RSS
RSS



 


 :: LONDRES :: ♣ Les Grands Bureaux de Londres :: Institutions :: Université Magique de Londres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Parce qu'une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule [PV SARAH]

avatar
Iris Prescott
Étudiante en Magie Avancée
Nombre de messages : 1093
Célébrité sur l'avatar : Hilarie Burton (c)rose adagio
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 28 Avr - 18:27


Parce qu'une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule
Sarah & Iris

Nouvel An était passé depuis trois semaines et il n’avait jamais été aussi morose : Iris s’était contenté de passer la soirée avec Maddy : elle avait couché la petite vers vingt et une heure et elle s’était ensuite plongée dans ses livres de magie supérieure. Elle avait poussé ses parents à sortir, à maintenir la soirée qu’ils avaient prévu à Londres où ils devaient rejoindre des amis. Ils savaient leur fille triste et avaient voulu rester avec elle mais Iris préférait autant passer la soirée seule plutôt qu’à subir leurs questions à propos d’Alex. Elle avait quitté l’appartement ainsi qu’Alex parce qu’il lui avait avoué qu’il était sur le point de devenir un mangemort officiel. Si les parents d’Iris étaient au courant de la vérité, ils interdiraient à leur fille de le revoir, couperaient les ponts avec lui et le père d’Iris ne continuerait pas d’organiser des petites entrevues entre Alex et Maddy. Maddy ne cessait de le réclamer d’ailleurs. C’était peut être la chose la plus dure à supporter : voir que la petite était aussi attachée à lui. Iris aussi l’était : malgré tous ses mensonges, elle continuait de l’aimer. Mais elle ne savait pas quoi faire. Elle était sur les nerfs, et la nouvelle qu’elle avait appris quelques jours plus tôt n’était pas prête d’arranger les choses.

Elle avait constaté qu’elle avait du retard. Au début, elle ne s’en inquiéta pas plus que cela : le stress entre Alex et ses cours pouvaient avoir une influence sur son cycle menstruel. Une semaine passa, puis une autre : ça ne lui était pas arrivé depuis longtemps. Alors, un test de grossesse et une prise de sang plus tard, la sentence tomba : elle était enceinte. Inutile de chercher longtemps qui était le père : il s’agissait d’Alex, bien évidemment. Comme si elle avait besoin de ça maintenant ! Elle avait dix huit ans seulement et déjà un deuxième bébé en route ? C’était inconcevable. Surtout si l’on prend en compte que le père pétait littéralement un câble et sombrait du mauvais côté.

Cela faisait une semaine qu’elle avait la confirmation qu’elle était bel et bien enceinte et elle ne l’avait dit à personne encore. Tout comme elle n’avait parlé à personne de la situation d’Alex. Seulement voilà, ces secrets commençaient à lui peser et elle avait envie de parler, mais à qui ? Qui pouvait l’écouter sans la juger et être suffisamment proche d’Alex pour ne pas avoir envie de l’assassiner ou d’aller le vendre au Ministère ? Son choix finit par se porter sur la sœur de ce dernier, Sarah. Elle avait toujours été plus ou moins en bon terme avec elle et elle l’était encore plus aujourd’hui qu’elle avait renouer avec Alex. Elle l’appréciait vraiment et elle la savait assez sage pour être de bon conseil, ou être une oreille suffisamment attentive pour soulager son cœur. Elle lui envoya alors un hibou pour savoir si elles pouvaient se voir sur le campus de l’Université Magique où elles étaient toutes les deux étudiantes. Elle ne lui avait pas donné de nouvelles depuis trois semaines non plus, depuis Noël en fait. Elle espérait ne pas lui en tenir rigueur : elle devait forcément être au courant de la « séparation ». S’éloigner de la famille Black avait été une nécessité de toute façon. Sarah accepta néanmoins et les filles se donnèrent rendez vous dans un café de l’Université l’après midi qui suivit, leurs emplois du temps coïncidant.

Iris quitta son dernier cours après avoir à peine écouté son professeur. Elle avait conscience de délaisser ses études ses derniers temps, mais elle n’avait pas tellement la tête à ça : Alex était peut être plus important pour elle que sa propre réussite professionnelle … Elle traversa le campus et arriva quelques minutes en avance dans le café, où elle prit place près d’un feu de cheminée. Le temps s’était clairement rafraichi et un peu de chaleur ne lui ferait pas de mal : surtout qu’elle devrait sûrement faire attention à sa santé. L’endroit lui rappela sa dernière conversation avec Jezabel, une jeune étudiante de Poudlard enceinte, sur laquelle elle était tombée pendant les vacances de Noël … Elle qui était censé l’aider à vivre sa grossesse, elle n’allait peut être pouvoir l’aider plus qu’elle ne le pensait en était elle-même à nouveau enceinte. Même si pour le coup, elle n’allait pas embêter la jeune Serpentard avec sa propre histoire : elle était déjà suffisamment tourmentée comme ça.

Sarah ne tarda pas à arriver et Iris se sentait déjà soulagée de pouvoir révéler son secret à quelqu’un. Elle n’en avait pas parlé à ses parents encore : elle ne savait pas trop comment ils réagiraient, à dire vrai. Ils étaient fiers d’être grands parents, mais Iris leur avait promis que cela n’arriverait plus avant qu’elle ait une situation stable. C’était mal parti encore …

« Sarah ! » lui dit-elle, l’accueillant avec un léger sourire. « Merci d’être venue. »

Cela faisait du bien de voir qu’elle pouvait compter sur elle, après toutes ses années. Elle aurait pu se confier à des tas d’autres personnes – Eden, Lena, des filles de l’Université – mais quelque chose lui disait que la mieux placée pour écouter ce qu’elle avait à dire, c’était Sarah. Elle allait être impliquée d’une manière ou d’une autre, de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 4 Juin - 17:46
Invité
Parce qu'une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule


Sarah écoute que très distraitement le cours. D'ordinaire si concentrée, quelque chose semble perturber l'étudiante. Sur son parchemin n'est marqué que quelques rares mots par ici par là. Tous séparés par des ronds, des triangles ou des chenilles. Son échange épistolaire avec son amie Iris et accessoirement l'ex petite amie - ou petite amie, allez savoir très exactement - de son frère Alex la laisse dans une certaine inquiétude. Si elle a accepté sans la moindre hésitation ce rendez-vous à un café dans l'après midi, désormais son esprit lui joue des tours. Très productifs dans le domaine des scénarios apocalyptiques, il pousse la sorcière à se poser mille et une questions, à s'imaginer des choses toutes plus ridicules les unes que les autres. Une interrogation persiste : qu'est-ce qui peut conduire Iris à lui demander un rendez-vous ? La réponse qu'on lui sert sans cesse dans ce genre de circonstance : « Tu tiens à merveille le rôle de confidente. » A force de l'entendre, Sarah a fini par y croire et se place toujours en tant qu'oreille attentive, amie impartiale et bonne conseillère. Elle ne se plaint pas vraiment de cette situation. Tant que l'image qu'elle renvoie aux autres demeure positive, ça la satisfait amplement. Mais quand ça touche de près ou de loin un membre de sa famille, elle panique et en est toute retournée. Sarah se persuade elle-même que la raison de cette future entrevue concerne d'une manière ou d'une autre son frère Alexander. Elle ne saurait vraiment comment l'expliquer et comme toute fille, elle mettrait cette certitude sur le compte de « l'instinct féminin ». Tout en homme en rirait en entendant de telles inepties. Mais la vie leur apprendra qu'au grand jamais il ne faut douter des angoisses d'une femme.  Surtout lorsqu'elles sont justifiées comme dans ce cas-là.

Elle gribouille alors un vif d'or tandis que son voisin lui jette un regard inquisiteur. En droit magique, pas de place pour les loosers. Voilà tout le message qu'il transmet dans ses yeux perçants et méprisants. Sarah relève la tête et ses prunelles brunes croisent celles du sombre inconnu situé à sa droite. Elle arque un sourcil l'air de dire "mais qu'est-ce tu me veux ?! Ma photo peut-être ?" En venant à cette conclusion, elle tire une grimace et reporte son attention sur son papier. La sorcière inspire profondément et achève son dessin. Elle y ajoute des petites ailes dorées. Plus habituée aux cognards et aux battes, elle juge son vif d'or assez peu fidèle à une vraie balle magique. Elle se contente des quelques souvenirs qui lui restent de Poudlard et des différents matchs entre les maisons. Mais le quidditch fait encore partie intégrante de son existence. Elle assiste bien entendu aux matchs qui opposent les harpies à d'autres équipes, suit avec ferveur les progrès de sa meilleure amie et sert parfois en tant que vendeuse à la boutique dédiée à ce sport. La question suivante :  « Pourquoi Sarah n'a-t-elle pas poursuivi dans ce domaine comme ses plus proches amis ? » persiste encore et les motifs qui l'ont conduit dans une voie plutôt contraire, en l’occurrence le ministère de la magie, continuent d'être obscurs pour des anciens camarades de gryffondor. On lui promettait un bel avenir, même la vieille McGonagall tenait ce discours. Mais non. Tout ne se passe pas toujours comme on le prévoit. Et ceci, Sarah le sait mieux que quiconque. « Le cours est terminé. Mais n'oubliez pas de relire vos notes pour la prochaine fois. » Elle le met dans le coin de sa tête... surtout demander à quelqu'un de l'aide. Ce n'est guère avec ses deux ou trois définitions qu'elle réussira à rendre une copie impeccable au prochain devoir. Par chance, elle possède un exemplaire du manuel du dit professeur présent dans son appartement. Elle pourra tout aussi bien rattraper de cette façon... enfin à condition de retrouver le sujet. Et ça, ce n'est pas gagné.

Elle glisse sa montre jusqu'à la naissance de sa main. Elle a une demi-heure devant elle avant de retrouver Iris au lieu de rendez-vous. Ce dont elle se serait bien passée finalement. Elle se décide alors à errer dans les couloirs comme une âme en peine. Elle tourne à droite et se retrouve au milieu des petites annonces pour job étudiant. Quelques uns cherchent des babysitter... Elle en exerce déjà la fonction pour Laverne, une amie de longue date. Et pour le moment, elle n'a guère besoin d'un emploi en plus. Elle a déjà du mal à tout gérer. S'en ajouter un serait davantage une charge qu'une bénédiction. Elle se permet cependant un petit balayage d'horizon. Peut-être qu'il y a des livres vendus d'occasion ou des gens qui veulent de l'aide en cours. Apporter quelques renseignements et méthodes ne la dérangerait pas, bien au contraire, tant que ça reste ponctuel. « Ne crache jamais sur une opportunité. » Comme lui dit parfois sa mère. C'est alors qu'elle entend quelqu'un dire son nom dans son dos. Sourcils froncés, elle se retourne pour faire face à l'une des filles de sa filière. Elle affiche un grand sourire et bafouille un « t'as oublié ta plume » avant de partir aussi vite. La sorcière ouvre la bouche et la referme, presque frustrée de ne pas avoir pu répondre. Elle reste debout comme un piquet bien une minute avant de ranger l'objet dans son sac et de partir en quête de ce café. Lorsqu'elle y arrive, Iris l'y attend déjà à table proche d'une cheminée. Il faut reconnaître que le froid fait son nid en Grande Bretagne. Elle la salue d'un mouvement de la main tout en la rejoignant de pied ferme. Elle saura très bientôt le fin de l'histoire et ses angoisses s’effaceront... ou pas. « Coucou Iris. » Elle s'installe sur la chaise juste en face, dépose son sac par terre et enlève son écharpe tout en regardant du coin de l’œil son amie qui semble stressée et perdue. De suite, elle se réjouit d'avoir répondu affirmatif à l'appel. La blondinette lui parait prise dans un sacré merdier et il est évident que confier ce qu'elle a sur le cœur lui fera le plus grand bien. « Qu'est-ce que tu prends ? C'est moi qui paye. Et pas de discussion hein ? Je ne tolérerai aucun refus de ta part. » Comme pour détendre l'atmosphère, elle lui adresse un clin d’œil tout en levant la main afin d'appeler un serveur. « Alors, qu'est-ce qui ne va pas ? » Demande t-elle en affichant un léger sourire inquiète. Elle croise les bras sur la table prête à tout entendre.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Parce qu'une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule [PV SARAH]
» une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule ♦ Tobias & Tess
» Une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule
» Mauvaise nouvelle (pv Davros)
» Lettre et mauvaise nouvelle [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: ♣ Les Grands Bureaux de Londres :: Institutions :: Université Magique de Londres-
Sauter vers: