RSS
RSS



 


 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 3 :: Septembre-octobre 1999 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cible repérée, cible verrouillée

avatar
Jay L. Morales
Septième année
Âge du personnage : 16 ans
Nombre de messages : 154
Célébrité sur l'avatar : Dylan O'Brien
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 13 Juin - 15:29
Cible repérée, cible verrouillée

Ce matin-là, Jay n’était pas des plus motivés. Il fallait dire que c’était lundi et qu’il commençait la journée par deux heures de Métamorphose, puis par deux heures de Botanique. S’il n’était pas fan du premier cours, il l’était encore moins du deuxième : il n’avait pas vraiment la vocation de devenir quelque chose du style jardinier magique. Et puis, franchement, le lundi, c’était une journée déprimante.

Ce week-end avait été très sympa, en plus : foutre le border le samedi après-midi, enchaîner sur une soirée dans le parc jusqu’à se faire engueuler et éjecter par le Garde-Chasse, partie de Quidditch entre amis le dimanche, puis nouvelle soirée pour rester éveillé jusqu’à point d’heure… Jay avait des cernes sous les yeux ce matin, qui témoignaient de sa courte nuit et de sa fatigue. Au petit-déjeuner, dans la Grande Salle, il avait le coude sur la table, le menton dans la paume de sa main, et il passait plus son temps à touiller sa cuillère dans son bol de céréales qu’à manger. Il faisait semblant d’écouter un ami de sa maison et de son année, assis sur le banc en face de lui, qui lui racontait en long, en large et en travers pour la septième fois au moins sa rupture avec une Serdaigle plus âgée dont il n’arrivait pas à se remettre. Classique.

Jay se servit du café pour la troisième fois, mais il avait l’impression que le breuvage n’avait absolument aucun effet pour lui. Il finit par abandonner et par vider cul sec un jus de citrouille, avant de se lever de la longue table des Serpentards qui continuait d’accueillir des élèves à la pelle pour le petit-déjeuner. Il restait encore vingt bonnes minutes avant le début des cours, certains se permettaient donc de déjeuner tard. Jay en avait marre d’écouter son pote se lamenter, ceci dit, alors il prétexta devoir aller chercher ses livres de cours dans la salle commune pour pouvoir le planter. Portant son sac à dos sur une épaule, il tira sur le bas de son t-shirt gris et quitta la Grande Salle. Il n’avait en vérité pas besoin de repasser par les cachots, alors il préféra emprunter les grands escaliers, histoire d’aller déjà dans les étages et trouver une occupation avant le début des cours.

Il avait toujours tendance à gravir les marches en courant à moitié. Alors au détour d’un escalier, il percuta quelqu’un qui arrivait dans l’autre sens et se rattrapa d’une main au mur. Comme il n’était pas d’humeur ce matin, il s’apprêtait à lâcher une insulte, mais il reconnut la fille qu’il venait de percuter et il haussa un sourcil.

« Jekelm. »

Lauren, plus précisément, donc la seule Gryffondor de la famille. Jay ne connaissait pas personnellement ses frères et sœurs, mais il savait qu’elle avait un frère et une sœur à Poufsouffle, et même peut-être une autre à Serdaigle mais qui avait dû probablement partir. Mais il ne connaissait pas en détails sa situation familiale, puisqu’il ne s’entendait pas… vraiment… avec la demoiselle. Il faut dire que Lauren Jekelm était plus que connue pour être une Gryffondor détestant farouchement les Serpentards. Et tous les Serpentards confondus, qui plus est. Donc Jay faisait naturellement partie du lot. Et à force de se faire détester, forcément, on finit par détester l’autre aussi.

Il garda une main contre le mur, au lieu de s’écarter pour la laisser passer. Si ça avait été n’importe qui d’autre, il l’aurait fait, mais comme il s’agit de Lauren…

« En retard au petit-déjeuner, peut-être ? »

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 3 Juil - 1:36
Invité
Une nouvelle année à Poudlard venait de commencer, et rien n'avait changé. Enfin, presque rien.

Hikkins était toujours à la tête de l'école, le règlement était toujours aussi strict que celui de l'année précédente, Poudlard était toujours moins fun, mais Lauren trouvait désormais l'atmosphère plus respirable. Parce qu'elle avait parlé à Kyle. Elle lui avait dit tout ce qu'elle avait sur le cœur, à quel point elle se sentait coupable pour ce qu'elle lui avait fait vis à vis d'Erin, à quel point elle s'était sentie hypocrite par rapport à Mia. Oui, Lauren lui avait parlé de Mia, et son frère était désormais la seule âme qui vive – en dehors de Mia elle-même, bien entendu, qui connaissait son secret. Kyle avait été très compréhensif, plus qu'elle ne l'aurait jamais espérée. Et elle lui en était énormément reconnaissante. S'il lui en voulait encore, il le cachait bien, car ils s'étaient réconciliés et se parlaient désormais comme avant. Kyle était toujours aussi réservé, bien sûr, mais les tensions qui avaient un jour existé entre eux avaient disparus. Parler lui avait fait un bien fou. Lauren avait pu pleinement profiter de son été, le cœur beaucoup plus léger qu'avant. Elle n'avait pas encore osé en parler au reste de sa famille. Elle craignait le regard qu'ils pourraient poser sur elle. Ce n'était pas Tess qui risquait de la juger, mais elle ne voulait rien leur dire tant qu'elle n'aurait pas mis au clair ses sentiments. Ce qu'elle comptait faire en cette dernière année. Elle avait la ferme intention d'affronter Mia sous peu, mais elle avait été vite débordée dès la rentrée, avec la préparation aux Aspics. Cette année s'avérait difficile.

Heureusement, en ce lundi, elle débutait la journée avec un double cours de soins au créatures magiques, son cours préféré avec la botanique. Lorsqu'il avait fallu commencé à s'orienter vers de futurs choix de carrières, Lauren n'avait pas pu songer à grand chose à part à quelques métiers qui correspondaient à ces branches-là. Dragonologiste, ça aurait pu être fantastique, mais elle n'était pas sûre d'avoir le niveau. Elle avait l'intention de travailler ces deux matières avec soin, cependant.

Elle avait cependant quelques problèmes avec le concept de « soin », et ce depuis toujours. Lorsqu'elle parvint au milieu du quatrième étage alors qu'elle descendait prendre le petit-déjeuner ce matin-là, elle s'aperçut qu'elle avait oublié ses gants en peau de dragon. Elle jura en se figeant dans le couloir, puis indiqua à ses amis de continuer sans elle. Elle savait pertinemment qu'une fois son petit-déjeuner achevé, elle oublierait complètement les gants, n'aurait plus temps de les chercher, ou en tout cas aurait la flemme de refaire tout le trajet jusqu'aux dortoirs de Gryffondor. Pourquoi fallait-il qu'ils soient nichés si hauts, nom d'un chaudron ?

Lauren poussa un soupir et grimpa les escaliers quatre à quatre, lança le mot de passe à la Grosse Dame, passa en coup de vent dans la salle commune, manqua de renverser un élève de deuxième année, récupéra ses gants dans sa valise, renversa bel et bien le même élève sur le chemin du retour, puis dévala les étages.

Avant de se prendre quelque de plein fouet.

Un quelqu'un qui, qu'elle le veuille ou non, avant la même tendance qu'elle à ne pas tenir en place et à parcourir le château d'un pas un peu trop rapide.

« Jekelm. »

Lauren haussa un sourcil.

« Bravo Morales, tu as l’œil vif. »

C'était incontournable, chez elle : elle avait beau avoir révisé son jugement sur les Serpentards, Lauren ne pouvait pas effacer six ans d'inimitié avec la plupart d'entre eux. Jay Morales n'échappait pas à la règle.
Jay s'était rattrapé au mur d'une main pour conserver son équilibre après la collision, mais Lauren eut la nette impression qu'il la laissait là uniquement pour lui barrer le passage.

« En retard au petit-déjeuner, peut-être ? »

«  Si je continue à percuter des blaireaux, oui, je vais finir par être en retard. »

Elle tenta de le contourner pour descendre les marches et le planter là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jay L. Morales
Septième année
Âge du personnage : 16 ans
Nombre de messages : 154
Célébrité sur l'avatar : Dylan O'Brien
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 27 Juil - 15:19
Cible repérée, cible verrouillée

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Lauren Jekelm avait de la répartie. En temps normal, Jay aurait sûrement apprécié ça, mais comme il s’agissait d’une demoiselle avec qui il ne s’entendait pas vraiment des masses, ça lui donnait juste encore plus envie de la faire chier. Il se contenta d’un sourire entendu face à ses remarques puis la suivit du regard alors qu’elle le contourna.

« Moi, un blaireau ? Tu me fais de la peine… Tu as déjà oublié que j’étais à Serpentard et non à Poufsouffle ? »

Il aurait aimé être accompagné d’un public qui aurait applaudi à sa plaisanterie très fine. Mais comme il n’y avait que lui, et elle, il allait devoir faire sans. Il ne comptait évidemment pas laisser Lauren poursuivre son chemin le plus tranquillement du monde, pas aussi rapidement du moins, alors il se décala, comme pour la laisser passer, mais ce ne fut que pour mieux glisser un bras autour de ses épaules en venant caler son pas sur le sien.

D’un point de vue extérieur, on aurait sûrement cru à deux amis qui descendaient ensemble au petit-déjeuner, voire même un couple. Mais il n’en était rien. Les vieilles querelles entre Gryffondor et Serpentard étaient toujours là, bien ancrées à Poudlard.

« Allez, ma belle, comme ça fait longtemps qu’on ne s’est pas vus, laisse-moi t’accompagner. »

Comme de bonnes connaissances qui auraient beaucoup de choses à se dire après ces vacances d’été… Oui, Jay aimait se foutre de la gueule du monde. Pour en rajouter une couche, il resserra sa prise sur l’épaule de Lauren comme pour la rapprocher encore plus de lui, alors qu’il le faisait en vérité pour essayer de la faire trébucher dans les escaliers. Il relâcha sa prise au même instant, curieux de voir si elle allait vraiment trébucher ou si elle allait très bien se rattraper. Il imaginait déjà très bien le regard noir auquel il aurait droit. Peut-être même qu’il allait réussir à l’agacer jusqu’à ce qu’elle en sorte sa baguette, ce matin.

Lui adressant un sourire mielleux, Jay se décala de côté et croisa les bras. Il comptait lui coller aux basques, quitte à effectivement retourner au petit-déjeuner dans la Grande Salle. Il l’avait trouvée, sa distraction pour s’occuper avant le premier cours : taper sur les nerfs de Lauren Jekelm aurait de quoi bien commencer cette journée de lundi.

« Alors ? Tu as passé de bonnes vacances ? »

Non pas que ça ne l’intéresse vraiment… Mais il avait déjà eu maintes fois l’occasion de constater que plus il parlait, plus il agaçait la personne en face de lui.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 6 Aoû - 3:12
Invité
Visiblement imperméable à ses sarcasmes, Jay ne se laissa pas démonter et en profita pour rebondir sur sa dernière remarque.

« Moi, un blaireau ? Tu me fais de la peine… Tu as déjà oublié que j’étais à Serpentard et non à Poufsouffle ? »

Et il avait l'air fier de lui, en plus. S'il se croyait si drôle et si fin que ça, Lauren n'allait pas se priver d'en rajouter une ou deux couches.

« Crois-moi, je ne demande rien de mieux qu'oublier jusqu'à ton existence même, mais que veux-tu, les types dans ton genre doivent avoir des gènes en commun avec les sangsues. »

Elle se fendit d'un sourire hypocrite. Jay décida finalement de se décaler pour la laisser passer et, l'espace d'un instant, Lauren crut pouvoir crier victoire. C'était sous-estimer le potentiel d'emmerdeur de Jay. Elle comprit son erreur lorsqu'elle descendit la première marche et que Jay eut la brillante idée de la prendre par les épaules et de descendre avec elle, comme de vieux amis. Essayait-il d'illustrer ses propos au sujet des sangsues ?

« Allez, ma belle, comme ça fait longtemps qu’on ne s’est pas vus, laisse-moi t’accompagner. »

Ma belle ?

Il cherchait vraiment les ennuis, celui-là. Lauren serra les mâchoires au contact de Jay. Elle n'aimait pas qu'on vienne envahir son espace personnel sans son invitation, surtout pas quand l'envahisseur en question était quelqu'un comme Jay Morales.

Elle s'apprêtait à lui donner un coup d'épaule pour se dégager lorsque Jay resserra sa prise sur elle pour la rapprocher encore un peu plus de lui. Prise dans son élan, Lauren ne put s'empêcher de trébucher lorsque Jay la relâcha. Elle manqua de peu de dégringoler les marches restantes mais se rattrapa au mur, sans grande élégance toutefois. Elle se tourna vers Jay pour lui décocher un regard noir.

Ah, il voulait jouer à ça ?

Très bien.

Lauren s'était un jour fait mettre en retenue pour avoir littéralement éjecté une fille de Serpentard qu'elle détestait de la rampe de l'escalier de marbre, où elle s'était assise, dans le hall d'entrée. Elle n'avait même pas cherché à utiliser la magie et avait simplement décidé, de façon la plus impulsive qui soit, de lui donner un grand coup de hanche au passage alors qu'elle gravissait les marches quatre à quatre comme elle en avait l'habitude. Malheureusement, McGonagall l'avait surprise en flagrant délit et lui avait donné des lignes à copier pendant une semaine, mais elle n'avait pas regretté son geste.

Elle ne le regretterait pas non plus si elle devait parvenir à ce genre d'extrémités avec Jay.

Ce dernier lui adressa un sourire mielleux, visiblement ravi de son petit effet. Il s'écarta d'elle et croisa les bras.

« Alors ? Tu as passé de bonnes vacances ? »

« Fantastiques ! »

La voix de Lauren était tellement saturée d'ironie que même un enfant de cinq aurait pu la saisir. Mais une once de colère s'y était également glissée, cette fois-ci.

« Et tu sais quoi ? La meilleure partie, c'est que tu n'étais pas là. »

Inutile de lui demander de réitérer son absence. Elle connaissait assez le personnage pour savoir que plus elle lui demanderait de lui ficher la paix, plus il s'appliquerait à faire exactement l'inverse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jay L. Morales
Septième année
Âge du personnage : 16 ans
Nombre de messages : 154
Célébrité sur l'avatar : Dylan O'Brien
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Nov - 14:35
Cible repérée, cible verrouillée

Jay avait toujours le sourire scotché aux lèvres. S’il y a bien une chose qui avait le don de le satisfaire, c’était de voir qu’il arrivait à agacer quelqu’un. Et là, en l’occurrence, c’était clair : Lauren était agacée. Certes, sa voix était pleine d’ironie. Mais en même temps, c’était un peu sa voix de tous les jours… Non, ce qui faisait tilt, c’était cette once de colère qui venait de se glisser dans sa voix. Oui, il commençait déjà à l’agacer, alors qu’ils venaient à peine de tomber l’un sur l’autre. Voilà qui avait le don de promettre pour la suite…

Jay ignora ostensiblement la réponse de la brune, estimant qu’elle parlait clairement pour ne rien dire. Les mains dans les poches de son jeans, il descendit un peu plus vite la dernière volée de marches et sauta sur le palier.

Il attendit qu’elle arrive au même niveau que lui et la reluqua de haut en bas sans se cacher. Il haussa vaguement un sourcil pour jauger ce qu’il voyait et lui offrit de nouveau un sourire de chieur.

« Tu sais que tu pourrais être pas mal, encore ? Je veux dire, si tu t’habillais autrement que comme un sac, si tu savais sourire, si tu ne tirais pas tout le temps la gueule, si tu n’étais pas une Gryffondor plus fermée qu’une porte de prison… »

Par instinct de survie, il fit mine de reculer de quelques pas au cas où l’envie prendrait à la jeune fille de lui en coller une. A moins qu’elle ne choisisse de dégainer directement sa baguette, puisque tout le monde n’avait pas forcément des réactions à la moldue comme lui…

Un instant, il se fit la réflexion qu’il devrait être plus prudent. Mais ça ne dura qu’une seconde. Il était toujours prêt à subir ce qu’il devait subir, et au pire, ils se feraient choper et écoperaient d’une punition du style nettoyer la Salle des Trophées un soir tous les deux… Ce qui serait extrêmement drôle.

« En tous cas, moi, tu m’as manqué. Deux longs mois sans pouvoir te faire chier… C’est dur, quand même. »

Il lui décrocha à nouveau un grand sourire.

Ce lundi matin s'annonçait finalement plus intéressant que prévu.

Spoiler:
 

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» « Chaque tir n’atteint pas sa cible, chaque prière n’est pas exaucée. » [Mad]
» Cible verrouillée! [PV : Yamanaka Sho]
» Big Boss motorisé. Seul ou accompagné ?
» Exécution d'un dangereux bûcheron [Torino Island, Rang S, Solo, Contre-attaque][Réservée]
» Ordre repêchage 2011 + loterie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 3 :: Septembre-octobre 1999-
Sauter vers: