RSS
RSS



 


 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 4 :: Début de l'an 2000 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un petit coup de main ne se refuse pas // Arthur

avatar
Invité
Invité
Dim 1 Mai - 17:52
Invité
Un petit coup de main ne se refuse pas
Feat Arthur Valmont
Un 16 janvier


J'étais amie avec Arthur Valmont depuis quelques semaines maintenant. Je ne connaissais que très peu de choses de lui, mise à part qu'il sortait de Sainte-Mangouste. C'était d'ailleurs là-bas qu'il m'avait remarqué. J'allais souvent à l'hôpital demander des médicaments en plus pour Léo, des fois qu'ils aient trouvé un remède, un vaccin pour soigner la lycanthropie. Mais mes tentatives sont toujours vaines en général. La plupart du temps je m'en retourne bredouille, mais vais quand même tenter ma chance dans les bibliothèques du coin. Je crois que je les ai à peu près toutes faites. Et une fois, Arthur m'a suivi et a fini par faire le lien entre mes demandes à l'hôpital et le titre des ouvrages que j'empruntais. Une amitié a commencé à se développer quand j'ai compris qu'il avait également ce désir de vengeance contre les Mangemorts. Il a d'ailleurs rejoint l'organisation il y a peu de temps et je sais qu'il ne me juge pas sur mes recherches vaines.

Aujourd'hui, je me suis une nouvelle fois rendue dans une des nombreuses bibliothèques de Londres et me suis assise à une table, quatre gros livres posés dessus. J'ouvre alors le premier ouvrage et je sens quelqu'un s'asseoir à côté de moi. Je n'ai même pas besoin de lever les yeux vers lui pour le reconnaître.

- Tu n'as rien d'autre à faire que me regarder lire ? dis-je d'un ton neutre.

Depuis quelques temps, je m'étais renfermée sur moi-même, coupant les ponts avec la plupart de mes amis et les membres de ma famille. Tout ce qui comptait était de trouver un moyen de soulager Léo. Tout ce qui importait était de venger mon frère. J'avais besoin d'enlever cette culpabilité qui me rongeait. Car ça aurait du être moi à la place de Léo. Ça aurait du être moi le monstre.
FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 1 Mai - 18:57
Invité
I need your help… and you don’t look that well...why ?


Depuis l’accident de Mina, je m’étais décidé à me bouger davantage. Il n’était pas question que je perde ce que j’avais de plus cher à cause des mangemorts, mais je me confrontais pourtant à un problème. Avec le coma que j’avais vécu, j’avais perdu beaucoup de ma vie, surtout de ma vie étudiante. Je n’avais aucun diplôme. Cela ne faisait pas pour autant de moi un idiot. Archibald s’était assuré de mon savoir pour me faire valider mes acquis, mais je n’avais pas fait d’étude supérieur, et je voulais changer cela. Si la violence n’était pas toujours une bonne solution, le savoir pouvait s’avérer être une arme redoutable. Il n’appartenait alors qu’à moi d’acquérir le savoir nécessaire pour pouvoir devenir plus fort. Ma rééducation avait vraiment bien avancée, et je n’avais pas à me plaindre, même si je ne pouvais toujours pas quitter ma canne ou me passer de potion au quotidien. Je me faisais sur ce point une raison. Je savais bien que je ne retrouverais jamais complétement mes capacités, mais du reste, je comptais bien faire des progrès.

C’est pourquoi, depuis peu, j’assistais au cours de magie avancée en auditeur libre. Je ne pouvais pas assister à tous les cours, juste ceux pour qui cela ne dérangeait pas, et du coup, pour le reste, je passais beaucoup de temps à la bibliothèque pour essayer de palier le tout. Ce n’était pas des plus évidents, surtout avec mon travail à Sainte Mangouste que je n’avais pas cessé. Je venais toujours en aide, de façon bénévole, au patient en rééducation. Cela me prenait du temps, mais je ne me voyais vraiment pas arrêter. Ceci me faisait peut-être passé pour un fou, le fait de tout vouloir faire en même temps, mais je me moquais bien du regard des autres. Cela ne m’avait jamais freiné.

Pour ne pas changer donc, vu que j’avais du temps, je partis en direction de la bibliothèque, en espérant y croiser une personne en particulier. A qui est-ce que je pensais ? A Lena Pettigrow. J’avais fait dans un premier temps sa connaissance à l’hôpital, puis à la bibliothèque. Rapidement, j’avais compris ses tracas, et elle les miens. Nous avions beaucoup de points communs, à commencer par notre appartenance à l’inquisition, sans parler de notre envie de vengeance envers les mangemorts ; pouvais-je donc dire que j’avais une amie ? Etrangement, oui… Pourquoi étrangement ? Parce que cela ne me ressemblait pas d’avoir une amie. Depuis mon accident, j’étais des plus renfermé, sauf avec les enfants. Si j’avais du coup choisi le mauvais travail ? Possiblement, mais cela n’était pas définitif. Je ne mis en tout cas pas bien longtemps avec de trouver Lena, et, comme toujours, je vins m’asseoir en face d’elle sans rien dire. Elle semblait plongée dans un ouvrage, et j’avais pris cette habitude avec elle de ne pas parler avant elle, afin d’être sûr de ne pas la déranger.

« Tu n'as rien d'autre à faire que me regarder lire ? »

Ok… Son ton n’était vraiment pas engageant… mais j’avais mes raisons pour vouloir la voir et surtout, il en fallait plus pour me faire faire demi-tour.

«Bonjour à toi aussi Lena ! J’espère que tu vas bien, moi puisque que tu me le demandes, il se pourrait que j’ai besoin de toi… »

Non, ce n’était pas de l’insolence, mais juste un moyen de la faire lever la tête et la rappeler un peu à l’ordre sur sa façon de m’adresser la parole. Si elle n’allait pas bien, elle pouvait bien m’en parler, mais pas m’envoyer chier.

« Et si tu commençais par m’expliquer ce qui ne va pas ? ne me dit pas rien, je commence à te connaitre. Alors ? »

Toujours les autres avant moi, je n’allais pas me changer aujourd’hui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 2 Mai - 11:32
Invité
Un petit coup de main ne se refuse pas
Feat Arthur Valmont
Un 16 janvier


J'avais appris avec Arthur que même si j'employais le ton le plus froid que je connaisse, il ne ferait pas aussi facilement demi-tour. Autre point commun : nous semblions être tous deux de véritables têtes d'Hyppogriffes quand nous le voulions.

- Bonjour à toi aussi Lena !

Je retins un sourire. Arthur me donnait l'impression d'être constamment de bonne humeur et d'avoir de l'énergie à revendre. Il semblait tout le temps enjoué et prêt à rire même lorsque j'affichais une tête désagréable. Je sortis un parchemin ainsi que ma plume et mon encrier et commençais à gribouiller quelques notes, comme j'avais pris l'habitude de faire. Au final, elles ne m'apportaient pas grand chose...

- J’espère que tu vas bien, moi puisque que tu me le demandes, il se pourrait que j’ai besoin de toi…


Ma plume s'arrêta, suspendue en l'air et je relevais la tête vers Arthur. Il avait piqué ma curiosité à vif. Mais il pouvait tout aussi bien avoir besoin de moi pour aller lui acheter un sandwich au coin de la rue. Aussi je me méfiais de ce qui allait suivre. Je haussais un sourcil interrogateur, attendant qu'il se prononce mais à la place il me demanda ce que j'avais. Je commençais à rouler des yeux mais il me rappela à l'ordre en disant me connaître. Non tu ne me connais pas, avais-je envie de dire. Mais en vérité, Arthur était très observateur des autres et je savais qu'il inspectait chacun de mes mimiques depuis que nous nous connaissions. Je baissais la tête sur mon parchemin et répondis sincèrement :

- C'est Léo. Il a à nouveau fait de nombreux cauchemars cette nuit et je n'ai quasiment pas fermé l’œil.


Pas que le sommeil me manquait. Depuis que mon frère s'était fait mordre, j'avais appris à me passer de l'envie de dormir. J'avais perdu le goût de toute manière. Mon cerveau était toujours en alerte, éveillé et prêt à réagir au moindre bruit suspect.

- Et je ne trouve toujours AUCUNE solution à ça ! A croire que je ne sers vraiment à rien !
ajoutais-je en enfonçant ma plume sur le parchemin, faisant alors une grosse tâche.

Enragée et énervée contre moi-même, je reposais ma plume et passais la main dans mes cheveux, le temps de retrouver un peu mon calme. Parfois je me demandais si Léo ne me transmettait pas un peu de sa rage. Et encore, j'avais appris à contrôler quelque peu ma magie quand j'étais énervée. Je repoussais mes cheveux en arrière et offris un sourire hypocrite à mon voisin de table.

- Et toi alors ? En quoi puis-je t'être utile ?
FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Un petit coup de main ? (pv Shitsu)
» Boire un petit coup c'est agréable, boire un petit coup c'est doux [PV : La Veuve Noire]
» Besoin d'un petit coup de main pour l'avatar
» [Flash back] Petit coup de main? [Basil]
» Petit coup de déprime [Jeremy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 4 :: Début de l'an 2000-
Sauter vers: