RSS
RSS



 

 :: AVANT DE COMMENCER :: Hors RP Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Harry J. Potter ♦ « On peut trouver du bonheur même dans les endroits les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière »

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Invité
Invité
Lun 8 Avr - 23:32
Invité

Harry J. POTTER
FEAT Daniel Radcliffe
Ordre du Phénix


IDENTITY CARD

Âge : 18 ans
Date de naissance : 31 juillet
Etudes : Harry a passé ces sept dernières années à étudier à Poudlard. Et contre toute attente, il n'en a loupé aucune malgré une septième année plutôt chaotique. Il a passé ses ASPIC et les a obtenu avec une moyenne "Acceptable".
Profession : Actuellement, Harry recherche une place dans un équipe de Quidditch en tant qu'Attrapeur.
Baguette : Bois de Houx, Plume de Phœnix, 27,5 cm. Souple et facile à manier.
Patronus : Lorsqu'il prononce la formule, Harry fait apparaître un magnifique cerf. C'est, en effet, la forme animagus de son père, ce qui montre l'étendue de l'affection et l'admiration que Harry ressent pour son modèle.
Epouvantard : Un Détraqueur, dont Remus a fait une analyse très intéressante un jour, lors d'un repas de famille: "Alors, ce dont tu as le plus peur est en faite de la peur elle-même ? Très intéressant ... C'est une preuve de grande sagesse Harry"

image by consolation-prizes # code by shiya.



SHOW ME, SHOW ME BABY

Nationalité et origines : Harry est, de ce qu'il en sait, tout ce qu'il y a de plus britannique ! Un anglais avec un accent anglais, des habitudes d'anglais et un look anglais. Bref, un gars du pays.

Votre sang : Harry est sang-mêlé. Sorcier par ses deux parents, il est pourtant descendant d'une lignée moldue du côté de sa mère. Les Evans ne présentent que quelques sorciers par-ci par-là sans que personne ne sache vraiment d'où viennent les gènes sorciers qui ressortent parfois. Les Potter ont un sang tout ce qu'il y a de plus pur -au dernière nouvelle - même si Harry est convaincu que ça n'a jamais été un critère de sélection dans la famille.

Particularités : Harry ne pense pas avoir quelque chose qui le rend unique. Il s'est toujours trouvé banal, un peu comme un Monsieur-tout-le-monde, noyé dans la marrée des gens qui l'entoure. Pourtant, ce n'est pas nécessairement le cas.
Après tout, il a failli être le survivant, ce qui n'est pas rien. Mais personne ne le sachant, cela ne le rend donc pas particulier aux yeux des autres. Par contre, Harry est le fils d'un Maraudeur et à Poudlard, rien que ça suffisait à le distinguer aux yeux des autres. Maintenant qu'il en est partie, ce fait est inconnu de la plupart des gens et tant mieux. Harry n'apprécie pas vraiment la popularité, ou en tout cas, il la gère mal. Bien entendu, son talent au Quidditch en tant qu'Attrapeur est aussi une particularité qui a son importance.
Hormis ça, Harry est un jeune homme comme tout le monde.

Passions et loisirs : Le Quidditch, bien sur. Si vous faisiez boire du véritaserum à Harry, vous arriveriez à lui faire avouer qu'il possède un certain talent dans ce domaine dont il n'est pas peu fier. Car après tout, il se trouve plutôt bon ! Et si Harry est satisfait de quelque chose le concernant c'est bien de sa capacité à voler. Mais il sait rester simple et personne n'arriverait à le lui faire dire car l'arrogance ne fait pas partie de son caractère. Ce qui ne l'empêche pas de rêver d'une carrière qu'il pense possible. Et ce n'est pas sa famille qui dira le contraire car tout le monde est derrière lui !

image by consolation-prizes # code by shiya.



Physique
Harry n'est pas un bel homme. Ce n'est pas le genre d'homme qui  fait craquer toutes les filles et sur lequel les visages se tournent. Il est plutôt banal, en faite.
De taille moyenne, Harry ne mesure qu’un mètre soixante-dix, tout au plus. Il n’est pas petit, mais il a souvent eu l’impression de l’être. Et il l’a encore parfois. Surtout lorsqu’il se compare à son meilleur ami Ron ou encore à ses cousins Tom, Alex’ et Leo. Dans ce cas, il ressent cette étrange sensation de n’être qu’un nain … Malgré tout, il a finit par atteindre une taille raisonnable en un temps record et il s’en contente. Du moment qu’on ne lui en fait pas la remarque, ça lui va.
Une autre chose que Harry n’a jamais aimé chez lui, c’est sa silhouette. Cette dernière lui donnait l’air d’un gringalet lorsqu’il était jeune. Avec ses genoux noueux accentués par une maigreur tenace malgré la bonne cuisine de sa mère, il a toujours paru tout sec. A présent, il met un point d’honneur à garder une silhouette d’homme ! Le Quidditch le lui permettant, il s’est musclé au fil du temps et l’adolescence aidant, il acquit une carrure masculine tout à fait satisfaisante. Mais ne vous affolez pas, il n’a rien d’un Apollon, disons simplement que c’est un homme, à présent. Et les filles ont commencé à le remarquer comme tel ce dont il se rend de plus en plus compte. Et croyez-moi, ce n’est pas sans lui poser un certain malaise car Harry n’a jamais eu l’habitude d’être remarqué par la gente féminine, si restreinte soit-elle.
De même, le visage d’Harry possède un petit quelque chose qui plait parfois lorsqu’on on s'y arrête. Un charme tout à fait masculin en ressort . Cela est sans doute dû aux côtés anguleux de ses traits avec son nez droit, ses lèvres fines et sa mâchoire carrée. Cependant, Harry est souriant ce qui adoucie l’ensemble. Mais c’est surtout son regard qui attire l’attention, plus que tout le reste. Car Harry possède deux yeux d’un vert profond et intense. Il les tient de sa mère et on a de cesse de le lui faire remarquer. C’est d’ailleurs ce qu’il préfère chez lui et c’est pourquoi il a décidé de ne plus porter d’horrible lunette.
Enfin, la dernière chose que l’on ne manque pas de remarquer chez Harry sont ses cheveux. Exactement les même que son père. Bruns. Coupés court (bien qu’Harry est décidé d’y laisser un peu de longueur afin de les coiffer au mieux). Et indomptables ! C’est pourquoi, après être passé par à peu près toutes les coiffures imaginables, il a du apprendre à se servir de gel puis d’un sortilège spécifique pour les faire ressembler à quelque chose et faire disparaitre cet épi derrière la tête qui se manifeste pratiquement tous les matins. A croire que ce dernier est génétique, son père en ayant un identique au même endroit, à l’arrière du crane.
Pour ce qui est des gouts vestimentaires d’Harry, disons qu’il s’est amélioré avec le temps. Harry s’habille essentiellement de vêtements moldus, habitude qu’il a prit de sa mère qui a été élevé comme l’une d’elle. Souvent en jean et un tee-shirt, Harry commence cependant à varier les plaisirs. On peut parfois l’apercevoir avec un petit pull sur le dos ou bien un chemisier. Cependant, il préfère être à l’aise dans ses vêtements et si il prend conscience de l’importance de s’habiller correctement, il privilégie avant tout le confort. Et lorsqu’il se doit mettre une robe de sorcier  avec une cravate, c’est un véritable combat. Déjà, il l’a met souvent mal et Il déteste ça car il trouve qu’elle  lui sert la gorge. Ce qu’il trouve très désagréable. Il passe donc son temps à la triturer.


Caractère
Harry ressemble énormément à son père, tant sur le physique que sur le caractère.
Ce qui le caractérise surement le plus, c’est le côté têtu, tête-brûlée et déterminé de sa personnalité. Comme son paternel, il n'en fait qu'à sa tête, il est même certainement bien pire. Il est souvent très difficile de le faire changer d'avis lorsqu'il a décidé quelque chose. Seuls quelques rares personnes y parviennent, comme Hermione ou Cassandra. Avec beaucoup de difficultés car, en plus d’être bornée, Harry est de mauvaise foi et a du mal à reconnaitre ses tords. Si il s'est fait une opinion sur quelqu'un, changer d'avis lui sera difficile et il mettra un moment avant de faire son mea culpa et revoir sa position. Très impulsif, il réfléchit rarement avant d'agir ce qui conduit souvent au devant de quelques difficultés plus ou moins importantes. Cependant, tout ceci présente au moins un avantage : il atteint toujours les objectifs qu'il s’est fixé. Il lui suffit de le décider ! Sans oublier qu'Harry n'est pas un ancien Gryffondor pour rien, et comme ses parents, c'est avant tout le courage qui le caractérise le plus ! Courage qu’il a tendance à confondre avec témérité.
Un autre point de similitude avec James, Harry est très protecteur ! Et si ce dernier le sur-protège beaucoup, Harry en fait naturellement de même avec les gens qu'il aime. Ses deux petites sœurs pour commencer dont il surveille les fréquentations avec assiduité voir avec acharnement. Pas question de laisser l’occasion à un garçon de leur faire du mal. Cependant, malgré ce détail qu’elles considèrent comme un handicap, elles savent qu'il sera toujours là pour les aider et les protéger. Avec ou sans leur avis, d'ailleurs ! Harry est un jeune homme très attaché à son entourage et si quelqu'un ose toucher aux gens qu'ils aiment, cette personne aura affaire à lui ! De plus, il est très loyal et ses proches en ont bien conscience. Il a toujours été, et sera toujours, là pour eux.
Il faut savoir que James met beaucoup de responsabilité sur les épaules de son ainé qui, selon son avis, se doit d'être l'Homme de la maison en son absence. Si Harry à l'impression qu’on lui met la pression, il n'endosse pas moins le rôle que son père lui donne. Il comprend tout à fait ce que ce dernier attend de lui, et il l'accepte car il sait que c'est là sa place. Il est le grand frère, ce qui fait de lui quelqu'un de plutôt responsable.
De même, Harry est quelqu'un de passionné. Il fait ce qui lui plait, et toujours à fond ! Mais ce trait de caractère peut avoir ses mauvais penchants car avoir un sang chaud n'est pas sans conséquence. Aussi, qu'il se soit levé du mauvais pied ce matin, ou qu'il apprenne quelque chose qui ne lui fait pas plaisir, ca part au quart de tour ! Soyez-en sur, vous n'avez pas envie de voir ça. Car un Harry colèrique est une espèce agressive et dangereuse !
Cependant, si Harry ressemble beaucoup à son père, il n'en est pas moins le digne fils de sa mère. Comme elle, il reste simple et humble. Il ne se prend pas la tête et rien n'est superficiel chez lui. Il sait se contenter de choses simples pour être heureux. Rien ne l’amuse plus qu’une bonne partie de rigolade avec des amis ou avec ses sœurs et cousins. Rien ne le met de plus bonne humeur qu’un bon petit déjeuner préparée avec amour par Lily. Et rien ne lui fait plus plaisir qu’un bon match de Quidditch, une partie d'échec avec Ron ou une discussion avec Sarah, Hermione ou Tom. Ce n'est pas grandiose, mais largement suffisant pour le contenter.
L’aspect j'aime-mes-proches-plus-que-tout de son caractère lui vient aussi de Lily. Pourtant, il n’est pas très doué pour le montrer. Assez maladroit et mal à l’aise lorsqu’il s’agit d’exprimer ce qu’il ressent, Harry lance les choses à brule pour point ou peut tourner autour du pot pendant des heures sans oser le dire. Ce qui provoque parfois des situations cocasses. Avec la gente féminine, par exemple car il manque énormément de tact. Malgré tout, il lui semble important de montrer à ses proches ce qu’il ressent à leur égard et s’y efforce par de petites attentions ou de petites réflexions, apparemment anodine. Ainsi chacun sait l’affection qu’Harry porte aux gens qu’il aime.
Enfin, les dernières choses à savoir sur Harry concerne son aptitude à croquer la vie à pleine dent. Harry est de nature joyeuse et blagueuse, il aime la vie et  s'amuser. Si bien que les gens l'apprécient généralement pour sa bonne humeur et sa gentillesse. Il sait mettre de la bonne humeur dans une conversation, faire rire les autres et réchauffer une ambiance tendue par la plaisanterie. Et avec des amis comme Hermione et Ron dont les relations sont souvent électriques, croyez-moi, ça sauve des vies !


WHAT ELSE SWEETIE

Animal de compagnie : Harry s'est vu se faire offrir une magnifique chouette couleur neige pour son entrée à Poudlard. Celle-ci a été baptisé Hedwige. Elle l’a suivi à Poudlard tout au long de sa scolarité et lui servait à communiquer avec sa famille durant les longues semaines qui les séparaient. A présent, Harry a quitté l’école mais Hedwige reste sa fidèle compagne. Il tient énormément à elle, plus qu’il ne veut bien l’avouer. C'est un animal plutôt agile et rapide et elle très efficace lorsqu’elle reçoit la mission de porter son courrier. Quelque soit le destinataire, elle le retrouve. Par ailleurs, étant très affectueuse envers son maitre, qui le lui rend bien, elle s’assure toujours que ce dernier reçoive bien les réponses à ses missives. Et elle n’hésite pas à mettre le bec ! Par contre, elle peut se montrer très caractérielle et il est possible de la mettre en colère ou la vexer. Madame a sa fierté !

Profession et motivation : A la recherche d’un emploi. Il espère trouver une place en tant qu’Attrapeur dans une bonne équipe de Quidditch de Grande-Bretagne. Il avait un jour eu l'idée et l’envie de suivre les traces de son père en tant qu'Auror mais il se pense plus utile parmi les membres de l'Ordre qu'au sein du Ministère. Par ailleurs, au vu de ses résultats aux ASPIC et de sa passion et son talent pour le Quidditch, cela lui semble être le plus envisageable. Et le plus enviable ! Chasser les mangemorts, OK, mais pas tout le temps.

En profondeur : Harry vit actuellement chez ses parents, à Grodric’s Hollow, dans le cottage familiale. Etant donné qu’il sort tout juste de Poudlard et qu’il n’a encore aucun emploi, il n’a pas d’autres choix que de leur imposer sa présence. Malgré tout, il ne le regrette pas vraiment car il s’entend très bien avec ses parents à qui il tient énormément. Inversement, sa présence ne dérange pas ses parents qui ne s’attendaient pas à le voir partir dès sa sortie de l’école et ne le souhaitait pas. Cependant, Harry pense à prendre son indépendance et le fera sans doute en temps voulu. A voir quand il en aura l’occasion.

Votre position face à notre intrigue générale : Harry a toujours méprisé Voldemort, l’idéologie pro sang-pur et les mangemorts. Bien entendu, et il serait idiot de le nier, c’est en partie parce qu’il a été élevé par une famille tout ce qu’il y a de plus pro-Dumbledore. Ses parents, ses oncles et ses tantes se sont toujours battus contre le Lord noir et ses sbires. Ils ont toujours soutenues Dumbledore en qui ils voient un mentor, quelqu’un qui les guide. Harry, quant à lui, a toujours beaucoup admiré Dumbledore. Un homme sage, intelligent, puissant, charismatique, courageux et bon. Quelqu’un que l’on peu suivre sans avoir peur de se tromper de route. Il n’a jamais été question de doute quant au camp à choisir. Si bien que lorsque les anarchiste apparurent, Harry n’eut pas la moindre tentation à les rejoindre. Ce n’était pas ainsi qu’il voyait son monde, il n’en voyait d’ailleurs pas d’autre que celui qu’il connaissait et chérissait. Même lorsque Poudlard fut isolé de tout durant des mois, il ne douta pas de l’Ordre et du Dumbledore. Il savait qu’ils arriveraient à briser le sort et venir les sauver. Même si la nuit rouge fut bien différente de ce qu’il s’était imaginé. Depuis peu, Harry a rejoint l’Ordre du Phénix et ce, malgré les réticences de ses parents qui ont toujours eu tendance à le surprotéger. Par contre, il décida de ne pas entrer au ministère en tant qu’Auror comme il souhaitait le faire auparavant. En partie parce qu’il désapprouve leur nouvelles mesures, à Poudlard, notamment. Et aussi parce qu’il considère que ces derniers ne sont pas à la hauteur. Quant à l’Héritage, Harry ne s’y intéresse pas. Les idées de Kingfell n’ont jamais été à son goût et ça n’a pas changé. Il considère qu’un mage noir despote est déjà de trop, il ne souhaite pas y rajouter un dictateur rigide. Non merci, très peu pour lui !

Et si on se projetait dans l'avenir ? Harry n’a aucune idée de ce qu’il pourrait bien faire dans quelques années. Dans un monde pareil, avec tant de menaces qui surgissent, tout peut arriver et il le sait. Peut-être sera-t-il mort ? Peut-être se sera-t-il marié et aura-t-il des enfants ? Avec qui ? Il sait parfaitement qui il choisirait -ou pas- mais rien ne lui dit que cela se réalisera. Donc, non, Harry ne sait pas ce qu’il deviendra. Tout ce qu’il sait, c’est qu’il va profiter de la vie. Il va faire le métier dont il a toujours rêvé sans jamais vraiment oser. Il sera Attrapeur dans une grande équipe, et il se battra contre les forces du mal aux côtés des membres de l’Ordre. Et seul Merlin sait ce qu’il adviendra de lui.

image by consolation-prizes # code by shiya.



Behind the screen
Pseudo : C'Chanel
Localisation : Normandie, toujours.
Comment avez-vous connu ESTED ? Best-RPG
Votre avis sur le forum : Génial, fantastique, magnifique ! Parfait ! :D
Vos disponibilités sur 7 jours : 5 jours sur 7
Autre chose ? Aie-je le droit de revenir pointer mon bout de nez ici ? Et y poser mes fesses (et mes valises, mon hibou, mon balais, mes meubles ... etc) avec votre accord ?

# code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 8 Avr - 23:33
Invité

VOTRE HISTOIRE
« On peut trouver du bonheur même dans les endroits les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière »



NOW TELL ME YOUR STORY


Aujourd'hui est une journée comme toute les autres. Saint Mangouste grouille de monde. On y trouve les médicomages affairés,  les infirmières qui discutent dans la salle de garde, les patients qui déambulent dans les couloirs et les visiteurs qui s'adressent à l'hôtesse de l'accueil afin d'obtenir des renseignements.
Il y a un homme, dans le hall, dont les oreilles sifflent depuis des jours suite à une sucrerie au propriété apparemment plus puissante que prévue. Il attend ici depuis déjà une demi-heure et le sifflement incessant de ses oreilles arrachent quelques soupirs d'agacement aux sorciers qui attendent. Ils se plaignent d'en avoir mal à la tête. On se demande ce qu'il en pense lui, le pauvre homme !

Mais ce qui nous intéresse aujourd'hui, c'est les personnes qui vont arriver d'un instant à l'autre. Parce qu'aujourd'hui est le 31 juillet 1980. Le jour de la naissance d'un petit bonhomme nommé Harry Potter. Et cet évènement n'est pas sans provoquer quelques visites à l'hôpital des sorciers.
Ah tiens, quand on en parler ! Les voilà qui arrive ! Non non. Ce n'est pas Lily Potter qui respire difficilement sous l'intensité des contractions, accompagnée d'un James paniqué. Ce n'est que Peter Pettigrow, l'un des meilleurs amis du couple Potter. Peter qui tient dans la main d'une jeune femme à l'allure timide mais joviale. Judith n'est autre que la fiancé de ce dernier. Ensemble, ils se dirigent vers l'accueil et il s'adresse à la sorcière assise derrière le guichet.


Peter: « Bonjour. J'aimerais connaître le numéro de la chambre de Lily Potter, s'il vous plait. Elle a accouché ce matin »
Hôtesse d'accueil: « Chambre 178, aile droite, deuxième couloir »
Peter: « Merci beaucoup. Bonne journée ! »

Le couple reprend la route vers la direction indiquée. Ils sont impatient de voir le petit Harry. Le matin même, ils se demandaient à qui il ressemblerait le plus. Peter s'était moqué de James, en disant que le pauvre gosse avait pas intérêt à avoir la tête de son père. Ce qui avait fait rire Judith, qui savait très bien que son fiancé plaisantait. Cette année est une année pleine de nouvelle arrivée. En effet, Avril et Mai avaient connus leur naissance, eux aussi. Sarah, la fille de Sirius et Tom, le fils de Remus avaient pointé le bout de leur nez. Et maintenant, c'est Harry. Peter, préfère attendre un peu pour les enfants. Juste un peu. Il n'est même pas encore marié. Chaque chose en son temps, et puis … Il est encore jeune ! Qui sait quand ils se décideront … Mais ils en parlent, sans se décider pourtant.
Finalement, les jeunes gens atteignent la chambre que leur a indiqué la sorcière de l'accueil. Ils entendent des voix et des rires à travers la porte. A tout les coups, ils sont les derniers arrivés ! Ils frappent et un « Entrez ! » sonore leur répond. Alors, ils entrent.

Dans la pièce, tous sont déjà réunis. Les Maraudeurs sont au complet, ou presque. Sirius est debout près de la porte. Remus et James, sont adossés contre le mur, côté à côte. Lily est assise dans son lit, le visage fatigué mais souriant et Alix est assise à ses côtés, son fils gazouillant sur ses genoux. Seule Eileen est au abonnée absente. Au travail, sans doute. Mais elle ne manquerait pas de passer rendre visite à son amie, un peu plus tard dans la soirée.
Tout le monde se salut en embrassades et accolades. Et James fait semblant de râler parce qu'ils ne sont pas venu voir sa merveille plus tôt. Les nouveaux arrivant se mettent à l'aise et Judith se penche déjà sur le berceau pour apercevoir le nouveau né.  Si elle est si pressé de le contempler, c’est parce qu’elle en est la marraine, ce qu’elle considère comme un grand honneur. D’autant qu’elle ne s’attendait certainement pas à être choisie. Bientôt, Peter se penche sur le berceau à son tour, par dessus son épaule.


Judith: « Oh ! Bonjour Bonhomme ! »
Peter: « C'est quoi ces cheveux ?! Seigneur, James, t'a merdé là ! Fallait que tu lui transmette tes cheveux ! LE truc dont il ne fallait pas qu'il hérite ! Regarde, à peine né, il a déjà un épi ! »
James: « Eh ! Il est très beau mon fils ! De toute façon, c'est normal, il me ressemble ! »

Tous se mettent à rire, et James affiche un sourire goguenard à la tape que lui donne Sirius sur l'épaule. C'est vrai que le bébé possède déjà pas mal de cheveux, très bruns et un petit épi est déjà là. Le même que sur la tête de son père, sur le sommet, un peu vers l'arrière du crâne. Et cet épi le poursuivra toute sa vie. Le pauvre ...


Alix: « Oui, mais il n'empêche qu'il a les yeux de sa mère. Et ça, on ne peut pas le nier ! »
Peter: « Aaaaah ! Bon, ba c'est déjà ça de sauver »
James: « Non mais dis ! Ça va toi ?! »
Remus: « C'est qu'il a pas tout à fait tord ... »

Et la débat se poursuit dans la bonne humeur, sous les rires des uns et les commentaires des autres. James est très fière de son fils, et Lily semble sur son petit nuage. Leur fils est pour eux, la plus belle chose qu'il leur ait été donné de voir. On peut déjà constater la ressemblance avec James. Car si Harry n'a pas ses yeux, il possède par contre les traits de son visage. Même forme, et surtout le nez. Et bien sur, les cheveux !
Mais Sirius finit par défendre son meilleur ami, non sans l'avoir un peu charrier avec les deux autres. James est son meilleure ami, et Harry est son filleul, il leur doit bien ça. Et puis, c'est vrai qu'il est adorable !

Soudain, un cri impatient résonne dans la pièce, coupant la chique à tout le monde.


Peter: « Eh ! Mais c'est qu'il a du caractère le p'tit !  »
Lily: « Que veux-tu Peter … C'est mon fils ! »



10h40

Cassandra: « Maman  … On va être retard. »

Dans 20 minutes, le Poudlard express part pour Poudlard, et la famille Potter n'est pas prête à partir pour King's Cross. Lily finit de boucler la valise de son fils, car le jeune homme n'a pas prit la peine de le faire. En effet, Harry ne trouve plus sa cape d'invisibilité et il refuse de partir sans ! James l'aide donc à la chercher sans même penser à l'attirer à lui avec un sortilège d'attraction tant ils sont débordés. Kaysa s'impatiente parce qu'elle a hâte de voir le Poudlard Express de ses propres yeux et elle attend déjà devant la cheminé. Elle veut retrouver Alexander et Nina avec qui elle désespère de ne pouvoir partir à leur tour pour l'école de Sorcellerie la plus célèbre du Monde et dont ils ont tant entendu parlé par leurs pères. Cassandra, quant-à elle, est assise à la table de la cuisine. Et regarde sa mère s'affairer tout en jetant de rapides coup d'œil à la pendule. Elle n'a que 8 ans, mais c'est sans aucun doute elle la plus adulte parmi les enfants Potter.

10h48

Harry retrouve enfin sa cape qu'il avait posé sur la cage d'Hedwige. Faisant disparaître les deux à la fois. Il ne manquait plus qu'il oublie sa chouette en plus de la cape …C'est le hululement de cette dernière qui l'a mis sur la piste.


Harry: « Je l'ai !! »
James: « C'est pas trop tôt ! Le Poudlard express part dans un peu plus de 10 minutes. Tu as intérêt de te dépêcher si tu veux arriver à tant. »
Lily: « Tu as surtout intérêt de te dépêcher si tu veux pas que je te bote les fesses ... »

Bien entendu, le futur 1ère année n'en a pas envie, si bien qu'il attrape la cage d'Hedwige, sa cape sous le bras et se plante devant la cheminé. Toute la famille se regroupe au même endroit. C'est le moyen de transport le plus pratique dans leur cas. Le transplanage d'escorte aurait été trop risqué. Bien que les deux ainés Potter aient longuement insisté pour essayer. Sans succès, car malheureusement, leur mère se nomme Lily Potter et quand elle décide que c'est trop dangereux, c'est que c'est trop dangereux. Pas moyen de discuter.
Lily part en première, suivit de Cassandra, puis Harry, Kaysa et enfin James qui disparaît dans un jet de flamme verte en disant.


James: « Gare King's Cross ! »

10h53

La famille Potter est réunie au grand complet sur les quais du Poudlard Express. On cherche les Lupin, les Pettigrow et les Black des yeux. Puis, on repaire le groupe à une vingtaine de mètres. Tout le monde se rejoint. Les Pettigrow n'avait techniquement pas besoin d'être là. Lena et Leo ne rentrant à Poudlard que l'année suivante. Mais, tous tenaient à être là en ce jour si important.

Sirus: « Ba vous voilà enfin ! »
James: « Désolé, Harry avait paumé son hibou sous la cape. Enfin, on cherchait la cape mais ... Enfin bref, une longue histoire ! Vous allez bien ? »
Eileen: « Ça va mieux maintenant que vous êtes là, le train part dans 5 minutes. On a cru que vous n'arriveriez pas à tant ! »
Lily: « M'en parle pas ! Tu nous aurais vu ce matin … Harry est impossible, jamais prêt quand il faudrait. Enfin ! Bonjour à tous. »
Remus: « Bonjour Lily. Salut James ! »

Et tout ce petit monde se dit bonjour. Puis, on discute cinq minutes des préparatifs pour le départ, on refait une dernière fois les pronostics sur la maison que vont intégrer Harry, Sarah et Tom. Sirius soutient qu'ils iront tous à Gryffondor. Judith n'est pas d'accord, elle pense que Tom ferait un bon Serdaigle. Et puis, Harry pourrait sans doute aller à Poufsouffle comme elle. Lily est du même avis pour Tom mais estime qu'Harry n'aime pas assez travaillé pour aller chez Poufsouffle. James s'en fiche, du moment que Harry ne va pas à Serpentard. Ce à quoi Remus répond que si l'un d'eux se retrouvait à Serpentard, ils ne feraient qu'apporter de bon éléments à cette maison. Mais James n'en démord pas ! Pas de Serpentard chez les Potter ! Sirius pense la même chose mais s'empêche de le dire devant le regard que lui jette sa femme. Eileen veut juste que sa fille se sente bien, ainsi que ses deux neveux. Pas la peine de leur mettre la pression …
Les enfants, eux n'écoutent même pas la conversation. Il sont déjà partis pour l'aventure. Sarah montre son nouveau chat à ses cousins mais Harry préfère les hiboux, surtout le sien qu'il possède depuis seulement un mois. Tom caresse le chaton en disant qu'il aime bien les deux. Ce n'est pas comparable selon lui. Les plus jeunes discutent de leur entrée à Poudlard, l'année d'après. Sauf Cassandra et John qui doivent encore attendent trois ans.


Lena : « Franchement, ça serait génial qu'on soit tous dans la même maison ! »
Leo : « Du moment qu'on peut toujours se voir ! Moi je veux surtout être avec toi »
Nina : « Oui, mais c'est pas comme-ci on ne pouvait pas se retrouver en dehors de nos maisons, après tout »
Alexander : « Peut-être mais ce n'est pas vraiment pareil qu'être dans la même maison ... »
Kaysa : « Tant que personne n'est à Serpentard ! »

Alex' acquiesce vivement. Rien ne serait pire, son père ne lui pardonnerait sans doute jamais cette trahison. Comme il le dit si bien:  Seuls les Rogue vont à Serpentard, pas les Maraudeurs !
Soudain, le sifflet du train se fait entendre, il partira d'une minute à l'autre. Branle bas de combat pour les Maraudeurs. On monte toutes les valises en vitesse, les cages à hiboux et le panier du chat. On s'embrasse, et on se dit au revoir. Lily étreint son fils avec force pendant que James fait promettre à Harry qu'il fera tourner Severus Rogue en bourrique. Harry promet mais Lily donne un coup de coude dans l'estomac de James pour le faire taire. Trop tard, le mal est fait. Et elle ne sait pas encore qu'elle regrettera ce moment bien des années plus tard. Lorsqu'elle recevra de nouveau une lettre de Poudlard l'avertissant que son fils est en retenu pour avoir provoqué son professeur. Pour l'instant, elle ignore tout ça.


Cassandra: « Tu nous écriras ? »
Harry: « Bien sur ! Toutes les semaines, c'est promis. »

Kaysa ne dit rien mais elle aussi ne veut pas voir partir son frère. Ils se sont toujours bien entendu, même si ils aiment beaucoup se taquiner. Leur complicité est unique. Ça ne sera plus pareil, sans lui.
Harry les quitte enfin. Il monte dans le train à la suite de ses cousins. Juste le temps de leur faire des signes de la mains, et le train démarre ...


11h52

Hermione: « Vous n'auriez pas vu un crapeau ? Neville Londubat à perdu le sien ! »

Tout le monde se tourne vers la jeune fille qui vient d'apparaitre à la porte du compartiment. Qui est-elle ? Ils n'en savent rien. Mais c'est surtout ce qu'elle vient de dire qui les interpelle. Elle a bien dit Neville Londubat ? LE Neville Londubat ? Celui qui a survécu à Vous-Savez-Qui ?


Sarah: « Neville Londubat entre à Poudlard, cette année ?! »
Tom: « Bien sur. Il est née la même année que nous. Vous ne saviez pas ? »
Harry: « Bien sur qu'on le sait ! Qui ne sait pas ça ? Tout le monde connait sa vie par cœur, ici. C'est juste qu'on s'attendait pas à le voir entrer à Poudlard. Enfin, je sais pas, c'est le survivant quoi ! Celui qui a tué Vous-Savez-Qui ! »

La jeune fille fronce les sourcils, l'air contrariée que ses interlocuteurs s'intéressent plus au fait que Neville est le survivant plutôt qu'au fait qu'il aimerait retrouver son crapeau. Dans un coin du compartiment, un garçon roux, la bouche ouverte n'a pas sorti un mot depuis qu'elle est arrivée. Il n'a d'ailleurs pas dit grand chose depuis qu'Harry s'est présenté à lui. Mal à l'aise parmi ses personnes qui semblent si bien se connaître alors que lui ne connait personne. Mais ce qui l'intéresse actuellement, c'est ce qu'il vient d'entendre. Le survivant sera à Poudlard avec eux ?! Et si il était dans leur maison ? Il doit être vachement fort ! Peut-être qu'il pourra les aider ? Il semble cependant tiré de ses pensées par la jeune fille, et il n'aime pas la façon dont elle leur parle.

Hermione: « Bon alors ?! Vous l'avez vu ce crapeau oui ou non ? »
Ron: « Ba non on l'a pas vu ! Tu crois qu'on garde tous les animaux perdus de tout le monde ici, ou quoi ? »
Hermione: « C'était juste une question ! »
Ron: « Il est ou ? »
Hermione: « Tu crois que je vous le demanderais si je le savais ?! »
Ron: « Mais non, pas le crapeau ! Qu'est ce qu'on s'en fiche ! Neville Londubat, voyons ! »
Hermione: « Pourquoi, tu veux lui demander un autographe ?! Tout le monde le regarde comme-ci c'était une bête de foire depuis tout à l'heure. Vous allez pas vous y mettre aussi ! »
Harry: « On pourrait peut-être juste faire connaissance avec lui. Ça vous dis ? »

Bien entendu, ils sont tous d'accord. Sarah veut voir à quoi ressemble le Survivant, Tom aussi mais il ne veut pas le déranger. D'après la jeune fille, le pauvre est regardé comme une bête curieuse. Alors qu'il n'est qu'un enfant de 11 ans, comme eux tous. Il ne voudrait surtout pas faire la même chose. Harry lui, aimerait rencontrer le garçon à la place de qui il aurait pu être. Car il aurait pu être le survivant. D'après la prophétie, Harry comme Neville pouvaient être le garçon qui anéantirait Lord Voldemort. Mais il eut plus de chance que le jeune Londubat … Mais tout ça, il ne le dit pas. Il s'accorde juste avec les autres pour dire qu'ils se comporteront comme-ci il n'était pas le garçon le plus célèbre du Monde de la Magie.

Harry: « Tu veux bien nous emmener, alors ? »

La jeune fille réfléchit un court instant, hésitante, se demandant si Neville lui en voudra vraiment si elle les amène à lui. Ils semblent sincère cependant, quand ils disent qu'ils veulent faire sa connaissance. Et puis, même si ce n'était pas le cas, elle ne pourrait pas les empêcher de la suivre quand elle retournerait dans son compartiment ou Neville est encore, certainement. Il n'a pas trop envie de sortir parce qu'il n'aime pas comment les autres le regarde et aussi ce qu'ils lui disent. Leurs questions sont indiscrètes, et il n'a pas envie de leur parler de Voldemort, de ses parents ou de sa cicatrice. Il veut juste une rentrée comme tout le monde.

Hermione: « Hum … D'accord. Mais ne lui posez pas trop de questions, il a l'air de ne pas trop aimer ça. Et puis, il est plutôt timide »
Tom : « C'est promis. »

Les trois cousins se lèvent pour suivre Hermione. Mais Harry marque un temps d'arrêt avant de sortir. Les autres font rapidement demi-tour voyant qu'il ne les suit plus et le rejoigne.

Harry: « Tu viens ? »

Ron parait surpris qu'il le lui propose. Il n'osait pas y aller. Après tout, ils ne se connaissent pas. Mais Harry s'intéresse à ce jeune garçon avec qui il a échangé quelques mots, tout à l'heure. Il a l'air sympathique. Et puis, apparemment, il a une famille peu banale !

Ron: « Oui ... J'arrive »

Il se lève alors, et les suit. Harry lui sourit puis reprend sa route avec les autres. Il se place derrière la jeune fille.

Harry: « Au faite, tu t'appelles comment ? Moi c'est Harry Potter. »
Hermione: « Hermione Granger. Enchantée ! »



C'est un mardi matin que la dispute éclata. Les troisième années de Gryffondor avait cours de métamorphose après la pause, en deuxième partie de mâtiné. Ils avaient déjà effectué deux heures de Sortilèges avec Serdaigle. Mais c'est avec Serpentard qu'ils allaient devoir travailler par la suite. La métamorphose est une matière difficile, et la cohabitation entre les deux maisons ne faisaient que renforcer la difficulté de la matière. Surtout lorsque McGonnagall les mettaient en binôme mixte. Alors là, ça finissait généralement en joute verbale. Ou en duel.

Harry est accompagné de Ron et Hermione, bien entendu. Ils cheminent vers la salle de métamorphose en discutant. Comme d'habitude, ses deux meilleurs amis se chamaillaient. Cela devient habituel et Harry n'y porte même plus attention tant cela est quotidien.


Ron: « Pourquoi il faut qu'on apprenne ce sort idiot ? A quoi, il sert, sérieusement ? Faire sortir des boules dorées de notre baguette … N'importe quoi ! »
Hermione: « Ça peut toujours servir ! Tu as entendu le Professeur Flitwick. C'est le sortilège qu'il utilise pour décorer la Grande Salle à Noël. »
Ron: « Et tu peux me dire pourquoi je préparerais les décorations de Noël … ? »
Hermione: « Ça t'arrivera bien un jour. »
Ron: « Et j'aurais appris ce sort à ce moment-là. En attendant, je préfèrerais savoir utiliser le sortilège de défense plutôt que ça. Ou le sortilège d'attraction par exemple ! »
Hermione: « Le Professeur Flitwick a organisé ce cours dans le but de nous faire plaisir. Il voulait qu'on apprenne quelque chose qui nous serait utile pendant les fêtes de Noël. Tu ne vas pas t'en plaindre ! Ça te fait un sortilège de plus, et puis voilà. De toute façon, le sortilège d'attraction n'est appris qu'en 5ème année. »
Ron: « Pourquoi faut-il toujours que tu veuilles avoir raison ?! »

Et c'est repartie ! Pauvre Harry qui est coincé entre eux. Il manque plus qu'un des deux le prenne à partie et il va encore devoir essayer de se défiler sans qu'on le lui reproche. C'est vrai quoi, il n'est pas arbitre ! Ni juge. Bref … Les voilà arrivés devant la salle de cours, au première étage. Les autres attendent McGonnagall qui est pourtant rarement en retard. Parvati et Lavande sont déjà sur place. Elles discutent en chuchotant, comme elles en ont l'habitude. Quelques gloussements se font parfois entendre. Seamus et Dean parlent avec un élève de Poufsouffle qui ne devrait pas être ici. Mais qui a apparemment décidé qu'il n'en avait rien à faire. Bien entendu, il y a aussi des Serpentard. Et pas n'importe lesquels, puisque l'ensemble des troisièmes années de cette maison compte parmi les élèves le plus insupportables de tout Serpentard. C'est dire ! Drago Malefoy trône parmi sa cour. Harry l'aperçoit et lui jette un regard noir que ce dernier lui retourne. Il distingue aussi Zabini qui discute avec Nott, Crabbe & Goyle écoutent la conversation, et Parkinson est en pleine réunion commérage avec Bulstrode et Watford. Génial … Tout pour plaire. De quoi illuminer sa journée.

Hermione: « Harry dis-lui que c'est qu'un idiot ! »
Ron: « Eh ! »
Harry: « Euh … Hermione, je ne peux pas dire à mon meilleur ami que c'est un idiot. Et puis, Ron n'est pas idiot. Mais toi non plus, hein ! Vous avez tous les deux raisons ! Juste que … Vous avez vos arguments.»
Hermione: « Tu pourrais me soutenir un peu, des fois ... »
Drago: « Tiens tiens tiens, voilà Potter accompagné de son petit couple préféré ! Encore en train de vous disputer vous deux. Qu'as-tu encore fais la belette ? Tu n'arrive pas à contenter ta copine ? »

Il fallait s'y attendre. Voilà Malefoy qui se ramène … Et accompagné par dessus le marché ! Et pas de la meilleur compagnie qui soit. Les deux gorilles, la peste insupportable et le fils à papa riche et prétentieux. Ils en ont de la chance ! Et qu'il est charmant ...

Harry: « Qu'est-ce que tu veux, Malefoy ?! Tu peux pas t'empêcher de nous parler quand tu nous croise ? On est si important à tes yeux que tu doivent forcément nous adresser la parole ? »
Hermione: « Laisse Harry, tu sais bien qu'il essai de nous provoquer. Comme d'habitude. »
Drago: « Détrompe-toi Granger. Je ne fais pas qu'essayer. Ça fonctionne à tous les coups, et notre Potter national n'arrive pas à résister à mes talents d'orateur. Que veux-tu, je suis irrésistible ! »
Ron: « Arrête de te prendre pour le nombril du Monde Malefoy, tu n'es pas crédible ! »
Drago: « Je n'ai autorisé personne à m'adresser la parole à ce que je sache ! Surtout pas toi, Weasmoche ! »

Les oreilles du concerné vire au rouge en un quart de seconde. Tous les regards ont convergé dans leur direction dès le début de la conversation. Il faut dire qu'une confrontation Potter-Malefoy a de quoi en réjouir certain. C'est toujours très divertissant ! Surtout quand il y a les amis des deux concernés. Ça part dans tous les sens. Entre Harry qui s'énerve en un rien de temps, Malefoy qui garde son cynisme et sa répartie froide et hautaine, Ron qui finit souvent par en venir au main -ou à la baguette- et Hermione qui n'est pas en reste, c'est parfois très drôle. On rajoute Zabini et son mordant habituelle, et Parkinson qui appui là ou ça fait mal et on obtient un cocktail garanti 100% explosif.


Hermione: « Pour qui tu te prends, Malefoy ?! »
Harry: « Et bien, pour te répondre Hermione, je te dirais qu'il se prend pour le Prince de ce château. Malheureusement, il n'en a pas la classe à défaut d'en avoir l'ambition … C'est-à-dire qu'on est pas tous d'accord pour se prosterner sur son passage. Ça finit par poser problème. »
Drago: « On ne te demande pas ton avis, Potter ! Regarde toi avant de t'exprimer sur des choses dont tu ne connais rien. Tu parles d'ambition, c'est quelque chose qui t'es inconnu. Alors laisse tomber ton petit discourt et va te racheter une réputation. Parce que la tienne est quasis inexistante, tout comme celle de ta famille, et ça laisse à désirer … »

Zabini ricane sous l'insulte. Ça, c'est dit …

Hermione: « Contrairement à ta famille, celle d'Harry ne se base pas sur son arbre généalogique et son argent pour se faire une réputation comme tu le dis, si bien. Les Potter sont connus pour leur gentillesse, leur courage et leur investissement pour la communauté magique. Et Harry n'a besoin de personne pour se bâtir un réputation décente. Contrairement à la tienne qui ne l'est pas. C'est ça d'être considéré comme le plus prétentieux et méprisant des Serpentard … Ça laisse à désirer. »

Et Toc ! En voilà une autre de dite ! Satisfaite, Hermione observa le Serpentard l'air de dire « Alors, qu'as-tu à répondre à ca ? »

Pansy: « Et ça fait quoi d'être évité par tout le monde tellement tu les gaves avec tes discours et tes sermons ennuyeux ?  Les cours, le règlement, tout ça … C'est ta passion ou quoi ?! Sais-tu que la semaine dernière, j'entendais McGonagall discuter avec Flitwick et ce qu'elle disait de toi n'était pas joli-joli. Même eux ne savent même plus comment faire pour t'éviter à la fin des cours. Et puis, en plus, pour une Sang de Bourbe, ça aide pas à se trouver des amis … »
Ron: « Retire toute suite ce que tu viens de dire ! »

S'en est trop pour lui. L'insulte le choque tellement qu'il est bien décidé à venger Hermione de cette affront. Il sort sa baguette d'un geste brusque, bientôt imité par un Harry révolté. Ils sont alors rejoins par les Serpentards qui leur font face. Galamment, Zabini se place devant son amie dans un geste dérisoire de protection. Harry aurait presque envie de faire remarquer à quel point c'est « mignon ». La tension est palpable. Crabbe et Goyle font craquer les points. Tout le monde retient son souffle, on attend de voir si quelqu'un aura l'audace de jeter un sort ou bien s'ils ne s'embarrasseront pas de baguette. Mais personne n'en a le temps car McGonagall surgit sans crier gare.

McGonagall: « Qu'est-ce qu'il se passe ici ?! Vous vous croyez ou ? En plein club de duel ?! Rangez-moi ces baguettes, immédiatement. »

Les troisièmes années ne se font pas prier. Une McGonagall en colère n'est jamais bon signe. Ron ouvre la bouche pour protester que c'est les Vert-et-Argent qui les ont provoqué. Et s'indigner de l'insulte immonde dont Hermione a été victime quelques secondes auparavant. Mais cette dernière l'en empêche en lui écrasant le pied. Et c'est un cri de douleur qui sort à la place de ses protestations. McGonagall les observe un à un, furieuse.

McGonagall: « Comment osez-vous vous menacer de vos baguettes en plein couloir ?! Devant ma salle de classe ! Ce genre de pratique n'est pas admis dans cette école, et j'aimerais que vous vous en souveniez. Maintenant, entrez ! Et si un seul de vous prononce la moindre parole et commet le moindre impair durant les deux heures qui vont suivre, je lui met une retenue dont il se souviendra longtemps en plus d'enlever 50 points à sa maison ! Suis-je bien clair ?! »

On ne peut plus clair Madame !



La neige tombe à gros flocon sur Godric's Hollow en ce 24 décembre. Il fait nuit noire malgré l'heure. Il n'est que 19h30 mais personne ne traine plus dans les rues de la ville. Seuls résonne dans le silence les chants de Noël provenant de l'Église. Toutes les maisons sont illuminées des lumières des fêtes de fin d'année. Au travers des fenêtres, on peut observer des familles, des festins, des femmes seules avec leurs chats et leur télévision, des couples soixantenaires enlacés devant la cheminée … Bref, une réveillon de Noël comme on en verra des centaines encore.

Dans la maison Potter, c'est l'effervescence. Des adolescent rient et s'amusent. Des adultes discutent et plaisantent. C'est la joie qui règne au sein de cette famille peu commune.
En cuisine, Lily s'activent au fourneaux aidé d'Eileen et Judith. Elles sont radieuses, toute trois sur leur trente et un, de très bonnes humeurs. Les deux anciennes Gryffondor riant à la dernière péripétie de leur ancienne camarade de  Poufsouffle pendant que leurs maris discutent avec animation dans le salon, autour de leur verre. L'apéritif est servit depuis un moment déjà. Ça parle affaire, politique et famille. Ça discute du bon vieux temps aussi. Comme à leur habitude, les Maraudeurs sont au complet pour cette instant de fête. Ils forment une famille, un vraie comme on en voit rarement. Des hommes qui se considèrent comme des frères et leur famille qui se comportent comme si c'était réellement le cas. Car James, Sirius, Remus et Peter sont frères, il n'y a pas à discuter.
Soudain, les femmes sortent de la cuisine et annoncent que le diner est prêt. Lily apporte les premiers plats, accompagnés de Judith tandis qu'Eileen crie dans l'escalier un « A table !! » retentissant. Et c'est une bande d'enfants et d'adolescent qui déboulent dans l'escalier. Et tout ce petit monde s'installe à la table dressé pour l'occasion.

Harry a 14 ans, et ce jour est pour lui une grande joie. Il ne le dit pas, mais il aime l'hiver, la neige et Noël. Il aime sa famille et les repas qu'ils organisent tous ensemble. Et pour ce 24 décembre, le tout est réuni pour son plus grand plaisir. Tandis qu'il s'installe entre son père et Sarah, il ne peut s'empêcher de se faire une réflexion concernant la répartition des places qui n'est pas difficile à deviner. Harry en a prit l'habitude, et même si elle n'est pas semblable à chaque repas, il y a toujours quelques similitudes. Par exemple, il y a ces deux tables collées l'une à l'autre, l'une majoritairement comblée par les adultes, l'autre par les enfants. Il sait que son père se mettra face à sa mère qui, ce soir, sera assise à côté de Judith. Elle-même attablée au côté de son époux. Au bout de la table, sera placé Remus, comme toujours depuis la disparition d'Alix. Et celui-ci aura à sa droite Eileen assise à côté de Sirius, qui bien sur s'assiéra à côté de James. Comme d'habitude, Kaysa se mettra le plus loin possible de sa mère et donc, s'attablera  au bord le plus externe de la table des enfants. Avec Nina et Alexander, tous les trois l'un à côté de l'autre. Tandis que Lena et Leo s'installeront ensemble, sans doute au bout de la table . Tom s'assit avec Harry et Sarah, par habitude. Il sera donc placé en face de sa cousine pour ce soir. Et les petits derniers, Cassandra et John s'assoient aux côtés de Tom.
Le but étant pour la cadette des Potter de ne pas être à porter de regard de sa mère, ainsi qu'à porter d'oreille, pour pouvoir discuter tranquillement des dernières blagues du Trio sans avoir peur des représailles. Bien entendu, les ainés se placent près des adultes, afin de prendre part à leur discution. Cassandra et John restent ensemble de part leur âge et leur complicité, et Lena et Leo se placent en bout de table pour discuter avec tout le Monde. Bref, vous voyez le schéma !

Le repas se déroule avec animation. La bonne humeur est au rendez-vous. On se taquine, on débat, on se raconte les dernières nouvelles, on rappelle les bons souvenirs. Harry les observe tous en mangeant sa tarte à la mélasse, son désert favori. Peter ne manque jamais d'en apporter une lors du réveillon. Après tout, c'est lui le grand chef cuisinier. Et il sait combien cela fait plaisir à son neveu. Ses oreilles trainent un peu partout autour de la table, il capte ci et là quelques phrases dont il ne saisit pas toujours le sens:


Peter: « Je crois que le plus fort, c'est quand même le coup de la médaille dans la vitrine de la salle des trophées ! Vous souvenez vous de la tête du vieux Dipet ?! ».
Sirius: « Tu parles qu'on s'en souvient ! C'était mémorable ! »

James et Sirius s'esclaffent bruyamment à ce souvenir. Harry sourit, il connait déjà cette histoire pour l'avoir entendu de la bouche de son parrain. Il s'intéresse alors aux autres conversation.

Remus: « … que le Mangemagot  n'est pas prit au sérieux dans cette affaire ! Tout part de là. »

Eileen hoche la tête au parole de son beau-frère. Harry l'observe mais se désintéresse de cette conversation. Il ne s'intéresse pas à la politique.

Judith: « Tu l'as eu chez Guipure ? »
Lily: « Non, même pas. Je l'ai trouvé dans la boutique d'occasion du Chemin de Traverse l'autre jour. Une affaire ! »

Tiens … Ça parle chiffons par ici. Les deux médicomages discutent certainement de la robe de Lily. Rien de bien intéressant pour l'attrapeur de Gryffondor qui reporte immédiatement son intention sur ses cousins.
Kaysa et Leo semblent en plein discution. Mais c'est Nina, Alex' et Lena qui retiennent l'attention d'Harry. On dirait que sa cousine de Poufsouffle va sauter à la gorge du nouveau Don Juan de Gryffondor d’une seconde à l’autre. Alex' a encore du la provoquer, pour changer. Nina, elle, semble au bord du suicide et supplie du regard un Harry amusé. Mais Sarah l'interpele avant qu'il ne puisse songer à une quelconque distraction:

Sarah: « Harry ! Cassy soutient qu'elle t'a vu effectuer une parfaite feinte de Wronski, hier matin ! C'est pas vrai, hein ? Elle ment, tu n'as pas fais ça ! Même moi j'y arrive pas encore ! »
Cassandra: « Mais pourquoi je mentirais ! » s'insurge la benjamine Potter, « Je l'ai vu de mes propres yeux ! J'étais dans le jardin, à lire un livre et j'ai levé les yeux vers Harry qui s'entrainait sur son balais. Et je l'ai vu. Je sais ce qu'est une feinte de Wronski quand même ! Je vis avec trois véritables accro du Quidditch depuis 11 ans ! »
John: « Du calme Cassy, tu sais bien qu'il est impossible de tenir tête à Sarah en ce qui concerne le Quidditch »
Cassandra: « Mais elle me croit pas ! »
Sarah: « Mais on parle d'une feinte de Wronski parfaite là ! PAR-FAITE ! »

De nouveau, Sarah se tourne vers Harry. On dirait qu'elle le supplie du regard tellement elle espére que Cassandra se soit trompée. Après tout, Sarah est incontestablement la plus addict du Quidditch dans cette salle. Plus encore que James et Sirius. Plus qu'Harry, Kaysa ou Alex' réunis ! Et bien entendu, plus que tous les autres. Elle DOIT être la première à maitriser la technique ! Bien entendu, elle s'y est déjà bien entrainée et elle est capable de l'effectuer. Mais cela reste une figure difficile et dangereuse lorsqu'elle est effectuée à la perfection. Et dans le cas de Miss Black, elle n'est pas encore parfaite, justement. La remontée est toujours un peu précoce selon Sirius ...
Harry a un sourire satisfait.


Tom: « Bien entendu que c'est vrai. Regarde le ! Il n'a jamais été aussi content de lui depuis la fois ou il a réussit à ridiculiser Rogue sans se faire coller ! »
James: « Comment ça ridiculiser Rogue sans se faire coller ? Qui à réussit cette exploit ? »
Lily: « James ... »
Sirius: « Tu veux dire qui a eu cette merveilleuse idée, oui ! »
Lily: « Oh ! Sirius ! »

Des rires se font entendre autour de la table.



La tension est à son comble. Aujourd'hui, c'est jour de match ! Et qui dit Quidditch, dit l'enjeu de la victoire ! Serdaigle mènent la coupe à 90 points devant Serpentard. Qui sont suivit de peu par Gryffondor à 20 points. Eux-mêmes talonnés par Poufsouffle qui de toute façon, a déjà perdu la coupe. Chaque but aura son importance et si Gryffondor bat Serdaigle de plus de 110 points, ils auront peut-être la chance de gagner la coupe. Si il perdent, ou si l'écart est trop juste, il se pourrait qu'il reste troisième. C'est le dernier match de la saison, celui ou ils n'avaient plus rien à perdre mais tout à gagner !

Harry tournent en rond dans le vestiaire de son équipe. Dans quelques minutes, ils seront tous sur le terrain. Dans quelques minutes, ils joueront leur chance de remporter la coupe ! Mais avant, il doit faire son discourt car il est leur capitaine.
Se postant finalement devant son équipe, Harry les fixe un à un. Sentant que l'heure était venu, ils terminent en vitesse de se préparer. Ginny finit de s'attacher les cheveux en une queue haute et se positionne de façon à écouter le Capitaine. Ils échangent un regard avant qu'Harry ne le détourne sur sa sœur. Kay' enfile son dernier gant et lui lançe un sourire narquois en remarquant qu'il l'observe, semblant l'attendre comme un père attend sa fille à la sortie de l'école maternelle. Il reconnait bien là sa petite Kay' adorée, toujours à se foutre de lui ! Alex', assis à ses côtés semble détendu, bien qu'Harry sait parfaitement qu'il prend ce match très au sérieux. A l'autre bout de la pièce, Sarah affiche un air concentré et déterminé. Personne plus qu'elle n'espère cette victoire. Le Quidditch représente tout pour elle, et Harry le sait. Ron, quant à lui est d'une teinte légèrement verdâtre ce qui fait sourire Harry. Ça ne changerait surement jamais mais heureusement, son meilleur ami a prit beaucoup d'assurance au fil des matchs et c’est un très bon gardien. A l'instar de Charlie, son frère ainé qui fut le meilleur attrapeur de Poudlard à l'époque ou il y était élève. Enfin, son regard se pose sur le dernier membre de l'équipe, Andrew Kirke. Il peut commencer:

Harry: « Bon, l'heure approche. Plus que quelques minutes, et nous serons sur le terrain pour prouver à tout Poudlard que Gryffondor est la meilleure équipe. Parce que nous sommes la meilleure équipe, c'est indéniable ! Nous nous sommes entrainés dur, régulièrement et avec acharnement ! Nous ne pouvons pas perdre ! Je ne me contenterais pas d'une seconde place et encore moins d'une troisième. Et je sais que vous non plus. » il scruta tous les regards et chacun lui répondirent avec la même conviction dont il faisait preuve en cette instant, « Alors, nous avons intérêt à tout donner. Parce que ce match va être difficile ! Les Serdaigle sont remontés à bloc et il y a du niveau. On a pu le constater lors du match contre Serpentard. Kay', Gin', Sarah, je compte sur vous pour vous donner à fond. N'oubliez pas ce qu'on a travaillé pendant les entrainements. Hill et Brownom ne vous ferons pas de cadeaux. Ils ont étudiés votre jeu comme nous avons étudiez le leur, ils savent quand viser pour vous atteindre. »

Les filles lui répondent par un hochement de tête déterminé. Elles ont travaillés leur jeu comme jamais ces dernières semaines. Elles savent comment surprendre l'adversaire et ne pas se laisser piéger par les batteurs adverses. Quant au poursuiveurs, ils auront du mal à leur chiper le souaffle aussi facilement qu'ils l'avaient fait avec l'équipe de Poufsouffle lors du match les opposant.

Harry: « Andrew, vise surtout Wilson. Et Alex', concentre toi sur Chang et MacDougal comme prévue. Je compte sur vous tous. J'ai confiance. On peut le faire, on a toutes nos chances. »

Sur ces dernières directives, qui ont déjà été donnés mainte et mainte fois auparavant, Harry attrape sur éclair de feu posé contre le mur. Puis, il se dirige vers l'entrée du vestiaire suivit par son équipe, en qui il a toute confiance.

Ron: « On va les avoir Harry »
Harry: « Je sais, vieux»

Une fois débouché à l'air libre, le Gryffondor enfourche son balais: « Fait nous voir de quoi tu es capable Ron. Comme d'habitude ! ».
Puis, il s'envole immédiatement et prend de la vitesse en seulement quelques secondes. Cela a le don de le déstresser un peu. Il fait trois fois le tour du terrain à une vitesse vertigineuse avant revenir vers le centre en quelques embardés contrôlées. Harry a le Quidditch dans le sang, héritage du talent de son père. Il est l'un des meilleurs attrapeur qu'est connue Gryffondor depuis des années. Il a d'ailleurs été recruté dès sa première année par une McGonagall impressionnée et pleine d'espoir en ce jeune élève qui a su montrer dès son premier vol un talent certain pour le rôle d'attrapeur. Et qui révéla un certain sens du sacrifice, le poussant au pire folie afin de faire remporter son équipe.

Merlin, seul, sait ce qui arrivera pendant ce match …

image by consolation-prizes # code by shiya.



image by consolation-prizes # code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 8 Avr - 23:34
Invité



IT INS'T THE STORY'S END



1er jour

Quelque chose d’étrange est en train de se dérouler. Harry ne sait dire quoi mais plus les secondes passent et plus il est certain qu’il se passe quelque chose.
Il s’est pourtant levé, comme tous les jours, afin de se rendre en cours. Ron ronflait encore alors que lui-même s’habillait. Neville -en sous-vêtements- tentait tant bien que mal d’enfiler une chaussette l’air endormi. Seamus était déjà sortit de la chambre tout comme Dean. Rien de bien surprenant jusque là. Après avoir réveillé son meilleur ami, Harry est descendu dans la salle commune afin de l’attendre. Il y a retrouvée Hermione, comme tous les matins, et ensemble, ils ont attendus le rouquin qui mit un temps fou à se préparer. Il n’a jamais été du matin.
A présent, ils sont devant les portes de la Grande Salle où ils se rendait pour prendre leurs petits-déjeuners. Mais Harry, dont la journée a pourtant commencé comme tous les jours, froncent les sourcils. Hermione s’est arrêté de parler dès qu’elle a mit un pied dans la pièce. Et à présent, elle est plantée au milieu du passage, un air étrange sur le visage. Harry a l’impression de la voir résoudre un de ses exercices d’Arithmancie.


Harry : « Hermione, qu’est-ce que tu fais ? »

Il regarde autour de lui, et tout de suite, il lui apparait que quelque chose est différent. Ron aussi s’interroge sur le comportement d’Hermione mais ne semble pas remarquer l’agitation à peine perceptible dans la salle. Il échange un regard avec Harry qui fronce de plus en plus les sourcils. Les élèves sont là, comme chaque matin. De toutes les maisons, de tout âge et de toutes les tailles. Mais la plupart regardent autour d’eux, l’air interrogateur, et certains chuchotent entre eux. Il n’y a aucun plat sur les tables. Aucune assiette, aucun gobelet et encore moins de couverts. Les quatre tables sont entièrement vide. Celle des professeurs également, mais ce qui est encore plus étrange, c’est qu’aucun adulte n’y est attablé. Pas de McGonagall, ni de Rogue et pas de Dumbledore au regard étincelant d’amusement devant l’air ahuri de ses élèves. Personne.

Harry : « Qu’est-ce que … ? »
Hermione : « On dirait que rien n’a été préparé ce matin. » le coupe-t-elle, comme pour répondre à sa question avant même qu’il ne la pose.
Ron : « Hein ? »
Hermione : « Rien n’a été préparé pour nous, ce matin. Regarde les tables ! Pas le moindre signe de nourriture. J’ai remarqué que la salle commune n’avait pas été nettoyée cette nuit et le feu était éteint alors que les elfes de maisons passent toujours dans la nuit pour l’entretenir et ranger. »

Elle a raison. Maintenant qu’il y pense lui aussi a vu ça. Mais il n’y a porté aucune attention particulière à l’inverse d’Hermione qui a toujours l’œil partout et dont les méninges ne cessent jamais de fonctionner. Ron, qui a hurlé (« Quoi !? ») quand la brune a parlé d’absence de nourriture, constate à son tour cette étrange situation. Ca n’est encore jamais arrivé depuis leur entrée à Poudlard. Le roux commençe à se plaindre qu’il est mort de faim lorsque Sarah surgit.

Sarah : « Les adultes ont disparus ! »
Harry : « Quoi ? Tu en es sur ? »
Sarah : « Kingfell et moi avons cherchés à voir un professeur quand on a constaté que rien n’avait été préparé pour le petit-déjeuner. »

Harry hausse un sourcil. Sarah ET Kingfell ? Depuis quand ces deux-là font des choses ensemble ? Il connait assez Sarah pour savoir que ce n’est pas son genre de fréquentation. Voyant sa réaction, Hermione lui chuchote qu’ils sont tous les deux préfets-en-chef. Ah, en effet, ça qui expliquent tout. Pendant ce temps-là, la préfète-en-chef continue son explication :

Sarah : «  On les a cherché dans tous les bureaux et dans la salle des professeurs. Même le bureau de Rusard est vide. Il n’y a strictement personne nulle part. »
Hermione : « Et dans les cuisines ? »
Sarah : « Tom y est allé avec quelques camarades de Serdaigle. Il n’y a pas un seul elfe de maison. Alors, soit ils sont très bien cachés, soit il se passe quelque chose de bizarre. »

Et elle a parfaitement raison, car ils furent bien obligés de l’admettre au cours de la journée, il n’y avait plus aucun adulte parmi eux. Aucun cours n’eut lieu et la rumeur se répandit très rapidement. Chaque préfet informa les élèves de sa maison des événements. Ils durent également se rendre à l’évidence, personne ne pouvait sortir de Poudlard. Et apparemment, personne ne pouvait y entrer non plus. Pour une raison qu’ils ignoraient, ils étaient tous enfermés ensemble. Très vite, le nom d’Hellson fut sur toutes les bouches. Mais peu leur importent, ils pouvent à présent faire ce qu’ils voulent !

4ème jour

Alexander : « Harry ! Qu’est-ce que tu penses d’assister à la soirée organisée par Seamus ? C’est ce soir. Salle sur Demande»
Harry : « Pourquoi pas. Y aura qui ? »
Alexander : « La plupart des Gryffondor, quelques Poufsouffle et deux-trois Serdaigle, je pense. Y aura du Whisky Pur Feu, de la bièraubeurre et de quoi manger !  Et aucun Serpentard ne sera présent, bien sur !»
Harry : « Alors je viens. Tant qu’on ne croise pas le Serpentard peroxydé ! Quoique, on risquerait plus de tomber sur Zabini … Quel c****rd, celui-là ! »
Alexander : « Je te le fais pas dire ! »

10ème jour

Maman, Papa
Je me demande comment vous allez et j’espère que vous ne vous inquiétez pas trop pour nous. Depuis 10 jours, on est enfermé dans Poudlard sans aucune communication extérieur. Je vous écrit cette lettre en ne sachant même pas si Hedwige pourra sortir d’ici. Les sortilèges comme celui-ci qui nous maintien ici fonctionnent aussi sur les animaux ? Je ne sais pas, mais, j’espère pas sinon vous n’aurez jamais cette lettre. J’imagine que je ne suis pas le premier à me poser la question et peut-être que certains ont déjà essayé. Je compte essayer par les passages secrets, sait-on jamais ?
Il faut dire qu’ici, c’est l’anarchie. Personne ne se soucie plus de sortir tant ils sont occupés à s’amuser. J’avoue, j’y participe volontiers. C’est assez drôle d’avoir Poudlard pour nous tout seul. On peut s’y promener à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. On peut se rendre dans n’importe quel endroit, même les salles communes des autres maisons. Vous vous en doutez, je n’ai bizarrement pas essayé d’aller dans celle des Serpentard !  Le plus embêtant, c’est de n’avoir personne pour nous préparer les repas mais les plus âgés se relayent pour préparer des trucs aux plus jeunes. Hermione parle de donner des cours à ceux qui veulent continuer à étudier. Elle a même trouvé quelques personnes pour l’aider et des volontaires pour assister aux cours. Les gens sont fou ... Elle peut toujours rêver pour que je l’aide, en tout cas. On est tranquille avec les cours et elle veut nous coller du boulot sur le dos ! Le Huis-Clos, comme nous l’avons appelé, me permet de côtoyer plus de monde. J’apprends à connaitre les élèves des autres maisons, et passe plus de temps avec les personnes que je n’ai pas forcément le temps de côtoyer pendant les cours. C’est agréable.
Kaysa et Cassandra vont bien. J’imagine que vous vous doutez que Kay’ est la première à profiter de la situation mais elle m’a étonné en prenant quelques premiers années sous son ailes. Alex et Nina aussi. On a désormais tout une tripoté de premier et deuxième années dans nos dortoirs. Il faut dire que certains ont eu un peu peur d’être livrés à eux-même. Les Serpentard les plus jeunes ont été jetés hors de leur salle commune par Alice Sullivan. Heureusement qu’on est là pour aider ceux qui sont perdus. Cassy se plaint de rater des cours mais elle peut désormais passer tout le temps qu’elle veut à la bibliothèque, donc tout va bien pour elle. Les autres vont bien, vous pourrez rassurer Remus, Eileen, Sirius, Peter et Judith.
J’espère que tout vas bien de votre côté. J’imagine que Dumbledore et le ministère font tout pour nous faire sortir de là. Qu’ils ne se pressent pas trop, qu’on s’amuse encore.
Je vous embrasse,
Harry.


18ème jour

Tom : « Je m’inquiètes, Harry. »
Harry : « Pour Nina ? »
Tom : « Oui. La pleine lune approche … C’est dans 8 jours. Si le Huis-Clos n’est pas levé d’ici-là, Nina sera obligé de se transformer dans l’école. Et je suis incapable de fabriquer une potion tue-loup. Comment on va faire Harry ? »
Harry : « On en a discuté avec Kay’. Elle aussi s’inquiète beaucoup. On a cherché les potions tue-loup de réserve à l’infirmerie, celles que Madame Pomfresh garde pour Nina. On ne les a pas trouvé. En fait, on a même rien trouvé du tout. Tout à disparu. Apparemment, ce serait la faute d’une certain Mr. Unseen. »
Tom : « D’où il sort lui ? Et comment tu sais ça ? »
Harry : « Aucune idée. C’est Gossip Feather qui a écrit un article sur lui. »
Tom : « Gossip Feather ? Tu lis les torchon de cette garce ? »
Harry : « Oui, je préfère être informé de tout. Même si la source n’est pas forcément fiable. Surtout depuis qu’elle a publié son papier dans lequel elle parlait de Kay’ et des autres. Je déteste cette pourriture … »
Tom : « Et moi donc. Tu paries tout ce que tu veux qu’elle sera la première au courant si jamais ça se passe mal ? On ne peut pas se le permettre. Je dois protéger Nina ! C’est mon rôle ! »
Harry : « Écoute Tom, tu n’es pas tout seul, on est là pour elle, nous aussi. Kaysa, Alex et John sont au courant. Et il y a moi. Kaysa pourra rester avec elle, à l’intérieur. Je t’avoue que ça ne me plait pas du tout mais on a pas le choix. Bien sur, on se met dans la salle sur demande. Kaysa pense que ça apaiserait Nina si on lui donnait l’apparence de la cabane hurlante. Et nous, on se met en surveillance dans les couloirs environnant. Et on éloigne les curieux. C’est pas la joie, mais c’est mieux que rien. On devrait peut-être le dire à Sarah, tu en penses quoi ? »
Tom : « Non ! Personne d’autre ne doit être au courant. J’ai entièrement confiance en Sarah mais le dire à plus de gens, c’est prendre le risque que ça se sache. Et je ne permettrais pas qu’on fasse du mal à ma petite sœur ! »

35ème jour

Hermione : « Harry, viens avec moi, s’il te plait ! »
Harry : « Hermione, j’ai pas envie … Et je dormais, je te signal ! J’ai des trucs de prévu, de toute façon.»
Hermione : « Ah oui ? Comme dormir toute la matinée ? Allez, debout ! Alleeeeeeeez ! »
Ron : « Humph ! Vous pouvez pas la fermer … ?! »
Hermione : « Tu devrais aussi te lever Ronald, on a besoin de monde à la bibliothèque. On donne des cours au premier année ce matin. »
Ron : « Alors là, tu rêves, je pionce là. »
Harry : « Exactement ! »
Hermione : « Harry James Potter, tu vas te lever et venir m’aider ! Tu m’avais dis que je pourrais compter sur toi si j’en avais besoin. Et bien, ce matin, j’ai besoin de ton aide ! Tu es l’un des meilleurs élèves en Défense contre les Forces du Mal ! Pas d’excuse ! »
Harry : « Tu es sans pitié … »
Hermione : « Je t’attends en bas ! »

48ème jour

Harry : « Qu’est-ce qu’il se passe ici ? »
Goyle : « Ca ne te regarde pas Potter ! Dégage ! »
Crabbe : « Ouai, retourne avec tes amis Sang-de-Bourbe et Traitre à leur sang et laisse nous faire notre boulot ! »
Harry : « Votre boulot, vraiment ? Je crois plutôt que vous êtes en train de vous en prendre à un pauvre Poufsouffle de première année qui n’a rien demandé à personne. Je ne vois pas trop ou est la notion de travail là-dedans. En plus, idiot comme vous êtes, je n’arrive pas à vous imaginer travailler, quelque que soit le travail en question. »
Crabbe : « Tu vas bouffer la poussière, Potter ! »
Harry : « Je ne crois pas, non. Par contre, vous allez lâcher ce petit, lui rendre ses affaires et retourner à la niche comme les bons chiens de garde que vous êtes. Malefoy doit vous chercher. »
Goyle : « On t’aura prévenu. Stup- »
Harry : « Stupefix ! Oh toi, tu rêves ! Stupefix ! », il eut un sourire victorieux, « Voila qui est mieux. Ca va toi ? », le première acquiesce en tremblant, « Viens, je te ramène à la salle commune de Gryffondor. C’est bien là que tu dors, non ? », nouveau hochement de tête, « Parfait ! Très bonne après-midi, messieurs, amusez-vous bien ! Dis, je vais t’apprendre un super sortilège, sauf si tu le connais déjà, pour écourter ce genre de rencontre. Tu connais le sortilège de Jambencoton ?»

60ème jour

Harry  est dans la grande salle, dans un coin près de l’entrée, appuyé sur le mur d’un air nonchalant. Hermione et Ron à ses côtés. Une grande majorité de Poudlard est également là. Tous réunis pour écouter ce que Kingfell a à leur dire. Encore des conneries, sans aucun doute. Ce qui n’empêche pas l’ainé Potter d’être présent. Il ne compte pas rater ça. D’une parce qu’il refuse d’être mis au courant des choses par les autres. Deux, parce qu’il espère que Kingfell va se faire lyncher par tout le monde. Ca serait tellement drôle !  Parce que le Serpentard commence sérieusement à le gonfler à se prendre pour le patron de cet école, à imposer toute sorte de règles stupides et sévir si elles ne sont pas respectées. Et il a réussi à se dégotter une brigade, en plus de ça !
Bref, il attend donc que la ‘’conférence’’ commence, histoire de se marrer. Mais rien ne se passe comme prévu. Car à peine Kingfell a-t-il ouvert la bouche qu’un élève entre en hurlant. Apparemment, un adulte est dans le château. La plupart des gens se mettent à s’exclamer de surprise. Mais personne n’écoute personne, tous trop occupé à s’interpeler l’un l’autre. A peine ont-ils le temps de commenter la nouvelle que le professeur McFly rentre dans la pièce. Et s’installe tranquillement dans un coin en priant Kingfell de continuer son discourt. Sauf que tout se met à dégénérer et ce dernier s’énerve sur le professeur, qui n’appréciant pas le ton sur lequel il lui parle, fait de même. Legan, Sullivan et Kaysa interviennent à leur tour. Ca devient du grand n’importe quoi. Mais Harry s’en contre-fiche car son cerveau a bloqué sur une information capitale.
A-t-il bien entendu ? Sarah, Iris, Pandora, Goldstein, Malefoy et Jessie ont disparu ? Au début, il ne veut pas y croire. Sa cousine ne peut pas avoir disparu comme ça, en un instant. Ses amies non plus, d’ailleurs. Il a l’impression soudaine d’avoir le cœur qui tombe dans son estomac. On ne peut pas transplaner dans Poudlard. Hermione le lui a assez répété depuis leur première année. Et ils sont tous enfermés. Il est donc impossible qu'ils s'envolent comme ça. Il met du temps à comprendre que le Professeur McFly parlait de sa cousine en la nommant « La gentille Black ». Encore plus de temps pour Dora et Jessie. Surtout cette dernière. S’imaginer qu’elle puisse être la petite amie de Kingfell est absurde, et le contrarie beaucoup. Il a moins de difficulté à comprendre pour Iris car l’allusion est évidente. Les autres ? Malefoy ? Peu lui importe et même tant mieux ! Tout comme Goldstein qui doit être le fameux ‘’Don Juan de Serdaigle’’. Après tout, ils ne sont jamais réellement entendu et Harry ne le porte pas dans son cœur. Même s’il ne lui souhaite aucun malheur, il y a d’autres personnes auquel il tient bien plus pour lesquels il s’inquiète vraiment.
Il s'était étonné de ne pas apercevoir Sarah dans la Grande Salle. Il pensait qu'elle se serait tenu informé des dernières nouvelles. En tant que Préfète-en-Chef mais surtout parce que c'est elle qui tenait tant à mener une guerre sans merci contre Hellson. Ne devrait-elle pas s'intéresser des dernières lubies de Kingfell et essayer de se faire entendre de tous ? Mais elle n'était pas là, et déjà cela lui avait paru étrange. Pour les autres, il n’avait pas fait tellement attention. Mais à y regarder de plus près, c’est vrai qu’aucun d’eux n’étaient là. Il échange un regard bouleversé avec ses meilleurs amis. Ses yeux rencontrent ceux angoissé d’Hermione et ceux mal à l’aise de Ron qui ne sait jamais comment réagir dans ce genre de situation. Tout deux ont bien conscience de l’angoisse qui vient de l’étreindre à l’annonce de la disparition de sa cousine. Ils n’ont cependant aucune conscience de son inquiétude pour Jesse-Rose, qui est aussi forte que pour l’ainée Black. Bien sur qu’ils ne le savent pas. Ils ne sont même pas au courant de leur amitié. Ni même de leur rapprochement de ces dernières semaines.


Hermione : « Harry, elle va surement très bien. McFly dit qu’elle est au ministère et … »

Il  ne l’écoute même pas. Déjà, il tourne les talons et quitte la salle en vitesse. Ron lui court après et s’arrête au milieu du couloir pour crier :

Ron : « Eh Harry, tu vas ou ? »
Harry : « Vérifier si ce qu’il vient de dire est vrai ! »

61ème jour

Harry est réveillé en sursaut.

Tom : « Harry ! Sarah est revenue ! »
Harry : « Quoi ?! Comment ? »
Tom : « Aucune idée, mais quelques personnes étaient dans la grande salle quand elle est apparu, il y a une quinzaine de minutes. Là, elle est dans son dortoir.»
Harry : « Elle va bien ? »
Tom : « Oui, elle a l’air. »
Harry : « Et les autres ? »
Tom : « Apparemment, ils n’étaient que trois »
Harry : « Qui ? »
Tom : « Anthony, Iris et Sarah »

C’est comme-ci un poids venait de s’alléger dans son estomac, montrant son soulagement, mais que le dit-estomac s’amusait à se contracter pour le plaisir de simuler l’angoisse. Harry s’empresse cependant d’oublier cet étrange phénomène. Il rejette les couvertures, se lève d’un bond de son lit, attrape les premiers vêtements qu’il trouve et les enfile avant de suivre Tom pour aller voir leur cousine. Ils ont beaucoup de questions à lui poser et elle a certainement plein de choses à leur dire.

61ème jour : plus tard dans la journée

Jesse est enfin de retour. Il fallu attendre le milieu de mâtiné pour que les trois derniers élèves réapparaissent. Harry s’était assuré que sa cousine allait bien et c’était le cas. C’est pourquoi, ensuite, il avait commencé à angoisser sérieusement pour Jesse-Rose et Pandora. Si bien qu’une fois qu’il a apprit leur retour, il se précipite vers Jesse-Rose après l’avoir trouvé sur la carte du Maraudeur. Elle se trouve en bordure de la forêt interdite. Une fois arrivé à destination, il l’attrape par le bras pour l’obliger à se retourner afin qu’ils puissent discuter. Ce dont elle ne semble pas avoir envie. Il la détaille alors de haut en bas, de façon précipitée et même avide, en n’omettant aucune partie de son corps afin d’être certain qu’elle va bien. Il s’est tant inquiété pour elle. Surtout depuis qu’il a apprit qu’elle a été enlevé par les Mangemorts. Cependant, elle semble aller bien, physiquement, en tout cas. Il a l’envie folle de la serrer contre lui ce qu’il s’apprête à faire. Il ne sait même pas pourquoi, ni d’où sortent tous ses sentiments qui l’envahissent, mais il en crève d’envie. Il se retient pourtant. Leur dernière conversation, lors du bal organisé par Kaysa, ne prête pas vraiment à ce genre d’effusion. Il s’imagine qu’elle lui en veut.
Mais contre toute attente, elle fond en larmes dans ses bras. Et elle lui raconte tout. Ses phrases sont entrecoupées de longs sanglots. Il ne comprend pas ce qui lui arrive mais il la sert contre lui dans un ultime geste de réconfort. Plus le flot de parole s’écoule et plus il prend conscience de la situation. Il essaie de la rassurer, de lui dire qu’il est là, qu’il l’aidera à s’en sortir. Qu’il le lui promet, sans savoir que sa promesse est déjà compromise avant même de la prononcer, il est déjà trop tard. Elle lui parle de torture. De serment inviolable avec Bellatrix, serment la contraignant à devenir mangemorte à sa sortie de Poudlard, serment qu’elle a fait dans le but de protéger ses amis. Il est aussi question de mariage arrangé et même si c’est évident, il ne comprend pas qu’elle parle de Malefoy. Il ne veut pas le comprendre. Bref, il est question de toute sorte de chose dont ni lui, ni elle, ne veulent. Par ailleurs, il n’est plus question d’amitié entre eux. Ni quoique se soit d’autres. Cela le met tellement en colère qu’il sert les poings et les dents pour ne pas hurler. Ce n’est pas juste. Et tandis que la Serpentarde sanglote dans ses bras, sans pouvoir se retenir, il essaie de la calmer. Il essuie ses larmes au fur et à mesure qu’elles débordent de ses yeux. La voir comme ça lui fait beaucoup de peine. Quelque chose au fond de lui ne l’accepte pas. La colère l’habite, comme toujours. Il vient de prendre conscience que rien ne pourra jamais plus se passer entre eux. Et il vient également de prendre conscience qu’il aurait aimé que se soit le cas. Tout ça est difficile à comprendre, à enregistrer et à accepter. C’est trop d’un coup. Elle a peur de l’avoir déçu en faisant ce pacte « avec le diable » comme elle dit. Alors, il la rassure. Il lui explique qu’il est colère, mais pas contre-elle. Il exprime ce douloureux sentiment d’injustice. Son impuissance. Mais aussi sa détermination à ne rien lâcher même si c’est perdu d’avance. Puis, il lâche un phrase, sans même l’avoir voulu, sans pouvoir la retenir.


Harry : « Qu'est-ce qu'on va devenir maintenant ? »

Le voila le fameux « on » qu’il s’est toujours refusé de formuler jusqu’à maintenant. Depuis quand y a-t-il un « on » entre eux ? Bien entendu, il sait qu'elle comprend ce qu'il veut dire par là. Loin d'être une déclaration il pose juste la seule question importante en cet instant. Qu'adviendra-t-il de leur amitié maintenant ? De ces sentiments qu’il a pour elle ? En a-t-elle seulement pour lui ? Il sait qu’il ne peut plus rien faire. Elle le sait aussi. Tout ça est trop cruel.

A présent, ils sont là, seuls à la lisière de la forêt interdite. Avec leur ultimatum. Une étrange proximité les lie. Elle pose ses mains sur lui, sur son visage. Cela le perturbe et provoque en lui d’étranges sentiments. Et malgré lui, il le savoure. Sans doute qu'après s'être quitté, ils ne pourront jamais plus partager un moment comme celui-ci. C'est maintenant ou jamais. Il a envie de hurler de rage mais aussi de pleurer. Il veut la serrer tout contre lui durant des heures mais également partir là tout de suite. Il a envie d'être proche mais il a aussi envie de fuir. Pour ne pas gouter à quelque chose qu'il n'aura jamais plus. S'il est raisonnable, il choisira la deuxième option. Mais Harry n'a jamais été quelqu'un de raisonnable. Si bien qu'il se laisse emporter dans ce tourbillon de sensations, les yeux plongés dans les siens. Il a envie de faire un truc fou. Et qu'importe ce qui se passera ensuite. Est-ce une bonne idée ? Il ne sait pas mais il s'en fiche. Alors à son tour, il encercla son visage de ses mains. Et il s'approche lentement. Il n'a jamais fais ça avant. Mais il ne doute pas un instant. Il pose ses lèvres sur les siennes. Et qu'importe qu'il n'est pas le droit de le faire. Qu'elle soit promise à un autre. Qu’il aime Ginny, comme elle l'a parfaitement deviné. Et qu'elle est des sentiments pour Malefoy. Qu'importe s'ils soient désormais dans deux camps opposés. Et qu'ils doivent se battre l'un contre l'autre, un jour. Qu'importe tout ça ! Parce qu'à cet instant, rien de tout ça ne compte. Se sont des détails. Ils s'embrassent et c'est tout ce qui compte.
Nul besoin de décrire ce qu'il ressent en cet instant. C'est à la fois aisément décelable et pourtant totalement impossible à deviner. C'est son moment. Leur moment. Combien de temps ça dure ? Impossible pour lui de le savoir. Et en même temps, ce n'est pas exactement ce qui le préoccupe. Actuellement, il est en train de prendre la seule chose qu'elle est désormais capable de lui donner. Un baiser. Une étreinte. Un instant rien qu'à eux. Quelque chose qu'il pourra garder au fond de lui. Quelque chose qui ne restera qu'entre eux. Lorsqu'ils se séparent enfin, il ne saurait dire si il se sent mieux ou pire. Mais pour rien au Monde il ne regrette. Il essuie encore ses joues mouillées de larmes tandis qu'il l'observe toujours.


Harry : « C'est le souvenir que je garderais de toi … »
Jesse : « Je t'aimerai toujours Harry, tu seras toujours dans mon cœur quoiqu'il arrive. »

95ème jour

Une journée de plus enfermé dans Poudlard. Sans rien de nouveau pour se divertir. Pour tout dire, tout le monde commence à s’ennuyer. Et Harry ne déroge pas à la règle.
Actuellement, il se trouve dans le couloir du 5ème étage et rejoint tranquillement sa salle commune. Pas un bruit, juste celui de ses pas dans le silence des lieux. Il ne semble y avoir personne mais malheureusement, ce n’est pas le cas. A l’angle du couloir, une surprise l’attend.

Mangemort : « Tiens tiens tiens, j'ai l'impression que l'on a fait une bonne prise … Ne serais-tu pas le fils Potter ? »

Harry se fige. Un homme le menace, sa baguette sous la gorge. Apparemment, il n’est pas là pour plaisanter. Par ailleurs, Harry est incapable d’expliquer ce qu’il fait là. Il n’y a aucun adulte dans Poudlard depuis 3 mois. Il lui lance un regard noir, la peur au ventre. Deux autres Mangemorts l’accompagne. En tout, trois Mangemorts le tiennent à sa merci et l'un d'eux va très certainement le tuer d'ici quelques minutes voir quelques secondes. A moins qu'il ne décide de s'amuser un peu avant. Il est paniqué, incapable de comprendre ce qui se passe, mais il se permet une petite provocation. Une provocation qu'il aurait sans doute du retenir.

Harry : « Oh ! Mais quel talent ! Vous m'avez reconnu à cause de la ressemblance avec mon père ou vous avez déjà eu à faire à lui ? »
Mangemort : « Je t'ai vu dans l'esprit de ma fille, petit insolent ! Et sache que tu vas regretter le jour ou tu as posé ton regard sur elle ! »

Dans l'esprit de sa fille ? Mais de qui parle-t-il ? Il comprend au moment où ce dernier lui lance le sortilège doloris. Alors, Harry ne réfléchit plus, il hurle. Il hurle comme-ci il ne sait plus faire que ça. Et en l'occurrence, à cet instant précis, c’est précisément le cas. La douleur est atroce. Bien plus atroce qu'il n'a pu se l'imaginer. Au delà du supportable, au delà de l'inimaginable. Il ne sent plus que son corps brûler, ses muscles souffrirent. Il sent son crâne prêt à se fendre en deux. Greenwood père, car il a comprit qu'il s'agit du père de Jesse-Rose, doit vraiment le détester pour avoir envie de le faire souffrir à ce point. Il n'a certainement pas apprécier de lire dans l'esprit de sa fille qu'ils sont amis. Et peut-être aurait-il été bien plus furieux si il avait pu voir le baiser qu’ils ont échangés, il y a de cela presque un mois maintenant ? La douleur semble interminable. Va-t-il le laisser hurler comme ça éternellement ? Compte-t-il le torturer jusqu'à ce qu'il en meurt ? Ou qu'il devienne fou ?
Puis, aussi soudainement qu'elle est apparu, la douleur s'efface. Elle ne laisse derrière elle que les séquelles d'une pareille torture. Ses muscles tirent, il a chaud, il a envie de vomir et il sent le sang battre contre sa tempe. Il reprend peu à peu ses esprits. Il voit flou, les larmes lui sont montées aux yeux et lui brouille la vue. Il se sent misérable. Un doloris et il a déjà l'impression d’être vidé. Une véritable loque, affalée par terre, adossée au mur. Et qui ne peut plus bouger. Comme si aucune force ne l'habitera plus jamais. Il fait pitié, il le sait et il en a honte.
Sentiment qu’il ressent avec d’autant plus de force lorsqu’il constate qu’il n’est plus seul avec les trois mangemorts. Maintenant que sa vision n’est plus trouble, il les voit. Jesse-Rose et Kingfell sont là. Il essai misérablement de se redresser dans un geste dérisoire de conserver sa fierté. Comme-ci ils ne l’ont pas vu gémir comme un enfant et hurler comme un dément, il y a quelques secondes. Et même s’ils ne l’ont pas vu, ils l’ont au moins entendu. Ce qui explique leur présence.  Sa tête lui tourne encore, mais elle ira mieux d'ici quelques secondes, il l’espère. Appuyé contre le mur, les mains tremblantes, il observe la scène devant lui. La blonde tente d'arrêter son père. C'est du moins ce qu'il croit mais il doit halluciner. Après un tel sortilège, ça n'est pas improbable. Jesse ne peut pas être en train de dire à son père qu’ils sont amis, n’est-ce pas ? Veut-elle mourir ? Cependant, le père Greenwood semble décidé à faire obéir sa fille. Il la force à pointer sa baguette sur Harry et lui ordonne de renouveler le sortilège de torture. Apparemment, elle n’était pas prête à l’écouter et préféra le mordre pour s’échapper. Elle se mit devant Harry.

Jesse : « Si vous voulez lui faire du mal, vous devrez me tuer ! »
Harry : « Jesse … Arrête … »
Kingfell : « Bordel mais tu es tarée ou quoi ? Tu tiens tant que ça à mourir ! Cela changera quoi si tu te fais tuer ? Absolument rien ! Fais ce qu'il te dit ... »

Merci Kingfell. Pourquoi ne pas te prendre le doloris à ma place, histoire de vivre une nouvelle expérience ? En attendant, il n’a pas tout à fait tord. S’il le fallait, il était prêt à l’endurer de nouveau. Tout mais pas être la cause du décès de Jesse-Rose.

Kingfell : « Jesse je ne pensais pas que tu ferais une telle bêtise quand je t'ai dit de prendre en main ton destin. Souviens-toi, tu sais que tu n'as plus le choix. Je t'ai aussi dit que je serai avec toi, le sort sera ainsi plus facile à accepter. »
Jesse : « TA GUEULE ! »
Kingfell : « Quoi ?! »

Harry se remet difficilement debout. Puis, il se place à ses côtés. Il ne sait pas ce qu’il se passe. Mais il est prêt à se battre. Soudain, cinq Mangemorts débarquent.  


Mangemort : « Greenwood. Il nous faut ta fille. Ordre de Rodolphus. Tu n'auras qu'à t'amuser avec les autres en attendant. »

Harry attrape la main de la blonde et la sert de toute ses forces. Pour lui prodiguer du courage. Pour lui montrer qu'il est là. Pour lui dire qu'il ne la laissera pas. Et pour la remercier de le défendre aussi.

Harry : « Vous croyez réellement qu'on va se laisser faire sans opposer de résistance. Enfin, je ne sais pas pour les autres, mais moi, j'ai bien l'intention de faire valoir mes idées. Et malheureusement, ce ne sont pas les vôtres ... »
Jesse : « Très bien je vais le retrouver, merci. »
Kingfell & Harry : « QUOI ? »
Jesse : « Harry… Tu me fais confiance ? »

Elle lui chuchote ses paroles. Il acquiesce d’un mouvement de tête. Oui, il lui fait confiance même s’il n’a aucune idée de son plan. Alors, il sent ses pieds quitter le sol. Il reconnait cette sensation de se sentir comprimer. Comme-ci quelqu’un tentait de faire entrer l’ensemble de son corps dans un tuyau étroit. Puis, de nouveau, il sent le sol sous ses pieds. Ils sont à présent dans la salle de bain des préfets. Etrange endroit, mais surement le plus sur à ce moment.

Jesse : « Va chercher tes sœurs, Alex mais aussi Nina. Va avec tes amis. Moi il ne pourra rien m’arriver, j’ai la protection de Rodolphus et Bellatrix mais si ils te voient, cela va leur donner des idées… Je n’ai pas envie de te faire du mal alors reste loin de moi quoiqu’il arrive s’il te plaît. Pour l’instant on va en rester là, on se reverra bientôt j’en suis sûr mais il va falloir être patient. Evite aussi mon père, il se fera un plaisir de te tuer. Aaron est un allié, il est dans la même situation que moi, en pire. »
Harry : « D’accord »

Il sait qu’il n’est plus temps de protester. Jesse sourit et le prendre dans ses bras. A son tour, il la sert contre lui. C’est peut-être la dernière fois. Puis, elle lui conseille de prendre soin de lui. Il aimerait lui dire la même-chose, mais elle disparait. Alors, Harry  souffle un bon coup pour se donner du courage. Puis, il sort en trombe de la pièce. Il doit retrouvé ses petites sœurs !



Un silence de mort plane dans la maison. Harry est assis dans le milieu de l’escalier, seul. De là ou il est, il entend les sanglots de Cassandra, étouffés par l’épaisseur des murs. Kaysa, quant-à elle, est enfermée dans sa chambre d’où aucun son n’est perceptible. Lily et James sont dans la cuisine. Ils discutent à voix basse. Harry devine que sa mère doit faire un peu de ménage pour s’occuper l’esprit tandis que son père est posé sur une chaise, le regard ailleurs. Personne, hormis les parents Potter, ne semble vouloir s’intéresser aux autres. Il faut dire que personne n’a vraiment la tête à discuter aujourd’hui.
Il y a à peine une heure, la famille Potter se trouvait à Poudlard pour la cérémonie à la mémoire des personnes tombées lors de la Nuit Rouge. C’est donc pour cette raison que l’ambiance est morbide à présent dans la maison. Harry n’a pas envie de monter réconforter sa petite sœur. Il l’a déjà fait tout au long de la cérémonie  et il sait d’avance que c’est peine perdue. Elle a besoin d’être seule. Quoiqu’il puisse lui dire, ça ne ramènera pas Roxane. Et elle n’est pas la seule à qui cela fait de la peine. Il sait que Kaysa aussi souffre beaucoup de ce qui s’est passé cette nuit-là. Lui-même n’est pas sur de se remettre vraiment de ce qu’il a vécu. Une chose est certaine, cette nuit a brisé quelque chose en lui. Et durant la cérémonie, pour la première fois depuis son retour chez lui, des larmes ont coulés de ses yeux sans qu’il ne puisse les contrôler. Prenant le dessus sur la colère. Mais à présent qu’il est de retour à la maison, à tête reposée, la colère revient. De nouveau, il pense à la même idée qui l’obsède puis des jours. A cette décision qu’à l’instant même, il vient de prendre.
Cette décision, il l’a prise mais il n’est pas sur de vouloir se confronter à ce qui l’attend s’il l’annonce à ses parents. Les coudes sur les genoux, les mains jointes, il se ronge l’ongle du pouce. Est-ce qu’il leur en parle ? Ou le fait-il derrière leur dos ? Bien entendu, ils le sauront très rapidement. Mais, il n’avait pas envie de se confronter à leur refus. Car il sait qu’il passera outre, quoiqu’il arrive.  D’un autre côté, il a toujours été honnête avec ses parents. Ils lui font confiance et il a confiance en eux. Il ne se voit pas leur cacher quelque chose d’aussi important. Finalement, il se décide et se lève. Puis, après une bref pause comme-ci il allait changer d’avis, il descend lentement l’escalier.
Ses parents l’entendent arriver. James lève la tête et lui sourit faiblement. Mais Harry n’a pas envie de sourire. Lily se stoppe en plein geste,  elle astiquait l’évier à grand geste, et l’observe.

Lily: : « Un problème mon chéri ? »
Harry : « Je rentre dans l’Ordre »

C’est comme-ci il vient de lâcher une bombe. Il aurait pu les préparer un peu, certes. Peut-être que la pilule serait mieux passée. Mais ça n’a jamais été son fort et Harry sait que s’il commence à tourner autour du pot, il ne s’arrêtera plus. Et ça va énerver tout le monde. Eux comme lui ! Bien sur, un gros silence suit ses paroles. Harry s’attend à un ouragan mais ce dernier tarde à venir. Sa mère affiche un air inquiet mais qui laisse paraitre une certaine résignation qu’il n’aura jamais cru voir chez elle. Son père, par contre, n’a pas l’air d’accord du tout. Tout de suite, il fronce les sourcils, ses lèvres se pincent et on dirait qu’il est prêt à hurler.

James: : « C’est une plaisanterie ? »
Harry : « Non, ça n’en ai pas une. »
James:: « Et tu crois qu’on va te laisser faire ? »

Son ton est maitrisé, comme-ci il s’empêche d’élever la voix.

Harry : « J’ai 18 ans. Je suis majeur depuis plus d’un an. Vous ne pourrez pas m’en empêcher. »
Lily:: « Harry, tu ne sais … »
James:: « PARDON ?! Comment ça on ne pourra pas t’en empêcher ?! Je te dis que tu n’entreras pas dans l’Ordre ! C’est trop dangereux ! »

James se lève d’un bond, hors de lui. Harry sert les poings mais se retient de répliquer. Son père le traite encore comme un enfant, et même s’il s’y attendait, cela l’énerve. Il se tient droit et fixe son modèle dans les yeux. Sans ciller. Comme pour lui montrer qu’il ne ploiera pas.

Lily: : « James, arrête ! Ca ne sert à rien … »
Harry : « Écoute Papa. Je veux pas que l’on se dispute. Mais je ne changerais pas d’avis. J’ai 18 ans, j’ai quitté Poudlard et je ne compte pas continuer comme-ci de rien n’était. J’ai pris ma décision. »
James: : « Tu ne sais pas ce que tu dis. Tu ne sais pas de quoi ils sont capables ! »
Harry : « Bien sur que je le sais ! Je n’ai plus 11 ans, Papa ! J’étais là ce jour-là ! J’étais là quand ils ont attaqué ! J’ai vu des enfants mourir sous mes yeux, de la main de Mangemorts trop lâches pour s’en prendre à des adversaires à leur hauteur et pour montrer leur visage. J’ai été torturé par l’un d’eux, je sais ce que c’est que de souffrir sous le sortilège Doloris ! Et aujourd’hui, j’ai pleuré toutes les personnes disparues cette nuit-là. Comme toi, comme Maman, comme Kaysa ou Cassandra ! Je ne suis pas naïf Papa ! Tu crois que je ne sais pas que tu risques ta vie à chaque mission ?! Que Maman risque sa vie ! Ou Sirius ! Eileen ! Judith ! Peter ! Remus ! Et Tonks ! Et tout ça parce que des hommes estiment nous être supérieur pour des questions de pureté de sang. Alors oui, je sais de quoi ils sont capables ! Je sais que je vais aussi risquer ma vie ! Mais si on veut les arrêter, on aura besoin de tout le monde. Même de moi ! Alors, je rentre dans l’Ordre et je ne te demande pas la permission. Je vous préviens seulement parce que j’estime que vous devez être les premiers à le savoir. »

De nouveau le silence s’installe. Un silence tendu comme une corde sur un arc. Harry observe toujours son père qu’il défie du regard. On dirait que James se bat avec lui-même. A plusieurs reprises, il ouvre la bouche pour la refermer aussitôt sans rien dire. Lily, toujours dos à l’évier, est figée comme si elle n’osait parler de peur de déclencher une explosion. Puis, soudain, James se met en mouvement et quitte la pièce d’un pas rageur, bousculant la chaise au passage. Tous deux le regarde s’éloigner avant d’échanger un regard. Puis Lily se dirige vers son fils et pose une main sur son épaule, la boule en travers de la gorge. Au loin, une porte claque.

Harry : « Je suis désolé, Maman. Je ne veux pas vous faire de peine mais … »
Lily: : « Je sais chéri. Je comprends. Ton père aussi comprend, c’est juste qu’il refuse de l’accepter.»
Harry : « Toi tu l’acceptes bien. »
Lily:: « Je n’accepte rien, Harry. Mais tu es adulte maintenant. Je te connais, je savais très bien que tu voudrais entrer dans l’Ordre. Disons que je me suis préparé … Mais promets-moi de faire attention à toi. On ne supportera pas de te perdre, toi aussi … »
Harry : « C’est promis, Maman. »

Il lui fait une bise sur la joue avant de reprendre la direction de l’escalier. En haut l’attend Kaysa, un air interrogateur sur le visage.

Kaysa : « Qu’est-ce qui se passe ? J'ai entendu crier.»
Harry : « Rien, juste une petite mise au point. J'ai décidé de rentrer dans l'Ordre et ça n'a pas plus à Papa. Il risque de faire la gueule un petit moment, c’est pas vraiment le moment d’aller lui parler.»
Kaysa : « Oh … Je vois. Merci de l’info. Tu t'es finalement décidé ? »
Harry : « Oui. En même temps, je me demande à quoi il s'attendait.»

Elle acquiesce puis se dirige de nouveau vers sa chambre. En temps normal, elle lui aurait proposé d'entrer d'un simple geste afin qu'ils puissent discuter tranquillement. Mais entre eux, ce n'est plus pareil qu'avant, et Harry le regrette sans pouvoir rien y faire. Elle met ses distances. Ils referment la porte de leur chambre derrière eux. Le silence se réinstalle.

image by consolation-prizes # code by shiya.



image by consolation-prizes # code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 8 Avr - 23:42
Invité


Reuuuh notre Harry !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alicia Rogue
Directrice de la Confrérie Aetós & Professeur de Défense Magique
Âge du personnage : 40 ans
Baguette : Bois de frêne - Crin de Sombral - 28, 5 cm - Parfaite pour les Sortilèges
Nombre de messages : 2126
Célébrité sur l'avatar : Kate Beckinsale
Humeur : Instable
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Avr - 23:45
Yeahhhh Ryyryy

Contente que tu sois de retours, c'est chouette ça ^^
Par contre deux Potter en une journée, tout doux hein xd
Allez bon courage pour ta fichounette :)

:friends:


Let the skyfall, when it crumbles
It's not that she's born brave. It's not that she's born strong. It's that the universe has decided this one will have the grit and fire and steel in his blood. She will face trial after trial, be broken and damaged in countless ways. But this one? Oh, this one was born to fight. It's what she knows, it's what she does best. It's all she can do..•°¤ Mags.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Baguette : Crin de Licorne, 27 centimètres, bois de pin
Nombre de messages : 476
Célébrité sur l'avatar : Scarlett Johansson
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Avr - 23:47
HARRY OH MON DIEU C'EST TROP BIEN CAAAA RE BIENVENUUUUUE
Tu nous quittes plus hein cette fois ??
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drago Malefoy
Étudiant en politique magique
Baguette : 25 cm, bois d'Aubépine, crin de licorne.
Nombre de messages : 619
Célébrité sur l'avatar : Tom Felton.
Humeur : Tyranique.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Avr - 23:52


♥️ Je suis trop contente et trop fière ♥️
♥️♥️ Harry d'amour ♥️♥️


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 9 Avr - 6:46
Invité
Harry... Potter. (avouez que vou avez lu ça comme si c'était Rogue qui le disait dans le film xD ... #SBAFF#) trop heureux que tu ais craquéééééééééééééééééé *o* Mon beau frère préféré ! parce que oui tu l'es ! comment ça j'en ai qu'un ?! 😄 mais si mais si je t'assure x) ! *non je n'essaie pas de me mettre le frère dans la poche, ce n'est VRAIMENT pas du tout mon style !*

:dehors:

bon courage pour ta fiche \o/ ! han on a presque tous les enfants de maraudeurs *o* !!

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 9 Avr - 10:08
Invité
Bienvenue Harry!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 9 Avr - 11:17
Invité
Rebienvenue à toi, Mr Potter, et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Baguette : Bois d'Erable - 27,7 cm - Plume de Phénix
Nombre de messages : 3313
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Humeur : Prête à se battre s'il faut !
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 9 Avr - 20:04

HARRY !!!!!!
Cassandra et Harry, mieux encore NOTRE Harry national, dans la même soirée !! C'est trop bien !

Bon retour à la maison ! :hugh1: Si tu as besoin, ton ancienne fiche est toujours dans les archives ;)



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lord Voldemort
Seigneur des Ténèbres
Âge du personnage : Immortel (ou presque)
Baguette : If, plume de phénix, 33,75 cm
Nombre de messages : 295
Célébrité sur l'avatar : Ralph Fiennes
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 9 Avr - 21:06
Bienvenue 😄
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jesse-Rose Greenwood
Étudiante en Quidditch
Âge du personnage : 21 ans
Baguette : 26 cm en bois d'ébène avec une écaille de dragon.
Nombre de messages : 4022
Célébrité sur l'avatar : Candice Accola
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Avr - 1:07


WHHHAAATTTTT MOTHERFUCKER !!!!!!!!!! HARRY COME BACK !!!!!!!!!!!!

:hugh1: :hugh1: :hugh1: :hugh1: :hugh1: :hugh1: :hugh1: :hugh1: :hugh1: :hugh1:


Burning inside with violent anger
« To live is the rarest thing in the world. Most people exist, that is all. » Oscar Wilde by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 10 Avr - 13:50
Invité


REBIENVENUE !!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 10 Avr - 17:02
Invité
Nath: Eh coucou ! :ap: Merci ;) On garde notre super lien (qui sera a actualiser, d'ailleurs) ?

Alicia: Mais enfin, les Potter sont les meilleurs. Rien ne pouvait mieux aller pour vous tous ! :p *Mais non enfin, je ne suis pas du tout arrogant, qu'est-ce qui vous fait dire ça ? Comment ça il est écrit que je suis simple et humble dans ma présentation ?* 😄
En tout cas, merci ! Il me reste à actualiser l'histoire. Je m'y mets dès ce soir !

Bonnie: Oh oui !! :friends: Comme tu vois, je suis revenu. Vous me manquiez trooooooop ! Et non, je ne pars plus. Je crois que j'ai largement prouvé que je ne pouvais pas me passer du forum ! lol Par contre, désolé, je n'ai pas reprit Blaise. Je peux pas ne pas jouer Harry. Et je n'aurais pas le temps pour deux personnages même si j'aurais adoré le reprendre aussi. Enfin bref, notre lien est donc obsolète (sauf si Blaise rentrait dans les postes vacants lol).
En tout cas, merci ma p'tite Bonnie ! Il faudra créer un lien entre Harry et ton perso, d'ailleurs !! :D

La fouine: Malefoy, ne soit pas trop fier de toi, veux-tu !? ::p:
Mais bon, tu as gagné, je suis revenu ! On reprend notre rp dès que je suis validé ? ♥️

Alex': Oh toi, fais attention à tes fesses. J'ai vu ce que tu as fait !!!! N'essaie pas de te racheter, c'est trop tard !
Mais bon, honnêtement, je crois qu'Harry va laisser tomber les histoires de cœur de Kaysa, ça devient compliqué ! lol (Tu y a cru hein ?! :dance:)
Bon, merci quand même ... Et gare à toi ! Je te surveille ! (Allez mon cousin, vient que jete fasse un calin, je t'aime quand même va ! :ap:)

Heather: Merci beaucoup !

Eden: Merci mademoiselle ! Je devrais y prendre plus de plaisir qu'autre chose. Je suis tellement content de reprendre Harry qu'il n'y a pas de soucis pour la fiche !

Kay': Encore merci soeurette ! :ap: A nous trois, ça va être un malheur !
Sinon, pour la fiche, j'avais déjà été la rechercher ! lol Mais je "modifie"pas mal de chose. J'ai pas envie de faire du copier/coller, sans la retravailler avant ! Même si pour l'histoire, je vais garder la même (vu la longueur, honnêtement, je me voyais pas tout revoir lol Et encore, c'est rien à côté de ce que ça aurait été si j'avais reprit Blaise !). Seulement avec quelques souvenirs ajoutés ! Histoire d'actualisé le tout !

Lord-Machin: Je sais pas si je suis censé dire merci ... ? :eyetiger:
Bon aller, merci !

Ilena: Merci jeune demoiselle ! ;) Au plaisir de rp avec toi, un jour !

Jessie-chou: La meilleure pour la fin !! :ap: Oui, je suis revenu. Tu as vu ? 😄 Je suis content que ça te fasse plaisir. Que ça vous fasse plaisir !

Mais celui qui est le plus content dans cette histoire, c'est moi ! Vous m'avez tous manqué et j'ai hâte de rp de nouveau avec vous !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drago Malefoy
Étudiant en politique magique
Baguette : 25 cm, bois d'Aubépine, crin de licorne.
Nombre de messages : 619
Célébrité sur l'avatar : Tom Felton.
Humeur : Tyranique.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Avr - 18:07
Je peux que être fière attend :D Et je t'avais dit que tout le monde serait super content de te revoir

Et je compte à ce qu'on reprenne notre RP mon pote Potter ouais !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 10 Avr - 18:31
Invité
Oui, tu avais raison. Je suis content :friends:

Je te réserve donc mon premier rp, ma très chère Fouine ! 😄 *Deux fois le même surnom de ma part ... Aucune imagination ! xD*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 10 Avr - 20:17
Invité
Deux potter le m^^eme soir.....*S'etouffe*

Bon retour mister Potter..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 10 Avr - 20:46
Invité
Merci Mister Winalver !
Tu vas vite t'habituer, tu verras. On devient vite indispensable, nous, les Potter ! 😄

Très bel avatar au passage, j'aime beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 12 Avr - 13:47
Invité
HARRYYYYYYYYYYY le meilleur de tous les Potter. oui oui, j'ai bien dis le MEILLEUR, parce que ta frangine, elle fait de la merde you know. et en plus, elle a brisé mon petit coeur tout fragile. si, c'est vrai, demande à Alex ... ouais nan, ne lui demande pas à lui en fait. BREF. bon retour chez toi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Drago Malefoy
Étudiant en politique magique
Baguette : 25 cm, bois d'Aubépine, crin de licorne.
Nombre de messages : 619
Célébrité sur l'avatar : Tom Felton.
Humeur : Tyranique.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Avr - 14:05
Harry J. Potter a écrit:
Oui, tu avais raison. Je suis content :friends:

Je te réserve donc mon premier rp, ma très chère Fouine ! 😄 *Deux fois le même surnom de ma part ... Aucune imagination ! xD*

On peut pas trop t'en demander, t'es un Potter, on sait tous que vous êtes... Limités.

(Okay stop flood mais cépamafot je suis contente ;.;)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 12 Avr - 16:20
Invité
NINA !!!!
Je suis content de te voir ! Oui, tu as raison, ils font tous n'importe quoi dans cette famille (Il va vraiment falloir qu'on en parle !!! Tous ensemble !! xD) Mais on va se serrer les coudes. Reste avec moi, je te protégerais ! :ap:
En tout cas merci ma petite Nina Heureusement qu'ily a encore quelqu'un de sain d'esprit dans cette famille, hein ? :canard:

Drago: J'aillais dire un truc grossier, mais, tu le devineras tout seul 😄
Tu me payeras ça ! (:ap:)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 12 Avr - 17:45
Invité
à ce stade là, je dirais que ce n'est plus du n'importe quoi XD une véritable famille en papier mâchée, si si, je dis la vérité. YAY, je vais bénéficier de la protection la plus sûre et fiable qui soit bon, après Leo mais ça, faut pas l'dire quand même hein -je sors- et ben oui, faut bien qu'il y ait quelqu'un qui garde la tête sur les épaules parce que sinon c'est pas gagné (y) et puis, j'ai toujours été la plus saine d'esprit d'abord naméoh :o -je sors²- je pense qu'on devrait reprendre en main cette famille. à nous deux, il devrait y avoir moyen de faire quelque chose de grandiose, j'en suis persuadée. Harry & Nina for the win je dis
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 12 Avr - 17:49
Invité
traitresse tu te trouves un nouveau meilleur ami =o ???

et personnellement je ne me suis jamais senti autant ne faire qu'un avec Kaysa, je ne vois pas où est la déchirure dont vous parlez 😄

:dehors: => avant que Harry le choppe et ne le massacre XD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alice Sullivan
Étudiante en communication
Âge du personnage : 19 ans
Baguette : 26.6 cm, bois de Saule et poil de chat noir
Nombre de messages : 5817
Célébrité sur l'avatar : Teresa Palmer
Humeur : Capricieuse
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Avr - 16:31
OMG HARRY

Je savais que tu allais revenir. Je le sentais déjà quand tu es venu nous faire ton petit coucou de la dernière fois. Ajoute à ça la force de persuasion de Malefoy et le côté complètement addictif d'ESTED, et je ne suis même plus vraiment étonnée. C'est une évidence que tu fais partie intégrante du forum.

Bref, re-bienvenue parmi nous mon grand !



    Lay me down on thorns and roses
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Hors RP-
Sauter vers: