RSS
RSS



 


 :: AU COEUR DE L'ACTION :: ♣ Retourneur de Temps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Very Bad Trip

avatar
PNJ
La plume des scénarios
Nombre de messages : 70
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Mar - 15:43


GROUPE 2
VERY BAD TRIP


C’est nouvel an, c'est la fête, vous décidez de passer la nuit à danser au Dôme. Manque de bol, un petit rigolo s’est amusé à mettre de la drogue moldue dans certains verres… Oui, concrètement, vous allez tous être en train de planer dans ce RP.

Indications : C’est simple, la seule chose à respecter, c’est que votre personnage soit complètement stone. A partir de là, amusez-vous ! Vous êtes totalement libre, le but est de simplement vous éclater à jouer ça. Quand trois anarchistes, un auror et un mangemort entrent dans un bar… Le début d’une bonne blague ?

Participants :

- Darren Hellson
- Doyle Taylor
- John Lupin
- Sevastian N. Vitali
- Sirius Black
Code by Pokipsy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 27 Mar - 17:00
Invité


❝A Very Bad Trip❞
Sevastian & Sirius & Darren & Doyle & Bonnie
Le nouvel an arrivait avec entrain. Une autre fête qui ne passerait pas en famille, notre fête du Solstice étant passé. Paresseusement, je caressais une robe du bout des doigts, pesant le pour et le contre de la porter, passant à une autre et ainsi de suite.

J'avais tant d'habits saillants à mon rang dans la société, me mettant en valeur, que je ne savais plus que porter. Or, je n'allais pas à un bal. Je n'avais point envie d'attraper une soudaine envie de dormir dès la première heure passé là-bas. Il me fallait bien tenir jusqu'à la nouvelle année.

Contrairement à mes habitudes, j'eu décidé d'aller danser au Dôme. Il y aurait de l'alcool, de la danse, et autant d'hommes que de femmes. Ce qui me convenait, bien que j'étais plus tenté par la première catégorie en cette nuit de changement d'année. Avec de la chance, nous trouverions un coin tranquille, une pièce déserte.

Un léger sourire sur les lèvres, j'attrapais une robe bleu foncée aux fines coutures d'argent qui mettait ma silhouette en valeur. Parfaite pour danser d'ailleurs. M'habillant, j'entendis ma petite vipère siffloter doucement. Jor détestait les danses, naturellement.

Il n'aimait pas la vibration de la musique, ni que je danse tout-court. bouger dans tous les sens, mon reptile détestait. Lorsque je fus habiller, je me penchais pour le caresser.

- "Ne t'inquiète pas mon doux ami, tout ira bien..."

Le bal du maître étant terminé, je pouvais dire qu'il ne s,était pas passé de façon si terrible; nous étions tous les deux vivants.... pour le Meilleur naturellement.

Un doux soupir traversa mes lèvres, parce qu'après tout certaines choses avaient été dites et d,autres produites qui me revenaient. Certaines me faisant sourires, d'autre grincer des dents.

Chassant les pensées de ces moments de mon esprit je sortis de ma chambre. Les elfes de maison ne se mettaient pas dans mon champ de vision, pour mon plaisir. Attrapant mon manteau, je m'habillais et recouvris mon serpent d'un foulard, à mon cou avant de sortir. Je transplanais non loin du Dôme, attirant certains regards.

Je pénétrais à l'intérieur du Dôme, me délestant du manteau et du foulard. Je reconnu quelques têtes familières, autant au travail journalier qu'à d'autres... mais pour d'autres raisons. Bientôt sur la piste de danse, passant d'un partenaire à l'autre, il me vint l'envie de boire.

Or, après quelques gorgées de ma boisson, je commençais à me sentir étrange. Cette soirée promettait d'être mémorable, car je venais pour la première fois de prendre de la drogue Moldu...

©️ Pando


Drogue:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge du personnage : 40 ans
Nombre de messages : 208
Célébrité sur l'avatar : Hugh Jackman
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Mar - 15:16



Very Bad Trip
••• Sirius était plus déterminé que jamais à reprendre du service chez les Aurors et il l’avait fait savoir, avec l’appui de James Potter et Tom Lupin. Si bien que l’idée de lui laisser une chance de refaire ses preuves, malgré les soins non terminés, avait fini par s’imposer comme une évidence. Mais c’était le Nouvel An et il devait partir en mission, ce qui n’avait pas été du gout de Madame. Enfin, avant qu’il n’entre tout habillé dans le bain qu’elle prenait, la faisant ronchonner, même si elle n’a pas tardé à succomber à son charme légendaire. Il lui promit de rentrer au plus tôt et même de la tenir informée, elle qui semblait s’inquiéter pour son mari bizarrement. Bizarrement, car ce n’était plus arrivé depuis bien longtemps. C’était une sensation qui avait tant manqué à Sirius, qu’il s’était senti heureux le temps de revêtir des vêtements un peu plus sec. Il ne portait que des vêtements confortables lorsqu’il partait de cette façon. Jean’s noir, une paire de bottes de motard et une chemise par-dessus laquelle son blouson de cuir était venu se positionner. Une barbe de quelques jours recouvrant son menton, il ne comptait pas partir en chasse de la demoiselle, puisque la plus belle à ses yeux, dormait habituellement dans son lit. Mais bien que la lame d’un rasoir ne l’ait pas touché depuis le début de la semaine, il s’aspergea d’après-rasage. L’odeur étant bien plus enivrante que celle de tous les parfums qui existent.

Son but était de surveiller dans un premier temps, c’est pourquoi il n’y aurait pas d’autre Auror avec lui. Il devait se rendre au Dôme et passer pour un client tout à fait normal, tout en gardant à l’oeil ce qui pouvait être louche. Bien sûr, il avait reçu ordre de ne pas agir. En cas de problème, il devait lancer son patronus pour alerter ses collègues. Mieux vaut agir en masse maintenant, pour éviter qu’un autre Auror ne finisse enlevé et torturé par les Mangemorts. Comme quoi, il faut toujours que le pire arrive pour que les choses finissent par bouger.

Il avait transplané jusqu’au coeur de Londres et ensuite avait pris le parti de marcher un peu. Les mains glissées dans les poches, il faisait plutôt froid en ce soir de fête. C’était rare qu’il ne passe pas le Nouvel An en famille, mais il savait que sa femme serait sûrement chez les Potter, avec le restant de la bande. Il ne s’inquiétait donc pas pour elle, ce n’était pas comme si elle risquait de s’ennuyer. Le sol humide des trottoirs accueillait chacun de ses pas, dans un léger bruissement d’eau. Il n’avait pas mis plus de quelques minutes pour parvenir jusqu’au Dôme, y entrant le plus naturellement du monde. Passer pour un client normal, n’était pas une chose difficile pour lui. Ce ne serait pas la première fois qu’il viendrait dans ce genre d’endroit. Il commanda un verre au bar et se mit ensuite dos au comptoir, pour regarder les allers et venus dans la pièce principale.

Il y avait tellement de monde commandant en même temps, qu’il ne se rendit pas compte de suite que son verre était arrivé derrière lui. Ce n’est que lors d’un énième passage du barman que ce dernier lui tapota l’épaule pour l’en informer. Il fallait qu’il se bouge et laisse ainsi la place. Attrapant son verre, Sirius s’écarta, se fondant dans la foule tout en buvant une gorgée de son breuvage. Cela devait faire un bon moment qu’il n’avait pas avalé de Whisky-Pur-Feu puisqu’il jurait qu’il avait un arrière gout étrange. Mais il n’y prêta pas plus attention que cela, terminant cul-sec et profitant qu’une serveuse passait, pour déposer le récipient vide sur le plateau qu’elle tenait. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’il eut l’impression que sa tête tournait.

Il cligna un instant des yeux, puis les ferma durant quelques petites secondes avant de les rouvrir. Etrange comme sensation, surtout qu’elle ne semblait pas vouloir passer. Tout en se frayant un chemin, il eut cette fois l’impression que toute la salle tournait autour de lui. Les bavardages semblaient résonner dans sa tête dans un boucan de tous les diables. Il avait même du mal à garder l’équilibre, devant s’arrêter pour se soutenir contre une table. Les gens l’occupant, le regardaient comme s’il était totalement ivre et Sirius savait bien que ce n’était pas le cas. Ce n’était pas la première fois qu’il buvait de l’alcool. Il en a prit des cuites dans sa vie, il lui faut plus d’un verre pour ne plus tenir debout. Demandez un peu à sa femme, elle vous en racontera de belles. Il lui est déjà arrivé d’avoir à le soutenir dans les escaliers et d’avoir également à le coucher pire qu’un gamin, lorsqu’ils rentraient de fête et ce n’était pas un seul verre qu’il avait avalé.

Croisant le regard de l’un des occupants de la table, Black préféra reprendre son chemin, toujours dans cet état étrange qu’il n’arrivait pas à définir. Un virus ? Peut-être avait-il chopé froid après le bain tout habillé puis la balade dans les rues de Londres ? Si c’était ça, c’est que notre pauvre Sirius commençait à se faire vieux.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Doyle Taylor
Dresseur de dragons
Âge du personnage : 41 ans
Nombre de messages : 452
Célébrité sur l'avatar : Colin O'Donoghue
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Avr - 17:33
VERY BAD TRIP ! Δ Sevastian, Darren, Sirius, Bonnie et Doyle


La fin d’année était sur toutes les lèvres depuis quelques temps. Mais une fois le jour venu, il n’y avait plus rien de magique. C’était une journée comme une autre, rien de plus.

Et comme il s’y était attendu depuis le début des vacances de Noël, ses gamins avaient d’autres projets pour la nouvelle année. Quel sorte de père serait-il pour les empêcher de s’amuser avec leurs amis alors qu’il l’a également fait lorsqu’il avait leur âge ? Ce n’est pas agréable de se rendre compte que ses enfants grandissent et n’ont plus besoin de lui comme avant. Mais la vie est ainsi faite, personne n’y peut rien. Doyle n’avait pas le choix que d’accepter la réalité. Lui-même avait fait des projets de dernières minutes. N’étant pas dans le coin depuis bien longtemps, il était largement venu le temps de se créer un réseau d’amis. Les gens ne viendront pas jusqu’à chez lui pour apprendre à le connaitre, il devait se bouger un peu.

La veille, des affiches avaient été disposées un peu partout en ville, annonçant une grande fête pour le nouveau millénaire au Dôme. Il connaissait l’endroit pour y être allé quelques jours plus tôt. Il ne s’était pas mis sur son trente-et-un, mais portait des vêtements classes tout de même. Transplanant depuis l’arrière de sa propriété jusque dans une petite rue aux alentours, le Sorcier avait ensuite fait les quelques mètres restant à pieds. L’ambiance n’était déjà plus à faire. Il avait délaissé son manteau à l’entrée, contre lequel un reçu lui avait été confié. Ne connaissant pas grand monde, Doyle ne cherchait pas spécialement à croiser un visage connu, mais il ne savait pas non plus comment engager la conversation avec des inconnus.

Il jugea bon de boire quelques verres pour se mettre dans l’ambiance mais aussi pour augmenter sa dose de culot. Une coupe de champagne prise à la volée sur un plateau. Puis une seconde et encore une autre. Il était encore loin de se douter que de la drogue avait été déversé dans chacun des verres qu’il venait de boire. N’ayant jamais touché à de la drogue Moldu, le dresseur de dragons ne comprit pas pourquoi il commençait à se sentir bizarre. Ce n’était pas un peu de champagne qui allait avoir raison de lui tout de même.

Une place pour s’asseoir, c’était tout ce qu’il lui fallait. Déambulant dans la salle, il avait l’impression que la pièce tournait autour de lui. Il ne marchait pas droit, pire que s’il s’était retrouvé sur un pont mouvant au-dessus d’un précipice. Bousculant les gens sur son passage, il ne le faisait même pas exprès. « Désolé. » Si ses yeux balayaient le sol comme pour savoir où aller, une fois relevés, le Sorcier sursauta. La première personne sur laquelle il déposa le regard avait une tête de démon. Sous le choc, il chercha à capter d’autres regards, mais tous les invités avaient des têtes de monstres. Evitant de peu de se faire attaquer, ce qui n’était pas le cas, il heurta des passants sur son chemin. Il cherchait un échappatoire dans cette pièce qui ne cessait de bouger. Mais à quelques mètres de lui ou même un petit peu moins, de dos Doyle eut l’impression de voir Hellson, le chef des Anarchistes qu’il avait rencontré quelques jours plus tôt. Leur rencontre s’était terminée sur une touche positive, Darren ayant réussi à persuader Taylor de réfléchir pour rejoindre leur camp. Cet homme tombait plutôt bien et Doyle faisait tout son possible pour le rejoindre, manquant de finir parterre en entrant en collision avec les démons.

Les quelques mètres à effectuer pour le rejoindre, ressemblaient plus à un effort surhumain à fournir qu’à une petite promenade de santé. Son rythme cardiaque en accéléré, il posa la main sur l’épaule de Darren afin de l’interpeler. Mais lorsque celui-ci se retourna, le léger sourire de Doyle s’effaça aussitôt. Lui aussi affichait une tête de démon hideux. Par réflexe le quarantenaire attrapa le plateau que l’espèce de vampire en talons aiguilles et mini-jupe, portait sur une main. Renversant tous les verres qui se trouvaient dessus, il s’apprêtait à en balancer un coup en pleine tête à ce monstre aux allures étranges.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Darren O. Hellson
Leader de l'anarchie
Âge du personnage : 35 ans
Nombre de messages : 1258
Célébrité sur l'avatar : Jared Leto
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 29 Avr - 16:23
VERY BAD TRIP
Bonnie, Doyle, Sirius, Sevastian & Darren • Le Dôme • Nouvel an 2000


A ce stade de la soirée, Darren ne savait même plus pourquoi il avait pris la stupide décision de venir passer la nuit de nouvel an au Dôme, tout seul. Dieu sait le nombre de choses qu’il avait à faire, et puis danser, ça n’avait jamais été son truc. Peut-être qu’il avait été pris d’une envie de passer une soirée tout à fait normale, maintenant que les mandats d’arrestation du Ministère avaient été détruits. Peut-être. En fait, là, tout de suite, il s’en foutait un peu. Tout ce qui lui importait, c’était de rester suffisamment concentré pour réussir sa chorégraphie digne des plus grandes stars. Un pied à gauche, un pied en avant, claquement de mains à gauche, un pied en arrière, un pied à droite, un claquement de mains à droite. Il était persuadé d’être incroyablement doué, alors qu’il avait juste l’air d’un parfait abruti alignant trois pas d’une espèce de madison parfaitement ridicule. Tout seul.

Parfois, un éclair de lucidité le prenait et il se demandait ce qu’il était en train de foutre. D’accord, il avait bu quelques verres, parce qu’il était un amateur d’alcool, mais il n’avait pas assez bu pour être bourré. Ça, c’était sûr. Alors quoi ? Devenait-il simplement débile ? Ou alors fou ? Non… Il commença à comprendre lorsqu’il eut soudain l’impression de se trouver sur un bateau, et que le sol se mit à tanguer. Il s’accrocha à l’épaule d’un homme habillé en noir, avec des yeux au moins aussi bleus que les siens, et crut bon de lui hurler que le Titanic était en train de couler. Sur le moment, il eut un coup de panique, et s’imagina mourir noyé avec tous ces pauvres gens. Non, ça ne pouvait quand même pas se passer comme ça. Il se mit alors à traverser la piste, bousculant les gens et se demandant pourquoi ils ne paniquaient pas plus que ça. Puis il se rendit compte que le sol était parfaitement stable et il s’immobilisa, sourcils froncés, en essayant de réfléchir à ce qui était en train de lui arriver. Il avait cette sensation, confuse, de ne pas vraiment être là, de ne pas vraiment vivre ce moment-là. Il voulait saisir ce moment, cette réalité, mais il n’y arrivait pas vraiment. Alors il se demanda s’il était possible qu’il se soit retrouvé à prendre de la drogue moldue sans qu’il ne s’en rende compte, parce qu’il se souvenait avoir déjà testé dans sa vie et ces signes ne lui étaient pas inconnus.

Il était toujours en train de réfléchir lorsqu’il vit un type arriver sur lui en brandissant un plateau. Horrifié, il eut le réflexe de s’écarter, mais pas assez vite, car il se prit quand même le plateau dans l’épaule. Il hurla comme si on venait de lui planter un couteau dans l’épaule, parce qu’il faisait toujours légèrement dans l’exagération, et il eut le réflexe de pousser brutalement son attaquant en arrière. Il allait lui péter la gueule, à ce connard.

« Non mais c’est quoi ton problème ?! »

Il avait poussé le type fort, mais ce dernier ne tomba pas, il bouscula juste un autre type en étant poussé sur lui. C’est là qu’en faisant plus attention, Darren vit que son attaquant au plateau était Doyle Taylor, un homme qu’il avait rencontré il y a quelques jours et qui n’était autre que l’oncle de Calvin et Edwin. Comme quoi, l’anarchie était une histoire de famille… Darren l’avait rencontré parce que Calvin lui avait appris que Doyle était intéressé à l’idée de rejoindre l’anarchie. Le courant était passé immédiatement entre eux, du moins en avait-il eu l’impression. Peut-être s’était-il trompé complètement, pour que Doyle essaye aujourd’hui de le frapper avec un plateau ? Fronçant les sourcils, il vint serrer la main de Doyle pour le saluer.

« Je croyais pourtant qu’on pourrait bien s’entendre ? Tu es jaloux de ma belle gueule au point de vouloir l'abîmer ou quoi ? »

Perplexe, il tourna un peu la tête et reconnut quelqu’un d’autre. Le type sur lequel il avait poussé Doyle sans faire exprès. Il eut l’air choqué, comme si un joueur de foot particulièrement célèbre venait de faire son entrée.

« Oh putain, Black ! »

Sirius était aussi de la partie ! Tout sourire, Darren lui serra la main à lui aussi, avec un peu trop entrain. Eh bien, il avait eu raison de venir au Dôme ce soir, finalement. Darren se souvenait de Siirus comme l’un des maraudeurs de Poudlard, à l’époque où lui était dans ses premières années et que Sirius, lui, finissait ses études. Et puis, récemment, Sirius s’était intéressé à l’anarchie. Il avait décidé de rejoindre la cause, et de la servir en restant auror au Ministère : en tant qu’infiltré, il leur était très utile en les informant de choses importantes ou en brouillant les pistes du Ministère. Un atout de taille, avec qui Darren s’était tout de suite très bien entendu, parce qu’ils étaient du même genre, tous les deux. Adeptes de la déconnade, mais de vrais guerriers dans le fond.

« Comme quoi, j’ai bien fait de venir… C’est marrant de croiser ici vous, les gars. »

Hm, il n’y avait pas eu un bug dans ses paroles, là ? Il avait l’impression que sa bouche ne réagissait plus très bien comme il voulait. Bizarre.




darren
Revenir en haut Aller en bas
avatar
John Lupin
Apprenti
Âge du personnage : 18 ans (le 1er Septembre)
Nombre de messages : 121
Célébrité sur l'avatar : Steven R. McQueen
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Juin - 12:28
Very Bad Trip
Event
Les fêtes de fin d’année étaient un moment que John Lupin attendait toujours avec impatience avant. Maintenant c’est différent. Sa mère n’est plus et quand bien même aurait-il fait son deuil, les tensions sont plus que palpables dans sa famille. Il n’arrive plus à parler avec son père comme avant, et il a l’impression que la conversation est aussi rompue avec Tom, son frère aîné. Il n’y a que Nina à la rigueur et encore, cette fois, John ne lui pardonne pas d’être partie de Poudlard avant la fin de sa scolarité, juste à cause de crétin de fils Black qui devrait s’occuper de son cul de temps en temps, et non des affaires des autres. Autant dire que ce type, il ne l’a pas à la bonne depuis un bon moment maintenant. Toute façon, contrairement au restant des gosses des Maraudeurs, John n’a jamais vu toute la clic de son père, comme étant des oncles, des tantes et des cousins. En plus, il avait des vues sur Cassandra Potter depuis tout petit. Personne ne peut avoir des vues sur sa soeur ou sa cousine. C’est tout à fait logique. Enfin bon, il ruine tous les liens qui l’entour, c’est pas nouveau.

Parti comme c’était parti, la nouvelle année n’allait pas être des plus joyeuses. John n’avait rien trouvé de mieux que d’envoyer son père balader une fois de plus, prétextant avoir des projets pour ne pas rester avec lui. C’était totalement faux et il s’en voulait énormément de lui avoir menti. C’est que parfois, il se sent mal à l’aise en compagnie de Remus, ayant fait beaucoup de bêtises, il ne sait pas comment son père peut toujours tout lui pardonner de la sorte. Lui-même était bien incapable de se pardonner tout seul. Alors résultat, le jeune adulte prévoyait une soirée seul dans son coin, avec une bonne bouteille. Mais en chemin, il s’arrêta devant un bar où l’ambiance semblait déjà assurée. Probablement fera-t-il des rencontres, de grosses conneries et qu’au petit matin, il se réveillera dans un endroit qu’il ne connait pas. Un moyen comme un autre de venir à bout de cette année qui n’avait rien à envier aux précédentes niveau emmerdes.

‘Fin entrer là-dedans, n’allait pas aider à en finir avec les emmerdes, mais il ne pouvait se l’imaginer. Même si le petit Lupin est majeur aux yeux des Sorciers, chez les Moldus, il lui reste une année complète avant de le devenir. Ce qui le força à sortir une vieille - et fausse - pièce d’identité, afin de pouvoir pénétrer dans le club. Il ne resta pas trop près de l’entrée, sait-on jamais qu’il soit à nouveau contrôlé. A la place, il s’aventura dans le coeur de la pièce, bien déterminé à se mettre la tête à l’envers. Non loin du bar, John attendit sagement qu’une cliente tourne le dos, pour lui voler son verre, avalant le contenu d’une traitre et reposant vite fait le récipient à sa place initiale. Il se cassa rapidement et refit le coup près des tables. C’est qu’il n’avait pas pensé à emporter de quoi payer des consommations sur lui.

Au bout de la troisième fois qu’il faisait le coup, la pièce ne semblait plus être la même. John avançait sans vraiment tenir debout, se rattrapant contre les gens qu’il croisait, les tables ou encore les murs. Tout tournait autour de lui, il avait l’impression d’avoir un peu trop forcé sur la boisson. Pourtant, ce n’est pas la première fois que ce Gryffondor de septième année, abuse de l’alcool. Mais ses idées n’étaient pas vraiment assez claires pour y réfléchir plus paisiblement.

Dans son espoir de s’assoir, il bouscula une première personne sur son passage, sans se douter un seul instant qu’il s’agissait du Leader des Anarchistes. Sans même se douter qu’il s’agissait d’un homme en fait puisque :

« Pardon madame. »

Il aurait pu contourner ce petit groupe, mais allez savoir pourquoi, il voulait passer au milieu. Lui-même ne saurait trouver une explication plausible, pourtant il reconnut pratiquement aussitôt l’une des personnes présentes.

« Oh salut Kate. »

Oui bon, finalement non … confondre Sirius avec sa femme, c’est la preuve qu’il a un sacré coup dans l’aile. Et continuant sa démarche de mec sacrément bourré, il marcha sur le pied du troisième protagoniste présent, sans s’excuser puisqu’il a cru qu’il grimpait une marche. Tout ce qu’il voulait, s’était s’asseoir, mais pas évident quand la salle n’arrête pas de changer et que les gens remuent de plus en plus. Il ne lui restait plus que quelques mètres à franchir, mais il entra de plein fouet dans un homme, qu’il prit pour un pingouin, sans savoir que c’était un Mangemort. Il leva les yeux vers son visage, mais d’un coup, se plia en deux, renvoyant le contenu de son estomac sur les pompes de cet individu.

« Oh, trop tard. »

Le mieux était de filer au plus vite, ou de tenter de le faire. Rebroussant chemin, il reprit ce qu’il croyait être une marche, re-bouscula la même femme à la coiffure suspecte et tourna la tête vers Sirius.

« Tu pourrais ne rien dire à ton mari, ni à mon père ? »

electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Trip à trois!
» Very Bad Trip
» [1748] Follow me as I trip the Darkness [Leene]
» enjoy your trip and have fun
» Bad Trip ou réalité? [quête]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU COEUR DE L'ACTION :: ♣ Retourneur de Temps-
Sauter vers: