RSS
RSS



 


 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 4 :: Début de l'an 2000 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Facts and responsability

avatar
Invité
Invité
Sam 20 Fév - 15:15
Invité



Les choses n’arrivent jamais comme on le veut


Le 10 Janvier 2000

Bip… Bip… Bip… ça fait que des bips… Pourquoi ça fait bip ? Je suis où ? Je n’arrive pas à ouvrir vraiment les yeux. J’y arrive parfois, mais j’ai mal, j’ai mal à la tête… Qu’est-ce qui s’est passé ? Je suis où ? Je suis toute seule ? J’ai vu du monde tout à l’heure je crois… Ils m’ont posé des questions, mais j’ai eu du mal à répondre. Elles m’ont faites peur leurs questions… je les ai pas aimées, surtout quand je suis seule pour y répondre, pourquoi je suis seule ? Pourquoi je suis fatiguée ? Bip… Bip… Bip…

FLASH BACK

Je le détestais. Par Merlin mais quel con ! Ce n’était pas possible d’être aussi abruti ! Merlin avait du bien picolé le jour où il avait autorisé sa conception. Il ne m’avait fait que perdre mon temps, et je ne voyais vraiment pas pourquoi j’étais venue le voir. L’envie de faire un effort ? L’envie d’arranger les choses pour un monde meilleur et un futur prometteur ? Foutaise ! Je m’étais encore bien faite avoir pour le coup en voulant donner sa chance à un homme. A croire que je n’apprendrai jamais de mes erreurs. La preuve, mon cœur battait la chamade alors que je quittais le cinéma désaffecté le plus rapidement possible. Les hormones n’étaient pas faites pour m’aider, mais alors vraiment pas. Il avait eu de la chance de fois si, ça aurait fait bien plus mal que le verre de whisky. Il était ignoble comme être, et ça se disait chef… autant dire que j’étais une sainte ! C’était vraiment se foutre de la tronche de Merlin. Je regrettais alors l’époque où Heather mettait des thermomètres dans le cul des autres, ça lui aurait remis les pendules à l’heure à celui-là. « Tu n’es qu’un idiot qui ne veut pas ouvrir les yeux ! Reste donc cloitré dans ta cachette mais arrête de faire sombrer les autres avec toi ! » je n’avais pas pu retenir mes mots avant de le laisser en plans comme je l’avais déjà fait avant, avançant d’un pas décidé et le poing serré.

PRESENT MOMENT

Une dame était là, mais ce n’était pas l’infirmière Germaine… Elle était en train de regarder des trucs sur moi, mais moi, bah j’ai mal. J’ai envie de pleurer, les larmes coulent sur mes joues parce que je ne comprends pas, mais elle me sourit en douceur, séchant ma joue avant de me dire : « Chut… Ça va aller, il ne faut pas avoir peur. » Pourquoi est-ce qu’elle me disait ça ? Et pourquoi j’étais toute seule ? Pourquoi j’avais mal partout ! Je voulais partir de là, j’avais peur, je n’aimais pas. Mais elle m’empêcha de me lever. « Non, il faut être une gentille fille pour le moment et ne pas bouger. Ils viendront bien vite pour te voir c’est promis. » Mais de qui est-ce qu’elle parlait ? Pourquoi je n’arrivais pas à savoir ? Parce que j’avais mal à la tête ? Je levais ma main mais je trouvais vite un bandage…. Je suis blessée ? Pourquoi ? Qu’est-ce qui s’est passé ? Sasha ? Il s’est passé quoi ? Tu es où ? Je veux que tu me dises tout, je veux savoir !

FLASH BACK

J’avançais sans vraiment savoir où j’allais, je savais juste que je ne voulais pas me retourner. Etait-il à ma suite ? Etait-il en train de m’appeler pour me faire revenir en jugeant que cette conversation n’était pas finie ? Cela pourrait bien être le cas mais je ne voulais pas écouter. Il me fatiguait et j’avais autre chose à faire que de perdre mon temps avec un type comme lui. Je n’y pouvais rien s’il ne voulait rien entendre et j’avais avant tout pour mission de prendre soin des miens. Folle et enceinte, j’avais la responsabilité de veiller sur Heather et sur le bébé que je portais, c’était la seule chose qui comptait. Je devrais surement arrêter de m’entêter, arrêter de vouloir bien faire et rentrer dans les rangs, surtout si c’était pour vivre cela. Etre un monstre parfois semblait tellement plus simple. J’approchai alors de la grande avenue, ne regardant pas devant moi. Pourquoi alors me retourner en plein milieu de la rue quand je crus entendre mon nom ? Ce fut une bonne question avant les ténèbres…

PRESENT MOMENT

Sasha ? Sasha ?!!!! J’ai mal partout, je me sens pas bien, et je veux pas être seule. Ils sont où ? Pourquoi je suis là ! Je ne veux pas être là… je me mets à sangloter, à pleurer en silence tout en voulant un câlin…. « J’ai peur…. Je ne comprends pas et j’ai peur… » Qu’est-ce qu’il m’arrivait….


AVENGEDINCHAINS


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Darren O. Hellson
Leader de l'anarchie
Âge du personnage : 35 ans
Nombre de messages : 1252
Célébrité sur l'avatar : Jared Leto
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Fév - 18:15
Facts and responsability
Dastan, Sasha & Darren • Hôpital Sainte Mangouste • Janvier 2000


Darren franchit la porte de la chambre où on lui avait dit qu’elle se trouvait. La première chose qu’il remarqua fut le fait qu’elle pleurait, puis il laissa ses yeux dévier et il vit les ecchymoses. Elle avait peut-être meilleure mine que plus tôt dans la journée, du moins juste parce qu’elle avait les yeux ouverts, contrairement à l’instant où il l’avait vue étalée sur le bitume, mais on ne pouvait pas dire que ça avait l’air d’aller bien fort. Au contraire.

Il resta planté quelques secondes sur le seuil, hésitant. Qu’est-ce qu’on était censé dire dans ces moments-là ? Il avait pourtant essayé d’y réfléchir, pendant tout le temps qu’il avait attendu en salle d’attente des urgences, mais rien ne lui venait. Il s’avança finalement vers le lit de la brune.

« Sasha… »

FLASHBACK

« Et toi arrête de parler pour ne rien dire… Y en a vraiment ras le bol de tes conneries, les tiennes et celles de Dastan aussi. »

Il avait parlé avec mépris, mais elle avait déjà tourné les talons pour dévaler les marches. Parfaitement agacé, Darren vida d’une traite le fond de son verre et jura entre ses dents. Qu’est-ce qu’elle croyait, cette gamine ? Qu’elle pouvait débarquer, là, pour le voir et espérer enterrer la hache de guerre ? Elle aurait probablement pu y arriver, si elle n’était pas si… gonflante. Dès qu’elle ouvrait la bouche, Darren levait les yeux au ciel. C’était plus fort que lui. A ses yeux, elle n’était qu’une gamine parfaitement insupportable, une petite égoïste qui aimait les grands discours et les éclats de colère mais qui ne connaissait rien à la vie réelle. Il voulait bien faire l’effort de ne pas interférer dans quoi que ce soit pour son frère, mais il n’allait pas non plus aller jusqu’à apprécier cette fille ou donner son approbation pour tout ça. Pour lui, Dastan faisait une erreur. Une grosse erreur. Tout bonnement et simplement.

Darren resta immobile quelques secondes. Quelque chose le dérangeait. Comme une impression que cette conversation n’était pas terminée. Elle était venue, avec sa tronche de chieuse, et elle avait essayé de jouer à l’adulte en posant cartes sur table et en exigeant de lui quelque chose qui ressemblait à une approbation qu’il ne voulait de toute façon absolument pas donner. Et quelque chose lui disait que même si cette chieuse venait de tourner les talons pour s’en aller, elle allait sûrement revenir dans quelques jours pour repasser à l’attaque. Et très franchement, il n’avait pas envie de supporter ça. Autant lui faire comprendre clairement, une bonne fois pour toutes, qu’ils ne seraient jamais amis tous les deux. Qu’il n’accepterait jamais de jouer au parrain gâteau. Qu’il ne voulait absolument pas participer à toute cette mascarade. Et qu’il se fichait de savoir que ça foutait mal son frère. Il était jeune, il s’en remettrait. Ce n’était pas une raison pour dire amen à toutes ses conneries.

Alors Darren se précipita dans les escaliers à son tour pour rattraper Sasha. Il allait élever la voix, elle aussi, il allait probablement se montrer méchant, mais au moins ce serait fait. Ça commençait sérieusement à le gonfler, ces conneries. Il accéléra le pas et il la vit devant lui, elle allait franchir la porte du cinéma désaffecté pour sortir. Il éleva la voix, elle claqua avec colère contre les murs.

« Sasha ! »

PRESENT DAY

Il resta planté là, près de son lit, et l’observa en attendant une réponse. Il fronça un peu les sourcils, il avait l’impression que quelque chose n’allait pas. En plus des bleus qui s’étalaient sur son corps, s’entend. Il y avait quelque chose dans son regard…

« Ça va ? »

Question probablement idiote, mais il devait la poser. Aucune médicomage ni aucune infirmière ne lui avait dit quoi que ce soit, à part qu’elle s’était réveillée et qu’il pouvait aller la voir. On lui avait demandé s’il était de la famille, ou son conjoint, il avait répondu que non, mais que son frère allait arriver.

En vérité, en arrivant aux urgences, il avait sorti un petit appareil gris que les moldus appelaient « téléphone mobile » et qui permettait de s’envoyer des courriers instantanés sans avoir besoin de passer par un hibou. Darren en avait donné un à son frère, puisqu’ils avaient été élevés tous les deux à la moldue, ils se tenaient naturellement informés de toutes les nouveautés qui sortaient côté moldu. Et c’est que l’air de rien, ils inventaient pas mal de choses de leur côté… Comme quoi, pas besoin de magie pour innover. Darren admirait ça chez eux. Il sortit donc l’appareil de sa poche et pianota sur les touches, qui se trouvaient sous l’écran carré signé NOKIA. Il envoya un message, court mais lourd de sens. « Viens à Ste Mangouste. Sasha a eu un accident. »

FLASHBACK

« Putain mais tu vas t’arrêter oui ?! »

Mais putain qu’est-ce qu’elle lui cassait les noix… Elle faisait exprès de pas l’entendre et de continuer son chemin d’un air déterminé ? Elle croyait avoir un comportement adulte, là, peut-être ? Quand il allait la choper, sûr qu’il allait la secouer un coup. Pas trop fort non plus pour pas se faire accuser de violence, surtout qu’elle était enceinte, mais suffisamment pour se défouler. Il accéléra encore le pas et c’est là qu’un élément le fit tiquer dans son champ de vision.

Il comprit rapidement qu’il était le seul à avoir vu la voiture qui arrivait. Et il comprit très vite que là où elle se trouvait, et vu la vitesse à laquelle elle allait, et vu qu’elle ne tournait pas la tête, Sasha n’allait pas réussir à l’éviter. Son sang ne fit qu’un tour. Il sortir sa baguette d’un geste vif, les premiers mots du sortilège s’étaient déjà imprimés dans son esprit. Mais c’était déjà trop tard.

La voiture percuta Sasha et son corps s’envola comme celui d’une poupée de chiffon. Le temps d’un clignement de paupières, et elle était au milieu de la route, étalée, la joue contre le bitume, un bras en arrière et une jambe pliée. La scène sembla totalement s’immobiliser pendant quelques secondes. Puis Darren se précipita en avant, rangeant sa baguette d’un geste rapide parce qu’ils se trouvaient dans un quartier moldu de Londres. Il se pencha sur Sasha et vérifia son pouls. Elle lui donnait encore plus l’impression d’être une petite fille que d’habitude. Il lui tapota un peu la joue, lui parla, tâta son crâne, cala sa main sur sa nuque pour pouvoir lui tourner délicatement la tête sans risquer quoi que ce soit. Mais non, elle ne se réveillait pas. Le chauffeur était là, bafouillant d’excuses, paniqué, mais Darren ne l’écoutait même pas. Il finit par prendre le corps inconscient de Sasha, puis s’éloigna à grand pas. Il n’attendit même pas d’être dissimulé dans une ruelle pour transplaner, tant pis si le chauffeur était un moldu. Il arriva directement dans la salle des urgences de Ste Mangouste, dans le sas prévu pour tous les transplanages d’urgence. Il héla une médicomage qui passait, lui expliqua rapidement la situation, la condition de Sasha, et on l’emmena. Lui demandant d’attendre ici.

PRESENT DAY

Et maintenant, il était là, à se demander comment ça avait pu tourner comme ça aussi rapidement. Un médicomage finit par entrer dans la chambre, et Darren regretta que ce ne soit pas Katlyna. Surtout que le médicomage arborait un air grave qui ne serait probablement pas annonciateur de bonnes nouvelles.

« Vous êtes son compagnon ? »

Dans d’autres circonstances, Darren aurait répondu que oh grand dieu non.

« Non. Mais c’est mon frère, et il arrive.
- Très bien. Dans ce cas autant l’attendre avant de vous expliquer la situation.»


Darren fut tenté de l’enjoindre à lui expliquer tout de suite de quoi il était question quand même. Mais quelque chose l’arrêta. Une mauvaise intuition peut-être.



darren
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 27 Avr - 19:51
Invité



Résumé pour clôture


Résumons un peu les choses… Dastan, prévenu par son frère, arriva pour découvrir tout ce qu’il s’était passé… Mais ce n’était que le début d’une chute aux enfers. Il faut bien comprendre que des suites d’un tel accident, il ne pouvait y avoir que des séquelles. La première est la perte du bébé. Ce dernier n’était bien grand et en toute logique, il fut perdu… mais il ne fut pas le seul. Vous souvenez-vous de qui était présente lors de l’accident ? Sasha… Une Sasha qui n’est alors plus présente depuis le réveil. Heather ne la perçoit pas, elle ne revient pas… Plus de Sasha ? La réponse n’est peut-être pas aussi évidente, mais dans tous les cas, les frères Hellson sont confronté à une chose : il n’y a plus qu’une gamine dans un corps de femme. Coup dur pour le cadet qui alors est des plus amoureux de Sasha, et non d’Heather. Mais c’est sans compter sur le chef des anarchiste qui, fatigué des conneries de son frère, lui remet les idées en place et lui demande de prendre ses responsabilités. Bien entendu, Dastan finit, malgré la douleur de la perte de Sasha, et de l’enfant aussi, de prendre Heather sous son aile.

Seulement voilà… Heather devait rester cinq jours à Sainte Mangouste pour surveillance, et le matin du cinquième jour, quand Dastan vint la chercher pour la ramener chez elle… elle n’était plus là.

AVENGEDINCHAINS


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Humanitarian relief in Haiti: Some shocking facts
» Zlatan Facts !
» Kote Dominiken ak Ayisyen ap kwaze fè sou entènet.
» Vos VDM et Chuck norris facts favoris
» Les PNJ et Fun Facts du Pensionnat.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 4 :: Début de l'an 2000-
Sauter vers: