RSS
RSS



 


 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 4 :: Novembre-décembre 1999 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Breaking Free [pv Dastan]

avatar
Invité
Invité
Mer 21 Oct - 9:32
Invité
Breaking Free (30 novembre)
Il est temps pour moi de sortir, et si ça te plait pas, va voir ailleurs si j’y suis ! Je suis libre moi aussi et j’existe.


Demain c’était le mariage de Mina… Mouai, moi perso, je m’en moquais pas mal et donc, pour ça, Sasha avait besoin de dormir, de se reposer. Elle voulait être là toute la journée, ce qui me dérangeait pas trop même si je ne pouvais pas promettre de ne pas écouter. Déjà, j’étais curieuse et en plus, et bien si j’ai pas envie de dormir, je ne dors pas déjà. Dastan ? Il travaillait, comme toujours. Il m’énervait lui d’ailleurs… Sasha disait qu’elle allait bien avec lui, mais il lui avait fait mal et ça, bah je pouvais pas lui pardonner comme ça. Je refusais qu’on fasse mal à Sasha et lui, il avait fait tout le contraire. Mais le plus énervant avec lui, c’était qu’il ne voulait pas que je sorte. J’étais coincée à l’appartement à tourner en rond et avec de gros paquet de bonbons et un gros nounours tout neuf. Il me prenait pour quoi ? Une gamine ? En plus, il m’avait laissé la grosse boule avec et ce chien était vraiment collant. Je l’aimais bien, mais il était lourd qu’en même. Là, il me regardait depuis longtemps, couché devant la porte, comme si il voulait sortir mais qu’il savait qu’il n’avait pas le droit. Pauvre bête. Cet idiot de Dastan était méchant de l’enfermer comme ça toute la journée. Soupirant, je finis par me lever.

« Bon, il est temps d’aller dehors ! »

La grosse boule se mit à me regarder comme si je venais de dire une grosse bêtise. Pourtant, j’étais bien sérieuse et je ne comptais pas rester enfermée plus longtemps. Etre en sécurité ? Bah j’allais emmener Grosse Boule avec moi. Lui aussi il avait besoin de sortir après tout. Alors ? J’allais chercher un sweat à capuche pour ne pas avoir froid. Je fus bien obligée d’un prendre un à Dastan, ne trouvant pas les miens. C’était un peu grand et ça puait l’homme… Je pris au passage des baskets et surtout, mon dernier jouet favori : un skateboard !!! Je me rendis ensuite vers l’entrée en prenant la laisse, mais le chien sembla vouloir me barrer le passage, ce qui ne me plut vraiment pas.

« Me regarde pas comme ça Grosse Boule, je sais que toi aussi tu en as envie donc tu vois. Soit tu viens avec moi et tu te laisses faire, soit je t’enferme dans le placard et je pars toute seule. »

Il sembla hésiter… Elle est vraiment bizarre cette bestiole, mais fini par s’écarter pour me laisser l’attacher et venir avec moi faire un tour. Il était peut-être moins bête que son maître en fin de compte. Prenant les clés de Sasha, je fis attention de bien fermer l’appartement à clé, et je pris même le téléphone au passage même si je doutais qu’il me serve vraiment. Ensuite, on descendit dans la rue. La nuit commençait déjà à tomber et je mis la capuche sur ma tête. Je posais me skate au sol et, en tenant fermement la laisse de Grosse Boule, je dis en étant prête :

« Prêt ? Aller tire ! »

S’il pouvait être chiant, ce chien pouvait aussi être super car tout content, langue sorti – oui c’est pas non plus super intelligent ça – il se mit à courir et m’entrainer sur mon skate derrière lui. On prit très vite de la vitesse tout en s’enfonçant dans les rues de Londres. Il semblait prendre la direction de la fête foraine. Je trouvais que c’était une super idée. Toujours plus vite, encore plus vite ! Oups, il y a du monde devant…

« Yahouuuu !!! Attention devant !!!! »

Oups… Je crois qu’ils ont fini les fesses par terre, mais ça, je m’en moque, je m’amuse vraiment trop et la Grosse Boule aussi ! Ne pas avoir vu qui état dans la foule ? Ça, c’est possible, mais je n’ai pas le temps d’y penser, car vient un grand virage que pour le coup… je n’arrive pas à négocier. En deux secondes, je fus les fesses par terre dans la pelouse, morte de rire et la Grosse Boule me léchant le visage, comme pour demander de recommencer.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 21 Oct - 11:59
Invité
Je rêve où… c’est MA femme et surtout MON chien qui viennent de me barrer le passage comme des dingues ?! Je vis la personne en skate avec le chien cependant aller trop rapidement et la voyant tomber au sol dans l’herbe, par instinct, même si je me trompais de personne, inquiet, j’allais voir si elle n’avait rien. Quelle surprise alors de trouver Sasha en train de rire sur le sol avec Snow enchanté de la situation. Je compris rapidement qu’il ne s’agissait pas de Sasha mais d’Heather. Je n’avais pas souvent eut à faire à elle depuis notre retour à Londres. J’avais encore du mal à oublier qu’elle n’était plus une petite fille mais une adolescente en pleine crise. Et mon chien qui n’aidait pas… Je sifflais d’un seul coup et bien fort. Snow se redressa rapidement et vint vers moi sans broncher. J’avais alors les bras croisés et le regard sévère. Si j’étais en colère ? C’était un euphémisme. « Tu as perdu la tête ?! » Le chien n’en menait pas large. Je vins alors vers Heather pour la faire relever rapidement. Elle allait me rendre dingue avant l’heure. Je la fis relever de force, reconnaissant au passage mon sweet et son téléphone sur le sol. Je ramassais aussi ce dernier alors qu’elle protestait de mon emprise sur elle. Je la ramenai violemment vers moi pour que mon regard croise le sien. « La fête est finie. Je t’avais dis quelque chose ! Tu ignores les dangers que tu cours. Mon dieu pourquoi dois-je me taper une adolescente… Sérieusement je préférais la sage et petite Heather ! » ralais-je plus pour moi que pour elle. Je vérifiai alors si elle n’avait rien. Plus de peur que de mal. Soulagé, je ne la lâchais cependant pas.

Snow prit dans sa jeune le skate. « Oh non certainement pas ! » dis-je en mettant le téléphone de Sasha dans ma poche pour attraper le skate que je fracassais contre une poubelle métallique, de colère. Je bois se cassa légèrement. Je le mis alors à la poubelle. Vous pensez bien qu’elle n’était pas d’accord mais l’ignorant, plus fort que lui, je l’attirais vivement vers une ruelle pour la plaquer contre un mur. Serais-je en train de perdre mes moyens ? Comment vous expliquer… Elle aurait pu se faire renverser par une voiture et mourir. Je tenais bien trop à Sasha pour laisser son double les tuer toutes les deux. Alors oui j’étais très en colère et pas qu’un peu. Une fois à l’abri des regards indiscrets, je la lâchais non sans lui barrer le passage ou penser à me protéger toute partie intime au cas où…

« Tu es stupide, inconsciente et déraisonnable !!! » lui criais-je dessus. Bienvenue dans le monde d’une adolescente… J’étais hors de moi et ça se voyait. Je m’ébouriffais alors les cheveux. J’avouais cependant ne pas savoir comment agir avec une ado en pleine crise. Que dois-je faire pour qu’elle obéisse ?! Je savais que si elle avait décidé d’en faire qu’à sa tête, je ne pourrais rien en obtenir et loin de moi l’idée de vouloir employer la manière forte, soit : l’attacher au lit pour m’assurer qu’elle obéisse. Je doutais cependant que la séquestrer de force soit une solution. Je crois même que c’est légèrement interdit par la loi. Bref… Que faire ? Je respirai à fond : « C’était trop te demander de rester dans l’appartement le temps de mon retour ?! Tu ne veux pas de sucettes ou de bonbons ou quoi ?! » Oui bon là j’étais à côté de la plaque mais pardonnez-moi de ne pas avoir encore l’habitude de faire face à une ado. Bref, je tentais de me calmer mais ce n’était pas évident. « Bon. Maintenant que tu es dehors… Tu veux faire un truc ? » lui demandai-je pour tenter de me calmer. J’étais à deux doigts d’imploser et il fallait que je respire et me détende sous peine de… de quoi ? de ne plus me contrôler et ça… je voulais l’éviter à tout prix. Mais comment y arriver quand cette demoiselle passait son temps à me rendre fou ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 21 Oct - 14:24
Invité
Breaking Free (30 novembre)
Il est temps pour moi de sortir, et si ça te plait pas, va voir ailleurs si j’y suis ! Je suis libre moi aussi et j’existe.


C’était génial comme activité ! Pas besoin d’un balai quand on avait une grosse boule et une planche avec des roulettes. Une chose était sure, j’avais bien fait de sortir. Rester enfermée s’était vouloir être folle hors moi, je voulais être libre ! Bon, un balai, ça bave pas par contre mais je ne pouvais pas lui en vouloir. Au moins, lui il s’avait s’amuser, pas comme Dastan et … Tiens, quand on parle du loup… Un coup de sifflet fit partir Snow, ce qui me permit de me redresser, de voir Dastan arriver, et de grimacer. Et merde… J’allais passer un sale quart d’heure. Il engueula déjà Grosse Boule comme un mal propre et je me promis de lui faire savoir qu’on ne parlait pas comme ça à son chien. Elle n’y était pour rien la grosse boule ! Je n’eus pas le temps de dire quoi que ce soit portant qu’il vint vers moi et me fit me remettre debout comme une brute. Il allait me faire des bleus à tenir mon bras comme ça ! Je tentais de protester mais il ramassa mon téléphone pour ensuite me fusiller du regard.

« La fête est finie. Je t’avais dit quelque chose ! Tu ignores les dangers que tu cours. Mon dieu pourquoi dois-je me taper une adolescente… Sérieusement je préférais la sage et petite Heather ! »

Si t’es pas content je te retiens moi, fou moi la paix ! Tu as rendu Sasha pas bien en plus alors tu m’énerves et… Quoi !!! Mon Skate !!! J’allais le tuer, lui faire la peau, remplir son attaché caisse de papier toilette pour qu’il se tape bien la honte à son travail ! Et puis il allait me lâcher à la fin ! Je ne voulais pas partir avec lui moi ! Et j’en avais rien à faire que des gens puissent nous regarder.

« Lâche-moi ! Tu me fais mal et je te déteste ! »

Il finit bien par me lâcher, quand on fut dans une rue grade et sombre. Charmant comme endroit je vous jure !

« Tu es stupide, inconsciente et déraisonnable !!! »

Et toi je te déteste et c’est pas parce que tu me fusille du regard que ça va changer. Je m’en moque que tu sois en colère tu n’avais pas à faire ce que tu as fait ! T’es pas mon père de toute façon et tu le seras jamais !

« C’était trop te demander de rester dans l’appartement le temps de mon retour ?! Tu ne veux pas de sucettes ou de bonbons ou quoi ?! »

Non mais je rêve… Il me prend pour une mioche ou quoi ? Pire ? Pour son chein ? Il faisait bien de reculer pour me barrer le passage et en même temps surveiller ses bijoux de famille, parce qu’avec tout ce qu’il venait de faire, je n’avais qu’une envie qui ne plairait pas à Sasha : lui broyer les noix !

« Je te signale que tu n’es pas mon père et donc que tu n’as pas de permission de sortie ou autre à me donner. Je suis encore moins ton chien et quand je vois comment tu enfermes Grosse Boule, bah ça ne m’étonne pas qu’il ait été heureux de venir avec moi ! Du reste, je ne faisais rien de mal et c’ »tait pas une raison pour péter mon skate ! »

Il était pas content ? Bah moi non plus et ce n’est pas parce qu’il se croit monsieur tout-permis que je vais rien dire et lui obéir. Je lui dois rien moi ! Et puis, je m’en moquais que ça l’énerve encore plus ce que je venais de dire. Qu’il soupire si ça lui chante, moi j’étais pas décidé à céder à sa maniaquerie du contrôle.

« Bon. Maintenant que tu es dehors… Tu veux faire un truc ? »

Je soupirai à mon tour, m’adossant à nouveau contre le mur de brique pour croiser les bras en rageant, trépignant presque. Il m’énervait… Il ne pouvait pas me lâcher un peu ? J’en avais mare mare mare ! Et puis mon skate quoi ! Je bougeais du coup pour tenter de passer, mais peine perdue, il était pire qu’un dragon.

« Je veux aller à la fête foraine ! Je suis tellement tout le temps enfermée que je ne peux rien faire. J’aimerai juste m’amuser moi aussi de temps en temps ! »

C’est vrai auprès tout, c’était toujours Sasha qui faisait ce qu’elle voulait et moi, je devais juste obéir, obéir et encore obéir. J’en avais raz la citrouille ! Ce corps était tout autant à moi déjà et donc, si je voulais m’mauser, on n’avait pas le droit de m’en empêcher !

« Et puis ta réaction elle est injuste ! Déjà t’es pas mon père et tu n’avais pas à casser mon skate comme ça ! Je suis pas folle je suis partie avec mon téléphone et Grosse Boule, il pouvait rien m’arriver de grave ! Mais bon, maintenant que tu es là pour jouer les baby sitter, je suppose que j’ai pas le choix. Si je veux y aller, faut que tu viennes avec moi. Mais je te préviens, je ferais les manèges que je veux et je m’en fou si tu aimes pas !»

J’attendais, bras croisés devant lui, mon regard fusillant le sien pour attendre que monsieur se décide.
acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 2 Nov - 17:39
Invité
Je détestais perdre le contrôle hors Heather me mettait à rude épreuve. Je tentais de garder mon calme mais Merlin savait à quel point j’avais envie de la ramener à la maison et lui exprimer ma façon de penser. Je me contrôlais cependant – avec difficulté – pour lui proposer de faire quelque chose ensemble avant que je ne m’énerve vraiment. Elle soupirait à ma proposition. Dis-le si je t’emmerde…………….. Je la regardais s’adosser au mur. Je ne tiendrais pas patient longtemps. La regardant, j’attendais qu’elle me propose une activité qui pourrait lui plaire. Elle n’avait cependant pas l’air de vouloir faire quelque chose avec moi. En effet elle tenta de passer mais je m’imposais. Hé oh ! Je suis déjà bien patient, qu’elle n’abuse pas non plus !! « Je veux aller à la fête foraine ! Je suis tellement tout le temps enfermée que je ne peux rien faire. J’aimerai juste m’amuser moi aussi de temps en temps ! » ok……………………….. « Et puis ta réaction elle est injuste ! Déjà t’es pas mon père et tu n’avais pas à casser mon skate comme ça ! Je suis pas folle je suis partie avec mon téléphone et Grosse Boule, il pouvait rien m’arriver de grave ! Mais bon, maintenant que tu es là pour jouer les baby sitter, je suppose que j’ai pas le choix. » Elle suppose bien… Je resterai intransigeant peu importait le caprice qu’elle me ferait. Et s’il fallait me coltiner la fête foraine alors… c’est quand même sale là-bas hein… Qui sait quelle maladie on pourrait chopper … quoi ? m’amuser ? c’est tout ce qu’on me demandait ? « Si je veux y aller, faut que tu viennes avec moi. Mais je te préviens, je ferais les manèges que je veux et je m’en fou si tu aimes pas ! » Super. J’ai une gamine capricieuse et imbuvable sur les bras ! Quel bonheur ! Et le pire c’est qu’elle attendait les bras croisés devant moi genre « bon pépé, tu te décide oui ?! » Je râlais un peu, peu convaincu de l’idée mais avais-je à mon tour le choix ? Il fallait que j’apprenne à composer avec Heather. Avant c’était facile, c’était un bébé. Je pouvais la manier comme je voulais. Plus maintenant et je n’aimais franchement pas ça. Il fallait que je revois ma façon de me comporter avec elle. Cela voulait dire faire des concessions. Or, étais-je prêt pour ça ? Par amour pour Sasha, je savais que je cèderai…

« Ok. Va pour la fête foraine. » Super… Me voilà entrainé par une gamine de… quel âge d’ailleurs ?! 14 ? 16 ? un truc du genre en tout cas. Bien évidemment Snow suivi. Nous arrivions très rapidement sur place. Pas de soucis : comme endroit plus crade, tu ne fais pas. Je me retenais cependant violemment de faire une quelconque remarque. J’avais l’habitude des restaurants chics et de la haute société moldue. Je n’avais plus pris le temps de m’amuser depuis bien longtemps. Avec mes responsabilités et mes tendances à prendre les choses à cœur, je ne m’étais pas vraiment amusé depuis trop longtemps… Je tentais alors de me détendre en me disant qu’ici on ne risquait pas de se faire attaquer par des mangemorts. Honnêtement ? Je n’en étais que très peu convaincu. Je ne dis rien cependant une fois de plus. D’un air soupirant, je lui dis seulement : « Tu veux commencer par quoi … ? » Snow lui avait l’air plus gai que moi. Il remuait la queue tranquillement. Remarquez, ça me rassurait de l’avoir. Je saurais comme ça si nous craindrions quelque chose rapidement ou pas. M’enfin je n’étais tout de même pas convaincu par le fait qu’on puisse s’amuser. J’étais surtout braqué d’avoir à faire à une ado. Je ne savais pas du tout comment gérer ça… Mal à l’aise par cette nouvelle situation, j’avais l’air réfractaire et fermé. Le serais-je définitivement ? En m’enlevant peut-être le balai dans les fesses que je m’étais imposé moi-même face à cette situation qui m’échappait, surement… Mais encore fallait-il arriver à me le décoincer !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 3 Nov - 20:44
Invité
Breaking Free (30 novembre)
Il est temps pour moi de sortir, et si ça te plait pas, va voir ailleurs si j’y suis ! Je suis libre moi aussi et j’existe.


S’il voulait jouer les chieurs de service, il n’avait pas le choix, il devait venir avec moi. J’en avais raz la citrouille que ce soit toujours Sasha qui fasse ce qu’elle voulait et pour une fois qu’elle se reposait, j’avais bien le droit moi aussi de m’amuser un peu d’abord ! Et puis, je ne voyais pas pourquoi je devais tourner en rond à l’appartement moi. Sasha le faisait peut-être parfois pour lui faire plaisir, mais moi… bah j’avais pas envie. Je n’étais pas à ses ordres et il m’énervait vraiment à me barrer la route comme ça. Il n’était pas mon père ! De toute façon, j’en avais jamais eu et c’était pas aujourd’hui que ça allait changer ! En tout cas, il était long à la détente le papy et moi je n’avais pas toute la nuit, je voulais aller dans les manèges tout comme la grosse boule d’ailleurs. Je n’étais par contre pas sure qu’il puisse venir à chaque fois avec nous, mais le voir remuer de la queue faisait que moi, j’avais un allier, et le vieux… bah il en avait pas.

« Ok. Va pour la fête foraine. »

Un sourire victorieux vint sur mon visage un court instant. Pépé devait pas non plus croire qu’il avait tout gagné juste parce qu’il avait dit oui comme ça. Enfin, en tout cas, sans rien dire, je forçais le passage – ou presque vu qu’il avait un peu bougé ses fesses que Sasha aimait tant – et on prit enfin la direction qui m’intéressait, à savoir celle de la fête foraine.

Merlin c’est géniallllll comme endroit !!!!!! J’adore j’adore j’adore !!! Il y a plein de couleur, plein d’odeur, plein de monde aussi ! Je veux tout faire !!! J’en aurais presque oublié que je n’étais pas seule.

« Tu veux commencer par quoi … ? »

Et oui, je me traine un vieux avec un balai coincé dans les fesses… Il semblait vraiment pas à l’aise mais ça, j’en avais vraiment rien à faire. On marchait dans la fête foraine en attendant que je me décide, mais je stoppai brutalement quand mon regard alla sur une certaine attraction.

« Le train fantôme ! »

Ah ouiiiiii je voulais le faire celui là. Je partis devant avec la grosse boule, oubliant Dastan – j’ai d’ailleurs pas compris pourquoi il avait menti sur son prénom- pour aller dans la file qui était vide ! C’était vraiment un coup de chance ! Et derrière moi ? Bah un boulet… Si c’tait ça être vieux, et bien j’étais vraiment pas pressée… Le wagon avança en tout cas et je montais avec la grosse boule. Ils étaient tellement grands que cela était facile et Dastan vint à côté de moi, vraiment coincé du cul…

« Ne me dis pas que tu as la trouille… »

Nonnnnn promis je n’étais pas en train de me moquer de lui. Enfin bref, le train démarra et on fut vite dans le noir. Quand une citrouille s’alluma, je me mis à rire et les choses continuèrent… jusqu’à ce qu’un faucheur me vienne dessus.

« Ahhhhhhhhhhhhh !!!!!!!!!! »

Oups, j’ai peut-être crié fort en serrant encore plus fort le bras de pépé que je venais de saisir sous la peur…

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 11 Nov - 13:36
Invité
Le train fantôme… G-E-N-I-A-L !! Vous me direz, rien ne me passionnait dans un parc. Bon certes, je devrais penser à me lâcher un peu plus et à m’amuser mais j’avais vraiment du mal avec ce genre de chose. Sérieusement, je trouvais plus d’intérêt à courir ou encore à même travailler ! Bon certes c’était plaisant de passer du temps avec elle mais que voulez-vous. Je n’étais pas convaincu par les parcs moldus pour la simple et bonne raison qu’il s’agissait d’une perte de temps inutile. Quoi qu’il en fût, nous montions directement dans le wagon avec mon chien. Ou du moins Heather se jeta sur un wagon avec MON chien et ne se préoccupa pas de moi. J’étais assez blessé quelque part de passer après Snow mais je n’en dis rien. J’étais assez grand et mature pour n’en faire aucun commentaire. Je montais avec eux après une tentative de provocation de Heather. Non sérieusement. Moi ? avoir peur ?

Le wagon démarra et je gardai un air septique aux interventions désastreuses pour tenter de faire peur les visiteurs. Y avait plus impressionnant quand même. D’ailleurs quand le faucheur arriva et qu’elle hurla, moi je ne pus m’empêcher d’avoir un fou rire et de lui dire : « Petite nature !!! » dis-je alors qu’elle me démolissait carrément le bras. Etait-elle obligée de me faire autant mal ? Je ne dis cependant rien bien trop amusé. Je passais alors mon bras autour de ses épaules en guise de protection. C’était plus fort que moi… Je me moquais au passage gentiment d’elle : « Tu n’es qu’une trouillard en fait ! ». J’affichais mon sourire le plus innocent du monde pour la taquiner. Je n’attendis cependant pas les représailles. Je l’entrainai avec moi hors de ce wagon qui venait de s’arrêter. Me laissant prendre au jeu, je l’entrainais vers le bateau pirate. Je la fis entrer, lâchant Snow qui ne pouvait entrer dans le manège. J’entrainais Heather tout au bout : « C’est là que sont les meilleures sensations. » lui affirmai-je. Mais serais-je en train de me prendre au jeu ? Certainement… Doucement, je me laissais guider par cette folie et je commençais à me décoincer un peu pour apprécier ce moment sans Sasha mais plutôt avec Heather. Ne me posant aucune question, je commençais même à l’encourager à hurler quand le bateau penché dans des élans qui nous firent quelques sensations. Puis nous quittions le manège et nous en firent d’autres. Peu à peu j’appris à jouer et à la taquiner à la fois pour mieux rire. Il y avait bien longtemps que je ne m’étais pas amusé comme cela. Me prenant au jeu, je l’entrainai presque moi-même dans tout ce qu’on pouvait trouver. Le palais des glaces n’y échappa pas tout comme la carabine où je fus un piètre tireur. Bref on ne peut pas être doué en sort et en fusil. Je me tournai alors vers elle : « Tu veux une gaufre au Nutella ? » lui proposai-je finalement après quelques émotions. Mais… connaissait-elle au moins le Nutella ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 12 Nov - 17:52
Invité
Breaking Free (30 novembre)
Il est temps pour moi de sortir, et si ça te plait pas, va voir ailleurs si j’y suis ! Je suis libre moi aussi et j’existe.


J’avais vraiment eu la frousse pour le coup, je ne m’étais pas attendu à ça, mais ce qui me plut encore moins, ce fut qu’il se moque de moi. Je le fusillai du regard. Non ! Je n’étais pas une trouillarde ! Il disait n’importe quoi. C’était pour le coup beaucoup moins drôle comme manège, et je n’étais même pas sure de vouloir rester encore ici. A quoi bon si il se moquait de moi en me traitant comme un bébé ? J’allais lui faire voir que je n’étais pas un bébé et il allait regretter de m’avoir dit que j’étais une trouillarde. Je pensais déjà à une possible façon de me venger mais à peine le wagon fut-il stopper qu’il m’entrainer vers ce qu’il appeler un vrai manège. Il était sérieux là ? Le bateau pirate ? Il était sérieux ? Bon… Bah je n’eus pas vraiment le choix de toute façon vu qu’il m’entrain en laissant la grosse boule à côté du ménage. Moi je trouvais dommage qu’il ne puisse pas venir avec nous… et pourquoi on va dans le fond ? Comment ça c’est la meilleure place ? Bon, bah j’ai pas trop le choix de toute façon, chef a parlé. Ce qui me tue ? Avouer qu’il n’avait pas tort. Quand le bateau se levait, c’était juste génial et je me surpris à crier quand il me dit de le faire alors que je sentais tout mon ventre remonter. C’est qu’il était presque marrant ou du moins savait s’amuser le coincé des fesses !

Après cela, il m’entraine presque de force dans le palais des glaces et bien sûr, il se moqua de moi quand je me pris une vitre. Etait-ce de ma faute si sur le coup j’étais sure de moi en allant tête bêche droit devant ? C’est que ça faisait mal en plus ! Mais je me vengeais quand nous fûmes au stand de tir à l’arc. Il était vraiment, mais alors vraiment, nul ! Même moi, et les yeux fermés, j’aurai été capable de faire mieux que lui. Il était peut-être bon comme sorcier – et encore, je disais mais je n’en savais rien – mais comme moldu, il était vraiment nul. Je ne comprenais pas ce que Sasha pouvait lui trouver. Bon, d’accord, il pouvait être drôle et pas tout le temps lourd. Il m’avait faite bien rire en me faisant presque oublier sa crise existentielle qui avait valu la mort de mon skate. Bon… J’avoue… je n’y pensais plus du tout.

Ce fut alors qu’il me proposa de manger une gaufre au Nutella… Euh… C’était quoi ce truc au juste ? Dit comme ça, je ne voyais vraiment pas, mais je ne voulais pas lui dire. Il allait encore se foutre de moi et ça allait m’énerver, alors je le laissais m’entrainer, sans trop avoir le choix, vers un truc qui ressemblait à un camion mais aussi une cuisine. Ça sentait bon cependant. Et si je n’aimais pas ? J’avais tout prévu ! J’avais la grosse boule pour ça ! Il revint cinq minutes plus tard avec les deux gaufres et un truc qui ressemblait à du chocolat mais en plus clair. Ça ne pouvait pas être ça, sinon il aurait dit du chocolat et non le nom étrange qu’il avait employé… Mouai, en tout cas, je n’avais plus qu’à goûter.

« Wouahhhh !!! C’est trop bon !!!! »

Merlin que c’était bon ce truc. J’adorai ! Je ne prêtais même plus attention à Dastan mangeant ma gaufre très voir trop rapidement. Aurais-je en plus oublié de manger au passage ce soir ? Bah, il n’y avait que des légumes dans le frigo, et je détestais cela. Dastan eut à peine le temps de commencer à manger la sienne que j’avais déjà fini la mienne.

« Dastan ? »

C’était peut-être la première fois que je l’appelai par son prénom. Etait-ce mal de faire ainsi ? Peut-être, mais c’était sortie tout seul, assez pour l’interpeller alors que je m’approchais de lui de plus en plus. Il avait sa gaufre tout proche de sa bouche et moi, je me mis à me mordre la lèvre. Allais-je oser ? Et bien… PAF ! Je remonté la gaufre d’un coup, ce qui lui mit plein de Nutella sur le nez.

« Oups, pardon petit cochon ! »

Et là ? Bah je pris la fuite pour ne pas me faire avoir par sa vengeance !

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Breaking Free [pv Dastan]
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings
» The Imperial Gift FREE L5R Cards!‏
» Clem Free, frère en service

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 4 :: Novembre-décembre 1999-
Sauter vers: