RSS
RSS



 


 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 4 :: Début de l'an 2000 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Brothers and Sister (Pv les grumeaux)

avatar
Selena Rogue
Surveillante à Poudlard
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 375
Célébrité sur l'avatar : Ksenia Solo
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Mar - 19:56

Brothers and Sister

Nos frères et sœurs ont plus d’influence sur ce que nous deviendrons dans le futur plutôt que nos parents.
Edwin, Calvin & Selena

Une seule matinée de cours et la journée était à elle. Si beaucoup de ses amies l’avait invité à se joindre à elles pour se promener, faire du lèche-vitrine et parler garçon, Selena déclinait l’offre, préférant rentrer pour se mettre sur ses révisions. Elle était rentrée au manoir en transplanant et une fois arrivée, elle s’était hâtée d’ouvrir la porte pour se rendre à la cuisine. Prenant un petit quelque chose à grignoter dans les placards, ainsi qu’une boisson au réfrigérateur, la jeune femme partit ensuite s’enfermer dans sa chambre. A cette heure de la journée, elle était seule au manoir, sa mère travaillant au Ministère de la Magie ou bien en mission. Elles n’échangeaient que très peu sur la vie professionnelle d’Alicia et c’était probablement bien mieux comme cela. Et Selena, ces derniers temps, se retranchait sur elle-même, dans sa chambre, restant secrète sur plusieurs points de sa vie, notamment concernant son appartenance à l’Anarchie. Dans sa famille, seuls ses frères étaient au courant, pour le moment. Calvin parce qu’il est lui-même l’un des Anarchistes et Edwin, parce qu’il appartient à l’Inquisition, et que les deux mouvements commencent par travailler ensemble. C’est de cette façon que Selena a apprise pour lui et que réciproquement, il a apprit pour elle.

Mais cette fois-ci, le retranchement dans sa chambre, n’avait rien à voir avec le clan auquel elle appartient, mais avec ses révisions. Il y avait une partie qu’elle ne comprenait pas et c’était ce qui l’agaçait le plus. Et après un long moment à relire et encore relire le même chapitre, sourcils froncés, elle décida d’attraper son bloc-note pour envoyer une demande d’aide à son frère. Edwin suivait le même cursus et logiquement, il était déjà passé par-là avant elle. Quelques mots et rien de plus. Snow partait toutes ailes déployés en direction de Londres. Son retour ne tarda pas, peut-être une vingtaine de minutes plus tard tout au plus. Tout en se dépêchant d’ouvrir la réponse, un sourire détendit enfin ses traits, rassurée de pouvoir s’en sortir. Les quelques heures la séparant de la soirée, elle pouvait les passer à rejoindre ses amies, ce qu’elle ne manqua pas de faire. Ce n’est que bien plus tard, que la cadette de la famille Rogue était de retour au manoir, filant prendre son sac de cours dans sa chambre. En descendant l’escalier, elle croisa sa mère dans l’entrée, visiblement exténuée de sa journée de travail. Selena pouvait entièrement la comprendre, elle n’est pas dans un meilleur état lorsqu’elle revient d’une garde de quarante-huit heures.

« Bonsoir maman. Lança-t-elle enjouée en déposant un baiser sur sa joue. Au revoir maman. »

Ajouta la jeune femme en attrapant sa veste dans l’entrée pour l’enfiler. Elle ne lésina pas sur les moyens de conserver un peu de chaleur, rajoutant bonnet et écharpe, avant de récupérer son sac qu’elle avait abandonné à ses pieds.

« Je vais chez les garçons. Ed’ m’aide pour mes révisions. »

Si lorsque les jumeaux avaient annoncé leur départ de la maison, Selena s’était montrée totalement ravie, elle avait vite déchanté. Sans Edwin et Calvin, le manoir était silencieux, parfois trop calme. Ils mettaient toujours de l’ambiance que se soit par leurs disputes, leurs façons d’être ou même lorsqu’ils y écrivaient des chansons en l’absence des parents. Se bouffer le nez continuellement était bien loin derrière elle. Leur déménagement avait été comme un signal d’alarme pour Selena, qui comprenait l’importance de conserver une bonne entente avec ses frères.

La porte claqua derrière elle et si d’ordinaire prévoyante, cette fois, elle ne prenait pas la peine de fouiller ses poches à la recherche de son trousseau de clés. Ce n’était pas les jumeaux qui la mettraient dehors si jamais elle venait par l’avoir égaré ou oublié. Elle transplana jusqu’à Londres, mais comme promis à Edwin par hibou, elle comptait prendre le repas avant de débarquer. Elle-même étudiante, elle est bien placée pour savoir que la bourse ce n’est pas grand chose. Si des fois, elle est à sec en vivant chez les parents, elle n’osait pas imaginée dans quelle situation ses aînés pouvaient se trouver parfois. Dans le centre, son regard cherchait une enseigne où elle pourrait faire le plein de nourriture et c’est la porte du restaurant chinois qu’elle poussa. Prenant tout un assortiment de Nems, de viandes différentes, de nouilles, mais également boissons et plusieurs sortes de desserts, elle était ressortie avec deux sacs plein par main. Avec tout ça, elle pourrait nourrir tout un régiment, mais elle savait bien que ce qui était viande ou nouilles pouvaient très bien se réchauffer le lendemain, si jamais tout n’était pas avalé dans la soirée. Ce qui était sa façon discrète d’aider ses aînés en leur assurant un ou deux repas de plus.

Ne se trouvant pas trop loin de l’appartement, elle n’avait pas une nouvelle fois transplaner et risquer d’abimer la nourriture. C’est en marchant qu’elle s’écarta du centre où sont regroupés les restaurants et bars, pour se rendre du côté des habitations et notamment de l’immeuble abritant le logement des jumeaux. Ce début d’année était particulièrement froid. Très froid. Elle avait l’impression de ne déjà plus sentir ses mains et pressa le pas pour arriver plus vite, s’engouffrant tout aussi rapidement dans le hall. A peine à l’abri du vent que des picotements désagréables dans le bout de ses doigts se faisaient ressentir. Mais la Sorcière ne s’en occupait que peu, préférant grimper deux par deux, les marches des escaliers, pour arriver sur leur pallier. Elle libéra l’une de ses mains, en prenant tous les paquets dans l’autre, pour pouvoir appuyer sur le bouton de la sonnette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edwin Rogue
Co-gestionnaire du Nuclear Blast
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1125
Célébrité sur l'avatar : Matthew Sanders (M.Shadows)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Mar - 17:06

Brothers and Sister
« Un frère et une soeur, c'est comme un mariage. C'est pour le meilleur et pour le pire. » •••Onze heure et Edwin venait de terminer son dernier cours de la matinée. Ne reprenant pas avant deux bonnes heures, il avait préféré regagner son domicile, plutôt que de passer par le self de l’Université Magique. La bouffe n’y était pas terrible selon lui et il préférait de loin se faire un plateau télé tranquille. D’autant plus que Calvin ne serait pas présent pour piquer dans son assiette. En y songeant, il se demandait bien ce que son frangin pouvait fabriquer, pour qu’en ce moment, ils n’aient absolument pas l’occasion de se croiser. Tout cela commençait peu-à-peu à l’intriguer alors qu’il venait de sortir du bâtiment, transplanant ensuite jusqu’à l’immeuble dans lequel les deux frères ont élu domicile. Il grimpa les quelques étages, enjambant les marches trois par trois, jusqu’à arriver dans le couloir menant à son appartement et déverrouillant la porte d’un coup de baguette.

« Cal, t’es là ? »

Il laissa la porte se refermer derrière lui et attrapa la pile de courriers se trouvant sur le meuble de l’entrée. Si c’était arrivé jusque-là, c’était que Calvin était passé. Mais pourquoi prenait-il soin de ne pas le croiser ? Ils ne se sont pourtant pas engueuler récemment. Histoire de se changer les idées, Edwin commença à éplucher les lettres typiquement Moldues.

« Facture, facture, rappel de facture, facture et encore facture. »

Il haussa tout d’abord les sourcils, avant de faire de même avec les épaules et de prendre la direction de la cuisine avec tous ses papiers. Arrivé à destination, il appuya sur la pédale de la poubelle et commença à y jeter ses lettres. Ce n’est peut-être pas la meilleure façon de régler ses factures, mais il commençait à en avoir marre de toujours devoir claquer de la tune qu’il n’avait même pas. Le jour où l’une de ces personnes se déplacera à domicile, il utilisera un petit sort d’oubli pour être tranquille. Ce qui s’appelle le plan D, comme Démerde-toi comme tu peux.

Son blouson, il s’en soulagea sur le dossier d’une chaise, se retournant ensuite pour se laver les mains. Dans le placard juste au-dessus de sa tête, Edwin attrapa un plateau en bois rectangulaire. Ensuite, dans le frigo, il attrapa de quoi se faire un gros sandwich, ainsi qu’une bière. Et s’attelant à la tâche de préparer son festin, il finit par tout déposer sur le plateau, s’apprêtant à se rendre au salon pour manger devant la télé. Il n’y aurait sûrement pas grand chose d’intéressant à cette heure-là, d’où l’avantage d’avoir piquer le câble du voisin. C’est là que l’on dit merci Calvin. En chemin, il prépara sa place après s’être soulagé du plateau sur la table basse, mais quelques coups contre la fenêtre venaient de lui faire relever les yeux. S’il ne se trompait pas, il s’agissait de la chouette de sa soeur. Prenant toutefois le temps d’appuyer sur le bouton pour allumer la télé, il partit ensuite ouvrir au volatile. Un léger sourire s’afficha sur ses lèvres quand son regard parcourut les quelques lignes réclamant une aide à la révision. S’armant de quoi répondre, il nota à son tour seulement quelques lignes, donnant rendez-vous à sa soeur le soir-même à l’appartement. Il allait avoir cours toute l’après-midi et il n’avait pas spécialement envie de parler révisions durant sa pause repas juste avant. L’animal reparti, l’étudiant se vautra dans le canapé, avec sa bouffe, sa bière et son film d’horreur. Que demander de plus ? Et bien de nouveaux coups contre la vitre. Pestant intérieurement contre sa soeur, cette fois, la fenêtre Edwin ne l’ouvrit que d’un coup de baguette, attrapant ensuite d’un geste nonchalant, la lettre qui était revenue. Bien, elle apportera la nourriture, c’était le moins qu’elle puisse faire, puisqu’elle l’obligeait à se replonger dans les cours après une longue journée à trimer à l’Université. S’assurant de bien avoir refermé derrière la chouette, il se replongea aussitôt dans son film. Si bien que le temps passait si vite, qu’il manqua de se mettre en retard pour ses prochains cours. Il passa ensuite, un après-midi bien pourri et long, à surtout se demander ce que fabriquait Calvin, plutôt que de prêter attention à ce qu’il se disait dans la salle.

Donc à la fin de la journée, il ne demanda pas son reste et se grouilla de transplaner jusqu’à l’immeuble pour rejoindre son appartement, espérant y trouver son jumeau. Mais en vain. C’était rare qu’il disparaisse ainsi ou ne soit qu’un coup de vent. Même en cas de dispute, généralement ça ne durait pas bien longtemps. Si bien que l’aîné des deux commençait sérieusement à s’inquiéter. Qu’est-ce qu’il avait bien pu faire pour le fuir de cette façon ? Abandonnant son sac de cours et son blouson dans l’entrée, Edwin tenta de trouver un indice sur l’attitude bizarre de son frangin. Tellement pris dans ses recherches qu’il en avait oublié que sa soeur devait passer. Il ne s’en était souvenu qu’au moment où la sonnette s’était mise à retentir. Devait-il lui en parler ? N’allait-elle pas le répéter aux parents ? Loin de lui l’envie d’attirer des problèmes à son faux-jumeau. Mais il n’allait tout de même pas laisser Selena sur le pallier et se résigna à lui ouvrir.

« Salut. Vas-y entre. »

Tout en lui disant ça, il s’était lui-même circulé pour lui laisser la possibilité de passer, refermant la porte derrière elle. Et prenant la direction de la table, il tourna légèrement la tête pour lui demander :

« Et alors, c’est sur quoi que tu bute ? »

Cela n’allait pas être simple. Entre son déficit d’inhibition latente qui l’empêche souvent de se concentrer bien longtemps et l’attitude de Calvin, il ne savait même pas comment il allait pouvoir aider sa soeur.

© 2981 12289 0


Rogue Bro':
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selena Rogue
Surveillante à Poudlard
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 375
Célébrité sur l'avatar : Ksenia Solo
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 30 Mar - 16:55

Brothers and Sister

Nos frères et sœurs ont plus d’influence sur ce que nous deviendrons dans le futur plutôt que nos parents.
Edwin, Calvin & Selena

Avoir un frère plus âgé qui suit le même cursus avec quelques années de plus, c’est un avantage qui n’est pas négligeable. Selena elle-même ne dirait pas le contraire. Ce n’était pas la première fois qu’elle appelait Edwin à l’aide, sans que personne ne le sache en dehors du principal intéressé. Mais avec son entrée dans l’Anarchie et sa mère qui cherchait à découvrir ce qu’elle cachait, il était devenu bien plus difficile d’inventer des mensonges. Et la fille Rogue n’aimait pas mentir à Alicia. Elles s’étaient toujours soutenues l’une et l’autre, alors parfois, elle avait l’impression de la trahir en lui racontant tout un tas de bobards. Le dernier en date avait été de lui faire croire qu’elle avait un petit ami pour qu’elle ne pose pas plus de questions. Le jour où elle voudra rencontrer le fameux jeune homme, Selena sera bien dans l’embarra ou devra encore se corrompre en mensonge, en faisant mine d’avoir rompu. Depuis quelques temps, elle avait l’impression de s’enterrer toute seule là-dedans. Ne serait-il pas plus simple d’avouer la vérité ? Parfois, la brune se le demandait. Ses parents avaient très mal pris la nouvelle lorsque Calvin avait été plus ou moins forcé d’avouer qu’il avait rejoint la bande à Hellson. Selena se souvient encore de la soufflante qu’il avait pris le pauvre. Leur père, comme leur mère, s’étaient mis sur son dos et lui avaient fait tout un tas de reproches. Mais au moins maintenant, l’état de crise était passé et Calvin avait toujours la porte ouverte au manoir. Plus personne n’en parlait, même si c’était sûrement toujours dans les têtes. Selena en venait à se demander s’il ne serait pas plus simple qu’elle vive quelques jours mouvementés, à se faire sermonner, plutôt que de s’entêter à dissimuler cette vérité qui finira, de toute façon, par éclater au grand jour le moment venu. Ce moment tellement redouté mais qui finit toujours par arriver quand il ne le faut surtout pas.

L’étudiante en Médicomagie connaissait le chemin par choeur pour se rendre chez ses frères. Ces derniers temps, elle avait l’impression de ne pouvoir être elle-même qu’en leur compagnie, c’est dire. Ils étaient tous les deux au courant de son intégration dans le mouvement Anarchiste, se qui lui permettait de ne pas avoir besoin de mentir, de dissimuler et d’arranger la vérité. Elle n’avait pas non plus besoin d’être constamment sur ses gardes, par crainte de laisser échappée une information qui mettrait à mal sa couverture. Mais là, Selena ne s’était pas rendue chez eux pour souffler un peu, mais bien pour étudier. Même si elle sera contente de pouvoir passer du temps avec ses frères. Il y a encore quelques temps, si quelqu’un lui avait dit que ces deux-là lui manqueraient, elle aurait prise la personne pour dingue et s’en serait bien moquée. Sauf que c’est le cas. Souvent, les jumeaux lui manquent. La maison est tellement calme quand ils ne sont pas présents pour s’engueuler ou venir l’embêter. Ils savent bien comment elle est et ils en jouent. Surtout Calvin. Il semble adorer voir sa soeur démarrer au quart de tour et c’est plus fort qu’elle. Quand il l’emmerde, elle n’arrive pas à se retenir de lui voler dans les plumes. Alors que si elle faisait mine de ne rien en avoir à faire, il finirait par arrêter de lui-même. Elle le sait parfaitement bien, loin d’être stupide, mais c’est plus fort qu’elle. Son caractère est bien entier, il n’y a aucun doute là-dessus.

Arrivée devant la porte de l’appartement que ses frères partageaient, elle sonna et patienta, tout en jetant un oeil dans ses paquets. Elle se souvient de la première fois qu’elle était venue leur rendre visite. C’était deux mois après leur emménagement. Elle avait laissé tout ce temps passer, parce qu’elle leur en voulait quelque part d’être partie ensemble, lui faisant toujours ressentir qu’ils étaient un duo et qu’elle n’était que la petite soeur. C’était rageant, mais avec le temps, elle s’y était faite comme pour tout le reste.

Edwin arriva enfin pour lui ouvrir et elle entra, ne le quittant pas des yeux tout de suite.

« Tu vas bien toi ? »

Il semblait de mauvaise humeur. Sur le moment, elle pensa aussitôt que c’était Calvin qui avait encore fait des siennes, mais son regard se promenant, elle ne trouvait pas le second jumeau. Elle ne resta pas sur place à ne rien faire pour autant, s’avançant jusque dans la pièce pour déposer ses achats sur la table. Fouillant dans son sac besace, la gothique en sortit le cours et surtout le devoir sur lequel, elle butait comme Edwin venait si bien de résumer la situation de par sa question.

« Là-dessus… . Calvin n’est pas là ? »

Le temps qu’il prenne connaissance du problème, elle se défaisait de son sac et de sa veste, la mettant soigneusement sur le dossier d’une chaise pendant que la besace prenait place au sol. Elle s’entêta ensuite de sortir ses achats des sacs, jetant quelques rapides coups d’oeil dans la direction de son aîné, comme pour attendre son verdict.

« Si tu as faim, on peut manger avant de nous y mettre. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edwin Rogue
Co-gestionnaire du Nuclear Blast
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1125
Célébrité sur l'avatar : Matthew Sanders (M.Shadows)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Avr - 13:30

Brothers and Sister
« Un frère et une soeur, c'est comme un mariage. C'est pour le meilleur et pour le pire. » ••• Les Rogue sont loin d’être une famille parfaite : le père est souvent absent et lorsqu’il est présent, il est incapable de prononcer les bonnes paroles vis-à-vis de ses enfants. La mère tente toujours de faire le lien entre tout le monde, faisant parfois des bourdes, parce qu’elle n’est pas non plus Wonderwoman. La petite-soeur, et son caractère abominable, en serait pratiquement la plus normale de la bande, quand on voit que Edwin a une pathologie assez bizarre et que Calvin est alcoolique. Le comble dans tout cela, c’est que le grand-père paternel était certainement alcoolique également, mais que personne n’a remarqué que l’un des gamins est en plein dans l’engrenage. Pourtant, ils sont pratiquement soudés. Il y a des hauts et des bas, comme dans toute famille, personne n’est parfait, mais en cas de problèmes, quand c’est remarqué surtout, ils tentent tous de s’entraider un maximum. Ce qui n’est pas toujours bien pris. Chacun possède son horrible caractère et sa fierté démesurée, mais rien qu’entre les enfants, le lien tente à aller vers le mieux.

Les yeux dans le vide lorsqu’il lui avait ouvert la porte, Edwin se doutait bien que Selena ne tarderait pas à remarquer que quelque chose n’allait pas. Sa petite-soeur a toujours eu la capacité de quasiment lire en lui comme dans un livre ouvert. Ils ont toujours été proches tous les deux malgré tout, pourtant cela le surprenait à chaque fois. Et cette fois n’était pas différente. Son regard s’était perdu quelques instants, avant qu’il ne rebrousse chemin. Prenant le temps de refermer la porte sur son passage, l’aîné observa sa cadette qui se trouvait déjà en train de déposer ses achats sur la table, afin de s’y installer. L’odeur des plats chauds se répandait déjà dans tout l’appartement, même si ce n’est pas ce qu’il est grand.

La réponse de Edwin se résuma à un léger geste positif de la tête. Pouvait-il seulement lui dire la vérité sans être prit pour quelqu’un d’un peu trop paranoïaque et proche de son jumeau ? Il préféra ne rien dire pour le moment, s’approchant de Selena pour attraper ce qu’elle lui tendait. En un seul coup d’oeil, le pauvre aîné de la fratrie savait maintenant qu’il devait faire face au cours le plus chiant du monde. Non pas à cause de « l’élève » mais bel et bien du cours en lui-même. L’ayant fait quelques années plus tôt, il avait fini par s’endormir d’ennui sur sa table. Mais c’était peut-être mieux que de répondre à la question qui suivait. La petite-soeur revenait à la charge demandant où se trouvait Calvin. Avait-elle lu dans ses pensées ? Peut-être finalement, parce qu’il parait que Edwin est différent lorsque son frère n’est pas dans le coin. Il est plus froid, plus distant et fermé également.

« Aucune idée, ça fait un moment que je ne l’ai pas vu. Il passe mais quand je ne suis pas là, pourtant, on ne s’est pas engueulé à ma connaissance. Je ne sais pas s’il a des problèmes ou juste s’il a d’autres occupations. »

Bien égoïste, il préférait que son frère ait des problèmes, plutôt que d’autres occupations qui le tiennent à distance de son jumeau. Ils n’ont jamais été séparé et même si la vie doit aller de l’avant, Edwin ne se voit pas un jour vivre autre part qu’avec Calvin. Tenant le cours d’une main, de l’autre il tira une chaise sur laquelle, il se laissa tomber. Il faisait de son mieux pour se concentrer sur le soucis de sa soeur, mais les bonnes odeurs venaient lui rappeler qu’il n’avait pas encore prit le temps de casser la croute. La proposition de sa cadette ne pouvait donc qu’être accueillie avec le sourire.

« Bonne idée. Qu’est-ce que tu nous as pris de bon ? »

Son dos quitta aussitôt le dossier de la chaise, pour se rapprocher de la table et attraper l’un des sacs en tendant le bras. Tout cela avait vraiment l’air très bon et son estomac était loin de dire le contraire, se mettant à gargouiller vivement. Se dépêchant de sortir quelques plats, son regard ne lâchait pas les différentes viandes, ni même les nems. Les nouilles par contre, il voulait bien passer son tour, n’étant pas un grand fan de pâtes. Mais nourriture chinoise veut aussi dire couverts chinois. Une paire de baguettes et il ne faut pas croire que les Sorciers sont plus doués que les Moldus avec ces petites choses.

« Si à chaque fois que tu viens nous voir, tu nous nourris, c’est tous les jours qu’on va t’inviter ici. »

C’est que les finances ne sont pas vraiment au meilleur de leur forme, mais même sans cela, les jumeaux dépensent plus que des gens normaux, puisqu’ils sont incapables, l’un comme l’autre, de cuisiner. Autant, les deux frères étaient doués en potions, autant que face à une casserole, ils sont pire que des manchots. Peut-être qu’en cuisinant dans un chaudron, ils arriveront à quelque chose de comestible ? Sans quoi, ils doivent prendre des plats à emporter la plupart du temps ou manger au restaurant quand ils ont un peu plus de moyens. Traduction : lorsqu’ils ont donné un concert qui leur a rapporté à tous les deux, bien le double de la bourse qu’ils touchent pour leurs études.
© 2981 12289 0


Rogue Bro':
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Calvin Rogue
Etudiant en Magie Avancée
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1722
Célébrité sur l'avatar : Brian Haner Jr (Synyster Gates)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Avr - 17:59

Brothers and Sister

Les mains dans les poches de son blouson en cuir, le regard collé au sol, Calvin avançait sans vraiment savoir où il allait. C’était Londres et c’était tout ce qu’il pouvait dire de l’endroit où il se trouvait. Son esprit n’était pas enclin à faire de la visite touristique, bien trop perdu dans tout ce qui venait de lui tomber sur le coin de la figure. Voilà maintenant quelques jours qu’il s’était rendu - plus ou moins rapidement - dans le bureau des Aurors au Ministère de la Magie, suite à la demande de sa mère - ou plutôt de son patronus. S’il s’était montré ironique dans un premier temps, il avait frôlé la crise cardiaque en apprenant qu’il allait être papa. Depuis, il lui était difficile de ne pas y penser. Le fait est qu’il n’y avait pas trente-six solutions qui s’offraient à lui à présent. Jezabel comptait garder l’enfant, alors naturellement, Calvin assumera son rôle de père. Il a trop souffert de s’imaginer être rejeté par son paternel, pour faire vivre bien pire à son propre gamin. Mais dans l’état actuel des choses, il était plutôt dans la merde. Comment faire ? Un enfant, ça coute la peau du cul à entretenir, surtout durant les premières années. Entre le mobilier, les vêtements, les jouets et la nourriture - enfin le lait surtout -, c’est très vite risqué de se retrouver sur la paille. Et honnêtement, ce n’était pas avec sa petite bourse d’étudiant que notre cher Metalleux à la crinière en pétard, allait pouvoir s’en sortir. En prime, la future maman n’était elle-même que élève à Poudlard, ce qui voulait dire que niveau finances, c’était à Calvin de tout gérer. Mais il le ferait. Même si ça lui faisait peur, il le ferait. Et dire que ça lui faisait peur, c’était le moindre de la vérité. Ca lui fout la frousse comme jamais. Avoir une petite vie qui dépend de lui, c’était assez flippant. Jusqu’alors, il ne s’occupait que de sa pomme, sans se soucier du reste. Il faisait même des conneries en veux-tu en voilà.

Mais depuis la grande nouvelle, l’étudiant en Magie Avancée s’était arrangé pour ne surtout pas croiser son frère jumeau à l’appartement. Ce n’était pas pour l’inquiéter, mais par crainte qu’il ne devine que quelque chose n’allait pas. Comment lui avouer ce qu’il lui arrivait ? Pourtant, Calvin est bien placé pour savoir que son aîné de quelques minutes, ne le jugeait jamais sur ses bêtises et qu’il était plus enclin à essayer de lui venir en aide que de l’engueuler. De toute façon, à quoi bon l’engueuler ? Ce qui est fait, est fait.

Après des jours à jouer au chat et à la souris, notre leader guitariste du groupe, s’était décidé par rentrer chez lui. Mais avant toute chose, il lui fallait savoir où il se trouvait. En relevant la tête, il remarqua que ses pas l’avaient conduit non loin d’un magasin de puériculture sur le Chemin de Traverse. Il ne se souvenait même pas avoir ouvert le passage pour s’y rendre, sûrement l’avait-il fait machinalement, sans pour autant s’en rendre compte. Qu’importe, son regard s’était posé sur la vitrine et il était resté ainsi durant de longues minutes, avant de finir par se décider à pousser la porte. A l’intérieur, il n’y avait pas foule, la clientèle se faisait plutôt rare, en-dehors de quelques Sorcières avec un ventre qui ne laissaient même pas place aux doutes.

Silencieusement, il trainait dans la boutique, n’effleurant que du regard tous les articles s’y trouvant. Quelque part, c’était les prix qui lui sautaient à la gueule, comme pour lui foutre la trouille. Faut-il vraiment toutes ces choses pour un bébé ? Un lit miniature qui coute un bras … Un aquarium ne serait-il pas suffisant ?

« C’est quoi ce machin-là ? »

Marmonna-t-il entre ses dents tout en touchant du doigt ce qui ressemblait à une lampe avec une tête bizarre quoi. La vendeuse semblait s’en amuser, puisqu’il ne l’avait même pas remarqué. Elle lui expliqua qu’il s’agissait d’un mobile, qui est l’incontournable pour occuper bébé lorsqu’il refuse de dormir la nuit. D’ailleurs, Calvin venait juste de réaliser qu’il faudrait se lever la nuit pour le nourrir. Enfin, lui-même petit oiseau nocturne, ce n’était pas le plus dérangeant. Mais quand la vendeuse l’informa que la musique avait des vertus apaisantes pour les enfants, un large sourire s’afficha aussitôt sur son visage. Alors pour ça, il n’avait besoin d’aucun artifice, il a sa guitare et par Merlin, il est capable de jouer autre chose que du Metal ! Néanmoins, avant de repartir, Calvin se laissa tenter par un doudou en forme de chien à trois têtes, qui sera le premier cadeau pour son petit.

Avec le paquet sous le bras, il rentra à l’appartement en transplanant. Ce que l’on peut dire, c’est qu’il ne s’attendait pas à ce qu’il y ait de la visite. Mais quelque part, ça l’arrangeait que sa petite soeur soit également présente, puisque tôt ou tard, elle l’apprendrait. Mieux valait que ce soit lui qui annonce la nouvelle, bien qu’il n’avait aucune idée de comme le faire. En entrant, il accrocha son blouson à l’entrée et garda le sac contenant son achat. S’il avait envisagé de se rendre à la cuisine pour se prendre une boisson, il se ravisa en voyant qu’il y avait de quoi nourrir tout un régiment de crèves la dalle et d’assoiffés.

« Salut … je peux ? »

Tout en parlant, son bras s’était étendu vers l’une des boissons sur la table, alors qu’il repartait aussitôt pour se laisser tomber dans le canapé, le regard perdu. Le mieux, c’était d’y aller au plus vite et de ne pas laisser la situation trainer de cette façon. Comme pour se donner une once de courage, Calvin avala une bonne gorgée plus bruyamment qu’il ne l’aurait voulu.

« Je … j’vais être papa. »
 
© 2981 12289 0



I am an intelligent drunk because an intelligent drunk carries his liquor with him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selena Rogue
Surveillante à Poudlard
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 375
Célébrité sur l'avatar : Ksenia Solo
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Avr - 20:05

Brothers and Sister

Nos frères et sœurs ont plus d’influence sur ce que nous deviendrons dans le futur plutôt que nos parents.
Edwin, Calvin & Selena

Selena ne s’attendait pas à une telle réponse en demandant où se trouvait Calvin. C’était étrange, voir même inquiétant. Les jumeaux ne s’étaient jamais brouillés très longtemps. Ils étaient toujours comme cul et chemise bien souvent. C’était d’autant plus inquiétant que Edwin précisa qu’à sa connaissance, ils ne s’étaient pas disputés. Aurait-il d’autres occupations comme il le suggérait ? Selena avait bien du mal à y croire. Calvin fait toujours partager ses occupations à son frère et vice-versa. Elle continuait à sortir la nourriture des sacs, fronçant un instant les sourcils en se demandant ce qu’il pouvait bien se passer avec le brun du duo de musiciens. Cette chose ne pouvait pas avoir de rapport avec l’Anarchie, sinon elle aurait été mise au courant et Edwin également par la même occasion. Elle n’est pas née de la dernière pluie et elle a très bien remarqué de quelle façon Darren court après l’aîné des Rogue sûrement dans l’espoir qu’il vienne les rejoindre. Il ne serait pas dans son intérêt d’envoyer le jumeau en mission sans en tenir informé au moins l’un de ses proches. C’était certainement autre chose.

« S’il avait eu un problème, tu crois qu’il n’aurait pas cherché à t’avertir ? »

Elle ne cherchait pas à l’inquiéter plus, loin d’elle cette idée. Si elle est parfois sournoise et manipulatrice, sa famille n’en a jamais fait les frais. Il y a une différence entre eux et le restant du monde. Mais c’est qu’elle s’inquiétait également d’apprendre que Calvin était aussi étrange ces derniers temps. Quelle mouche avait bien pu le piquer ? En croisant le regard de son frère aîné, elle préféra aller au bout de sa pensée.

« Je veux dire, que je vous ai toujours vue régler les problèmes ensemble. Quand tu as un soucis, Calvin débarque et inversement. Ce serait bizarre qu’il en soit différemment aujourd’hui. »

Pourtant, même si elle était septique, elle ne parvenait pas à trouver rien qu’une piste qui expliquerait le pourquoi de cette situation. Et là, Selena en crevait pratiquement de curiosité mêlé à un sentiment d’impuissance. Le mieux était de se changer les idées et donner à Edwin l’occasion de se remplir le ventre, n’avait pas été une si mauvaise suggestion que ça à entendre son estomac se plaindre.

« Je ne savais pas ce que tu aimais, j’ai pris un peu de tout. »

Elle le laissa se servir, se doutant qu’il ne devait pas manger à tous les repas. Elle avait eu vent, de par sa mère, qu’il y aurait eu de la nourriture qui avait disparu des placards, tout en lui faisant promettre de ne rien dire à son père. Il fut un temps où Selena s’en serait servie pour tenir les garçons tranquilles et loin d’elle, mais cette époque est révolue. Ils ont grandi tous les trois et la petite-soeur a peut-être un caractère imbuvable quand on la cherche de trop, ce n’est pas pour autant qu’elle voudrait leur attirer des problèmes. Elle a bien vu qu’ils rament l’un comme l’autre pour pouvoir se rapprocher de Severus, elle ne prendrait pas le risque de tout ruiner juste par vengeance pour des bêtises de gamins. Même si Selena n’imagine pas leur père pourrir les garçons juste pour ça. Il fermerait probablement les yeux sur leur larcin et ferait discrètement la rallonge sur leurs bourses en fin de mois. Elle en est certaine, parce qu’il a lui-même vécu dans la pauvreté lorsqu’il était enfant, il serait sûrement le premier à tout faire pour que ses fils n’aient plus à ressentir la faim sans rien avoir à se mettre sous la dent. Peut-être se trompe-t-elle, mais c’est toujours ainsi qu’elle s’est imaginée Severus. Même s’il a beaucoup de mal à leur dire qu’il tient à eux, les faits le montrent largement. C’est juste que les jumeaux sont totalement incapables de lire entre les lignes. Ce sont des garçons après tout. La gente masculine n’est pas connue pour être vif d’esprit lorsqu’il s’agit de sentiment.

La plaisanterie de son frère l’amusait, pourtant il y a un temps où elle l’aurait envoyé promener. Mais si elle a remarqué quelque chose dernièrement, c’était ce que leur mère avait vécu en étant ainsi loin de leur oncle. Lorsqu’il lui avait annoncé venir vivre non loin de chez eux, Selena n’était pas passée à côté de la joie qu’Alicia semblait ressentir à cette idée. Alors naturellement, elle s’était mise à sa place en imaginant les jumeaux loin et surtout en les voyant trop peu. Le sentiment qu’elle en avait retiré n’était pas de l’euphorie, loin de là. Elle voulait rester en bon terme avec eux, malgré que Calvin a tendance à lui taper sur les nerfs la plupart du temps, elle les adore.

« Pourquoi pas. Si tu peux m’aider dans mes cours, moi je peux largement te donner des leçons de cuisine. Comme papa, vous êtes doués avec un chaudron, mais dés qu’il faut passer à la casserole, il n’y a plus personne. »

La porte venait de s’ouvrir et Selena tournait la tête machinalement pour voir son autre frère faire son entrée. Elle le suivait du regard jusqu’à ce qu’il s’approche de la table au centre de la pièce. Il n’avait pas l’air dans son assiette, Edwin ne lui avait pas menti. Peut-être s’était-il disputé avec leur père ? Si elle se souvient bien, ils étaient censés se voir à Poudlard. Les choses s’étaient peut-être mal passées ? Elle espérait que ce soit autre chose parce que c’est toujours la croix et la bannière pour réussir à les rabibocher quand ça pète entre eux. Lorsque Calvin leur demandait s’il pouvait se servir, sa petite-soeur ne répondit que d’un geste de la tête positif, le suivant toujours d'un regard interrogatif. Mais ses yeux revenaient vite sur son autre frère, surtout lorsque le jumeau fraichement débarqué annonça qu’il allait être papa. Est-ce que Edwin avait entendu la même chose qu’elle ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edwin Rogue
Co-gestionnaire du Nuclear Blast
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1125
Célébrité sur l'avatar : Matthew Sanders (M.Shadows)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Avr - 10:17

Brothers and Sister
« Un frère et une soeur, c'est comme un mariage. C'est pour le meilleur et pour le pire. » ••• Selena tentait-elle de le rassurer ? Si c’était le cas, elle était complètement à côté de la plaque. Voilà que Edwin était encore plus inquiet. Si jamais Calvin avait des problèmes ? De graves problèmes et qu’il soit dans l’impossibilité de le prévenir ? Et la petite-soeur devait sentir que son frère était partie dans ses lointaines pensées, puisqu’elle tenta de mieux s’exprimer. Ce qui fut un échec puisqu’elle lui rappelait que généralement quand l’un des jumeaux avait un soucis, le second rappliquait et vice-versa. Avec tout cela, s’imaginait-elle que son aîné serait en mesure de lui expliquer son cours ? Toutes ses pensées étaient à présent occupées par Calvin. Par chance, la faim le tiraillant, Edwin tenta de reporter son attention sur la nourriture.

« Moi j’aime tout, sauf ce qui est vert. »

Ce n’est pas tant la couleur qui lui pose un problème, puisqu’il était à Serpentard et que le vert est la teinte dominante de cette maison d’études. Mais c’est que dans la nourriture, le vert va souvent de paire avec les légumes, et qu’il déteste les légumes en plus d’être allergique à l’herbe. Et tout ceci a tendance à lui rappeler des souvenirs. Quand il était petit et qu’il était grippé, sa mère lui préparait de la soupe et autres bouillons. Quelle horreur, surtout quand elle campait à côté de son lit jusqu’à ce qu’il avale tout. A d’autres reprises, quand elle devait partir travailler, Alicia déposait le bol sur sa table de chevet, lui rappelant qu’elle ne voulait plus en voir une seule goutte à son retour. Là, il avait de la chance, parce que généralement, quand il somnolait, à son réveil, le bol avait été vidé et des confiseries se trouvaient sous son oreiller. C’était souvent quand son père était en vacances à la maison bizarrement.

Face à toute cette nourriture, Edwin avait jeté son dévolu sur la viande, jouant de l’ironie vis-à-vis de sa soeur, qui sauta sur l’occasion. Savait-elle au moins cuisiner ? Là, le grand-frère était septique, mais cela lui permettrait de faire quelques économies.

« Tu ferais ça ? Sérieusement ? Juste pour que je t’aide dans tes cours ? Vendu ! »

Ce que les filles ne comprennent pas, c’est qu’il y a une grosse différence entre faire à manger et préparer des potions. Etant apprenti-Médicomage, Edwin en prépare souvent et ne les rate jamais, mais quand il s’agit de préparer le repas, là c’est différent. Les temps de cuisson ne sont pas les mêmes, les règles non plus et puis…cuisiner est un truc de fille point final. Bien que selon le patriarche, leur mère cuisine des sauces plutôt douteuses.

La porte s’ouvrit ensuite, alors que Edwin commençait à manger. Il se tourna, observant Calvin qui se rapprochait d’eux, après avoir délaissé son blouson dans l’entrée. Il avait un paquet dans les mains, mais son frère était plutôt attiré par la tête qu’il tirait. Il semblait tellement bizarre, ailleurs, pas même une petite bâche à sortir, rien. Au moins, le petit-frère était présent dans l’appartement, ce qui soulageait largement l’aîné qui tentait de se concentrer devant le repas. Mais son jumeau repris la parole et là, le regard de Edwin croisa celui de Selena. Ils avaient été tous les deux surpris par cette annonce. Restant un moment sur place, sans bouger, il se demandait s’il avait bien entendu. Mais la petite-soeur semblait tout autant à l’ouest que lui, probablement dans le même état d’esprit. Il fallait pourtant réagir et c’est ce qu’il se força à faire, sortant d’un coup de ses pensées et se relevant tout aussi vite, pour prendre place à côté de son faux-jumeau dans le canapé. C’était difficile de trouver les mots dans ce genre de situation et Edwin se contenta de déposer sa main sur son épaule, dans un premier temps. Il se souvenait de Poudlard, quand il avait avoué à son père être le garçon qui avait mis enceinte Laverne. Il avait été forcé de lui dire, afin que Severus accepte de l’aider en lui donnant des cours par correspondance. Alors s’il y avait bien une personne capable de savoir ce que ressentait Calvin, c’était bien son frère.

« C’est pour ça que tu es si bizarre et que tu m’évite en ce moment ? Tu le sais depuis quand ? Qui est la mère ? T’inquiète pas, ça va aller. »

C’était égoïste sûrement de la part de Edwin, mais de savoir que c’était la raison de la distance que Calvin mettait entre eux, ça le rassurait. La suite ne serait pas joviale par contre, enfin surtout avec les parents. Parce que, ce n’était sûrement pas à son frère ni à sa soeur de lui faire la morale. Ce qui serait totalement déplacé de la part de l’aîné de la fratrie, qui a fait la même chose avec quelques années d’avance. En plus, Calvin avait au moins la chose de l’avouer à sa famille, alors que Edwin était resté dans le silence durant tout ce temps, se cachant derrière le deal qu’il avait fait avec Severus. Mais ça n’expliquait pas tout et surtout, ça ne pardonnait pas tout. S’il avait eu le cran d’en parler à sa mère, Alicia l’aurait sûrement bien engueulé, mais après coup, elle aurait pris les choses en main et Edwin aurait ainsi pu s’occuper de son fils. Mais à l’époque, il n’était qu’un adolescent effrayé par tout ce qui allait se passer et il s’était largement bien fait engueuler par son père déjà.
© 2981 12289 0


Rogue Bro':
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Calvin Rogue
Etudiant en Magie Avancée
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1722
Célébrité sur l'avatar : Brian Haner Jr (Synyster Gates)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Avr - 18:11

Brothers and Sister

Généralement, dans la vie d’un homme, il n’y a rien de plus important que de fonder une famille, avoir des enfants et tout ce qui va avec, c’est-à-dire maison, boulot, en bref une vie bien chiante avec les passions et les loisirs qui finissent par disparaitre. Ce n’était pas le cas de Calvin. Lui, il ne voulait rien de tout ça, se trouvant lui-même bien trop jeune et immature. Son existence c’est une vie de débauche, la musique, l’alcool, la fête et tout ce qui va avec, mais sûrement pas les couches culottes débordantes, le vomi de bébé et les biberons de trois heures du matin. Il prenait donc la nouvelle comme un coup de massue sur la caboche. Un bon coup même. Mais peu importe ce qu’il pensait, ce qu’il craignait aussi. Peu importe qu’il ne se sente pas à la hauteur non plus. Le fait est qu’il a fait rentré ses petits soldats là-dedans et que bientôt bébé devra en sortir. Il n’y a aucune autre alternative, il ne va pas élire domicile dans l’utérus de Jezabel, jusqu’à ce que Calvin se sente enfin capable d’élever un gosse.

Faut dire ce qui est, dans l’état actuel des choses, il va droit à la catastrophe. Pire encore, la mère étant étudiante, quelques temps après l’accouchement, elle retournera sur les bancs de l’école et lui, sera seul avec son petit. C’était effrayant rien que d’imaginer ça, même si Calvin savait bien qu’il ne serait pas vraiment tout seul, vivant avec son frère. Son frangin ne le laissera pas tomber, mais il se sentait plutôt con de devoir lui imposer ça, surtout qu’ils étaient armés de projets tous les deux. C’était tout remettre en question non ?

Il lui restait encore quelques mois pour y voir plus clair et se préparer mentalement tout en trouvant un moyen de lier bébé et choix de vie. Mais pas que mentalement, c’est qu’il fallait déjà commencer à faire des économies pour acheter tout ce qu’il faut. C’est que l’arrivée d’un gamin coute cher, entre le mobilier, les vêtements, les couches et le lait, ce n’était pas de petites dépenses. Et dire qu’il a déjà du mal à boucler les fins de mois en mangeant à sa faim ou en parvenant à payer le loyer sans être harcelé par le propriétaire. Là, c’était la merde et il ne risquait pas d’en sortir de sitôt. Sans compter qu’il devait lui-même annoncer la nouvelle à sa famille. ‘Fin, sa mère était déjà au jus depuis quelques temps maintenant, mais pour ce qui est de son frère, ainsi que de sa soeur, c’était à Calvin de leur dire. Cependant, il ne se sentait pas de l’annoncer lui-même à son père, préférant largement que sa mère le prenne de vitesse.

Il était rentré chez lui, bien décidé par tout dire à Edwin. Et même s’il ne s’attendait pas à ce que leur soeur soit présente, c’était plutôt une bonne chose. Quitte à le dire, autant faire une pierre deux coups. Après s’être pris une boisson, il s’était laissé tomber dans le canapé, pour terminer par se lancer. Aucune réponse de la part de sa famille. Ce n’était pas vraiment étonnant, ils devaient avaler la nouvelle ou s’imaginer qu’ils avaient mal entendu. De son côté, Calvin ne bougeait pas non plus et le premier à faire acte de présence fut Edwin, qui venait de se poser à ses côtés. Celui-ci prenait la parole et contre toute attente, il ne l'engueulait même pas. Pourtant, Cal' s'était attendu à ce que le frangin lui fasse la morale, mais rien. Il se contenta seulement de lui poser quelques questions avant de le rassurer en lui disant que tout irait bien.

« Je … oui c’est pour ça. Je ne voulais pas t’inquiéter, j’avais juste besoin de réfléchir à tout ça. »

Levant le coude, il but une nouvelle gorgée, gardant inlassablement son regard posé sur l’écran de télé éteint. Pouvait-il seulement répondre à toutes ses questions ? T’façon, au point où il en était, il n’avait pas vraiment d’autres choix.

« C’est Jezabel la mère et je le sais seulement depuis quelques temps. Je l’ai appris au Ministère de la Magie, elle en avait parlé à maman avant moi. T’y crois toi ? Je fais si peur que ça ? »

Ce n’était bien sûr pas le plus important. Qu’importe après tout, au moins Alicia était déjà au courant et elle s’était sûrement empressée de le dire à Severus. D’ailleurs, Calvin se demandait quand son père allait lui envoyer une beuglante, après tout, il s’agissait de l’une de ses élèves n’ayant pas encore atteinte la majorité. Mais le guitariste n’en avait pas pour autant oublié la présence de sa soeur dans l’appartement. Il tourna seulement la tête pour la regarder avant de lâcher en posant une main sur son ventre :

« Ca a l’air super bon ce que vous mangez. Y en aurait pas un peu pour moi ? Je vais crever de faim. »

Non mais en même temps, c’est pas une nouveauté de dire que Calvin est un estomac sur pattes. S’il n’est pas obèse c’est tout simplement parce qu’il est toujours en mouvement. Sinon, il ne passerait plus la porte. Vive l’hyper-activité moi je dis.
 
© 2981 12289 0



I am an intelligent drunk because an intelligent drunk carries his liquor with him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selena Rogue
Surveillante à Poudlard
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 375
Célébrité sur l'avatar : Ksenia Solo
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Avr - 15:11

Brothers and Sister

Nos frères et sœurs ont plus d’influence sur ce que nous deviendrons dans le futur plutôt que nos parents.
Edwin, Calvin & Selena

Selena avait pratiquement oublié que son frère Edwin avait quelques petits soucis avec la nourriture verte. Certainement parce qu’il était allergique à l’herbe, même si elle n’avait pas le souvenir qu’un jour, leur mère les ait pris pour des ruminants en leur servant la pelouse fraichement tondue, à dîner. Mais il devait y avoir un rapport tout à fait logique avec ça. Et ce n’est pas comme si elle cherchait encore à vraiment comprendre ses frères. Ils sont si énigmatiques, qu’elle finirait par en avoir des noeuds au cerveau par leur faute. Au moins, ces deux-là seraient de bons cas d’école pour les apprenties Psychomages. Ils peuvent être si compliqués à suivre, mais il ne faut pas chercher bien loin, le père n’est pas mieux. Comment peuvent-ils espérer un jour s’entendre tous les trois ? Ce n’est pas certain qu’ils parviennent à se comprendre eux-même. Leur relation pourrait se traduire par un simple « je t’aime, moi non plus ». Trois coqs dans une basse-cour, alors qu’elle est certaine qu’ils s’adorent tous. Non, c’est vrai, dans cette famille, il n’y a vraiment qu’avec sa mère, que Selena ne risque pas d’attraper la migraine en engageant la conversation. Sauf quand maman Rogue se met en quête de savoir ce qu’elle lui cache. Sortant de ses pensées, elle reporta son regard sur son frère en poussant les paquets dans sa direction.

« Il y a plein de choses d’autres couleurs. Prend ce que tu veux. »

D’ironique la conversation était passée à sérieuse. Dans quelle merdier venait-elle de se mettre ? En se proposant d’un sarcasme, à leur faire le dîner, Edwin s’était empressé de sauter sur l’occasion. Selena venait de se condamner toute seule à faire la cuisine pour ses frères, parce qu’ils sont incapables de le faire eux-mêmes. La prochaine fois, elle saura se souvenir qu’il ne faut pas se montrer ironique avec le frère aîné, parce qu’il en sort toujours vainqueur. L’art de retourner les situations à son avantage, il le maniait avec une grande facilité. Elle n’avait rien vu venir. Sciée, aucun autre mot n’était sortie de la bouche de la plus jeune des enfants Rogue.

L’arrivée de Calvin tombait à pique pour éviter qu’elle ne s’enfonce plus. Edwin ne lui avait pas menti, le second-né des faux-jumeaux de la famille n’était pas dans son assiette. Lui qui est toujours le premier à engloutir tout ce qui est susceptible de se manger, ne s’était servi qu’une boisson pratiquement sans dire un mot. Pour ne pas le questionner pire qu’un commissaire de police Moldu, Selena commençait à ouvrir ses cours, pour pouvoir en parler avec l’aîné de la fratrie, sans se douter que le second de ses frères allait les assommer en seulement quelques mots. Long moment de silence et de solitude.

Ses oreilles lui jouaient des tours ou Calvin venait vraiment de dire qu’il allait avoir un enfant ? Selena était restée bêtement les fesses sur sa chaise, à regarder Edwin pour voir si elle ne venait pas de rêver. Il semblait tout aussi surpris qu’elle, mais à son inverse, il avait réagi en partant rejoindre son jumeau sur le canapé. De sa place, la petite-soeur entendait tout et tentait d’assimiler la nouvelle. Jezabel ? Elle était encore à Poudlard non ? De son air abasourdi, elle tentait de ne surtout pas imaginer la réaction paternelle. Quand Severus l’apprendra, Calvin a plutôt intérêt à se cacher, il va entendre parler du pays et même du continent tout entier.

Sans savoir pourquoi elle le faisait, Selena s’était levée. Déjà, elle n’avait pas l’intention de faire des claquettes au milieu du salon, elle devait avoir pour ambition de les rejoindre. Mais Calvin était plus rapide qu’elle, en lui demandant s’il pouvait aussi manger. Ha, elle savait bien que son frère était un goinfre comme il n’en existe plus. Tout bien réfléchie, il y en existe un autre, avec dix ans de plus et tout aussi étrangement coiffé que Calvin.

« Fais-toi plaisir, c’est cadeau. »

Elle avait saisi les paquets pour les lui tendre en s’installant aussi à ses côtés. Il y avait tellement de questions qui lui arrivaient en même temps en tête, qu’elle ne savait pas lesquelles poser en premier lieu. Ce n’était pas son rôle que de lui faire la morale. S’il avait appris la nouvelle au Ministère de la Magie, leur mère devait déjà lui avoir secouer les puces.

« Avec ton caractère imbuvable, comment tu veux qu’une fille même pas majeur n’ait pas peur de toi ? Mais si maman le sait, elle l’a déjà dit à papa ou elle veut te laisser faire ? »

Ce qui l’embêtait le plus sur l’instant, c’était que Jezabel allait devoir essuyer la colère de Severus toute seule, puisqu’il n’aurait pas Calvin sous la main. Cette élève n’était pas la seule responsable dans l’histoire, il serait injuste qu’elle se fasse pourrir par son Directeur de Maison tout le restant de l’année. Pourtant Selena ne pourrait pas y faire grand chose.

« Et c’est quoi ça ? »

En réfléchissant, ses yeux s’étaient posés sur le sac qu’il tenait. L’arrachant presque des mains de son frère, la brune fouilla dedans pour en sortir un chien à trois têtes en peluche. C’était attendrissant de voir ce grand nigaud acheter le premier doudou de son futur bébé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edwin Rogue
Co-gestionnaire du Nuclear Blast
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1125
Célébrité sur l'avatar : Matthew Sanders (M.Shadows)
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 16 Avr - 9:06

Brothers and Sister
« Un frère et une soeur, c'est comme un mariage. C'est pour le meilleur et pour le pire. » ••• Manger est un besoin vital, une nécessité, sans quoi la vie prendrait fin. Mais de nos jours, pouvoir manger à sa faim est devenu un luxe et les jumeaux l’apprennent à leurs dépends, au quotidien. Ce repas fraichement débarqué de chez le traiteur chinois du coin, ne pouvait que ravir l’estomac vide de Edwin. Sportif oblige, c’était plus la viande qui l’intéressait. Il faut savoir rester objectif, ce n’est pas avec des brocolis que l’on fait du muscle. Alors Selena et son petit cadeau, tombaient tous les deux vraiment très bien, sans compter que la petite-soeur venait de se faire prendre à son propre jeu.

Mais l’arrivée de Calvin bouleversa l’ambiance déjà difficile. Il était au centre des conversations en ce moment et surtout des pensées de son frère. C’était dur de savoir quand quelque chose n’allait pas dans sa petite tête et inutile pour le fils Legilimens de tenter quoi que ce soit, son jumeau pratiquant l’Occlumancie avec précision. Ce n’était donc pas la méthode à adopter avec le guitariste de leur groupe. Mais le mystère ne tarda pas à être résolu, Calvin leur annonçant qu’il allait être papa.

Après l’avoir rejoint sur le canapé, Edwin était plutôt soulagé qu’il lui confirme que c’était cela qui le rendait si bizarre ces derniers temps. Les paroles du plus rebelle des frères Rogue continuaient en abordant la façon dont il l’avait appris. Ce n’était peut-être pas le mieux que d’annoncer à son petit-ami qu’il allait être père, juste sous le nez de sa mère, mais Jezabel était encore jeune et Calvin a souvent été connu pour ses débordements à Poudlard. Ce n’était pas un enfant de choeur, il lui arrivait parfois de piquer des colères mémorables, se fichant que les plus jeunes soient ou non présents. La petite rouquine l’avait vu plusieurs fois se battre ou casser les autres élèves dans les couloirs également, il y avait de quoi craindre ses réactions face à une telle nouvelle. Même si Edwin savait parfaitement que son frère serait bien incapable de faire du mal à une fille, tout le monde ne pouvait pas en être certain. Lui, il le connaissait depuis l’utérus de leur mère, il n’avait jamais eu aucun doute à son égard. Mais Selena le prit de court pour répondre d’amblé à Calvin qu’il avait un caractère imbuvable, haussant les sourcils, Edwin se pencha un peu pour regarder leur soeur, se trouvant de l’autre côté de leur frère.

« C’est un peu se foutre de la gueule du monde ce que tu viens de dire. Madame-je-pète-un-câble-pour-tout-et-n’importe-quoi tu ferais bien de te taire. »

Non mais parce que niveau sale caractère, il n’y a pas que ses frères qui peuvent en témoigner. La plupart de tous les élèves qui étaient présents à Poudlard en même temps qu’elle, le diront et pas seulement. Il y a aussi les collègues à Sainte Mangouste et même Darren qui est quand même bien plus âgé qu’elle, et qui fait souvent les frais de cette petite peste. Mais Edwin lui laissait le fait que ses questions n’étaient pas stupides.

« C’est vrai ça. Au moins, maman est au courant maintenant. Et pour papa, il ne doit pas le savoir encore, mais laisse-la faire. Elle va certainement te dire de te débrouiller avec lui. Fais le mort. Ne réponds plus aux hiboux qu’elle t’enverra. Si elle passe, n’ouvre pas la porte. Au bout d’un moment, elle lui dira elle-même et c’est elle qui fera face à la tornade Severus. »

Edwin ne peut qu’être de bons conseils cette fois-ci. Lors de la rentrée de Septembre de sa sixième année à Poudlard, c’est à ce moment-là qu’il avait été trouvé son père pour lui annoncer ce qu’il avait fait quelques mois plus tôt. Le but n’était pas de lui dire pour qu’il soit au courant, mais pour qu’il accepte d’aider Laverne. Et bien Edwin, tout aussi baraqué qu’il peut être, quand son père s’est levé d’un coup de son bureau, il ne la menait pas large. L’espace d’un court instant, il a même cru qu’il allait se faire cogner. S’il peut éviter à Calvin de subir le même quart d’heure peu glorieux, il ne va pas se gêner.

« Je te parle en connaissance de cause. Je peux vous dire que de nous trois, je suis le seul à être parvenu à le faire sortir de ses gonds. Vous deux réunis, vous ne l’avez encore jamais mis en colère de cette façon… Vous vous souvenez de Laverne ? Elle n’a pas perdu le bébé comme je vous l’avais dit. Sa mère n’a pas voulu qu’elle reprenne les cours et j’ai négocié avec papa pour qu’il lui donne des cours par correspondance. En contrepartie, je devais moi-même terminer mes études sans chercher à la revoir avant. D’où la fausse…fausse-couche pour que personne ne pose de question…. Je peux vous dire que j’ai cru qu’il allait me démolir quand je lui ai annoncé. Fais pas la même erreur, laisse maman se salir les mains pour toi. C’est sa femme, elle a plus d’atouts que nous pour pouvoir le calmer. »

Soulagement ! C’était le mot parfait pour décrire ce que Edwin ressentait. Avoir révélé cette histoire à son frère et sa soeur venait de faire disparaitre ce lourd poids qu’il portait depuis trop longtemps. A présent, il ne restait plus que sa mère. Tout bien réfléchi, il préférait sûrement affronter de nouveau son père. Si seulement il pouvait échanger sa place avec Calvin.

© 2981 12289 0


Rogue Bro':
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Calvin Rogue
Etudiant en Magie Avancée
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1722
Célébrité sur l'avatar : Brian Haner Jr (Synyster Gates)
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 16 Avr - 12:51

Brothers and Sister

Le paquet de nourriture était arrivé dans ses mains et déjà, il songeait à plonger dedans. Il faisait tout pour se changer les idées ou plutôt pour tenter de se remettre les idées en place. Ce serait bien plus ça en fait. Ce n’était pas évident. Loin de là, il avait l’impression de ne plus être maître de ses propres pensées. Un truc de fou.

Et mal comme il était, Calvin n’était pas en état de se bouffer le nez gentiment avec sa soeur, mais si elle le cherchait un peu trop, elle allait le trouver. D’ailleurs, quand il demanda à Edwin s’il faisait si peur que ça, c’est Selena qui s’empressa de répondre cherchant probablement le clash. C’était justement le genre de trucs qu’il fallait éviter de dire en ce moment-même. Elle eut de la chance que le grand-frère répondit du tac-au-tac, sinon elle aurait eu du soucis à se faire et aurait fait les frais de son caractère imbuvable comme elle le disait si bien. Une chance qu’elle lui ait filé de la bouffe qui attirait un peu plus son attention. Même si l’envie de l’étouffer avec le morceau de viande qu’il avait en main, venait de traverser l’esprit du deuxième enfant né de la famille.

Fixant l’écran éteint comme plus pour se canaliser un maximum et ne pas lui en mettre plein la tronche, il ne tourna la tête que lorsque son faux-jumeau reprit la parole. Son frère semblait avoir de bons conseils mine de rien. Calvin est quelqu’un de courageux, sauf lorsqu’il s’agit de répondre de ses actes devant son père. Même si ce dernier n’a jamais été violent à son égard, il reste que Severus est impressionnant, même pour ses enfants. Sans compter que Calvin a toujours l’impression de nager dans la semoule quand il s’agit de se rapprocher de lui. Mais par contre, pour le décevoir, il semble y parvenir à chaque fois haut la main. Et ça le fait chier. Même royalement chier, puisqu’il aurait donné n’importe quoi pour avoir une relation normale avec cet homme.

Pris d’une crise de bouffe d’un seul coup, à l’idée d’avoir à faire face à son père, il n’était pas parvenu à vider sa bouche avant que Edwin ne reprenne la parole. Sous l’effet de la révélation, il s’étouffa à moitié en avalant, devant se taper légèrement sur le torse pour tout faire descendre et prenant le temps de boire un coup, pour s’en remettre. Par Merlin ! Il y avait donc pire que lui dans cette famille ? Son père et son frère avaient placé la barre bien haute avec cette histoire. Il n’avait plus besoin de chercher qui lui avait transmis le don de se foutre dans la merde, même en pensant faire quelque chose de bien sur le moment.

« Tu veux dire que … t’es papa ? »

La question pouvait sembler idiote, mais il y avait le contre-coup de la nouvelle. C’était une surprise bien plus grosse que la sienne, puisque lui sa brioche était encore au four pour terminer la levée. Tout le monde aurait le temps de se faire à l’idée qu’un petit bébé allait arriver d’ici quelques mois. Mais ce n’était pas le cas pour Edwin, son gamin ou sa gamine étant déjà né(e) depuis quelques années. Et visiblement, Calvin n’avait pas compris de travers, il s’en féliciterait presque. Pour ne pas dire trop de conneries, il s’empressa de manger à nouveau. C’était une aubaine ça. S’il attendait que Severus se fasse engueuler par Alicia, il pourrait rappliquer en balançant « ça tombe bien, tu vas encore être grand-père » et s’enfuir avant même que son père n’ait eu le temps de dire « ouf ». Il imaginait la situation de là, c’était tout bénéf’ pour lui. En restant à côté de la cheminée, il pourrait se servir de la poudre « d’escampette » pour le coup et filer au plus vite. Ou bien encore le dire à côté d’une fenêtre ouverte et plonger dehors en mode Ninja. Mais ça serait le risque que Severus anticipe sa fuite et qu’il lui balance un sortilège de Stupéfixion dans la tronche pour l’empêcher de se sauver. Là, il serait dans de beaux draps et son père en profiterait pour retourner la situation contre lui, afin qu’Alicia ne l’engueule plus. Mauvais plan ! Sinon, il avait aussi la possibilité de rester dehors, en entrouvrant la porte pour balancer verbalement sa grenade et transplaner en vitesse au plus loin. C’était ça la meilleure solution. Et puis, son père ne pourrait pas lui courir après, puisque Alicia le sermonnerait pour l’enfant d’Edwin. Mais le temps était venu de parler du cas du grand frère, sauf que Selena piqua son paquet pour trouver la peluche. Calvin s’empressa de récupérer son chien à trois têtes, non mais !

« Laisse ça tranquille, c’est pas pour toi. »

Ses yeux se baissaient jusqu’à la peluche qu’il tenait entre ses mains. Est-ce que son frère avait eu l’occasion d’offrir un premier doudou à son gamin ? C’était la question qui le turlupinait. Il ne pouvait pas lui en vouloir de lui avoir caché ça. Non, c’était plus de la compassion. Il avait été privé des premiers moments de son petit bout, ça devait être difficile pour lui. Calvin n’est pas non plus un sentimental, mais si on l’empêchait de voir son bébé durant ses premiers instants, il le vivrait mal.

« Tu pouvais le voir toi ? Lui offrir des jouets, tout ça ? »

Il n’était pas certain que son jumeau ait pu jouer son rôle de père. Mais rien n’était perdu, le petit ne devait pas être bien grand. Il n’est jamais trop tard pour bien faire.
 
© 2981 12289 0



I am an intelligent drunk because an intelligent drunk carries his liquor with him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selena Rogue
Surveillante à Poudlard
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 375
Célébrité sur l'avatar : Ksenia Solo
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 16 Avr - 13:38

Brothers and Sister

Nos frères et sœurs ont plus d’influence sur ce que nous deviendrons dans le futur plutôt que nos parents.
Edwin, Calvin & Selena

Et bim dans les dents. Selena ne s’était pas attendue à ce que Edwin réagisse aussi vite pour lui faire fermer sa bouche. Moue agacée sur le visage, lèvres pincées, mâchoires serrées et sourcils froncés, elle mourrait d’envie de lui voler dans les plumes. Il avait de la chance que Calvin semblait au bout du rouleau et qu’il leur avait annoncé une nouvelle assommante. Sa réaction était sans appel, bras croisés sur sa poitrine, elle n’avait pas aimé du tout d’être rembarrée comme ça. Mais ce qui était le plus étonnant encore, c’est que Edwin se servait de ses paroles pour les déformer.

« Et quand maman te chopera pour te mettre une tête au carré, tu lui diras bien que c’était une idée de Edwin de la snober. A la place, si tu ne veux pas le dire de visu à papa, tu lui envoie un hibou. Tu risque juste d’avoir une beuglante en retour, mais au moins il ne sera pas en face de toi. »

Tout compte fait, ce n’était pas plus courageux que de se planquer en attendant que leur mère fasse tout. Mais là ce n’était plus un coup de pelle sur la tête qu’elle avait l’impression de prendre. C’était comme si le toit de l’immeuble s’effondrait sur elle. Edwin venait vraiment de dire ce qu’il avait dit ? Fermant la bouche pour la rouvrir quelques demies-secondes après et répétant ce geste à plusieurs reprises, aucun mot ne parvenait à s’échapper. Quelques minutes dans un silence remarquable de son côté. Mais ça ne dura pas. Elle se pencha à son tour, légèrement en avant, pour voir Edwin, le fusillant du regard.

« T’es en train de nous dire que tu as un enfant caché quelque part ? T’es également en train de dire que papa est dans le coup depuis le départ ? Mais…non mais je rêve… T’es complètement cinglé… Mais lui aussi, il est cinglé. Qu’est-ce qui vous a pris de nous cacher une telle chose ?! »

Calvin devait en profiter pour lâcher sa bombe à Severus au moment où Alicia lui tombera dessus. A côté de ce que le chef de famille a fait, ça passera pratiquement inaperçu. Mais Selena n’en revenait pas. Elle en avait même insulté son père de cinglé et elle n’en démordait pas, il devait aussi avoir un pète au casque pour croire que jamais ça ne se saurait ou quoi.

« On a pas souvent vu maman en colère, mais là je crois qu’on va pouvoir vous décerner la palme d’or de la bêtise à papa et à toi. Encore que t’as de la chance, à mon avis elle sera plus en colère contre lui que contre toi. Tu n’étais qu’un adolescent qui suivait les instructions de son père. Mais alors lui, il va prendre cher. »

C’est vrai que Selena était au courant pour la grossesse de Laverne. Elle avait été parmi les premiers à savoir que c’était son frère le père. Mais quand elle a faite une fausse-couche, elle s’était dite que ça ne servait à rien de retourner le couteau dans la plaie et qu’il valait mieux ne plus jamais en parler.

« Si mes souvenirs sont bons, elle était tombée enceinte en fin de cinquième année. Elle avait quinze ans. Le bébé est maintenant un enfant d’un peu plus de quatre ans ? Fille ou garçon ? »

Elle n’était pas étonnée que leur père ait failli le démolir, après une telle nouvelle. Non, se qui l’étonnait le plus c’est qu’il n’ait rien dit à sa femme. Avait-il peur qu’elle s’en prenne à lui en disant qu’il ne surveillait pas assez leurs trois monstres ? Selena se souvient pourtant bien qu’il les avait quasiment constamment à l’oeil et qu’il n’hésitait pas à sortir les deux garçons d’un repas pour les engueuler quand ils avaient fait une connerie. Comme quoi leur père est aussi capable d’en faire des bêtises.

« Ne t’imagine pas que tu seras tranquille. Même si elle risque d’en vouloir plus à papa qu’à toi, tu vas prendre aussi. J’ai hâte de trouver un appartement à mon tour. Je n’ai pas envie d’être témoin de leurs disputes à venir. »

Il lui fallait quelque chose pour faire passer cette nouvelle. Ces deux nouvelles même. Deux enfants de plus, dont un à naitre. Ce n’était pas rien. Deux vies en danger avec ce monde incertain. Il faudrait rester discret là-dessus, que les Mangemorts ne l’apprennent pas. Mais Voldemort finit toujours par tout savoir, c’est mal engagé.

Selena préféra se relever et faire quelques pas, avant de prendre de quoi manger, mais surtout boire. Ils font quoi maintenant ? Et ce n’est pas eux qui vont devoir affronter le regard suspicieux de leur mère d’ici quelques heures. Qu’est-ce qu’elle va bien trouver à lui dire ? Lui cacher tout ça ? Si elle avait tout compris, Alicia était au courant pour le bébé de Calvin, mais pas pour l’enfant de Edwin. Voyant bien que son frère n’avait pas spécialement envie de l’annoncer à la mère de famille, Selena retourna dans le canapé, réfléchissant à toute cette histoire de cinglés.

« Papa ne lui dira pas. Il lui cache ça depuis tant d’années qu’il ne prendra pas le risque. Et toi, t’es encore le cul entre deux chaises. Même si Calvin et moi sommes au courant, il reste maman. Je peux lui dire si tu préfère. Je peux emmener le sujet discrètement et tenter de la canaliser, mais je te préviens que tu m’en devras une. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edwin Rogue
Co-gestionnaire du Nuclear Blast
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1125
Célébrité sur l'avatar : Matthew Sanders (M.Shadows)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Avr - 12:10

Brothers and Sister
« Un frère et une soeur, c'est comme un mariage. C'est pour le meilleur et pour le pire. » ••• Chez les Rogue, parfois il faut savoir faire la politique de l’autruche, afin de pouvoir s’en sortir sans trop d’égratignures, façon de parler. Et cette fois, Edwin conseillait à Calvin de ne pas aller à l’affrontement avec Severus. Ce ne serait que plus destructeur qu’autre chose, puisque connaissant un minimum son frère, il serait encore obligé de le ramasser à la petite cuillère. Calvin attache plus d’importance que lui aux réactions paternelles, mais aussi aux regards emplis de déception qu’il lui est parfois arrivé de leur balancer. Selena n’avait pas contre pas l’air d’accord. Normal, en tant que petite préférée du daron, elle pouvait faire autant de conneries qu’elle le voulait, ce n’était jamais grave. Mais Edwin préféra se taire à ce sujet, ne voulant pas rouvrir les vieilles cicatrices de son jumeau. Au lieu de s’attarder là-dessus, il préféra jouer les opportunistes en balançant son secret, se disant que c’était l’occasion ou jamais. Son frère, tout comme sa soeur, étaient plutôt étonnés et il ne l’aurait pas été moins à leur place. A la question de Calvin, il secoua positivement la tête, mais Selena commençait sérieusement à lui courir sur le haricot à se montrer aussi piquante.

« C’est vrai que j’oubliais que tu étais mademoiselle-perfection et que tu n’avais jamais fait de mauvais choix de toute ta vie. Arrête un peu de prendre ton air supérieur cinq minutes. »

Cela commençait à être lourd à la fin. Même Calvin ne disait pas grand chose et honnêtement, Edwin estimait n’avoir aucun compte à rendre à sa soeur. Il ne s’occupe pas du fait qu’elle ait ou non un mec et de ce qu’elle fait ou non avec. Ce n’était sûrement pas à elle de lui faire la morale et si d’ordinaire c’est avec Calvin qu’elle se prend toujours le bec, là elle risquait de tomber sur un os en tentant de faire la même chose avec l’aîné. Il se montrait relativement plus conciliant que son jumeau en temps normal, mais il ne fallait pas non plus le chercher trop longtemps.

« Il ne l’a pas fait contre elle. Il voulait me protéger et c’est pour ça que j’ai rien dit en partie. Je ne veux pas lui attirer d’ennui plus qu’il n’en a déjà. »

C’était un choix difficile. Le dire à leur mère, c’était en quelques sortes mettre leur père dans la merde. Mais ne rien dire, c’était souffrir encore plus longtemps et Edwin ne s’en sentait plus le courage. Peu importe la solution, sa conscience ne sera pas plus légère pour autant. Si sa chieuse de soeur avait bien raison sur une chose, c’est qu’il avait simplement suivi les instructions de son père, mais ce n’était sûrement pas ce qui l’excuserait.

Se perdant dans ses pensées, il ne prêtait plus aucune attention aux paroles de Selena. Il savait que s’il y attachait ne serait-ce qu’une petite importance à ce qu’elle disait, il allait finir par l’envoyer chercher des pâquerettes. Son regard s’était plutôt posé sur la peluche que Calvin venait de récupérer. C’était un petit chien à trois têtes et sans vraiment le contrôler, un sourire commençait à fleurir sur son visage. Ce dernier s’intensifia en entendant les questions de son frère, ainsi que celles de sa soeur qui suivirent.

« Je ne pouvais le voir qu’en photo. Ce n’est qu’il y a quelques jours que j’ai fait sa connaissance réellement. Mais dés que j’en avais l’occasion, je lui envoyais des cadeaux pour son anniversaire, Noël et même sans qu’il n’y ait spécialement de fête. C’est un petit garçon de quatre ans et demi qui s’appelle Stan. Il est génial. »

Rien que d’en parler, il en oubliait l’agacement qu’il avait ressenti à cause des piques de Selena. Il était content d’avoir eu l’occasion de faire réellement la connaissance de son petit bonhomme et c’était tout ce qui l’importait à présent. Le revoir c'était la seule chose qu'il souhaitait, peu importe ce que les gens puissent en penser, il n’en avait rien à faire. C’était son fils et le reste, il s’en fichait pas mal. Jamais Edwin n’aurait pensé qu’il se serait aussi vite attaché à ce petit garçon. Mais ce n’est pas faux de dire qu’il tenait déjà à lui avant même de le rencontrer. C’est juste qu’il ne s’en était pas spécialement rendu compte.

« Je vous le présenterai la prochaine fois que je l’aurai avec moi. »

Il fallait pourtant ne pas oublier le fond du sujet qui était certes le petit garçon, le futur bébé de Calvin, mais le fait qu’à chaque fois l’un des parents ignorait tout. Pour Edwin, c’était leur mère qui était sur la touche. Et pour Calvin, leur père. Si ce n’était pas si risqué, s’en serait sûrement drôle.

Piochant de la nourriture dans le sac que son jumeau tenait, Edwin réfléchissait aux dernières paroles de sa petite-soeur, tout en mangeant un morceau. Qu’est-ce qu’il risquait à le dire lui-même à sa mère après tout ? Ce n’est pas comme si elle allait lui casser la figure. Mais vue qu’il était légèrement agacé par les paroles de sa soeur, sûrement que ce n’était pas une bonne solution qu’il le dise lui-même. Résigné, il tourna la tête vers ses cadets, prenant le temps d’avaler ce qu’il avait en bouche. Ce qui est bien mieux que de postillonner des morceaux sur le pauvre Calvin qui se trouve entre eux.

« Tu peux toujours tenter de lui dire. Mais je pense qu’elle va débarquer dans l’heure pour me passer un savon de toute manière. »


© 2981 12289 0


Rogue Bro':
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Calvin Rogue
Etudiant en Magie Avancée
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1722
Célébrité sur l'avatar : Brian Haner Jr (Synyster Gates)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Avr - 19:17

Brothers and Sister

Depuis l’annonce de la nouvelle, Calvin n’avait pas été lui-même une seule fois. Il était à côté de la plaque, il avait loupé plusieurs journées de cours et il avait pris le plus grand soin d’éviter son frère jumeau. Stupide comme réaction, mais quand ça va mal, c’est sa façon à lui de faire. Le besoin d’être seul pour réfléchir, ça n’arrivait pas souvent, mais là c’était plus fort que lui. Sauf que cette fois, la solitude ne lui donnait aucune réponse, Calvin avait juste besoin d’en parler à quelqu’un de confiance, comme Edwin. Le hasard avait justement voulu que sa petite-soeur soit présente également, un mal ou un bien ? Ce n’était pas vraiment évidant à tirer une conclusion. Tout le monde y allait de sa petite remarque, de son conseil. Edwin lui disait que le mieux c’était de laisser Alicia se charger de mettre Severus au courant. Et à l’inverse, Selena lui conseillait d’écrire à la place de lui dire en face-à-face. Que faire ? De toute façon, qu’il lui écrive pour lui annoncer la nouvelle ou que sa mère s’en charge, si Severus veut l’engueuler, il saura se déplacer, il n’est pas infirme.

« S’il veut venir m’en coller une, que je lui dise par hibou ou que maman le fasse, ça ne changera rien. Il est capable de se déplacer lui-même en personne. Et je doute qu’on puisse l’empêcher d’entrer dans l’appartement pour me mettre la main dessus s’il est déterminé. Pire ! Il est même capable de rappliquer à l’Université Magique ! Je vous dis pas la honte. »

Entre temps, Calvin venait d’apprendre que son frère était père aussi. Il tombait sur le cul au sens figuré, parce qu’il était déjà assis de toute façon. Mais c’était une sacrée nouvelle ça aussi. Pire que la sienne pratiquement, puisque le fils d’Edwin était né depuis un petit bout de temps. Plongeant dans ses propres pensées, ses réflexions et ses plans plus loufoques les uns que les autres, le second né des faux-jumeaux Rogue, n’écoutait que d’une oreille les disputes du restant de sa fratrie. Ce n’est qu’après avoir récupéré sa peluche, qu’il desserra les dents pour poser des questions à son aîné.

« Pourquoi je n’ai rien vu ? Je suis ton frère jumeau, j’aurais dû remarquer que quelque chose n’allait pas. Toi, tu le sais toujours quand un truc cloche de mon côté. Je suis désolé de ne pas avoir deviné et de ne pas voir été en mesure de t’aider à surmonter tout ça. »

Ce n’était pas un reproche ou plutôt Calvin se faisait un reproche à lui-même. Il s’en voulait de ne pas avoir été présent pour lui remonter le moral. Ca devait être déchirant pour le pauvre Edwin. Il avait perdu à la fois son grand-amour, mais aussi son bébé et malgré tout, il n’avait rien dit. Il avait caché tout ça au fond de son coeur sans jamais en parler. A présent, Calvin comprenait mieux certaines choses. Parfois, son frère s’était montré détaché de certaines situations et bêtement, le cadet des deux mettait ça sur le compte de son déficit d’inhibition latente. Si seulement, il s’était montré moins égoïste, sûrement qu’il aurait remarqué que son aîné n’allait pas bien. Mais Calvin a toujours été nombriliste. C’est sûrement son plus gros défaut.

« Au moins, on peut dire qu’on est tous les deux dans la merde. Quand maman va l’apprendre pour toi et papa pour moi, on va prendre cher tous les deux. C’est peut-être bien le bon moment pour lâcher les cours, l’appartement et repartir faire le tour du monde avec le groupe ? »

Il était à demi-sérieux mine de rien. Pourquoi ne pas partir ? ‘Fin, Selena reprenait la parole, proposant de parler à Alicia pour le petit Stan. Calvin finissait de manger, avant de reporter son regard sur la cadette.

« Le problème reste le même qu’avec papa. Si elle veut engueuler Edwin, elle sait parfaitement où le trouver. Ce n’est pas toi qui pourras l’arrêter. »

Pourtant, c’était peut-être une bonne solution effectivement. Puis les réactions des futurs grands-parents peuvent totalement les surprendre. Ce n’est pas forcé qu’ils pètent les plombs et les fassent griller à la broche. Mais quoiqu’il en soit, ça ne changera rien à la situation. Edwin est père, Calvin va bientôt l’être. Qu’ils l’acceptent ou non, c’est du pareil au même, les enfants ne vont pas disparaitre.

« Bon ! On va pas se miner le moral toute la soirée. J’ai une bouteille de Whisky quelque part dans ma chambre. On se la boit ? Je sais que les grandes nouvelles doivent être fêtées au Champagne, mais j’en ai pas. On se contentera du Whisky, ça glisse tout aussi bien. »

Aussitôt dit, aussitôt debout. Il sauta par-dessus le canapé pour prendre la direction de sa chambre. Sur son lit, il déposa le paquet contenant le chien à trois têtes et fouilla ensuite dans son armoire. Pour être honnête, il y avait plus d’une bouteille là-dedans, mais les autres n’ont pas besoin de le savoir. Et il n’est pas alcoolique, il peut arrêter quand il veut, loin d’être dépendant.
 
© 2981 12289 0



I am an intelligent drunk because an intelligent drunk carries his liquor with him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selena Rogue
Surveillante à Poudlard
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 375
Célébrité sur l'avatar : Ksenia Solo
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Mai - 17:13

Brothers and Sister

Nos frères et sœurs ont plus d’influence sur ce que nous deviendrons dans le futur plutôt que nos parents.
Edwin, Calvin & Selena

Cette fois, Selena avait juste l’impression de tomber d’une autre planète. Elle ne connaissait visiblement pas sa propre famille. Entre l’un de ses frères qui mettait une adolescente enceinte, l’autre qui avait un fils caché depuis quelques années et leur père qui était dans le coup, elle ne savait plus vraiment quoi penser de toute cette situation. Son agacement se faisait ressentir mais elle avait le droit à la même chose venant de l’autre côté. Si bien qu’elle ne répondit rien, pour éviter d’envenimer ce qui risquait de tourner en dispute. Ce n’est pas dans toutes les familles qu’il existe ce genre d’histoires et le pire, c’est que les jumeaux craignaient encore la réaction de Severus, alors qu’il méritait bien plus de se faire engueuler qu’eux.

« Non non non, là je ne suis pas d’accord Edwin. Ne cherche pas d’excuse à papa, il ne l’a pas fait pour toi, il l’a fait pour lui. Dis-moi ce que tu as gagné dans l’histoire ? Tu n’as même pas vu ton fils naître et tu as loupé ses premiers mots, ses premiers pas. Par contre, lui ce qu’il a gagné ? C’est ton silence et sa réputation qui n’a pas été entachée par un fils qui a eu un gamin à Poudlard. C’est vrai, le fils de Rogue qui met enceinte sa petite copine alors qu’il est encore lui-même qu’un gosse. C’est ça et rien d’autre. Il ne l’a pas fait pour toi, ni pour ton fils et encore moins pour la mère du petit. Il ne l’a fait que pour lui, parce que notre père est un sale égoïste qui ne pense qu’à sa gueule ! »

Les mots de Selena étaient cruels c’est vrai, mais elle ne pouvait pas imaginer une excuse valable pour avoir laisser un gamin grandir sans son père. C’est dégueulasse ! Lui-même a eu une enfance de merde, il a manqué d’un vrai père et il n’a aucun scrupule à faire vivre ça à un autre enfant, qui plus est son propre petit-fils.

« Mais qu’il débarque pour venir engueuler Calvin, j’ai moi-même deux mots à lui dire. Non content de détruire sa relation avec ses fils, sans prendre le courage de venir mettre les choses au clair, il décide en plus de priver un gosse de son père. »

Quelque part, Selena tentait de se mettre à la place de cette jeune mère qui avait dû élever son fils seul, mais aussi à la place du petit et surtout à la place de son frère. A côté, les deux jumeaux n’avaient aucun soucis à se faire, Alicia allait sûrement avoir une réaction similaire à celle de sa fille, en prenant Severus en grippe le temps de l’engueuler bien comme il faut. Assise dans le canapé chez ses frères, la plus jeune du trio avait bien du mal à ne pas céder à la colère qui tentait de grimper échelon par échelon. Elle bouillait de l’intérieur, comme si son sang était en surchauffe et qu’elle était sur le point d’éclater. Calvin devait sentir que tout le monde était plus ou moins dans un état similaire, il proposa de boire un coup pour fêter les nouvelles. C’est bizarre de fêter un événement comme celui-là, en ressentant une telle colère, mais au moins, ça pouvait faire passer la pilule un petit peu mieux. Ce ne serait pas trop demandé, parce que la petite soeur était à deux doigts de filer en trombe pour ramener sa mère à l’appartement. Mais elle ne pouvait pas se permettre de le faire tout de suite, se raccrochant à ce qu’elle venait de voir sur le visage de l’aîné de la fratrie. Edwin avait les yeux brillants lorsqu’il parlait de son fils et ce sourire tout ce qu’il y a de plus attendrissant. Le tout combiné à un Calvin qui achète le premier doudou de son bébé, c’était des moments qu’elle n’avait pas le droit de gâcher. Alors le temps que le futur papa parte chercher une bouteille de Whisky, Selena s’était relevée pour se rendre à la cuisine afin d’y prendre trois verres. De très grands verres, il fallait bien ça pour ne penser qu’aux bons côtés. A son retour, elle les déposa sur la table basse, laissant ainsi Calvin les remplir.

Son regard se faisait fuyant. Elle ne savait pas quoi dire, elle ne trouvait pas les mots. Dans cette situation, ce n’était pas certain qu’il existe la phrase toute faite à lancer. Son grand frère souffrait de tout ça, elle ne pouvait pas faire comme si elle ne l’avait pas sentie. Et son autre frère souffrirait aussi si jamais il se laissait également faire par leur père. Quand Severus apprendra que la future mère est l’une de ses élèves, il va essayer de s’introduire encore là-dedans pour tout ruiner, afin que personne à Poudlard, ne sache que c’est Calvin le futur papa. A la différence que cette fois, Alicia est au courant et qu’elle ne laissera sûrement pas faire une telle chose. C’était sûrement le seul bon point dans toute cette histoire. Si seulement elle avait été au courant depuis le départ pour Edwin...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edwin Rogue
Co-gestionnaire du Nuclear Blast
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1125
Célébrité sur l'avatar : Matthew Sanders (M.Shadows)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 18 Mai - 21:17

Brothers and Sister
« Un frère et une soeur, c'est comme un mariage. C'est pour le meilleur et pour le pire. » ••• Edwin avait souvent rêvé tout lâcher d’un seul coup, que cela soit à sa mère, son frère ou encore à sa soeur. Mais il y avait toujours cette impression que s’il le faisait, il trahirait la parole qu’il avait donné à son père. Rongé depuis maintenant cinq ans, il vivait comme une autre chance. Rien que deux personnes de plus au courant, cela lui permettait de ne plus être obligé de mentir constamment. Ce n’était sûrement pas la nouvelle qui ferait sauter la famille de joie, mais il s’était attendu à bien pire comme réaction. Son faux-jumeau semblait plus accuser le coup qu’être en colère. Et lorsqu’il lui demanda pourquoi il n’avait rien deviné, pour simple réponse, l’aîné haussa les épaules d’un air totalement désolé.

Mais du côté de Selena, il s’agissait d’une toute autre réaction. Elle était beaucoup moins posé que Calvin, semblant même sur le point d’exploser. Pourtant, toutes ses paroles et sa colère étaient dirigées à l’encontre du père de famille et non de son grand frère. Edwin en était totalement surpris. Il s’était attendu à autre chose. Avec le recul, les remords se faisaient de sa fratrie, lui prouvait qu’il avait eu tord de ne rien leur dire. S’il avait parlé, jamais il n’aurait vécu ces longues années de souffrance psychologique. Finalement, Selena avait sûrement raison, mais il lui était encore difficile de l’admettre. Pour Edwin, Severus a toujours occupé une place très importante. Se rendre compte qu’il s’était sûrement plus préoccupé de sa propre réputation, que du bien être de son fils, mais aussi de son petit-fils, c’était plus que destructeur.

S’enfonçant dans le silence, accusant lui aussi toutes ces nouvelles, ces révélations, ainsi que ces vérités, il se sentait mal. Vraiment mal. Probablement que le lien qui le lit à son frère était plus fort qu’il ne le pensait, Calvin se redressa aussitôt pour proposer de boire un coup. C’était justement ce qu’il fallait à son aîné de quelques minutes, pour pouvoir penser à autre chose. Ne surtout pas craquer.

Ses yeux se fixaient à l’écran éteint de la télévision, à l’image de son petit frère quelques instants plus tôt. Il n’avait pas relevé le regard, lorsque sa soeur s’était, à son tour, redressée pour partir vers la cuisine. A présent seul, son dos venait s’enfoncer dans le dossier du canapé, ses paupières se refermaient, il lui fallait reprendre ses esprits. Son père n’était pas cet enfoiré qu’ils pouvaient tous croire qu’il était. Il y avait une raison. Il devait bien y en avoir une. Il ne peut pas avoir seulement fait souffrir son fils, pour sauver son image, au détriment de tout le reste. Si beaucoup d’excuses avaient trouvé leur place dans la tête de Edwin durant tout ce temps, peu à peu, elles étaient démolies, pour qu’il ne reste plus que le doute. Le doute attisant la rancoeur, faisant même naître la colère dans le coeur du jeune Médicomage.

Ses paupières s’étaient rouvertes en entendant que Calvin arrivait, suivi par Selena très peu de temps après. L’aîné des trois voulait continuer de faire le type fort, sur qui il est possible de se reposer, sans qu’il ne soit jamais troublé d’une façon ou d’une autre. Mais cela sonnait tellement faux que pour des personnes le connaissant aussi bien qu’eux, ils n’allaient pas tarder à ressentir son mal être. Le mieux était encore de boire, non pas pour oublier, mais pour s’évader. Pour, le temps d’une soirée, ne plus penser.

Il attrapa l’un des verres que sa soeur lui tendait et observa le liquide quitter le goulot de la bouteille de Calvin, pour s’effondrer dans le récipient. Un peu à l’ouest, Edwin s’empressait de trinquer, sans trouver quoi dire, mais plus préoccupé par son envie d’engloutir le Whisky qui remplissait son verre. Portant celui-ci à ses lèvres, il ne sourcilla même pas, face au gout et à l’impression de brulure le long de son oesophage. C’était bien plus supportable que toutes les douleurs psychologiques qu’il avait supporté jusque là.

La soirée s’était ainsi déroulée, autour d’une seconde bouteille arrivée au secoure de la première. Les verres s’étaient enchainés sans vraiment que Edwin ne prenne soin de compter. Cela n’avait rien d’une compétition, ni même d’une fête. Dans les deux cas, l’aîné de cette fratrie, n’en avait pas la tête en cette soirée plus que remuante sur le plan affectif. Que de questions qui commençaient à fleurir dans son esprit. Des doutes, de la colère et même des pseudos certitudes, qui l’emmèneraient sûrement très prochainement à prendre de grandes décisions pour son futur. Le dernier verre terminé, il regardait à travers l’objet vide qu’il tenait encore entre ses doigts, finissant par se résoudre à le déposer sur la table basse, en face d’eux. Il n’avait plus desserré les dents, prenant même congé auprès de son frère et de sa soeur, afin de regagner sa chambre sur l’arrière de l’appartement. La porte claquant derrière lui, suffirait à montrer son état d’esprit. Il avait besoin d’être seul. Juste seul, rien de plus.


© 2981 12289 0


THE END


Rogue Bro':
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Calvin Rogue
Etudiant en Magie Avancée
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1722
Célébrité sur l'avatar : Brian Haner Jr (Synyster Gates)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Mai - 9:51

Brothers and Sister

Que de nouveautés en ce début d’année et même de millénaire. Calvin s’était attendu à se faire engueuler par le restant de sa fratrie. Il avait déjà prévu de les remettre à leurs places, en leur disant qu’il n’avait pas de compte à leur rendre. Tout comme, il s’attendait à ce qu’il y ait une dispute qui en découle, chose à laquelle il avait souhaité se soustraire, d’où son changement de comportement des dernier temps. Mais en tous les cas, jamais il ne se serait douté que son père et son frère, partageaient un tel secret. En était-il jaloux ? Pas le moins du monde, il en était choqué. Pourtant, Calvin a toujours tenté d’attirer l’attention de Severus vers lui, en s’imaginant qu’il l’aimait moins que les deux autres. Mais là, pour la toute première fois, depuis sûrement sa naissance, il n’avait pas envié la place de son frère jumeau. Ah non, ça il n’aurait pas supporté qu’on l’empêche de voir son enfant. Jamais de la vie. Même lorsqu’il était adolescent, il aurait tout balancé à sa mère, pour qu’elle intervienne et remette les pendules à l’heure.

Sauf que peu-à-peu, au fil de la soirée, il s’était rendu compte que son père avait été loin dans la bêtise et que son frère devait tellement flipper, que c’était la raison pour laquelle il ne lui avait rien dit. Il devait si bien le connaître, qu’il s’était sûrement douté que Calvin ferait appel soit à sa mère, soit à son grand-père. Par Merlin, si seulement il l’avait su, jamais son faux-jumeau n’aurait autant souffert. Quelque part, il s’en voulait de ne rien avoir compris. Pourtant, parfois, il avait surpris son frangin aussi triste que des pierres, mais il mettait toujours ça sur le compte que sa petite-amie lui manquait et qu’il galérait avec sa maladie. Quel abruti, le second né du duo s’en voulait tellement. Mais ça ne change malheureusement rien à ce qu’il se passe et il n’arrivait pas à comprendre que Edwin s’en veuille d’avoir « trahi » leur père. Non, les places étaient inversées là, c’est Severus qui devrait s’en vouloir d’avoir fait autant de mal. Peut-être qu’il a juste agi sur un coup de tête et qu’il ne s’imaginait pas que ça irait aussi loin. Sauf que voilà, trois personnes dont un petit garçon, ont souffert par sa faute. Comme Selena le disait, c’était inadmissible.

Partageant parfaitement son point de vue, Calvin n’avait pourtant rien dit de plus. Quelque part, ça lui faisait mal d’entendre ainsi parler de son père, même si c’est vrai que cette fois il avait le mauvais rôle et qu’il l’avait choisi par lui-même. Mais n’est-il plus leur père pour autant ? N’a-t-il jamais été là pour les ramasser quand ils se vautraient étant gosses ? N’a-t-il jamais dissimulé certaines de leurs conneries, pour leur éviter de se prendre un savon par leur mère ? L’erreur est humaine, même si très douloureuse dans ce cas. Pourtant, dans le fond, Calvin ne peut pas se résigner à faire une croix sur cet homme à qui, ils doivent tous les trois la vie. Et si jamais c’était quelqu’un d’autre que Selena qui avait parlé de lui en ces termes, pensez-vous bien que Calvin lui serait aussi rentré dedans.

A la place de se torturer l’esprit davantage, le second enfant de la fratrie Rogue, s’était barré prendre une bonne bouteille dans sa chambre. A son retour, il avait pris soin d’en servir dans les verres rapportés par sa petite soeur. Et puis, il y avait encore de la bouffe sur la table. Calvin reste Calvin et quand il y a de la bouffe quelque part, il n’est jamais loin. La soirée avait eu du mal à redevenir joyeuse, mais l’alcool aidant pas mal, les trois gosses des Rogue, avaient fini par se goinfrer et aborder d’autres sujets plus amusants. Le guitariste prenait soin d’éviter au maximum de parler de leur père, ne voulant plus entendre du mal sur sa personne, même si ça n’effaçait pas ce qu’il avait fait. Faut savoir aller de l’avant, mais surtout faut savoir pardonner. Lui, il peut lui en vouloir pour toutes les raisons du monde, il est rancunier comme pas deux, mais Severus n’aurait qu’une petite phrase à dire pour que son fils lui pardonne toutes ses erreurs. Ouais bon ok, le jour où Rogue père dira cette phrase, ce sont des Chocogrenouilles qui tomberont du ciel.

Sur cette fin de soirée pas si chaotique que ça finalement, Calvin avait retrouvé son lit et grâce à tout ce qu’il avait entendu, mais aussi et surtout par la tristesse de son frère qui l’avait plus que touché, il était sûr et certain d’une chose : son enfant, il s’en occupera. Si quelques heures plus tôt, il était encore dans le brouillard de l’hésitation, voilà que la fumée s’était dissipée grâce à sa famille. Finalement, les erreurs de son père avaient eu le don de l’orienter dans sa décision, sans qu’il ne le sache réellement. Mais ça, il ne va pas s’en vanter, il faut que Severus se fasse casser la gueule par Alicia, c’est mérité !
 
© 2981 12289 0


FIN


I am an intelligent drunk because an intelligent drunk carries his liquor with him.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Quoi de mieux que de résister à la tentation ? Y céder {Dja'
» what manigat, ceant and martelly need to say ?????
» REE ϟ la meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
» “A best friend is a sister that destiny forgot to give you.” (ft. Cassiopée) [terminé]
» [Ile de Ronapura] Sister Act I : Une soeur appelée à prier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 4 :: Début de l'an 2000-
Sauter vers: