RSS
RSS



 


 :: AU COEUR DE L'ACTION :: ♣ Presse & courrier :: La Gazette du Sorcier :: Actualités Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un remède ?

avatar
ESTED
Compte fondateur
Nombre de messages : 237
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Mar - 0:24
Un remède ?

Une date, un lieu, une heure et une durée. Comme il l'avait annoncé, Sam Winalver nous accorde un entretien afin d'éclaircir les projets de son entreprise que nous avions mentionnés dans notre précèdent article, « Loups-garous en périls ? »

Le Joker, où nous avons eu le loisir de le rencontrer, est un petit bar moldu situé dans une rue étroite du centre ville de Londres. Autant vous dire que nous avons du nous équiper pour les circonstances. On aurait d'ailleurs pu penser qu'un riche héritier tel que celui que nous avons rencontré choisirait un endroit plus en vogue pour ce rendez-vous, voire plus sécurisé, que nous aurions peut-être à passer une fouille de sécurité avant de pouvoir nous approcher de lui, quelque chose dans ce goût-là. En réalité, pas du tout.

Alors que nous entrons dans le commerce, nous pouvons constater qu'il est déjà là, installé à une table à l'écart, au milieu d'un amas de papiers, les yeux rivés sur ce que les moldus appellent un ordinateur portable. C'est sans doute le son de la clochette actionnée par la porte qui attire son regard vers nous. Malgré le soin apporté à notre apparence pour nous fondre dans la masse des moldus, il ne semble avoir aucun mal à nous reconnaître et nous invite même à le rejoindre tout en remettant de l'ordre dans ses documents.

Contrairement à ce que nous avions prévu, notre interlocuteur, visiblement pressé par un agenda chargé, souhaite entrer immédiatement dans le vif du sujet et nous invite à poser nos questions.

Voici ses réponses retranscrites le plus fidèlement possible.

GS : Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur la « maîtrise » des loups-garous et ce que vous comptez en faire ?

SW : Tout est dans le mot, il me semble. Maîtrise. L'objectif de nos recherches est dirigé droit vers ce but : maitriser efficacement les loups-garous. Je devrais même plutôt dire aider à se maitriser les personnes qui le souhaitent, atteintes de lycanthropie, et maitriser rapidement les autres.

GS : Mais il existe déjà une potion qui produit cet effet.

SW : L'efficacité de la potion tue-loup est loin d'être optimale, et cela reste une potion très compliquée à produire. De plus, elle n'a aucun effet sur des loups-garous ayant déjà pris leurs forme nocturne.

GS : Êtes-vous capable de proposer mieux ?

SW : Si tel n'était pas le cas, je ne serais pas là aujourd'hui. Les recherche n'en sont qu'à un stade préliminaire, mais elles montrent de nouvelles possibilités que je compte bien exploiter.

GS : Quand vous parlez de recherches, enetendez-vous par là une amélioration de la potion tue-loup ou la création de nouveaux sorts ?

SW : Il y a de cela, oui. Toutefois, si nous nous limitions à cela, je ne pense pas que nous ferions des progrès quelconques. Le monde magique a commis une erreur : depuis trop longtemps nous ignorons les progrès réalisé par les moldus, tant dans le domaine scientifique que technologique, ou encore médical, alors que c'est cela qui nous permettrait de progresser et d'aller plus loin. J'en donne pour preuve que les progrès réalisés actuellement dans nos recherches viennent de protocoles d'analyses moldus.

GS : J'ai peur de mal comprendre. Vous me dites que vous mêlez magie et technologie moldue volontairement? Vous savez que ce n'est pas très bien vu... pour ne pas dire interdit.

SW : J'ai envie de dire qu'on arrête pas le progrès. C'est d'ailleurs vous qui allez me répondre cette fois. J'ai pour objectif d'offrir aux personnes atteintes de lycanthropie un remède efficace sur le long terme. La possibilité de ne plus avoir à se cacher des rayons de la lune, de pouvoir marcher parmi les autres sans craindre d'être pointé du doigt, sans avoir à se cacher sous peine de finir pourchassé à cause d'une maladie qu'ils n'ont pas demandé à avoir. Face à cela, croyez-vous vraiment que je vais m'arrêter à des considérations de mélange technologique et magique?

GS : Donc pour vous, la fin justifie les moyens. Cela a causé la perte de nombreuses personnes, pourtant.

SW : Les moyens je les ais. J'espère seulement atteindre la fin que je souhaite. Maintenant, si vous voulez bien, j'ai d'autres choses à faire et les heures ne sont pas extensibles.

GS : Une dernière question alors. Si par hasard vous parveniez à mettre au point ce remède miracle, quel profit en tirerez vous ?

SW : Tout d'abord ce ne serait pas un hasard, mais le fruit d'un travail acharné produit par une brillante équipe scientifique. Quant-au profit, il faudra bien évidement couvrir les frais engagés par la recherche et la production ainsi que la formation du personnel soignant. C'est pour cela d'ailleurs que j'ai fait le choix d'entrer en contact avec le ministère - une personne dont nous avons découvert l'identité a laissé filtrer l'information, d’ailleurs. Créer un médicament qui cible un nombre peu élevé de personnes est souvent considéré comme du gaspillage, notamment parce que les personnes concernées ont souvent du mal à se le procurer en raison de son prix élevé. Nous essayons donc de faire en sorte que le traitement soit pris en charge.

L'entretien s'arrête là. A nos yeux, les réponses du jeune Winalver soulèvent autant de questions qu'elles en ont résolu, et nous ne pouvons nous empêcher de chercher le côté obscur de ses actions malgré l'aspect altruiste de ses dernière déclarations.

Nous apprenons également à notre retour de cet entretien que le groupe Winalver, par l'intermédiaire d'un communiqué officiel du ministère, annonce le début des premiers tests de son remède sur toutes personnes volontaires, garantissant à celles-ci l'anonymat et la prise en charge des frais nécessaire à leur déplacement au centre de soin qui sera pour l'instant hébergé dans les locaux de Ste Mangouste.

Gary Stevens, rédacteur à la Gazette.
(Article écrit hors RP par Sam Winalver)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» L'Epreuve (Le Labyrinthe, La Terre Brûlée, Le Remède Mortel)
» « L'amour est le poison de la vie, l'amitié est son remède. » ► SANBASEY
» Remèdes de grans mère (santé)
» Toute blessure a son remède. Amen. (15/02/12 à 12h38)
» Le sang de mon sang. [Sir Adam P.M., le Trilobite ♥]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU COEUR DE L'ACTION :: ♣ Presse & courrier :: La Gazette du Sorcier :: Actualités-
Sauter vers: