RSS
RSS



 


 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 3 :: Salon de l'orientation Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Moi j'ai un rêve *-* • Jesse-Rose

avatar
Invité
Invité
Mer 27 Nov - 16:12
Invité


Je veux faire de ma passion un métier !
Le salon de l’orientation, elle avait été enchantée quand elle en avait entendu parler la veille du fait qu’elle verrait très certainement sa mère. Elle avait besoin de la voir et elle irait donc faire un tour durant l’après-midi à travers les classes pour voir si elle était là. Mais avant cela, elle voulait voir les représentants du Quidditch car c’était dans quoi elle voulait être après la fin de sa septième année, être joueuse de Quidditch professionnelle. Le Quidditch, c’était plus qu’une passion pour elle ! En même temps, c’était tout ce qui lui restait … ou presque. A un moment, elle avait voulu être photographe professionnelle, pour la Gazette du Sorcier peut-être ? Ou avoir sa propre galerie. Elle ne savait pas trop. Mais ce qui importé maintenant, c’est qu’elle voulait devenir joueuse de Quidditch professionnelle, enfin, elle l’envisageait. La rouquine s’était endormie, impatiente d’être le lendemain.

La matinée était passée avec lenteur à son regard tellement elle avait hâte d’y être, en plus de pouvoir se renseigner sur le métier de joueur de Quidditch professionnelle, elle aurait peut-être l’occasion de voir des connaissances ? Sait-on jamais, peut-être qu’elle verrait Katlyna qui s’était un peu occupée d’elle quand elle était hospitalisée à Saint-Mangouste ? Ou bien, peut-être son parrain Grey, qu’elle n’avait pas vu depuis longtemps ? Il était journaliste si elle se souvenait bien. Mais elle était sûre de trouver cette après-midi, sa mère. La septième année avait décidé d’aller voir l’écrivaine vers la fin, en dernier, le meilleur pour la fin hein ? Lors du déjeuner, elle avait jeté un bref coup d’œil du côté de la table des loup-garou où elle avait pu apercevoir son frère jumeau, Duncan, elle lui avait adressé un petit sourire complice, puis elle avait vu Liam et l’avait salué de la main, un sourire radieux sur ses lèvres à présent. Ce jour-là, la rouquine mangea avec appétit, mais restant tout de même dans son coin, ne parlant pas beaucoup.

La jeune métamorphomage écouta avec attention l’annonce qui fut passé à quatorze heures puis fila jusqu’aux salles de classes. Là, elle passa devant toutes les salles de classes, y jetant un bref coup d’œil. Elle fut contente de voir qu’il y avait bien Katlyna, ainsi que Grey et sa mère. Mais elle avançait d’un pas rapide et vif, voulant arriver dans les premiers, voir la première dans la salle de classe. Une fois arriver à destination, elle hésita un bref instant, ça devait être dû au trac, un truc comme ça, puis elle rentra dans la salle de cours. La septième année jeta un bref coup d’œil et put remarquer qu’il y avait là Harry, une connaissance et une autre joueuse. La Serdaigle préféra aller vers la jeune femme au lieu de vers Harry, elle n’avait rien contre lui, mais elle préférait aller vers quelqu’un qu’elle ne connaissait pas, allez savoir pourquoi :

« Eumh … bonjour. Je m’appelle Joyce Weather, je suis en septième année à Serdaigle. »

Puis elle se tut brusquement, ne sachant que dire, que rajouter. Elle se sentait ridicule, plantait là, silencieuse, attendant une réponse de la Greenwood, elle affichait un petit sourire sur ses lèvres, se retenant de se remettre à maltraiter ses ongles à cause de sa nervosité.


© night sky.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 3914
Célébrité sur l'avatar : Candice Accola
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Déc - 1:03
    Jesse-Rose avait été envoyé au salon de l'Orientation. Pour une fois depuis des mois elle allait reprendre le chemin du bien ; être une élève, être une fille de son âge, une joueuse de Quidditch qui vendait du rêve. Oui. Aujourd'hui elle n'aurait pas à porter du noir, elle pouvait sortir avec un jeans et le t-shirt de son équipe, pas de missions, pas de morts : juste motiver les élèves à devenir des joueurs de Quidditch. Le seul problème dans cette journée ? Elle allait devoir affronté Harry, ils ne s'étaient pas reparler depuis le terrible événement dans les sous bassement d'une cave. Est-ce que Bellatrix avait comprit le micmac que sa protégée avait fait pour protéger Ron et Harry ? Peut-être. Dans tous les cas, elle n'avait pas encore eut vent des conséquences. Revenir à Poudlard était quelque chose de terrifiant. Certes ce n'était pas son école, elle n'était donc pas plus touchée que ça par sa destruction mais tout de même. Des images lui revenaient en mémoire tandis qu'elle traversait la lourde porte. Elle se revoyait il y à un an et demi, avec sa malle au couleur de Durmstrang, son uniforme noir et rouge : elle voulait tout de suite marquer son territoire. Jessie ne faisait pas partie de cette école, cela n'a pas changé. Elle est, restera pour toujours une élève de Durmstrang, la meilleure durant ses années d'études. Poudlard l'avait rendu faible à ses yeux, elle avait apprit à aimer, à détester comme jamais ! Elle avait complètement aliéné le faite qu'elle était maître de ses émotions pour tomber successivement sous le charme de Nathaniel, du vil Aaron et d'Harry, sans oublier Drago. Maintenant, elle avait prit l'habitude de jouer avec son alliance qui ne la quittait jamais. Son père n'était plus de ce monde, mais elle allait respecter ses dernières volontés à défaut de lui avoir laissé la vie sauve. Le goût du sang était encore dans sa bouche, la texture des fibres sur sa langue... Elle serait à jamais hanté par ce souvenir mené à bien par sa double personnalité diabolique. Heureusement, cette dernière ne semblait pas être d'humeur à sortir.
    Jesse-Rose arriva avant tout le monde, elle n'avait pas envie de croiser d'anciens professeurs, des aurors et tout le bataclan. Non. Elle voulait parler de son sport et repartir comme elle était venue. Elle avait apporté ses balais, mais également des souaffles et ses précieuses battes. Elle n'en avait pas encore parler à Harry, mais elle espérait pouvoir faire une démo. Lui parler... Voilà qui lui paressait impossible, néanmoins ils étaient ici pour donner envie aux élèves non ? Quoi de mieux que de montrer en quelques mois d’entraînement d'intensif ce qu'ils pourront faire. Elle arriva dans le hall, elle laissa un frisson parcourir son échine, ferma les yeux pour inspirer longuement avant de reprendre la marche. Elle avait eut ce besoin indescriptible de voir la salle de nouveau en ordre. Pour chasser les mauvais souvenirs. Elle se dirigea vers la salle réservé pour le Quidditch, une classe en l'honneur des tornades. Peu d'élèves de Poudlard rentrait dans une équipe de Quidditch juste après leur septième année dans cette école. Beaucoup faisaient des études, Jessie n'avait pas le temps pour les études contrairement à Drago. Elle devait se trouver une couverture stable, où elle pouvait rentrer dans les hautes sphères plus rapidement n'ayant pas trouvé encore sa place chez les mangemorts. Les battes installés, elle en garda une dans sa main : c'était un élément stable, un élément qu'elle affectionnait et puisqu'elle ne pouvait pas utiliser sa baguette, c'était une excellente façon de garder une arme sur elle.

    Les élèves défilaient, Jesse-Rose était dans son élément. Souriante, avec son charme naturelle, beaucoup de jeunes élèves féminines venait lui poser tout un tas de question. Elle répétait le même discours, ses années à Durmstranng -ce qui en choqua certaines qui tournèrent tout simplement les talons en l'accusant d'être une mangemorte- mais également son année à Poudlard où elle était gardienne des Serpentards. Harry était là aussi, elle ne lui avait pas encore adressé la parole, elle n'osait pas, elle était honteuse à vrai dire... C'est une jeune élève rousse qui la sortit de sa torpeur. Arborant son sourire accueillant, elle s'installa sur la table pour faire face à élève, croisa ses bras.

    « Jesse-Rose Greenwood, batteur des Tornades et ancienne Serpentard. Je suppose que tu viens me voir pour devenir une joueuse de Quidditch n'est-ce pas ? » Prendre les devants, être avenante, être humaine tout simplement. « Tu fais partie de l'équipe de Quidditch de Serdaigle ? Tu as un poste de prédilection ou tu ne sais pas encore où se trouve ta place sur le terrain ? »


I'm the dark messiah


☠️ In the blackest moments of a dying world


Rest now, my child. The day is over, the sun will shine, when morning comes. But now it is dark and the world is at peace. So let your eyes rest and sleep @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 13 Jan - 23:07
Invité


Je veux faire de ma passion un métier !
Le Quidditch avait toujours été une passion pour Joyce, plus qu’un hobby une passion. Certes, elle était une sorcière qui comme tout le monde aimait le Quidditch, mais elle, c’était plus que ça. Il y avait bien sûr des exceptions à la règle, elle n’en doutait pas un seul instant, il devait bien y avoir des sorciers à travers le monde qui n’apprécié pas ce jeu célèbre qu’était le Quidditch. Mais elle, elle l’adorait. Aller à la finale de la Coupe du Monde de Quidditch avait été presque comme une révélation pour elle, elle avait compris en voyant ces personnes volaient dans le Stade que le Quidditch comptait beaucoup plus qu’elle n’aurait pu l’imaginer pour elle. Elle avait été extrêmement heureuse de faire partie de l’équipe de Quidditch de sa maison pendant toutes ces années et elle espérait pouvoir continuer à jouer après sa fin de scolarité à Poudlard. C’est pour ça qu’elle était venue ici aujourd’hui et qu’elle n’était donc pas allée ailleurs. Certes, elle irait voir d’autres personnes, elle avait vu qu’il y avait Grey, son parrain et elle savait que sa  mère était là. Elle irait les voir tous les deux, pour au moins leur dire bonjour et savoir comment ils allaient tout deux.

Elle était donc plantée là devant la jeune femme, peu sûre d’elle, ne sachant pas trop quoi dire ou rajouter à sa minuscule présentation, attendant que la bonde lui réponde et c’est ce qu’elle fit. La jeune métamorphomage l’écouta lui poser des questions en silence, affichant un tout petit sourire, peu sure d’elle, mais ce n’était que le début de ce qui était censé être une sorte d’entretien pour son avenir prochain. Quand la femme eut fini de parler, Joyce se dépêcha de lui répondre :

« Oui c’est bien pour ça que je suis venue vous voir même si ce n’est pas pour le même poste que vous avez. Je suis bien dans l’équipe de ma maison en tant qu’attrapeuse et je suis à ce poste depuis plusieurs années maintenant et je souhaiterais continuer à ce poste si possible … »

Elle ne savait toujours pas trop quoi rajouter. Mais son cerveau carburait pour trouver quoi dire, car en arrivant, elle avait des questions à poser, mais une fois qu’elle avait ouvert la bouche pour se présenter tout était parti de sa tête et elle avait donc tout oublié. Un peu le trac peut-être ? Ah si ! Elle se souvenait d’au moins l’une des questions qu’elle voulait poser. Ainsi donc, ni une ni deux, elle ouvrit de nouveau la bouche et la bleue et bronze fit entendre sa voix dans la salle de classe :

« Eumh … voilà … je me suis un peu renseignée. Et j’ai vu qu’on pouvait faire des études dans le Quidditch. Est-il plus préférable selon vous de faire des études ou faut-il mieux postuler tout de suite dans une équipe, même si je me doutes bien qu’en général, toutes les équipes sont déjà complètes … »

Cela ne la gênait pas de parler à une ancienne Serpentard, son amie d’enfance Anastassia Dezrodnova était elle aussi à Serpentard et cela ne les avaient pas empêché de rester amie malgré la différence de maison et le jugement qu’on pouvait se faire des Serpentard. En même temps, elle s’en fichait littéralement qu’Anastassia soit à Serpentard ou dans une autre maison, ça ne changerait en rien les souvenirs des bons moments passer ensemble. Et puis, au fil des années qui s’étaient écoulées elles étaient toujours restées aussi amies et complices que lorsqu’elles étaient enfants. Ce qui prouvait bien qu’être de maison différente ne pouvait pas forcément affecter les amitiés entre personne non ? En tout cas, dans le cas de la Weather, c’était le cas. Ouvrant la bouche la septième année à Serdaigle fit entendre sa voix :

« Comment ça se passe quand on veut rentrer dans une équipe ? Comment ça s’est passé pour vous ? »

Est-ce que cela se passait comme ça c’était passé pour elle quand elle avait voulu rentrer dans l’équipe de Quidditch de Serdaigle ou cela se passait autrement ? Que prenait-on en compte ? Elle se doutait vient qu’elle aurait de la compétition mais déjà, il fallait qu’elle est des réponses à ses questions, espérant que celle-ci ne partent pas avant qu’elle n’ait eu le temps de les prononcer car cela serait bien embêtant, Joyce n’aurait certainement pas d’autres chances de pouvoir poser ses questions. Si elle devait préparer de futur études après ses cours à Poudlard, elle espérait quand même que cet été, elle serait un peu tranquille. Elle aimerait bien proposer à sa mère de voyager toutes les deux, un peu pour se retrouver seule à seule avec elle et retrouver leur complicité d’antan qu’elle avait perdu pendant la Nuit Rouge.

Mais avant d’aller voir sa mère, elle irait voir Grey, il fallait qu’elle le voit depuis le temps qu’ils ne s’étaient pas vu. Elle savait que Duncan l’avait déjà rencontré il y a quelques temps à Pré-au-Lard, il lui en avait parlé. Mais elle voulait le rencontrer à son tour et pouvoir lui parler et avoir des explications de vive voix face à son absence même s’il se manifestait par quelques cartes envoyaient au moment des fêtes, sans émotion. Oui, il fallait qu’elle le voit et qu’elle ne perde pas l’occasion d’aller voir sa mère, pour une fois qu’elle pouvait la voir alors qu’elle était censée avoir cours !


© night sky.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 3914
Célébrité sur l'avatar : Candice Accola
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 31 Jan - 21:35
Jesse-Rose regardait cette jeune élève de ses yeux azur. Lui répondre de façon cordiale était la moindre des choses. Elle n’était plus une Serpentarde et quand bien même ce serait encore le cas, elle n’avait prêté attention à cette histoire de maison. Durmstrang oblige, elle était bien plus intelligente que cela pour s’abaisser à ces guerres. En entendant la jeune demoiselle la vouvoyer, un immense sourire dévoila ses dents blanches :

« Tu peux me tutoyer un, je ne pense pas être si vielle que cela et je ne suis pas encore mariée. »
Voilà de quoi détendre l’atmosphère, car elle sentait la Serdaigle un peu stressée par cette discussion qui était importante pour son avenir. « Harry est attrapeur dans mon équipe, mais cela n’empêche pas que je peux t’aiguiller après tout : l’esprit d’équipe se travaille avant tout en dehors du terrain. »

Jessie croisa ses bras et se redressa un peu pour savoir sur la table qui avait été mise à disposition. Elle vit la demoiselle ouvrir la bouche, la refermer sans qu’aucun son ne sorte ce qui fit sourire le batteur. Elle était mignonne. La question qu’elle posa était on ne peut plus pertinente, en revanche la sorcière plus âgée n’avait pas de réponse à donner à la belle. Elle passa donc sa main sous son menton pour le caresser doucement. Après quelques secondes de silence, elle reprit la parole.

« C‘est vraiment comme tu le sens, si tu veux faire des études de Quidditch tu auras beaucoup de théorie, surtout en première année, tu vas enfourcher un balai en deuxième voir troisième. Si tu passés par une université, des recruteurs pourront te remarquer et ainsi t’assurer une place dans l’équipe si tu es assez bonne. En revanche, si après tes études tu n’es pas prise tu peux tout de même postuler. Tous les ans certaines équipes renouvellent leur effectif, tu as donc toujours une chance. » Elle croisa de nouveau ses bras avant de regarder dans les yeux l’élève : « Je ne sais pas si tu es au courant, mais je ne suis pas de Poudlard. J’ai passé la plus parts de mes années à Durmstrang. Il se trouve que mon professeur-la-bas est devenu recruteurs des tornades. Dès ma sortie il m’a donc offert un poste. Si tu ne fais pas d’école, c’est moitié, moitié : tu dois être douée et tu dois avoir des contacts. Comme dans tous les domaines aujourd’hui. »

Ne voulant pas effrayée la Serdaigle, elle se releva pour poser ses pieds au sol.

« Mais tu as toutes tes chances même si personne ne peut te pistonner. La clé pour réussir c’est d’être original dans ta façon de voler. La différence de réside pas dans tes aptitudes de Quidditch, c’est ta technique de vol qui va faire pencher la balance. »

Jesse-Rose avait eu la chance incroyable d’avoir le prince de Poudlard auprès d’elle pour lui apprendre les techniques compliques qui font d’elle aujourd’hui un de espoirs de sa génération. Elle se dirigea vers ses affaires, attrapa son balais et mit ses gants :

« Je ne sais pas toi, mais je me sens un peu à l’étroit ici ! Que dirais-tu de me montrer tes talents ? »



I'm the dark messiah


☠️ In the blackest moments of a dying world


Rest now, my child. The day is over, the sun will shine, when morning comes. But now it is dark and the world is at peace. So let your eyes rest and sleep @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 19 Fév - 0:54
Invité


Je veux faire de ma passion un métier !
C’est vrai qu’elle aurait pu opter d’aller voir Harry, vu qu’il était attrapeur et qu’elle se destinait elle-même à être attrapeuse. Mais il était déjà occupé avec d’autres élèves et faire de nouvelles rencontres ne pourraient lui être que bénéfique. Sauf que voilà, elle ne connaissait pas la personne en face d’elle, mise à part qu’elle savait à quel poste elle jouait, elle ne connaissait pas grand-chose. Et puis, elle avait opté pour le vouvoiement vu qu’elle ne la connaissait pas et qu’elle ne se permettrait pas de la tutoyer vu qu’elle n’était pas proche. Pourtant, Jesse-Rose lui indiqua qu’elle pouvait la tutoyer, prétextant n’était pas si vieille que ça et qu’elle n’était pas encore mariée, ce qui arracha à la jeune métamorphomage un petit sourire en coin amusé tout en faisant un petit signe de tête affirmatif pour lui montrer qu’elle avait assimiler sa demande et qu’elle l’acceptait. Elle la laissa finir de parler, l’écoutant lui parler du fait qu’Harry était attrapeur mais qu’elle pouvait tout de même l’aiguiller.

La jeune bleue et bronze enfonça ses mains dans les poches de sa veste attendant que la jeune femme en face d’elle réponde aux quelques questions qu’elle venait de lui poser. Elle était tout de même là pour avoir des renseignements sur cette filière qu’était le Quidditch et savoir si finalement, elle allait vouloir continuer dans son rêve ou changer d’idées de métier. Joyce l’écouta avec attention, le problème avec la réponse qu’elle lui fournit, c’est que cela la faisait hésiter encore plus. Continuer les études et se lancer dans des études dans le Quidditch ou essayer de se faire recruter. Elle penchait plus sur la première option, n’ayant pas de contact dans le Quidditch. Elle n’avait que sa mère qui était une botaniste et une écrivaine reconnue dans le monde des sorciers et son père qui travaillait au Ministère. Elle baissa son regard un bref instant sur le sol avant de le relever et de le planter dans celui de la Greenwood :

« Non, je ne savais pas … je n’ai pas de contact … et je ne pense pas que ma mère pourra m’aider à ce niveau là … » dit-elle dans un soupire

Elle fut quelque peu rassurée par la jeune femme qui lui annonça en posant les pieds à terre qui lui dit qu’elle avait tout de même toute ses chances même si elle n’avait personne pour la pistonner ce qui fit légèrement sourire la Weather, nettement plus rassurée. Elle l’écouta finir sa phrase, la technique de vol pouvait lui décrocher une place dans une équipe. Mais il fallait que sa technique plaise … elle se connaissait, elle ne changerait pas sa façon de voler pour plaire, on la prendrait comme elle. Même si … elle acceptait volontiers des conseils pour s’améliorer :

« Euh … d’accord, mais il faudrait déjà que je passe par mon dortoir pour que j’aille récupérer mon balai et de quoi m’équiper pour voler. Vous … tu veux bien m’accompagner s’il te plait ? Sinon je risque d’avoir des ennuis si on me prend à y aller. On est pas censé y aller cette aprem … »

Sans vraiment attendre de réponse, elle fit volte-face et partit d’un pas rapide et vide. Contente de pouvoir avoir la possibilité de voler. Ne jetant pas un regard en arrière pour voir si la femme la suivait elle se dirigea sans un mot vers la Tour des Serdaigles, un petit sourire heureux aux lèvres. Une fois arrivée devant le heurtoir, elle répondit avec facilité à l’énigme qui lui posa et juste avant d’entrée prononça quelques mots :

« Je vais être rapide, attends-moi ici. »

Et sans rajouter un mot de plus, elle s’engouffra dans sa salle commune. Quelques minutes plus tard, elle réapparaissait auprès de Jesse-Rose, avec ses affaires et son balai, toujours son sourire aux lèvres. Elle prononça un « On y va ? » puis reprit sa marche. Direction, le stade de Quidditch. Pendant tout le trajet, elle ne prononça pas un mot, gardant simplement son sourire sur ses lèvres. Pourtant, elle stressait au fur et à mesure que ses pas la rapprochaient du stade. Et si sa façon de voler n’allait pas ? Et si Jesse-Rose lui disait qu’au final elle n’avait aucune chance ? Elle essayait tant bien que mal de ne montrer aucun signe de son stress grandissant. Une fois arrivée à destination, elle enfila rapidement sa tenue pour voler. Pas question qu’elle vole dans l’accoutrement dans lequel elle était, une fois fait, elle resta silencieuse, se mordillant nerveusement la lèvre inférieur, ne sachant quoi faire ou quoi dire, elle attendait que Jesse-Rose lui dise ce qu’elle devait faire.


© night sky.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 3914
Célébrité sur l'avatar : Candice Accola
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 2 Juil - 0:25
Ce forum d'orientation permettait à la demoiselle d'échapper au poids de la culpabilité, des remords, mais également des mangemorts. Oui. Pour une fois depuis longtemps : il n'y avait aucun servant des ténèbres autour d'elle. Cette simple liberté lui permettait de respirer. Jesse-Rose savourant chaque moment, fut ravie de voir qu'une jeune élève des Serdaigle désire rejoindre les rangs des joueurs professionnels. Il était toujours bon d'avoir de nouvelles têtes. Qui aurait cru qu'en si peu de temps, elle serait venue aussi populaire dans le coeur des fans de Quidditch ? Qui pourrait croire que, sous les couleurs de son uniforme, se cachait une terrible vérité. Elle était une meurtrière avide de sang, de massacre, éduqué et conditionné pour être un parfait soldat du seigneur Voldemort. Heureuse de voir qu'elle avait réussi à décoincer la demoiselle en face d'elle, Jesse-Rose tenta d'orienter Heather du mieux qu'elle pouvait. Jamais elle n'était passé par l'université de Quidditch. On ne pouvait pas apprendre en classe quelque chose qui se jouait en plein air. De plus, elle avait eu un entraîneur exemplaire dans ses jeunes années ainsi qu'un professeur particulier : de ce fait elle n'avait pas vu l'utilité de perdre son temps à suivre un cursus universitaire. Pourtant, elle ne voulait pas décourager la Serdaigle de cette voie. Après tout, l'université permettait de forger le caractère, d'apprendre une autre facette de la vie en communauté. Drago semblait ravit de ses cours et de son univers scolaire. Se rendant compte alors que la demoiselle soupira en affirmant qu'elle n'avait pas de contact, Jesse-Rose lui fit un sourire pour lui remonter le moral :

« Eh bien maintenant tu m'as. Je serai ravie de te sponsoriser au moment voulut pour te faire rentrer dans une équipe. Si je continue dans cette voie, si mon étoile ne me tourne pas le dos : j'espère me faire un nom. De ce fait, je pourrais t'aider ou bien te mettre en contact avec mon entraîneur. »

Les contacts ne devaient pas être un problème pour réaliser un rêve. Jesse-Rose avait eu de la chance. Ne serait-ce qu'un peu. Après tout ce qu'elle avait traversé, elle accueillait la moindre opportunité à bras ouverts. Décidant de prendre l'air, elle alla cherché son balais, fit un signe de tête à Harry avant de suivre la demoiselle qui devait aller dans les dortoirs chercher son équipement. Portant les couleurs de son équipe, Jessie s'était préparée au cas où elle aurait à faire une démonstration. De plus, elle aimerait avant de quitter le château voler autour du château. Elle ne savait pas si elle aurait le droit, mais elle le ferait qu'importe les interdits. La vie était trop courte pour se laisser dicter par des règles. Sa bonne conduite était régie par le Lord et Bryan. Rien de plus, rien de moins. Joyce semblait excitée par cet entraînement ce qui fit sourire Jesse-Rose qui la suivait, un sourire accroché à ses lèvres. Une fois devant le tableau, elle laissa Joyce solutionner la devinette avant d'accepter de l'attendre à l'extérieur. Elle préférait les geôles de toute façon. Serpentard un jour, Serpentard toujours. Une fois prête, la demoiselle mena la marche jusqu'au terrain. Elle semblait enthousiaste et désireuse de faire ses preuves. Des qualités importantes selon la blonde. Après tout, il fallait être passionné pour pouvoir faire du Quidditch un métier. Ce n'était pas donné à tout le monde. Le terrain avait toujours été en proie au vent. Ce dernier frappa le visage de Jessie qui ferma durant quelques instants ses yeux. Elle se tourna vers Joyce avant de demander :

« Tu voudrais donc être attrapeuse ? » Elle grimpa sur son balai, avant de défier l'élève : « Alors, attrape-moi. N'oublie jamais : un Vif d'Or est une chose vivante, il te fera faire les pires pirouettes pour ne pas se faire attraper. »

Puis, sans en dire plus, elle décolla rapidement pour filer au gré du vent et prendre de la hauteur. Jesse-Rose regardait derrière elle tout de même si Joyce arrivait à suivre. Nulle doute qu'elle pouvait le faire. Elle devait juste croire en elle. Variant sa vitesse, son angle de vol, volant la tête en bas, zigzaguant dans les airs et bien plus encore : l'ancienne serpentard mettait en pratique les leçons de son fiancé. Après tout, il lui avait appris beaucoup de choses. La princesse de Durmstrang et le prince de Poudlard volant ensemble. Quoi de plus idyllique. Si l'élève arrivait à suivre, à la rattraper : alors il ne faisait aucun doute que sa place était dans une université de Quidditch ou bien dans une équipe professionnelle. Changement brutalement sa trajectoire, elle frôla Joyce pour voir si elle allait la toucher. Décidant de ne pas s'aventurer trop loin, elle reprit le chemin du terrain de Quidditch. Jesse-Rose vola à une vitesse plus raisonnable et se tourna pour chercher l'élève du regard. Elle espérait ne pas avoir trop poussé l'entraînement. Diable pourtant que c'était bon... Elle attendit que la Serdaigle soit à sa hauteur pour dire en souriant :

« Alors, quelles sont tes impressions ? Voler à pleine vitesse comme ça ? Ce n'est pas mal du tout pour une fille de ton âge ! Je pense que tu as toutes tes chances sincèrement. »


I'm the dark messiah


☠️ In the blackest moments of a dying world


Rest now, my child. The day is over, the sun will shine, when morning comes. But now it is dark and the world is at peace. So let your eyes rest and sleep @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 8 Aoû - 5:02
Invité


Je veux faire de ma passion un métier !



Choisir ce qu’on veut faire plus tard est crucial au vu de l’année dans laquelle était Joyce. Septième année. Dernière année à Poudlard et puis bonjour le monde adulte, le travail ou continuer sur des études ? Un dur choix à faire ! Mais tellement important. Il ne fallait pas qu’elle se rate ! Alors ce salon de l’orientation était comme une bénédiction pour la miss Weather. Elle avait déjà en tête de s’orienter vers le Quidditch, voler lui faisait du bien, elle se sentait mieux dans les airs, plus libre. Le Quidditch était plus qu’une passion pour elle. Elle était attrapeuse dans l’équipe de sa maison depuis à présent plusieurs années et s’en vouloir se vanter, elle s’en sortait plutôt bien à son poste. En même temps on ne l’aurait pas gardé dans l’équipe si on n’avait pas trouvé mieux qu’elle parmi les Serdaigles ! Ce qui faisait qu’au fond elle en requerrait une certaine fierté. Ce qui la démoralisa un peu ce fut quand elle apprit qu’il lui fallait des contacts dans le milieu. Certes elle s’en doutait que pour arriver à s’intégrer dans un milieu tel que le Quidditch il fallait des contacts mais se l’entendre dire ça démoralisait. Sa mère était une botaniste et écrivaine connue mais ça n’avait rien avoir avec ce sport. Alors pour ce qui était des contacts … elle avait bien Harry avec qui elle interagissait via des lettres et des rencontres plus ou moins fréquentes mais elle préférait le considérer comme un ami que comme quelqu’un qui pourrait l’aider. Et puis il était attrapeur ! Certes ça pourrait être un plus mais imaginez s’ils voulaient intégrer tous les deux la même équipe ! Non non ! La jeune métamorphomage préférait se dire qu’il n’était qu’un ami et rien de plus. Mais un sourire apparut sur les lèvres de la bleu et bronze quand elle entendit sa vis-à-vis qu’elle l’avait à présent, la miss Weather sentit le rouge monter à ses joues et elle baissa légèrement la tête pour le cacher :

« Merci … oui je veux que tu me mettes en contact avec ton entraîneur le moment venu. »

Mon dieu ! Mais quelle opportunité qui s’offrait à elle ! Duncan n’allait pas en revenir quand elle allait le lui dire. Quand elle aurait passé ses ASPIC, elle aurait bien plus de chances, bien plus de facilité dans le milieu dans lequel elle voulait évoluer. Joyce n’arrivait pas à le croire, elle avait l’impression de vivre pendant quelques instants un rêve éveillé ! Après, il faudrait espérer que son style de jeu soit apprécié par les recruteurs et qu’elle soit suffisamment douer pour intégrer une équipe professionnelle. Car le Quidditch à Poudlard n’était pas vraiment le même par rapport à celui du Quidditch professionnel. Le Quidditch à Poudlard c’était entre maisons, entre élèves on était avec ceux qu’on côtoyait tous les jours, ceux de son équipe comme ses adversaires. Certes, ça mettait le pied à l’étrier mais il lui faudrait travailler bien plus pour s’améliorer même si elle s’en sortait déjà très bien en tant qu’attrapeuse des Serdaigles ! Oui, elle ne se faisait pas d’illusions sur ce point, elle était douée mais être douée ne suffisait pas, il fallait travailler encore et toujours pour faire en sorte que son niveau soit au plus haut. Mais elle se savait tout à fait capable d’y arriver et peut-être qu’un jour Joyce jouerait lors d’une finale de Coupe du Monde de Quidditch et ferait gagner la Coupe à son équipe ? Oui peut-être que cela arriverait … c’était un rêve qui, elle l’espérait, fut atteignable.

Voler ? Là ? Maintenant ? Tout de suite ! Bien sûr ! Joyce était toujours partante pour aller voler. Voler la faisait sentir bien et ses soucis s’éloigner d’elle et de son esprit le temps qu’elle était dans les airs. Mais avant de pouvoir le faire la septième année devait aller récupérer ses affaires dans son dortoir, la jeune aiglonne planta donc là la joueuse de Quidditch en allant chercher dans la Tour tout ce qui lui fallait pour voler. Bien sûr, elle se dépêcha. Hors de question de perdre du temps ! Une fois de retour auprès de la Greenwood elle marcha d’un pas rapide jusqu’au terrain de Quidditch, rayonnante. Oui, elle voulait être attrapeuse ! Quand elle avait postulé pour être à ce poste si important c’était plus pour un passe-temps, en faites, elle y était allée parce qu’on lui avait poussé, quand elle avait attrapé le vif d’or lors du recrutement elle s’était dit que d’autres avaient dû faire mieux qu’elle et qu’elle n’avait aucune chance. Et puis, on l’avait pris dans l’équipe et depuis elle n’en était plus partie. Oh ! La septième année n’avait même pas eu le temps de réagir que la mangemorte avait décollé, sans attendre une seule seconde la jumelle de Duncan décolla, partant à la poursuite de la sorcière. Elle était totalement concentrée, comme lorsqu’elle était dans un match ou comme dans un entraînement. En faites, à chaque fois qu’elle était sur son balai à devoir poursuivre un vif d’or, elle était concentrée.

Elle réussit à la rattraper à plusieurs reprises mais comme pour un vif d’or la bleue et bronze n’arrivait pas à attraper ou toucher du premier coup. Ça aurait été trop beau pour être vrai ! Mais elle allait toucher Jesse-Rose ! Oh oui ! Elle allait lui prouver qu’elle avait sa place dans le milieu professionnel, qu’elle pouvait y arriver. Le vent caressait sa peau et agitait ses cheveux, elle aimait sentir cette sensation, ça lui donner le sentiment d’être libre, peut-être pas d’être un oiseau mais bel et bien d’être libre. Et puis, la joueuse professionnelle changea brusquement de direction mais pourtant cela ne prit pas au dépourvu Joyce, car la miss Weather s’attendait à tout comme avec un vif d’or. Et quand Jesse-Rose frôla Joyce, celle-ci tendit le bras et elle crut sans en être vraiment sûre qu’elle avait réussi à la toucher. Bon, la rouquine allait se dire qu’elle avait réussi à toucher la Greenwood même si elle n’en était pas si sûre. Arrivant à la hauteur de la femme, un sourire heureux avait fleurit sur ses lèvres. Elle souriait si peu depuis la Nuit Rouge, depuis la mort de Zaccary, depuis que Duncan était un loup-garou. Mais le Quidditch avait le don de la faire se sentir bien, apaisait le temps d’un vol, jusqu’à ce qu’elle repose les pieds sur le sol et que tout ça lui revienne en plein fouet :

« J’adore ! Si je pouvais je le ferais tous les jours ! » déclara-t-elle d’une voix mêlée d’enthousiasme et d’excitation, l’adrénaline coulait encore dans ses veines et son cœur essayait de reprendre peu à peu un rythme plus normal, plus régulier « J’espère que j’arriverais à percer dans le Quidditch. Merci Jesse-Rose de bien vouloir m’aider … »

Oui, elle le lui avait déjà dit et alors ? C’était toujours mieux que si elle ne le lui avait pas dit ! La rouquine se mit à amorcer une douce descente vers le sol du terrain de Quidditch. Après avoir fini avec la mangemorte elle avait déjà des idées de qui elle allait aller voir. Bon, certes pour ces deux personnes c’étaient loin d’être pour une envie futur de métier, non, c’était juste pour les voir car pour les deux, elle les voyait que très peu et elle avait juste envie de les voir, peut-être aussi prendre des nouvelles seraient bien et aussi parler à sa mère de son rendez-vous avec Jesse-Rose pour son avenir. Peut-être serait-elle contente pour sa fille et qu’elle serait fière ? Peut-être que Joyce arriverait par cet intermédiaire à remonter – à ses yeux – dans l’estime d’Helene ?!


© night sky.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Retour de l'enfer et confessions [PV Jesse-Rose]
» Moi j'ai un rêve *-* • Jesse-Rose
» Jesse Jackson Says U.S. Should Help Haiti
» Jayden Cole vs Jesse Jane
» Contrat d'engagement de Jesse Plant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 3 :: Salon de l'orientation-
Sauter vers: