RSS
RSS



 


 :: AVANT DE COMMENCER :: Hors RP Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Calliope - “Nothing thicker than a knife's blade separates happiness from melancholy.”

avatar
Invité
Invité
Mer 23 Sep - 4:53
Invité

Calliope Venezzio
FEAT Rachel weisz
Inquisition



IDENTITY CARD

Âge : 32 ans
Date de naissance : 22 juillet
Etudes : Quelle école avez-vous fréquenté durant vos études de magie ? Poudlard, parcours sans faute. Serdaigle elle garde un bon souvenir de ses années d’école.
Profession : Professeur d’histoire de la magie
Baguette : 27,2 cm, en bois d’ébène elle contient une plume de phénix
Patronus : Son patronus est un Balbuzard.
Logée dans une maison isolée, Calliope passe une enfance assez solitaire, elle fait de longues balades en forêt avec ses parents pendant lesquelles ils lui apprennent le nom des végétaux et des animaux. Son préféré était le balbuzard, elle éprouvait une certaine fascination pour ce rapace qui doit se battre contre les corneilles pour garder sa nourriture.
Lorsqu’un soir, firent irruption des membres de la famille de sa mère, soucieux de faire payer le déshonneur de sa mère, tandis qu’elle se battait entourée de ces sorciers de noirs vêtus, Calliope revit le balbuzard et les corneilles. Sa mère parvint à les chasser non sans mal, sans rien pouvoir sauver d’autre que leurs vies. Calliope a conservé cette image pour sa mère du balbuzard luttant, la première fois qu’elle parvint à faire un patronus elle ne fut guère étonnée qu’il prit cette forme.
Epouvantard : le feu, elle a vu sa maison partir en fumée et a été gravement brûlé à la jambe. S’il ne reste aucune trace de sa brulure, elle peut encore sentir le feu bruler sa chair. Elle se tient à bonne distance des cheminées et préfère enfiler pull sur pull que de s’approcher d’un âtre.

image by consolation-prizes # code by shiya.



SHOW ME, SHOW ME BABY

Nationalité et origines : Son père était italien, sa mère britannique, Avery de son nom de jeune fille, elle a rompu tout lien avec sa famille dès l’adolescence et à fuit l’Angleterre rapidement.

Votre sang : Sang mêlé. Sa mère, Arabella Avery, sorcière de sang pur, quitta le pays avec l’aide d’amis, après qu’elle ait eut connaissance d’un mariage arrangé. Elle s’installa en Italie où elle rencontra Antonio Venezzia, alors jeune professeur d’Histoire à l’université de Milan.

Particularités : Très idéaliste, elle est de toutes les causes, jamais son moral ne faiblit quand il s’agit de défendre la veuve, l’orphelin, les bébés phoques et même les elfes de maison. Cela lui vaut quelques moqueries mais elle s’en moque, elle encourage également ses élèves à ne jamais renier leurs valeurs.

Passions et loisirs : l’Histoire sans grande surprise et les histoires aussi. C’est une dévoreuse de livre aussi bien sorcier que moldu.

image by consolation-prizes # code by shiya.



Physique
Le cheveu foncé et bouclé, un teint olivâtre, pas de doute, Calliope est méditerranéenne. Ses yeux bruns sont chaleureux, si on les observe assez on peut y voir crépiter quelques éclats dorés. C’est une femme avenante au sourire communicatif. Ses pommettes sont hautes, ses joues émaciées lui confèrent une beauté surannée des femmes des années 50. Un physique de pin-up dont elle a vaguement conscience. Elle n’a jamais vu cela comme un atout ou un complexe. Peut-être un peu à l’adolescence mais elle s’assume depuis, sans être non plus exubérante. Ses vêtements ne sont pas tape à l’œil, sans être non plus austère, elle préfère les couleurs froides, bien que les chaudes lui aillent mieux, elle n’aime pas être trop visible. Elle s’habille avec goût et praticité. Elle évite autant qu’elle peut les talons trop vertigineux et se maquille légèrement.
Souvent elle porte ses cheveux relevés pour ne pas être gêné dans ses lectures ou ses cours, dans le cas contraire ses lourdes boucles brunes cascadent sur ses épaules, cela la rajeunit considérablement et lui fait perdre toute autorité. Calliope fait jeune, peut-être parce qu’elle sourit trop. Elle essaie de gommer ce côté femme-enfant qui nuit à sa crédibilité.
Elle porte peu de bijou, sa mère ne lui a transmis qu’un bracelet en ouroboros, un héritage familiale. Le serpent qui se mord la queue pour ne pas oublier d’où elle vient. C’est un très bel ouvrage, qu’elle a mis du temps à porter comme si elle craignait que le serpent ne la morde. Ne pas oublier l’histoire de sa famille, c’est ne pas vivre dans le déni. Elle ne s’est jamais sentie Avery, mais sa mère l’était. Le bracelet ne quitte pour ainsi dire jamais son poignet.


Caractère
D’humeur joyeuse, Calliopé est sensible aux traits d’esprits, aux jeux de mot, elle préfère quand il est question de plaisanterie la subtilité au graveleux. Souvent, elle parait un peu dans la lune, plongée dans ses pensées elle est un peu étourdie.
Certains s’étonnent encore de la voir donner ses cours sans note aucune alors qu’il lui arrive encore de s’égarer dans l’école. Passionnée par son métier, elle peut parler des heures d’Histoires, des conséquences de la révolte des gobelins ou de l’abdication de Norrell le sage pour peu qu’un interlocuteur trop poli ne l’interrompe pas.
Souvent plongé dans des recherches qui n’intéressent, elle entretient plusieurs correspondances avec des collègues et il lui arrive assez souvent de voyager pour débattre d’un sujet ou d’un autre dans des colloques qui n’intéressent que les universitaires. Très dynamique donc, elle invite également des intervenants et organise des rencontres pour les élèves les plus motivés. C’est une femme passionnée au moral solide qui refuse de se laisser aller.
Toujours volontaire et combattive, elle milite pour une bonne douzaine de causes. Si sa vie publique est si remplie, c’est aussi que sa vie privée tarde à le devenir. Elle s’est fixée sur un homme en particulier, sans doute pas le plus simple, mais elle s’y tient. Peut-être un peu moins volontaire quand il s’agit de sa vie privée, elle se complait dans l’attente. Elle n’est pourtant pas timide, ni même pour le dire trivialement une sainte nitouche, elle a eu quelques petits amis, mais elle recherche dorénavant une certaine stabilité.
Elle ne s’interdit pas pour autant de sortir, elle adore rencontrer de nouvelles personnes. Cependant assez lucide sur le climat actuel elle se prépare au pire. Poudlard a perdu de sa superbe et c’est le cœur un peu plus lourd qu’elle se rend dans des salles de cours à moitié vide. Patiente et d’une volonté à toute épreuve, elle est une excellente pédagogue.

Pourtant en cette période troublée, sous sourire est un peu moins spontanée, ses yeux un peu assombris par l’inquiétude. Elle a déjà connu la guerre, elle la redoute. Elle ravive de vieilles blessures et parfois elle aimerait juste se terrer dans un coin, mais elle ne peut pas. Calliope se montre forte et continue de sourire. La sorcière est une bonne duelliste et elle a montré plusieurs fois sa capacité à défendre aussi bien qu’à attaquer. C’est l’estomac noué qu’elle se réveille chaque matin et le cœur lourd qu’elle se couche chaque soir. Entre les deux, elle fait bonne figure, parce que jamais personne n’a vu Calliope perdre le sourire, perdre son optimiste, perdre son zèle. En vérité, elle craint la mélancolie, elle l'a vue lui prendre sa mère et elle a peur de sombrer dans le même mal.



WHAT ELSE SWEETIE

Animal de compagnie : Sa première chouette se nommait Bianca, toute blanche, elle donna naissance à quelques chouettes de la même couleure, elle conserva l’une d’elle, qu’elle nomma Alvilda et elle a adopté un chat roux qui ne se montre sociable qu’avec elle et qu’elle a nommé Brutus.

Profession et motivation : Elle est professeur d’histoire et c’est une vocation, son père l’était et lui a en quelques sortes transmis le virus. Elle aime son travail et ne nourrit aucune ambition particulière.

En profondeur : Calliope mène une vie plutôt simple, elle vit à Poudlard, mais il n’est pas rare de la croiser à l’extérieur, elle rends très souvent visite à son cousin et aux Ollivander. Très sociable et apprécié des cercles culturels il n’est pas rare de la croiser dans des mondanités, qu’elle affectionne sans en raffoler.

Votre position face à notre intrigue générale : Elle a connu la première guerre contre Voldemort, elle a perdu son père et sa mère s’est laissée mourir. Elle en connait les horreurs et la redoute, mais refuse de trembler. Du côté de Dumbledore, elle était lors de la première guerre dans l’ordre du phénix, aujourd’hui elle a rejoint l’inquisition, elle a déjà combattu pour Poudlard, elle le refera. Il est l’heure que tout le monde s’unisse, les préoccupations des politiques l’agacent, l’ennemi est soudé lui, derrière une seule bannière et ses rangs grossissent. Elle est persuadée que l’inquisition est la solution dans cette guerre, il sera toujours temps pour les politique de se chamailler après.

Et si on se projetait dans l'avenir ? Elle aimerait un foyer, elle aimerait que celui qu’elle a choisi d’aimer ne risque pas sa vie à chaque instant. Elle aimerait aussi qu’il la voie autrement que comme une amie. Mais la période est si trouble, que le futur lui parait une notion bien incertaine. Pour dormir la nuit, elle imagine cette vie rêvée qu’elle voudrait partager, elle chasse les ténèbres en songeant aux yeux bleus rieurs d’un auror trop absent.

image by consolation-prizes # code by shiya.



Behind the screen
Pseudo : bosie
Localisation : rennes
Comment avez-vous connu ESTED ? prd
Votre avis sur le forum : j’adore le context, je suis très enthousiaste par les changements apporté à l’oeuvre originale
Vos disponibilités sur 7 jours : je passe tous les jours normalement, mais je suis surtout dispo en fin de semaine
Autre chose ?

# code by shiya.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 23 Sep - 5:02
Invité

VOTRE HISTOIRE
« She's lost control again »



NOW TELL ME YOUR STORY

« J’ai contacté ma cousine, elle veut bien nous héberger, elle a un fils de ton âge, je suis sure que vous allez très bien vous entendre. »
Elle souriait, mais ses yeux étaient éteins, elle était épuisée, trop pour réaliser que sa petite fille aussi était fatiguée. Calliope l’entendait venir dans sa chambre, vérifier qu’elle y était toujours. La petite fille faisait semblant de dormir pour ne pas inquiéter sa mère. Mais elle ne dormait pas non plus. Sa jambe avait parfaitement cicatrisé. Cependant, parfois la douleur revenait, alors elle touchait son épiderme et s’étonnait de ne pas sentir de cloque, de ne pas sentir les flammes ronger sa chair tendre. Elle entoura de ses petits bras le cou de sa mère pour lui faire un calin, celle-ci posa son front contre son épaule. Elle avait eu si peur.
Jamais elle ne serait tranquille, elle maudissait sa famille et son nom. Une Avery quelle plaisanterie, elle n’avait jamais été fière d’en être une, elle n’avait même pas été admise à Serpentard, mais à Serdaigle. Ils l’avaient traité comme une paria et jusqu’à la fin elle avait espéré que l’un ou l’autre renonce au mariage. Mais les Avery ne renoncent jamais, ils sont obstinés, surtout dans l’erreur, surtout dans l’horreur. Elle ne pensait pas qu’ils viendraient la retrouver, qu’ils viendraient attenter à son foyer. Elle n'imaginait pas qu'on puisse nourrir autant de rancœur.
« Maman ? Je peux te poser une question ? »
Arabella mit un petit moment à sortir du tourbillon de pensées qui agitaient son esprit. Sa fille ne demandait jamais la permission, elle la serra plus fort contre elle, elle savait déjà la nature de celle-ci.
« Vas-y. »
« Ça veut dire quoi sang de bourbe ? »
Calliope n’avait pas encore six ans, elle n’aurait pas dû être exposée à tout cela. C’était injuste. Arabella prit une inspiration. Cherchant ses mots à mesure qu’elle parlait.
« C’est une expression que les idiots utilisent pour parler des sorciers dont l’un ou les deux parents sont nés moldus. »
« Mais ça veut dire quoi ? »
Sa mère soupira, c’était une question compliquée et elle ne voulait pas que sa fille se mette en tête qu’elle était inférieure à d’autres ou culpabilise à cause de cela.
« Chez beaucoup de grandes familles de sorciers, la pureté du sang est importante. C’est un principe idiot qui signifierait que les nés moldus ait un sang sale, néfaste pour la magie. Alors lorsqu’un enfant né d’un couple mixte, ou de moldu, ils le voient comme une insulte, comme si la magie ne devait être réservé qu’à eux seuls »
« Mais il est pas sale mon sang ! »
« Bien sûr que non ma chérie, ça n’existe pas des choses comme la pureté ou saleté du sang. »
Calliope sembla réfléchir un instant, puis se rangea du côté de sa mère. C’était idiot et l’idiotie semblait rendre les gens méchants. L’idiotie avait poussé des gens à incendier leur maison.
« Maman ? »
La petite fille avait une dernière question.
« Oui mon cœur ? »
« Comment on fait les bébés ? »

*

« Vous êtes punis, tous les deux ! »
Calliope devait se retenir de rire devant les cheveux d’un vert d’eau de sa tante. Vincenzo gardait les yeux baissés, attendant que l’orage passe. Sa mère ne restait jamais en colère très longtemps.
Ils avaient trouvé amusant la couleur de la potion qui mijotait, ils avaient juste voulu jouer un peu, Cassiope avait mélangé, rajouté un peu de la poudre bizarre qui traînait, la potion prit une teinte sombre avant de revenir à sa couleur initiale. Ils savaient qu’ils faisaient une bêtise, mais il y avait quelque chose d’irrésistible à le faire en sachant qu'ils seraient punis. Et puis il n’avait pas pu dire non à sa cousine. Il n’avait jamais pu.
Assis dos contre dos dans la chambre de Vincezzo, Calliope n’avait pas dit un mot depuis que la porte avait claqué. Son hilarité était retombée et elle observait le bleu du ciel, l’été s’achevait.

« Maman m’a dit que l’année prochaine je partirai en Angleterre. Elle veut que j’intègre Poudlard. »

C’est ce qu’elle avait toujours voulu. Là-bas, elle serait en sécurité disait-elle. Rien ne pouvait arriver aux étudiants tant que Dumbledore y présiderait. Elle n’avait confiance en personne d’autre et puis elle avait déjà contacté le vieux Grant, il avait accepté d’héberger Calliope. Il avait deux fils également, elle ne serait pas toute seule.

« On se reverra ?»
« Ils pourront pas nous séparer, même s’ils essaient ! »

Calliope s’était levée, elle avait pris une décision et s’y tiendrait. Elle n’irait pas en Angleterre. Déterminée elle extirpa du coffre à jouet une paire de menotte en plastique que son oncle paternel avait offert à Vincenzzo. Le tout avait été accompagné d’un déguisement de policier, un cadeau qui avait semblé au patriarche moldu, parfait pour un petit garçon. C'était depuis remisé au fin fond du coffre. Les jouets moldus le laissaient sceptiques et Calliope les trouvait beaucoup moins amusant. Son air été triomphant tandis qu'elle agitait la pair de menotte devant ses yeux sceptiques.

« On va s’attacher, comme ça ils pourront rien faire ! »

Vincenzo était certains que c’était une mauvaise idée, mais il n’avait jamais rien pu refuser à sa cousine. Spécialement quand elle retrouvait le sourire après une semaine de morosité. Calliope venait de fêter ses dix ans. Calliope était certaine de son plan, elle avait vu des gens le faire à la télé.

*

« Hey tu lis quoi ? »
Elle était arrivée un mois plus tôt et le cadet des Ollivander ne semblait pas désireux de lui adresser la parole. Georges l’ainé et elle, étaient très rapidement devenus bons amis mais Gabriel restait obstinément dans un coin.
Calliope pencha la tête et lu à voix haute le titre du livre, coup de chance elle l’avait déjà lu. Elle aimait beaucoup lire, lui aussi alors c’était peut-être sa chance de parvenir à l’apprivoiser. Quand elle n’était pas fourrée avec Georges, elle venait s’assoir avec le plus jeune pour lire, elle parlait des livres et lui en laissait qu’elle aimait beaucoup, le plus jeune commençait à répondre mais même à demi-mot c’était une victoire pour elle.

Les vacances avaient filés et déjà elle était sur le quai face au rutilant Poudlard Express. Georges étaient là, au moins elle n’était pas toute seule.
C’est sans grande surprise que le choixpeau lui indiqua Serdaigle, elle y fut accueillie sous une salve d’applaudissement. C’était la maison qu’elle désirait, le soir même elle déroula un parchemin pour raconter sa journée à son cousin.

*

C’était déjà la fin, les sept années avaient filés. Elle avait été nommée préfète en chef, s’orientait vers une formation de professeur, elle était devenue une jeune femme assurée et ils étaient déjà trois à lui avoir proposé de l’accompagner pour le bal. Elle avait dit non. Certains murmuraient qu’elle irait avec Georges Ollivander, c’était une idée stupide. Georges était comme un frère pour elle. Et puis, ils étaient en train d’élaborer un plan pour qu’elle puisse inviter Tamsin Moran.
En vérité, elle était troublée depuis quelques mois par un garçon. Un garçon plus jeune. Gabriel Ollivander, elle était la seule fille de l’école à qui il acceptait de parler, il ne percevait même pas que certaine le regardait avec un intérêt grandissant. Il ne s’apercevait de rien.
Un soir alors qu’ils travaillent côte à côte, elle s’était surprise à l’observer, elle l’avait trouvé beau. C’était une découverte brutale. Elle ne l’avait jamais regardé comme ça, elle ne s’était même jamais posé la question avant. Mais là, concentré elle l’avait indubitablement trouvé beau, elle avait observé sa main qui courait sur le parchemin à mesure qu’il écrivait. Elle avait sursauté en croisant son regard, comme s’il avait pu lire en elle, elle avait balbutié qu’elle était fatiguée et avait filé sans demander son reste.

« Hey Venezzio ça te dit de venir au bal ? »

Tout fraichement revenu d’un entrainement de quidditch, Sanyam Isherwood attendait visiblement la réponse avec anxiété. C’est presque avec soulagement qu’elle accepta finalement sa demande. De tous, il était le seul qu'elle ne considérait pas comme un crétin finit.
Et puis.... elle ne voulait rien gâcher de son amitié avec Gabriel. Elle comptait beaucoup trop pour elle, se répétait-elle pour se justifier.

*

« Non ! »
Callope avait hurlé quand il avait annoncé que son père avait été tué. Sa mère était sous impero, rien n’aurait pu être pire. La rage bouillonnait en elle, elle n’était qu’une jeune étudiante mais dans l’ordre du phénix ils étaient bien peu les membres au-dessus de trente ans. C’était le combat de la jeunesse contre des idées obsolètes.
La guerre la transformait, elle n’avait plus de place pour la joie, plus personne n’en avait. Les gens étaient désespérés, elle se rendait à autant de mariage que d’enterrement. Faire la fête tant qu’on le pouvait et se battre pour pouvoir continuer. C’était une période très sombre pour elle, comme pour le monde et puis, un soir, l’annonce de la mort de celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom.
Elle a mis du temps à se reconstruire, elle a mis du temps à pouvoir dormir sans se réveiller en sursaut, elle a mis du temps à comprendre que la guerre était terminée. De temps en temps elle se rendait encore à l'hopital ou sa mère restait prostrée, observant le monde d'un regard vide et ne se réveillant que pour demander quand arriverait Antonio.

*

« S’il vous plait un peu de calme ! Vous pouvez râler, pleurer vous trainer par terre si ça va vous fait plaisir, mais ça ne changera rien. Le devoir sera à rendre pour la semaine prochaine. Je veux une dissertation sur les conséquences du protocole de Westminster et sur ses applications dans l’Europe du XVIIIème siècle. Allez un peu de courage ce n’est pas si horrible. Et pensez à consulter l'ouvrage sur les réformes gobelines. »
Calliope, ou plutôt Miss Venezzio observa les élèves quitter la pièce en maugréant pour la forme. Tandis qu’elle s’asseyait à son bureau pour corriger les copies des 3ème années, une voix bien connu la fit sursauter.

« Je savais que tu avais une âme de tortionnaire. »

« Vincenzo ! »

Elle renversa presque sa chaise en se levant, avant de se précipiter dans ses bras. Il était le dernier membre de sa famille, elle le chérissait plus que tout. Elle abandonna ses copies et c’est à pré au lard qu’ils sortirent fêter leurs retrouvailles autour d’un repas.

« Alors ça avance avec ton anglais ? »

Elle grimaça pour toute réponse. Si elle avait tout à fait assumé ses sentiments pour Gabriel, elle n’osait toujours pas les lui exprimer. Une peur du rejet tenace. Leur proximité n’en était que plus douloureuse puisqu’il n’était pas rare qu’il lui rende visite, qu’elle écoute patiemment ses histoires. Mais il repartait toujours sans qu’il n’ait échangé plus qu’une accolade. Si elle avait vécu dans un roman de Jane Austen et avait dix ans de moins, elle aurait peut-être trouvé cela adorable. En l'état elle commençait à perdre espoir.

« Tu devrais le secouer Cal, c’est qu’un homme tu sais, on a du mal parfois. »

« Tu ne comprends pas, il… »

« …Est fait de chair et de sang. Tu ne vas pas le casser. »

« Tu as sans doute raison. »

Elle n’ajouta rien et picora dans son assiette jusqu’à ce que sa vie privée ne soit plus au centre de la conversation. Ça ne concernait qu'elle et lui après tout. Ils étaient grands, ils n’avaient plus besoin qu’on leur tienne la main. N’est-ce pas ?

*

A genou au sol, tremblante et tétanisée elle observait le décor apocalyptique de ce qui avait été, il y a quelques heures encore, un havre de paix. Tachée de sang, elle avait tué, dans une rage frénétique, elle avait tué. Des mangemorts. Des créatures. Elle avait vu tomber bien trop de gens, bien trop d’élève.

Tout ce sang.

Elle lâcha sa baguette qui roula plus loin. Tout recommençait encore. Cela ne finirait jamais. Il y avait tant de corps, peu importe leur camps, ils étaient unis dans la mort. Poudlard était ravagée. Elle faisait parti des héros, elle avait repoussé l’invasion, mais il n’y avait rien à célébrer, il y avait trop d’amis à enterrer. Elle se releva maladroitement, trébucha quand elle voulut récupérer sa baguette. Il fallait qu’elle retrouve les survivants. Qui étaient-ils ? Son cœur cognait douloureusement dans sa poitrine. C’est Georges qu’elle vit le premier, ils se tombèrent dans les bras. En vie ! Vincenzo à son tour la souleva de terre. En vie ! Gabriel, ou était-il demanda-t-elle sans trop savoir à qui, un peu hagarde. Lorsqu’elle l’aperçut, elle manqua de fondre en larme. Il était là.
Mécaniquement elle se dirigea vers lui ne sortant de sa torpeur que pour réaliser qu’elle le prenait dans ses bras, s’agrippant à lui comme à un rocher dans la tempête, le visage niché dans le creux de son épaule.

*

Les anarchistes, l’héritage, le ministère, tout cela lui importe peu. Il a fallu reconstruire Poudlard, accepté que des changements drastiques soient faits. La bonne humeur, qui régnait autrefois entre les murs de l’école, n’est plus. Lorsqu’un éclat de rire retentit dans les couloirs il surprend tout le monde, si bien que s’excuse celui qui un instant à oublier les morts entre ces murs. Parfois Calliope se fait elle-même l’effet d’être un fantome, mais elle n’abandonne pas. Ne sombre dans le cynisme, elle veut croire que des lendemains meilleurs sont possibles, elle a besoin d’y croire.
L’inquisition lui parait le parti le plus à même de ramener une situation stable. Elle connait bien l’histoire et l’inquisition n’est pas toute blanche, mais cette période réclame des mesures drastiques. Peut-être les générations futures condamneront ce choix, elle n’en voit pas d’autre.
Calliope est réveillée tous les soirs par des cauchemars, hantée par tous les morts de la nuit rouge. Elle veut juste que ça s’arrête. Arrêter de s’inquiéter qu’à chaque courrier elle craigne l’avis de décès, de se demander à chaque départ s’il y aura un retour.

*

Quelle connerie la guerre
Qu'es-tu devenue maintenant ?
Sous cette pluie de fer
De feu d'acier de sang
Et celui qui te serrait dans ses bras
Amoureusement
Est-il mort disparu ou bien encore vivant ?

Jacques Prévert


image by consolation-prizes # code by shiya.



image by consolation-prizes # code by shiya.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 23 Sep - 9:00
Invité
Mon dieu !!!! J'adore le prénom, j'adore l'actrice, tu es parfaite ! #SBAFF#

Plus sérieusement : bienvenue parmi nous et n'hésite pas si tu as des questions, on a des admins formidables ;) !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harry J. Potter
Attrapeur professionnel
Âge du personnage : 21 ans
Nombre de messages : 1089
Célébrité sur l'avatar : Daniel Radcliffe
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Sep - 9:45
Bienvenue Professeur !! C'est chouette comme choix de de perso !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bryan H. Levinson
Nouveau membre de l'Inquisition
Âge du personnage : 48 ans
Nombre de messages : 1604
Célébrité sur l'avatar : Mads Mikkelsen
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Sep - 10:29
Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 23 Sep - 12:43
Invité
Bienvenue dans la grande famille ESTED !
Je te souhaites du courage pour finir ta fiche
A très vite
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 3916
Célébrité sur l'avatar : Candice Accola
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Sep - 13:44
Oh mon dieu *respire dans un sac* OMG ! *___*

J'adore tellement ce PV ! Crois-moi je l'attendais depuis tellement longtemps que je suis trop trop trooop heureuse de le voir en vie *_* Jouant également Gabriel : ça va lui redonner une bouffée d'air frais

Biiienvenue dans la famille, si tu as besoin de quoique ce soit fais le nous savoir


I'm the dark messiah


☠️ In the blackest moments of a dying world


Rest now, my child. The day is over, the sun will shine, when morning comes. But now it is dark and the world is at peace. So let your eyes rest and sleep @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 23 Sep - 17:29
Invité
Merci tout le monde

Ma fiche sera bouclée (au pire) d'ici vendredi !

Jesse-Rose je te mperai dans ce cas parce que j'ai quelques questions !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 71
Célébrité sur l'avatar : Tom Hiddleston
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Sep - 17:35
Pas de soucis

Hâte de lire ta fiche <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 23 Sep - 17:54
Invité
Bienvenue!!!! Bon courage pour ta fiche!!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Connor Sainclair
Archéomage
Âge du personnage : 40 ans
Nombre de messages : 424
Célébrité sur l'avatar : James McAvoy
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Sep - 18:18
Calliiiiiiiiiii oh je suis TROP contente de voir la belle Italienne débarquer, nos deux loulous vont pouvoir discuter Histoire de la Magie pendant des heures sans que personne y capte nada et ça sera mirifique

Bonne rédac demoiselle, au plaisir de te croiser en rp :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 23 Sep - 19:00
Invité
Une autre prof ! Il nous faut un lien et un rp quand tu seras validée ! Bienvenue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Margot Woosley
Inquisiteur en Chef
Nombre de messages : 136
Célébrité sur l'avatar : Rosamund Pike
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Sep - 0:01
Comment elle est trop belle *_*
Bienvenue parmi nous et dans l'Inquisition <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 24 Sep - 4:33
Invité
Connor : avec plaisir mon ami ! Enfin trouver un interlocuteur qui comprends l'importance cruciale de la révolte de 918 !

Mira : avec plaisir ! je lis ta fiche dès demain pour te proposer un lien !

Margot : merci grande inquisitrice !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 3916
Célébrité sur l'avatar : Candice Accola
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Sep - 8:31
WAOW ! Cette fiche est tout bonnement superbe ! Les détails que tu as ajouté sont extras ! *_* Elle est encore mieux que sur le papier : Gabriel ne va pas résister longtemps

(c) TUMBLR


You did it !

Félicitations, tu es officiellement membre de la communauté d'ESTED ! Je t'invite sans plus tarder à recenser ton avatar dans le répertoire et à créer une fiche de liens. Besoin d'un compagnon de RP ? C'est par ici que ça ce passe. Vous, les membres, avez également la possibilité de remettre votre destin entre nos mains. Le concept est simple : on vous crée un sujet avec un personnage au hasard et vous jouez avec ce dernier. Cela t'intéresse ? Alors viens faire un tour par ici ! Il te manque un parent ? Une soeur ? Tu peux tout à fait créer ton scénario en n'oubliant pas de le référencer et de réserver l'avatar, et en vérifiant au préalable qu'il n'est pas déjà utilisé ou réservé. C'est par ici que ça se passe !

Si tu as des questions ou un problème quelconque, n'hésite pas à nous contacter par MP ou bien dans la section invité. Nous sommes là pour nos membres et on répond toujours aux MP, même si parfois on met du temps :D

Bon jeu !


I'm the dark messiah


☠️ In the blackest moments of a dying world


Rest now, my child. The day is over, the sun will shine, when morning comes. But now it is dark and the world is at peace. So let your eyes rest and sleep @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Darren O. Hellson
Leader de l'anarchie
Âge du personnage : 35 ans
Nombre de messages : 1260
Célébrité sur l'avatar : Jared Leto
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Sep - 11:37
Bienvenue parmi nous, la miss



darren
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Calliope Ningyo [Fiche Technique]
» Galerie de Calliope
» Reward 35 000 § [Pv Calliope]
» ~~Calliope~~
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Hors RP-
Sauter vers: