RSS
RSS



 


 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 4 :: Début de l'an 2000 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le futur c'est maintenant

avatar
Calvin Rogue
Etudiant en Magie Avancée
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1706
Célébrité sur l'avatar : Brian Haner Jr (Synyster Gates)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Mai - 9:32



Le futur c'est maintenant
feat. Wulfric, Edwin, Broderick & Calvin
Sa vie était sur le point de prendre un nouveau tournant, ça il en était persuadé. Ca ne concernait pas seulement son bébé à naître d’ici quelques mois maintenant, mais bien son avenir professionnel. Son rêve allait peut-être pouvoir voir enfin le jour ?

C’est par le biais d’une petite annonce dans la Gazette du Sorcier, que Calvin avait sans doute trouvé la perle rare. Il en était persuadé, c’était l’endroit qu’il lui fallait. Non plutôt, qu’il leur fallait. Un Sorcier louant un local dans le Londres Moldu, qui plus est dans un immeuble où se trouve déjà un disquaire et un studio d’enregistrement. Tout semblait y être pour faire leur bonheur. Pourtant, Calvin n’avait pas encore visité l’endroit, il s’était contenté de prendre rendez-vous avec le propriétaire des lieux. Mais n’étant pas le seul à décider dans cette histoire, il ne comptait pas s’y rendre sans les deux autres. Wulfric et Edwin étaient donc conviés à l’y accompagner, seulement une fois les cours terminés pour les uns et le boulot pour les autres.

Après avoir été rejoint par Mulciber à l’Université Magique, ils s’étaient tous deux rendus à Sainte Mangouste pour attendre l’aîné des enfants Rogue. Faisant les quatre cent pas dans le couloir de l’hôpital avec cette envie de se barrer qui ne cessait de grandir en lui. Et il ne pouvait même pas compter sur Wulfric pour le soutenir, ce dernier bien trop intéressé par le nom des Médicomages présents sur le tableau, n’était même plus joignable. Sûr qu’il essayait de savoir si Selena était de service aujourd’hui, le pauvre.

« Te fatigue pas, elle est en cours à l’Université aujourd’hui. »

Non mais, on ne l’a lui fait pas à lui. Il sait reconnaitre un mec intéressé par une nana quand il en voit un. Pour la bonne et simple raison, que Calvin est tout autant couillon quand ça lui arrive. Incapable de savoir comment aborder la personne sans avoir l’air d’un gros lourd. Toutefois, il n’irait pas jusqu’à jeter son dévolu sur une Médicomage, puisqu’en dehors de sa soeur et de sa collègue Anarchiste, les autres sont toutes laides. Et puis, il a toujours sa phobie des hôpitaux, faut pas oublier ça non plus.

« Hey Doc’ ! Ayé, on peut y aller ? »

Sérieux, s’il veut le voir en train de suffoquer comme un con par la fenêtre, parce qu’il manquera d’air sous la panique, qu’il continue à trainer ce faux-frère. Enfin, cinq minutes de plus ce n’était pas la mort … Et les trois musiciens pouvaient quitter l’endroit de toutes les horreurs. ‘Fin point de vue Calvin, les deux autres ont l’air d’apprécier ce coin. Foutus masochistes qu’ils sont.

« Si j’ai bien noté l’adresse que le proprio’ m’a dicté, c’est dans les coins. »

Ouais alors c’était peut-être pas si bien noté que ça finalement. Non, bien sûr que non, la boutique ne pouvait pas se trouver dans le quartier des travestis. Ce serait vraiment le comble de l’ironie … .

« Ah ! C’était pas sur la cinquième, c’était un S que j’ai confondu avec un 5. »

Ca lui apprendra à écrire comme un cochon. Evitant relativement vite le regard assassin des deux autres qui en avaient plein les pattes d’arpenter la ville, il finit par trouver l’immeuble en question. Il ne pouvait pas se tromper, la vitrine parlait d’elle-même. Grand sourire satisfait - mais surtout soulagé de ne pas se faire péter la gueule -, il ouvrit la porte pour entrer à l’intérieur. Il y avait plein de rangées de disques évidemment, c’est le genre de produits que l’on retrouve souvent chez un disquaire. La sonnette avait beau avoir retenti, il n’y avait personne en vue.

« Ahem … Bonjour … Monsieur Yaxley ? »

Le nom Yaxley ne lui était pas inconnu du tout. Il s’agit du nom d’un Mangemort, mais Calvin se souvient bien qu’il s’agit d’un vieux coincé. Typiquement pas le profil pour tenir ce genre de boutique. Sûrement de la famille un peu plus ouverte. Ouverte au point d’avoir une boutique dans un Quartier Moldu. Sûrement pas un Mangemort.

Mais ne voyant personne arriver, l’Etudiant en Magie Avancée se retourna vers les deux autres, en haussant les épaules. La boutique était ouverte ça c’est certain, puisqu’ils se trouvaient au beau milieu de l’après-midi et la porte n’était pas verrouillée. Mais pour le moment, personne à l’horizon. Pourtant, étant un magasin appartenant à un Sorcier, Calvin restait persuadé qu’il devait y avoir des anti-vols maison, pour que le propriétaire prenne ainsi le loisir de s’absenter en laissant tout en plan. En attendant, le fils Rogue prenait lui, tout le temps de regarder les disques présents. Il y avait de grands groupes, de véritables perles, c’était un vrai trésor pour tout musicien qui se respecte. Le mec devait avoir de sacrés goûts de malade et ça n’allait pas être un mauvais point.

« Eh les gars, il a les mêmes goûts que nous. C’est sûrement signe que le local est fait pour nous. »

Oui bah il ne veut pas voir les deux autres membres du groupe se barrer parce qu’ils en ont marre de poireauter. Enfin là, ils étaient aussi dans l’inspection de tout ce qu’il se faisait.
by NYXBANANA


I am an intelligent drunk because an intelligent drunk carries his liquor with him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edwin Rogue
Co-gestionnaire du Nuclear Blast
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 1117
Célébrité sur l'avatar : Matthew Sanders (M.Shadows)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Mai - 18:00
Le futur c'est maintenant

En passant dans le couloir, une voix l’interpela. Il la reconnaitrait entre toutes, qu’il s’agisse de la voix en elle-même ou de l’ironie qui s’y dissimulait. C’était du Calvin tout craché, qui commençait à s’impatienter. Le boulot de Médicomage n’est pas non plus, le plus simple du monde. Il sait quand il commence, mais même s’il a un horaire de fin, parfois il faut grignoter dessus. Il ne peut pas laisser un blessé en plant, juste parce que l’heure de partir est enfin arrivée.

« Cinq minutes, j’arrive. »

Tout de blouse vêtu, Edwin venait de terminer la visite de l’un de ses derniers patients de la journée. Un repos bien mérité, sachant qu’il travaillait déjà depuis la veille, n’ayant eu que quelques heures de repos sur le petit matin, avant de repartir surchargé de boulot. Le jeune Médicomage en formation déambulait dans l’un des couloirs de Sainte Mangouste, pour retourner au vestiaire, afin de se changer. Il troquait sa panoplie de médecin sorcier, pour ses vêtements civils, bien plus confortables à son goût. Sa blouse et le restant de ses affaires de travail, prirent place dans son sac à dos, laissant la porte de son vestiaire claquer, pour partir rejoindre Wulfric et Calvin. Ce n’est pas tous les jours, qu’il a le droit à la visite de son frère jumeau sur son lieu de travail. Son cadet de quelques trois minutes, est allergique à l’hôpital. Mais cette fois, c’était pour une très bonne raison. Quelques jours plus tôt, le second enfant de la famille Rogue était parvenu à trouver un local qui pourrait convenir pour leurs projets communs. En toute honnêteté, Edwin ne se serait pas douté un seul instant qu’ils parviendraient à toucher leur but. Si jamais cet endroit n’était pas le bon, ils recevraient tous les trois un bon coup au moral.

Sortis de Sainte Mangouste, ils faisaient confiance à Calvin pour les diriger dans Londres, ne connaissant pas le quartier qui avait été nommé. Le Médicomage en formation ne cessait de se faire violence pour ne pas trop espérer de ce qu’ils allaient bientôt voir, c’était peine perdue. Au fond de lui, il se réjouissait déjà, voyant ainsi un avenir moins sombre pour tous les trois. Un trio pour gérer la boutique, lui permettrait de continuer les études jusqu’à l’obtention de son diplôme, mais aussi la musique, tout en ayant de l’argent pour subvenir aux besoins de son fils.

Les minutes de marche, il ne les avait pas vu passer, déjà perdu dans ce projet qui devenait de plus en plus vrai, jusqu’à ce que Calvin leur annonce qu’il s’était planté dans l’adresse. Rassurant. Vraiment très rassurant de ne pas avoir à tenir une boutique dans un coin rempli de travestis. C’est que Edwin n’a jamais eu de chance à chaque fois qu’il passait non loin de là, il fallait toujours qu’il se fasse draguer. Etre dragué par une fille pour un hétéro, c’est gratifiant, mais par un mec, c’est flippant. Pire quand ledit mec est monté sur talons aiguilles, avec une mini-jupe et des collants. Soulagé de ne pas avoir à envisager d’appeler sa mère chaque fois qu’il quittera tard, il était même ravis de quitter aussi vite cet endroit, jetant tout de même un regard sombre à son frère, pour l’avoir fait venir ici.

« Tu es sûr que c’est ici au moins ? »

Edwin posa la question après avoir changé de quartier et être entré chez le disquaire. C’est vrai que cela se prêtait bien à ce qu’il voulait faire, mais c’était trop beau pour être vrai. En plus, le propriétaire n’était même pas là. Son moral en prenait un bon coup. L’aîné des frères Rogue tentait de faire bonne figure, faisant le tour des allées, en observant les disques s’y trouvant. Relevant les yeux vers Calvin, il se rendait compte qu’il n’était pas le seul à espérer pouvoir mener ce projet à terme.

Afin de passer un peu le temps, le jeune papa attrapa l’un des casques qu’il mit sur ses oreilles, écoutant la musique qui y passait. Si son petit frère avait bien raison sur un sujet, c’est que le propriétaire de l’endroit avait des goûts similaires aux leurs, mais aussi que ce serait le lieu idéal pour monter une boutique d’instruments de musique. Mais dans toutes les paroles que son guitariste avaient prononcé, le nom du gérant du magasin ne lui disait rien qui vaille. Yaxley… Edwin sait qu’un Mangemort s’appelle ainsi. Il espérait qu’ils n’aient pas à travailler avec l’un d’entre eux. Ce n’était pas le moment de se jeter dans la gueule du loup, alors que leur mère fait tout pour que Selena, Calvin et lui, n’aient pas à rejoindre les rangs de Lord Voldemort.

« Tu t’es planté sur l’adresse, tu es sûr que tu ne t’es pas planté sur l’horaire aussi ? »

Le casque seulement sur une oreille, il venait de tourner la tête en direction de son faux-jumeau. C’était une question tout à fait normale et il ne l’avait pas prononcé sur un ton agressif, ni même sur un ton moqueur. Une simple demande, n’ayant pas vraiment envie d’avoir fait tous ces kilomètres à pieds pour se rendre compte qu’ils n’étaient pas attendus. Mais quitte à rester un petit moment dans cet endroit, autant en profiter pour visiter.
© 2981 12289 0


Rogue Bro':
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wulfric Mulciber
Co-gestionnaire du Nuclear Blast
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 231
Célébrité sur l'avatar : Jonathan Lewis Seward (Johnny Christ)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 23 Aoû - 18:58
Le futur c'est maintenant
une nouvelle vie qui commence
Calvin ✧ Edwin ✧ Broderick ✧ Wulfric
L’un de ses plus grands rêves s’apprêtait à se réaliser, selon les dires de son ami Calvin. D’ailleurs en le voyant arriver, Wulfric s’était dépêché de se rendre dans les vestiaires, une fois l’entrainement de Quidditch terminé. Douche expresse et habillage tout aussi rapide, il était aussi frais qu’un gardon en à peine quelques minutes. Ce n’est pas vraiment évident de savoir s’il était plus motivé par l’idée de visiter cette boutique ou s’il s’était montré aussi rapide, parce qu’il savait qu’il fallait se rendre à Sainte Mangouste en premier lieu. L’aîné des jumeaux doit encore s’y trouver. Parlant de tout et de rien, le chemin avait été très court jusqu’à l’hôpital tant réputé dans le monde des Sorciers. A peine arrivé que le regard de Mulciber fils se baladait un peu partout, à l’affut de la moindre brune bien foutue, répondant au prénom Selena. Laissant Calvin faire les quatre cent pas, Wulfric s’était assis dans l’un des fauteuils, relevant la tête à chaque ouverture de porte, avec le secret espoir, d’apercevoir la soeur de ses meilleurs amis. Mais à chaque fois, c’était un échec. Alors le plus discrètement possible, il s’était rendu jusqu’au panneau d’affichage, sur lequel se trouvent les noms des Médicomages de la journée.

Malheureusement pas aussi discret qu’il se l’était imaginé, puisqu’il venait à peine de reluquer le tableau en question, qu’il dût essuyer une bâche de la part du cadet des fils de son ancien Directeur de Maison. D’un air innocent, comme s’il ne comprenait pas à quoi son ami faisait allusion, Wulfric haussait les sourcils en tournant la tête dans sa direction, laissant quelques secondes s’écouler. « Je ne vois pas de quoi tu parle. Je regardais juste si ton frère était sur la liste. » Il en croisait les doigts de sa main, se trouvant dans sa poche, avec l’espoir que Calvin ne se doute pas qu’il lui mentait. Et c’était assez bizarre comme situation. D’ordinaire, les grands frères se montrent toujours très protecteurs envers leurs petites soeurs et détestent voir leurs amis se mettre dangereusement à leur tourner autour. Mais Calvin semblait surtout s’en amuser, ne manquant pas la seule occasion de lui faire comprendre qu’il n’était pas complètement stupide. Wulfric n’en n’aurait jamais cru autrement. Ou peut-être aussi que les faux jumeaux Rogue étaient certains qu’il n’y arriverait jamais rien entre leur ami et leur soeur ? C’est vrai que peu importe le temps qui file, Mulciber a toujours l’impression d’être au point mort dans cette relation. Il brasse de l’air surtout et ne trouve jamais les bons mots quand il faut. Mais avant les vacances de fin d’année, Selena lui avait proposé de faire semblant d’être son petit-ami contre une colocation tous les deux. C’était déjà un sacré pas en avant selon lui. Même si elle semblait chercher un appartement avec des chambres séparées d’au moins trois kilomètres minimum.

L’arrivée de l’aîné des faux jumeaux tomba à pique pour le sauver d’affaire, espérant seulement que Calvin n’aborde pas le sujet devant lui. « On peut y aller alors ? » Il s’empressa de passer devant tout le monde, pour quitter Sainte Mangouste au plus vite. Son ami lui avait fait comprendre que Selena n’y bossait pas ce jour-là, il était donc inutile que Wulfric y reste plus longtemps. En plus, le fils Mulciber n’aime pas tant les hôpitaux que ça.

Arrivé dehors, il patienta contre le mur, le temps que les frères Rogue l’y rejoignent tous les deux. Pour l’instant, seul Calvin connaissait le chemin pour se rendre dans la boutique, dont il leur avait parlé. L’endroit était censé ne pas se trouver bien loin, mais Wulfric avait l’impression de tourner en rond. Il jurait que ça faisait deux fois qu’ils passaient au même endroit, en plus, loin de lui l’envie de se plaindre, mais ça faisait déjà super longtemps qu’ils marchaient comme des cons. « T’es sûr qu’on arrive bientôt ? Je voudrais pas être l’emmerdeur du trio, mais il y a quand même trois travelos qui me regardent bizarrement. Je n’ai pas forcément envie qu’ils me chopent pour me faire ma fête dans une ruelle, tu vois ? » Parce que si jamais leur future boutique se trouve dans ce coin, le fils Mulciber ne s’y rendra jamais sans Cannabis, son énorme Rottweiler, pas un joint.

Il s’arrêta net, pour ne pas culbuter son pote par derrière, quand il se stoppa d’un coup. Il pourrait prévenir ou s’attacher des feux stop sur le cul. Mais face à la nouvelle annonce de son meilleur ami, il ne savait pas trop s’il devait gueuler d’avoir marché pour rien, pleurer d’avoir marché pour rien ou de se réjouir de quitter cet endroit. Même si le chemin avait été long, qu’il en avait plein les pattes et même plein le cul, au moins il pouvait être heureux de savoir qu’il n’aurait pas à venir dans ce quartier tous les jours. « Mais t’es vraiment sûr qu’elle existe ta boutique ou t’en as rêvé la nuit ? Ca ne serait pas la première fois que tu prends tes désires pour la réalité. »

Ils étaient de nouveau repartis pour marcher comme trois cons. Les mains dans les poches, Wulfric trainait derrière et chutant dans les petits cailloux qu’il rencontrait. Ce n’est qu’en manquant de se casser la gueule comme un débile, qu’il avança un peu plus vite pour rejoindre les deux autres. Une boutique était bien à l’adresse indiquée, mais une fois à l’intérieure, il n’y avait pas un chat, ni même l’ombre d’un gérant. Il laissa les deux frangins parler de ça et commença son inspection des disques présents dans les caisses.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» liste partielle du futur gouvernement
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?
» Profil d'un futur Premier ministre
» Le futur prochain codex orks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 4 :: Début de l'an 2000-
Sauter vers: