RSS
RSS



 

 :: AU COEUR DE L'ACTION :: ♣ Retourneur de Temps :: Flashbacks :: Flashbacks de Kaysa Potter Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au revoir Poudlard

avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3313
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Humeur : Prête à se battre s'il faut !
Baguette : Bois d'Erable - 27,7 cm - Plume de Phénix
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Juil - 23:42
    Le silence. La grande salle, ce lieu souvent bruyant rassemblant l’ensemble des élèves et du corps enseignant autour de délicieux repas était ce soir là particulièrement silencieux. Pourtant les élèves étaient là, silencieux, chacun regardant son assiette, la personne en face d’elle ou un point au loin. Kaysa jeta un bref regard à l‘ensemble de la salle. Ginny, Alex ou Nina affichaient des regards impassibles tout comme elle, nullement impressionné par les menaces. D’autre comme Colin, ne décrochait pas le regard de son assiette vide en essayant désespérément de contrôler les battements de son cœur mais malgré tous ses efforts, l’anxiété se lisait sur son visage. Comme beaucoup de ses camarades : Gryffondor, serpentard, serdaigle ou Poufsouffle. Pour une fois, peu importe la maison, ils étaient tous concernés. Sur d’autres visages, Kaysa pouvait lire de la frustration. Une jeune fille à la table des serpentards ouvrit la bouche, elle esquissa un mouvement pour se lever mais face aux regards qui se posaient sur elle, se ravisa et reprit sa contemplation de sa manucure du matin. Certains voulaient parler, balancer les élèves responsables de cette fête mais personne n’était dupe… Hikkins ne punirait pas que les responsables de la fête, elle voulait aussi ceux qui se trouvaient là bas. Ceux qui avaient osé braver son interdit et aller dans la salle sur demande. Tous ceux qui avaient participé à la fête avaient collaboré avec le groupe de rebelle, ils étaient tous responsables dans un sens. Et les rares qui n’étaient pas allé à la fête ne pouvait tout simplement rien dire car cela venait à dénoncer des membres de leur famille, des amis, des frères et sœurs de cœur.

    Se détournant des élèves, Kaysa posa son regard sur les professeurs qui observaient leurs élèves sans aucun moyen d’agir, certains étaient d’accord avec la directrice, cela se lisait dans leurs regards mais d’autres n’approuver pas ses manières et là aussi cela pouvait se lire sur leurs visages mais ils n’avaient aucun pouvoir, elle détenait le pouvoir dans cette école. Enfin, c’est-ce qu’elle croyait. Des professeurs, elle passa aux surveillants qui observaient les élèves avec intensité cherchant une faille, une personne qui laissait échapper quelque chose, n’importe quoi pour trouver les coupables. Et enfin, son regard s’arrêta sur elle. Trônant debout devant la table des professeurs, droite, fière, le regard glaciale. Un rapace à la recherche de sa ou ses proies. Elle attendait patiemment, sachant qu’elle détenait le pouvoir. Son regard croisa celui de Cornelia Hikkins mais au lieu de baisser les yeux comme le ferait beaucoup, elle se contenta de lui jeter un regard rempli de défi. Elle ne lui faisait pas peur… elle ne lui avait jamais peur mais aujourd’hui encore moins qu’avant car elle n’avait plus aucun moyen de pression.

    Le chantage, la peur d’être virée de cette école. Hikkins était intelligente et rusée, elle avait trouvé le moyen de pouvoir faire pression sur ses élèves. La peur de se faire renvoyer de Poudlard. Si Dumbledore n’avait jamais renvoyé personne, Hikkins ne s’était pas gêné pour le faire dès le début de la rentrée. Faire des exemples pour montrer qu’elle ne rigolait pas, pour montrer que si on ne suivait pas ses consignes c’était la porte. Si Kaysa s’était calmé en début d’année, c’était à cause de ça. Elle lui avait bien fait sous entendre que si elle continuait, elle pouvait dire adieu au poste de capitaine, adieu à la direction du club de duel, adieu à Poudlard. La promesse qu’elle avait faite à son père l’avait obligé à faire profil bas. A agir dans l’ombre et leur petit groupe de rebelle s’était crée. En faisant toujours attention de ne pas se faire attraper, qu’elle ne sache jamais qui était à l’origine de tout ça. Mais aujourd’hui, Kaysa avait pris sa décision, elle n’avait pas peur qu’on lui retire tout ça, elle n’avait pas peur qu’elle la vire de l’école car c’Est-ce qu’elle souhaitait. Partir.

    Et Cornelia Hikkins venait de lui en donner l’occasion tout en aidant ses camarades. Car tel était la menace qu’elle avait laissé planer au dessus des élèves. Si avant la fin du repas, les responsables de la fête d’Halloween ne se dénonçaient pas, elle supprimerait tous les clubs existants : duel, littérature, musique,… elle dissoudrait les équipes de quidditch. Plus de distraction. Une fois les cours finis, les élèves rejoindraient leurs salles communes respectives. Les sorties dans le parc auront lieu que pendant un créneau horaire bien défini et sous la surveillance des nouveaux surveillants. Et au moindre écart, c’était le renvoi direct. Elle avait réussi à retourner a situation à son avantage en disant clairement que si tout le monde suivait ses règles, la vie à Poudlard serait paisible mais que si on s’obstinait à lui tenir tète … les règles seraient de plus en plus stricte. Elle dirigeait cette école d’une main de fer, ce n’est pas directrice d’école qu’elle aurait du faire mais directrice d’Azkaban.

    Finalement, Kaysa se détourna d’Hikkins et chercha Eden à la table des Serpentards. Son regard rencontra celui de son amie, car elle la considérait comme une de ses meilleures amies aujourd’hui. Il suffit d’un regard pour que la Serpentarde comprenne que c’était aujourd’hui. L’une des seules à être au courant des projets de la jeune fille. Elle s’en détourna pour cherche celui d’Iris qu’elle trouva rapidement. Un hochement de tète quasi imperceptible et la blonde comprit également ce que Kaysa avait en tête.

    Ces dernières minutes dans l’école. Elles allaient se jouer maintenant. Elle savait pertinemment qu’après ça, elle prendrait ses affaires et ne reviendrait plus jamais entre ses murs. Et derrière elle, elle laissait des gens auxquelles elle tenait énormément bien qu’elle ne l’est pas forcement montrer au cours de ses derniers mois. Son regard s’arrêta sur Nina à la petite table rajoutée exprès pour tous ceux atteints de lycanthropie. Elle finit par le poser sur Alex. Après ça, il allait la détester, la haïr, elle en était certaine. Il ne lui pardonnerait pas. Elle le connaissait tellement bien. Mais c’était surement ce qu’il y avait de mieux pour lui. Elle termina sa ronde en posant son regard sur Stacy, sa petite protégée, sa sœur de cœur… puis sur Megan, dehors, elle ne pourrait plus veiller sur la petite Serpentarde….et enfin elle s’arrêta sur Cassandra. Sa petite sœur qui allait si mal depuis la mort de leur cousine, sa petite sœur qu’elle avait surveillée et protégée depuis leur rentrée dans l’école de magie. Mais elle ne l’a laissé pas seule. Elle faisait confiance à Iris, elle la protégerait, elle veillerait sur elle.

    Son regard s’arrêta finalement sur son assiette le temps de reprendre contenance. Quand elle releva la tête, son visage n’affichait plus qu’une assurance et arrogance sans faille. Elle était déterminé, sur d’elle…

    « Quel bel exemple des méthodes qu’emploie le ministère. Le chantage. Alors là bravo, je m’incline…. Je n’aurai pas imaginé technique plus pathétique pour obtenir le nom des personnes qui ont organisés cette fête. Voilà à quoi vous en êtes réduit… »

    La voix de Kaysa brisa le silence qui s’était installé depuis plusieurs minutes -des minutes semblables à des heures- raisonnant dans toute la salle alors que la jeune fille se levait de son banc. Au moment où elle avait ouvert la bouche, tous les regards s’étaient braqués sur elle. Certains se devenu immédiatement rouge d’être ainsi le centre de l’attention, mal à l’aise aussi mais la Gryffondor s’en fichait comme de sa première punition dans cette école. Son regard fixé Hikkins avec provocation, un sourire moqueur flottant sur ses lèvres. Les iris d’acier de la directrice se braquèrent sur elle, meurtrières. Mais Kaysa ne se répartissait pas de son sourire pour autant, toujours aussi provocante.

    - Potter ! Si vous n’avez rien de concret à nous dire, je vous conseille de vous asseoir rapidement à votre place ou…

    Elle ne put finir sa phrase, Kaysa la coupa dans son élan à sa place.

    « Ou c’est le renvoi assuré. » termina-t-elle en imitant de manière exagéré le ton de la directrice « On sait. Vous êtes en boucle depuis le début de l’année je vous ferais remarquer ! A ce rythme là, il n’y aura plus beaucoup d’élèves dans cette école. Vous ferez cours à qui après ? Les statues et les armures de l’école. »

    Hikkins faisait tout pour garder son sang froid face à l’attitude insolente de la brunette, elle le voyait bien mais elle savait qu’elle fulminait intérieurement. Seulement, Kaysa n’en avait pas encore fini avec elle…

    « Ce n’est pas au poste de directrice de Poudlard que Goldstein aurait du vous nommer mais celui d’Azkaban, vous y auriez beaucoup plus votre place ! Enfin, à ce rythme, Poudlard ressemblera bientôt bien plus à une prison qu’autre chose… Dumbledore avait fait de cette école un endroit que les élèves aimaient, que les élèves considéraient pour la plupart comme une deuxième maison… »

    - Potter, vous êtes qu’une arrogante petite gamine qui aime attirer l’attention mais vous ne savez même pas de quoi vous parler. Votre très cher directeur n’est plus qu’un vieux sorcier dépassé par les événements. Si ce poste lui a été retiré c’est par son incompétence face aux derniers événements. Dois-je vous rappeler l’horreur qui s’est déroulé entre ces murs il y a quelques mois ! Albus Dumbledore n’a pas été en mesure de faire quoi que ce soit…

    Cette fois, ce fut au tour de Kaysa de fulminer intérieurement alors qu’Hikkins critiquait le vieux mage en qui Kaysa avait toute confiance. On pouvait dire ce que l’on voulait, pour elle, il restait le plus grand mage du monde magique. Ses parents lui avaient donnés leur entière confiance et elle ferait de même. Mais elle fit preuve de sang froid, elle ne perdit pas contenance face aux remarques de la vieille peau. Des élèves frissonnèrent quand elle mentionna l’attaque de la nuit rouge… Comment osait-elle aborder ce sujet alors qu’elle n’était même pas là !

    « Dois-je vous rappeler que je me trouvais dans ces murs comme l’ensemble des élèves ici présent à essayer de sauver ma peau et celle de mes amis pendant que vous étiez confortablement installé dans votre bureau au ministère » cracha froidement Kaysa

    Mais Hikkins ne releva pas la remarque ce contentant de continuer s’adressant à Kaysa mais également à tous les élèves de cette école, pour essayer de les convaincre peut être.

    - On m’a nommé à ce poste pour redonner l’éclat d’antant à cette école, qui se dégrade d’année en année. Vous trouviez que Dumbledore était un excellent directeur, mais vos parents à tous n’étaient visiblement pas d’accord avec vous vu le nombre d’hiboux que nous avons reçu au ministère. Nous sommes dans une école, pas dans une crèche… on vous a bien trop longtemps laissé faire ce qui vous chantez. Il est temps que les choses changent.

    Kaysa laissa échapper un rire froid…

    « Cachez vous autant que vous voulez derrière vos grandes phrases… toujours est il que les faits sont là, vous transformez cette école en prison ! Même Durmstrang parait plus chaleureux que Poudlard ! »

    - Vous vous plaignez miss Potter mais vous êtes responsable… vous et vos petits camarades de tout ce qui arrive. Vous en êtes les seuls responsables. Si au lieu de vous opposer à l’autorité et au règlement, vous vous contentiez de le respecter, je ne serai pas obliger de sévir.

    « Si vous ne vous obstiniez pas à transformer cette école en prison, je ne serais pas obligé de m’opposer au règlement et à votre autorité. » rétorqua Kaysa sur un ton narquois

    Hikkins soupira visiblement dépitée devant l’ignorance et la bêtise de cette enfant qui ne connaissait rien à la vie et qui prenait juste un malin plaisir à jouer les fortes tètes pour impressionner la galerie. En tout cas, c’est ainsi que Kaysa interprétait l’expression sur le visage de la directrice.

    - Ca suffit Potter. Votre numéro a assez duré ! Vous prenez mes menaces à la légère, je vais vous prouver que je ne suis pas personne à plaisanter ! Alors retournez immédiatement à votre place ou je vous vire de cette école. Poudlard n’a pas besoin d’élément perturbateur dans votre genre ! S’agaça la directrice

    « Oh mais je vous en prie, faites moi donc ce plaisir… j’aurai au moins la satisfaction de plus voir votre tête de vieille harpie chaque matin au petit déjeuner ! » contre attaqua Kaysa sans se départir de son arrogance « Je vais même vous simplifier la tache, en vous donnant une bonne raison de me virer… vous voulez à tout prix trouver les organisateurs de la fête ? Vous l’avez devant vous. J’ai tout organisé, tout planifié depuis le moment où vous avez annoncé qu’il n’y aurait pas de bal car je trouvais ça injuste ! Plus besoin de persécuter les élèves de cette école avec vos menaces, vous avez votre coupable. »

    - Rien de bien étonnant, mais ne me prenait pas pour une idiote. Vous n’étiez pas seule à organiser tout ça ! Vous êtes un groupe et je veux savoir qui d’autres en fat partie !

    Elle sentit un certain nombre de regard sur elle, mais surtout celui de ses amis, celui d’Alex et de Nina sur elle. Elle pouvait facilement lire l’incompréhension dans leurs yeux comme dans ceux de Cassandra.

    Elle afficha une expression faussement vexé face à la remarque d’Hikkins.

    « Désolé de vous décevoir mais il n’y a pas de groupe de rebelle ou s’il y en a un, je n’en fais pas partie. Je fais cavalier seule depuis le début de l’année… j’ai juste changé de tactique mais j’ai toujours agi seul. Ils sont beaucoup à avoir participé au bal que j’ai organisé mais aucun d’eux ne m’a aidé. Je suis l’unique responsable… et j’assumerai les conséquences de mes actes. Vous vouliez des noms, vous avez le seul qui mérite une sanction pour s’être opposé à votre autorité … ce dont je suis particulièrement fière. Cette fête était mon plus bel exploit je dois l’avouer. »

    Hikkins sembla réfléchir, en proie à un dilemme se contenter de Kaysa ou attendre que d’autres se dénoncent. Elle sembla finalement que toute cette histoire avait assez duré, et qu’elle aurait largement le temps de se débarrasser des autres troubles faits plus tard. Elle avait un de leurs membres. De quoi les déstabiliser… Elle hocha finalement la tête.

    - Très bien. Rusard préparait les valises de Kaysa Potter. J’espère que le cas de votre camarade vous servira de leçon. Mes menaces ne sont pas à prendre à la légère. Et le prochain qui s’amuse à s’opposer au règlement de cette école suivra le même chemin que Miss Potter.

    Kaysa leva les yeux au ciel. Mais bien sur, si elle n’avait pas décidé de quitter Poudlard, Hikkins aurait toujours pu attendre pour avoir son coupable.

    « L’espoir fait vivre parait il… ne prenait pas trop vos aises dans votre fauteuil de directrice, mon petit doigt me dit que vous n’y resterez pas longtemps Hikkins » fit remarquer Kaysa

    - On va finir cette conversation dans mon bureau Potter, professeur McGonagall, si vous voulez bien nous suivre. Il s’agit d’une élève de votre maison… 

    Cette dernière hocha brièvement la tête avant de se lever de sa table et suivre la directrice et Kaysa qui sortait de la grande salle, suivi par un grand nombre de regards. Elle croisa celui d’Eden et Iris mais esquiva volontairement Alex, Nina, Cassandra ou Stacy.



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU COEUR DE L'ACTION :: ♣ Retourneur de Temps :: Flashbacks :: Flashbacks de Kaysa Potter-
Sauter vers: