RSS
RSS



 


 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 4 :: Début de l'an 2000 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Some times our saints are sinners

avatar
Selena Rogue
Surveillante à Poudlard
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 361
Célébrité sur l'avatar : Ksenia Solo
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Avr - 8:15

Some times our saints are sinners

This is the story of a man, who conquered life drink in hand ship unmanned. Marked by genius, channelled good, by some a bit misunderstood. They'd been wrong many times before.- Paroles de Saint James, Avenged Sevenfold -
Calvin & Selena

Les cours étaient longs et la fille des Rogue n’était pas parvenue à se concentrer plus de quelques minutes. Son parchemin n’avait été qu’en partie griffonné et rien n’était réellement lisible. Trop de choses tournaient en boucle dans sa tête pour pouvoir suivre ce que le Professeur racontait. Tout d’abord les soucis de famille et le reste qui venait s’en mêler. D’un côté, sa mère cherchait à découvrir ce qu’elle cachait, il y avait l’Anarchie qui lui prenait de plus en plus de temps, mais aussi devoir garder le secret de son frère Edwin n’était pas tâche facile. Si leurs parents devaient apprendre qu’il était dans l’Inquisition, il fallait que ça vienne de lui et non de sa petite-soeur. Elle ne pouvait se permettre de faire une telle révélation à sa place, surtout qu’elle restait persuadée que ça serait encore pire que lorsqu’ils ont appris que Calvin était un Anarchiste. Et pour ne rien arranger, les deux étaient pères. Plus précisément, l’un des deux le serait d’ici quelques mois, quant à l’autre, il l’était depuis quelques années. Toutes ces nouvelles l’avaient chamboulé, surtout pour la dernière. Elle tentait de se mettre à la place de l’aîné de la fratrie qui avait été forcé de vivre loin de son fils et ne jamais en parler, comme s’il n’existait pas. Jamais, Selena n’y serait parvenue. Alors si elle était passée par un certain agacement à ne l’apprendre que pratiquement cinq ans après, elle s’était vite ressaisie pour ne pas lui faire de reproche. Ca avait sûrement été plus difficile pour lui que pour quiconque et en parler, devait lui avoir retiré un poids immense de sur les épaules. Elle ne pouvait enfoncer le clou, c’était son frère après tout, pas n’importe qui.

La fin de son cours marqua aussi la fin de sa réflexion et aussi la fin de sa journée. Mais la plus jeune des Rogue n’était pas plus avancée et ne savait toujours pas comment aborder le sujet concernant Calvin. Ce n’était pas quelque chose de simple, surtout avec le second né des garçons. Elle espérait vivement qu’il ne prenne pas mal chaque mot qu’elle prononcera. C’est ce qu’il fait toujours en règle générale, c’est aussi ce qui l’énerve le plus souvent elle-même et l’histoire se termine à chaque fois par une dispute. Mais là, ce n’était pas une discussion qui ne rimait à rien qu’ils devraient avoir, il fallait parler de choses sérieuses à présent.

Esquivant l’une de ses camarades, qui venait sans doute lui demander de l’aide sur le cours du jour, Selena s’était empressée de sortir de la salle de classe. Il ne fallait pas qu’elle loupe son frère, puisqu’il est du genre rapide quand il est question de partir de l’Université Magique. Changeant d’étage, grimpant les escaliers au plus vite, elle était parvenue à arriver non loin de la salle encore fermée. Au moins, elle ne l’avait pas raté, ça commençait plutôt bien, elle n’avait plus qu’à sagement patienter.

Dans l’un des couloirs de l’Université, Selena se retrouvait dos contre le mur, les bras croisés sur sa poitrine et le regard posait sur un point qu’elle ne voyait pas, réfléchissant toujours à sa façon de tourner ses phrases. Elle n’avait plus cours de la journée, lui laissant ainsi son après-midi de libre. Mais elle savait aussi qu’il en était de même pour Calvin. Elle ne comptait donc pas rentrer faire ses devoirs au manoir ou encore lire un livre. Il y avait bien plus urgent pour l’heure. Calvin leur avait annoncé qu’il allait être père et elle ne comptait pas le laisser s’enterrer davantage. Même si elle était la plus jeune de la fratrie Rogue, Selena n’était pas pour autant aveugle. Elle savait que son aîné avait un sérieux problème avec l’alcool et dans l’état actuel des choses, il fallait l’aider. Et elle s’était décidée à le faire elle-même, sans attendre que quelqu’un d’autre ne se décide à le secouer. Il va avoir un gamin d’ici quelques mois, ce qui rendait sa dérive bien plus urgente à soigner. Alors, elle allait patiemment attendre qu’il sorte de cours et tenter d’être subtile pour une fois. Ce n’était pas dans ses habitudes, mais elle connait son frère. Elle sait qu’en se montrant brutale, il se braquera. Il y a donc sûrement un moyen d’emmener la chose en douceur. Un plan, elle n’en avait pas pourtant, la jeune femme y avait réfléchi quasiment toute la nuit et même jusque-là, mais rien de concret ne lui était venu. Comment l’aider ? Comment faire pour qu’il ne soit pas en pleine dérive lorsque son enfant viendra au monde ? Surtout qu’il sera seul à s’en occuper pratiquement, la mère du futur bébé devra bien reprendre ses cours à Poudlard.

Lorsque la porte s’ouvrit sur les premiers étudiants en magie avancée, Selena se redressa et s’écarta du mur, cherchant à voir son frère. Il était tout sauf invisible avec son style bien à lui et elle le remarqua rapidement, évitant les autres Sorciers pour essayer de le rejoindre.

« Calvin ? »

Elle préféra l’interpeler avant de parvenir à sa hauteur, pour éviter de le perdre de vue. Il semblait l’avoir entendu quand il s’était retourné. Réussissant enfin à arriver à ses côtés, elle ne savait pas pour autant comment entreprendre cette future conversation.

« Tu as quelque chose de prévu pour cet après-midi ? »

C’était malheureusement rare de voir frère et soeur ensemble, ce n’était pas le genre de choses qu’ils faisaient chez les Rogue. Même si dernièrement, ses aînés faisaient tout pour l’intégrer à leurs sorties. Parfois, Selena se demandait si leur mère n’était pas derrière tout ça et qu’elle ne leur avait pas fait part du fait que leur soeur s’ennuie depuis leurs départs de la maison.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Calvin Rogue
Etudiant en Magie Avancée
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1618
Célébrité sur l'avatar : Brian Haner Jr (Synyster Gates)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Avr - 13:13



some times our saints are sinners
feat. Selena & Calvin
Le cours était interminable, personne n’en voyait le bout. Pour rien arranger, c’était plus de la théorie cette fois, laissant la pratique de côté. Calvin commençait à trouver le temps vraiment long. C’était sa dernière heure de cours de la matinée, son estomac commençait à lui rappeler qu’il était temps de manger et pour couronner le tout, le Professeur grignotait quelques minutes de leur liberté. Le second-né des faux-jumeaux commençait sérieusement par ne plus parvenir à tenir en place. Bientôt, il y allait avoir des examens, c’était la raison de ce cours à rallonge. Il n’y avait pas beaucoup d’étudiants attentifs à ce qu’il se disait, tout le monde ne pensait qu’à une seule chose : manger. Ou encore à ce qu’ils feraient de leur temps de repos. L’après-midi leur était offerte et Calvin n’avait pas l’intention de rentrer étudier. Il n’avait cependant pas vraiment de projet de prévu. Avant toutes choses, il trouverait un endroit loin de l’Université Magique pour se remplir l’estomac.

Une fois que le Professeur eut fini de parler, tous les élèves se redressaient pour ranger leurs affaires. Comme les autres, Calvin rassembla au plus vite ce qui lui appartenait, mettant le tout dans son sac à dos, pour ensuite sortir de la salle. Il y avait une masse d’étudiants dans le couloir, si bien qu’il était difficile de pouvoir s’extraire rapidement du bâtiment. Pourtant, pressé d’en sortir, il se retourna en entendant quelqu’un l’appeler, remarquant très vite sa soeur qui tentait de le rejoindre. Laissant passer les autres étudiants, il se poussa du chemin, pour l’attendre. Elle semblait être montée ici rien que pour le voir et lui demander ce qu’il avait prévu pour l’après-midi.

« Tu n’as plus cours non plus ? »

C’était sûrement une certitude, sinon Selena ne lui aurait pas posé cette question. Déposant sa main sur son propre ventre qui se mettait à faire des bruits étranges, il observa les autres s’en aller avant de reporter son attention sur la petite dernière de la fratrie.

« Non rien de prévu, hormis aller manger un truc au Centre-Ville. Tu m’accompagne ? Je t’invite. »

Une question sans vraiment l’être. Si elle était venue jusque-là, c’était par envie de passer du temps en sa compagnie. Alors bien sûr, ça passait par un bon repas, puisqu’il était déjà midi passé. Ils n’allaient pas rester à crever la dalle toute la fin de journée. Finissant par reprendre son chemin en compagnie de Selena, le frère et la soeur ne tardèrent pas à sortir de l’Université Magique, s’en éloignant simplement en marchant. Ce n’était pas très loin de tous les commerces, autant y aller à pieds et c’était l’occasion de discuter un peu. S’il avait été seul, Calvin aurait transplané, mais à deux, c’est bien plus agréable de se balader, surtout que le temps n’était pas mauvais pour une fois. Il ne faisait pas chaud, mais il ne tombait pas des trombes d’eau comme ils avaient dernièrement connu.

Avant de croiser sa soeur dans le couloir, le second enfant des Rogue comptait manger un truc vite fait. Ce qui était différent maintenant, sachant pertinemment où il allait trainer sa cadette. Il connaissait un petit restaurant Moldu. La nourriture n’y était pas bien onéreuse et à l’opposé les repas étaient plutôt copieux. En plus, ça tombait bien, il lui restait encore quelques Livres Sterling en sa possession. Comme ça l’emmerdait de se rendre à Gringotts, fallait bien les dépenser quelque part. Il ne fallait pas longtemps pour le décider et il connaissait parfaitement bien le chemin.

« Bientôt les examens pour toi aussi ? T’es prête ? »

C’était rare qu’il sorte en compagnie de sa soeur et ça se faisait ressentir sur les sujets de conversation assez bancales et rares. D’habitude, lorsque Selena était là, il y avait aussi Edwin, c’était donc plus simple. Mais seul en compagnie de sa cadette, c’est que Calvin ne savait pas trop de quoi parler. En plus, son esprit avait tendance à se barrer dans tous les sens avec toutes les grandes nouvelles du début d’année.

« J’aimerais bien voir le petit Stan, pas toi ? »

Il y avait pensé. Lui-même ayant récemment mis une demoiselle enceinte, il avait cogité durant un certain temps. C’est vrai qu’il avait été blessé de savoir que son jumeau lui avait caché l’existence du petit, mais il ne lui en voulait plus à présent. Même que Calvin commençait à se dire que Edwin était vraiment un mec génial pour s’être ainsi sacrifié, afin que Laverne puisse encore bénéficier de cours. A sa place ? Le second né du duo en aurait été incapable. C’est ce qui l’avait pousser à ouvrir les yeux sur sa propre situation. Il ne pouvait pas rester en retrait de la grossesse de Jezabel. C’était son gamin qui grandissait là-dedans et il ne voulait pas prendre le risque de ne pas pouvoir s’en occuper.

Le restaurant se trouvait devant eux à présent et Calvin ouvrit la porte, laissant sa soeur entrer avant de lui emboiter le pas. Une serveuse arriva aussitôt pour les placer et c’est dans le fond, le long d’une fenêtre, qu’une table leur fut dégotée. Déposant son sac à dos sur la chaise à ses côtés, son blouson trouva refuge sur le dossier, avant de s’installer et de saisir la carte que lui tendait la jeune Moldue.

« Tu veux un apéritif ? »
by NYXBANANA


I am an intelligent drunk because an intelligent drunk carries his liquor with him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selena Rogue
Surveillante à Poudlard
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 361
Célébrité sur l'avatar : Ksenia Solo
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Avr - 13:58

Some times our saints are sinners

This is the story of a man, who conquered life drink in hand ship unmanned. Marked by genius, channelled good, by some a bit misunderstood. They'd been wrong many times before.- Paroles de Saint James, Avenged Sevenfold -
Calvin & Selena

Jusqu’à présent, tout c’était plutôt bien passé. Selena était sortie à l’heure de son cours et elle était même parvenue à rejoindre son frère avant qu’il ne quitte l’Université Magique. C’était au niveau du reste que ça deviendrait sûrement plus compliqué, mais elle avisera, tant pis. Calvin s’était arrêté pour l’attendre, le temps qu’elle ne parvienne enfin à le rejoindre. Il semblait étonné qu’elle n’ait plus cours non plus. Contrairement à lui, Selena était dans sa première année, c’est vrai qu’elle avait ainsi moins de chance d’avoir une journée de libre. Mais cette fois-ci, c’était tombé, uniquement par la faute d’un Professeur absent et elle n’allait pas s’en plaindre. Même si elle aime le cursus qu’elle suit, tout comme elle aime étudier, parfois un peu de repos n’est pas négligeable et là, c’était même crucial, puisqu’elle n’avait aucun autre moyen de pouvoir tomber sur Calvin. Elle voulait lui parler à lui-seul et c’était le meilleur moment pour y parvenir.

« Un de mes Professeurs est absent, ce qui me laisse l’après-midi de libre, comme toi. »

Selena espérait que son grand-frère n’ait rien de prévu, sinon ce serait un coup d’épée dans l’eau. Heureusement, il la rassura en lui annonçant que pour le moment, seul le besoin de se nourrir était dans ses prévisions, l’invitant même à se joindre à lui. L’unique fille des Rogue n’était pas mécontente de cette invitation, c’est qu’elle commençait aussi à avoir également faim aussi. D’un simple signe de tête, elle accepta de l’accompagner pour manger un bout dans le centre de Londres, quittante ainsi également l’Université des Sorciers. Le temps était maussade, mais ils avaient connu pire dernièrement. Entre la neige qui leur avait semblé ne pas vouloir s’arrêter, puis le vent et la pluie, avoir seulement de la grisaille et du froid, n’était pas si désagréable que ça. La situation lui était pourtant bizarre. Lorsqu’elle se promène avec son frère, c’est généralement de Edwin qu’il s’agit. Selena aime également Calvin, tout autant que son faux-jumeau, mais l’ambiance a toujours été électrique entre le frère et la soeur. Il s’est souvent montré exaspérant, aimant particulièrement la faire sortir de ses gonds. L’adolescence n’avait pas épargné Selena et tout comme bien des jeunes filles, elle était passée par des périodes difficiles. Les brimades de son frère étaient donc souvent mal prises. Mais ce qui change à présent, c’est qu’ils ont grandi tous les deux. A présent adultes, ils parviennent mieux à s’entendre et Selena prend un peu moins à coeur, les bêtises du musicien. Puis si elle devait être courroucée à chaque remarque déplacée de son aîné, elle ne s’en sortirait plus, surtout qu’elle côtoie le même emmerdeur avec une dizaine d’années de plus…. La promenade était bien calme et silencieuse, jusqu’à ce que Calvin prenne la parole, de façon maladroite.

« D’ici quelques semaines, ça commence et je ne pense pas être prête. Mais aujourd’hui, avec tout ce qu’il s’est passé dernièrement, je n’ai pas la tête à me mettre dans mes révisions. Je me demande comment tu fais pour être aussi zen à l’approche des examens. Je ne t’ai jamais vu stresser, pas même pour tes ASPIC. C’est quoi ton secret ? »

Et Edwin était de la même trempe que Calvin en plus de ça. Selena aurait aimée être comme eux sur ce point. Elle, elle se met toujours la barrière tellement haute, qu’elle finit par ne plus être en mesure de la rattraper. La pression, elle n’a besoin de personne pour se la mettre à l’approche des examens. Elle s’imagine toujours qu’elle n’a pas assez révisé et qu’elle va tout rater. Mais jusqu’à maintenant, la cadette des jumeaux Rogue n’avait pas à se plaindre. Rien que pour les BUSE et les ASPIC, ses résultats avaient été bien plus que ce qu’elle aurait espéré obtenir. Mais dans un tout autre registre, son frère décida de parler du petit Stan, le fils de Edwin. Ils l’avaient appris tous les deux en même temps, lorsque l’aîné devait l’aider pour un cours avec lequel, elle avait beaucoup de mal. Cette nouvelle l’avait travaillé, c’est vrai et elle aussi, commençait à ressentir l’envie de connaitre son neveu.

« Oui, moi aussi. Je n’imaginais pas que Edwin était père. Comme toi, j’avais su qu’il avait mis Laverne enceinte, mais après sa chute et sa disparition, je m’étais laissée avoir par la rumeur de la fausse-couche. Je ne pensais pas que papa aurait gardé un tel secret. Je n’aimerais pas être à sa place quand maman va l’apprendre et qu’elle lui tombera dessus. »

Tous les deux devant le restaurant, Selena entra lorsque Calvin lui ouvrit la porte. Ils n’attendirent pas longtemps avant qu’une serveuse Moldue vienne s’occuper d’eux, en les conduisant à une table, dans le fond de la salle. C’était près de la fenêtre, une place assez agréable. La soeur imita le frère en enlevant son sac en bandoulière pour le déposer à ses côtés et en se délestant de sa veste, ainsi que de son écharpe. Son regard azure se promenait sur la carte des apéritifs. Elle n’y connaissait pas grand chose à l’alcool des Moldus, mais elle faisait confiance à son frère pour l’initier. C’était même bien partie.

« Oui, mais juste un seul, que me conseille-tu ?… Tu t’es fait à l’idée de bientôt être père ? Tu préférerais quoi ? Fille ou garçon ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Calvin Rogue
Etudiant en Magie Avancée
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1618
Célébrité sur l'avatar : Brian Haner Jr (Synyster Gates)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Avr - 14:47



some times our saints are sinners
feat. Selena & Calvin
Les cours supprimés par l’absence d’un Professeur, c’était le genre de choses qui n’arrivaient jamais à Poudlard. Albus Dumbledore est un homme très intelligent et pouvait remplacer n’importe qui au pied levé. Tout comme, il pouvait envoyer l’un de ses meilleurs Professeurs pour une autre matière, s’il était disponible. Ce n’était donc pas rare que les élèves aient de fausses joies en apprenant l’absence de l’un de leurs enseignants, mais en se rendant compte que le cours aurait tout de même lieu. A l’Université Magique, bien que le niveau soit plutôt élevé, ils s’en moquent un peu. Si un Professeur est absent, tant pis, le cours n’aura pas lieu. Mais ce n’était pas fait pour déranger Calvin, qui ne serait pas seul pour l’après-midi. Même si parfois, il apprécie la solitude - surtout depuis qu’il a besoin de beaucoup réfléchir concernant ce qu’il va faire une fois que son bébé sera né -, il était content que sa soeur ait franchi le cap pour le rejoindre. Entre eux, l’ambiance n’a jamais vraiment été au beau fixe et il n’a jamais vraiment tenté d’arranger les choses. Ce n’était donc pas lui qui aurait fait le premier pas, mais il n’allait pas envoyer promener sa petite-soeur qui devait redoubler d’efforts pour se rapprocher de lui.

Selena avait accepté son invitation et la conversation ne se mit réellement en place, qu’une fois l’Université derrière eux. Un sourire avait étiré les lèvres de Calvin en entendant ce que sa cadette était en train de lui révéler. Ce n’est pas faux de dire qu’il n’a jamais stressé pour les examens, mais pourtant, il s’est déjà mis la pression. Avant son premier concert par exemple, il craignait de foirer ses notes, d’oublier l’air d’une musique ou de ne pas être synchro avec les autres. Tout comme, il s’était même mis à redouter qu’une corde ne cède en plein sur scène, c’est pourquoi, il avait toujours plusieurs guitares de rechange au cas où. Et c’était encore vrai maintenant. Avant chaque concert, il avait une boule à l’estomac. Certes, elle s’estompait dés les premières notes, dés les cries de joie des fans, mais elle était bien présente quelques instants avant de monter les marches.

« Mon secret, c’est que je m’en fous. Lorsque je stresse, c’est quand je m’apprête à faire quelque chose qui me plait et que j’ai peur de me planter. Je vais te faire une confidence : je n’en ai jamais rien eu à faire des études. Si j’ai réussi mes BUSE et mes ASPIC haut la main, et si je suis parvenu à entrer en Magie Avancée en réussissant dans les premiers lors des tests de recrutement, c’était uniquement pour faire plaisir à nos parents et particulièrement à notre père. Je savais qu’il n’y avait qu’en étant dans les meilleurs élèves, qu’il me porterait un peu d’attention … Le vrai coup de stress en revanche, je l’ai avant chaque montée sur scène, quand je commence à entendre les fans qui nous réclament et que le couloir arrive à son terme. Là, je sens cette boule qui grimpe et cette impression de perdre tous mes moyens, au point d’être persuadé de ne plus savoir jouer de la guitare. Ce n’est que lors des premières notes que tout s’envole. »

Il venait de parler à coeur ouvert, se confiant ainsi à sa petite soeur. Calvin n’était pas stupide, il s’était bien rendu compte que Selena tentait de se rapprocher de lui. Et loin de lui l’envie de l’envoyer balader. Du temps où il vivait encore au manoir de ses parents, sans doute se serait-il moqué d’elle, mais visiblement, de l’eau avait coulé sous les ponts. Comme quoi, même si on peut lui reprocher d’être immature, Calvin se contente de taquiner sa soeur à la moindre occasion, mais il n’y a plus aucune animosité entre eux.

Peu-à-peu, au rythme de leurs pas, la conversation tournait vers le petit neveu. C’est vrai que cet enfant était de la famille après tout. C’était quand même une petite partie de Edwin, ce n’était donc pas rien et Calvin serait incapable de faire comme si de rien n’était. Il avait envie de le rencontrer et Selena semblait partager son avis. D’ailleurs, ce qu’elle ajouta tira un nouveau sourire à son frère, après un ricanement moqueur.

« Tu crois qu’il va falloir qu’on l’héberge parce qu’elle l’aura viré de leur chambre à coucher ? »

La situation prêtait à rire, après tout, pour une fois que c’était pas les enfants qui allaient se faire engueuler. Quoique, si vraiment son père venait sonner à l’appartement, ayant été foutu dehors, Calvin rigolerait moins. Severus a beau être un mur froid, il n’en reste pas moins son père et ça le ferait chier de le savoir avec des problèmes sur le dos. Dans un cas comme ça, bien entendu, le fils l’inviterait à loger chez lui et il tenterait par tous les moyens à arranger les choses. Mais il continuait à espérer que la situation ne se complique pas à ce point.

Une fois dans le restaurant, les choses sérieusement pouvaient commencer. Bien installé avec sa carte en main, le choix de Calvin concernant l’apéritif était déjà fait. Il regardait à présent les plats du jour, quand sa soeur lui demanda qu’est-ce qu’il pouvait bien lui conseiller pour alcool.

« Comme moi, un Pimm’s. Tu vas adorer. »

Il était loin de se douter que sa frangine avait une idée derrière la tête en venant jusqu’ici pour passer du temps avec lui.
by NYXBANANA


I am an intelligent drunk because an intelligent drunk carries his liquor with him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selena Rogue
Surveillante à Poudlard
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 361
Célébrité sur l'avatar : Ksenia Solo
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Avr - 14:13

Some times our saints are sinners

This is the story of a man, who conquered life drink in hand ship unmanned. Marked by genius, channelled good, by some a bit misunderstood. They'd been wrong many times before.- Paroles de Saint James, Avenged Sevenfold -
Calvin & Selena

Les chiens ne font pas des chats. Cette citation n'a jamais été si vraie que dans la famille Rogue. Aucun des trois enfants n'était à l'aise lorsqu'il était question de sentiment. Sur ce point, ils avaient malheureusement tous hérité de leur père. Cet homme aux allures de Sorcier glacial ne leur avait pas transmis que son côté gauche pour tout ce qui touche à l’affectif, il leur avait également fait don de son hideux caractère. Et bien que tous trois, tentaient à se soigner, lorsqu’ils devaient passer un peu de temps ensemble, ça donnait une situation étrange, comme s’ils n’étaient absolument pas de la même famille. Les mots ne venaient pas facilement, encore moins quand il s’agissait de gentillesse et les gestes affectifs étaient quasiment inexistants. Selena sentait toujours ce mal aise et si ça ne la dérangeait pas d’être froide avec le restant du commun des mortels, elle s’en voulait parfois tellement de l’être également avec ses frères.

Cette fois, c’était elle qui s’était décidée à faire le premier pas envers le plus terrible de ses deux aînés. C’est simple, il y avait trois enfants dans la famille Rogue et trois caractères différents. Edwin, dans ses façons de réagir, se rapprochait beaucoup plus de leur mère. Selena était un subtile mélange et de son père et de sa mère. Mais Calvin, nom d’un troll, son hideux caractère lui venait tout droit de Severus. Il n’y avait aucune négociation possible à ce sujet. Engager une conversation avec lui, c’était souvent parsemé de longs silences pourtant éloquents. Sauf que sa petite-soeur était pire qu’une teigne téméraire, décidée à ne pas le lâcher.

Mais si elle n’avait plus cours, elle n’était pas contre aller grignoter un morceau, à présent que son frère lui proposait. Après une longue matinée ennuyeuse, il faut recharger les batteries et son estomac, bien moins hargneux que celui de Calvin visiblement, se rappelait quand même à son souvenir, réclamant ce qu’elle lui devait. Et Selena faisait un grand effort niveau discussion, parce que si elle se mettait à répondre par un ou deux mots seulement, la conversation ne pourrait pas vraiment s’engager.

Sortir de l’Université Magique leur avait donné l’occasion de parler sans risquer d’être entendu par les autres étudiants. C’était avec cet objectif, qu’elle l’avait suivi jusqu’à se retrouver enfin dans la rue. Pourtant, en marchant à ses côtés, Selena se rendait compte qu’il était plus difficile d’entrer dans le vif du sujet, qu’elle ne l’espérait. Si ce n’était qu’elle, elle l’engueulerait en lui disant qu’il déconne à picoler comme un pilier de bar et que s’il ne se bouge pas un minimum le cul, il va se le faire botter par leur père, parce qu’elle finira par l’avertir. Mais si elle l’attaquait de cette façon, c’était un coup à ce qu’il se braque et la lâche en plein Londres, toute seule, comme une imbécile. Elle aura ainsi tout gagné. Pour se sortir cette très mauvaise idée de la tête, elle secoua légèrement cette dernière, bien ravie que son frère reprenne la parole, même si c’était pour parler des examens. Non, elle n’était pas prête du tout, comme à chaque fois, elle se sentait à côté de la plaque. Mais le secret du calme de Calvin l’étonnait, plus qu’elle ne l’aurait pensé.

« Je vois. Les études ne sont vraiment pas ton truc. Tu les as vraiment reprises pour faire plaisir à maman ? Et tu as choisi la Magie Avancée parce que tu sais que c’est ce qui passionne papa, pas vrai ? Tu sais que c’est un moyen pour passer du temps avec lui ? Je suis certaine qu’il meurt d’envie que tu lui montre tes manuels et que tu le sollicite pour qu’il te montre certains des sortilèges de sa propre cuvée. »

Selena avait toujours envié la zenattitude de ses frères. Mais chez qui diable avaient-ils attrapé ce gène ? Elle, ce n’était pas son cas, loin de là, elle était persuadée qu’ils tenaient ça de l’un des parents. Mais elle était bien surprise qu’en fait, ils n’en aient rien à faire de réussir ou non leurs études, apprenant que le coup de stress, ils l’avaient bien, mais dans un tout autre contexte.

Il était plus qu’appréciable de dévier sur un autre sujet. Un sujet d’actualité concernant leur famille. Le fils de Edwin, c’était une grande nouvelle. Selena avait bien fait de s’assoir ce soir-là. Ses frères ne l’avaient pas ménagé. D’abord Calvin qui lui annonçait avoir mis une mineur enceinte et Edwin qui enchainait en révélant être papa depuis bientôt cinq ans. Par chance, la dernière des enfants d’Alicia et Severus était en parfaite santé, ce qui lui avait évité de tomber de sa chaise ou que son coeur ne lâche d’un coup. Elle avait juste eu cet air totalement béat sur la figure, comme si elle débarquait d’une autre planète. Mais après quelques heures, la pilule avait fini par passer. Heures, voir même jours, il était moins difficile d’en parler. Pour le moment, les enfants avaient une longueur d’avance sur leur mère. Peut-être qu’une réunion de famille aura bientôt lieu et Calvin s’en amusait. Un fin sourire sur les lèvres, Selena espérait tout de même qu’Alicia n’en vienne pas à mettre leur père dehors.

« Il a sûrement eu une bonne raison pour agir de la sorte. Mais maman risque surtout de prendre ça pour une trahison. A sa place, je le penserais aussi et après un bon coup de colère, elle le comprendra probablement. Par contre, Edwin risque aussi de se faire souffler dans les bronches pour ne rien avoir dit non plus… Enfin, ce gamin est une partie de notre frère, j’ai tout autant envie que toi de le voir. On sait un peu prêt dans quelle école il va et qui est sa mère. Si on reste à distance et que Laverne ne nous voit pas, Edwin n’en saura rien. Officiellement, on ne l’aura pas vu… Et à deux, on aura moins l’air de psychopathes qui essayent d’enlever un enfant, que tout seul. »

Selena est certainement la plus calme et posée des trois enfants du couple Rogue, mais ce n’est pas pour autant qu’elle n’a pas parfois des idées périlleuses. Et puis c’est une fille, les filles sont curieuses, ce n’est pas de sa faute. La conversation s’était brutalement arrêtée en entrant dans le restaurant, le temps que la serveuse ne les guide jusqu’à une table tranquille, près de la fenêtre. La Médicomage en formation regardait la carte sans vraiment percuter sur tout ce qu’il y avait. Elle n’y connaissait déjà pas grand chose en alcool Sorcier alors Moldu. Pour elle, tout ces noms de cocktails et d’apéritifs, c’était du Chinois. Ce n’est pas pour rien qu’elle demanda conseil à son frère, mais elle nota bien que ce sale gosse s’entêtait à ne pas répondre à la seconde partie de sa question. La serveuse était déjà revenue et Selena ne quittait pas son frangin du regard. Elle ne le lâcherait pas aussi vite.

« Un Pimm’s pour moi, il a dit que je vais adorer. Vaut mieux pour lui que ce soit vrai. »

Elle laissa Calvin passer également commande et s’assura ensuite que la serveuse était repartie.

« Ne fais pas la sourde oreille Cal, ça ne marche pas avec moi. Fille ou garçon ? Tu préfère quoi toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Calvin Rogue
Etudiant en Magie Avancée
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1618
Célébrité sur l'avatar : Brian Haner Jr (Synyster Gates)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Avr - 18:10



some times our saints are sinners
feat. Selena & Calvin
Il y avait toujours eu un fossé entre les enfants Rogue et plus précisément entre Selena et Calvin. Le plus âgé des deux supportait toujours mal la distance que mettait Severus entre eux et également, il jalousait le fait que son père soit plus proche de sa soeur que de lui. Mais avec le temps et bien, la vie fait son oeuvre. Les enfants grandissent, volent de leurs propres ailes et finissent par ne plus rien attendre de leurs parents. ‘Fin, Calvin commençait peu-à-peu à prendre exemple sur Edwin, qui prenait largement ses distances en cette nouvelle année. C’était une façon comme une autre de ne plus voir ce rejet permanent et puis, comme le dit le dicton : « loin des yeux, loin du coeur ». Cette petite phrase n’est pas totalement dénuée de sens et Calvin l’a très bien compris.

La preuve en est que suite à la prise sur le fait, d’Edwin en train de piquer des vivres, Alicia avait proposé que les garçons viennent de temps en temps, manger avec elle. Mais si l’aîné des jumeaux avaient bien transmis l’information à son cadet, ce dernier n’en avait rien fait. Il ne s’était pas une seule fois rendu au Manoir de ses parents depuis la fin des vacances de fin d’année. La raison était simple : couper le cordon. Un peu à l’instar d’un pansement que l’on enlève rapidement pour souffrir moins longtemps, il s’éloignait brutalement pour ne pas avoir à trop souffrir sur la longueur. Sauf qu’il n’avait pas coupé le contact avec sa petite-soeur, parce qu’étrangement, Selena ne l’avait pas enfoncé lorsqu’il avait révélé que Jezabel était enceinte de lui. Elle semblait avoir été surprise naturellement, mais restait ouverte pour l’aider. Autant dire qu’il ne s’était jamais senti aussi proche de sa soeur, que depuis qu’il s’éloignait de ses parents. Peut-être était-ce un mal pour un bien finalement ? Parce qu’il ne faut pas se leurrer, c’était un choix difficile, qui faisait mal, mais la douleur ne pouvait qu’aller en diminuant avec le temps.

La conversation s’était engagée sur les examens qui approchaient. La fin d’année se faisait de plus en plus proche, bien que seulement au mois de Janvier. Mais beaucoup commençaient déjà leurs révisions. Calvin avait plus de chance quelque part. Lui, son cursus était surtout basé sur la pratique, plus que sur la théorie. Et niveau pratique, il n’avait aucun soucis. Ayant recourt à des duels illégaux pour se faire un peu d’argents dans les bas-fonds de la société magique, il commençait à avoir plus d’expérience que les autres étudiants de la même année. Ce n’était pas fait pour lui déplaire et puis, faut bien trouver à joindre les deux bouts. Ce n’est pas avec cette stupide bourse d’études - qui représente une broutille - qu’il va pouvoir être en mesure d’élever un enfant. L’été arrivera vite, il en est conscient. Plus tôt, il commence à épargner et moins il aura de galère le moment venu. Toutefois, il avait fait part de son « secret » - qui n’en était pas vraiment un finalement - à sa soeur, qui tenta de rebondir là-dessus pour essayer de convaincre Calvin de se rapprocher une nouvelle fois de leur père.

« Je sais ce que tu essaye de faire. Ne te fatigue pas, ça ne fonctionnera pas. J’en ai assez de sortir constamment les rames. Je serais bientôt père à mon tour et je n’ai pas envie de tout foirer pour de mauvaises raisons. »

Il ne coupait pas définitivement les ponts, il prenait juste ses distances. Ses parents resteront ses parents, quoiqu’il arrive, mais il ne cherchera plus à tendre des perches. Cela dit, si jamais ils venaient d’eux-mêmes le voir, il ne leur fermerait pas la porte dans le nez, c’est certain. Il était à présent question du petit garçon de leur frère. C’est vrai que Calvin avait eu l’impression de se prendre une pelle en pleine gueule quand il l’a appris, mais il n’était pas rancunier sur ce point-là.

« Tu sais, Edwin est un grand garçon. Il a dépassé l’âge de se faire engueuler. S’il accepte de se prendre un savon, tant pis pour lui. Mais à un moment, se faire engueuler et ne jamais avoir le bon côté de la vie de famille, ça va cinq minutes. Moi j’ai fais un trait sur tout ça. »

Son idée de zieuter non loin de l’école n’était pas mauvaise du tout. En fait, Calvin n’y avait même pas pensé, il s’imaginait qu’à un moment ou à un autre, Edwin lui présenterait le petit. Mais c’est vrai qu’en tant que gros curieux, il mourrait d’envie de voir comment était ce petit bonhomme, même de loin.

« Ils quittent à quelle heure les gamins de maternel ? »

Son sourire en disait également long, il était tout à fait partant et comme Selena venait de le souligner, à deux, ils passeraient pour des gens qui se promènent et non des psychopathes qui cherchent à embarquer un gamin.

Une fois dans le restaurant, la conversation s’était momentanément interrompue. Carte dans les mains, Calvin savait très bien ce qu’il allait prendre. Il connaissait un peu près tout, surtout au niveau des boissons alcoolisées. D’ailleurs, sa petite-soeur semblait si perdue qu’elle lui demanda même conseil, mais qu’il omit volontaire de ne pas lui répondre pour la suite. La serveuse revint prendre leurs commandes et les Pimm’s étaient évidemment ce qui les mettraient sur la même longueur d’ondes.

« Dire que le principal, c’est que le bébé soit en bonne santé, c’est de la fausse modestie. On a toujours une préférence. Moi, je préférais avoir un garçon, mais si c’est une fille, je la jetterais pas non plus. »
by NYXBANANA


I am an intelligent drunk because an intelligent drunk carries his liquor with him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selena Rogue
Surveillante à Poudlard
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 361
Célébrité sur l'avatar : Ksenia Solo
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 16 Avr - 11:14

Some times our saints are sinners

This is the story of a man, who conquered life drink in hand ship unmanned. Marked by genius, channelled good, by some a bit misunderstood. They'd been wrong many times before.- Paroles de Saint James, Avenged Sevenfold -
Calvin & Selena

Depuis quasiment toujours, le sentiment étrange de jalousie planait sur la famille Rogue. Très jeune déjà, Selena l’avait sentie, en étant la principale victime. C’était toujours à son égard du faite que Severus se montrait moins dur avec l’unique fille de la fratrie. De ce côté-là, il était un peu gauche, ne sachant pas vraiment comment réussir à faire comprendre qu’il ne faisait pas de différence, mais que Selena était bien plus sage que ses frères. Alicia a toujours été plus douée pour tout ça. La petite dernière de la famille faisait souvent les frais des mauvaises blagues de ses aînés et c’est souvent que Severus était obligé d’intervenir en sa faveur. Ce qui n’arrangeait en rien la jalousie de Calvin.

Elle ne savait jamais vraiment comment traduire ce manque de brutalité verbale à son égard. Si bien qu’à son humble avis, Selena s’imaginait que c’était certainement à cause de la différence de sexe. Depuis toujours, dans toutes les familles, les filles sont plus serrées côté sorties et petits-amis que les garçons, alors qu’à l’inverse, les parents sont moins durs en cas d’erreur. Il y a aussi le fait que les pères ont toujours plus tendance à ne pas vouloir laisser leurs filles grandir, sûrement de peur qu’un autre homme vienne voler leur place privilégié dans le coeur de leur descendante. C’était la seule et unique raison pour Selena qui, jamais, n’irait dire ou même penser que son père l’aime plus que les jumeaux. Elle est sûre et certaine que ne ce n’est pas le cas. Mais Calvin a toujours semblé le croire lui. C’était en partie ce qui avait conduit frères et soeur à ne jamais se rapprocher jusque là. Edwin était probablement le moins difficile, mais Selena se doutait qu’il n’en pensait pas moins que l’autre garçon de la fratrie. C’est juste qu’ils n’ont jamais eu la même façon de faire, ni d’exprimer ce qu’ils ressentaient. Edwin garde tout pour lui, qui a souffrir dans son coin. Calvin pète un câble et se montre plus brutal dans ses propos.

A l’instar de sa mère, la cadette tentait de rapprocher ses frères de son père. Chose toute nouvelle, qu’elle n’aurait jamais faite lorsqu’ils vivaient tous au manoir. Mais elle en avait assez d’être au centre d’une mésentente qui ne devrait même pas avoir lieu. Comme un coup d’épée dans l’eau, son frère n’était pas dupe.

« Le temps passe pour tout le monde. Un père, on en a qu’un seul. Ce n’est pas quand il sera mort que tu devras regretter de ne pas lui avoir laisser une chance. »

Peut-être s’était-elle emportée un peu vite, mais elle estimait ne pas avoir tord et que Calvin était bien trop têtu pour se rendre compte de ça, sans que personne ne lui balance brut de décoffrage dans les dents. Ok, c’était peut-être un peu trop brutal, mais au moins maintenant il ne pourrait plus faire la politique de l’Autruche.

« T’es stupide Calvin. Comment tu peux croire qu’on va te laisser faire une croix sur la famille ? Attends un peu que les parents s’en rendent compte. Ils vont pas te lâcher. Tu te braque pour de mauvaises raisons. Et rappelle-toi que tu vas peut-être être père, mais eux vont être grands-parents. Tu ne vas quand même pas les priver de ce rôle. Ce serait bête, maman pourrait être contente à l'idée de biberonner et changer des couches. Et toi, ça te permettrait de pouvoir sortir avec tes amis de temps en temps. »

Il était tellement borné que Selena ne parvenait pas à ne pas se montrer cassante dans sa façon de lui parler. Même si elle savait dur comme fer, qu’elle aurait le retour. Calvin n’est pas le dernier pour envoyer sur les roses. Mais il n’était pas seulement question de lui, il s’agissait aussi de Edwin. Là, elle se demandait bien comment il allait réagir. C’est normal que leur mère ne soit pas contente de savoir qu’il ait caché un tel secret. Mais sa réaction à lui ? Se braquer comme Calvin ou laisser couler comme elle le ferait elle-même ? C’était difficile à dire, puisque Edwin peut être tout et son contraire.

« Je ne sais pas. Quatre heure ou quatre heure et demi ? »

Le restaurant pourrait apaiser la tension naissante et elle y comptait bien, craignant d’envenimer les choses. Son caractère est un gros problème, elle a du mal à se contrôler parfois et les mots sortent plus vite qu’il ne le faudrait. Ce n’est pas grave quand il s’agit de n’importe qui. Mais n’importe qui d’autre que la famille. Elle n’aime pas faire du mal à l’un de ces couillons de frères.

La serveuse repartit avec leur commande, Selena reprenait le fil de la conversation, espérant pouvoir obtenir quelques petits détails de plus sur les pensées de Calvin. Jusque là, elle n’avait pas trouvé le moyen de parler de l’alcool et ce n’était pas prêt d’arriver, elle venait de faire des siennes. Il fallait attendre que ça s’apaise un petit peu, même si son aîné ne semblait pas vraiment lui en vouloir, finissant par lui répondre.

« Tu as déjà des idées de prénoms ? J’imagine que tu n’as pas eu le temps d’en parler avec Jezabel mais que tu y pense déjà non ? »

Elle attrapa le verre qui venait d’arriver devant elle, ôtant les décorations qui ne devaient pas être pratiques pour boire. La couleur du liquide était cependant assez attrayante, la légère odeur qui s’en dégageait également. Mais avant de se désaltérer, Selena laissa une simple petite phrase lui échapper :

« Je suis certaine que tu seras un bon père. »

Et ce n’était pas dans ses habitudes de faire des compliments à Calvin. Il avait plutôt intérêt à en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Calvin Rogue
Etudiant en Magie Avancée
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1618
Célébrité sur l'avatar : Brian Haner Jr (Synyster Gates)
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 16 Avr - 14:23



some times our saints are sinners
feat. Selena & Calvin
Faut dire ce qui est, Selena avait frappé fort là où ça fait mal. En parlant de l’éventualité que Severus meurt, elle était parvenue à lui couper le sifflet. Si bien que Calvin ne savait pas quoi répondre à ça. On peut dire qu’elle s’était montrée poignante et avait marqué plus d’un point en touchant à ce sujet sensible. Sensible oui, évidemment ! L'Anarchiste ne montre pas grand chose, mais ce n’est pas pour autant qu’il ne ressent pas. Et il est le premier à reprocher la même chose à son père, sans pour autant se regarder dans une glace au préalable. Oui c’est vrai, Calvin peut être un sale con, mais il s’est toujours mentalement armé, en se disant que son père était l’un des plus grands Sorciers que le monde ait porté, et qu’il ne lui arriverait jamais rien de grave. Mais la vérité est toute autre. Bien qu’étant l’un des plus puissants Sorciers, il n’en est pas pour autant immortel et peut effectivement perdre la vie comme n’importe qui. C’était dur d’admettre que sa frangine n’avait pas tord et qu’il devrait peut-être revoir son envie de couper les ponts en lui laissant une autre chance. ‘Fin, il ne lui ferait pas ce plaisir que de lui dire qu’elle a raison. Il préféra se taire à ce sujet, mais cette peste reprenait aussitôt la parole.

« Toi, tu sous-estime un peu trop notre mère. Tu crois vraiment qu’elle est totalement sénile ? Elle ne se laissera pas avoir si facilement et ne me donnera pas l’occasion de pouvoir sortir avec des potes, en me gardant le petit. Non, non, je suis certain qu’elle voudra me donner une bonne leçon et me laissera me démerder. »

Calvin a toujours eu beaucoup de mal à se projeter dans l’avenir, faut dire ce qui est. Et là, à quelques mois de l’accouchement seulement, il n’arrive pas à imaginer ce bébé, ni même comment il va s’en occuper, ni rien. Pourtant, il tente d’y penser chaque jour, pratiquement même à chaque instant. C’est difficile de s’imaginer lui-même père, alors qu’il est pas foutu de s’occuper de sa propre personne correctement. Alors lui demander d’imaginer ses parents en papi et mamie c’est encore plus dur. Sa mère n’est pas un bourreau d’enfant, au contraire, elle a toujours été géniale avec eux. Une vraie maman poule qui ne savait pas en vouloir très longtemps à ses petits. Elle les a même trop souvent couvé, pour combler le vide quand leur père était absent. Calvin est conscient que sa mère serait géniale, mais à l’inverse, il reste son fils et il sait qu’elle redouble toujours d’idées pour leur donner de bonnes leçons. Oui, certainement qu’à un moment ou à un autre, si elle le voit au plus mal, elle se proposera. Mais il sait d’amblé que les premières semaines, après la reprise des cours pour Jezabel, elle va le laisser un peu se démerder, pour qu’il comprenne ce que c’est que de devenir parent. Il est persuadé qu’elle ne le loupera pas.

C’est bien pour cette raison qu’il n’était pas contre changer de sujet, en parlant du fils d'Edwin. Ainsi, Selena ne reviendra pas de sitôt sur son propre cas et lui fichera peut-être une paix royale là-dessus. Il ne fallait pas non plus rêver, c’était espérer pour pas grand chose. Pourtant, il comptait relancer cette conversation afin de noyer la précédente.

« Ca nous laissera le temps de faire quelques boutiques avant alors. »

Et voilà qu’il était même prêt à trainer dans les magasins tant qu’il pouvait éviter de parler de sa relation avec leurs parents. Mais une fois dans le restaurant, les apéritifs commandés étaient vite fait arrivés et il s’empressait d’en boire une longue gorgée, ne voulant pas tellement répondre à sa soeur concernant le prénom. Mais elle n’allait pas le lâcher, autant lui faire ce plaisir dont elle pourra encore se servir contre lui. Après tout, c’est un trait de famille comme un autre.

« On a pas vraiment eu le temps de parler de quoi que ce soit pour le moment. Si c’est une fille, je la laisserai choisir le prénom, mais pour un garçon, j’aimerais bien qu’il y ait un surnom. Tu sais, il y a souvent des gens qu’on appelle MJ pour Maynard Junior, JT pour John-Théodore, JP pour Jean-Pierre, tu vois ? Et peu de monde utilise le prénom en entier. Je ne suis pas encore parvenu à lui faire accepter, ni même à lui en parler, mais j’aimerais bien que le sien - si c’est un garçon - soit SJ … pour … Severus Junior. »

Oui il a un grain notre Calvin national. Il peste constamment contre son père, pour tout et n’importe quoi. L’accusant même de ne rien en avoir à foutre de sa tronche. Mais dans le fond, il l’aime son vieux grincheux de père. Il l’aime à tel point, qu’il serait content de pouvoir avoir un fils pour lui donner son prénom. C’était une révélation qu’il regrettait presque d’avoir fait, se disant que sa frangine allait vite fait rebondir dessus pour le casser. Le mieux qu’il pouvait faire, était donc de boire en attendant les attaques verbales. Virant aussi la petite touche déco’ du bord de son verre, il sirota tranquillement son apéritif, s’étonnant même des paroles de sa soeur. Ayant la bouche pleine, la pauvre Selena avait bien failli se faire arroser sous la surprise d’un tel compliment.

« Wouah … Tu me fais un compliment là ? T’es malade ? Tu t’es cognée la tête ce matin ? »

Humour quand tu nous tiens ! Son sourire trahissait bien sûr le fait qu’il soit agréablement touché par ce qu’elle lui avait dit.
by NYXBANANA


I am an intelligent drunk because an intelligent drunk carries his liquor with him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selena Rogue
Surveillante à Poudlard
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 361
Célébrité sur l'avatar : Ksenia Solo
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Avr - 8:56

Some times our saints are sinners

This is the story of a man, who conquered life drink in hand ship unmanned. Marked by genius, channelled good, by some a bit misunderstood. They'd been wrong many times before.- Paroles de Saint James, Avenged Sevenfold -
Calvin & Selena

En parlant de l’éventualité que leur père pouvait mourir, parce qu’il faut rester lucide personne n’est immortel, même si l’espérance de vie des Sorciers est bien plus long que celui des Moldus. En prenant ce sujet de conversation, Selena savait qu’elle avait faite mouche. Son frère n’a pas été conçu dans la pierre et même s’il a beaucoup de raisons d’être en colère contre le chef de famille, cet homme reste tout de même son père. Voilà pourquoi elle ne revenait pas sur le sujet en voyant que Calvin semblait avoir été touché et cherchait du mieux qu’il pouvait à dissimuler ses sentiments. Ils ont bon être les enfants de Severus Rogue, pour cacher ce qu’ils ressentent, ils ne lui arrivent pas à la cheville. Parfois des regards ou des mimiques trahissent ce qu’il se passe à l’intérieur. Leurs dires sont également souvent tout l’inverse de leurs pensées. Et à force de côtoyer ses frères, Selena commençait à savoir lire en eux, bien plus que n’importe qui d’autre. Ce qui n’était pas sans la gratifier. Mais voyant que Calvin semblait vouloir prendre ses distances avec leurs parents, le coeur de la petite gothique n’étant pas de glace, contrairement à ce que pourraient dire ses anciens camarades de classe, elle préféra tourner la conversation vers les avantages qu’il aurait à garder un lien.

« Tu vois Calvin, là tu te trompe. Maman n’est pas stupide, elle n’est pas née de la dernière pluie, mais elle a été mère tu sais. Comment veux-tu qu’elle ne finisse pas par craquer devant la bouille d’un tout petit nourrisson ? Elle ne pourra pas s’empêcher de se rappeler comment tu étais au même âge et s’amusera même à trouver tous les points communs, qu’ils soient physiques ou mentaux. Tu ne trouveras jamais meilleure nounou que notre mère. »

Et dans son fort intérieur, Selena était persuadée qu’il en serait de même avec le petit de Edwin. Tout en marchant, c’était d’ailleurs le nouveau sujet de conversation envers frère et soeur. Réagissant comme deux gamins qui avaient hâte de découvrir leurs cadeaux de Noël, Selena et Calvin étaient sur la même longueur d’ondes pour une fois. Leur plan était tout ficelé. Tout d’abord le restaurant, ensuite les boutiques et pour terminer, une mission espionnage vers l’école avec l’espoir de pouvoir apercevoir Mini-Edwin.

« Tu pense qu’il va bientôt nous le présenter officiellement ? On lui a fait comprendre qu’on avait rien contre son petit quand même. »

Le restaurant était le lieu qui allait pouvoir combler leurs estomacs d’affamés. C’est que même si Selena s’est souvent moquée de son goinfre de frère, cette fois-ci, elle n’était pas contre manger un morceau. Son dernier repas remontait à la veille au soir, le matin ayant été en retard, elle s’était contentée d’un café-crème en chemin. Intriguée voir même curieuse, le temps que leurs consommations arrivent, la petite soeur cherchait à en savoir plus sur la relation entre Calvin et Jezabel. Elle n’est pas pour les couples séparés quand il y a des enfants. Elle-même l’aurait sûrement très mal vécue. Elle espérait que petit-à-petit, son aîné s’attache à la petite rouquine qui portait son enfant. Mais avant tout, la future Médicomage cherchait également à avoir des détails sur son neveu à naître. Elle venait d’être profondément choquée par les révélations de son frère.

« Calvin, tu es un énigme à toi tout seul. Tu ferais un très bon cas d’école. Tu veux donner le prénom de notre père à ton enfant, alors que tu lui en veux pour énormément de choses. Tu sais que…en appelant ton bébé S.J pour Severus Junior, tu vas plus le perdre qu’autre chose. A moins que c’est ce que tu veuille, qu’il finisse par se faire des noeuds au cerveau en cherchant à comprendre ton raisonnement ? »

Ce n’était que de l’humour et du début à la fin de ses paroles, la jeune Sorcière Occlumens avait affiché un large sourire. Même si parfois, elle se demandait si Calvin ne se perdait pas tout seul dans ses sentiments et ressentiments. Selena n’avait jamais eu ce genre de problèmes. Sa relation avec son père n’était pas aussi conflictuelle que celles de ses frères et ça l’embêtait quelque part. Elle ne voulait pas se prendre le bec constamment avec Severus, mais elle aurait parfois aimé qu’il agisse avec Calvin et Edwin, comme il le faisait avec elle. Sans doute que les deux grands-frères n’avaient pas totalement tords lorsqu’il la pointait du doigt en disant qu’elle était la préférée. De leur mère, certainement pas. Alicia n’a jamais faite aucune différence entre ses fils et sa fille. Mais Severus semblait avoir plus de mal. Selena en venait même parfois à se faire distante avec lui afin de ne pas perdre ses frères. Certainement stupide comme façon de raisonner, mais Calvin et Edwin sont plus importants à ses yeux que ce qu’elle s’était imaginée. En tout cas, elle s’était permise de lui dire le fond réel de sa pensée, en lui dévoilant qu’elle était persuadée qu’il serait un bon père. Ce n’était pas tous les jours qu’elle faisait des compliments, il fallait en profiter.

« Je suis certaine que tu feras tout pour que jamais il n’y ait les mêmes conflits entre ton enfant et toi, qu’il y a entre notre père et nous. Et puis, tu ne seras pas seul. Même quand Jezabel aura repris les études, Edwin et moi ne te laisserons pas tomber. Alors, je t’arrête tout de suite, il n’y a pas écris super nanny quelque part dans mon dos. Je n’ai aucun atome crochu avec les gosses, ne me le colle pas tous les soirs dans les pattes. »

La serveuse revenait pour prendre la suite de leur commande et Selena s’entêtait à terminer son verre. Elle, qui voulait parler justement d’alcool avec son frère, allait finir totalement bourrée à ce rythme là, parce que c’était quand même sacrément bon ce petit truc.

« Me demandez pas à moi, je prend tout comme lui. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Calvin Rogue
Etudiant en Magie Avancée
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1618
Célébrité sur l'avatar : Brian Haner Jr (Synyster Gates)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Avr - 9:36



some times our saints are sinners
feat. Selena & Calvin
Selena avait cette vision des choses typiquement féminine sans doute que ses frères ne possédaient pas. Calvin n’avait pas vu la situation sous cet angle. Il imaginait surtout que sa mère voudrait lui donner une bonne leçon, mais quelque part sa soeur n’avait pas totalement tord. Au départ, Alicia tenterait sûrement de lui faire comprendre toute la difficulté d’être parent, mais ne le laisserait pas dans sa merde. Mais l’aîné des deux Anarchistes ne faisait que sourire. Un sourire ressemblant plus à un rictus en coin qu’autre chose, alors qu’en marchant, il tournait la tête vers sa petite soeur.

« J’espère sincèrement qu’il me ressemblera plus à moi physiquement qu’à papa …. Par contre, pour le caractère, j’aimerais bien qu’il prenne de Jezabel. »

Il avait manqué de pouffer de rire en balançant ça. Mais faut être honnête, des trois enfants Rogue, il n’y en avait pas un seul qui avait pris le physique de Severus. Et ce n’était pas plus mal. Heureusement que leur chère maman s’était arrangée pour mettre elle-même tous les ingrédients physiques, laissant seulement le caractère du père. Oh et inutile de vous retenir de rigoler en disant que je suis un enfoiré. Probablement que Alicia elle-même a été rassurée en voyant ses gamins venir au monde. Peut-être aussi que la première chose qu’elle a dit à Severus c’est : « Merlin merci, ils n’ont pas ton nez. »

Bref c’était pas bien gentil tout ça, même si vrai tout de même. Alors il était bien mieux de parler de mini-Eddie et Selena semblait tout aussi pressée que Calvin de le rencontrer. C’est leur neveu après tout. Et puis Edwin a les yeux qui brillent et un sourire stupide quand il parle de son fils. C’est forcément que ce gamin est génial.

« J’espère bien. On lui cassera les noix jusqu’à ce qu’il capitule. En plus, on a quatre Noël de retard, ainsi que quatre anniversaires, ça en fait des cadeaux à rattraper. »

Dans le restaurant, Calvin ne faisait pas les choses à moitié. Apéritif, plat, dessert à venir et digestif également de prévu. L’alcool un jour, l’alcool toujours ! Oui ok, il ne veut pas l’avouer, mais c’est vrai qu’il est alcoolique. C’est vrai qu’il n’arriverait pas à s’arrêter aussi facilement qu'il ne le dit. Mais merde, il n’est pas méchant quand il picole, il est même plutôt marrant, puisque Wulfric est toujours mort de rire quand il lui raconte ce qu’il a fait. Faut pas croire que tous les alcooliques sont des sales cons qui maltraitent femme et enfant. ‘Fin bon, le fils Rogue répondait aux questions de sa soeur et il se doutait bien qu’elle allait finir par le prendre pour un dingue. Lui-même ne parvenait pas toujours à se suivre tout seul.

« Je sais, c’est nul hein ? Mais on en est pas encore là. Après tout, il reste quelques mois. Je peux penser à un autre prénom si jamais la situation avec notre père ne s’arrange pas ou s’envenime encore plus. Dans le fond, je n’attend plus grand chose de lui non plus. »

Buvant tranquillement son verre, il avait bien failli s’étouffer lorsque sa soeur revenait sur le compliment qu’elle lui avait précédemment fait. Ca le touchait, bien plus qu’il ne voulait le montrer. Faut dire qu’entre Selena et lui, c’était toujours comme chien et chat. C’était assez peu habituel qu’ils soient proches et passent autant de temps ensemble. Il ne pouvait pas s’empêcher de se dire que finalement, ça pourrait se passer mieux qu’il ne se l’était imaginé, surtout si Edwin et Selena avaient l’intention de l’aider. Ne pas perdre son frangin, ni même sa frangine, c’était tout ce qu’il demandait au final. Il se doutait également qu’il pourrait faire appel à sa mère, mais aussi à l’oncle Doyle qui l’a toujours traité comme son propre fils.

« On va former une équipe du tonnerre tous ensemble ! »

La serveuse revenait déjà pour prendre la suite de la commande. Les yeux rivés sur cette nouvelle carte, il pointa un plat - qu’il ne connaissait absolument pas - du doigt. Faut pas mourir con comme dirait l’autre. La laissant repartir, il replongea directement son regard dans celui de sa petite soeur.

« Avec Eddie et les potes, on a prévu de se faire quelques concerts bientôt, mais pas dans le coin. On a l’intention d’aller du côté des States. On a des invitations VIP, on pensait emmener pas mal de potes et tu serais la bienvenue si ça te dit. Je sais pas si c’est le genre de musique qui t’intéresse, je me suis jamais vraiment attardé à te le demander, mais ça ferait plaisir à Wulfric que tu sois présente. »

Petit sourire agaçant bien en place, il savait pertinemment que Wulfric avait beau dire que non, mais que Selena ne le laissait pas indifférent. Persuadé également que l’inverse était vrai aussi en plus. Enfin, avec la liste de personnes à emmener dans ses bagages, il n’était plus à une près. C’est que finalement, il connait plus de monde qu’il ne le pensait. Même si pour le moment, il n’est pas parvenu à faire accepter à leur grand-père de venir. C’est pas grave, il l’aura par les sentiments lui.
by NYXBANANA


I am an intelligent drunk because an intelligent drunk carries his liquor with him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selena Rogue
Surveillante à Poudlard
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 361
Célébrité sur l'avatar : Ksenia Solo
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Avr - 10:48

Some times our saints are sinners

This is the story of a man, who conquered life drink in hand ship unmanned. Marked by genius, channelled good, by some a bit misunderstood. They'd been wrong many times before.- Paroles de Saint James, Avenged Sevenfold -
Calvin & Selena

Prendre un air outré serait peut-être de trop, sachant qu’en plus, elle n’était pas parvenue à se retenir de sourire. Pire encore lorsque son regard croisa malencontreusement celui de son grand-frère, là elle éclata littéralement de rire, alors qu’ils marchaient tous les deux dans la direction du restaurant. Ce n’était pas fin du tout que de se moquer du physique de leur père, mais ce n’était pas non plus faux de dire qu’ils avaient eu de la chance de ne pas lui ressembler de ce côté-là. Selena tentait tout de même de se reprendre, ce n’était pas gentil du tout.

« On ne devrait pas dire ce genre de choses quand même, mais je te rejoins. Et c’est vrai que côté caractère, Jezabel est plus sage que toi. Mais si je te suis bien, tu ne veux pas d’un petit rouquin ? »

Cette fois, elle y allait à la taquinerie, c’était assez drôle de faire monter Calvin dans les tours. Puis bon, comme il disait concernant Edwin, il faudrait sûrement s’armer de patience pour pouvoir rencontrer le petit Stanislav. Non pas que l’aîné de la fratrie n’ait pas confiance en ses cadets, mais il devait sûrement avoir envie d’en profiter un maximum avant de leur présenter. Il n’a pas souvent eu l’occasion de voir son petit garçon comme il leur avait dit.

« Toi aussi tu as prévu de dévaliser un magasin de jouets ? »

Le pauvre petit bout n’avait pas eu de chance. Jusqu’à maintenant, il avait passé les fêtes les plus importantes, loin de sa famille. Même s’il devait ignorer avoir une famille quelque part. Il faudrait vraiment rattraper le coup et Selena était parfaitement d’accord avec Calvin sur ce point.

Quant à l’alcool, visiblement, il faudrait remettre le sujet à plus tard. La cadette des Rogue ne comptait pas se disputer avec son grand-frère. Ils avaient beaucoup de temps à rattraper tous les deux et elle ne savait toujours pas comment mettre le sujet sur la table. Peut-être qu’au fil de la journée, la chose viendra naturellement. Il ne faut pas désespérer. Pour le moment, alors qu’ils avaient pris place dans le restaurant depuis un petit bout de temps, il était question du prénom qui serait donné au bébé, dans l’éventualité où il s’agirait d’un petit garçon. La réponse de Calvin l’avait étonné c’est vrai, mais la suite beaucoup moins. Selena n’était pas non plus butée sur ses opinions. Certes, les garçons devaient mettre de l’eau dans leur vin, mais Severus devrait aussi se bouger le cul pour se rapprocher de ses fils. Ce n’était pas aux jumeaux de faire tout le boulot, ni à Alicia ou Selena d’arranger la situation. Au bout d’un moment, s’il ne prenait pas lui-même les choses en main, ce serait perdu d’avance.

« Edwin tient le même discours que toi. Je ne vais pas dire que vous vous trompez, je comprend très bien votre point de vue. Avec maman, on peut tenter de vous faire voir les choses autrement, tant que ce n’est pas papa qui se bougera en venant à vous, rien ne changera. Et c’est normal. Lui aussi doit faire des efforts pour conserver un lien avec vous. »


Selena s’était rapprochée de la table pour regarder ce que Calvin montrait du doigt à la serveuse. Elle se demandait bien ce que ce nom étrange cachait comme plat, mais n’y connaissant rien, elle faisait entièrement confiance à son frère aîné. Un léger sourire sur le visage, son regard scrutait celui de Calvin.

« Tu n’as pas pensé à demander à Laverne également ? C’est la mère du petit Stan, elle a été dans le même cas que Jezabel. Peut-être aurait-elle des conseils à te donner ou qu’elle serait tentée de t’aider. Plus il y a de personnes prêtes à rendre service et mieux c’est. »

Puis Laverne c’est le grand amour de Edwin. Selena a vu son frère dépérir quand elle a quitté Poudlard. Elle sait qu’ils sont fait l’un pour l’autre, d’autant plus qu’ils ont un enfant. Alors si elle peut faire quelque chose pour les rapprocher, la cadette des Rogue ne va pas s’en priver. Partant ainsi dans ses pensées, Calvin lui fit une proposition qui la ramena aussitôt dans le restaurant où ils se trouvaient tous les deux. Tout d’abord surprise, ses yeux s’étaient écarquillés sans qu’elle ne cherche à retenir ce réflexe.

« J’ai toujours aimé ce que vous faites, je serais contente de venir. »

Finissant son verre, elle manqua de peu de recracher ce qu’elle avait dans la bouche, avalant difficilement et bruyamment quand Calvin parla de Wulfric. Depuis quelques temps, tout le monde la taquinait avec le fils Mulciber. Son coeur s’était d’un coup emballait et ses joues avaient rougi.

« C’est maman qui a cafté quelque chose c’est ça ? Il fallait que je trouve à la mettre sur une mauvaise piste, alors je lui ai dit que je sortais avec un garçon, pour qu’elle ne découvre pas que j’avais rejoint les Anarchistes. Sauf qu’elle a cherché encore un peu plus en me demandant le nom du garçon en question. Le premier qui me soit venu à l’esprit c’est Wulfric et il va me tuer quand il va le savoir. J’espère avoir le temps de lui dire avant que maman laisse échapper quelques détails devant lui. Sinon il ne va rien comprendre en plus de ça. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Calvin Rogue
Etudiant en Magie Avancée
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1618
Célébrité sur l'avatar : Brian Haner Jr (Synyster Gates)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Avr - 11:15



some times our saints are sinners
feat. Selena & Calvin
C’est vrai qu’ils ne devraient pas dire ce genre de choses, mais ils ne devraient pas non plus se voiler la face. Leur père n’a rien d’un mannequin que l’on retrouve sur les couvertures des magazines. Il ne provoque pas un ras-de-marée féminin sur son passage, non plus. Mais au moins, Calvin avait remarqué que sa soeur n’était pas parvenue à se retenir de rire. C’était la réalité quoi. Tout comme c’était vrai que Jezabel avait meilleur caractère que le futur papa.

« Tu m’étonne qu’elle a meilleur caractère que moi. Elle a une patience qui m’épate. »

C’est vrai que lorsque Alicia lui était tombée dessus, elle n’avait pas été cadeau. Calvin aurait déjà pris la mouche et l’aurait envoyé promener comme il se doit avant de se casser. Jezabel non, elle était restée malgré tout, se contenant tant bien que mal malgré les hormones de grossesse. C’était quelque chose d’assez hors norme pour Calvin. Finalement, il l’aimait bien cette petite Serpentarde. Par contre pour la boutade de sa soeur, il fit mine de réfléchir.

« Tu sais, en dehors de Jezabel qui est très jolie, tous les autres rouquins et rouquines que je connais sont moches. Alors je ne sais pas si c’est une règle chez les roux que d’être affreux, mais je préfère autant que mon enfant soit brun. Peut-être bien qu’il y a d’autres roux qui sont biens hein … sauf dans mes connaissances visiblement. »

Calvin et son tact légendaire, on ne peut pas lui en vouloir non plus. Heureusement que le sujet dévia sur le fils de leur grand frère. Il avait eu la chance de le voir en photo pour le moment, mais rien d’autre. C’est chiant cette situation. Alors quoi, il avait prévu de faire un rapt dans une boutique de jouets.

« Et j’ai prévu d’aller dans le Londres Moldu. J’ai une tactique bien à moi pour avoir les articles beaucoup moins cher. »

Bah ouais quoi, système D ! Quand Calvin fait ça, c’est pas bien, sa mère pourrait venir lui taper sur les doigts. Mais généralement, il prend tout ce qu’il veut, attend qu’il n’y ait plus personne dans la boutique et au moment de payer, il envoie le sortilège de l’oubli sur le vendeur. Ce n’est pas du vol après tout ! C’est un don d’un gentil Moldu envers un adorable Sorcier. C’est tout.

Attendant de pieds fermes son plat, il jetait des coups d’oeil en direction des cuisines, son estomac commençant sérieusement à montrer les dents. Mais sa soeur l’orienta vers une discussion difficile, puisqu’il s’agissait de Severus une nouvelle fois. Sauf que bizarre ce qu’elle disait, était justement la traduction des pensées de Calvin quand il tentait de le faire comprendre à sa mère.

« C’est ça le problème justement et que maman ne comprend pas ! Elle se met en tête d’expliquer tous les gestes et paroles de son mari à sa place. Peut-être bien qu’elle a raison, je ne dis pas que c’est une menteuse, mais faudrait peut-être que ça vienne du principal intéressé parfois. Parce que je vais pas attendre éternellement qu’il se comporte comme un père non plus. S’il vient pas vers moi, je n’irais plus vers lui, c’est certain. Il rejoindra le rend des pères qui n’en ont que le nom. Parce qu’un père c’est celui qui donne la vie, mais un papa c’est celui qui élève et donne la main. Pour le moment, il est plus le premier que le second. Et il est peut-être un peu tard pour devenir le second. »

Après tout, Calvin allait lui-même devenir père d’ici quelques mois. Il n’avait plus envie de constamment courir après cet homme qui n’a visiblement jamais voulu de lui dans sa vie. Et il valait effectivement mieux parler de cette petite vie qui verrait bientôt le jour que du reste. D’ailleurs sa frangine venait de lui soumettre une idée tout à fait intéressante. Croisant les bras sur son torse, il réfléchissait, ne la lâchant pas du regard.

« T’as raison. Je n’y ai pas pensé, mais elle est bien placée pour donner des conseils, étant passée elle-même par-là. J’essayerais d’entrer en contact avec elle, si Eddie met trop de temps à nous présenter. »

Pour l’invitation, c’était sincère. Ca venait du coeur et de son envie de se lier à sa petite-soeur. Elle ne semblait plus être la petite conne sur-protégée par le daron. Non maintenant, c’était une jeune femme à part entière et le fait qu’elle lui avoue avoir toujours aimée ce qu’ils faisaient, ne pouvait pas lui faire plus plaisir. Son sourire le prouva d’ailleurs. Sourire qui s’était intensifié en la voyant devenir aussi rouge qu’une tomate rien qu’en parlant de Wulfric.

« Et tu as pensé à lui en premier pourquoi ? Tu connais plein d’autres gars je présume. Enfin tu me diras, valait mieux que du parle de Wulfric plutôt que de Darren. T’imagine si c’était le premier prénom à t’être venue en tête ? Maman serait tombée dans les pommes directement et tu te serais grillée toute seule. »

La serveuse choisit ce moment pour venir glisser les assiettes devant eux. Calvin la remercia d’un sourire et d’un geste de tête, avant de s’armer de ses couverts, pour commencer ce festin tant attendu.
by NYXBANANA


I am an intelligent drunk because an intelligent drunk carries his liquor with him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selena Rogue
Surveillante à Poudlard
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 361
Célébrité sur l'avatar : Ksenia Solo
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Avr - 11:59
Hors-Jeu : je ne me suis pas relue, je dois filer manger, désolée s'il y a des fautes


Some times our saints are sinners

This is the story of a man, who conquered life drink in hand ship unmanned. Marked by genius, channelled good, by some a bit misunderstood. They'd been wrong many times before.- Paroles de Saint James, Avenged Sevenfold -
Calvin & Selena

Selena ne pouvait pas vraiment donner tous les détails du caractère de Jezabel, elle ne la connaissait que de vue à Poudlard. Elles s’étaient souvent croisées en Salle Commune, mais la fille Rogue n’était pas spécialement avenante. Son mauvais caractère en refroidissait plus d’un et plus d’une également, même si elle n’était pas contre d’intervenir en cas d’injustice. Mais ce qu’elle avait remarqué de la petite rouquine, c’était l’intérêt qu’elle avait toujours porté à Calvin. Si elle s’était montrée patiente, c’était forcément pour lui et pour rien d’autre.

« Tu devrais la garder, elle arrive à te supporter, c’est une qualité que tu ne trouveras pas chez toutes les filles, crois-moi. »

Qui aime bien châtie bien. Selena aime tout autant tacler Calvin à la moindre occasion. Lui ne se gêne pas pour le faire. Pour le moment c’était bon-enfant, pour plaisanter par pour lui faire du mal, tout comme pour la couleur de cheveux. Mais Calvin allait la faire mourir de rire à ce rythme-là. Une nouvelle fois, la pauvre Selena n’était pas parvenue à se retenir de rigoler. Ce n’était pas faux. Si Jezabel était toute mimi, ce n’était pas le cas de bien des gens roux.

« Et bien, je te souhaite qu’il ne soit pas roux alors. Je le souhaite pour ma propre personne aussi, sinon je n’oserais pas me promener avec lui dans la rue. »

Ce n’était pas de la discrimination envers la population rousse, mais de l’humour plutôt pointilleuse, comme seuls les Rogue savent le faire. Quant à la suite, Selena n’avait pas compris que son frère se jouait des Moldus pour les voler. Elle se demandait bien en quoi consistait cette tactique.

« Je t’accompagnerais, je meurs d’envie de connaitre ton truc. Qui sait, ça pourrait peut-être me servir ? »

Selena aime bien les boutiques Moldues, surtout en ce qui concerne les vêtements. Il y a tellement plus de choix chez les gens sans pouvoirs, que dans le monde des Sorciers. Les Mages, en-dehors de leurs robes, ne connaissent pas grand chose à la mode. Mais avant toute chose, il fallait se nourrir et ils l’avaient très bien compris, puisqu’ils en étaient à attendre le plat commandait précédemment. Patientante comme elle le pouvait, Selena piochait dans les amuses-bouches, tout en écoutant son frère parler. C’est vrai qu’il n’avait pas tord quelque part, même s’il fallait les encaisser ses paroles.

« Maman ne veut pas mal faire. Elle aimerait que tout se passe bien et c’est pour ça qu’elle fait tout pour expliquer les réactions de papa. Mais c’est vrai que le principal intéressé devrait le faire lui-même. Je comprend bien ce que tu veux dire, mais si tu veux mettre de la distance avec papa, ne le fais pas payer à maman en lui faisant la même chose. Elle n’y est pour rien. Elle s’est toujours saignée pour nous trois et on lui en a fait voir de toutes les couleurs. Tu peux très bien t’arranger pour la voir, de toute façon, elle est toujours toute seule quand papa est à Poudlard. Et durant les vacances, elle comprendra bien que tu n'es pas distant vis-à-vis d’elle. »

Comme souvent Alicia le répète, la vie est faite de choix. Elle a faite les siens, Severus en a fait de même de son côté. La différence étant que la mère de famille a choisi d’être proche de ses enfants, alors que le père a choisi de mettre une fichue barrière par crainte de leur faire du mal, faisant ainsi pire encore. Mais ce sont ses choix à lui et leur mère n’avait pas à en pâtir. Selena l’avait compris depuis longtemps et ce n’était pas pour rien, qu’elle avait toujours eu une relation fusionnel avec Alicia, alors qu’avec son père, c’était bien rare qu’il y ait quelque chose. Depuis qu’elle avait quitté Poudlard, elle ne le voyait que durant certaines vacances et encore, quand elle ne travaillait pas à Sainte-Mangouste. Il ne semblait pas demander après elle et, la fille ne cherchait pas spécialement sa compagnie non plus. Bien plus tolérante que ses frères, elle lui en veut toutefois de ne rien faire pour se rapprocher des jumeaux.

« Je n’ai pas beaucoup de souvenirs de Laverne, si ce n’est qu’elle était toujours plutôt gentille et drôle. En plus, les enfants grandissent vite, elle pourrait même te faire don de quelques vêtements, pour le peu que tu aies aussi un garçon. »

Concernant Wulfric, la pauvre Selena avait piqué un phare. Elle l’avait foutu dans les ennuis sans même lui demander son avis et maintenant tout le monde s’en servait contre elle, évidemment. Mais comme le disait Calvin, elle a eu de la chance que le premier prénom qui lui vienne en tête, n’ait pas été Darren. Sinon sa mère l’aurait enfermé dans sa chambre pendant une petite dizaine d’années. Le pauvre, il a été tellement montré du doigt par tout le monde, alors qu’il n’est pas du tout celui que l’on croit, que Selena a plus tendance à le soutenir qu’à l’enfoncer. Toutefois, il n’est pas au courant puisqu’elle lui vole dans les plumes à la première boutade quand ils se trouvent tous les deux dans une même pièce.

« Je pense qu’elle t’aurait engueulé toi, en s’imaginant que c’était de ta faute si je l’avais rencontré. Si seulement, elle savait qu’il m’a sauvé la vie, peut-être qu’elle ne le considérait plus comme un adolescent trentenaire qui n’a pas une once de jugeote. Il est franchement agaçant, casse-pied même. Il a un humour tout pourri et une coupe de cheveux des plus étranges. Mais… il te ressemble beaucoup. T’es sûr que vous n’êtes pas de la même famille ? »

Elle profitait de dévier le sujet sur Darren, afin de ne plus parler de Wulfric. Une chance que la serveuse ramène les assiettes à ce moment-là.

« Bon appétit, ça m’a l’air bon. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Calvin Rogue
Etudiant en Magie Avancée
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1618
Célébrité sur l'avatar : Brian Haner Jr (Synyster Gates)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Avr - 13:36



some times our saints are sinners
feat. Selena & Calvin
Franchement ? Calvin ne se voyait pas en couple. Il se sentait tellement immature encore, qu’il ne saurait comment gérer. Mais c’est vrai qu’avec un enfant en commun, il serait souvent amené à revoir la petite Jezabel. Il n’était pas contre, tout comme il n’était pas contre de l’accueillir chez lui non plus. Et il sait que ça serait un frein à toute autre relation. D’ailleurs, depuis qu’il sait qu’il va être père, il est un peu moins porté sur la chose. Mais même s’il apprécie grandement la future mère de son enfant, il ne se voit pas vraiment en couple avec elle. Pourtant, elle a tout ce qu’il lui faut. Patiente, gentille, jolie, drôle et comme Selena tentait de lui faire comprendre, la petite Serpentarde est amoureuse de lui. Alors au lieu de se lancer dans un tel débat, il laissa la discussion couler, s’amusant plus de la couleur de cheveux.

« Ne me porte pas malheur toi avec tes bêtises. Ce sera un petit brun ou une petite brune. Pas le choix. »

Après tout, ce n’était pas lui qui pouvait choisir. La preuve étant que le fils de son frère était châtain clair, voir même blond. Cette couleur ne dérangerait pas Calvin non plus. Il n’est pas fermé à ce point. Mais concernant Stan, il fallait bien avouer que l’idée « d’acheter » quelques cadeaux était plus que tentante.

« Ma fameuse technique n’est pas vraiment … comment dire … honnête, autorisée, mais on fait avec ce qu’on a. Déjà que maintenant je dois acheter de la bouffe parce que maman nous a grillé. M’enfin, je peux encore compter sur Darren, il a les clés du manoir. Alors ne t’étonne pas de le voir un jour en mode Ninja pour vider les placards. C’est normal. C’est qu’il pense à nous et fait les courses. »

Ce jour-là, mieux vaut qu’Alicia ne le prenne pas en flagrant délit. Elle le ramènerait à l’appartement par la peau du cul - et il pourrait aimer ça - pour engueuler les jumeaux, d’avoir envoyé leur pote à la restauration gratuite made in Rogue. Evidemment, il fallait que le sujet s’oriente vers la mère de famille après ça. Bien sûr que Calvin était au courant de tout ça, il n’est pas débile non plus.

« Je sais qu’elle ne le fait pas en mal, mais parfois elle donne tellement l’impression de le défendre contre nous, méchants enfants qui ne voulons pas comprendre, que ça en devient difficilement supportable. Si le sujet est évité, je ne demanderais pas mieux de la voir, mais si c’est pour ramener à chaque fois les problèmes avec le daron sur la table, merci mais non merci. Je tenterais cependant de garder contact avec elle et de la voir souvent, mais je promets rien sur l’évolution des choses. »

Concernant Laverne, Selena n’avait pas tord et Calvin n’allait pas le dire une nouvelle fois. Moins il peut faire de compliment à sa soeur, mieux il se porte. Alors il préféra reluquer le contenu de son assiette qui arrivait à point. C’est qu’ils avaient déjà tout bu et avalé tous les amuses-gueules. Faut pas déconner, maintenant faut passer aux choses sérieuses, ou pas. Bah oui, Calvin aime tellement faire chier sa soeur, qu’il ne pouvait pas passer à côté de l’occasion de parler de Wulfric. Evidemment, ça avait fait mouche et elle dévia sur Darren, un peu grâce à lui. Tombant dans ses pensées, le cadet des jumeaux Rogue n’était pas étonné qu’on lui demande s’ils n’étaient pas de la même famille. Ce n’est pas la première fois qu’on lui dit qu’il a le même caractère de chieur que Darren. C’est même assez marrant à la longue et c’est aussi ce qui fait qu’ils se sont rapprochés. Puis, Darren c’est son grand-frère, peu importe qu’ils n’aient pas le même sang dans les veines.

« Mais Darren c’est notre frère, tu le savais pas encore ? ‘Fin c’est vrai que même en disant à maman qu’il t’a sauvé, rien ne changera. Comme tu l’as souligné, lui et moi on se ressemble un peu de trop et c’est sûrement ce qui fait que notre mère ne peut pas le supporter. Elle voit en lui un gamin dans un corps d’adulte et n’est pas foutue de lui laisser le bénéfice du doute. Elle le juge bêtement sur la Nuit Rouge, alors que ce n’est pas de sa faute ce qu’il s’est ensuite passé. Il ne pouvait pas deviner que les tarés de nazis attaqueraient à ce moment-là. Et contrairement à bien des gens du Ministère qui y vont de la critique à son encontre, lui il était là. Il était de la bataille, il a été confronté aux plus dangereux, il a risqué sa vie pour sauver des élèves. C’était pas un putain de planqué dans son bureau. C’est facile de le montrer du doigt, mais sans Darren ce jour-là - s’il s’était comporté comme beaucoup de Sorciers du Ministère - notre mère pourrait largement dire qu’elle sait ce que ressent Cesare, parce qu’elle aussi elle aurait perdu un enfant. Plus d’un, même. Il m’a également été d’un grand secours. Mais maman raisonne plus comme une Auror que comme une mère sur ce coup-là. Elle aurait peut-être préféré qu’on se retrouve tous les deux dans un cercueil ? »

Il y allait fort, mais ça le gonflait toujours d’entendre sa mère parlait aussi mal de Darren, alors que beaucoup s’accordent pour dire qu’il a de bonnes idées. Le jour où ça clashera de nouveau avec les Mangemorts, tous ces Aurors seront bien contents que les Anarchistes viennent les aider.
by NYXBANANA


I am an intelligent drunk because an intelligent drunk carries his liquor with him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selena Rogue
Surveillante à Poudlard
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 361
Célébrité sur l'avatar : Ksenia Solo
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Avr - 15:19

Some times our saints are sinners

This is the story of a man, who conquered life drink in hand ship unmanned. Marked by genius, channelled good, by some a bit misunderstood. They'd been wrong many times before.- Paroles de Saint James, Avenged Sevenfold -
Calvin & Selena

Selena trouvait amusant l’attitude de son frère vis-à-vis de ce bébé à naître. Peut-être que tous les futurs parents craignaient pour de si petites choses futiles finalement. Généralement ces petits détails disparaissent de leurs priorités une fois que l’enfant est venu au monde. Mais elle ne pouvait que sourire en imaginant la tête de Calvin s’il avait tout le contraire de ce qu’il désirait. Elle ne lui souhaitait pas un tel malheur, mais l’imaginer était amusant.

Finalement, Selena avait attendu d’avoir dix-huit ans pour vraiment connaitre Calvin. Elle se rendait compte que c’était agréable de passer du temps en sa compagnie, il est drôle et ne se comporte plus vraiment comme lorsqu’ils étaient encore tous au manoir. Au moins avec elle, il était différent sûrement parce qu’ils n’avaient plus à cohabiter chaque jour. Il lui donna même un début d’idée pour ne pas se ruiner en faisant des courses, ce serait intéressant si ce n’était pas illégale. Mais si elle manqua de trébucher sur le trottoir, c’est uniquement quand il lui annonça que Darren avait les clés du manoir Rogue. C’était assez surprenant et Selena se doutait que ce n’était pas ses parents qui se montraient aussi généreux envers le Leader des Anarchistes.

« T’es sérieux ? Tu lui as donné les clés ? Tu n’as pas peur que papa lui tombe dessus ? J’espère que tu l’as prévenu de ne pas venir pendant les vacances ? »

Si ce n’était que leur mère encore, même si elle ne porte pas Darren dans son coeur, elle ne lui ferait sûrement pas grand mal, ce n’est pas son genre. Par contre, Severus, c’est une autre histoire. Il risquerait d’être un peu moins sympathique. Bien entendu, si Selena s’avérait être présente dans un tel moment, elle interviendrait pour sortir ce couillon de Darren de l’embarra, puisqu’elle est quasiment certaine qu’il finira par se mettre tout seul dans la merde. C’est dans sa nature. Et les Anarchistes seraient bien mal barrés si leur Leader se faisait tuer pour avoir piqué dans les placards des Rogue. Mais c’était totalement autre chose qui arrêta net la jeune femme, qui agrippa d’un coup la manche de son frère pour qu’il s’arrête également d’avancer.

« Attends ! Tu lui as donné les clés quand à cette espèce d’andouille ?! En fait je crois que c’est moi qui vais le tuer !!! Et je vais faire une pierre deux coups, parce que je vais te tuer aussi pour ne pas m’avoir avertie plus tôt ! »

Il y a quelques jours de ça, un petit malin s’est amusé à la faire tourner en bourrique. Quand elle déposait un sandwich sur la table, elle n’avait qu’à détourner le regard pour qu’il disparaisse, elle a même engueulé son chat en pensant que c’était ce goinfre qui avait encore frappé. Et puis, son lit était défait alors qu’elle le fait TOUJOURS chaque matin, même lorsqu’elle est en retard. Ensuite, pour ne rien arranger, il y avait eu l’histoire de la douche. Alors qu’elle était censée être toute seule à la maison, pendant une douche bien chaude, l’eau est devenue glacée à trois reprises et la serviette qu’elle avait préparé, s’était comme volatilisée. Ce serait tout à fait le genre de blagues débiles que Calvin pourrait faire, donc en l’occurrence que Darren ferait également !

Une fois dans le restaurant, ce sujet, elle le garda de côté le temps du repas et puis, il était aussi question de la relation chaotique que Calvin entretenait avec leurs parents. Et ça ne pourrait pas aller en s’améliorant du point de vue de Selena, puisqu’ils n’étaient pas capables d’avoir une conversation normale, sans rester bloqués sur leurs visions des choses, parfois erronées. Au moins, concernant Darren, le frère et la soeur avaient un peu près la même façon de le considérer. Une sorte de grand-frère, mais aussi quelqu’un qui en a dans le pantalon pour avoir affronté les Mangemorts comme il l’a fait. Il fallait du courage et un bon grain de folie. Mais l’un ne va généralement pas sans l’autre. Par contre, Selena n’avait jamais faite le rapprochement sur les dires de son frère et finalement, elle commençait à y voir plus clair.

« Est-ce que maman a déjà été confrontée à Darren en personne ? J’ai parfois l’impression qu’elle ne déteste pas l’homme, mais l’image qu’il renvoie, parce qu’elle suit l’avis du Ministre avant de tenter de nous comprendre. Mais j’espère que son opinion changera lorsque je lui dirais que Darren m’a sauvé la vie. Sinon, ça voudrait dire que tu as raison et qu’elle se comporte plus comme un Auror que comme une mère. »

Ce serait une chose très douloureuse, mais pour le moment Selena préférait ne pas y penser. Si jamais le point de vue de sa mère venait à ne pas changer sur le Leader des Anarchistes après un tel éclaircissement de la situation, elle en serait profondément affectée, pensant que sa vie n’a pas plus de valeur aux yeux de sa mère, que celle de n’importe quel autre étudiant qui se trouvait à Poudlard cette nuit-là. Mais il était inutile de se miner le moral aujourd’hui, l’assiette devant elle était bien copieuse. Commençant à manger, elle espérait dévier une nouvelle fois vers un autre sujet de conversation.

« C’est vrai que c’est bon. Tu as déjà prévu le dessert aussi ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Calvin Rogue
Etudiant en Magie Avancée
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1618
Célébrité sur l'avatar : Brian Haner Jr (Synyster Gates)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Avr - 16:25



some times our saints are sinners
feat. Selena & Calvin
Prendre l’air ne pouvait pas lui faire de mal et finalement la conversation s’amorçait doucement avec sa soeur. Un sourire s’était affiché sur les lèvres de Calvin, quand Selena l’interrogea à propos de Darren. Elle semblait étonnée, mais il faut bien qu’il se nourrisse quand même. Et visiblement, les Leaders ne font pas grand chose de leurs journées, puisqu’ils se sont grillés auprès de toute la société. Voldemort squatte bien chez ses Mangemorts, alors Darren peut le faire chez les Rogue. M’enfin, il ne faudrait pas que Voldemort décide de squatter chez les Rogue au moment même où Darren fait les placards. Ce serait con.

« Bien sûr que je suis sérieux. Tout le monde pense à lui en foutre plein la gueule à Darren mais personne ne lui remplit l’estomac. S’il avait le bide plein, je te garantie qu’il dirait moins de connerie. En pleine digestion, t’as pas toujours envie de rigoler. »

Bon, il jouait de l’ironie pour dédramatiser, mais l’idée n’était pas si mauvaise non plus. ‘Fin faut pas croire que c’est parce que Calvin fait toujours le con, qu’il ne prend pas ses précautions avant. Je vous l’accorde, il n’avait pris aucune précaution quand ses petits soldats ont fait leur besogne en engrossant une élève de Poudlard, mais là c'est différent.

« Tu me prends pour qui ? Bien sûr que je lui ai dit de ne pas venir pendant les vacances. »

Ah ! Petit problème à l’horizon. Est-ce que le cher Darren aurait déjà fait des siennes chez les Rogue ? Vue la réaction de Selena qui le stoppa aussitôt, ça devait être le cas. M’enfin, Calvin n’y était pour rien lui et il allait jouer l’innocent de service, ne sachant de toute façon pas ce qu’il s’est passé.

« Depuis quelques semaines …. Bon c’est pas tout, mais moi j’ai faim. »

Puis bon dans le restaurant, l’ambiance n’était pas forcément meilleure, surtout quand la conversation tourna autour des parents. L’un comme l’autre, ils étaient de gros butés qui ne prenaient pas la peine d’ouvrir les yeux pour tenter de comprendre leurs enfants. Non non, ils sont aussi têtues que des vieilles mules. Tout en picorant dans son assiette, Calvin écoutait sa soeur d’une oreille. Il n’était pas sûr que le point de vue de leur mère change un jour.

« Peut-être l’a-t-elle croisé durant la Nuit Rouge, j’en sais rien en fait. Mais, je suis certain que ça ne changera rien si tu venais à lui raconter qu’il t’a sauvé la vie. Elle le tient pour responsable de la Nuit Rouge. Non, rectification, elle nous tient pour responsable de la Nuit Rouge, sans se rendre compte que c’est le Ministère de la Magie - pour qui elle travaille qui plus est - qui fait tout de travers. Et on ne peut pas compter sur le père pour tenter d’arranger la situation. Dans le couple, c’est elle qui porte le froc, il lui est soumis. Je me demande même parfois si elle ne le fouette pas quand il a le malheur de donner son avis …. »

Il termina d’avaler sa dernière bouchée et se rapprocha légèrement de la table, s’apprêtant à lui faire une révélation.

« Tu sais quoi … elle a de très mauvaises fréquentations, je l’ai déjà vu en compagnie de Kate Black. »

Au moins, le repas avait été mouvementé et il touchait à sa fin. Calvin se contenta de répondre à la dernière question de sa soeur par un geste de la tête, avant de passer commande de parts de gâteau au chocolat lorsque la serveuse vint débarrasser leur table. Le café était offert et tant mieux, on ne peut pas terminer un repas sans un café. L’heure tournait plutôt vite, alors le digestif sera pour une autre fois, bien que ça lui coutait d’avoir à s’en passer. Il se rattrapera le soir venu, ce n’est pas grave. Une fois les desserts terminés, le second né des enfants Rogue, régla l’addiction qui avait été déposée sur une soucoupe à côté d’eux. Il se releva, avec un petit geste en direction de la porte et enfila son blouson au plus vite.

« J’ai pas vu l’heure passer moi, il faut qu’on se dépêche à faire nos quelques courses, sinon on va pas arriver à temps à la sortie de l’école. »

Connaissant plutôt bien le quartier, il servait un peu de guide et ce n’était pas fait pour lui déplaire. Il ne comptait pas faire ses emplettes dans des boutiques de Sorciers, sinon il serait forcé de réellement payer. Mais il est si facile de duper les Moldus, qu’il ne va pas s’en priver. Il a trouvé cette magouille par la faute de son jumeau qui n’arrêtait pas de l’engueuler en disant qu’il passait toutes leurs économies dans l’alcool. Et bien maintenant, il a de l’alcool gratuitement, Edwin ne va quand même pas trouver à s’en plaindre si ? Il veut l’empêcher de vivre aussi ?

« On arrive bientôt. Alors je te préviens tout de suite, ça va pas te plaire, mais je m’en fous. Tu me laisse faire, je te montre ma méthode. Libre à toi de l’appliquer ou non par la suite. Moi, en tout cas, j’ai trouvé cette combine, je vais pas m’arrêter maintenant. »
by NYXBANANA


I am an intelligent drunk because an intelligent drunk carries his liquor with him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selena Rogue
Surveillante à Poudlard
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 361
Célébrité sur l'avatar : Ksenia Solo
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Mai - 16:31

Some times our saints are sinners

This is the story of a man, who conquered life drink in hand ship unmanned. Marked by genius, channelled good, by some a bit misunderstood. They'd been wrong many times before.- Paroles de Saint James, Avenged Sevenfold -
Calvin & Selena

Il avait donné les clés du Manoir Rogue à Darren, mais tout est normal. La vision de Calvin était toujours très étrange, mais jamais vraiment erronée. Comme à chaque fois, Selena avait froncé les sourcils, avant d’en lever un réfléchissant un instant aux paroles pas si bizarres que ça de son frère aîné.

« Si ce n’est que ça, il faut le goinfrer avant chaque rassemblement pour éviter qu’il nous tape sur les nerfs. »

En se rendant compte que le Leader des Anarchistes était peut-être déjà venu chez elle, sans que bien sûr elle ne soit mise au courant, la paranoïa commençait à la gagner. Et Calvin profita d’un court moment d’inattention pour changer de conversation. Sale gueux, il ne l’emportera pas au paradis. Mais elle rongea une fois encore son frein, jusqu’à ce qu’ils soient assis à une table dans le restaurant Moldu, que son frère lui avait parlé quelques instants plus tôt.

Les consommations sur la table, la plus jeune des enfants Rogue s’était empressée de gouter après avoir posée une question qu’elle regretta aussitôt. Elle manqua de s’étouffer avec sa gorgée, toussant pendant quelques secondes et sentant ses yeux lui piquer. Pourquoi avait-elle eu besoin de demander ça avant de boire ? Par la faute de Calvin, elle venait d’imaginer sa mère tout de cuir vêtue, armée d’un fouet et son père dans une position très peu gratifiante, attendant sa sentence.

« Heurk! C’est à vomir. »

Ce qui est certain à présent, c’est qu’elle ne verra plus sa mère de la même façon. Les yeux fixés sur le contenu de son assiette, elle faisait tout pour penser à autre chose. Lentement son verre était délaissé au profit de sa fourchette. Selena piquait au hasard dans les aliments, mangeant le repas en pensant à tout sauf à ses parents. Surtout pas à ses parents. Mais Calvin n’en avait pas fini avec les révélations surprenantes.

« Elle baisserait énormément dans mon estime, si elle trainait avec l’autre débile d’Alexander. Non même pire que ça, elle ne serait plus ma mère et je déménagerais sur le champ. »

Dans le fond, Selena n’avait rien contre Kate Black. Cette femme n’avait rien fait à l’encontre d’un membre de sa famille. Mais Sirius avec tout le mal qu’il a fait à Severus et Alexander qui s’en était pris à elle durant toute sa scolarité à Poudlard, elle en voudrait beaucoup à Alicia si jamais elle s’acoquinait avec l’un de ces deux-là.

De plat en dessert et en café, l’étudiante n’était pas encore parvenue à trouver le bon moment pour parler d’alcool avec Calvin. Elle n’est pas vraiment la fille la plus subtile du monde, manquant souvent cruellement de tact et ce n’était pas le but que de braquer son grand frère. Avant, lorsqu’il vivait encore au Manoir avec elle, ce n’est pas ce qui la dérangeait. Mais à présent qu’il a son chez lui, il pourrait ne plus accepter de la voir et c’est pas du tout ce qu’elle souhaite. Bien malgré tout ce qu’elle dit, Selena s’ennuie sans ses deux aînés depuis qu’ils sont partis.

« Dépêchons-nous, il ne faut pas arriver en retard. »

Elle poussa sa chaise vers l’arrière, se relevant pour enfiler sa veste et saisir la lanière de son sac pour le balancer sur son épaule. Laissant Calvin régler la facture, elle partit devant, attendant sur le pas de la porte qu’il n’arrive à son tour. C’était lui le guide de leur promenade, il semblait connaitre la ville bien mieux qu’elle. Pour cause, Selena ne sortait que très rarement du Manoir lorsqu’elle n’avait pas cours. Chose qui commençait peu à peu à changer avec l’âge, se découvrant d’autres passes-temps que les études. Tout était nouveau pour elle et ses yeux s’accrochaient vite fait aux vitrines qu’ils croisaient. Il y avait des choses très intéressantes et elle se promettait déjà d’y retourner une autre fois. Elle trouverait sûrement son bonheur dans ces nombreuses boutiques, mais Calvin brisa le silence qui n’était pas si dérangeant que ça finalement.

« Je ne dirais rien même si ça ne me plait pas. Et je ne répéterais pas aux parents non plus, je te donne ma parole. C’est bon, on peut y aller ? »

Parfois, elle avait juste l’impression que ses frères la prenaient pour une grosse coincée. C’est vrai qu’avant c’était le cas. Assez souvent, elle était studieuse et trop sérieuse. Mais elle a pris en maturité et sait maintenant tenir un secret, même lorsque ça ne lui plait pas. Ils entraient en même temps dans le magasin, que déjà son regard semblait perdu. Il y avait tellement de choses qu’elle ne connaissait même pas et elle était impatiente de savoir quelle était la magouille de Calvin. Il l’avait pourtant prévenu que ça n’allait pas lui plaire, mais au moins elle en apprenait un peu plus sur son frère comme ça. C’était un mal pour un bien. De pas en pas, elle délaissa un peu son aîné, sans le perdre de vue, mais pour visiter l’endroit de son côté. Quelques objets étaient intrigants et elle s’entêtait à comprendre leur utilisation. Puis comme elle l’avait promis, elle ne dirait rien sur sa façon de faire, autant qu’elle n’en soit que spectatrice de loin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Calvin Rogue
Etudiant en Magie Avancée
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1618
Célébrité sur l'avatar : Brian Haner Jr (Synyster Gates)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 17 Mai - 11:21



some times our saints are sinners
feat. Selena & Calvin
Finalement beaucoup moins téméraire que leur mère, Selena avait abandonné l’idée de défendre les idées du patriarche face à son frère. Il faut se rendre à l’évidence qu’il merde tellement sur toute la ligne, qu’il fout tout en l’air. Les gamins grandissent et ouvrent peu à peu les yeux sur leur relation - loin d’être bien normale - avec l’homme qui devrait occuper une grande place dans leurs vies. Et Calvin devait être parvenue à faire comprendre à sa soeur, qu’il ne comptait pas revenir sur ce sujet. Inutile de se gâcher la journée en parlant des gens qui n’en valent pas la peine. Parce que pour le moment, c’est bien ce que Severus donne comme impression au plus jeune de ses fils. De mots en phrases, la conversation s’était arrêtée sur Darren. Même lorsqu’il n’est pas présent, il parvient à faire parler de lui et Calvin donnerait beaucoup pour savoir ce que son Leader a fait comme connerie au Manoir, dans l’hypothèse que ce soit lui, bien entendu. Comme à son habitude, Selena tacla aussitôt l’Anarchiste en chef qu'est Hellson. C’était devenu une véritable routine entre les deux là, et ça ne pouvait que rassurer le frangin de savoir que Darren était aussi pris pour cible.

Le repas était bien entamé quand Selena s’orienta à nouveau sur le sujet délicat des parents. Mais c’est à Calvin qu’elle faisait face, pas à n’importe qui. Lorsqu’il veut couper court à une conversation, il sait s’y prendre. Encore une fois, il prouvait que son côté grande gueule, pouvait avoir raison de tout, puisqu’il parvint à écoeurer sa frangine. Au moins, ainsi, il serait tranquille, elle ne parlerait plus des géniteurs pour le restant de la journée, si ce n’est plus. Tout en finissant son assiette, il lui était difficile de cacher son regard amusé et son sourire en coin, semblable à un rictus fortement énervant.

« Voilà un point sur lequel nous sommes d’accord. Comme quoi, rien n’est impossible, tu vois. »

Il avait beau faire de l’humour, il partageait totalement la façon de voir les choses de sa soeur. Peut-être pas sur Sirius, puisqu’après tout de l'eau avait coulé sous les ponts depuis cette histoire. Mais concernant son espèce de sac à puces de fils, c’était clair qu’Alicia aurait à faire face à la rancoeur de ses enfants, si jamais elle avait la très mauvaise idée, d’un jour, le prendre sous son aile.

« Tu n’auras qu’à aller vivre chez les Mulciber. Je suis certain que Wulfric te trouvera bien une petite place. Si ce n’est dans la chambre voisine, ce sera dans son lit. »

Quand il peut emmerder sa soeur, ce petit con de Calvin n’est pas le dernier. Aller comme on dit, qui aime bien, châtie bien. Après tout, Selena n’est jamais la dernière pour trouver à le bâcher ou à passer ses nerfs sur sa petite personne. Faut avouer qu’il trouve assez drôle de la voir mal à l’aise. Dans le fond, il n’est ni con, ni même aveugle. Il voit comment sa frangine regarde son meilleur ami lorsqu’il est présent. Mais ne voulant pas risquer qu’elle sorte les griffes - n’étant surtout pas d’humeur à la supporter de mauvais poil -, il préféra ramener leur emploi du temps au coeur de la conversation. Ils devaient se dépêcher à faire les magasins, avant de louper la sortie de l’école. Sinon, ils seront bons pour attendre encore plus longtemps avant de voir le gamin de leur frère. Naturellement, c’est celui qui invite qui paye la facture. Ca ne le dérangeait pas tant que ça faut dire. ‘Fin, c’était bien parce qu’il s’agissait d’un restaurant qu’il apprécie, sinon il se serait barré sans déverser la moindre Livre Sterling.

Avant d’entrer dans la boutique, il s’était assuré que sa soeur ne vienne pas tout gâcher. Avec les années, Selena était devenue un peu moins coincée, ce qui ne pouvait que ravir son grand frère. Il pourra peut-être en faire quelque chose de cette gamine finalement. Se baladant dans les allées, il prenait tout ce qui lui tapait à l’oeil, même des trucs dont il n’aurait pas une grande utilité, faut bien le dire. Puis, en repassant près de sa frangine, alors qu’elle semblait l’observer avec une grande attention, il ne pouvait s’empêcher de sourire en faisant un petit clin d'oeil.

« Prends ce que tu veux et ne regarde pas le prix, c’est moi qui offre. »

Il la laissa faire un petit tour et partit l’attendre près du comptoir, là où il déposa tous ses achats. A chaque « bip » indiquant le prix, Calvin rangeait l’article passé dans son sac à dos. Il invita - d’un geste de la tête - sa soeur à en faire de même. Et quand la note - plus que salée faut dire - tomba, il en sentait pratiquement le regard interrogateur de sa cadette sur sa personne, mais ne s’en soucia pas. Tranquillement, il installa son sac sur ses épaules et jeta un oeil vers les étagères derrière le comptoir.

« Rajoutez aussi ce truc-là s’il vous plait. »

Il montra un endroit au hasard du bout du doigt, se trouvant assez haut pour que le vendeur soit obligé de prendre un escabeau. Le temps qu’il grimpe dessus, le fils Rogue jeta un regard aux alentours, s’assurant qu’ils étaient les seuls clients présents. A ce moment-là, il sortit sa baguette et son sourire s’étira un peu plus, alors que sa soeur semblait enfin comprendre.

« Oubliette. »

Aussitôt le sort lancé, il ne laissa pas le temps à l’homme de se retourner, qu’il agrippa le bras de Selena et transplana du côté du Chaudron Baveur.
by NYXBANANA


I am an intelligent drunk because an intelligent drunk carries his liquor with him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selena Rogue
Surveillante à Poudlard
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 361
Célébrité sur l'avatar : Ksenia Solo
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Juin - 18:57

Some times our saints are sinners

This is the story of a man, who conquered life drink in hand ship unmanned. Marked by genius, channelled good, by some a bit misunderstood. They'd been wrong many times before.- Paroles de Saint James, Avenged Sevenfold -
Calvin & Selena

Cette journée en compagnie de son frère, c’est Selena qui l’avait voulu. En le voyant à l’Université, elle lui avait littéralement sauté dessus pour passer un petit moment avec lui. Alors même si Calvin dépassait parfois les bornes, comme toujours, la soeurette n’avait pas d’autres choix que de prendre sur elle. Et discuter comme des gens normaux, c’était plutôt pas mal non plus. Quelque chose qu’elle s’était imaginée impossible, il y a encore quelques années de ça. Lorsque les gens disent que l’éloignement peut parfois être une bonne chose, ils n’ont pas tout à fait tord. Selena n’était pas mécontente de s’en rendre compte. En plus, ils parvenaient à trouver des sujets de conversation sur lesquels, ils tombaient d’accord, comme le fait qu’ils renieraient leur mère si elle venait à sympathiser avec le fils Black.

Un coup des lèvres de la petite soeur s’écartait légèrement quand son aîné lui soumit l’idée de s’incruster chez les Mulciber. Elle était bien incapable de dissimuler ce petit rictus, qu’elle espérait être trop discret pour qu’il s’en rende compte.

« Et tu me reprocheras de te voler ton ami ? Tel que je te connais, tu es capable de nous faire une crise. »

C’était un pique dissimulé derrière de l’humour, mais c’était en quelques sortes ce qui risquait de se passer. C’est qu’elle commence à le connaitre par coeur son aîné. Quoiqu’elle ne serait pas bien loin de la vérité, si elle disait qu’il en serait de même du côté d’Edwin. Mais la cadette de la fratrie n’était pas venue jusqu’ici avec le plus jeune des jumeaux, pour se disputer ou pour l’emmerder. Contrairement à lui, elle sait se tenir, parfois. Ils avaient fini par quitter le restaurant pour se rendre dans la boutique dont Calvin n’avait pas cessé de lui parler. C’était intriguant et sa curiosité piquait au vif, la jeune femme voulait plus que tout découvrir ce fameux secret.

Il y avait beaucoup de choses très intéressantes dans cet endroit, même si très onéreux également. Mais quand son frère lui dit de prendre tout ce qu’elle voulait, Selena ne comprit pas dans quoi elle était en train de mettre les pieds. Quelques vêtements par-ci, quelques bibelots par-là et même quelques jouets pour son chat. Ce n’est pas elle qui paye, elle peut bien se le permettre. Tous les cadeaux que son aîné proposait de lui faire, l’étudiante les déposait sur la caisse. Elle affichait un air ravi, juste se disant que la note serait salée et que le petit Calvin allait vite fait regretter de lui avoir fait une telle proposition. Chaque article passait devant une machine qu’elle trouvait plutôt étrange, faisant même un petit bip. Imitant le musicien à ses côtés, elle attrapait les achats pour les mettre dans son sac à dos.

D’un oeil, elle prit connaissance de ce qu’il demandait de plus au vendeur. Sur le moment, elle s’imaginait qu’il se payait juste sa tête, voulant l’emmerder un peu comme il sait si bien rendre les gens chèvres. Mais non, à la plus grande surprise de Selena, après s’être assuré qu’ils ne soient bien seuls, Calvin lança le sortilège de l’oubli sur le Moldu et sans qu’elle ne puisse avoir le temps de l’engueuler, il transplana en embarquant sa cadette avec lui. Leur réapparition eut lieu non loin du chaudron baveur. Clignante à plusieurs reprises des yeux, Selena tentait de se contrôler tant bien que mal, balançant quand même une tape sur le bras du second né de la famille.

« Non mais t’es sérieux là ? Tu sais que c’est illégal ce que tu viens de faire ? En plus, tu fais de moi ta complice ! »

Calvin abuse vraiment parfois, mais le pire, c’est que d’après ce qu’elle avait vite fait compris, ce n’était pas la première fois qu’il faisait le coup.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Calvin Rogue
Etudiant en Magie Avancée
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1618
Célébrité sur l'avatar : Brian Haner Jr (Synyster Gates)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 20 Juin - 17:41



some times our saints are sinners
feat. Selena & Calvin
La possessivité est-ce si mal que ça ? Finalement, n’est-ce pas une preuve d’amour quelque part, pour des gens aussi mal à l’aise que Calvin avec les sentiments ? Quoiqu’il en soit, Selena venait de toucher un point en lui disant qu’il serait capable de lui reprocher de lui piquer son ami. Le guitariste n’était pas parvenu à s’empêcher d’afficher une moue coupable. Elle le connait si bien finalement. Jamais il n’aurait pensé que sa petite soeur, lisait en lui comme dans un livre ouvert. C’était de plus en plus étrange cette histoire. Quelques années plus tôt, ils ne faisaient que s’engueuler à longueur de journée. Ils disaient se haïr, se souhaitaient les pires choses qui puissent exister et redoublaient d’idées pour s’emmerder l’un et l’autre. Pourtant, en tout ce temps, la jeune Rogue semblait avoir appris beaucoup sur ses grands frères. Cette fois, elle avait raison sur toute la ligne, Calvin est du genre très possessif avec ses amis, bien qu’il n’en ait pas des masses. Heureusement d’ailleurs. C’est son Wulfric, c’est son Edwin, c'est sa Jezabel, c’est même son Darren. Quoique ce dernier ne pourrait pas non plus la ramener à ce sujet, lui il se prend pour la nounou de tous les Anarchistes et va même jusqu’à les engueuler comme s’il était leur père. Chose très amusante soit dit en passant, parce que Calvin accepte toujours les remarques de ce drôle de pote, alors que celles de son propre père reviennent comme un boomerang dans la gueule de Severus. Comme quoi, le second né des jumeaux Rogue restera toujours une énigme à lui tout seul. Mais ne dit-on pas que les amis sont la famille que l’on se choisit ? Son géniteur, il ne l’a pas choisi, mais son pote si.

« Oh non mais tu comprends pas. Wulfric, je te le prête de temps en temps, mais dés que j’en ai besoin, tu me le rends. »

Le repas n’était déjà plus qu’un souvenir, bien derrière eux, tout comme la promenade menant au magasin dont il avait évoqué à sa petite soeur. Il savait parfaitement bien ce qu’il faisait, tout comme il n’était pas stupide au point de s’imaginer que c’était légal son truc. Pourtant, sa frangine serait de la partie, qu’elle ne le veuille ou non. N’était-ce pas quelque part une façon de lui montrer dans quelle merde il se trouvait ? Avoir recourt au vol pour continuer à se faire plaisir, c’est un appel à l’aide quelque peu discret, bien que Calvin ne le voyait pas de cette façon. ‘Fin parfois, c’est le subconscient qui cause tout seul, enfin le machin qu’on contrôle pas, vous voyez ? Bref ! Revenons à nos petits Sorciers Roguiens. Frère et soeur entassaient les articles dans leurs sacs à dos, au fur-et-à-mesure que le vendeur les comptait. C’était un geste tout à fait normal pour le moment et Calvin ne laissait paraitre aucun stress qui pourrait mettre la puce à l’oreille au gérant des lieux. Non, il était serein, calme, comme il l’est toujours quand il fait un truc de cette ampleur. Il sait prendre sur lui pour ne rien laisser paraitre. Mais c’est juste là un très bon acteur. Alors qu’on s’imagine que les choses glissent sur lui sans jamais l’atteindre, au fond de lui, il encaisse sans broncher le plus souvent, mais quand ça craque, ça fait mal. Il est parfois entré dans des colères noires et mieux valait ne pas être dans les parages, ou ne pas tenter de s’interposer entre lui et le mobilier.

Cette fois-ci, Selena allait être mise dans la confidence. Elle allait sûrement enfin ouvrir les yeux face à la détresse de ses frères. A quoi bon de toute façon ? Après tout, leurs parents les laissent volontairement dans la panade. Enfin là, Calvin est sûr que s’il ne tenait qu’à sa mère, elle les aiderait dés qu’elle le peut. Mais leur père et son attitude néfaste, à toujours les faire passer pour des nuls, a fini par creuser un énorme fossé entre parents et enfants Rogue. Alors oui, une fois la petite soeur attrapée, l’oubliette de lancé et la fuite façon Sorcier, le vol était commis. Pour la première fois de sa vie sûrement, Selena avait fait un truc illégal et elle ne se retenait pas de le faire savoir à son frère.

« Maintenant, tu vois la réalité de nos vies. Alors que tous les autres étudiants ont un compte bien garni par leurs parents, nous on trime sans arrêt à côté. Et si on veut avoir un semblant de vie et de loisirs, on doit avoir recourt à ce genre de pratiques. Tu comprends mieux pourquoi Edwin et moi, on a pas voulu aller à l’Université après Poudlard ? Si on est obligé de se démerder seul, c’est pas une bourse de quelques Gallions qui peut nous aider à vivre. »

Une révélation qui fait mal, mais pas une demande d’aide. Il ne demande pas là à sa petite soeur de leur donner de l’argent ou des vivres. Non, il veut lui ouvrir les yeux devant l’injustice de leur famille. Alors qu’elle vit encore au manoir, garde toute sa bourse pour sa petite personne, il n’en est pas de même pour eux.
by NYXBANANA


I am an intelligent drunk because an intelligent drunk carries his liquor with him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selena Rogue
Surveillante à Poudlard
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 361
Célébrité sur l'avatar : Ksenia Solo
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Juil - 9:31

Some times our saints are sinners

This is the story of a man, who conquered life drink in hand ship unmanned. Marked by genius, channelled good, by some a bit misunderstood. They'd been wrong many times before.- Paroles de Saint James, Avenged Sevenfold -
Calvin & Selena

Parler avec le cadet des faux jumeaux de la famille, revenait souvent à jongler entre vérité et boutade. Sérieux ou blagueur ? Il est difficile de le savoir, parce que le franc parlé de son frère a toujours été bien difficile à comprendre. Parfois, il utilise l’humour pour balancer quelque chose qu’il a sur le coeur. A d’autres reprises, il va dire une connerie avec tellement de sérieux, que tout le monde y croira alors qu’il se contente de se payer une bonne tranche à leurs dépends. Et c’était apparemment le cas dans cette conversation. Magnifique, il lui prête Wulfric mais elle doit lui rendre dés qu’il le réclame. Non, sans blague, Calvin ne grandira jamais et sa soeur ne prit même pas la peine de répondre à sa réplique. Il ne le faisait que pour l’embêter, comme d’habitude. C’est un peu la routine à force. Il faut toujours qu’il trouve un truc et qu’il appuie dessus. Généralement, ça fonctionne relativement bien et la demoiselle démarre au quart de tour. Mais cette fois, elle ne voulait pas lui donner satisfaction en s’énervant. D’autant plus qu’il serait capable de prendre ça comme un aveu d’un quelconque intérêt pour le fils Mulciber. Non pas qu’elle le déteste, au contraire, mais elle n’a pas envie de parler garçon avec son frère. Ce serait déprimant et ça voudrait dire qu’elle n’ait vraiment pas fichu de se faire des amis. Et cette journée n’était pas là pour qu’ils s’engueulent. Selena prenait donc vraiment sur elle, pour ne pas lui répondre.

Puis ensuite le magasin. La cadette de la fratrie Rogue ne s’était pas, un seul instant, doutée que son frère aîné tentait de lui montrer sa façon de vivre. Sur le coup, elle s’était imaginée qu’il voulait encore faire des conneries, comme il en a tant fait par le passé. Et une fois dans la ruelle, bien loin de la boutique qu’il venait de voler, elle se mit même à l’engueuler, avant qu’il ne reprenne la parole, pour lui expliquer qu’il ne pouvait pas vivre autrement, avec tout ce qu’il devait payer. Dit comme ça, l’explication faisait son petit bonhomme de chemin dans la caboche de la brune. Ca crevait les yeux maintenant. La bourse ne tombait même pas tous les mois, comment gérer toutes les dépenses et espérer avoir une vie à côté. Selena se sentait très conne de ne jamais avoir réaliser la gravité de la situation de ses frères. Jamais, elle ne s’était demandée comment ils faisaient pour joindre les deux bouts. Et elle s’en voulait à présent, surtout que d’ici peu, son grand frère allait devoir gérer les dépenses liées à l’arrivée d’un bébé. Un nourrisson c’est tout petit, mais ça coute bien plus cher qu’un enfant scolarisé. Il faut penser au lait, aux biberons, aux couches, puis ensuite aux petits pots. Les vêtements sont à changer tous les mois, tellement ils poussent vite. Plus les frais de garde pour que Calvin puisse continuer à avoir une vie sociale et à étudier également.

« Je n’avais jamais réfléchi à ça Calvin. Si tu as besoin d’aide, il te suffit de demander. On a eu des moments durs, mais je ne compte pas te laisser dans la merde. Je n’utilise pas la moitié de ma bourse d’études, je peux vous passer le reste. Je ne sais pas, tu as besoin de quoi ? Pour le bébé aussi je pourrais t’aider, même si je ne suis pas fan du vomi et des couches sales. Quand je n’aurais pas cours, je pourrais te le garder pour t’éviter des frais supplémentaires. »


Puis avec tout ça, elle devait lui avouer quelque chose également. Notamment son déménagement prochain, pour se mettre en colocation justement avec Wulfric. Après tout, c’était le deal. Il se faisait passer pour son petit-copain, mais en contre partie, ils partaient vivre ensemble. Elle avait dit oui, ce qui fait que les dépenses seraient aussi pour sa pomme. Mais quelque part, elle connait Wulfric Mulciber, c’est un fils à papa et il est si borné, qu’il ne la laissera rien payer.

« Je vais également bientôt quitter le manoir. Je ne sais pas vraiment ce qui m’a pris de lui dire oui, mais quand Wulfric m’a parlé qu’il voulait prendre une colocation et qu'il m’a proposé d’être sa coloc’, j’ai accepté. Sûrement le besoin de prendre aussi mon envol. Et puis, on le connait depuis tellement longtemps, que je n’ai pas à avoir peur des mauvaises surprises. »

Les enfants grandissent et finissent par quitter leurs parents. Selena avait eu beaucoup de mal à l’annoncer à sa mère, mais ce n’était pas un crime, c’était malheureusement la vie. Et puis, comme elle lui avait précisé, elle changeait juste de maison, elle n’allait pas couper les ponts. Ce serait un peu comme lorsqu’elle était à Poudlard. Malgré la distance, les deux filles de la famille, n’avaient jamais rompu le contact. Il en faudrait beaucoup pour que Selena ne veuille plus parler à sa mère. Il faudrait vraiment qu’elle la trahisse un bon coup et la jeune Rogue est persuadée que ça n’arrivera jamais. Alicia est bien plus portée sur la famille que n’importe qui d’autre. Elle bazarderait tous les autres pour ses enfants.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Calvin Rogue
Etudiant en Magie Avancée
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1618
Célébrité sur l'avatar : Brian Haner Jr (Synyster Gates)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Juil - 19:06



some times our saints are sinners
feat. Selena & Calvin
Qu’on lui fasse la charité n’était pas ce que Calvin voulait. Fierté oblige, il a toujours voulu se débrouiller seul. C’était bien la moindre des choses, alors il ne pouvait pas accepter l’argent de sa soeur. Et là, dans cette ruelle loin du magasin qu’il venait de voler, en faisant de Selena sa complice, il regrettait qu’elle s’imagine qu’il lui demandait de l’aider financièrement. Ce n’était pas le cas. Loin de là. Dans le fond, Calvin ignorait même ce qu’il voulait réellement, mais c’est tout à fait lui ça. Il n’a jamais vraiment été foutu de savoir ce qu’il veut, toujours indécis, jamais satisfait. Et c’est franchement emmerdant comme état d’esprit. Pourtant, s’il n’a absolument pas envie de prendre son argent, l’aide matériel pour garder l’enfant, ça il n’était pas contre. Ca ne se monnaye pas, mais il ne serait pas celui qui demandera. Si la tante veut passer du temps avec le neveu - ou la nièce -, il n’y verra aucune objection, mais ce n’est pas Calvin qui viendra de lui même pour demander à le faire garder. Il a fait une connerie, c’est archi vrai, et c’est à lui de se démerder, pas aux autres de sombrer en même temps.

« Je ne veux pas de ta bourse Selena. Tu m’as mal compris. Je voulais juste que tu comprenne la différence qu’il y a entre notre famille et les autres. Si j’ai besoin d’argent, je n’ai qu’à frapper à la porte d’oncle Doyle, mais demander la charité c’est pas mon truc. Tu comprends où je veux en venir ? »

Lui-même était en train de se perdre, c’est vrai que c’est flou là-haut, dans sa petite tête. Mais visiblement, il n’était pas au bout de ses surprises. S’il s’était attendu à toutes sortes de réactions, partant de la crise de nerf à l’incompréhension, de la part de sa petite soeur, il ne s’était sûrement pas douté qu’elle allait lui faire une révélation de ce style. Vivre avec Wulfric. Son Wulfric ? Mulciber ? C’était de l’ironie quand il lui disait d’aller habiter chez lui. Jamais il ne l’avait pensé. Quelque part, ça le faisait bien chier, après tout c’est son pote à lui et d’un autre côté, qui de mieux que son meilleur ami pour veiller sur la petite frangine ?

« T’es sérieuse ? Wulfric ? Je savais que c’était un peu chaud avec son père, depuis le coup de la banque des Sorciers, mais je n’imaginais pas qu’il voulait quitter la facilité de la vie de bourge, pour se mettre en colocation. »

Est-ce qu’il pouvait en vouloir à l’un ou l’autre ? C’était difficile à dire et il ne le savait pas lui-même. Pourtant, il venait d’avoir plein de questions qui traversaient son esprit, sans vraiment savoir par où commencer. D’ailleurs, ce n’était même pas certain qu’il avait le droit de les poser. Après tout, il y a des choses qu’il vaut mieux ignorer pour le moment. Il a tellement de problèmes, de choses à gérer, à prévoir ou encore dont il doit s’adapter, que ça en devient réellement difficile de savoir quoi faire.

« Je sais pas quoi dire, je ne sais même pas si je dois dire quelque chose. Là, j’ai le contrecoup de tout ce qui nous tombe dessus depuis le début de l’année. Passons sur tout ça, tu veux ? Et partons voir le mini-Eddie, comme prévu. J’ai pas envie de me faire des noeuds au cerveau aujourd’hui. »

C’était encore la meilleure chose à faire, parce que là, il n’avait aucune goutte d’alcool dans le sang et sa vision n’était donc pas la même que d’ordinaire. Une fois encore, il attrapa sa frangine par le bras, pour transplaner, en direction de Great Hangleton, la ville voisine d’où vivent les Poliakoff. C’est sûrement là-bas que le petit Stan se rend en cours. Ils n’avaient pas mis longtemps à trouver l’école en question, après être réapparut non loin de l’église. Le timing semblait trop parfait, la cloche sonnant tout juste, pour annoncer la fin de la journée des petits. Les gosses couraient vers leurs parents pour les uns, alors que les autres montaient dans les bus présents. Ne voyant pas Laverne dans les coins, c’était déjà plus difficile de trouver lequel était le gosse de leur frère. Même s’ils l’avaient vu en photo, la vérité était toujours différente. Ce n’est qu’après quelques instants, qu’un gamin attira le regard du musicien à la tignasse en pétard.

« Regarde, je crois que c’est lui, là-bas. »

Sa mère n’étant pas dans le coin, ils ne pouvaient pas se permettre d’aller à sa rencontre, sans être pris pour des dingues désireux d’enlever un gosse. Au lieu de ça, le frère et la soeur Rogue, devaient rester seulement spectateurs de cette sortie d’école, sûrement normale pour le commun de la population. Puis, une fois n’est pas coutume, ils repartaient bredouille, finissant par rentrer à l’appartement des faux-jumeaux. Un petit remontant n’était pas de refus, après s’être délestés de leurs « achats ». Plus Calvin regardait son chez lui, et plus il trouvait l’endroit trop petit. Peut-être bien que lui aussi, devrait envisager de déménager pour trouver plus grand. Mais dans l’état actuel de ses finances, c’était un peu difficile pour le moment.
by NYXBANANA


FINISH !


I am an intelligent drunk because an intelligent drunk carries his liquor with him.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Le Camp des Saints
» Les 7 saints de Bretagne
» PA GEN DYOL -NEW YORK TIMES LAN BOUNDA MARTELLY
» 1er Novembre - La toussaint (fête de tous les Saints)
» [ORAS NU] Here comes the Saints !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 4 :: Début de l'an 2000-
Sauter vers: