RSS
RSS



 


 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 3 :: Septembre-octobre 1999 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Que nous réserve cette rencontre? - Heather Sasha

avatar
Invité
Invité
Jeu 16 Avr - 20:51
Invité
J'étais bien décidé à me rendre chez la garce, d'accord, Mina n'apprécierait sûrement pas que je pense à elle comme une garce. Bien qu'elle a aidé ma fiancée à se sortir de cette situation horrible, il n'est pour autant pas question que je devienne son meilleur ami, même pas son ami tout court. Je quittais l'université, marchant plus lentement que d'habitude pour la simple et bonne raison que je n'étais plus tout à fait sûr de vouloir revoir cette femme alors que notre dernière rencontre ne datait que de deux jours. Pourtant, je lui devais beaucoup, elle avait en quelques sortes sauvés mon mariage et avait sauvé ma fiancée. Je n'étais pourtant pas du genre à remercier les gens, mais j'allais faire au mieux pour la remercier et m'excuser un peu de façon détourné. Je décidais de ne pas transplaner pour aller chez elle, il était après tout que 17h et je ne savais pas si elle travaillait, ni même où elle travaillait et quels étaient ses horaires. Je portais toujours une tenue bien sorcière, mais avant d'arriver dans le Londres moldu, je changeais ma cape en un long manteau noir. Bien que peu habitué au monde moldu, j'étais capable de me faire passer pour l'un d'eux si j'y étais forcé. Aujourd'hui, c'était un choix pour ne pas arriver trop rapidement, un peu une obligation en sommes. Je marchais jusqu'au quartier de son amie, retrouvant ma route assez facilement, ayant marché l'autre fois après avoir raccompagné Mina chez son amie. Je me retrouvais devant la porte de son appartement, ayant eu la chance que l'on m'ouvre en bas. J'hésitais un long moment entre sonner ou toquer. Avant de faire quoi que ce soit, je vérifiais que ma chemise noire était bien fermé à l'exception du dernier bouton, puis je levais la main avec une extrême lenteur. Ma main vint cogner contre le bois, sans trop de force, juste assez pour être entendu de l'intérieur.

J'attendis, gardant mon sac d'affaires bien sur mon épaule, tapotant du pied d'impatience. Elle pouvait au moins avoir l'obligeance de me répondre même si ma tête ne lui revenait pas. Je me décidais à toquer une seconde fois avec plus de force. Je tendis l'oreille à l'affût du moindre bruit venant de l'intérieur. C'était une véritable torture pour moi d'être là à attendre devant la porte d'un appartement moldu. Surtout que je ne rêvais que d'utiliser ma baguette pour changer ce manteau afin qu'il retrouve sa forme initiale de cape et de pouvoir rapetisser mon sac de cours et le glisser dans ma poche. N'entendant toujours rien à l'intérieur de l'appartement, je me décidais à sonner cette fois. Je ne sonnais pas de façon brève, laissant plutôt mon doigt appuyer sur ce bouton quelques longues secondes. Je finis par le retirer en me demandant comment Mina faisait pour vivre ici. Peut-être ne faisait elle que survivre. J'entendis des pas à l'intérieur et je fus soulager de voir qu'au moins, il y avait quelqu'un. La porte s'ouvrit quelques secondes plus tard pour me laisser voir la garce. Je passais la porte sans même attendre son accord, j'en profitais avant qu'elle ne tente de me claquer la porte au nez. Je fermais même moi-même la porte après être entré. « Je ne voulais risquer de voir cette porte m'être claqué à la figure. » Annonçais je calmement, expliquant la raison de mon intrusion sans permission sans pour autant m'en excuser. Une manière détournée de ne pas faire d'excuse, puisque je n'étais pas là pour en faire. « Bonjour. J'en ai presque oublié ma politesse. Je ne suis pas venu ici pour t'attaquer ou te faire quoi que ce soit, nous devons parler de Mina. J'espère simplement que tu es Sasha et non Heather. » Dis je mais voyant la lueur dans ses yeux, je pus dire que j'avais bel et bien Sasha en face de moi.

Je sortis ma baguette, changeant mon manteau en ma cape et rétrécissant mon sac avant de le glisser dans ma poche, rangeant ma baguette dans sa poche secrète se trouvant sur ma chemise. Je m'adossais calmement au mur, ne sachant si elle me mettrait à la porte avant de m'écouter ou si elle allait m'inviter à entrer plus en avant. Avant de lui laisser le temps de faire l'une ou l'autre de ces choses, je poursuivis, ne sachant si j'aurais encore l'occasion de prendre la parole par la suite. « Vu ton regard, tu es Sasha. Je dois avouer que je ne t'aime pas beaucoup, que je pense à toi comme une garce. Cependant, je dois reconnaître que je te suis reconnaissant pour ce que tu as fait pour Mina face à son oncle. Alors merci de l'avoir aidé quand elle ne pouvait demander mon aide. Tu es peut-être une garce à mes yeux, mais tu as le mérite d'être une bonne amie pour Mina. » Affirmais je en regardant Sasha dans les yeux. Au moins, elle ne pourrait reprocher mon honnêteté, je pensais sincèrement chacun des mots que j'avais prononcé. Je la fixais longuement, avec insistance même pour voir ce qu'elle allait bien pouvoir me répondre. Mais je me laissais tout de même aller à dire. « J'estime avoir été tout à fait honnête dans mes propos et ne pas avoir tenté de te faire croire que je t'apprécie, même si l'aide dont tu as fait preuve pour Mina te fait remonter dans mon estime. » Finis je afin de pouvoir enfin la laisser parler. J'avais été droit au but, comme ça elle n'avait pas eu l'occasion de me couper et elle pourrait me mettre à la porte si elle le désirait. En même temps, ce ne serait pas étonnant, puisque je l'avais traité de garce, mais si on prenait la globalité, je n'avais pas été que mauvais avec elle. Je ne la quittais pas des yeux, attendant avec impatience sa réponse ou de voir la porte s'ouvrir pour me congédier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 17 Avr - 11:16
Invité




ARCTURUS & SASHA
La vérité peut avoir du bon parfois, comme du mauvais. Mais reconnaitre ses torts est un bon premiers pas, même si cela n’est pas une promesse qu’un deuxième sera fait… Bref, on disait ?



Je revenais d’une réunion des plus ennuyantes à souhait. Certes, cela m’avait permis de finir un peu plus tôt que d’habitude, mais mes nerfs avaient été mis à rude épreuve. Ma tenue était des plus classes, donnant à croire que je sortais du monde sorcier là où ce n’était pas du tout le cas. Je portais une jupe crayon noir qui m’arriver au genou, sage et très classe à la fois. Un chemisier blanc venait la parfaire, étant rentré dans ma jupe, là où mes cheveux bouclés finissait d’afficher une tenue pleine de pouvoir et irréprochable, surtout assortie à mes fins talons. Je n’étais pourtant qu’une simple employée, mais j’allais finir par croire que ma patronne avait des souhaits de me transmettre sa boutique pour partir pour une retraite bien méritée. Allais-je aimer l’idée ? Ça, je n’en étais pas vraiment sure. Je pouvais être dure en affaire, je l’avais prouvé malgré ma main en bande. Cette main était un reste de ma rencontre avec le fiancé de ma meilleure amie deux jours auparavant, une rencontre que j’avais encore en travers de la gorge. Elle n’était pas rentrée ce soir-là, et elle avait de la chance que je lui fasse confiance à elle pour ne pas l’avoir passée sous vérité sérum pour savoir s’il avait abusé d’elle et de son innocence ou pas.

Mina travaillerait tard ce soir, et donc, posant mon sac sur le comptoir de la cuisine, je n’eus pas le temps de respirer que mon portable sonna. Qui pouvait bien venir me faire chier à cette heure ? La question ne valait pas la peine d’être posée quand je vis le nom de mon maniaque du contrôle s’afficher. Soupirant, je n’eus d’autre choix que de répondre en voyant qu’il insista à trois reprises. Il m’agaçait.
« Vous n’abandonnez jamais ? » dis-je dans le bordel qui tenait dans ma main. Je devinai son sourire satisfait à l’autre bout et je fis le choix de m’assoir pour tâcher de me débarrasser de lui. Ce ne fut pas gagné cependant, et s’en suivit alors une conversation presque à sens unique, jusqu’à ce que j’entende frapper à ma porte. Le premier coup fut normal, le second plus insistant, jusqu’à ce qu’un débile reste appuyé sur ma sonnette comme un handicapé. Dorian à l’autre bout n’en pensa pas moins, me demandant ce qui se passait, mais je coupais court. Ne sachant pas qui était là, je ne voulais pas ouvrir avec le téléphone à l’oreille. « Je vous rappellerai peut-être un jour, mais là, c’est pas le moment. Au revoir Mr Rochester. » dis-je avant de raccrocher pour me lever et ranger le truc en le mettant sur silencieux dans mon sac. J’étais sûre qu’il serait capable de rappeler, d’où le mode silencieux. Allant ensuite vers la porte, mes talons claquant sur le carrelage, j’ouvris pour découvrir la pire des surprises : le gros débile ! je n’eus pas le temps de réagir qu’il s’invita sans rien demander et entra dans mon appartement pour refermer lui-même la porte derrière lui.« Je ne voulais risquer de voir cette porte m'être claqué à la figure. » Bon, pour le coup, je ne pouvais pas dire, il avait été intelligent, mais il allait m’expliquer ce qu’il foutait chez moi ? Qu’il ne me dise pas que c’était pour boire le thé et s’assurer que j’allais bien, j’allais m’étouffer en rigolant.« Bonjour. J'en ai presque oublié ma politesse. Je ne suis pas venu ici pour t'attaquer ou te faire quoi que ce soit, nous devons parler de Mina. J'espère simplement que tu es Sasha et non Heather. » Mais c’est qu’il apprend vite quand il veut ! Je dis bien quand il veut car niveau politesse, c’était bien quand ça l’arrangeait. Bon, il voulait parler de Mina ? Ok, pourquoi pas, mais il allait falloir qu’il prenne gare à ses paroles. En tout cas, je ne le foutu pas à la porte d’un coup de baguette, me contentant juste de le regarder droit dans les yeux pour lui montrer qui était là.

« Vu ton regard, tu es Sasha. Je dois avouer que je ne t'aime pas beaucoup, que je pense à toi comme une garce. Cependant, je dois reconnaître que je te suis reconnaissant pour ce que tu as fait pour Mina face à son oncle. Alors merci de l'avoir aidé quand elle ne pouvait demander mon aide. Tu es peut-être une garce à mes yeux, mais tu as le mérite d'être une bonne amie pour Mina. » Waouh… Il avait répété devant son miroir sa leçon pour me la sortir aussi bien ? Le « garce » était bien enregistrer, et au moins, cela avait le mérite d’être franc, chose que j’appréciai. Il reconnaissait aussi mon amitié pour Mina, signe qu’il ne lui avait pas demandé de choisir en voulant tout contrôler. Allais-je finir très surprise aujourd’hui ?« J'estime avoir été tout à fait honnête dans mes propos et ne pas avoir tenté de te faire croire que je t'apprécie, même si l'aide dont tu as fait preuve pour Mina te fait remonter dans mon estime. » J’hochais la tête à ses dernières paroles. Je respirai alors calmement, réfléchissant sans le quitter du regard. Il m’avait insulté, digne grossier personnage qu’il était, mais dans le fond, il avait été plutôt agréable avec moi. Allais-je le lui rendre ?

« J’apprécie ta franchise. Puis-je me permettre de te proposer de s’installer dans le salon plutôt que de rester dans mon entrée ? C’est tout sauf confortable et si on doit parler, je préfère être assise devant un verre. Je t’e propose hein bien entendu en simple courtoisie. Laisse-moi te prévenir que cet endroit est neutre et que j’y refuse toute attaque magique. Si tu veux te battre, faudra sortir. » Je préférai mettre les chose au clair. Pas de duel ici. On était chez moi et c’était mes règles. Je ne disais pas cela pour les voisins, juste un truc auquel je tenais. Le guidant donc dans le salon, je le laissais s’asseoir s’i le voulait sur le canapé, me mettant pour ma part dans un fauteuil après avoir, d’un coup de baguette, fait apparaitre deux verres et plusieurs types de boissons, alcooliser ou non. Il n’avait qu’à se servir et verrait que je ne tenterai pas de l’empoisonner. Pour ma part, d’un second sort, je me servi un verre de vin blanc et j’en bu une gorgée avant de prendre la parole.« Ce que j’ai fait, je l’ai fait pour Mina et non pour toi. Je ne savais même pas qu’elle t’était fiancée, mais même si je l’avais su, cela n’aurait rien changé. Elle est ma meilleure amie et je me fais un devoir de veiller sur mes amis.» Il fallait qu’il comprenne que pour moi, c’était d’une importance capitale. Je n’avais pas beaucoup de personne à protéger, mais quand je le faisais, je ne le faisais pas moitié et personne ne pourrait m’en empêcher.« Je te remercie à mon tour d’avoir fait le déplacement pour me confier ta gratitude tout en restant des plus honnête. C’est une qualité que je suis prête à te reconnaitre volontiers, mais ne t’y méprend pas, je ne suis pas non plus prête à te compter parmi mes amis. Tu es pour moi le plus gros débile qu’elle aurait pu trouver. » Voilà, comme ça, c’était dit. Ce n’était pas une attaque à proprement dit, je lui disais juste ma façon de le voir tout comme il l’avait fait avec moi. Le calme de ma voix était là pour le prouver et non démontrer une première attaque de ma part. A croire qu’on pouvait devenir adulte ? C’est Mina qui serait presque contente de voir cela.« Je n’accorde pas facilement ma confiance, cela tu l’auras compris, et je dois dire que nos précédentes rencontres n’y ont pas aidé du tout. Ton nom est d’autant plus un point négatif à mon sens, même si je sais qu’on ne juge pas un sorcier à sa robe. Disons juste que pour le moment, ta robe est loin d’être blanche à mes yeux. » Je n’avais rien contre les mangemorts, ou du moins, pas trop. J’acceptai Mina et e ne la jugeais pas pour cela mais Lestrange… Il devait lui-même le reconnaitre, cela mettait un bon boulet à ses chevilles.« Donc si je résume, nous ne pouvons pas nous voir, mais en même temps, nous avons une personne qui je l’espère et aussi importante pour l’un que pour l’autre. Je n’ai jamais vu Mina sourire comme elle peut sourire depuis qu’elle est avec toi. Tu la rends heureuse et tu lui rends de son innocence, et pour cela, toi aussi tu remontes peut-être un peu dans mon estime, mais je tiens à être honnête, je te ferai payer tout abus de cette confiance si un jour elle s’en trouve détruite. Tu comprendras je l’espère ces paroles… » je ne le menaçais pas, je disais juste les choses comme elles étaient. Mon regard dans le sien, j’attendais alors sa réponse.

code by Chocolate cookie


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 17 Avr - 19:06
Invité
Hochant la tête à mes dernières paroles, elle se contenta de me regarder pendant un long moment, j'attendais patiemment. Après tout, je ne pouvais lui en vouloir de réfléchir, à sa place, je ne l'aurais sûrement pas laissé parlé qu'elle aurait pris la porte. « J’apprécie ta franchise. Puis-je me permettre de te proposer de s’installer dans le salon plutôt que de rester dans mon entrée ? C’est tout sauf confortable et si on doit parler, je préfère être assise devant un verre. Je t’e propose hein bien entendu en simple courtoisie. Laisse-moi te prévenir que cet endroit est neutre et que j’y refuse toute attaque magique. Si tu veux te battre, faudra sortir.  » Que ne comprenait elle pas dans le fait de dire, je ne suis pas là pour t'attaquer. Qu'est ce qu'elle pouvait se montrer idiote la garce. Arcturus, calmes toi, c'est l'amie de ta fiancée, sa meilleure amie même, alors il serait mieux que tu restes calme. Je me répétais cette phrase plusieurs fois, je hochais la tête une fois pour accepter d'aller dans le salon. Elle me guida jusqu'à son salon, je m'assis sur le canapé très lentement, j'étais peu sûr de le vouloir. Pourtant, je finis assis dans ce canapé, la regardant faire apparaître deux verres et plusieurs types de boissons, alcoolisées ou non. Je notais qu'elle venait de se servir un verre de vin blanc. J'avais déjà mes propres yeux posés sur une bouteille de vin rouge, que je pris entre mes mains sans l'ouvrir ou me servir, regardant l'étiquette. Ce n'était pas un mauvais vin, mais loin d'être l'un de mes préférés, je me servis pourtant un verre. Je savais qu'elle ne tenterais pas de me tuer, puisque Mina comptait pour elle et je comptais pour Mina. Elle but un gorgée de son verre avant de reprendre.

« Ce que j’ai fait, je l’ai fait pour Mina et non pour toi. Je ne savais même pas qu’elle t’était fiancée, mais même si je l’avais su, cela n’aurait rien changé. Elle est ma meilleure amie et je me fais un devoir de veiller sur mes amis  » D'accord, elle ne savait pas en sauvant Mina qu'elle était fiancée, ni qu'elle l'était à moi et alors pour moi, ça ne changeait rien, elle avait sauvé ma fiancée d'un événement tragique et avait sauvé notre mariage du même coup. Ne pouvait elle pas prendre mes remerciements simplement pour ceux qu'ils étaient. La preuve que j'avais des sentiments forts pour Mina au point de venir remercier personnellement sa meilleure amie que je déteste chez elle en sachant pertinemment que Mina ne serait présente. Non, il fallait qu'elle me ressorte la rengaine de la meilleure amie, c'est bon ça je l'avais compris et je devais lui accorder qu'elle aurait même fait l'effort en sachant que j'étais le fiancé en question, mais ça aurait de toute manière été pour Mina et non pour moi. « Je te remercie à mon tour d’avoir fait le déplacement pour me confier ta gratitude tout en restant des plus honnête. C’est une qualité que je suis prête à te reconnaitre volontiers, mais ne t’y méprend pas, je ne suis pas non plus prête à te compter parmi mes amis. Tu es pour moi le plus gros débile qu’elle aurait pu trouver.  » Sa sincérité m'arracha un sourire en coin, qui n'avait rien de mauvais, de moqueur ou même d'heureux ou d'amusé, juste un sourire. Elle venait de faire exactement la même chose que moi et je ne m'en vexais aucunement, après tout, je préférais de loin savoir qu'elle me considérait comme le plus gros débile que Mina aurait pour trouver que si elle me disait m'adorer après nos rencontres. Je pris une gorgée de mon propre verre, prouvant ainsi que je n'étais pas vexé par ses mots.

« Je n’accorde pas facilement ma confiance, cela tu l’auras compris, et je dois dire que nos précédentes rencontres n’y ont pas aidé du tout. Ton nom est d’autant plus un point négatif à mon sens, même si je sais qu’on ne juge pas un sorcier à sa robe. Disons juste que pour le moment, ta robe est loin d’être blanche à mes yeux.  » Je levais un sourcil à ses mots, je ne prétendais pas être blanc, je l'étais avec Mina et avec Dora, mais rarement avec d'autres personnes. Je ne voulais même pas de sa confiance, j'étais venu la remercier pour ce qu'elle avait fait, pas pour lui demander d'avoir confiance en moi. Je ne lui ferais jamais confiance moi-même sûrement, alors pourquoi voudrais je de sa confiance. J'essayerais si ça pouvait m'assurer la tranquillité dans ma vie privée avec Mina. « Donc si je résume, nous ne pouvons pas nous voir, mais en même temps, nous avons une personne qui je l’espère et aussi importante pour l’un que pour l’autre. Je n’ai jamais vu Mina sourire comme elle peut sourire depuis qu’elle est avec toi. Tu la rends heureuse et tu lui rends de son innocence, et pour cela, toi aussi tu remontes peut-être un peu dans mon estime, mais je tiens à être honnête, je te ferai payer tout abus de cette confiance si un jour elle s’en trouve détruite. Tu comprendras je l’espère ces paroles…  » M'annonça la garce et j'eus d'abord un hochement de tête en signe que je l'espérais aussi. Bien que touché par ce qu'elle m'apprenait sur les changements de Mina, je n'en montrais rien, je me mis simplement à sourire lorsqu'elle me parla du fait de me faire payer le moindre abus sur Mina. Je n'allais pas simplement la laisser me dire une telle chose sans répondre.

« Le résumé est plutôt bon, puisque je doute grandement du fait que Mina puisse être aussi important pour l'un que pour l'autre d'entre nous de la même façon. Cela étant, je ne te livrerais rien sur ce qui nous concerne Mina et moi. Je n'accorde pas plus facilement ma confiance que toi et je n'aime pas trop qu'on se mêle de ma vie. Tu parles d'abus de confiance, je te déconseille de faire de même, sinon je pourrais bien te rendre le mal que tu auras fait à Mina. Autant que nous jouions carte sur table tous les deux. » Annonçais je calmement en prenant une nouvelle gorgée de mon verre, savourant le goût du vin sur mes lèvres avant de jeter un regard circulaire à la pièce. Je finis par reposer mes yeux sur Sasha. « Laisses mon nom loin de ma relation avec Mina, surtout qu'il ne pose aucun problème et qu'il n'est venu que secondairement dans notre histoire. Je ne vais pas te raconter mon histoire, je me contenterais de te dire que je suis né Arcturus Phinéas Lestrange et j'ai grandi Arcturus Phinéas Prewett. Je ne reprendrais mon nom que lorsque nous ferons les paperasses administratives. Le sujet de mon nom est clos. » Dis je assez froidement. C'est une chose de ne pas apprécier mon nom et d'y voir tout ce que mes parents ont fait. S'en est une autre de l'utiliser comme raison de ne pas me faire confiance, bien que je sache qu'il ne prête pas à la confiance. « Je ne renie pas mon nom, je suis même fier d'être un Lestrange, je suis un Lestrange dans tout mon sang et tout mon être, ce qui n'empêche pas que je puisse être un homme bien quand je tiens à quelqu'un. » Poursuivis je calmement. Je repris une autre gorgée de mon verre avec lenteur, au moins, le point de mon nom est réglé. Je devais dire d'autres choses, mais je ne savais comment le tourner sans que ça ne passe pour des excuses.

« Il semblerait qu'à notre première rencontre, je vous ai jugé hâtivement, Heather et toi. Cependant, il y a bon nombre de femmes qui ont déjà joué à ce petit jeu de se conduire comme des enfants avec moi afin d'avoir mes faveurs. J'aime pas les enfants, du moins pas dans un sens sexuel du terme. » Expliquais je sans pour autant lui présenter des excuses, je ne dirais rien pour la rencontre avec Mina, j'étais déjà allé bien assez loin en parlant de notre première rencontre. J'étais même venue chez elle et je l'avais remercié, bon d'accord, elle m'avait aussi remercier, mais c'était qu'une chose. Je me mis à jouer avec mon verre de vin sans plus dire un mot, fixant Sasha dans les yeux. J'avais bien envie de m'éclipser maintenant, de prendre congé et de rentrer chez moi, mais je n'étais pas que là pour mes presque excuses ou mes remerciements, j'étais là pour Mina et j'allais le prouver à son amie, du moins faire au mieux pour lui prouver que je n'étais pas l'homme dont elle devait se méfier. « On parle sans détour depuis mon arrivée. Tu peux me trouver une liste longue comme le bras de mauvaises actions et de conquêtes, mais n'oublies pas que j'ai demandé Mina en mariage. Alors penses à tes propres mots, ne me juges pas à ma robe, à mon nom ou à mes paroles. » Annonçais je le plus simplement du monde en la fixant droit dans les yeux. « Il serait bon pour Mina que nous soyons au moins apte à nous supporter. Cependant, si nous faisons ainsi, je juge plus opportun qu'elle ne l'apprenne que le jour du mariage. C'est pour cette raison que j'ai choisi de venir lorsqu'elle travaillait au cas où nous nous détesterions que plus ou au cas où nous pourrions nous supporter. » Avouais je ayant déjà de la suite dans les idées bien que je n'en parlais pas à la garce. Même s'il me faudrait sûrement son aide pour mon cadeau de mariage à ma femme. Je posais mon regard sur elle, attendant patiemment sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 18 Avr - 10:42
Invité




ARCTURUS & SASHA
La vérité peut avoir du bon parfois, comme du mauvais. Mais reconnaitre ses torts est un bon premiers pas, même si cela n’est pas une promesse qu’un deuxième sera fait… Bref, on disait ?



Cette rencontre avait tout sauf un caractère prévisible. C’était assez étrange. Nous étions l’un comme l’autre des plus calmes, et c’était à croire que ce moment ne pouvait être réel. Et pourtant, nous étions deux adultes. Je ne doutais pas qu’il n’eut pas apprécier toute mes paroles, après tout, ce serait trop simple, mais il ne me coupa pas la parole une seul fois, buvant son verre et restant calme, ce qui lui valût un bon point. Il m’avait laissée m’exprimer comme je le voulais et c’est donc en bon retour que j’attendais qu’il ajoute quelque chose ou pas à mes paroles. Après tout, c’était lui qui était venu chez moi non ?« Le résumé est plutôt bon, puisque je doute grandement du fait que Mina puisse être aussi important pour l'un que pour l'autre d'entre nous de la même façon. Cela étant, je ne te livrerais rien sur ce qui nous concerne Mina et moi. Je n'accorde pas plus facilement ma confiance que toi et je n'aime pas trop qu'on se mêle de ma vie. Tu parles d'abus de confiance, je te déconseille de faire de même, sinon je pourrais bien te rendre le mal que tu auras fait à Mina. Autant que nous jouions carte sur table tous les deux.» Sans dire un mot, j’hochai la tête faiblement en signe d’acceptation de ses paroles. Que l’idée d’abus de confiance aille dans les deux sens me semblait correcte et normal, et si j’étais folle, je n’étais pas déraisonnée. Bien entendu également, je ne tenais à Mina comme il pouvait possiblement y tenir. Merlin merci, même si cela aurait pu être amusant que je fasse découvrir certain horizon à Mina avant lui. Malheureusement pour lui, et heureusement pour moi, j’aimais trop les hommes pour cela. Enfin, les aimer était un bien grand mot… Vraiment un bien grand mot. Je n’avais que peu d’estime pour les hommes et pour cause, à part Alex peut-être, je n’avais jamais eu d’exemple convenable. Il se mit néanmoins à revenir sur le point de son nom que j’avais abordé, m’expliqua très rapidement les grandes lignes. Pour être honnête, je n’en avais pas grand-chose à faire qu’il soit ou non fier de son nom, mais là où je fus d’accord avec lui, ce fut quand il me demanda de ne pas le juger par son nom. Je demandai cependant des preuves pour « l’homme bien quand il tient à quelqu’un ». Il pouvait s’estimer heureux, pour le moment, ou du moins, pour aujourd’hui, il e s’en sortait pas trop mal. Il m’avait traité de garce, je l’avais traitée de gros débile et les choses étaient claires sans être explosive.

« Il semblerait qu'à notre première rencontre, je vous ai jugé hâtivement, Heather et toi. Cependant, il y a bon nombre de femmes qui ont déjà joué à ce petit jeu de se conduire comme des enfants avec moi afin d'avoir mes faveurs. J'aime pas les enfants, du moins pas dans un sens sexuel du terme. » Merlin merci, ce n’est pas un pédophile, et cela valait mieux pour lui, car le l’aurait castré sur le champs. Qu’il s’en prenne à moi, c’était une chose, mais je ne pouvais prendre le risque de mettre Heather en danger. J’aurais alors agis pour le bien de l’humanité.« On parle sans détour depuis mon arrivée. Tu peux me trouver une liste longue comme le bras de mauvaises actions et de conquêtes, mais n'oublies pas que j'ai demandé Mina en mariage. Alors penses à tes propres mots, ne me juges pas à ma robe, à mon nom ou à mes paroles. » J’hochais à nouveau la tête, buvant en même temps mon verre pour finir par me resservir quand il fut vide. A croire que j’allais plus de temps avec lu que je l’aurais cru ? Je devais avouer avoir penser qu’il parte après avoir dit ce qu’il avait dire, mais je me trompais peut-être. Cela ferait un autre pont pour lui. Attention cher Arcturus, tes chevilles vont encore gonfler !« Il serait bon pour Mina que nous soyons au moins apte à nous supporter. Cependant, si nous faisons ainsi, je juge plus opportun qu'elle ne l'apprenne que le jour du mariage. C'est pour cette raison que j'ai choisi de venir lorsqu'elle travaillait au cas où nous nous détesterions que plus ou au cas où nous pourrions nous supporter. »

Il se stoppa et je me mis pour ma part à repenser à tout ce qu’il avait dit. Par politesse, je ne l’avais pas coupé, mais cela ne voulait pas dire que je n’avais pas de réponse ou de commentaire à faire. Ma première pensée revint sur le fait que je m’immisce ou pas dans leur vie privée. Sa remarque était normal compte tenu de ce que j’avais pu dire ou faire lors de notre dernière rencontre, mais elle méritait explication pour qu’il ne se méprenne pas.« J’ai conscience d’avoir fait facilement, peut-être même trop facilement croire au contraire concernant ma capacité à ne pas m’immiscer dans la vie des autres. Que cela maintenant te rassure ou pas, mais je ne demande pas de récit de ce qui peut se passer dans votre lit. Je ne veux ni le savoir ni même en entendre parler tant que mon amie s’en porte bien. Je ne suis pas naïve et je sais comment un homme et une femme fonctionne. Si Mina te cède cette part d’elle, cela te concerne, même si j’apprécierai le fait que cela ne se fasse pas avant votre mariage. Ce n’est en rien une entrave que je veux vous mettre, c’est juste une façon de voir les choses qui va avec ma vision de Mina et de la femme qu’elle est.» Pourrait-il le comprendre un jour ? Cela, je ne le savais pas. C’était peut-être trop demander pour le sexe faible qu’il était. De toute façon, je n’attendais pas de lui qu’il ait une confiance aveugle, je n’aurais même pas confiance tout le temps en moi-même, pas après ce que j’étais capable de faire. Il suffisait de regarder le sort que j’avais réservé à l’oncle de Mina, lui offrant un sort pire que la mort.

« J’ai promis à Mina de ne plus jamais avoir de parole à ton égard ou au sien comme j’ai pu l’avoir la dernière fois, et je considère donc le sujet clos, tout comme le sujet sur ton nom ou concernant ma… particularité ? Je te demanderai juste une chose : ne t’en prends pas à Heather si elle est présente par mégarde. Je tâche de faire mon maximum pour qu’elle ne soit un fardeau pour personne sauf moi, mais je ne suis pas infaillible. Si tu as une chose à en redire un juste, j’espère que tu auras l’intelligence d’attendre mon retour pour exprimer le fond de ta pensée. Tu l’as dit toi-même, c’est une enfant, et lui taper dessus ou lui jeter un sort ne t’aideras en rien. Tu me rassures d’ailleurs au passage en te proclamant comme non pédophile. Cela m’aurait posé bien des soucis, tu en conviendras. » Je n’étais pas contre ses coup bas, mais je voulais qu’il aille envers la bonne personne, et mon regard dans le sien fut des plus explicite. Qu’il touche a Heather et je m’assurerai qu’il est des ennuis ensuite. C’était du donnant-donnant dans cette histoire. Mais s’il était intelligent comme je l’avais légèrement suggérer – c’était dur à croire quand même pour un gros débile comme lui – il ne ferait rien ou du moins, il écouterait mes paroles. Un point pourtant rester sombre à mon esprit, je n’étais pas sure de savoir où il voulait en venir, mais il allait surement m’éclairer.« Je ne suis pas sure de comprendre ta volonté de ne rien vouloir dire à Mina, mais disons que je t’accorde ce point pour le moment. Je suis agréablement surprise de notre conversation pour le moment et je dois admettre que tu as attisé ma curiosité. Je n’aurai jamais cru cela possible soit dit en passant. » Il n’était pas donné de réussir à me surprendre de la bonne façon, c’était même presque impossible surtout pour un homme.« Disons donc que nous nous supporterons à partir de ce soir. Je ne doute pas que tu sauras user de belle parole pour attiser ma susceptibilité de temps autres, mais je suis sure que tu sais qu’il en sera alors de même pour moi. Mais à côté de cela, un respect minimal entre nous s’impose pour Mina. Avons-nous une entente ? » Je finissais sur ses paroles en faisant un chose que j’avais déjà fait, mais pas de la même façon. Ma main se tendit vers la sienne en attendant de voir s’il allait la serrer ou non. Pour une fois, il n’y avait aucune discorde dans ce geste, j’étais sincère. Le serait-il lui aussi ?
code by Chocolate cookie


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 18 Avr - 22:24
Invité
Au moins, elle m'écoutait avec attention lorsque je prenais la parole, voilà déjà une bonne chose. Maintenant que j'avais terminé, elle semblait réfléchir et je savais qu'elle aurait bien des réponses à me donner. Bien que ne la connaissant que peu et ne l'appréciant pas, j'étais certains qu'elle trouverait une réplique. Je la laissais réfléchir, restant silencieux en observant les différentes boissons posées sur la table. Comme je l'avais vu, il y en avait des alcoolisées et non-alcoolisées, au moins, si je me retrouvais face à l'autre part de la garce, c'est-à-dire Heather, je pourrais lui prendre son verre pour lui servir un verre de quelque chose de plus appréciable pour une petite fille que de l'alcool. Je me giflais presque mentalement à l'idée d'aider une petite fille dans le corps d'une femme, mais je savais que je ne la laisserais pas boire de l'alcool en sachant que sa partie garce n'était pas présente, du moins si elle n'était pas réellement présente pendant les présences de son autre part. Je ne savais pas trop et je ne lui poserais pas la question, ça ne me regardait pas. « J’ai conscience d’avoir fait facilement, peut-être même trop facilement croire au contraire concernant ma capacité à ne pas m’immiscer dans la vie des autres. Que cela maintenant te rassure ou pas, mais je ne demande pas de récit de ce qui peut se passer dans votre lit. Je ne veux ni le savoir ni même en entendre parler tant que mon amie s’en porte bien. Je ne suis pas naïve et je sais comment un homme et une femme fonctionne. Si Mina te cède cette part d’elle, cela te concerne, même si j’apprécierai le fait que cela ne se fasse pas avant votre mariage. Ce n’est en rien une entrave que je veux vous mettre, c’est juste une façon de voir les choses qui va avec ma vision de Mina et de la femme qu’elle est.  » M'annonça la garce et je hochais la tête lentement. Je ne pouvais dire que je ne désirais pas fortement Mina, mais je pouvais aussi dire que dans un sens, j'aimais autant l'idée qu'elle cède avant le mariage que l'idée d'avoir cette part d'elle le jour de mon mariage. J'étais partagé dans mes propres pensées, quand nous étions ensemble, l'envie d'elle était extrêmement forte et je la désirais toujours lorsque nous n'étions pas ensemble. D'un autre côté, la réaction de ma mère quand au fait de savoir que j'étais aussi volage quand nous nous étions parlé réellement pour la première fois elle est moi, me faisait penser que Mina ne devrait pas me céder tout son être avant le mariage. D'accord, je ne lui en avais rien dit, mais parce que je voulais absolument lui laisser le choix et que je savais que si elle me disait oui, je ne résisterais pas.

« J’ai promis à Mina de ne plus jamais avoir de parole à ton égard ou au sien comme j’ai pu l’avoir la dernière fois, et je considère donc le sujet clos, tout comme le sujet sur ton nom ou concernant ma… particularité ? Je te demanderai juste une chose : ne t’en prends pas à Heather si elle est présente par mégarde. Je tâche de faire mon maximum pour qu’elle ne soit un fardeau pour personne sauf moi, mais je ne suis pas infaillible. Si tu as une chose à en redire un juste, j’espère que tu auras l’intelligence d’attendre mon retour pour exprimer le fond de ta pensée. Tu l’as dit toi-même, c’est une enfant, et lui taper dessus ou lui jeter un sort ne t’aideras en rien. Tu me rassures d’ailleurs au passage en te proclamant comme non pédophile. Cela m’aurait posé bien des soucis, tu en conviendras.  » Je hochais la tête sur le début de ses mots, puis je lui lançais un regard lourd de sens à ses mots sur Heather. Je ne comprenais pas comment elle pouvait penser que j'allais m'en prendre à Heather si j'en avais après elle. C'était comme si on décidait de s'en prendre à Dora pour mes actes. Bon d'accord, une pensée très imagée, mais dans le fond, c'était de ça dont il s'agissait. Ce serait sans prendre à la part la plus faible d'un tout n'étant peut-être même pas au courant de toute l'étendue des circonstances. Mon regard dut devenir bien noir quand elle parla de taper ou lancer un sort à Heather, enfin même à un enfant en général. J'avais beau avoir mes idéaux et mon caractère, je n'osais même pas imaginer à quel point il serait difficile pour moi de faire du mal à un enfant. J'eus pourtant un sourire quand elle me dit être rassuré par le fait que je me proclamais non pédophile. Ça aurait été le comble qu'elle puisse réellement penser à moi comme à une personne pouvant toucher un enfant de la sorte.

« Je ne suis pas sure de comprendre ta volonté de ne rien vouloir dire à Mina, mais disons que je t’accorde ce point pour le moment. Je suis agréablement surprise de notre conversation pour le moment et je dois admettre que tu as attisé ma curiosité. Je n’aurai jamais cru cela possible soit dit en passant.  » J'étais presque flatté d'avoir réussi à la surprendre, bien que cette conversation m'étonnait sûrement autant qu'elle. « Disons donc que nous nous supporterons à partir de ce soir. Je ne doute pas que tu sauras user de belle parole pour attiser ma susceptibilité de temps autres, mais je suis sure que tu sais qu’il en sera alors de même pour moi. Mais à côté de cela, un respect minimal entre nous s’impose pour Mina. Avons-nous une entente ?  » Je vis sa main se tendre vers moi et je tendis la mienne, attrapant la sienne pour sceller cette entente. Après tout, je n'avais rien à perdre, plutôt tout à y gagner. Mina ne serait que plus heureuse le jour de notre mariage en apprenant notre entente. Je lâchais la main de la garce après un petit temps, la reposant sur mon verre. Je ne l'avais pas quitté des yeux une seule seconde et c'était maintenant à moi sûrement de lui expliquer la raison de ma demande d'être discret sur notre entente jusqu'au mariage.

« Je suis moi-même assez étonné de la tournure de cette conversation. » Avouais je en posant mon verre sur la table pour sortir ma baguette et faire apparaître une carte de visite que je gardais en main. « Les raisons du choix de te demander le silence sur cette entente sont simples. La première, je pense que Mina ne pourra qu'apprécier le cadeau de mariage. La seconde ne t'intéresse aucunement. Et la troisième est que Mina ne présumera jamais aucune conspiration entre toi et moi, hors en dehors de ma sœur et de toi, je ne connais personne d'autres pouvant lui demander ses mensurations sans qu'elle ne se pose de questions. » Dis je le plus sereinement du monde avant de me rendre compte que la garce pourrait très mal interpréter mes paroles. « Avant de t'énerver sur une mauvaise interprétation de mes paroles. Je veux toutes ses mesures, j'ai contacté une vieille connaissance, un tailleur français, afin qu'il crée une robe de soirée sur mesure pour Mina. Comme cadeau de mariage et je lui ai demandé de me faire plusieurs croquis de plusieurs styles différents. Pour les couleurs, je devrais pouvoir me débrouiller. Alors soit tu lui envoies toi-même les mensurations, soit tu me les transmets et je les envoie quand j'aurais les croquis. » Annonçais je mon idée avec un peu de stress. Ne sachant si son amie penserait que l'idée pourrait plaire à ma fiancée, j'avais eu bien des idées pour mon cadeau de mariage, mais cette robe aurait d'autres vertus qu'un simple cadeau, surtout que je prévoyais déjà un dîner dans un grand restaurant sorcier russe pendant notre lune de miel.

De toute manière, la garce ne pourrait que me dire que Mina n'apprécierait pas mon cadeau et je n'en changerais pas parce que je voudrais réellement savoir si ça pouvait ou non plaire à Mina. Personne n'avait dit que je n'étais un homme têtu. J'espérais simplement que la garce puisse comprendre que je n'avais pas de mauvaises idées en demandant cela et simplement celle de préparer le cadeau de mariage de ma future femme. « Parlons donc un peu d'Heather, je ne sais pas du tout pour qui tu me prends. Tu ne me croiras peut-être pas, mais je n'arrive pas à m'imaginer en train de faire du mal à un enfant. Je sais que tu me prends pour un gros débile, mais j'ai un cerveau et figures toi que je l'utilise. J'ai pleinement conscience qu'Heather et toi n'êtes que deux parts d'un tout vivant dans un seul corps. Elle n'a pas à assumer les conséquences de tes actes, mais tu dois assumer la conséquence des siens, je suppose. Ça ne me regarde pas comment vous fonctionnez toutes les deux. De toute manière, quoi que je dise, tu ne me croiras que lorsque je me retrouverais face à Heather, si un jour cela arrive. » Déclarais je sans aucune peur de me retrouver face à la part enfant de cette femme. Ma seule peur étant de ne pas savoir réagir face une enfant, n'en ayant pas côtoyé dans ma vie.

Je pris mon verre de la table pour le finir, reprenant un second verre de cette même bouteille. « Trouves tu toujours étrange ma demande de garder le secret de notre entente jusqu'au mariage ? » M'enquis je le plus normalement du monde, comme si aucune animosité n'avait jamais été entre nous. « Je te prierais juste de ne pas mourir ou t'évanouir à ma prochaine question. Est ce que Mina va vraiment bien ? » M'enquis je et la question pouvait être bien vague. Puisque je voulais autant savoir si elle se remettait des actes de son oncle et si elle avait moins de cauchemars que de savoir si elle ne commençait pas à stresser à cause du mariage se rapprochant un peu plus chaque jour et des préparatifs à faire en plus de la question planant sur ma marque et sur la réaction du Seigneur des Ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 19 Avr - 10:32
Invité




ARCTURUS & SASHA
La vérité peut avoir du bon parfois, comme du mauvais. Mais reconnaitre ses torts est un bon premiers pas, même si cela n’est pas une promesse qu’un deuxième sera fait… Bref, on disait ?



Allait-il accepter cette entente ? Cela ne ressemblait à rien à ce que Mina avait essayé de nous faire faire il y a deux jours. Il n’y avait rien de brutal ou de méchant dans la poignée que je proposai, bien au contraire. Ni lui ni moi n’avions quelques choses à y perdre, mais au contraire, peut-être beaucoup à y gagner. C’était difficile à dire aujourd’hui, mais le futur sera nous instruire sur ce point, je n’en doutais pas un seul instant. Il ne sembla en tout cas pas hésiter et vint la saisir de façon honnête et franche. En tout cas, c’était ce que les apparences semblaient transparaître et après cette poignée, chacun reprit son verre. Pour ma part, j’attendais qu’il se montre un peu plus explicite sur ses paroles. J’étais prête à ne rien dire à Mina, mais je souhaitais en connaitre la raison.« Je suis moi-même assez étonné de la tournure de cette conversation. Les raisons du choix de te demander le silence sur cette entente sont simples. La première, je pense que Mina ne pourra qu'apprécier le cadeau de mariage. La seconde ne t'intéresse aucunement. Et la troisième est que Mina ne présumera jamais aucune conspiration entre toi et moi, hors en dehors de ma sœur et de toi, je ne connais personne d'autres pouvant lui demander ses mensurations sans qu'elle ne se pose de questions. » Tout en parlant, il avait sorti sa baguette pour faire apparaitre une carte de visite que je pris pour plus amples examinassions. Des mensurations ? Si je n’avais pas fait attention, j’aurai vu rouge, mais je notais bien le nom d’un couturier sur le petit carton. J’apprenais au passage qu’il avait une sœur et je rangeais cette information dans un coin de mon esprit. J’étais ainsi sûre de la rencontrer le jour du mariage, et je n’espérai pas avant. Pourquoi ? Parce que j’avais peur que, si elle était comme son gros débile de frère, que les choses ne fasse que ce répéter. Il avait fallu trois rencontres pour qu’avec lui, un drapeau blanc soit hissé, allait-il en être de même avec sa sœur ? Ce n’était pas à souhaiter, car restons honnête, la première serait le jour du mariage. En tout cas, il se montra futé en continuant ses paroles avant que je ne réfléchisse de trop.« Avant de t'énerver sur une mauvaise interprétation de mes paroles. Je veux toutes ses mesures, j'ai contacté une vieille connaissance, un tailleur français, afin qu'il crée une robe de soirée sur mesure pour Mina. Comme cadeau de mariage et je lui ai demandé de me faire plusieurs croquis de plusieurs styles différents. Pour les couleurs, je devrais pouvoir me débrouiller. Alors soit tu lui envoies toi-même les mensurations, soit tu me les transmets et je les envoie quand j'aurais les croquis. »

Je rêve ou monsieur devenait nerveux ? Il est serait presque mignon. Bon, je n’en montrais rien, ravala mon sourire tout en v=buvant une gorgée de vint. Je devais admettre qu’il marquait un nouveau point en venant me demander de l’aide. Non pas que j’étais prête à l’aider à tout va, mais c’ »tait pour Mina, et je préférai qu’il e le demande plutôt qu’il ne le demande à sa sœur. Surtout que je savais très bien comment j’allais faire. Cela allait être un jeu d’enfant, à condition qu’Heather n’en sache rien bien entendu. Elle avait la langue bien trop pendue…« Parlons donc un peu d'Heather, je ne sais pas du tout pour qui tu me prends. Tu ne me croiras peut-être pas, mais je n'arrive pas à m'imaginer en train de faire du mal à un enfant. Je sais que tu me prends pour un gros débile, mais j'ai un cerveau et figures toi que je l'utilise. J'ai pleinement conscience qu'Heather et toi n'êtes que deux parts d'un tout vivant dans un seul corps. Elle n'a pas à assumer les conséquences de tes actes, mais tu dois assumer la conséquence des siens, je suppose. Ça ne me regarde pas comment vous fonctionnez toutes les deux. De toute manière, quoi que je dise, tu ne me croiras que lorsque je me retrouverais face à Heather, si un jour cela arrive. » Il était tombé sur la tête ? Là, je commençais à me poser la question parce que c’était bien la première fois qu’un sorcier, de sang pur qui puis est, soit près à parler avec Heather. Bon, il y avait eu Dorian, mais lui n’était pas sorcier, donc ça ne comptait pas. Je me trompais ? Chaque chose en son temps, je ne pouvais pas être devin non plus.

Il finit son verre et se servit à nouveau avant de reprendre une dernière fois la parole, parole qui ne fut pas sans surprise.
« Trouves tu toujours étrange ma demande de garder le secret de notre entente jusqu'au mariage ? Je te prierais juste de ne pas mourir ou t'évanouir à ma prochaine question. Est-ce que Mina va vraiment bien ? » Je restai calme et silencieuse au premier abord, réfléchissant aux deux questions qu’il venait de me poser. C’est que il m’avait donné pas mal d’information et comme la conversation se passait plutôt bien, je ne voyais pas pourquoi je ne répondrais pas à telle ou telle question. Certes, cela faisait bizarre, surtout si on prenait en compte le fait que nous étions prêts à nous entre-tuer deux jours avant. Les miracles existaient peut-être, même si cette trêve était plus sur la base du respect que de l’amitié, il fallait voir les choses comme elles étaient.

« Ta demande de garder le secret n’a rien d’étrange, et je dois reconnaitre l’approuver. C’est très bien pensé de ta part et je pense que tu commences à le comprendre, je ne fais pas de compliment aussi facilement. Cependant, pour répondre à ta dernière question, je dois dire qu’elle va un mieux que ce qu’elle a été. Je vais être honnête, elle est loin de réaliser votre union dans un mois ou presque. Je l’aide à organiser et je crois que c’est plus moi qui ne stress qu’elle. Cela ne durera pas, mais pour le moment, il n’y a rien d’encore bien concret. C’est peut-être à cause de ses cauchemars. Ils se sont apaisés depuis deux jours, mais elle reste agitée dans son sommeil, même si elle ne se réveille plus. Cela aussi lui passera, mais il va te falloir être patient. » Il ne fallait pas qu’il lui en demande trop, trop rapidement. Elle revenait de loin et encore cette nuit, j’avais du poser ma main sur son bras quelques instants pour qu’elle s’apaise.« Je ne sais si ce que je vais dire va te rassurer ou si au contraire, tu ne vas rien en avoir à faire, mais sache que quoi qu’il arrive, jamais il n’osera ne serait-ce l’idée de vouloir recommencer, que ce soit sur elle ou sur une autre. Il ne sera plus jamais vraiment un homme quand on y réfléchie bien… » En même temps, vu le sort que je lui avais jeté, c’était presque plus cruel que la mort pour une vermine de son espèce. Ma réaction avait été immédiate, surtout quand il s’était permis de menacer non seulement sa personne, mais aussi sa descendance.

« Pour en revenir à ton idée de cadeau, je trouve que tu as bien su cibler ce qui lui ferait plaisir et j’apprécie que tu me demandes en aide plutôt que ta sœur. Mina reste ma meilleure amie et à ce titre, j’aime l’idée de donner un coup de main. Je n’aurai aucun mal à te fournir ses mensurations, surtout avec les essayages de sa robe de mariée. Je te les ferais parvenir par contre dans le plus grand secret et tu verras tout seul pour la suite. C’est ton cadeau et non le mien, à toi donc de voir pour le reste en me laissant juste le nécessaire pour te contacter. » Je ne voulais pas me charger de tout et j’espérai qu’il le comprenne. Je n’avais après tout pas que cela à faire, et c’était son cadeau. Il allait aussi falloir que je me charge de mon propre cadeau de mariage, ce qui n’allait peut-être pas m’être aussi facile que prévu. Enfin, pour cela, je verrais bien.

Buvant tranquillement, un point cependant me vint à l’esprit. C’était risqué d’en parler, mais une part de moi avait envie de savoir.
« J’aimerai comprendre une chose. Si tu juges que ma question va trop loin, libre à toi de ne pas répondre, je comprendrai parfaitement. N’y vois rien de malsain de ma part, c’est réellement une interrogation. Mina m’a fait comprendre que tu acceptais la marque pour elle, ce qui veut dire que tu n’es pas mangemort. J’avoue que ce point me surprend, surtout en vue de tes origines. Attention, je comprends que tu sois libre de tes propres choix et je respecte ce point de vu plus que tu ne peux le croire, mais cela m’amène à un autre point : qui sera présent au mariage ? » Ma question pouvait gênée, mais j’avais besoin de savoir pour ma propre personne. C’était pour moi comme me rendre dans la fausse au lion pour ma meilleure amie….

code by Chocolate cookie


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 19 Avr - 12:28
Invité
« Ta demande de garder le secret n’a rien d’étrange, et je dois reconnaitre l’approuver. C’est très bien pensé de ta part et je pense que tu commences à le comprendre, je ne fais pas de compliment aussi facilement. Cependant, pour répondre à ta dernière question, je dois dire qu’elle va un mieux que ce qu’elle a été. Je vais être honnête, elle est loin de réaliser votre union dans un mois ou presque. Je l’aide à organiser et je crois que c’est plus moi qui ne stress qu’elle. Cela ne durera pas, mais pour le moment, il n’y a rien d’encore bien concret. C’est peut-être à cause de ses cauchemars. Ils se sont apaisés depuis deux jours, mais elle reste agitée dans son sommeil, même si elle ne se réveille plus. Cela aussi lui passera, mais il va te falloir être patient.  » Je hochais la tête conscient qu'il faudrait que je la soutienne, mais je n'avais pas à être le seul à devoir faire ça. Je faisais de mon mieux pour la soutenir déjà maintenant en restant prudent dans mes actes pour ne pas lui rappeler de souvenirs. « Je ne sais si ce que je vais dire va te rassurer ou si au contraire, tu ne vas rien en avoir à faire, mais sache que quoi qu’il arrive, jamais il n’osera ne serait-ce l’idée de vouloir recommencer, que ce soit sur elle ou sur une autre. Il ne sera plus jamais vraiment un homme quand on y réfléchie bien…  » M'annonça Sasha et j'eus un sourire des plus sadiques et heureux à l'idée qu'il ne puisse plus faire de mal à quiconque, bien que le fait de ne pouvoir le tuer de mes mains me restait en travers de la gorge et que c'était visible dans mon regard à chaque fois qu'on pouvait parler de l'oncle de ma future femme.

« Pour en revenir à ton idée de cadeau, je trouve que tu as bien su cibler ce qui lui ferait plaisir et j’apprécie que tu me demandes en aide plutôt que ta sœur. Mina reste ma meilleure amie et à ce titre, j’aime l’idée de donner un coup de main. Je n’aurai aucun mal à te fournir ses mensurations, surtout avec les essayages de sa robe de mariée. Je te les ferais parvenir par contre dans le plus grand secret et tu verras tout seul pour la suite. C’est ton cadeau et non le mien, à toi donc de voir pour le reste en me laissant juste le nécessaire pour te contacter.  » Je hochais la tête de toute manière, je ne comptais pas lui demander son avis pour la suite. Je ne voulais que l'utiliser pour avoir les mensurations de Mina sans que ma fiancée ne puisse se douter de ce que je lui préparais et pour que la surprise reste une surprise, je savais que je pouvais faire confiance à la garce. Elle ne trahirait pas mon cadeau parce que c'était pour faire une surprise à Mina. Je retournais la carte de visite et lui donnait le moyen de me contacter par hiboux en y mettant le nom d'Arcturus Prewett. C'était tout ce dont elle aurait besoin pour me contacter discrètement par hibou, elle n'avait pas besoin de mon adresse, que je ne pourrais lui donner. Je lui tendis la carte de visite, espérant qu'elle la ferait brûler pour ne garder aucune trace de cette conversation. J'étais clair, je voulais un hibou avec les mensurations et rien de plus.

« J’aimerai comprendre une chose. Si tu juges que ma question va trop loin, libre à toi de ne pas répondre, je comprendrai parfaitement. N’y vois rien de malsain de ma part, c’est réellement une interrogation. Mina m’a fait comprendre que tu acceptais la marque pour elle, ce qui veut dire que tu n’es pas mangemort. J’avoue que ce point me surprend, surtout en vue de tes origines. Attention, je comprends que tu sois libre de tes propres choix et je respecte ce point de vu plus que tu ne peux le croire, mais cela m’amène à un autre point : qui sera présent au mariage ?  » Me demanda la garce et je bus mon verre cul sec, après tout, je n'étais pas plus heureux de la liste des invités que la garce pourrait l'être en l'entendant. Si je pouvais me passer des mangemorts, ça m'arrangerait bien, je me contenterais des membres de ma famille étant digne d'assister à mon mariage. Cependant, en tant que couple mangemort, nous aurions droit à tous le gratins des mangemorts à notre mariage. Je levais mon regard vers la meilleure amie de ma future femme, il ne disait rien sur mes pensées mais j'allais lui répondre. « Je n'attends rien d'autres de toi que les mensurations de Mina, ce cadeau sera de moi et moi seul, autant le choix de la coupe de la robe que les couleurs. De toute manière, il semblerait que je sois tout à fait apte à lui faire un cadeau pouvant lui plaire. Enfin, tu n'es peut-être pas au courant de cela. » Annonçais je en faisant référence à mon cadeau fait à Mina il y a deux jours après notre dispute et la rencontre avec Sasha. Je ne savais si Mina lui en avait parlé et si elle ne l'avait pas fait, je m'en porterais que mieux. De toute manière, Sasha m'avait donné l'information la plus importante, le fait que mon idée de cadeau plairait à Mina. Maintenant, il ne me restait plus qu'à trouver quelqu'un pour reconstruire ce foutue manoir en Russie, puisque j'avais contacté plusieurs russes par hiboux qui m'avaient dit que les manoirs à vendre actuellement ne correspondaient pas du tout à ma recherche. Je reportais mon attention sur Sasha pour répondre à sa question sur le mariage.

« Je ne suis pas encore mangemort, j'aime trop ma liberté pour me mettre à genoux, même si je partage les idéaux. Je ne le fais que pour Mina et légèrement pour mes parents, puisqu'une fois mes fiançailles annoncées, si je ne deviens pas mangemort, je les mets tous dans une position délicates. Pour mon manque d'allégeances, c'est que mes origines sont bien là, mais que mes origines ne sont que des origines. Je ne connais mes parents que depuis peu de temps, si j'avais vécu avec eux, les choses seraient sûrement bien différentes et je serais sûrement mariés depuis bien quatre ans, même plus. » Annonçais je à Sasha autant qu'elle comprenne qu'il ne fallait pas trop me voir comme le parfait fils de mes parents puisque je ne connaissais pas mes parents depuis très longtemps. Je ne pouvais donc être complètement à l'image de ce qu'il aurait fait de leur fils si j'avais grandi en leur compagnie. « Pour les invités, pour ma part, il y aura Rodolphus, Bellatrix, Eiladora et Rabastan Lestrange, sûrement les Lestrange français pour une question de tradition. Les Malefoy aussi puisqu'ils sont de ma famille du côté de ma mère. Et comme invité personnel une vieille amie russe et peut-être une de mes professeur lorsque j'étudiais en France. Pour ce qui est de Mina, je n'en sais trop rien, tu devrais lui demander. Sinon eh bien d'après elle, il y aura bon nombres de mangemorts, ce dont j'aurais préféré me passer et peut-être même le Seigneur des Ténèbres lui-même. Je ne peux te dire certainement qui sera présent hormis mes invités qui je l'espère seront tous présents. » Avouais je montrant que je n'en savais pas plus sur les mangemorts qui seront conviés à mon mariage, bien qu'il y en aurait un bon nombres. Je ne pouvais lui en apprendre plus et elle pourrait peut-être m'en apprendre plus sur les invités de Mina que ce que j'en savais. Je ne pouvais même pas garantir que mes propres invités se présenteraient si je parlais de mes relations avec les mangemorts.

« Pour ce qui est de Mina, j'espère qu'elle se remettra, je n'aime pas l'idée de la savoir ayant des cauchemars. Savoir qu'elle ne stresse pas pour le mariage m'arrange grandement, surtout qu'on a beaucoup de choses à gérer avec ce qui va avec ce mariage. » Dis je en faisant référence autant à ma marque que l'annonce de mon vrai nom au monde et de nos vacances prévues ainsi que pour moi d'un manoir de lune de miel n'étant toujours pas construit ou en construction.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 19 Avr - 19:09
Invité




ARCTURUS & SASHA
La vérité peut avoir du bon parfois, comme du mauvais. Mais reconnaitre ses torts est un bon premiers pas, même si cela n’est pas une promesse qu’un deuxième sera fait… Bref, on disait ?



Il ne fit pas de remarque particulière quand je lui dis préférer lui envoyer les mensurations pour qu’il se charge du reste lui-même. N’était-ce pas son cadeau après tout ? Je pouvais lui donner un coup de main, enfin, c’était pour Mina que je le faisais et certainement pas pour lui, mais en tout cas, je pouvais bien faire ça et il n’avait pas de soucis à ce faire, je savais garder un secret. N’étais-j pas un grand secret à moi toute seule ? Il finit par retourner la carte de visite qu’il m’avait indiqué peu de temps avant pour que je puisse y voir son nom, ou son faux nom, pour savoir où envoyer mon hibou.« Je n'attends rien d'autres de toi que les mensurations de Mina, ce cadeau sera de moi et moi seul, autant le choix de la coupe de la robe que les couleurs. De toute manière, il semblerait que je sois tout à fait apte à lui faire un cadeau pouvant lui plaire. Enfin, tu n'es peut-être pas au courant de cela. » me dit-il avec énigme. Cela suffit à me faire réfléchir, et la réponse me vint assez vite à l’esprit. La veille, Mina était rentrée avec un nouveau collier autour du cou, surement allié à d’autre bijoux mais n’étant pas matérielle, je n’y avais pas plus prêté attention que cela. Elle ne m’avait pas dit qu’il s’agissait d’un cadeau de sa part, mais en même temps, j’étais loin de vouloir entendre parler de sa vie avec le gros débile donc bon.

« Je ne suis pas encore mangemort, j'aime trop ma liberté pour me mettre à genoux, même si je partage les idéaux. Je ne le fais que pour Mina et légèrement pour mes parents, puisqu'une fois mes fiançailles annoncées, si je ne deviens pas mangemort, je les mets tous dans une position délicates. Pour mon manque d'allégeances, c'est que mes origines sont bien là, mais que mes origines ne sont que des origines. Je ne connais mes parents que depuis peu de temps, si j'avais vécu avec eux, les choses seraient sûrement bien différentes et je serais sûrement mariés depuis bien quatre ans, même plus. » Ainsi donc… nous nous ressemblions plus que prévu. Cela en devenant presque flippant. Avec beaucoup de point commun, on en venait à se haïr facilement. Attention, le premier qui oserait me dire que de l’amour à a haine, il n’y avait qu’un pas, je lui ferais bouffer sa baguette et sa robe de sorcier avec. En tout cas, je ne fis aucune remarque, ni n’exprima aucune émotion, restant juste calme face à ce qu’il me dit, respectueuse même.« Pour les invités, pour ma part, il y aura Rodolphus, Bellatrix, Eiladora et Rabastan Lestrange, sûrement les Lestrange français pour une question de tradition. Les Malefoy aussi puisqu'ils sont de ma famille du côté de ma mère. Et comme invité personnel une vieille amie russe et peut-être une de mes professeur lorsque j'étudiais en France. Pour ce qui est de Mina, je n'en sais trop rien, tu devrais lui demander. Sinon eh bien d'après elle, il y aura bon nombres de mangemorts, ce dont j'aurais préféré me passer et peut-être même le Seigneur des Ténèbres lui-même. Je ne peux te dire certainement qui sera présent hormis mes invités qui je l'espère seront tous présents. » Bon, là, je ne pus m’empêcher de grimacer. J’avais l’impression que ce mariage allait être une fausse à serpent. Je n’aimais vraiment pas l’idée, et d’autant plus si Voldemort serait lui aussi présent. Je m’en méfiais comme de la peste. Je n’avais aucune confiance, mais pour Mina, j’étais prête à prendre le risque. Je le regretterai peut-être, mais j’espérai que ni elle, ni ce qui allait lui servir d’époux et qui se tenait face à moi ne trahiraient le secret de ma particularité.« Pour ce qui est de Mina, j'espère qu'elle se remettra, je n'aime pas l'idée de la savoir ayant des cauchemars. Savoir qu'elle ne stresse pas pour le mariage m'arrange grandement, surtout qu'on a beaucoup de choses à gérer avec ce qui va avec ce mariage. »

Il tenait à elle, je commençais à le réaliser, et c’était un bon point en sa faveur. Lui dire ? J’allais peut-être un peu trop gonfler son orgueil si j’agissais ainsi. Ce n’était pas évident et pour être honnête, j’avais encore du mal avec le fait de boire avec lui un verre dans mon salon. Pourtant, cela se faisait, petit à petit.
« Si j’apprécie que tu me demandes mon aide pour le cadeau de Mina, sache que cela reste, comme tu l’as dit, ton cadeau, et je ne compte pas te mâcher le travail. Rassure toi, tu vas pouvoir te débrouiller tout seul comme un grand, je vais moi aussi avoir mon lot de chose à faire pour m’occuper des tiennes. Etre demoiselle d’honneur n’est pas de tout repos, surtout avec Mina. » Mes paroles n’était pas des paroles en l’air. Si Mina pouvait dire voir simple, elle était loin de voir vraiment simple. Elle était une sang pure, elle venait d’un monde de la haute société où chaque détails comptent. Pour le moment, la question principale restait sa robe et ma tenue. Si elle m’épargnait le rose, respectant ma demande, la couleur qu’elle avait choisie n’était pourtant pas évidente. Je n’avais pas, selon moi, le ton parfait pour ce type de couleur mais bon, elle avait fait son choix, et pour le coup, je n’avais plus qu’à suivre et survivre.

« En ce qui concerne les invités, ou même la vie que vous allez mener tout l’es deux, je n’aurais qu’une demande. Ne monte pas sur tes grands chevaux, je me mêle de ce qui me regarde et pour cause, cela me concerne à cent pour cent. Mina est déjà au courant mais juste pour être sure, j’aimerai en parler avec toi. Tu es au courant aujourd’hui de ma particularité, et je tiens à préciser que je veux qu’elle reste secrète, surtout aux yeux de votre lord. Beaucoup y ont déjà vu une bonne pièce sur leur échiquier hors je refuse d’être manipulée. Puis-je te faire confiance sur ce point en sachant que jamais je ne trahirai ton identité ? » je ne lui donnais pas tous les détails volontairement. Déjà, il se pouvait qu’il n’en ait rien à faire et qu’il refuse ma demande. Et ensuite, je n’étais rien pour lui, je le savais, mais pour Mina, que serait-il prêt à faire ou ne pas faire ? Buvant mon verre et le finissant, j’attendis sa réponse.

code by Chocolate cookie


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 20 Avr - 0:57
Invité
« Si j’apprécie que tu me demandes mon aide pour le cadeau de Mina, sache que cela reste, comme tu l’as dit, ton cadeau, et je ne compte pas te mâcher le travail. Rassure toi, tu vas pouvoir te débrouiller tout seul comme un grand, je vais moi aussi avoir mon lot de chose à faire pour m’occuper des tiennes. Etre demoiselle d’honneur n’est pas de tout repos, surtout avec Mina.  » M'annonça la garce et j'en fus plus que soulager, je n'aurais pas à me battre pour qu'elle ne se mêle pas de mon cadeau de mariage. Je ne pouvais nier qu'elle n'avait pas tort, être la demoiselle d'honneur d'une femme telle que Mina ne devait être une chose simple. Surtout que je savais que Mina même si elle disait vouloir d'un petit mariage simple, restait ce que nous étions tout deux, une sang-pure et elle veillerait au grain pour que le moindre détail soit comme elle l'imaginait et puisse aussi correspondre à mes goûts et à nos invités. Je savais aussi que j'allais avoir mon lot de choses à faire pour notre mariage, mais pour l'instant, j'étais en pleine recherche de quelqu'un d'apte à me construire un manoir à la place de l'ancien en Russie. Après tout, maintenant que Dora m'avait accordé le terrain contre un droit d'utilisation quand elle se rendrait en Russie si je n'y étais pas, il ne me restait qu'à construire. Je ne pouvais construire un manoir, même avec l'aide de ma sœur en un mois surtout avec les cours et mes vacances prévues avec Mina. À la limite, si j'emmenais Mina, Dora et Natasha, nous pourrions sûrement réussir dans mon envie, mais je ne voulais que Mina en sache trop sur cette demeure avant notre mariage et j'étais parfaitement contre le fait que Natasha puisse connaître la localisation de mon mariage. Je sortis de mes pensées quand la garce se remit à parler.

« En ce qui concerne les invités, ou même la vie que vous allez mener tout l’es deux, je n’aurais qu’une demande. Ne monte pas sur tes grands chevaux, je me mêle de ce qui me regarde et pour cause, cela me concerne à cent pour cent. Mina est déjà au courant mais juste pour être sure, j’aimerai en parler avec toi. Tu es au courant aujourd’hui de ma particularité, et je tiens à préciser que je veux qu’elle reste secrète, surtout aux yeux de votre lord. Beaucoup y ont déjà vu une bonne pièce sur leur échiquier hors je refuse d’être manipulée. Puis-je te faire confiance sur ce point en sachant que jamais je ne trahirai ton identité ?  » Je réfléchis à ses mots, c'était bien beau qu'elle dise ne pas trahir mon identité, elle serait trahie très bientôt par les papiers administratifs. Je serais un Lestrange pour les mangemorts dès que mes parents l'auront annoncés, puisque je me doutais que ma mère ne me laisserait pas annoncer moi-même être leur fils et le fiancé de Mina. C'était faire une trop grande entorse aux traditions, déjà qu'elle m'avait cachée volontairement à son maître, à ma naissance, mais aussi depuis mon retour en Angleterre. Je me mis à réfléchir à une contre-partie plus conséquente que mon identité et je l'avais déjà.

« Mon identité est trop faible comme secret à garder, puisqu'elle sera officielle avant mon mariage. Je préférerais que tu ne trahisses jamais mon antipathie à devenir mangemort, voilà qui me coûterait plus cher que mon identité et bien évidemment, que tu ne dévoiles pas ma future allégeance. Je n'ai pas très envie de visiter Azkaban pour être tout à fait honnête, du moins pas en tant que prisonnier. » Ajoutais je sachant qu'au moins une fois par an, le Ministre avait l'obligation de se rendre à Azkaban pour voir comment étaient détenus les prisonniers. Je trouvais l'arrangement mieux ainsi et je savais que même si elle refusait, je ne divulguerais pas son secret, ayant moi-même eu la marque sans vraiment le vouloir, mais aussi pour Mina et pour Heather. Parce que mine de rien, j'avais plus de considération pour l'enfant en elle que pour la garce qu'elle était. Je trouvais atroce de devoir propulser une petite fille dans la vie des mangemorts avec la douleur de la marque. Je ne lui dis pourtant rien sur ces raisons, je voulais d'abord qu'elle refuse ou accepte ma proposition. Surtout que si le Lord apprenait que je ne l'avais fait que pour que ma famille ne souffre pas, il ferait en sortes de me rendre encore meilleur serviteur en se servant de ma sœur. Elle devait accepter de ne jamais parler de mes allégeances à quiconque.

Je bus une nouvelle gorgée de mon verre, en m'étonnant une fois de plus de la tournure de cette conversation, après tout rien ne présageait qu'on puisse elle et moi avoir une conversation civilisée, surtout sans la surveillance de Mina nous menaçant. J'espérais que Sasha puisse garder cette rencontre parfaitement secrète pour Mina, ainsi que notre entente, j'avais vraiment envie de lui faire plaisir à notre mariage. Pouvant lui montrer que j'avais fait un effort de plus pour elle, qu'importe que la garce ayant accepté montre aussi un effort de sa part. J'avais accepté leur amitié et je ne voulais en aucun cas privé ma femme de sa vie ou de ses amis. « La question ne va pas te plaire, mais depuis combien te temps cohabites tu avec Heather ? Je sais que cohabiter n'est pas forcément le mot juste mais je pense que ça colle plutôt bien à ce que j'ai eu l'occasion de voir. » M'enquis je après tout, si je devais cacher sa particularité et qu'elle en savait autant sur moi, je pouvais bien lui poser quelques questions sur la particularité que je devais cacher. « Je ne te demande pas cela d'une façon manipulatrice, mais j'aime en savoir un minimum sur les secrets que je peux cacher aux autres. Et je pense que cette question n'est pas trop personnelle. » Annonçais je. Après tout, je ne lui demandais rien sur leur fonctionnement, juste sur le moment où elles avaient commencées à vivre à deux dans le même corps, je ne demanderais même pas le pourquoi si elle m'annonçait que ce n'était pas de naissance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 20 Avr - 12:24
Invité




ARCTURUS & SASHA
La vérité peut avoir du bon parfois, comme du mauvais. Mais reconnaitre ses torts est un bon premiers pas, même si cela n’est pas une promesse qu’un deuxième sera fait… Bref, on disait ?



Ma requête pouvait sembler étrange peut-être, et pourtant, à mes yeux, elle prenait tout son sens. Aussi impossible que les choses pouvaient sembler être, nous étions en train de bien nous entendre, et si nous voulions l’un comme l’autre que les choses perdurent, il allait falloir mettre certains éléments au point, à commencer par ce qu’on pouvait dire ou ne pas dire sur l’autre. J’avais peut-être été trop vague par « garder son identité secrète », mais si tel était le cas, je comptais sur lui pour me le faire savoir. Il n’était pas dans ma tête après tout ni comme j’étais dans la sienne, et Merlin merci, car je ne voulais même pas penser à ce que ce gros débile pouvait avoir à l’esprit.« Mon identité est trop faible comme secret à garder, puisqu'elle sera officielle avant mon mariage. Je préférerais que tu ne trahisses jamais mon antipathie à devenir mangemort, voilà qui me coûterait plus cher que mon identité et bien évidemment, que tu ne dévoiles pas ma future allégeance. Je n'ai pas très envie de visiter Azkaban pour être tout à fait honnête, du moins pas en tant que prisonnier. » Je n’étais pas sûre de pouvoir saisir la nuance qu’il avait apporté sur ses possibles visites à Azkaban, mais je n’y prêtais pas vraiment attention à ce point, notant surtout qu’on ne s’était pas compris. Il n’était après tout pas au courant de mon lien avec Mina, ou du moins, du secret que nous gardions l’une pour l’autre et donc, c’était, dirons-nous, logique dans arriver à me demander cela. De toute façon, si Merlin avait fait l’homme plus intelligent que la femme, cela se serait… Cependant, il ne répondit rien à ma requête et cela me dérangea. J’avais besoin de savoir s’il serait mieux tenir sa langue que la fermeture de son pantalon. Allait-il finir par m’éclairer ? Ce n’était pas sorcier après tout comme requête… J’allais pourtant être déçue…

« La question ne va pas te plaire, mais depuis combien te temps cohabites tu avec Heather ? Je sais que cohabiter n'est pas forcément le mot juste mais je pense que ça colle plutôt bien à ce que j'ai eu l'occasion de voir. » Il vit juste, je n’appréciais pas vraiment la question. Je ne comprenais pas en quoi cette information pouvait lui être utile. J’étais de nature méfiante dès qu’il s’agissait de ma particularité, surtout avec le passé que je trainais derrière moi. J’apprenais vite de mes erreurs. J’en faisais, mais j’apprenais, ou du moins, c’était ce que je croyais. Je n’étais après tout pas infaillible. « Je ne te demande pas cela d'une façon manipulatrice, mais j'aime en savoir un minimum sur les secrets que je peux cacher aux autres. Et je pense que cette question n'est pas trop personnelle. »

C’était donc de la simple curiosité… Ne lui avait-on jamais dit que c’était un bien vilain défaut ? Je ne pouvais cependant nier que ce n’était pas encore trop personnel. Il ne me demandait pas après tout ce qui se trouvait sous ma jupe… et grand bien lui face car il aurait un sacré retour en réponse. Je réfléchis un instant, silencieuse, buvant mon verre. Je commençai à fatiguer et me focaliser sur plusieurs choses comme notre conversation et mon maintien n’était pas toujours chose évidente.« Tu as ma parole que rien ne sera dit sur tes motivations ou ne sais-je encore. Je ne vois pas de toute façon à quoi ça me servirait… je mettrais Mina en péril et tu dois te douter que je me refuse à une telle chose. » Bon, d’accord, je venais d’éluder sa question et je savais que j’avais à y répondre, mais je voulais faire le point avant de parler, histoire que les choses soient bien claires.« Je suis ainsi depuis douze années maintenant, depuis qu’Heather a cessé de grandir à l’âge de six ans. » ajoutai-je pour répondre à sa question. Pas plus d’information ? Je lui en avais déjà bien assez donné. Mais c’était volontaire que j’ai précisé l’âge d’Heather. Qui sait, peut-être comprendrait-il un peu mieux à qui il a à faire si il était face à elle. Tu parles de moi ? Merde… Non Heather, je t’en prie ce n’est pas le moment !Mais je suis plus fatiguée moi ! Toi par contre tu es toute fatiguée et tu dois faire dodo ! je vais faire le reste !Hea…

Ah… je suis en forme moi ! Tiens ? C’est qui lui ? Il fait quoi chez nous ? C’est marrant, il me dit quelques choses, mais j’arrive pas à me souvenir de quoi… C’est un ami ? Ça doit être un ami vu qu’il est dans le canapé et qu’il boit un verre. Moi aussi j’ai un verre ! Euh… « C’est pas mon verre ça… » Quoi ? Je parle à voix haute ? Oups, pas fait exprès. Bon, je fais quoi… Sasha elle dit toujours que les verres à pieds, je suis trop petite pour en prendre parce que je vais les casser. Je sais !!! « Je reviens, je vais me chercher une paille pour pas casser ! » Euh… c’est quoi cette jupe longue qui colle ? C’est pas pratique… Mouai, encore des gouts de Sasha ça… Bon, je fais quoi déjà ? Ah oui, je prends mon verre, enfin le verre de Sasha, et je vais dans la cuisine pour chercher une paille ! Je me demande c’est quoi dedans…

code by Chocolate cookie


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 20 Avr - 23:42
Invité
Je regardais calmement Sasha, ne sachant si elle allait me répondre ou non à ma question. Je n'étais pas idiot, je savais qu'elle pourrait très bien m'envoyer sur les roses en m'annonçant que ça ne me regardait en rien.Pourtant je voulais en savoir au moins un minimum sur ce qui était le secret que je devais garder. Je la regardais boire son verre semblant en pleine réflexion sur ses paroles futures. « Tu as ma parole que rien ne sera dit sur tes motivations ou ne sais-je encore. Je ne vois pas de toute façon à quoi ça me servirait… je mettrais Mina en péril et tu dois te douter que je me refuse à une telle chose.  » Elle marquait un point, je me doutais qu'elle ne mettrait pas Mina en danger, mais m'évincer de la vie de Mina aurait pu être tentant pour elle et ça j'en avais conscience. Bon d'accord, ça allait encore à l'encontre de Mina puisqu'elle n'apprécierait sûrement pas que sa meilleure amie soit coupable de la disparition de son époux, du moins je l'espérais. « Je suis ainsi depuis douze années maintenant, depuis qu’Heather a cessé de grandir à l’âge de six ans.  » Me donna-t-elle comme réponse à ma question et je hochais la tête simplement, reprenant une gorgée de vin rouge. J'observais cette femme, comment pouvions nous en être finalement à avoir une conversation calme et relativement polie alors qu'il y a deux jours, nous étions prêt à nous étriper sur place. Du moins, nous ne l'avions pas fait à cause de la présence de Mina et j'en étais parfaitement conscient. En l'observant, je ne loupais pas la lueur changeante dans son regard à plusieurs reprises avant qu'elle ne m'offre la vue d'un regard relativement perdue.

Sans même avoir besoin de chercher à comprendre, je savais que j'avais plus la garce devant moi. Je le sentais au regard posé sur moi. Visiblement, Heather semblait chercher ce que je faisais là. « C’est pas mon verre ça…  » Dit Heather et je ne doutais plus du tout qu'il s'agissait de la petite fille et non de la femme. Bon comment on agit face à une fille de six ans pour qui on est presque un parfait inconnu. On fait quoi d'ailleurs tout court devant un enfant. Déjà, je me présente, ça la rassurera peut-être sur qui je suis ou au moins si elle se souvient de notre rencontre, elle verra que je ne suis pas si méchant. Ensuite je lui retire ce verre d'alcool des mains, c'est pas pour les enfants. « Je reviens, je vais me chercher une paille pour pas casser !  » Non, mauvaise idée, Heather, me dis je étrangement calmement alors qu'elle était bien la première enfant que je rencontrais. « Salut Heather ! Moi c'est Arcturus. Sasha m'a parlé de toi. » Dis je pour la rassurer face à l'usage de son prénom. Après tout, je ne savais pas ce que Sasha avait pu lui dire. J'étais un peu mal à l'aise, je devais bien me l'avouer. Bon, les présentations étant faites, je me levais pour m'approcher d'Heather. « Donnes moi ce verre, ce qu'il y a dedans n'est pas pour les petites filles. » Annonçais je fermement pour qu'elle me donne son verre. Je sortis ma baguette pour faire venir un verre pour Heather, je n'avais aucune envie de fouiller dans la cuisine de la garce. Je posais mon propre verre sur la table pour lui tendre ma main à présent libre pour qu'elle me donne son verre. « Quand tu m'auras donné le verre de Sasha, je te ferais venir un verre pour toi et tu pourras te servir à boire, c'est pour ça que j'ai sorti ma baguette. » Annonçais je pour la rassurer sur ma baguette sortie. J'avais déjà un petit coup d'avance sur la petite fille, mais il le fallait, je ne voulais pas qu'elle puisse boire de l'alcool, même s'il ne s'agissait que de vin blanc.

« Tu en penses quoi ? C'est pas mieux de boire quelques choses que tu aimes plutôt que ce que Sasha peut aimer ? » M'enquis je avec plus de douceur dans mon ton pour être certains qu'elle n'aurait pas peur de moi à cause de mon ton froid. Je restais là, ma main tendue et prêt à lancer un accio dès qu'elle m'aurait donné son verre. Dire que j'étais calme n'était pas une chose, je ne pouvais prédire comment Heather réagirait, je ne la connaissais pas, mais j'avais eu d'elle l'image d'une gentille fille à notre première rencontre et je me disais qu'avec un peu de chance, elle n'était pas trop comme la garce et qu'elle m'écouterait, me donnant son verre sans faire d'histoire. C'était peut-être un doux rêve, mais qui sait, l'une ne valait peut-être pas l'autre et à six ans, un enfant c'est pas trop complexe à gérer ? Si ? Au moins, avec Heather, si je la recroisais, j'aurais sûrement de l'expérience au moment où j'aurais moi-même des enfants de cet âge. Je rapprochais un peu plus ma main de celle d'Heather sans pour autant la toucher, elle ne devait pas se sentir trop forcer, sinon je risquais de la braquer et ce n'était pas du tout mon but.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 21 Avr - 9:17
Invité




ARCTURUS & SASHA
La vérité peut avoir du bon parfois, comme du mauvais. Mais reconnaitre ses torts est un bon premiers pas, même si cela n’est pas une promesse qu’un deuxième sera fait… Bref, on disait ?



C’est qui le monsieur ? Je ne sais pas moi qui sait, mais il doit être gentil parce que sinon, jamais Sasha elle ne l’aurait laissé entrer. C’est bizarre, il me dit quelques choses, mais en même temps, bah je ne sais plus quoi… Je l’ai déjà vu quelques parts ? C’est possible, mais je vois tellement de monde que c’est difficile à dire. Il faut que je réfléchisse… Si je le connais, je devrais bien le savoir… Oui mais si je réfléchie de trop, bah je vais avoir mal à la tête, et j’aime pas ça moi, avoir mal à la tête… C’est pas cool et en plus, la potion elle est pas bonne. La dernière fois, Mina elle m’a rouspétée parce que je voulais pas la prendre, et du coup, c’est Sasha qui s’est mise en colère aussi… Mais moi j’aime pas les potion, c’est pas ma faute ! Il y a que le sirop pour la toux qui est bon parce que c’est à la citrouille et au miel. « Salut Heather ! Moi c'est Arcturus. Sasha m'a parlé de toi. » Il s’appelle comment ? C’est dur comme prénom à dire ça !!! Mais Sasha elle lui a parlé de moi ? Pourquoi elle a rien dit à moi ? En tout cas, il a l’air gentil. En plus il se lève pour venir pour moi ! Il est bien élevé ! Oups, j’ai pas fait pareil… Il va m’en vouloir, il va dire que je suis pas une fille gentille !« Donnes moi ce verre, ce qu'il y a dedans n'est pas pour les petites filles. » Pourquoi ? Il y a quoi dans mon verre ? Et si je veux pas ? J’aimerai bien gouter moi… Comment je peux dire après si j’aime ou si j’aime pas. On m’a toujours dit qu’il fallait gouter. Et lui ? Il boit quoi ? En tout cas, c’est un sorcier parce qu’il a une baguette. Elle est où la mienne d’ailleurs ? Sasha l’a encore cachée !!! Ah non un, c’est ma baguette ! Et lui il va faire quoi avec sa baguette ?« Quand tu m'auras donné le verre de Sasha, je te ferais venir un verre pour toi et tu pourras te servir à boire, c'est pour ça que j'ai sorti ma baguette. » Ah !!! C’est pour ça !!! Mouai mais je sais pas ce que je veux boire moi. Il y a plein de truc sur la table basse… Il y a des trucs que je connais pas, mais d’autre aussi que je connais…« Tu en penses quoi ? C'est pas mieux de boire quelques choses que tu aimes plutôt que ce que Sasha peut aimer ? » Oh oui !!!! Il est trop mignon !!! Je lui fais un grand sourire tiens, et… bon bah d’accord, je vais lui donner mon verre ! Mais pas tout de suite…

Enfin, faut que je montre que je suis gentille et polie moi aussi. J’ai pas dit bonjour et c’est pas bien.« Bonjour Arc-tu-rus ! » Ah ah ! J’ai réussi à le dire ! Faut juste le dire doucement pour y arriver mais avec le temps, je devrais pouvoir faire mieux. Il va être content en tout cas non ? Pourquoi il serait pas content ? Ah, peut-être qu’il veut mon verre c’est vrai… « D’accord, je te donne le verre de Sasha, mais je suis pas une petite fille. Je suis grande maintenant ! » Bah oui hein, j’ai… j’ai… zut, je dois compter sur mes doigts… Ah je sais, j’ai dix-huit ans ! Je suis pas une pette, je suis grande ! Et lui, il a quel âge ? Et il fait quoi ici ? J’ai trop trop de questions et pas de réponse, j’aime pas ça…« Tu fais quoi ici ? C’est la première fois que tu viens ? Sasha elle dit que quand c’est la première fois, et bien il faut faire visiter et tout montrer. J’ai jamais cependant tout compris à ça. Quand je suis arrivée à Poudlard, on m’a fait visiter, mais pas tout, alors pourquoi je devrais tout montrer ? C’est pas facile pour moi à comprendre et en même temps, j’essaie de faire des efforts. Déjà, je n’emmène plus monsieur nounours et Mme licorne à la bibliothèque, comme ça, Sasha bah elle est contente. Non, eux ils restent ici et ils surveillent les petites culottes de Mina. C’est qu’elles sont belles ses petites culottes, mais moi je n’ai pas les même. Moi je préfère les lapins… Tout comme les bonbons !!! C’est bientôt Halloween !!! Ça va être cool hein ? Tu viendras frapper à la porte pour avoir des bonbons toi aussi ? C’est bizarre parce que je suis sûre de t’avoir déjà vu mais je sais plus où… »

Il fait une drôle de tête… On dirait un poisson sorti d’un bocal… Pourquoi tout le monde me regarde comme ça quand je parle ? Oh… J’ai trop parlé… Il va se fâcher… Sasha elle se fâche toujours quand je fais ça. Mais non, je ne veux pas… J’aime pas quand les gens ils sont en colère contre moi… Je voulais pas faire de bêtise… Vite !!! Il faut que je m’excuse !« Oups… J’ai encore trop parlé c’est ça… Je vais être grondée ? » S’il te plait me gronde pas… je voulais pas être méchante, je voulais être gentille et bien élevée… Je veux pas qu’il soit pas content, je veux pas qu’il parte… Ca va encore me faire pleurer après…« J’aime pas être grondée… et j’aime pas être seule… tu restes avec moi ?» Oh oui !!!! Faut qu’il dise oui !!! Je veux qu’il reste avec moi, il a l’air vraiment vraiment gentil en plus ! On pourrait être amis !!!!

code by Chocolate cookie


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 21 Avr - 11:58
Invité
Heather me fit un sourire après mes paroles, ça devait vouloir dire que je ne m'en sortais pas trop mal. Enfin j'osais l'espérer. Je n'avais pas envie de reprendre notre ancienne relation à Sasha et moi, pour ne pas savoir agir face à une enfant, je faisais tout ça pour Mina, c'était bien vrai mais ça impliquait continuer à être poli avec Sasha. « Bonjour Arc-tu-rus !  » Je ne pus m'empêcher de sourire quand je vis Heather avoir beaucoup de mal avec mon prénom. Je savais qu'il était bien difficile à dire mais elle avait fait l'effort de le dire lentement et de réussir à le former. « D’accord, je te donne le verre de Sasha, mais je suis pas une petite fille. Je suis grande maintenant !  » Dit Heather et je pris le verre de ses mains. Je retenais que je ne devais plus dire à un enfant qu'il était petit, c'était déjà une bonne chose. Je posais le verre sur la table. Bon qu'a-t-elle en tête maintenant, est ce qu'elle se souvient de moi ? Je ne savais pas trop de quoi penser de la situation, je ne sais pas ce qu'elle sait et ça me dérange, je dois le découvrir. « Tu fais quoi ici ? C’est la première fois que tu viens ? Sasha elle dit que quand c’est la première fois, et bien il faut faire visiter et tout montrer. J’ai jamais cependant tout compris à ça. Quand je suis arrivée à Poudlard, on m’a fait visiter, mais pas tout, alors pourquoi je devrais tout montrer ? C’est pas facile pour moi à comprendre et en même temps, j’essaie de faire des efforts. Déjà, je n’emmène plus monsieur nounours et Mme licorne à la bibliothèque, comme ça, Sasha bah elle est contente. Non, eux ils restent ici et ils surveillent les petites culottes de Mina. C’est qu’elles sont belles ses petites culottes, mais moi je n’ai pas les même. Moi je préfère les lapins… Tout comme les bonbons !!! C’est bientôt Halloween !!! Ça va être cool hein ? Tu viendras frapper à la porte pour avoir des bonbons toi aussi ? C’est bizarre parce que je suis sûre de t’avoir déjà vu mais je sais plus où…  » Ok, elle a un débit de parole impressionnant et je suis presque resté bloqué à l'évocation des petites culottes de ma fiancée. J'oubliais assez rapidement les culottes de Mina, c'était pas le moment d'y penser, pas devant une fille de six ans. Bon alors elle avait posé combien de question. Ce que je fais ici, si c'est la première fois que je viens et si je vais fêter Halloween.

« Oups… J’ai encore trop parlé c’est ça… Je vais être grondée ?  » Je haussais un sourcil à sa demande. J'avais vraiment la tête à être du genre à gronder un enfant. Pourquoi on me voyait toujours comme quelqu'un de méchant. J'avais été un enfant et sûrement pas le genre d'enfant de sang-pur ayant grandit avec la plus belle vie. En plus, je n'allais pas la gronder pour ne pas contrôler la longueur de ses propos. « J’aime pas être grondée… et j’aime pas être seule… tu restes avec moi ?  » Je ne pus que lui sourire à ses mots, après tout, elle avouait une chose que personne n'aimait, même pas adulte on aimait recevoir des remarques des autres. Je choisis pourtant de ne pas répondre directement à sa dernière question, je l'ignorais même royalement. « Accio verre. » Dis je en lançant le sort bien que j'aurais pu le faire de façon informulé. Un verre arriva et je l'attrapais, bon, il irait très bien pour Heather. Je le posais sur la table et d'un autre coup de baguette, les différentes bouteilles se séparèrent pour ne laisser que celle sans alcool proche d'Heather. « Tiens, tu peux te servir dans ces bouteilles, les autres ne sont pas faite pour les grandes, c'est pour les plus grandes encore. » Dis je en essayant de la dissuader de prendre de l'alcool. Je me rassis sur le canapé, il me fallait maintenant répondre à ses questions et je ne savais pas par quoi commencer. « Je vais rester ici et je ne vais pas te gronder. Tu n'as rien fait de mal, tu parles juste trop en une fois. » Avouais je tout de même calmement, pour bien lui montrer que je ne lui en voulais pas le moins du monde.

« C'est la première fois que je viens chez toi, mais Sasha m'a tout montré, ne t'inquiètes pas. Sinon, je suis venu pour parler à Sasha, on s'entend pas très bien elle et moi, mais on essaye de s'entendre parce qu'on est tous les deux amis avec Mina. » Expliquais je calmement, ne sachant ce qu'il en était de la relation Mina Heather, contrairement à la relation Sasha Mina. « On s'est déjà vu toi et moi, c'était au Hush Bar, j'avais pas été très gentil avec toi et j'en ai reparler avec Sasha. Je ne voulais pas être impoli et méchant, c'est juste que j'ai mal compris que tu faisais pas exprès. » Dis je dans ma propre façon de faire des excuses et elle devrait le comprendre parce que je n'allais pas m'excuser, je n'étais pas du genre à m'excuser même devant une enfant. Je pris une gorgée de mon verre calmement avant de le reposer sur la table et de regarder Heather.« Tu sais, Heather, c'est bien que tu laisse monsieur nounours et Madame Licorne à la maison, mais c'est pas bien de parler des petites culottes de Mina ou des tiennes. C'est des choses qu'on ne doit pas dire à tous le monde, c'est quelque chose qui est juste à toi que tu dois être la seule à savoir. » Annonçais je autant pour protéger Heather face à des inconnus pour qu'elle contrôle ses propos, mais aussi parce qu'elle avait parlé des culottes de ma fiancée et que ce n'était pas franchement pour me plaire. « J'ai jamais fêter Halloween, même pas quand j'étais petit. En plus cette année je pars en vacances pour Halloween. » Dis je afin d'éluder toutes demande de la part d'Heather, de toute manière, je ne serais pas présent en Angleterre pendant ces vacances. Je n'avais parlé à aucun moment de mes vrais rapports avec Mina, autant Sasha pouvait garder sa langue, autant je ne faisais pas confiance à Heather sur ce point. D'autant plus qu'Heather n'avait eu aucune gêne à parler des dessous de ma fiancée devant moi, alors si je lui donnais d'autres informations, elle pouvait très bien les répéter, elle était une enfant et je ne l'oubliais pas. Je ne savais même pas si je m'en sortais bien face à elle. « Tu étais à Poudlard. C'est comment Poudlard ? J'y étais pas moi, j'étais dans une autre école. » Lui demandais je puisque je ne savais pas trop quoi dire d'autres et lui parler de Poudlard pouvait sembler une bonne idée. Je ne savais pas de quoi parler d'autres avec une enfant, je devais bien l'avouer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 21 Avr - 20:18
Invité




ARCTURUS & SASHA
La vérité peut avoir du bon parfois, comme du mauvais. Mais reconnaitre ses torts est un bon premiers pas, même si cela n’est pas une promesse qu’un deuxième sera fait… Bref, on disait ?



Je voulais pas qu’il soit fâché… Je suis toujours triste quand les gens sont fâchés avec moi. Mina elle se fâche souvent alors que je promets, j’essaie de faire beaucoup d’effort pour être mignonne avec elle, mais à chaque fois, elle me demande où est Sasha, ou alors, elle dit qu’elle a pas le temps de s’occuper de moi. C’est pas vraiment gentil de sa part. Moi je suis contente qu’elle vive avec nous, mais elle, elle ne m’aime pas, alors que moi je l’aime. C’est trop pas juste… J’espérai que ce soit pas pareil avec lui, mais quand je le vis sourire, je fus contente, alors je souris moi aussi. Par contre, je ne compris pas pourquoi il utilisa sa baguette. Oh ! Un verre pour moi !« Tiens, tu peux te servir dans ces bouteilles, les autres ne sont pas faite pour les grandes, c'est pour les plus grandes encore. » D’accord… mais il y a beaucoup de choix… Je vais faire comment ? Plouf plouf ? Non… je vais prendre le jus de fruit. J’aime bien ça moi ! Je vins m’asseoir à côté de lui par contre avant de me servir. C’était mieux assis, sinon je pouvais tout renverser.« Je vais rester ici et je ne vais pas te gronder. Tu n'as rien fait de mal, tu parles juste trop en une fois. » Oh c’est cool ! Je l’aime moi Arcturus ! Il est trop trop gentil ! Je sais que je parle beaucoup mais il se fâche pas alors je suis heureuse.

« C'est la première fois que je viens chez toi, mais Sasha m'a tout montré, ne t'inquiètes pas. Sinon, je suis venu pour parler à Sasha, on s'entend pas très bien elle et moi, mais on essaye de s'entendre parce qu'on est tous les deux amis avec Mina » Ils s’entendent pas ? Mais pourquoi ? je comprends pas toujours Sasha moi, parce qu’il est vraiment gentil comme monsieur ! Il a fait un truc qui fallait pas ? c’est vrai que Sasha, elle se met vite en colère, mais je suis pas pareil moi…« On s'est déjà vu toi et moi, c'était au Hush Bar, j'avais pas été très gentil avec toi et j'en ai reparler avec Sasha. Je ne voulais pas être impoli et méchant, c'est juste que j'ai mal compris que tu faisais pas exprès. » Oh… Ah mais oui c’est vrai ! Je me souviens maintenant ! J’étais venue le voir parce qu’il était tout seul et il avait pas été content ! Bah, il y pouvait rien, c’était pas sa faute ! Et puis il s’excuse, donc c’est vraiment pas grave.« Tu sais, Heather, c'est bien que tu laisse monsieur nounours et Madame Licorne à la maison, mais c'est pas bien de parler des petites culottes de Mina ou des tiennes. C'est des choses qu'on ne doit pas dire à tous le monde, c'est quelque chose qui est juste à toi que tu dois être la seule à savoir. » Ah… Pourquoi c’est pas bien ? Je suis pas sure de comprendre, mais d’accord, je ne parlerai plus des clottes de Mina ou des miennes. Ça veut dire que je dois pas non plus parler de son journal intime caché sous le matelas ? C’est pas ma faute si je l’ai trouvé, je jouais à cache-cache avec Alex, j’ai pas exprès…« J'ai jamais fêter Halloween, même pas quand j'étais petit. En plus cette année je pars en vacances pour Halloween. » C’est triste ça… Il a jamais jamais ? Mais c’est pas juste !!! Par contre, c’est trop cool de partir en vacances. Moi je suis jamais parie en vanaces…« Tu étais à Poudlard. C'est comment Poudlard ? J'y étais pas moi, j'étais dans une autre école. » Euh… bah il était où alors ? Rah, ça fait beaucoup de question à poser ça… Si je parle trop, il va rien comprendre… Il faut que je fasse attention… Je sais par quoi je vais commencer !

« C’est pas grave pour la dernière fois tu sais. Moi je suis pas fâchée, alors on va dire que c’est oublié. Et puis tu savais pas. C’est normal de faire des bêtises quand on ne sait pas.» Pour lui prouver et bah hop ! Je lui fais un bisous sur la joue. C’est pas un bisous baveux comme boule de neige hein, c’est un bisous tout doux tout gentil ! J’espère comme ça que ca va le faire encore plus sourire. Il est joli quand il sourit.« C’est triste si tu as jamais fêter Halloween… Je ne sais pas si tu aimes les bonbons, mais moi j’adore, et bah Halloween, ça permet d’en avoir tout plein ! Il va falloir que j’en trouve beaucoup parce que Mina elle arrête pas de me piquer mes bonbons. Mais c’est pas grave, je veux bien partager moi, et cela, même si elle n’est pas contente quand je suis là. Elle se met presque tout le temps en colère quand je suis là et je comprends pas pourquoi… » Mouai, je comprenais vraiment pas pourquoi, mais c’était très dure à comprendre… Puis elle le dit pas dans son journal, juste que je l’énerve, mais ça veut dire quoi ça ? Enfin, c’est pas grave, il m’a demandé de lui dire comment était Poudlard, alors je vais lui dire !« Tu n’as pas été à Poudlard ? Mais tu étais où ? Moi en tout cas, j’étais là-bas et j’étais à Pouf-souffle. Pardon, c’est pas facile à dire, un peu comme ton prénom… J’étais toute jaune comme un poussin, alors que Sasha, elle aurait dû être à Serpentard elle, mais c’était moi qui était là quand on a mit le vieux chapeau sur notre tête, alors voilà ! J’ai jamais eu beaucoup d’amis par contre, sauf Alex qui m’aimait bien, sauf quand je lui prenais la température… Je voulais juste aidé moi.» Il m’en veut toujours pour cela je crois. En tout cas, j’ai promis de ne plus jamais recommencer, et faut dire qu’il m’avait grondé et Sasha aussi.« En tout cas, là-bas j’ai appris plein de choses là-bas. Bon, j’ai toujours été nul en potion, mais j’étais douée en botanique. J’aime beaucoup les fleurs et les plantes ! Sasha elle veut pas que je fasse un jardin dans l’appartement, mais pourtant je trouve ça jolie. A sainte Mangouste, il y en avait un grand et parfois, bah je m’y cachais. L’infirmière Germaine était pas contente, Sasha non plus, mais moi, j’aimais ! Je trouve ça jolie les fleurs, et puis c’est tout fragile, un peu comme moi non ? Mais toi, tu étais dans quelle maison du coup ? » C’est pas parce qu’il a été dans une autre école qu’il était pas dans une maison ! Toute les écoles doivent bien être pareil non ?


code by Chocolate cookie


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 22 Avr - 15:27
Invité
Je fus surpris quand Heather vint s'asseoir à côté de moi, je n'avais pas penser à une possible proximité physique avec le corps que les deux se partageaient. D'accord, être assis ensemble sur un canapé c'était pas beaucoup comme proximité, mais je ne doutais pas que la tête de Sasha serait dès plus horrifié si elle voyait son corps si proche du mien. Bon, pour le moment, j'avais Heather à mes côtés et elle n'était pas Sasha. J'en avais la preuve par sa façon d'agir, elle était vraiment une enfant encore naïve et malléable, ce qui me fit comprendre un peu le côté très dur de Sasha. Je pouvais comprendre qu'elle voulait préserver Heather en se protégeant par la même occasion. « C’est pas grave pour la dernière fois tu sais. Moi je suis pas fâchée, alors on va dire que c’est oublié. Et puis tu savais pas. C’est normal de faire des bêtises quand on ne sait pas.  » M'annonça Heather et sa franchise d'enfant m'arracha un sourire. À mon âge, je ne pensais plus normal de faire des erreurs, même sans avoir connaissance des faits. Je commençais à vraiment bien apprécier Heather, elle était l'innocence même et ça me faisait remonter des souvenirs des moments d'innocence que j'avais eu. Je me tendis quand elle me fit un bisou sur la joue. Même en sachant qu'elle était une petite fille, il y avait le blocage pour moi par rapport au contact puisqu'elle avait tout de même le corps d'une femme. « C’est triste si tu as jamais fêter Halloween… Je ne sais pas si tu aimes les bonbons, mais moi j’adore, et bah Halloween, ça permet d’en avoir tout plein ! Il va falloir que j’en trouve beaucoup parce que Mina elle arrête pas de me piquer mes bonbons. Mais c’est pas grave, je veux bien partager moi, et cela, même si elle n’est pas contente quand je suis là. Elle se met presque tout le temps en colère quand je suis là et je comprends pas pourquoi…  » Je ne pus m'empêcher de sourire à Heather. Son innocence avait quelques choses de touchant pour moi et j'espérais que je puisse laisser cette part d'innocence à mes enfants le plus longtemps possible. Je ne voulais pas qu'ils vivent la même enfance que moi j'avais vécu, pourtant je savais que je le devrais. La remarque sur Mina adorant les bonbons, je le notais dans un coin de mon esprit, c'était une information bonne à savoir. Au moins, je savais que j'allais devoir m'occuper de lui trouver des bonbons et ceux souvent si elle en mangeait autant que les paroles d'Heather laissait présager. Je me demandais bien pourquoi Mina était toujours en colère contre Heather, elle n'était pas réellement méchante. Peut-être un peu trop gentille et mignonne, mais pas méchante. Bon après, Mina était l'amie de Sasha et elle perdait la possibilité de parler à son amie en présence d'Heather, c'était peut-être une des raison, il faudrait que je lui pose la question après le mariage, quand je pourrais parler de cette rencontre. « Tu n’as pas été à Poudlard ? Mais tu étais où ? Moi en tout cas, j’étais là-bas et j’étais à Pouf-souffle. Pardon, c’est pas facile à dire, un peu comme ton prénom… J’étais toute jaune comme un poussin, alors que Sasha, elle aurait dû être à Serpentard elle, mais c’était moi qui était là quand on a mit le vieux chapeau sur notre tête, alors voilà ! J’ai jamais eu beaucoup d’amis par contre, sauf Alex qui m’aimait bien, sauf quand je lui prenais la température… Je voulais juste aidé moi.  » Voilà qui ne m'étonnait pas du tout, qu'Heather était une Poufsouffle, mais pour Sasha, j'avais un léger doute avec son appartenance possible à Serpentard, elle aurait très bien pu finir à Gryffondor. Même si je n'avais pas été à Poudlard, j'avais beaucoup lu sur l'école afin de comprendre où étaient allés mes parents. Pour moi, Sasha par sa protection envers Heather aurait très bien pu être à Gryffondor, même si le reste de son caractère l'envoyait visiblement dans la maison des verts et argent. Je n'étais pas étonné non plus de voir qu'Heather n'avait pas eu beaucoup d'amis. C'était normal, il fallait déjà arriver à comprendre sa différence et ensuite supporter aussi bien Heather que Sasha, ce qui n'était pas du tout chose facile à mes yeux. Même si on m'aurait sûrement plus vu m'entendre avec Sasha qu'avec Heather au premier abord.

« En tout cas, là-bas j’ai appris plein de choses là-bas. Bon, j’ai toujours été nul en potion, mais j’étais douée en botanique. J’aime beaucoup les fleurs et les plantes ! Sasha elle veut pas que je fasse un jardin dans l’appartement, mais pourtant je trouve ça jolie. A sainte Mangouste, il y en avait un grand et parfois, bah je m’y cachais. L’infirmière Germaine était pas contente, Sasha non plus, mais moi, j’aimais ! Je trouve ça jolie les fleurs, et puis c’est tout fragile, un peu comme moi non ? Mais toi, tu étais dans quelle maison du coup ?  » Heather venait d'attirer ma curiosité en me parlant de Sainte Mangouste et d'une infirmière. Je commençais réellement à me poser des questions sur le passé de Sasha et Heather. Comment pouvait elle connaître les serres de l'hôpital sorcière, elles avaient un parent travaillant à Ste Mangouste pour connaître une infirmière ou un parent hospitalisé ou les avait on simplement mise elles à Ste Mangouste à la naissance de cette double personnalité ? J'étais curieux, mais je ne poserais jamais la question à aucune des deux. Pas à Heather parce que ça serait peut-être difficile pour elle et c'était m'immiscer dans leur vie privée et pas à Sasha parce que de toute manière, elle m'enverrait sur les roses. Je savais rester loin des sujets qui ne me regardaient pas. « Non, je n'étais pas à Poudlard, j'aurais pu y aller. Seulement j'étais à Durmstrang, c'était plus près de chez moi et c'est une école connue. Bon on a pas de maison là-bas, mais c'est plus petit que Poudlard alors on en a pas besoin. » Avouais je doucement. Je me doutais au vue de sa question qu'elle ne connaissait pas les autres écoles ou qu'un peu. « J'ai fêté Halloween à l'école, mais avant ça jamais. Je crois que j'aurais pas aimé de toute façon, même si j'aime les bonbons. Tu sais, je crois que Mina elle est en colère contre toi parce qu'elle aime beaucoup Sasha et qu'elle voudrait passer du temps avec Sasha. Tu es comment avec Mina quand elle vient ? » Demandais je doucement. Je voulais savoir pourquoi ma fiancée n'aimait pas Heather. Dans le fond, j'avais peur qu'elle n'aime pas Heather parce qu'elle était une enfant et que si c'était le cas, Mina n'aimerait pas nos enfants quand on en aurait. Sans le savoir, Heather venait de faire remonter des peurs en moi en m'avouant qu'elle énervait Mina. Je restais pourtant impassible face à cela, ne montrant pas du tout à Heather que ses mots avaient fait naître des angoisses en moi. Je devrais vraiment parler avec Mina d'Heather une fois que nous serions mariés, peut-être pourrais je en savoir plus de Sasha, si elle savait au moins pourquoi Mina ne supportait pas Heather. « Tu as raison, Heather, les fleurs sont comme toi, fragile, mais tu as Sasha pour te protéger. Et je comprends Sasha qu'elle ne veuille pas que tu fasses un jardin ici, les fleurs, elles seraient pas contentes. Les fleurs veulent vivre dehors et sentir l'air, voir le soleil. Tu n'aimerais pas toi qu'on t'empêche de sentir le vent qui fait voler tes cheveux ou qu'on te dise que tu n'as que le droit de voir le soleil à travers une fenêtre. Les fleurs c'est pareil. » Assurais je à Heather en ne faisant jamais référence à sa référence sur Ste Mangouste. Considérant que ça faisait partie de sa vie privée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 26 Avr - 17:17
Invité




ARCTURUS & SASHA
La vérité peut avoir du bon parfois, comme du mauvais. Mais reconnaitre ses torts est un bon premiers pas, même si cela n’est pas une promesse qu’un deuxième sera fait… Bref, on disait ?



J’étais curieuse de savoir comment s’était dans son école. Je n’étais pas bête, je savais bien qu’il y avait d’autre école, mais moi, bah ça me faisait bizarre… Poudlard c’était la mieux non ? Mais les autres elle était comment alors ? C’était des copies ? Je voulais TOUT savoir moi ! J’aime bien apprendre des trucs, et en plus, il est gentil Arcturus, alors je suis sûre qu’il va tout me dire !« Non, je n'étais pas à Poudlard, j'aurais pu y aller. Seulement j'étais à Durmstrang, c'était plus près de chez moi et c'est une école connue. Bon on a pas de maison là-bas, mais c'est plus petit que Poudlard alors on en a pas besoin. » Plus près de chez lui ? Mais c’est où chez lui ? Il habite pas à Londres ? Je comprends pas tout moi… Et comment une école peut-être petite ? Ils doivent être tous serrer dedans alors ! Bah, si ils font les mêmes fêtes que nous, ils doivent rigoler peut-être…« J'ai fêté Halloween à l'école, mais avant ça jamais. Je crois que j'aurais pas aimé de toute façon, même si j'aime les bonbons. Tu sais, je crois que Mina elle est en colère contre toi parce qu'elle aime beaucoup Sasha et qu'elle voudrait passer du temps avec Sasha. Tu es comment avec Mina quand elle vient ? » Ah ! C’est cool s’il aime les bonbons ! Il veut des bonbons ? Je peux lui en prêter s’il veut, cela ne me dérange pas. J’aime bien partager, et on m’a toujours dit qu’il fallait être gentille et partager ! En tout cas, je le sais que Mina elle aime beaucoup Sasha, mais je comprends pas pourquoi c’est pas pareil avec moi. C’est pas du tout juste ! Je fais tout pareil, ou du moins, j’essaie. C’est juste que moi, je préfère les nounours, mais je fais attention maintenant, je range tous mes jouets ! Du coup, je sais pas trop comment je dois répondre à sa question, mais il m’en laisse pas le temps et il continue de parler. Ca me dérange pas, j’aime bien quand il parle.

« Tu as raison, Heather, les fleurs sont comme toi, fragile, mais tu as Sasha pour te protéger. Et je comprends Sasha qu'elle ne veuille pas que tu fasses un jardin ici, les fleurs, elles seraient pas contentes. Les fleurs veulent vivre dehors et sentir l'air, voir le soleil. Tu n'aimerais pas toi qu'on t'empêche de sentir le vent qui fait voler tes cheveux ou qu'on te dise que tu n'as que le droit de voir le soleil à travers une fenêtre. Les fleurs c'est pareil. » Je suis pas sûre de tout avoir compris. Mais c’est marrant, j’ai l’impression qu’il me décrit Sainte Mangouste ! C’est vrai que j’étais tout le temps triste quand on voulait pas que je sorte. J’ai toujours aimé jouer dehors moi, mais j’avais pas tout le temps le droit… Je crois que je comprends en fait ce qu’il veut dire… Les fleurs, elles aiment jouer dehors ! Et donc, faut pas les enfermer dans un appartement !« Faudra que j’explique ça à maman… Enfin, faut que Sasha elle soit d’accord pour qu’on aille la voir, elle veut jamais y aller… » Elle était méchante Sasha à jamais vouloir. J’étais sûre que maman serait contente que je lui dise que les fleurs elles aiment jouer dehors… Sauf que je vais ma préfère si je ne demande pas à Sasha comment on fait pour y aller… et puis j’i pas le droit de partir toute seule, c’est la règle… je sais plus laquelle, mais c’est une règle !

Zut !!! J’ai oublier de répondre à sa question. C’est pas bien… Il va pas être content si je ne réponds pas, mais je dois répondre quoi déjà ? C’est quoi la bonne réponse ? Je vais être punie si je me trompe ? Parce que moi, je ne sais pas comment je suis, je suis… Moi !« Avec Mina… Bah je suis comme je suis toujours ! Je suis moi ! Je ne sais pas après comment je dois dire… c’est pas facile…» Non, c’est pas facile du tout, et je préfère finir mon jus de fruit. Je dois faire une drôle de tête parce que je suis en train de réfléchir, mais c’est pas facile hein, vraiment pas. Il va peut-être m’aider par contre…« Tu crois que je fais un truc pas comme il faut ? Je devrais faire comment d’après toi ? Tu peux me le dire tu sais, surtout si tu connais Mina. Moi j’aime pas ne pas être ami avec les gens, alors je suis prête à faire beaucoup beaucoup d’effort ! » Oh oui, je voulais qu’il me dise tout comment bien faire !!!!
code by Chocolate cookie


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 28 Avr - 21:38
Invité
Je regardais Heather, ne sachant pas très bien si elle avait suivit toute ma tirade, mais si elle m'avait posé moins de question et dit moins de chose j'aurais eu moins de chose à lui dire et j'aurais peut-être donné un peu plus de détails. Je lui laissais le temps de comprendre les choses et de me répondre si elle le voulait. « Faudra que j’explique ça à maman… Enfin, faut que Sasha elle soit d’accord pour qu’on aille la voir, elle veut jamais y aller…  » Ainsi donc elles avaient une mère encore en vie. Je me demandais si Sasha ne voulait pas la voir parce qu'elle n'acceptait pas d'avoir deux filles en une ou simplement à cause du mauvais caractère de Sasha. Peut-être que la raison en était tout autre aussi. Je ne poserais la question à aucune des deux, si je tenais à ma vie privée, j'avais bien compris qu'il en était de même pour Sasha, alors je ne lui ferais pas une telle chose en demandant à Heather de m'en parler. Surtout que le sujet avait l'air de toucher la petite et je ne voulais en aucun cas lui faire de la peine. Elle était peut-être même trop jeune pour comprendre les raisons poussant Sasha à ne pas vouloir voir leur mère. « Avec Mina… Bah je suis comme je suis toujours ! Je suis moi ! Je ne sais pas après comment je dois dire… c’est pas facile…  » Me dit Heather et je me dis que peut-être c'était justement le côté enfant dans un corps d'adulte qui gênait Mina. Heather ne semblait pas se rendre compte du décalage entre son corps et son esprit et si elle parlait de ses nounours avec Mina, je voyais mal ma fiancée l'écouter avec attention. Je m'étonnais moi-même d'apprécier la compagnie d'Heather, elle était bien différente de tous les enfants que j'avais rencontré, moi-même à son âge je travaillais plus que je ne jouais et je n'avais aucun souvenir de Dora ayant eu des nounours. Enfin bon, nous avions eu une éducation assez spéciale, peut-être plus dure sous certains points que celle d'autres sang-pur. Je ne dis rien, je cherchais à savoir si c'était le fait qu'elle soit une enfant ou juste la personnalité d'Heather qui faisait que ma fiancée ne l'appréciait pas plus que cela. « Tu crois que je fais un truc pas comme il faut ? Je devrais faire comment d’après toi ? Tu peux me le dire tu sais, surtout si tu connais Mina. Moi j’aime pas ne pas être ami avec les gens, alors je suis prête à faire beaucoup beaucoup d’effort !  » Faisait elle vraiment quelques choses d'une mauvaise façon. Peut-être était ce parce qu'elle ne ressemblait pas à une sang-pure ou sa façon d'être, je ne pouvais le savoir, Mina ne m'avait jamais parlé de ses relations avec Heather ou même avec Sasha, je ne savais que ce qu'elle avait bien voulu me dire. Je bus une gorgée de mon verre calmement. Que pouvais je lui dire qu'elle pouvait faire avec Mina pour ne pas l'énerver sans savoir ce qui énervait Mina.

Par pur réflexe, je passais ma main dans mes cheveux en réfléchissant. J'avais plus d'une idée, mais je ne choisis que la plus simple pour qu'Heather soit en mesure de la comprendre. « En fait, je crois déjà qu'il ne faut pas lui parler autant que tu m'as parlé au début, mais plus comme on le fait maintenant. Quelques phrases et après une pause. » Annonçais je en me mettant à réfléchir à ce qu'elle pouvait faire d'autres pour que Mina puisse l'apprécier un peu plus. « Ne lui parles pas de ses petites culottes et évites de parler trop de Monsieur nounours et Madame Licorne. Je sais pas si elle aime trop ça. » Avouais je avant de me mettre à réfléchir à nouveau en regardant Heather. Elle était si différente de Sasha et je me demandais comment ces deux là pouvaient partager le même corps, bien que dans le fond, il y avait une certaine logique à tout cela. « Soit avec Mina comme tu es maintenant avec moi, je suis sûr qu'elle aura déjà plus envie de te parler. D'ailleurs, ne dit pas à Mina que je suis venu ici, s'il te plaît, ni que j'ai parlé avec Sasha. » Demandais je à Heather. J'espérais simplement qu'elle serait capable de tenir sa langue. Je me voyais mal contraint d'expliquer à Mina pourquoi je m'étais trouvé chez Sasha en son absence et pourquoi j'avais demandé à Heather de ne rien lui dire. Surtout que même si je n'aimais pas Sasha, je ne voulais pas que Mina s'engueule avec sa meilleure amie si elle ne comprenait pas pourquoi Sasha ne lui expliquait pas pourquoi j'étais venu lui rendre visite. « Mina sera sûrement plus compréhensive je pense si tu te montre aussi calme que maintenant. » Assurais je tout en me disant que c'est pas pour autant qu'elle en perdait toute son innocence d'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 7 Mai - 10:31
Invité




ARCTURUS & SASHA
La vérité peut avoir du bon parfois, comme du mauvais. Mais reconnaitre ses torts est un bon premiers pas, même si cela n’est pas une promesse qu’un deuxième sera fait… Bref, on disait ?



C’était compliqué tout ça, vraiment compliqué pour moi. Je ne savais pas comment je devais faire, et pourtant, je promets, je voulais faire bien ! Il fallait me croire. Mais voilà, parfois, j’y arrivais pas, et avec Mina, je crois que c’était souvent. Pourtant, je faisais attention de ne pas faire de bêtise. Je n’avais rien cassé et je disais toujours s’il te plait et merci comme il fallait. Alors pourquoi elle ne m’aimait pas ? Pourquoi elle était pas comme Arcturus. Lui il était gentil avec moi. Bon, il avait pas été gentil la première fois, mais c’était pas sa faute, il savait pas qui j’étais. Je le comprends, c’est pas facile quand on ne connait pas les gens, mais là, bah il me connaissait maintenant et je le trouvais tout mignon tout plein !

« En fait, je crois déjà qu'il ne faut pas lui parler autant que tu m'as parlé au début, mais plus comme on le fait maintenant. Quelques phrases et après une pause. »

Ah… C’est parce que je parle trop ? Comme avec monsieur boule-de-neige ? Mais je fais pas exprès pourtant… C’est juste que j’ai toujours plein de truc à dire parce que je suis pas souvent là à cause de Sasha. Mais bon, je comprends, il faut que je fasse moins vite et avec des pauses, c’est pour ça que je fais oui de la tête au garçon à côté de moi. Je suis pas bête, je peux comprendre ça !

« Ne lui parles pas de ses petites culottes et évites de parler trop de Monsieur Nounours et Madame Licorne. Je ne sais pas si elle aime trop ça. »

Elle a jamais eu de monsieur nounours et de madame licorne ? C’était peut-être pour ça… elle est jalouse ? Mais faut pas, je veux bien partager moi ! Bon, ça va être dure qu’en même parce que monsieur nounours bah… c’est mon monsieur nounours !

« Soit avec Mina comme tu es maintenant avec moi, je suis sûr qu'elle aura déjà plus envie de te parler. D'ailleurs, ne dit pas à Mina que je suis venu ici, s'il te plaît, ni que j'ai parlé avec Sasha. »
« Promis ! »

Je comprenais pas pourquoi je devais pas dire, mais si je devais pas dire, bah je dirai pas. Il pouvait me faire confiance ! C’était peut-être pour une surprise… mais quelle surprise ? C’était bientôt son anniversaire ? On allait faire une grande fête ? Ça serait trop cool ça ! Moi j’ai jamais eu de fête d’anniversaire surprise, mais j’ai toujours voulu, avec un gros nounours vivant ! Il y aura ça ? Bon je demanderai plus tard par contre, parce qu’il continue encore à parler et faut pas couper la parole, c’est pas polie.

« Mina sera sûrement plus compréhensive je pense si tu te montres aussi calme que maintenant. »

Je crois que je peux le faire, et j’espère que ça va marcher. En tout cas, ça me fait sourire ! Il est trop trop gentil et j’ai encore envie de lui faire un bisou. Je vais peut-être pas le faire par contre, parce qu’il a été bizarre tout à l’heure. C’est bizarre, tout le monde aime les bisous non ?

« D’accord, je vais essayer de tout faire comme tu m’as dit. »

Moi aussi je peux être grande et je vais lui prouver ! Il y a pas que Sasha qui peut bien faire, moi aussi je peux ! J’espère que si j’y arrive, bah il reviendra, parce que moi, j’aime bien quand il est là. Et puis, j’ai pas beaucoup d’ami, voir presque pas du tout, alors si il veut être mon ami, moi je veux bien. On pourra jouer ensemble ! Tiens !!! C’est une bonne idée ça !

« Tu veux faire quelque chose ? On peut jouer à un jeu si tu veux ? Je te laisse choisir celui que tu préfères, moi je m‘en moque, mais j’adore les jeux ! »

On pouvait jouer à cache-cache, ou le jeu des véritables questions, ou à prendre le thé ! Bon, peut-être pas le dernier vu qu’il boit déjà un truc. On pourrait aussi faire de la cuisine, j’adore les cookies ! Il serait le chef et moi, je serai son assistante. Ce serait trop cool et… pourquoi il me regarde comme ça ? J’ai dit un truc qui faut pas encore ? Il veut peut-être pas jouer avec moi. Personne ne veut jamais… c’est vrai qu’il est pas là pour ça après tout, il parlait avec Sasha de je sais pas quoi… J’ai encore fait une bêtise ?

« Euh… sauf si tu veux que Sasha elle revienne. Je t’en voudrais pas tu sais, tout le monde il préfère quand c’est Sasha… »

C’était pas ma faute pourtant, mais c’était pas la sienne. On peut pas obliger à aimer les gens, je le sais bien…

code by Chocolate cookie


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 8 Mai - 10:35
Invité
J'accordais un petit sourire à Heather quand elle me promit de ne rien dévoiler sur ma visite chez elle aujourd'hui. Ça me rassurait, je n'avais strictement aucune envie de devoir expliquer à Mina les raisons de ma venue chez Sasha et pourquoi j'étais resté assez de temps pour rencontrer Heather. Je me doutais un peu que Mina ne comprendrait pas que je puisse avoir envie de parler à Heather plus qu'à Sasha. Dans le fond, ça pouvait être logique, Heather était innocente et ne me jugeait pas sur mes actions passées, pas comme la garce qui ne voyait que ça. Bon d'accord, aujourd'hui Sasha et moi-même avions fait des efforts et nous allions poursuivre sur cette ligne de conduite pour Mina, mais nous ne serons jamais amis. « D’accord, je vais essayer de tout faire comme tu m’as dit.  » Me dit Heather et je compris qu'elle me parlait de mes conseils pour qu'elle s'entende avec Mina. Au moins, si Mina arrivait à supporter Heather, elle ne m'en voudrait pas d'avoir plus d'affinité avec elle qu'avec Sasha. Surtout que je ne trouvais pas franchement Heather désagréable, mais elle n'était peut-être pas réellement avec moi comme avec Mina. Ce que je n'apprendrais jamais. Me laissant aller contre le dossier du canapé, je me mis à observer le visage d'Heather, c'était à se demander comment une enfant pouvait résider dans un corps si adulte. Je me demandais même si elle comprenait qu'elle n'avait pas réellement grandit mentalement alors que son corps avait suivit le rythme normal de croissance. « Tu veux faire quelque chose ? On peut jouer à un jeu si tu veux ? Je te laisse choisir celui que tu préfères, moi je m‘en moque, mais j’adore les jeux !  » Mon regard en disait long sur mon état de choc en cet instant. Comment je pouvais en être arrivé là ? Je ne comprenais pas comment elle pouvait simplement vouloir jouer avec moi. Je savais ce qu'elle entendait par jouer, que ça n'avait rien de mal placé, mais j'étais en général loin d'être le genre de personne à qui l'on pose se genre de question. Je ne pus louper le fait qu'elle avait remarqué mon choc, ce qui fit qu'instantanément mon regard retrouva son peu d'émotion visible habituel. Je savais que pour aujourd'hui, je ne pourrais pas jouer avec elle, mais pourquoi pas une autre fois. Je pouvais voir qu'elle avait envie d'avoir de la compagnie et que ça ne pourrait que lui faire plaisir. Alors peut-être une autre fois, mais pour aujourd'hui non, je ne savais même pas à quel heure Mina finissait et je ne voulais plus me trouver ici à son retour du travail. « Euh… sauf si tu veux que Sasha elle revienne. Je t’en voudrais pas tu sais, tout le monde il préfère quand c’est Sasha…  » J'eus un sourire à ses mots, pour ma part, à choisir entre Sasha et Heather, je prenais Heather tout de suite. Un choix pouvant sembler fou, mais qui était vrai, il m'était plus facile de parler avec une fillette de six ans qu'avec son double approchant de la vingtaine.

Je ne répondis pourtant pas tout de suite, sachant très bien que j'allais lui dire vouloir reparler à Sasha. Cependant, je ne voulais pas décevoir Heather, alors je me mis à réfléchir à comment je pouvais faire pour qu'Heather comprenne que ce n'était pas pour ne pas jouer avec elle que je voulais revoir Sasha. Je ne voulais pas non plus lui dire qu'entre Sasha et elle, je préférais la voir elle. Et je ne voulais pas avouer à Heather que je ne voulais pas croiser Mina si elle venait à rentrer du travail en avance ou même si l'heure de son retour était bientôt arrivée. « On pourra jouer une autre fois, Heather. C'est pas que je ne veux pas jouer avec toi, c'est juste que le temps passe et que je ne sais pas à quel heure Mina doit rentrer. Je t'ai dit qu'elle doit pas savoir que j'étais ici. Je pourrais revenir un autre jour et on pourra jouer, tu me présenteras Monsieur Nounours et Madame Licorne. » Annonçais je m'étonnant moi-même par mon calme. Je ne peux dire que mes mots sont bons ou mauvais, ça reste la première enfant à qui je parle. Je laisse un sourire sur mes lèvres, je ne lui ai fait aucune promesse, je ne veux pas qu'elle attende ma venue, surtout que ça risque d'arriver qu'après mon mariage. Cependant, je reviendrais pour parler avec elle et même jouer si elle le voulait, tant qu'elle n'essayait pas de m'entraîner dans un jeu trop féminin, je tiens quand même trop à ma dignité pour ça. « J'ai encore quelques mots à dire à Sasha. Je pense qu'elle va se demander si j'ai été gentil avec toi et qu'elle aura sûrement un ou deux commentaires à me faire sur ce que je t'ai dit. » Avouais je à Heather, sans être sûr que Sasha aurait vraiment quelques choses à redire de mon comportement. Je n'ai rien fait de mal, du moins, je n'en ai pas l'impression. Je me suis débrouillé pour qu'Heather ne se retrouve pas avec une seule goutte d'alcool dans sa boisson et je ne me suis pas du tout approché d'elle. Elle est venue s'asseoir à côté de moi et elle m'a fait un bisou, pas l'inverse. Je ne pouvais craindre de voir Sasha s'énerver contre moi pour mon comportement vis-à-vis d'Heather, bien qu'elle pourrait très bien trouver une toute petite chose à redire. « À bientôt, Heather. » Saluais je Heather. Je sentais que justement c'était mes dernières paroles que Sasha n'allait apprécier, le fait que je pense à revenir pour voir Heather et même jouer avec elle. C'était peut-être la chose qui allait le plus inquiéter Sasha, de me voir revenir chez elle pour voir Heather. Cependant, j'avais l'impression que Sasha ne laissait pas assez de place à Heather et qu'Heather en souffrait. Elle pensait même que tout le monde préférerait toujours Sasha à elle. Sasha devrait se faire à l'idée que pour une fois, Heather était préférée à elle. Et Mina allait sûrement être horrifié en apprenant que j'avais eu une conversation civilisée avec Heather et qu'elle m'était plus sympathique que Sasha. Je sentais que cette histoire allait avoir une influence dans ma vie avec ma fiancée. Puisque dans le fond, je ne comprenais toujours pas pourquoi Mina et Heather ne se supportaient pas. Je priais Merlin pour que la raison ne soit pas simplement le fait qu'Heather soit une enfant, sinon je savais que ça entraînerait une dispute entre Mina et moi. « T'es de retour ? » Demandais je pour voir si j'avais Sasha ou Heather face à moi. Regardant mon verre, je ne pouvais voir s'il y avait eu un changement en elle, j'avais compris le regard, mais bon, je ne voulais pas y faire attention. Rien qu'à leur façon de parler, on pouvait différencier les deux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 8 Mai - 17:37
Invité




ARCTURUS & SASHA
La vérité peut avoir du bon parfois, comme du mauvais. Mais reconnaitre ses torts est un bon premiers pas, même si cela n’est pas une promesse qu’un deuxième sera fait… Bref, on disait ?



Je ne savais vraiment pas ce qu’il allait me dire, mais je pouvais comprendre s’il ne voulait pas rester ou si il ne voulait pas que ce soit moi qui reste. C’était tout le temps comme ça. Je ne savais pas vraiment pourquoi par contre, et puis là, j’avais tout bien fait non ?

« On pourra jouer une autre fois, Heather. C'est pas que je ne veux pas jouer avec toi, c'est juste que le temps passe et que je ne sais pas à quel heure Mina doit rentrer. Je t'ai dit qu'elle doit pas savoir que j'étais ici. Je pourrais revenir un autre jour et on pourra jouer, tu me présenteras Monsieur Nounours et Madame Licorne. »

Oh… Il dit ça pour de vrai ? Mais de vrai de vrai ? Non parce c’était pas drôle s’il se moquait de moi. Bon, je comprenais ce qu’il disait par rapport à Mina, il m’avait dit qu’elle ne devait pas savoir, même si je ne savais pas pourquoi. Il était bizarre un peu quand même, mais je l’aimais bien.

« J'ai encore quelques mots à dire à Sasha. Je pense qu'elle va se demander si j'ai été gentil avec toi et qu'elle aura sûrement un ou deux commentaires à me faire sur ce que je t'ai dit. »

Hein ? Pourquoi elle serait pas contente ? Je comprends pas tout moi… C’est normal Heather, c’est une affaire de grand. Oh ! Tu es là ? Oui, ça fait un moment que je suis là, mais j’ai voulu que tu fasses tout toute seule comme une grande. Et j’ai bien fait ? Oui petite ange, mais maintenant, il va falloir que tu retournes dormir un peu. Quand il sera partie, je te laisserai revenir. Promis ?

« À bientôt, Heather. »

Oui promis… D’accord ! Mais tu feras un bisous à Arcturus pour moi ! Euh… Non, pas la peine de répondre, ouf, elle était partie. J’en profitai pour me redresser en douceur. Qu’est-ce qui lui avait pris de venir s’asseoir à côté de lui au juste ? Il avait de la chance, il n’avait pas fait de faux pas, sauf peut-être celui de dire à Heather qu’il reviendrait la voir pour jouer avec elle. Je n’étais pas sûre d’aimer l’idée. Je posai le verre de jus de fruit sur l table alors qu’il contemplait le sien. Il était devenu muet ? il attendait que je parle ?

« T'es de retour ? »

Aussi étrange que cela put paraître, il me fit sourire. C’est qu’il comprenait vite quand il voulait. Je me levais, sans répondre, pour marcher vers la fenêtre de mon appartement et regardait le soleil se coucher.

« Tu aurais pu te passer de lui dire que tu reviendrais pour jouer… Elle sera déçue… »

Pour ma part, une telle chose n’était vraiment pas envisageable. Il était hors de question que je l’embauche comme baby-sitter, je préférai encore un elfe de maison si vraiment, et je dis bien si vraiment j’en avais besoin. Me retournant vers lui, je croisais son regard, mon regard bien différent de l’innocence qu’il avait eu juste avant. Je n’étais pas bête, je savais qu’il avait compris que c’était un moyen comme un autre de faire la différence.

« Merci cependant pour les excuses que tu lui as faite. J’ai comme tu peux le comprendre tout entendu, même si elle-même n’en a pas eu conscience, mais ça, ça ne te regarde pas. Tu voulais me parler d’une dernière chose ? »

Je ne le foutais pas à la porte, mais je ne me voyais pas lui proposer une pyjama partie non plus, même si l’idée de lui refiler un pyjama rose d’Heather à nounours pouvait être amusante, mais cela, juste pour me moquer un peu de lui. Dommage qu’il y eut cette trêve… enfin, c’était pour Mina. J’attendis donc, le regardant toujours.

code by Chocolate cookie



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 9 Mai - 11:48
Invité
Lorsqu'elle quitta sa place, je sus sans qu'elle ne parle que Sasha était de retour. À n'en pas douter, la proximité bien que moindre entre nos deux corps n'était pas pour lui plaire, pas plus qu'à moi d'ailleurs. Je l'observais, elle alla vers la fenêtre pour regarder dehors, je vis que le soleil était en train de se coucher. « Tu aurais pu te passer de lui dire que tu reviendrais pour jouer… Elle sera déçue…  » M'annonça Sasha et je compris parfaitement que pour elle il était tout à fait hors de question que je revienne pour voir Heather. Seulement, elle n'avait pas de chance, elle se trouvait face à un Lestrange et nous sommes assez têtu de nature. Alors j'avais dit à Heather que je reviendrais et je reviendrais que Sasha le veuille ou non. Je n'allais pas non plus lui faire le plaisir d'écouter ce qu'elle me disait, c'était pas mon genre. Je ferais bien des efforts pour Mina, la preuve, je me trouvais là. Seulement faire des efforts pour Mina ne voulait pas dire ne pas revoir Heather qui ne s'était en aucun cas montré désagréable avec moi, surprenante oui, mais pas désagréable. Je croisais le regard de Sasha, rien qu'à sa manière de me regarder, je ne pouvais qu'être certains qu'il s'agissait de Sasha. Mon regard était absolument déterminé et ça sentait pas bon pour Sasha si elle voulait que je ne revienne jamais ici. « Merci cependant pour les excuses que tu lui as faite. J’ai comme tu peux le comprendre tout entendu, même si elle-même n’en a pas eu conscience, mais ça, ça ne te regarde pas. Tu voulais me parler d’une dernière chose ?  » Me dit elle et je pus sentir qu'elle était assez impatiente à l'idée que je quitte son appartement. Qu'elle ne s'inquiète pas trop, j'allais finir par lui poser les questions que j'avais à poser et entendre les réponses, puis je partirais sans rien demander de plus à l'exception d'une lettre avec les mensurations de ma fiancée.

Je l'observais toujours silencieusement en la regardant dans les yeux, par quoi allais je commencer. Je me mis à réfléchir avant de décider de commencer par la question Heather, puisque j'en avais des questions sur Heather. « Tes remerciements, tu peux te les garder, j'ai fait ce qui me semblait juste vis-à-vis d'Heather. Par contre, ne penses pas que je lui ai dit que je reviendrais pour la décevoir en ne venant pas. Je reviendrais. Aussi fou cela puisse te paraître, elle ne me dérange pas. » Annonçais je calmement à Sasha, puisque je ne mentais en rien et je trouvais Heather assez marrante. « Je ne voulais pas vraiment te parler, j'ai quelques questions et une demande à te faire. Et je préférais partir en te sachant présente, l'idée de laisser Heather ici seule me semblait vraiment étrange, puisque je ne savais pas que tu entendais ce qu'on disait et que tu gardais donc en permanence un œil sur elle. » Avouais je mon incompréhension de la façon dont se faisait les choses entre Sasha et Heather. Je posais mon verre sur la table, mais je restais assis, j'étais loin d'en avoir fini avec mes questions. « J'aurais trois questions. Sais tu pourquoi Mina n'apprécie pas plus que ça Heather ? Heather, sera-t-elle capable de vraiment cacher ma visite à Mina ? Pourrais tu me prévenir si Mina recommence à avoir des nuits vraiment agitées ? » M'enquis je sans savoir si Sasha allait accepter de répondre aux deux premières questions. Le pire était la dernière, dans cette simple question, je dévoilais une bonne partie de mon attachement pour Mina et j'espérais qu'elle accepterait de m'en faire part si Mina venait à avoir d'autres cauchemars. Je savais que le pire restait la demande que j'avais à lui faire, puisque ça ne montrerait que plus ce que je pouvais ressentir pour ma fiancée. « Je sais que tu le fais, mais veille sur Mina. » Demandais je avec la plus grande des sincérités sans la quitter des yeux. De toute manière, elle pouvait très bien ne pas croire un seul de mes mots si elle restait convaincue que je n'étais qu'un con qui allait rendre sa meilleure amie malheureuse.

Je finis par me lever, pour prendre la direction de l'entrée. Je ne m'arrêtais juste avant de sortir du salon, lui signifiant ainsi que lorsque j'aurais eu mes réponses, je ne m'imposerais pas plus longtemps. Même si dans le fond, je lui avais déjà annoncé que je reviendrais pour voir Heather. « Je reviendrais voir Heather après mon mariage, quand Mina sera au courant de notre trêve. » Prévins je. Au moins, je lui laissais assez de temps pour se faire à l'idée que je voulais bien passer du temps en compagnie d'Heather et que je préférais même Heather à elle. Ce qui semblait être une chose arrivant très rarement. Ce que je comprenais, la plupart des gens se sentant plus à l'aise avec une femme dans son corps de femme qu'avec une enfant dans un corps de femme. Pour moi, Heather semblait rassurante justement parce qu'elle était une enfant et qu'elle n'allait pas me juger. Pas comme Sasha qui me jugeait que sur ce qu'elle pouvait savoir de moi et sans voir ce que Mina et moi vivions. « Tu sais qu'elle doit se sentir bien seule ici. » Dis je et je savais que Sasha comprendrait que je parlais d'Heather. Je n'avais sûrement aucun besoin de lui faire un dessin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 17 Mai - 10:42
Invité




ARCTURUS & SASHA
La vérité peut avoir du bon parfois, comme du mauvais. Mais reconnaitre ses torts est un bon premiers pas, même si cela n’est pas une promesse qu’un deuxième sera fait… Bref, on disait ?



« Tes remerciements, tu peux te les garder, j'ai fait ce qui me semblait juste vis-à-vis d'Heather. Par contre, ne penses pas que je lui ai dit que je reviendrais pour la décevoir en ne venant pas. Je reviendrais. Aussi fou cela puisse te paraître, elle ne me dérange pas. » Je devais le croire ? Permettez-moi de douter de cet être qui pour ma part n’avait rien à faire en présence d’Heather. J’avais déjà du mal avec l’idée qu’il se marie avec ma meilleure amie, ce n’était pas pour l’imaginer en baby-sitter. Enfin, en tout cas, il était temps pour lui de partir, à condition bien sûr qu’il me dise ce qu’il voulait pour pouvoir ce faire.« Je ne voulais pas vraiment te parler, j'ai quelques questions et une demande à te faire. Et je préférais partir en te sachant présente, l'idée de laisser Heather ici seule me semblait vraiment étrange, puisque je ne savais pas que tu entendais ce qu'on disait et que tu gardais donc en permanence un œil sur elle. » Sa remarque me fit sourire. Et oui gros débile, je suis une femme pleine de surprises, mais dans ton cas, ne te faits pas d’illusion, elles ne seront pas toujours bonne. J’aurais pu apprécier son geste de sauvegarde pour Heather, mais vu comment il m’avait renvoyé mes derniers remerciements, il pouvait se les mettre où je pense.« J'aurais trois questions. Sais tu pourquoi Mina n'apprécie pas plus que ça Heather ? Heather, sera-t-elle capable de vraiment cacher ma visite à Mina ? Pourrais tu me prévenir si Mina recommence à avoir des nuits vraiment agitées ? » De quoi je me mêle ? Avait-il peur que Mina ne soit pas la parfaite pouponnière ? La vraie question était surtout : allais-je lui répondre ? S’il n’avait pas fait preuve d’une certaine faiblesse pour l’homme qu’il était dans sa dernière question, je n’aurais surement pas hésité, je n’aurai rien dit.« Je sais que tu le fais, mais veille sur Mina » A cela j’hochais la tête… C’était peut-être là notre seul point commun, le fait qu’on veille sur la même personne. Je n’avais pas besoin en effet qu’il me le demande pour le faire. D’ailleurs, si un jour, lui-même représentait un danger pour mon amie, je le castrerai personnellement.

Il finit par se lever, mais je devinais qu’il ne franchirait pas cette maudite porte sans réponse de ma part.
« Je reviendrais voir Heather après mon mariage, quand Mina sera au courant de notre trêve. » A cette nouvelle, je vis rouge. Je n’étais pas d’accord sur ce point, mais cela me laissait le temps pour aviser. Il n’avait rien à faire avec Heather ! J’avais été là pour le coup, mais je savais que ce n’était pas toujours le cas, ce qui lui valut n regard noir qu’il sembla ignorer à merveille.« Tu sais qu'elle doit se sentir bien seule ici. »

« Ce point ne te regarde pas le moins du monde. » répondis-je d’un ton sec. Qu’il s’occupe de ses fesses et les citrouilles seront bien gardée. Soupirant, je revins cependant à ses questions. Je connaissais plus ou moins la réponse pour en avoir parlé avec Mina. Mais la réponse était loin d’être simple.« Mina ne déteste pas vraiment Heather, mais elle ne comprends pas comment elle peut être elle avec le corps que nous partageons. Elle est agacée par sa niaiserie et elle aimerait qu’elle grandisse. Je pense qu’elle ne supporte pas le regard d’enfant qu’elle a sur ce monde peut-être, surtout après ce que Mina a vécu. » Mina n’aimait pas qu’on voit le monde comme le pays des bisounours, elle ne le supportait pas. Elle ne rêvait plus depuis longtemps, et elle n’en voyait que de la noirceur, à l’inverse d’Heather.

« Heather ne dira rien cependant, tu peux partir tranquille, et je veillerai sur Mina, mais ne compte pas trop sur moi pour te faire un rapport détailler sur tout. C’est ma meilleure amie et je serai là pour elle, mais je n’ai pas à faire ton boulot à ta place. Si elle veut t’en parler, elle le fera comme une grande. Du reste, tu auras ce que tu m’as demandé dans les jours à venir.» C’était là ma façon de lui dire « au revoir, plus rien ne te retient… ». Il fallait cependant reconnaitre une chose, on ne s’était pas entre tué cette fois…

code by Chocolate cookie


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 17 Mai - 14:01
Invité
« Ce point ne te regarde pas le moins du monde.  » Je levais les yeux au ciel à ses mots. Si ça l'amusait de vouloir m'envoyer sur les roses, je ne pensais pas à elle en disant cela, je pensais plus à Heather. Parce que bien qu'elle ne comprendrait jamais cela, je trouvais que c'était triste pour Heather de devoir vivre ainsi. Moi au moins je n'avais pas eu le loisir de me sentir seul, j'avais eu Dora, mais Heather était seule et semblait être en désaccord avec Sasha au sujet de leur mère. Je ne dis pourtant rien, je n'allais pas me mêler de leur vie, je ne comptais pas le faire, je l'avais dit à Sasha. « Mina ne déteste pas vraiment Heather, mais elle ne comprends pas comment elle peut être elle avec le corps que nous partageons. Elle est agacée par sa niaiserie et elle aimerait qu’elle grandisse. Je pense qu’elle ne supporte pas le regard d’enfant qu’elle a sur ce monde peut-être, surtout après ce que Mina a vécu.  » Annonça Sasha et je sentis un frisson glacé me traverser le dos. J'étais pas en désaccord avec la pensée de ma fiancée. Heather voyait le monde en blanc, mais après je prenais en compte le fait qu'elle était une enfant. Qu'elle grandisse ne serait une mauvaise chose pour personne, ni pour Sasha, ni pour son entourage, mais après que pouvait faire Mina face à cet enfant qui ne grandissait pas. Je soupirais, je comprenais la pensée de Sasha que Mina ne supportait pas cela à cause de son vécu, mais je ne l'acceptait pas. « Heather ne dira rien cependant, tu peux partir tranquille, et je veillerai sur Mina, mais ne compte pas trop sur moi pour te faire un rapport détailler sur tout. C’est ma meilleure amie et je serai là pour elle, mais je n’ai pas à faire ton boulot à ta place. Si elle veut t’en parler, elle le fera comme une grande. Du reste, tu auras ce que tu m’as demandé dans les jours à venir.  » Je levais une nouvelle fois les yeux au ciel, qu'elle m'énervait, je lui avais pas demandé de rapport détaillé, juste de me prévenir.

« J'espère que Mina ne sera pas ainsi avec nos enfants, j'ai pas envie de leur prendre trop vite leur innocence et leurs rêves. » Avouais je sachant pertinemment que je me livrais profondément face à sa meilleure amie. Je savais que j'avais encore des preuves à faire vis-à-vis de Sasha, mais mes paroles étaient sorties du plus profond de mon cœur. Mon innocence et mes rêves m'avaient aidé à grandir. Ils m'avaient permis de croire chaque jour que mes parents viendraient me chercher et qu'on vivrait comme une vraie famille dans un grand manoir. Je me reconcentrais sur l'instant présent pour lui faire par de mes dernières pensées sur ses paroles sur Mina. « Je ne veux pas de rapport détaillé, je veux juste être certains qu'elle se porte bien. Je lui fais confiance pour venir me voir si elle a vraiment un problème, même si elle est têtue, elle viendra. » Annonçais je calmement à Sasha en me détournant d'elle pour aller vers la porte. Je savais que ces dernières paroles étaient sa façon de me dire au revoir. Pourtant, je finis par me retourner une dernière fois vers elle. « Je suis soulagé qu'elle vive chez toi, je n'aimais pas la savoir chez son oncle. Bonne soirée, Sasha. » Dis je avant de passer la porte sans lui laisser le temps de réagir. Je sortis rapidement de l'immeuble, m'éloignant le plus rapidement possible du coin à pieds. Trouvant une ruelle, je m'y glissais pour transplaner arrivant directement chez moi, je montais dans ma chambre et commençait à écrire ma lettre pour le tailleur afin de lui faire savoir que j'aurais bientôt les mesures pour qu'il puisse faire la robe. Je me laissais ensuite tomber sur mon lit sans aucun classe avant de sortir un livre de cours, pour commencer à faire mes devoirs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» [A.C] On ne sais jamais ce que la vie nous réserve [Adriam]
» Ce que l'avenir nous réserve
» Dans la vie Chaque chose a son temps , La vie nous réserve plein de surprise !
» La vie nous réserve des surprises
» /!\ La vie nous réserve parfois bien des surprises ... ∞ Willow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 3 :: Septembre-octobre 1999-
Sauter vers: