RSS
RSS



 


 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 4 :: Début de l'an 2000 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Seras-tu assez fort ?

avatar
Bryan H. Levinson
Nouveau membre de l'Inquisition
Âge du personnage : 48 ans
Nombre de messages : 1590
Célébrité sur l'avatar : Mads Mikkelsen
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Mai - 12:25
Bryan commençait à se lasser des lubies excentriques du Seigneur des Ténèbres. Du rang de mangemort, il se retrouvait désormais catapulté au rôle de nounou des enfants de maraudeurs. Il avait d’abord dû écouter les rengaines geignardes et plaintives d’Alexander Black, il s’était ensuite forcé à supporter les caprices du bébé que Black trimbalait partout avec lui et voilà que maintenant il avait l’impression de porter sur son épaule un sac à patates du nom de Cassandra Potter. Soit Bryan se faisait véritablement vieux, soit la gamine avait abusé des friandises de chez Honeydukes. Quoiqu’il en soit, le mangemort ne masqua pas son soulagement lorsqu’il déposa son « paquet » dans la cave du manoir des Malefoy. Au vu de la douleur qui tiraillait son épaule, la soirée allait être longue.

Tout avait commencé lorsque Lord Voldemort avait décidé qu’il était temps de mettre la détermination d’Alexander Black à l’épreuve. Le fils de Sirius ne pouvait raisonnablement pas continuer à assister à certaines réunions de mangemorts sous le seul prétexte que Morgana et Bryan avaient pour mission de le manipuler et de le faire basculer du côté du Lord. Quoi de mieux pour grimper dans l’estime du mage noir que de torturer un membre de sa propre famille ? Et c’était justement là que Bryan intervenait. Non non, Merlin soit loué, Alexander n’était pas une sorte de fils caché de Levinson. Le rôle de Bryan consistait à trouver la cible idéale pour le jeune Black et à la ramener en lieu sûr. Connaissant suffisamment de choses sur la vie du jeune homme, le mangemort cru bon d’aller capturer Cassandra Potter. D’après ce qu’Alex avait pu lui raconter sur son existence si passionnante, sa cousine comptait beaucoup à ses yeux et étant donné son jeune âge, elle serait plus facile à duper que son frère Harry.

C’est ainsi que Cassandra avait reçu une lettre rédigée par l’elfe de maison de Bryan, qui s’était arrangé pour emprunter le hibou d’Alexander et signer le parchemin à sa place. Le petit mot donnait rendez-vous à la jeune Serdaigle à Pré-au-Lard, à la tombée de la nuit. Cassandra, visiblement aussi douée que son cousin pour faire le mur, s’était rendue au rendez-vous et y avait rencontré Bryan. Ne s’embarrassant pas de formules de politesse, le mangemort pressé d’en finir avec ces histoires de maraudeurs lui lança un maléfice du saucisson, la hissa sur son épaule et transplana ni vu ni connu.

Jetant un coup d’œil à sa montre, Bryan constata qu’il était légèrement en avance, Alexander devrait arriver d’ici cinq minutes. Cherchant à passer le temps sans avoir à faire la conversation à Cassandra, il fit léviter une chaise jusqu’à elle et la souleva à nouveau pour l’installer dessus. Il avait beau être ce qu’il était, il avait tout de même le sens des convenances. Ou presque.

« Tu ferais mieux de t’habituer à ce décor, tu risques de passer un certain temps dans cet endroit. Enfin, tout dépendra de la volonté de ton cousin, Alexander. Il ne devrait plus tarder à venir te saluer. »

Bryan espérait sincèrement qu’Alex réussirait le test, sinon il serait certainement obligé de l’éliminer. Pas que cela le dérangerait, mais disons que les confrontations entre Bellatrix et Alexander avaient toujours le don de le distraire. Malheureusement, Bryan doutait fort que Black ait le cran de faire du mal à sa jeune cousine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassandra Potter
Septième année
Âge du personnage : 17 ans
Nombre de messages : 149
Célébrité sur l'avatar : Iga Wysocka
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Mai - 13:59


Un enlèvement ? ...
Cassandra & Alexander & Bryan
Depuis sa dernière discutions avec son cousin la rousse n'avait plus eue de nouvelle de celui-ci, elle ne s'en était pas étonnée leur vie prenait des tournant différent et se parler régulièrement ne semblait plus être une priorité pour le brun qui devait avoir d'autre chose à faire dans les rangs des mangemort. Cassandra avait donc poursuivi sa vie d'étudiante, alternant entre cours et devoir, bavardage de chambrer et moment de solitude, elle avait aussi pris contact avec sa sœur et son frère pour les revoirs le plus vite possible. Même John avait fait son retour dans sa vie, d'une manière un peu soudaine, mais elle en était heureuse, la seule ombre au tableau était donc Alexander et le choix qu'il avait fait. Malgré tout la Serdaigle aimait toujours autant son "cousin" et voulait le revoir alors qu'elle pensait à lui envoyer un hibou pour au moins avoir de ses nouvelles et s'assurer qu'il était toujours en vie, elle vit arriver le hiboux de l'ancien mécanicien. Elle était surprise qu'il fasse le premier pas pour la recontacter, elle pensait que quelque chose de grave devait être arrivé pour qu'il prenne la peine de lui écrire après leur longues après midi à discuter et débattre de leurs deux points de vue totalement différents. La rousse prit la missive et la lu, un rendez-vous à Près au Lard voilà ce qu'il l'attendait sur le parchemin, elle devait fuir du château pour pouvoir s'y rendre et cela n'était pas dans ses habitudes, elle ne l'avait fait qu'une seule et unique fois pour Kaysa, mais Alex était pour elle aussi important que ses frères et soeurs de sang, alors elle pris sur elle et agit normalement pour le reste de la journée et un peu avant la tombée de la nuit, elle avait pris le passage secret indiqué par son aîné pour pouvoir se rendre au village sorcier.

Cassandra n'était pas rassurée de ce trouvée seule dans le village alors que la nuit était noire autour d'elle, de plus personne ne savait qu'elle avait quitté l'école, seul le parchemin laisser sur son lit pourrait donner une indication si se rendez vous tournait mal. Elle ne devrait sans doute pas pensé ainsi alors qu'elle devait rencontrer le jeune Black, mais il se passait tellement de mauvaises choses dans le monde qu'elle était devenue plus méfiante, elle avait même sa baguette en main chose qu'elle ne faisait jamais en temps normal et qui ne lui servit à rien, un vieux mangemort arriva lui lança un maléfice et la porta comme un vulgaire sac à patates dans un endroit qui lui était inconnue. Cassie ne comprenait pas ce qui était en train de se passer, son cousin l'avait-il piéger pour qu'elle serve de jouet à des mangemort ? Pour avoir Harry et Neville qui était les têtes pensantes de l'ordre ? Rien de tout cela n'était logique aux yeux de la rousse qui profitait de sa petite balade pour réfléchir, elle ne pouvait rien faire d'autre, elle avait été immobilisée, et même si elle connaissait un rayon de sortilèges d'attaque face à un mange mort, elle ne tiendrait pas longtemps. Puis l'homme qu'elle ne connaissait pas la fit lévité sur une chaise et mentionna son cousin et la benjamine ouvrit la bouche pour la première fois depuis son enlèvement. " C'était vous la lettre alors ? Et que vient faire Alex dans tout ça ? Je ne comprends rien à votre charabia et je n'ai pas l'intention de rester ici pour un moment comme vous dites" Pourquoi devenait-elle insolente au pire moment de sa vie, elle était bloquée avec un mangemort bien plus âgé et expérimenter qu'elle et elle choisissait de jouer la tête brûlée à ce moment-là ? Fichue gênes Potter qui se réveille au mauvais moment.

Le cerveau de l'aigle tournait à plein régime essayant de déterminé l'utilité de son kidnapping et le rôle d'Alexander Black dans tout cela, elle ne pouvait pas croire ni même penser qu'il en était pour quelque chose dans ce qu'il lui arrivait, d'accord, il avait changé et avait rejoint Voldemort mais pas au point d'aller lui faire du mal à elle, depuis son plus jeune âge, ils étaient proche, le brun n'allait pas mettre cela de côté pour sa place chez les mangemort ? Si ? Rien n'était plus sûr dans l'esprit de Cassandra qui s'attendait désormais au pire.Elle avait été stupide pour sortir la nuit sans prévenir personne, elle était loin de l'école et ne savait pas où elle se trouvait à cause du transplanage, mais l'endroit grouillait surement de sous-fifres du Seigneur de Ténèbres, elle était fichue. Et sa seule porte de sortie était un homme qui était devenu mangemort envers sa famille et envers ses principes pour se venger de tout et de tout le monde, pouvait-elle réellement garder espoir de s'en sortir en vie ? Qu'allait penser Harry et Kaysa de sa stupidité ? De ne pas les avoir prévenus avant de sortir de l'école ou au moins de prévenir une fille de son dortoir. Elle avait simplement tenté de faire confiance à son cousin, de la voir pour lui venir en aide s'il n'allait pas bien, elle était tombée dans le piège comme une bleue, mais comment pouvait-elle se douter d'un pareille chose ?


BY PHANTASMAGORIA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 1 Juin - 10:45
Invité
… Comment pouvais-je moi-même me douter d’une pareille idée venant du Lord. Etais-je à ce point stupide de croire pouvoir m’en tirer si facilement sans devoir faire mes preuves de la façon la plus tragique ou étais-je simplement trop naïf de croire que signer un pacte avec le diable ne pouvait être que la pire chose, après la mort d’un être par ma faute, qu’il puisse m’arriver ? J’étais pourtant en train de marcher droit vers mon destin sans en imaginer les futures conséquences. C’était un aller simple sans aucune possibilité de retour. Je venais de transplaner chez les Malefoy à la demande de Bryan sans savoir ce que cela encourait si ce n’était une demande expresse de ce maître qui voulait tant de mal à ma famille. Marchant dans l’allée, je croisais le méprisant Lucius Malefoy qui me regardait avec un dédain sans nom. Il agissait avec supériorité alors qu’il était dédaigner du seigneur des ténèbres pour ses nombreux échecs. Tout le monde le savait, moi y compris. Je me contentai alors d’un regard méprisant. Je me savais peu désiré dans les rangs du Lord. Aucune personne, si ce n’était peut-être Bryan et Morgana, ne me faisait nullement confiance. Avait-il tort ? Que peut être capable un homme qui se retourne contre les siens pour arriver à ses fins ? J’étais capable du pire et je l’avais vu clairement dans le regard dans mon père quand la déception avait été lisible dans ses yeux. J’avais tout perdu. Par erreur ? Seulement pour une haine qui rongeait mon cœur sans que je n’en voie une issue. C’était une maladie, un poison qui me hantait, qui coulait dans mes veines et faisait de moi l’être le plus répugnant que l’on puisse imaginer. Pouvais-je me regarder dans un miroir ? Je ne pouvais cependant pas le contrôler. Je haïssais autant que je respirai. C’était plus fort que moi, je me nourrissais de cette haine comme un nourrisson se nourrit du lait de sa mère. Céder à la haine, puisqu’il ne me restait plus que cela, était comme une douce drogue. Une dose… Une autre… Encore une autre… Plus je me laissai aller à cette haine, plus chacun de mes actes semblaient comme un réconfort, le seul que je recevais ou que j’acceptai avant d’empirer la situation et de plonger bien plus dans la douleur. Ce n’était qu’un soulagement éphémère qui me coutait de plus en plus cher et qui me rendait de plus en plus mal. Je savais les erreurs que j’étais en train de commettre mais je continuai parce que j’avais la sensation d’être entré dans un engrenage sans voir de porte de sortie. Et même si Hellson n’est pas totalement le coupable… Et même si le seigneur des ténèbres se jouait de moi… Et même si ma famille me détestait… J’avais tué un homme. Je n’arrivai pas à me trouver l’excuse d’un accident. Pour moi le résultat était le même et ça, je ne pourrai pas le réparer. Il avait peut-être une famille ou des amis et ça, je ne pourrai jamais le réparer. Alors si je suis allé si loin, pourquoi faire machine arrière, puisqu’avant d’espérer qu’on me pardonne, moi, je n’y arrivai tout simplement pas.
Dans cette humeur sombre, plongeant de plus en plus, sombrant peu à peu, me perdant totalement, je ne pensais plus qu’à la vengeance puisqu’elle était l’unique chose qu’il me restait sans me rendre compte que si j’avais perdu beaucoup de choses, il me restait encore des lueurs d’espoir que je pourrais pourtant être capable de tuer ce soir…
Arrivant sur les lieux, l’elfe de maison des Malefoy m’indiqua la route. En descendant dans la cave, je n’aurai alors jamais pensé découvrir Cassandra assise sur une chaise, ligotée et Bryan non loin. Découvrant la scène qui se dressait face à moi, je regardai un instant Bryan. J’étais peut-être imbécile mais pas à ce point. Je compris rapidement ce qui m’attendait, ce qui nous attendait. J’avais assez vu de torture dans cette cave pour savoir ce qu’il se passerait. La question restait à savoir : pourquoi ? Pour me tester ? Obtenir des informations ? Je ne réfléchissais pas aux raisons qui avaient poussé certainement Voldemort d’ordonner à Bryan de capturer la dernière des Potter comme le dernier espoir qui m’était offert. Plus que symbolique, elle était une des dernières à croire en moi. La torture et la tuer reviendrait simplement à me tuer moi, l’ancien moi, et ne devenir plus que ce double loin de l’Alexander que ma famille avait vu grandir. Je connaissais déjà l’issu de cette histoire… Après tout, ne dépendait-elle pas uniquement de moi ?
Et pourtant, face à cette scène, je ne bougeai pas d’un seul cil, comme si cette situation était finalement d’une banalité prévisible presque décevante de la part de l’un des plus grands mages noirs de notre temps.
Une gamine… Ils avaient été capables de capturer seulement une gamine. Est-ce l’incompétence de Bryan qui nous amenait à ce résultat ou simplement le choix mineur d’un maître finalement pas à la hauteur ? Quelle déception… J’aurai préféré encore voir mon père. Non pas par le simple plaisir de vouloir torturer mon père mais simplement par esprit de vengeance de me dire qu’il s’était encore fait attraper. J’avais en rancœur ses mots. Mon père s’était détourné de moi. Il avait bien raison mais quel mal, quel résultat cela entraina-t-il en moi alors que ma haine s’était raccrochée à cette magnifique branche pour germer davantage. Aurais-je été capable alors de lever ma baguette sur mon père ? Par colère de ne pas avoir été là et de ne pas avoir su m’aiguiller peut-être, oui. A moins qu’il me faille une fois de plus un coupable à haïr pour ne simplement pas croire en moi ? Qu’importait de toute façon les raisons. Bryan m’offrait Cassandra Potter sur un plateau d’argent et ne restait qu’à moi de décider, semblerait-il, de son sort.
Torture ? Mort violente ? Mort rapide ? J’étais comme placé au rang de la main de la mort, choisissant ce qui m’arrangerait pour laisser la haine finir son travail. Adieu bel ange… Adieu espoir… Adieu. Je me laissai mourir pour laisser naître un être qu’on ne pouvait imaginer. L’espoir était-il vain ? Croire en moi était-il trop tard ? Je ne dis aucun mot, me contentant d’approcher sans pour autant afficher aucun étonnement ou simple dégoût. J’étais juste un être loin de tout cela qui mettait une distance à tout cela comme si Cassandra n’était finalement qu’une étrangère de plus comme tous ceux qui ont dû souffrir dans cette cave. Le silence était-il alors pesant ? Il l’était pour les êtres doués de sentiments et de compassion. Comment pourrai-je en avoir après tout ce que j’avais fait et qui me semblait sans retour possible ? Une fois à deux mètres de chacun des êtres dans cette cave, je finis par sourire avec un sacré culot et une pointe de rire :
« Nous y voici… Utiliser une simple gamine pour, je suppose, confirmer mon allégeance ? Est-ce tout ce que me croit capable le seigneur des ténèbres ? Torturer une simple gamine qui sait à peine se défendre ? Est-ce comme cela que vous me jugez ? Trop faible pour torturer ma propre mère ? M’en voilà offensé… A moins que le mangemort qui a dû s’occuper de capturer un membre de mon ancienne famille, n’avait pas les compétences de plus ? » demandai-je très sérieusement.
Je brandis alors ma baguette sur Cassandra pour attirer sa baguette à moi et ainsi la démunir totalement avant de jouer avec sa baguette et tourner autour d’elle comme un vautour prêt à déchiqueter la chair de sa proie. Cassandra était ligotée. Elle ne pouvait rien ainsi. Je finis alors par mettre sa baguette dans ma poche arrière de jean tout contre la mienne. Je posai ainsi les deux mains sur les épaules de ma cousine en fixant Bryan :
« Le but est-il d’obtenir des informations ou simplement de la torturer ? »
Je regardai sérieusement Bryan en étant aussi proche de ma cousine. Pas une once de culpabilité, de peur ou même d’inquiétude était lisible dans mes yeux. J’étais même totalement détachée de mon lien de parenté envers cette jeune fille. Je la tenais fermement au niveau des épaules et j’attendais de savoir quels avaient été les ordres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bryan H. Levinson
Nouveau membre de l'Inquisition
Âge du personnage : 48 ans
Nombre de messages : 1590
Célébrité sur l'avatar : Mads Mikkelsen
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Sep - 19:31
Bryan aurait presque eu l’arrogance de clamer que des trois personnes se trouvant dans cette cave, il était celui qui avait le moins envie d’être là. Il savait pertinemment qu’une séance de torture entre adolescents ne le divertirait pas. D’autant plus qu’il était persuadé qu’Alexander échouerait. Le jeune homme n’avait pas été élevé pour ça, il n’avait pas la trempe d’un mangemort. Il croyait avoir le cœur empli de haine mais toute cette colère n’était que le fruit de mensonges délicatement susurrés à son oreille. Sirius Black n’avait pas été enlevé et torturé par les anarchistes, la jolie fiancée de Black n’avait pas été tuée par les anarchistes. Et pourtant c’est ce que son esprit affaibli avait finir par croire. Alexander avait été manipulé par l’instrumentalisation de ses peines de cœur. Pauvre garçon, il s’était confié à un homme qui se moquait ouvertement de ses petits problèmes. Les terribles épreuves qu’il prétendait endurer n’étaient rien aux yeux de Bryan. Celui-ci était convaincu que le jeune homme n’avait pas sa place dans les rangs des mangemorts, mais le Seigneur des Ténèbres n’était pas de cet avis. Du moins pas vraiment. Alexander devait être l’arme qui détruirait les maraudeurs de l’intérieur. Et une fois qu’il aurait accompli sa mission, on l’anéantirait à son tour.

La voix geignarde de sa petite captive vint le tirer de ses pensées. Bryan retint un soupir. Il n’avait vraiment pas la fibre paternelle. Les enfants et adolescents le fatiguaient plus que de raison. Leur naïveté et leur sale manie de poser mille questions à la minute lui donnaient presque la nausée.

« Oui c’est moi qui ai écrit cette lettre. Maintenant, je te conseille de garder le silence si tu ne veux pas que je me charge personnellement de ton cas. Et crois-moi, je serai moins tendre que ton cher cousin. »

Bryan lui épargna le récit de sa vie et de son CV du parfait psychopathe. Il alla sa rasseoir sur son tabouret et attendit qu’Alexander daigne bien arriver. Le temps lui semblait si long qu’il se serait presque laisser aller à faire une sieste. Et puis soudain, la porte de la cave s’ouvrit et un petit elfe de maison laissa le jeune Black entrer. Bryan le toisa de la tête de pied, guettant la moindre réaction de sa part. Alexander semblait surpris, voire même agacé. Cette dernière impression se confirma lorsqu’il ouvrit la bouche. Que croyait-il, s’était-il imaginé que le Lord lui accorderait une confiance aveugle ? Chaque homme pouvant se targuer de porter la marque des ténèbres avait fait ses preuves, en accomplissant un acte douloureux, déchirant, qui les avait entrainés vers le point de non-retour. Alexander Black, fils du maraudeur Sirius Black, n’allait pas pouvoir passer outre ce rite si essentiel.

« C’est une chose de torturer un adulte. Déchirer l’âme d’un enfant, d’un être si pur et innocent en est une autre, Black. Tu n’es toi-même pas beaucoup plus âgé que ta si charmante cousine. Le Lord craint que ce soit un acte traumatisant pour toi, il te sous-estime, Alexander. A toi de lui montrer qu’il se trompe, que tu mérites largement ta place parmi nous. »

Le mangemort ne plaçait aucun espoir en Alexander, mais il était fidèle au Seigneur des Ténèbres, alors il allait faire son sale boulot. Il allait demander au jeune homme de torturer cette enfant et il ferait tout pour déchainer la haine qui sommeillait en lui.

« Je ne crois pas qu’elle sache grand-chose qui puisse nous être utile. Ce n’est qu’une gamine. Mais torture-là et vois ce que tu peux en retirer. »

Bryan les toisa tous les deux du regard et attendit patiemment que Black se mette à l’ouvrage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Alec - Aucun mot n'est assez fort pour décrire ce que l'on vit
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Fort-Liberte: Complexe portuaire, industriel et commercial

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 4 :: Début de l'an 2000-
Sauter vers: