident. Même si c'est encore autre chose … Et toi à … à … Et bien, à ton mari ... imposé »

C'est à cet instant qu'il se fit une réflexion qu'il trouva évidente. Mais ou était Malefoy dans tout ça ?

« Dis-moi, il en pense quoi Malefoy de tout ça ? Il est au courant ?»

Bien entendu. Sauf qu'Harry n'avait pas encore compris à quel point le Serpentard était impliqué. Il avait juste plus ou moins compris que ces deux-là étaient proches. Presque exclusif, apparemment. D'où son interrogation !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 3917
Célébrité sur l'avatar : Candice Accola
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 13 Aoû - 22:42
Spoiler:
 

    Ce moment leur échappait déjà, tout leur échappait. L'instant d'après ils ne devront plus se parler car ils ne pourraient plus se voir sans avoir un problème. Jesse-Rose voulait mettre les choses au clair parce qu'elle savait qu'après elle n'en aurait plus l'occasion. Après cette nuit : elle embrasserait et deviendrait ce pourquoi elle était née. Elle ferait ce qu'on lui demandera parce que c'est sa place. Jessie l'avait assimilé et maintenant ses amis aussi. C'était dur, dur d'avaler cette boule dans sa gorge. Des moments comme celui-ci s'était finit. Il n'y aurait plus de longues discussions, c'était finit ce temps-là. Il n'y aurait plus rien, sa vie allait devenir ce qu'elle avait toujours fuit. Aucun regret, juste de la peine de devoir dire au revoir à ses amis.
    Jesse-Rose ne savait pas ce qu'il ce passait, avant même qu'elle eut le temps de continuer, de parler, il l'embrassa. Ce baiser ne la laissa pas indifférente dans le sens où son ventre se serrait et où son cœur battait la chamade. Mais ce baiser confirma quelque chose d'autant plus important, même si ce baiser la perturbait, cela confirmait ses sentiments vis à vis de Drago. Jesse-Rose aimait Drago parce qu'elle avait beau apprécier ce baiser avec Harry, il n"y avait pas l'impression d'avoir des petits papillons dans son ventre. Il aurait pût en avoir avant qu'elle ne vive la torture... Une petite voix lui disait que cela déplairait à Drago. Que pour ça il détesterait encore plus qu'il ne la déteste aujourd'hui. Cela lui fendait le cœur, elle ne profita pas pleinement de ce baiser. Pourtant elle avait toujours voulu goûter ces lèvres, se coller contre ce corps, se blottir dans ses bras rassurant : tout ce Drago ne lui offrait pas. Jessie savait qu'Harry serait le parfait petit-ami, mari, il avait tout pour lui plaire et il lui plaisait. Mais... Ils étaient le jour et la nuit, son esprit ainsi que son corps avaient choisis la nuit. Oui ils avaient choisis le côté obscur. Jessie deviendrait une mangemorte marié à un mangemort : Drago Malefoy. Harry embrassait Jessie de Poudlard, il avait le cœur de la princesse de Dursmtrang plutôt deux fois qu'une mais son cœur de femme, le cœur de Jesse-Rose Greenwood appartenait à Drago. En l'embrassant, en répondant à son baiser, elle accomplissait un désir qu'elle avait depuis longtemps et disait en même temps au revoir à toute cette vie qui ne serait plus jamais la sienne. Harry rompit ce moment qui laissa sans voix la Serpentard, elle en voulait encore mais ce n'était pas possible. Non. C'était finit. Oui... C'était leur souvenir :

    « Personne ne pourra nous l'enlever. Personne. Il est à nous. Mon mari imposé comme tu dis n'apprécieras probablement pas que je t'ai embrassé mais... Je ne regrette rien parce que j'en ai toujours eut envie et ça met un terme à Jessie Princesse de Durmstrang. Je suis Jesse-Rose Greenwood à l'instant où je quitte notre moment. »

    Harry ne perdit pas le Nord, il lui posa la question qu'elle ne voulait pas. Drago était-il au courant ? Jessie esquissa un sourire :

    « Drago aura Jesse-Rose Greenwood. »

    Elle s'éloigna du Griffondor, s'était finit. Leur relation s'achevait sur un baiser, ce qu'elle venait de dire était une bombe, Jessie le savait :

    « Ma vie de femme c'est avec Drago que je la ferai, c'est avec lui que je dois me marier. Cela ne sera pas facile, beau tous les jours mais... Je serai là, à ses côtes et je l'aimerais parce que oui j'ai des sentiments pour lui. Ce qui c'est passé ces derniers jours m'a fait grandir, il m'a fait grandir sans le vouloir. Mais... Jessie, la Jessie qui est devant toi t'appartiendra toujours. »

    Finalement, elle se jeta de nouveau dans ses bras. Jessie ne pleurait plus mais elle tremblait, parce qu'elle ouvrait son cœur, parlait de ses sentiments et cela lui faisait bizarre... Presque mal.

    « Je t'aimerai toujours Harry, tu seras toujours dans mon cœur quoiqu'il arrive. »


I'm the dark messiah


☠️ In the blackest moments of a dying world


Rest now, my child. The day is over, the sun will shine, when morning comes. But now it is dark and the world is at peace. So let your eyes rest and sleep @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Retour de l'enfer et confessions [PV Jesse-Rose]
» Moi j'ai un rêve *-* • Jesse-Rose
» Retour en Enfer? [Pv Rayquaza]
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 2 :: Huis Clos (avril-juin 1998)-
Sauter vers: