RSS
RSS



 


 :: LONDRES :: ♣ Quartiers Résidentiels :: Résidences attitrées :: Appartement d'Eden Swan et Kaysa Potter Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rien que toi et moi, soeurette

avatar
Harry J. Potter
Attrapeur professionnel
Âge du personnage : 21 ans
Nombre de messages : 1089
Célébrité sur l'avatar : Daniel Radcliffe
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Juin - 14:17
Rien que toi et moi, soeurette
Kaysa Potter
feat.
Harry J. Potter








♪ My sister you got so much to bear, Now there’s love joy and hope in the air ♫ Δ Ayo

Il y a bien longtemps que Harry ne comprenait plus sa cadette. Il faut dire que Kaysa Potter avait évoluée de bien des façons ces derniers mois. Et l'ancien Gryffondor n'avait rien vu venir. A l'époque de Poudlard, déjà, il n'avait pas été assez attentif. Il n'avait pas vu venir cette relation qu'elle avait entamé avec Alexander, leur cousin. Il n'avait en fait comprit que bien plus tard. Trop tard. Quand il y réfléchissait, il avait l'impression que cette histoire avec leur cousin avait été le déclencheur de toute cette débandade entre les membres du Trio d'Or. Puis par la suite, cette débandade dans la vie de sa soeur (et celle d'Alex, aussi, d'ailleurs, même si il ne préférait pas trop y penser de peur de laisser la haine prendre le dessus). Parce que c'est un peu comme-ça qu'il le ressentait. Il avait parfois l'impression que Kaysa ne tenait plus les rennes de sa propre existence. Il n'était même pas sur qu'elle-même ait l'impression de controler quoi que se soit dans sa vie. Il était difficile d'en parler avec Kay' pour autant. Il ne pouvait donc que supposer.

Elle avait quitté le pays à plusieurs reprises depuis son dépard de Poudlard. Elle en était revenu changée. Bien sur, il reconnaissait toujours sa petite soeur par son bagou, son humour et son petit caractère. Mais il la trouvait plus sombre, plus déterminée encore à atteindre ses objectifs. En fait, il avait l'impression qu'elle avait repoussé ses limites et qu'elle était prête à tout, et même le pire. Elle n'hésitait plus à franchir les limites du raisonnable. Elle ne se posait même plus la question de la frontière entre ce qui était bien et ce qui était mal. Quelque part, cela effrayait Harry même si il savait que lui-même pourrait en arriver à cette extrémité pour peu que les évènements l'y poussait. Il suffisait que l'on fasse du mal aux êtres qu'il aimait le plus et il ne répondrait surement plus de rien.
Pourtant, elle était de retour parmi eux depuis plusieurs semaines maintenant. Elle avait même prit un appartement avec Eden Swan, une amie à elle, avec qui Harry ne s'était jamais vraiment entendu. Aujourd'hui, avec les années et la maturité, il n'attendait qu'une occasion de pouvoir découvrir vraiment l'ancienne Serpentarde et se faire un avis objectif. Peut-être que cette soirée en serait une bonne occasion. Car il se rendait chez elles, ce soir. Il allait passer une bonne soirée avec sa petite soeur, rien que tous les deux. Sauf si Eden était là. Même si c'était peu probable. Dans tous les cas, il était étrangement heureux. Comme-ci il réalisait là un voeu très cher. Kaysa lui avait tellement manqué ces derniers mois. Il avait l'impression de perdre une partie de lui, sans elle. Harry n'était rien sans ses proches autour de lui.

Pourtant, comme à son habitude, Harry était totalement à la bourre. Il n'avait pas fait attention au temps et s'était endormie sur son lit. Il sursauta comme un malade lorsque son réveil magique se mit à lui hurler: "Debout, espèce de fénéant !! Tu vois pas que tu es en retard ?!". Ensuite, il avait prit sa douche à la hâte, s'était habillé en mettant son boxer à l'envers, et c'est le moment qu'avait choisit Nath pour le réquisitionner. Il l'embriguada dans une mission recherche. Il avait perdu les consignes de son dernier devoir à rendre pour le lendemain (il était étudiant en Magie Avancée) et étrangement, un simple accio n'avait pas suffit à le retrouver. A tous les coups, il l'avait oublié à la Faculté magique mais il persistait à croire qu'il se trouvait dans l'appart caché sous les affaires d'Harry. Ou alors, même la Magie ne pouvait venir à bout du bordel qui s'était accumulé dans cet appart de mec où chausettes, pantalons/pulls et emballages divers se confondaient en de nombreux tas informes.
Harry devait le reconnaitre, avec ses entrainements, les reunions et les missions de l'Ordre ainsi que tout le temps qu'il consacrait à ses proches, il accumulait toujour plus et en foutait partout. Il n'avait jamais été connu pour son côté soigné. Il était bordélique, il le savait et cela devait commencer à agacer son colocataire qui était tout le contraire. En regardant autour de lui, au milieu du salon, Harry se fit la reflexion qu'il était vraiment temps de prendre du temps pour faire un coup de ménage ... Il entreprit donc d'utiliser tous les sortilèges que sa mère lui avait appris (benie soit-elle) pour faire un peu d'ordre. Harry rangea pendant plus de trentes minutes tout en aidant l'ancien Serdaigle à chercher lorsqu'il entendit son réveil l'insulter de tous les noms dans sa chambre, lui indiquait qu'il ne pouvait clairement perdre plus de temps. Kay' allait le tuer ! Heureusement, il trouva le dit-papier, aussi nommé le Saint-Graal du jour, sous un tas de fringue dans un coin. Les fringues volèrent dans la corbeille à linge, qui débordait déjà, et le papier alla directement dans les mains de Nath.


"Ah, le voilà ! Enfin, je crois que c'est ça", il y avait plutôt intéret parce qu'il n'avait plus le temps de chercher, l se dirigea vers la cuisine "Désolé mec mais là, je dois vraiment décoller ! Promis, je termine le rangement demain matin. Bon courage !"

Après avoir prit une bouteille de Wisky Pur-Feu dans un placard, il transplana comme un lâche, abandonnant son colocataire dans cet appartement semi-rangé. Nath devait avoir envie de le tuer mais après tout, il avait qu'à le classer son papier ! Ou alors, il faisait comme Harry et il arrêtait les études et commençait à travailler. Plus besoin de faire de quelconque devoir, c'était quand même vachement appréciable !
Il apparu pile devant la porte de l'appartement de sa soeur et frappa immédiatement. Cette dernière ne tarda pas à apparaitre à la porte. De nouveau, Harry se sentit extrèmement heureux. Il allait passer une bonne soirée, c'était sur. Il avait hâte de la retrouver, parler de ses voyages, de sa vie et de ses projets.


"Salut Kay' ! "Scuse, je suis en retard", il embrassa sa soeur sur la joue avant de pénétrer dans l'appart. Il retira sa veste en se justifiant auprès de sa sœur "Si tu savais le bordel à l'appart, j'y suis pratiquement jamais ces derniers temps, mes affaires trainent partout. Je crois que Nath va finir par jeter tout par la fenêtre ! A moins que se soit moi qu'il finisse par faire passer à travers ... Enfin bref, on a passé une demi-heure à chercher un document à lui et j'ai fais un peu de rangement à la va-vite. Enfin me voila ... " il regarda sa montre, " ... avec une heure de retard. D'accord, j'abuse vraiment. Tu as le droit de me frapper !"

Il s'avança dans l'appart, posa sa veste sur le dossier d'une chaise et la bouteille sur une table. Il observa alors les alentours. C'était la première fois qu'il mettait les pieds ici. L'appartement était très sympa, il commença à faire le tour, faisant comme chez lui. Commentant ça et là les objets, les meubles et la déco. Il savait que sa soeur ne dirait rien, après tout il ne faisait que regarder. C'était toujours plus propre que chez lui. De nouveau, il culpabilisa vis-à-vis de Nath et se promit de se faire pardonner le lendemain en allant acheter une pâtisserie dans la boulangerie en bas de chez eux. Et en nettoyant l'appartement, bien entendu. Il reporte son attention sur le moment présent et cria à sa sœur d'une des chambres dont il faisait le tour:


"Swan n'est pas là ?!"


Ca se trouve, il était dans sa chambre et il allait se faire démolir lorsqu'elle l'apprendrait. Ca pourrait être drôle comme première approche depuis Poudlard, remarque.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3342
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Juin - 11:02
Son frère avait déjà plus de trois quart d'heure de retard ! Elle allait le tuer... Pour une fois qu'ils arrivaient à trouver un peu de temps à passer ensemble en dehors des missions de l'Ordre, il fallait qu'il trouve le moyen d'être en retard. Il avait intérêt à ce que ce soit une question de vie ou de mort. Kaysa souffla une énième fois, affalée sur son canapé. Ah c'était bien utile qu'elle se hâte à la sortie des cours pour aller faire des courses, cuisiner, ranger... Bon, d'accord, elle ne pouvait pas réellement lui en vouloir étant donné qu'elle n'était pas elle même un modèle de ponctualité. Bien au contraire. Elle espérait seulement qu'il ne lui soit rien arriver... Parce qu'être en retard c'était une chose mais si d'ici une vingtaine de minutes il n'était pas arrivé, elle se rendrait directement chez lui pour voir si tout allait bien. Par les temps qu courraient, on était à l'abri de rien. Harry s'était déjà fait enlevé une fois, faudrait pas que ça recommence. Il était d'ailleurs fortement recommandé pour le mangemort en question que cela ne se reproduise pas. A l'époque, elle n'avait rien pu faire pour aider son frère, elle s'était senti impuissante, elle n'avait pu que constater la torture qu'il avait du subir sans rien faire d'autres. Aujourd'hui, les choses étaient différentes. Elle était différente. Elle n'avait pas peur de torturer un homme pour obtenir des informations, je vous laisse facilement deviner de quoi elle serait capable si on s'en prenait une nouvelle fois à son frère. C'était valable également pour sa sœur ou un autre membre de sa famille.

Ces pensées l'emmenèrent vers Alex -ça faisait longtemps tiens- et les révélations que lui avait fait son frère à son sujet. Il y a trois ou quatre ans de ça, on lui aurait annoncé ça, elle aurait ri au nez de la personne purement et simplement. Mais il y a trois-quatre ans, elle le connaissait par cœur, elle savait à quoi il pensait (ou presque parce qu'il lui arrivait toujours d'avoir une ou deux idées tordus en tête qu'il était impossible de deviner), elle savait comment il pouvait réagir... ce n'était plus le cas aujourd'hui. Ils étaient cousins, des amis encore peut être mais éloignés. En dehors des réunions de l'Ordre, ils ne se voyaient pour ainsi dire plus. Chacun menait sa vie de son côté... et ignorait celle de l'autre. Pour autant, Kaysa n'arrivait pas à croire que les révélations de son frère soit vrai. Oh, il ne lui mentirait pas sur un sujet aussi grave mais elle ne pouvait pas croire qu'Alex est fait ce choix. Il n'était quand même pas assez stupide pour rejoindre les types qui avaient capturé et torturé son cousin pendant plusieurs jours, et son père pendant des mois. Pour aller rejoindre ceux qui avaient massacrés des dizaines de gamins lors de la nuit rouge. Non, c'était impossible. Kaysa n'arrivait pas à y croire. Il devait encore avoir une idée derrière la tête, une idée complètement stupide et dangereuse mais qui justifierai qu'il est rejoint les rangs de ces stupides et immondes verracrasses. Ça lui ressemblerait bien après tout.

Des bruits contre la porte d'entrée la fit sortir de ses pensées. Ah quand même ! Pensa t elle alors qu'elle se dirigeait vers l'entrée pour ouvrir à son frère, soulagé intérieurement qu'il soit enfin arrivé.

Les bras croisés, toujours prêt de la porte d'entrée, la brunette écouta le monologue de son frère sur les raisons de son absence. Pas besoin de mot, un regard suffit pour faire comprendre à son frère que son excuse ne suffisait pas à se faire pardonner. Et il le comprit vu qu'il rajouta finalement qu'il avait abusé et qu'elle avait même le droit de le frapper. Elle finit par lever les yeux au ciel, un sourire naissant au coin des lèvres.

« Ça va, c'est bon, c'est pas comme si j'étais un modèle de ponctualité mais fais moi plaisir, la prochaine fois que tu décide à jouer les cendrillon au dernier moment, préviens moi au moins ! » fit elle remarquer en se décidant à bouger de l'entrée.

Elle attrapa la bouteille que son frère avait amené avec lui pendant que ce dernier commença à faire le tour de l'appartement. C'est vrai qu'il n'était jamais venu ici. Elle avait eu l'occasion de se rendre chez lui une ou deux fois mais jamais l'inverse. Bon son emménagement avec l'ancienne Serpentarde ne datait que de septembre dernier mais entre temps, elle était parti deux mois et demi en Italie et n'avait jamais eu l'occasion d'inviter son frère. Ni d'ailleurs aucunes autres personnes de son entourage... Faudrait qu'elle proposait l'idée à Eden de faire une fête un de ses quatre, l'idée pourrait être sympa.

Tiens, où était passé son frère ? Elle s'était rendu dans la cuisine pour préparer les cocktails et l'avait perdu du regard. Ah si, elle entendait ses commentaires ci et là. Monsieur était parti faire la visite tout seul.

« Je t'en prie, fais comme chez toi grand frère » marmonna la brunette amusé en levant les yeux au ciel alors qu'elle s'affairait en cuisine.

Il lui demanda alors si sa colocataire n'était pas là... Si, caché dans un placard prête à te faire une surprise. Grand frère, voyons tu l'aurais déjà remarqué si elle était là.

« Non, elle rentrera tard ce soir, elle avait déjà quelque chose de prévu. »

Quoi ? Kaysa l'ignorait et n'avait pas posé de question à sa colocataire. Toutes les deux avaient été emploi du temps plutôt chargé même en dehors des cours et finalement, elle se voyait plus souvent en cours qu'à leur appartement. Kay' avait découvert peu de temps avant son départ les raisons des absences de sa colocataire, en tout cas une partie des raisons... Mais elle n'avait pas eu l'occasion de lui en parler jusqu'à présent, était ce bien utile ? Elle n'avait pas encore déterminé ce qu'elle devait faire sur ce sujet.

Son frère finit par remontrer le bout de son nez dans la pièce principale.

« Ah quand même te voilà... alors l'appartement est au goût de monsieur ? » questionna la demoiselle sur un ton amusé alors qu'elle se dirigeait vers le salon, c'est deux cocktails à la main.

Elle fit signe à son frère de la suivre tandis qu'elle posait les deux cocktails aux couleurs des Gryffondors sur la table basse.

« Et voilà deux cocktails sorciers fait maison... tu me diras ce que tu en penses. Le Gryffondor est une nouveauté. »

Elle avait appris à faire des cocktails dans le bar moldu où elle travaillait avant son départ en Italie. A son retour, elle avait retrouvé un emploi de barman mais côté sorcier cette fois ci. Elle avait réussi à être embauchée au dôme, le club sorcier. Si elle avait choisi un bar moldu à l'époque c'était pour s'évader de ce monde sorcier qui l'étouffait. Aujourd'hui, avoir des oreilles qui traînent dans un club aussi réputé et côtoyé que le Dome était une aubaine pour l'Ordre. Elle pouvait récupérer des infos assez facilement. Les gens ne se méfiaient pas assez du petit personnel, sans compter que les gens parlaient plus facilement sous les effets de l'alcool. Un boulot qui avait ses avantages pour l'Ordre en somme et qui lui permettait de payer son loyer. Et qui lui avait permis d'apprendre à faire des cocktails version sorcier, et c'était carrément plus marrant que les cocktails moldus. Si Rogue leur avait appris à faire les potions de cette manière, elle aurait peut être été un peu plus doué.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harry J. Potter
Attrapeur professionnel
Âge du personnage : 21 ans
Nombre de messages : 1089
Célébrité sur l'avatar : Daniel Radcliffe
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Juin - 18:06
Spoiler:
 

Rien que toi et moi, soeurette
Kaysa Potter
feat.
Harry J. Potter








♪ My sister you got so much to bear, Now there’s love joy and hope in the air ♫ Δ Ayo

« Tant mieux pour moi » murmura-t-il.

Effectivement, il semblerait qu'il était bien dans la chambre de l'ancienne Serpentarde étant donné les photos présentes. Il reconnu Elsie Raynes, la cousine d'Eden qu'il avait déjà vu dans la salle commune de Gryffondor, ainsi que Ariel Raynes -ou sa jumelle, il ne savait pas les différencier sur une photo- qu'il connaissait pour lui avoir donné des cours lors du Huis-Clos en compagnie d'Iris. Bref, il ne s'attarda pas dans la pièce de peur que la Serpentarde ne rapplique même si sa soeur lui avait confirmé son absence de l'autre bout de l'appartement. Il fit donc le tour de la deuxième et dernière chambre, reconnaissant bien là les goûts de sa soeur. Puis, il retourna dans le salon, là où Kaysa l'attendait avec deux verres et une réplique moqueuse au bout des lèvres. Oui bon, ok, il faisait son curieux.


« Ba écoute, pas mal du tout ! » répondit-il en regardant de nouveau la pièce, pas le moins du monde gêné de s'être fait sa petite visite tout seul, « Je me suis permis de faire le tour, hein. Je pense qu'avec toi, je pouvais toujours attendre pour la visite guidée ! »

Il avait prononcé cette phrase sur le ton de la taquinerie. Entre eux, pas de langue de bois. C'était donnant-donnant, elle voulait le taquiner, il lui rendrait la pareille. C'était aussi sa façon à lui de lui dire qu'il attendait cette invitation depuis longtemps. Elle lui avait manqué et il comptait bien qu'elle le sache sauf que c'était trop génant de le dire comme ça. Avec Cassy il se serait permis sans problème, mais ce n'était pas Cassy. Kaysa n'apprécierait pas le débordement de sentiments que cela impliquait. Il la comprenait, il était un peu pareil. Aussi, il utilisait la carte de l'humour et de la petite pique bien placée pour se faire comprendre. Il savait qu'elle saurait détecter le message. En tout cas, il espérait que cette technique lui serait toujours familière. Il est vrai qu'ils n'avaient pas passé de moment privilégié, rien qu'eux deux, depuis bien longtemps. A bien y réfléchir, ça devait surement dater de Sainte-Mangouste, après sa libération de chez les Mangemort ... Non, pas quand même ?

Elle lui indiqua alors le salon, enmenant les boissons avec elle. Il la suivit, les mains dans les poches, et s'installa sur le canapé. Puis, elle lui tendit son verre en présentant la boisson. Apparemment, elle était dorénavant une spécialiste des cocktails. En tout cas, celui-ci avait l'air apetissant, si on peut dire. Il l'attrapa et l'observa attentivement à travers le verre:

« Un Gryffondor ? C'est bon ça, c'est un coktail fait pour nous ! C'est une de tes créations personnelles ? , il pencha légèrement la tête en observant l'intérieur du verre et dit d'un ton qu'il espéra rendre inquiet, « C'est normal ces trucs jaunes qui flottent ? »

Il se mit à rire, content de sa connerie, puis il prit une gorgée. Hum ... délicieux. Il sentit la brulure de l'alcool tout au long de son oesophage, mais le goût en bouche était loin d'être désagréable. Avait-elle utilisé le Whisky-Pur-Feu qu'il avait ramené ? Il ne saurait dire avec le mélange. Dans tous les cas, ça passait tout seul. Digne de ce qu'on lui servait en ville. Mieux même ! Forcément, c'est de sa petite soeur. Il en profita d'ailleurs pour embrailler sur le sujet:

« Très bon ! J'adore. Au fait, comment se passe ton nouveau taf ? Contente de revenir parmi nous ? »

Il entendait par là, parmi eux, les Sorciers. Il savait qu'elle avait été embauché au Dôme à son retour mais il n'avait pas encore mis les pieds dans la boite sorcière depuis. Il y avait pourtant passé de folles soirées avec ses coéquipiers. Il se promit de lui rendre une visite suprise dès qu'il en aurait la possibilité.
Pour autant, ce n'était pas là, la seule partie de sa vie. Elle avait débuté une formation d'Auror. Sa colocataire aussi, si il avait bien tout comprit. Harry avait lui-même envisagé cette orientation avant de changer d'avis. Il n'aurait pas été capable d'assumer à la fois ses études et l'Ordre du Phénix. Ce n'était pas une question de temps et d'organisation mais bien de capacité mentale. Il ne se voyait pas vivre une vie ou la lutte contre les mangemorts prendraient toute la place. Il avait besoin de ses rêves pour avancer. Le quidditch était son rêve, il avait la chance de pouvoir le réaliser. Lorsqu'il s'était rendu compte de ça, il n'avait pas hésité une seconde. Il n'aurait pas eut la force de faire un autre choix. Encore une fois, il admirait Kaysa pour sa force de caractère. Elle ne lachait jamais rien.


« Et ta formation, ça se passe comment ? »

Il se demanda un instant comment elle avait fait pour son voyage en Italie alors que la formation d'Auror avait déjà débutée. Il est vrai qu'elle était partie pour longtemps. Il espérait sincèrement qu'elle ait trouvé ce qu'elle cherchait dans ses voyages. Et il espérait bien qu'elle lui raconte tout !
Il était curieux d'apprendre ce qu'elle avait fait tout ce temps. Pas seulement en Italie mais pour le reste. Avait-elle travaillée ? Visitée ? Avait-elle eut un projet particulier qui l'aurait amené à quitter la Grande-Bretagne ? A vrai dire, Harry ne savait que peu de chose. Il savait juste que sa cadette avait eut un jour le besoin de prendre le large. Lui-même avait sentie qu'elle perdait pied mais il aurait espérer l'aider. Il n'avait pas prévue qu'elle envoit tout balader pour partir loin. Pour autant, cela lui avait surement été benéfique. Ce soir, il la sentait sereine. Contrairement à ce qu'il croyait, elle semblait avoir reprit les commandes de son existence.
©️ Gasmask

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3342
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Juin - 23:27
Kaysa regarda son frère examiner son cocktail sous toutes les coutures mi amusé mi exaspérée... on pouvait comprendre la suspicion de l’aîné des Potter. Kaysa n'était pas réputé pour être un cordon bleu en cuisine, bien au contraire, mais quand il s'agissait de cocktail, il se trouve qu'elle était plutôt douée. Elle avait été à la bonne école, ou plutôt au bon bar pour apprendre. Shaun aussi lui avait filé deux trois tuyaux. Lors de son séjour chez l'irlandais, elle lui filait un coup de main dans son bar quand il ne l’entraînait pas. Enfin, elle n'avait de toute façon pas trop eu le choix, si elle voulait manger et dormir, elle devait mettre la main à la patte. Et oui, que voulez vous, Shaun Roberts n'était pas un modèle d'hospitalité. En fait, il avait que peu de qualité mais c'était un bon professeur et avec le temps on finissait par l’apprécier tel qu'il était. Bref, tout ça pour dire, qu'il n'y avait aucune raison que son frère s'inquiète quand au contenu de son verre, il n'allait pas mourir empoisonné …. en tout cas, pas avec le cocktail.

Sa dernière question concernant les petits trucs jaunes qui flottaient fini d'exaspérer la brunette qui leva les yeux au ciel.

« Ah ah très drôle, vraiment ! Et oui, c'est une nouveauté et une création personnelle. Je l'ai concocté spécialement pour notre soirée mais vu ta suspicion, la prochaine fois je me contenterai de te servir un verre de whisky-Pur-Feu. Ça évitera que je perde tu temps pour rien …. » lâcha t elle un air faussement vexé venant appuyer ses paroles.

A vrai dire, elle n'était pas vexée le moins du tout. Il était courant que les deux Potter se taquinent. C'était même leur moyen de communication préféré. Et vu le nombre de fois où elle avait embêté son frère par le passé, elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir de se venger de temps en temps. De toute façon, elle tenait déjà sa revanche... et elle se déroulait en deux parties. Son grand frère adoré allait regretter d'avoir douter de son cocktail....

« Ah quand même un compliment ! Et t'as vu... t'es toujours vivant ! » se moqua la brunette « Tu sais, tu devrais plutôt t’inquiéter du repas que je nous ai cuisiné... car oui, c'est moi qui l'ait cuisiné, toute seule comme une grande. En plus, j'ai voulu testé une nouveauté également mais je ne suis pas sure du résultat. Pour le coup, tu vas vraiment être mon cobaye. »

Non, voyons, elle n'essayait pas du tout de lui faire peur. Son cher frère n'avait certainement pas oublié ces soirs pendant les vacances d'été où Kaysa avait essayé de cuisiner. Trop cuit, trop salé, trop sucré... y'avait toujours quelque chose qui n'allait pas. Pour sa défense, la cuisine s'était long et ennuyeux. Résultat, la miss finissait toujours par faire autre chose et négligeait le plat qu'elle préparait. Un jour, elle avait confondu le sel avec le sucre sans s'en rendre compte – toujours pour sa défense l'article de quidditch qu'elle était en train de lire ce jour là était passionnant- c'est à la première bouché du plat que son frère et sa sœur s'en sont rendu compte. Kaysa se souvint surtout avoir beaucoup ri de la tête qu'on tirait Harry et Cassandra ce soir là en fait. Enfin, avec des souvenirs pareils, elle était certaine que son frère allait commencer à s’inquiéter de ce qui l'attendait pour manger. Heureusement pour lui, la brunette s'était améliorer en cuisine depuis. Elle n'était toujours pas un cordon bleu mais c'était mangeable. Et ce soir, Kaysa s'était surpassé alors elle espérait sincèrement que son plat soit bon.

« C'est différent de mon ancien boulot de barman mais c'est agréable de ne pas avoir à cacher ce que l'on est vraiment. Et surtout, surtout, on a pas besoin de rester après le service pour faire le ménage. Je crois que c'était le pire, là bas, après une grosse soirée devoir ranger tout ce bazar... le nombre de fois où j'ai eu envie de sortir ma baguette pour lancer un récurvite tu n'imagine même pas. »

Oh oui, le nettoyage était la pire chose qu'il y avait à faire la bas. Mais un point négatif contre des dizaines de positif, ce n'était pas bien grave.

« Mais malgré tout, je regrette l'ancien. Ce bar avait quelque chose de différent, l'ambiance qu'il y avait était unique. J'étais vraiment bien là bas, j'oubliai tous mes soucis, je les laissais à la frontière du monde magique. Ce bar, c'était ma bouffé d'oxygène à l'époque. C'est difficile de comparer avec le Dome. Lui, c'est juste un boulot pour pouvoir payer les factures en fin de mois et un bonus pour l'Ordre. Enfin, j'y suis bien quand même hein va pas te faire des idées... c'est juste que c'est pas comparable. Toute façon, je n'aurai pas pu reprendre mon ancien boulot. Sharon peut être très gentille, mais elle peut aussi être un vrai dragon. J'ai réussi à être reprise par miracle après mon premier départ en Irlande. Mais je n'aurai certainement pas réussi à réitérer l'exploit. »

Déjà la première fois, elle avait du forcer la main à Sharon pour que celle ci accepte de la reprendre dans le bar. Elle était certaine que cette fois, elle l'aurait jeté dehors à coup de balai. Cette idée la fit sourire. Un jour, il faudrait qu'elle y amène son frère. L'endroit lui plairait sûrement. Enfin, sauf s'il faisait le rapprochement avec sa sœur qui bossait dans un tel endroit, et elle était certaine qu'il ne manquerait pas de le faire. Du coup, c'était prendre le risque de s'exposer à une leçon de moral... bah, toute façon, elle n'y était plus à présent.

D'ailleurs, ce dernier enchaîna ensuite sur sa formation d'auror en lui demandant comment ça se passait. Kaysa avait l'impression que cela faisait des siècles qu'ils n'avaient pas discuté ainsi tous les deux tranquillement. En fait, en y réfléchissant, c'était presque ça. Elle ne se souvenait même plus de la dernière fois où ils avaient passé un moment rien que tous les deux. Elle avait changé de manière assez radicale sans donner d'explications, elle s'était éloigné de tout le monde, elle était parti puis revenu puis encore reparti, toujours sans explication. Et malgré tout, son frère était toujours rester là, à ses cotés. A veiller sur elle, même de loin. A la soutenir même s'il ne devait certainement rien comprendre aux décisions que pouvait prendre Kaysa. Il l'avait vu changé mais il ne lui avait rien dit, se contentant d'être toujours là pour elle. Kaysa savait qu'elle avait énormément de chance d'avoir un frère comme lui pour veiller sur elle. Oui, elle était la plus chanceuse des sœurs. Des grands frères comme Harry Potter, on en trouvait pas à tous les coins de rues.

Et elle s'en voulait. Car même si elle ne le voulait pas, Harry avait du se faire énormément de souci pour elle. Son grand frère était très protecteur et s’inquiéter constamment pour rien quand il s'agissait de ses deux petites sœurs. Alors oui, à cause d'elle, il avait du se faire bien du souci, et ce, même s'il ne le montrait pas.

« Plutôt bien. Le retour d'Italie a été un peu difficile la première semaine, le rythme est différent là bas mais j'ai retrouvé mes repères maintenant donc ça va. Heureusement qu'Eden était là et surtout qu'on suit le même cursus. Au niveau des cours, vu que c'était dans le cadre d'un échange scolaire, je n'ai pas pris de retard. Une chance que les cours soit similaires, je me voyais mal tout rattraper.»

Kaysa bu à son tour une gorgée de son cocktail qu'elle n'avait pas encore attaqué jusque là.

« Hum.... c'est vrai qu'il est super bon » s'exclama t elle

Je sais, vous vous dites qu'elle ne l'avait pas goûté avant ! Bien sur que si, mais c'était des tests. Le dernier était très bon, mais celui ci était encore meilleur, il fallait vraiment qu'elle le fasse goûter à Eden. Sa colocataire allait sûrement râler par rapport au nom et à la couleur mais c'est pas grave, Kaysa savait être persuasive quand elle le voulait.

« Quoi ?! J'ai le droit de me complimenter aussi ... » ajouta t elle amusé par l'expression de son frère. Son verre entre ses mains, elle reprit sur un ton plus sérieux, le regard fixé sur les dits « trucs jaunes qui flottaient » :  « Je voulais te dire... je suis vraiment désolé d'avoir agi comme je l'ai fait ses derniers mois. J'ai du te causer pas mal de souci, et je m'en excuse. Je tenais également à te dire merci, merci d'être toujours là à veiller sur moi malgré tout, j'ai de la chance d'avoir un grand frère tel que toi »

Ce n'était pas le genre de la maison de s'étaler sur ses sentiments. Elle devinait facilement ce que son frère devait penser mais elle tenait malgré tout à le lui dire de vive voix. C'était important pour elle. Cependant, elle ne comptais pas passer la soirée dessus non plus. Il était temps de reprendre une discussion un peu plus légère.

« Au fait, je ne t'ai pas demandé... comment se passe les entraînements ? Tu ne m'as pas l'air trop amoché, j'imagine donc que tu arrive à éviter les cognards c'est déjà pas mal. » se moqua t elle histoire de repartir en terrain connu « Vous avez un match prochainement ? »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harry J. Potter
Attrapeur professionnel
Âge du personnage : 21 ans
Nombre de messages : 1089
Célébrité sur l'avatar : Daniel Radcliffe
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 20 Juin - 14:37
Rien que toi et moi, soeurette
Kaysa Potter
feat.
Harry J. Potter








♪ My sister you got so much to bear, Now there’s love joy and hope in the air ♫ Δ Ayo

Harry adorait quand Kaysa prenait la mouche un peu malgré elle. Elle le savait pourtant qu'il lui disait tout ça pour la faire râler. Mais ça marchait toujours, un peu contre le gré de la brunette. Elle ne pouvait s'empêcher d'être exaspéré par ses critiques et ses moqueries. La preuve avec ce haussement de sourcil exaspéré. Harry trouvait ça formidablement drôle. Du coup, les années ne l'avait pas arrêté et il continuait de la taquiner dès qu'il le pouvait. Ca fonctionnait toujours, voilà bien quelque chose pour laquelle il était doué. Il était un vrai grand-frère, y compris pour embêter ses petites soeurs.
Elle essaya de se venger en lui promettant un simple verre de Whisky-Pur-Feu -répondant par ses mots à son interrogation par la même occasion quant à la composition du cocktail- pour la prochaine fois. Puis, en lui faisant peur avec son repas. Elle réussit très bien son coup. Pour le coup, il ne rit plus du tout. Il avait déjà gouté ses plats et il n'avait pas vraiment envie de réitérer l'expérience. Elle dût surement le voir sur son visage mais il se contenta de se taire, ne voulant pas lui donner la satisfaction de lui montrer que l'idée l'effrayait un peu. Elle était vraiment une très mauvaise cuisinière. Pendant ce temps, elle embraya la conversation sur son métier de barmaid.

Apparemment, le retour au monde magique avait ses bon cotés. Comme pouvoir utiliser la magie pour tout ranger, par exemple. Harry imagina Kaysa faire le ménage en ralant. Il eut un sourire moqueur, c'était marrant. Lui-même aurait surement eu du mal à se retenir d'utiliser un recurvite en secret pour tout remettre en place. C'est un peu comme-ci après un match de Quidditch épuisant, on lui demandait de nettoyer le souaffle, les cognards -ce qui était déjà une épreuve en soir- et le vif d'or mais aussi les vestaires, leur tenue et d'astiquer tous les balais. Merlin quelle idée ! Comment les moldus faisaient-ils pour supporter ça ? Il y avait tellement à se préoccuper pour perdre son temps en détail ! Le ménage ne prenait que quelques minutes chez eux. Il avait du mal à concevoir autre chose.


« A ta place, je crois que j’aurais pas pu m’empêcher de la faire ! » s’exclama-t-il.

De plus, il s'imagine devoir faire semblant de ne pas être sorcier au quotidien. L'idée lui paraissait inconcevable. Le temps d'une soirée, une seule heure dans un bar moldu ou même une après-midi. OK. Mais tous les jours, pendant toute une journée de travail ? Impossible ! La magie était tellement ancrée dans son quotidien qu'il s'imaginait bien trahir le Code international du secret magique sans même s'en rendre compte. Il sortirait sa baguette à tout va, lançant des sortilèges sans y penser. Ça aurait bien été son genre ! Ils avaient beau avoir une mère au origine moldue, ils n'avaient pas côtoyés la famille de cette dernière qui acceptait difficilement l’existence de la magie. Il n'avait jamais rencontré la sœur de cette dernière ainsi que son mari et leur fils qui avait son âge. Ses grands-parents, quant à eux, étaient déjà décédés depuis longtemps. Bref, il était donc un sorcier jusqu'au bout des ongles et ne connaissait des moldus que les expressions de sa mère, la télévision et les chaines-hifi.

Il l’écouta ensuite comparer le Dôme et son ancien bar moldu. A l’entendre, ce dernier lui manquait quand même. La patronne avait l’air d’avoir son petit caractère et il ne fut pas étonné qu’elle l’apprécie. Kaysa n’avait jamais trop aimé les soumis, les mous du bulbe et autres personnalité trop lisse. Elle appréciait qu’on lui tienne tête -même si ça provoquait souvent des étincelles- et qu’on est du caractère. Il imagine donc la fameuse Sharon comme une sorte de Kate Black ce qui était ce qui se rapprochait le plus d’une « femme très gentille mais pouvant être un véritable dragon ». Il l’observa esquisser un sourire dont il ne comprit pas la signification. Peut-être avait-elle eut la même idée que lui.
Dans tous les cas, il se félicitait de cette place qu’elle avait su trouvé au Dôme. Elle leur était très utile. Certains parlaient trop sous l’alcool. Ils recevaient de précieuse information par ce biais. Pourtant, l’idée de gros lourd complètement bourrés draguant sa petite sœur avait de quoi lui faire grincer des dents. Mais encore une fois, il n’avait plus son mot à dire depuis longtemps et elle savait très bien se défendre. Il en avait parfaitement conscience.


« Dis-toi que tu vas pouvoir saouler des gens avec tes cocktails Gryffondor pour leur soutirer plein d’infos. Tu n’aurais jamais pu le faire là où tu étais avant ! » la consola-t-il, « Et puis, le Dôme est sympa quand même. C’est pas le pire bar sur lequel tu pouvais tomber. »

Il s’intéressa ensuite à sa formation d’Auror. Il ne le dit pas mais il s’inquiétait pour elle à ce niveau. Il ne l’imaginait pas Barmaid toute sa vie et il lui souhaitait de réussir la carrière dont elle rêvait. Il avait peur cependant que ses différents départs ne lui ait porté préjudice. Et si elle n’arrivait plus à suivre ? Et si elle avait perdu le rythme des études, l’envie de travailler ? Il ne lui souhaitait pour rien au monde. Mais il s’inquiétait. Il connaissait très bien Kaysa et il savait combien elle se laissait parfois allé à l’impulsivité. Et si elle envoyait tout promener pour le regretter plus tard. Il avait lui-même la chance de suivre la carrière de ses rêves et il savait combien c’était précieux pour tenir dans le monde actuel. Son métier d’Attrapeur professionnel lui était indispensable pour avancer. C’était sa bouffée d’oxygène à lui. Et surtout, il savait le bonheur de se lever le matin et de pas avoir à tout prit envie de se replonger sous la couette par flemme d’aller bosser. Il voulait que sa sœur vive se bonheur d’être heureux de son travail, de l’aimer vraiment, d’en être passionné.
Il fut plus sereine n l’entendant en parler, au final. Elle ne semblait pas perdue. En fait, il lui semblait qu’elle était motivée et qu’elle s’accrochait. Elle avait aussi eut l’intelligence de prendre la peine d’intégrer un programme d’échange scolaire afin de débuter la formation durant son voyage en Italie. Sur ce coup, elle le rassura d’emblée. Il ne l’avait pas vu beaucoup ces derniers mois mais elle avait mûrit. Il le comprit immédiatement. En fait, il avait eu tord de se faire tant de soucis à son sujet. Il la connaissait insouciante et tête-brûlée. Il s’était imaginé qu’elle n’avait pas mesurer l’ampleur de ses actes. Il s’était trompé et il en était heureux, pour une fois. Il garda ses pensées pour lui, cependant, préférant apporter une réponse plus légère.


« C’est cool que Swan suive aussi la formation. Ça aide ! C’est un peu comme à Poudlard au final. Dans la salle commune, on pouvait s’entre-aider. Cet appart, c’est votre salle commune à vous ! »

Il la regarda ensuite prendre une gorgée du cocktail qu’elle leur avait servit. Alors qu’elle s’exclamait du bon goût de ce dernier, il la lança un drôle de regard. Était-elle sérieusement en train de dire qu’elle ne l’avait même pas goûté avant ? Elle s’en amusa alors qu’elle prétendait avoir le droit d’apprécier ses propres talents. Mais bien sur, comme-ci elle ne savait pas ce qu’il pensait vraiment. Il se demanda un instant si il n’allait pas finir au service des empoisonnement par poison et plantes de Sainte-Mangouste. Heureusement, la boisson était délicieuse. Espérons qu’il aurait autant de chance avec le repas. Elle avait peut-être fait des progrès en cuisine ? A l’instar de son talent pour les cocktails.
Il n’eut pas l’occasion de lui en toucher deux mots, pour la simple et bonne raison que la conversation prit soudainement un tournant plus sérieux. Plus personnel. Il s’étonna de l’entendre prononcer des excuses mais aussi des remerciements. Le geste le toucha, pour autant. Troublé, il prit une nouvelle gorgée du Gryffondor-bomb-cocktail -c’était décidé, il le nommerait ainsi- tandis qu’elle changea rapidement de sujet. Il aurait voulu lui exprimer son ressenti mais peut-être était-ce mieux ainsi. Il aurait sûrement dit une connerie qui aurait tué l’émotion de l’instant. Sauf que Kay n’avait pas besoin de lui pour le faire elle-même. Du coup, elle l’interrogea sur ses entraînements de Quidditch. Et elle se moqua de lui par la même occasion, repartant sur un terrain plus familier. Il aurait du s’en douter. Kaysa resterait toujours Kaysa. Il ne s’en plaignait pas. Lui-même était plus à l’aise comme ça ! Il répondit donc avec un rire faux :


« Ah ah ah ! » prononça-t-il en détachant bien chaque syllabe, « Figures-toi que non seulement je les évite, mais en plus, j’attrape vingt vifs d’or à la journée ! Qu’est-ce que tu dis de ça ? »

C’était moins difficile quand on avait pas d’adversaire, ceci dit. Mais il évita de le dire pour ne pas lui donner de raisons de se moquer de lui encore plus. Elle savait très bien trouver des arguments toute seule, pas le peine de lui en donner. Il était heureux de parler de son équipe, par contre. Et il fit preuve d’enthousiasme comme il le faisait lorsqu’il était encore à Poudlard à discuter de leur équipe préférée. Aujourd’hui, il faisait partie de l’un de ses célèbres équipes et il ne peut s’empêcher d’en être fier même si il n’est pas du genre à s’en vanter.

« Ça se passe super bien. J’adore tellement ça ! Cette année, on a perdu aucun joueur, du coup on poursuit notre stratégie de l’année dernière. Peter, notre coach, est toujours super dur mais c’est efficace. Tu te rends compte qu’on a terminé quatrième au classement de la Ligue l’année dernière ?! C’est incroyable, je l’aurais jamais cru quand j’ai commencé dans l’équipe. J’espère tellement qu’on va aller plus loin cette année ! » il parlait très vite et il enchaina, « On rencontre bientôt les Chauves-Souris de Ballycastle. Dans deux semaines, quelque chose comme ça. Ça devrait pas poser trop de problème, on les a battu facilement l’année dernière. Enfin, on ne sait jamais ! Et puis, on a pas mal de match amicaux en parallèle. Peter pense que c’est plus formateur que les entraînements classique, et c’est pas faux. On rencontrera bientôt les Harpies. Ça va me faire bizarre de me battre contre Ginny et Joyce. Mais ça va être sympa ! »
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Rien que toi et moi, soeurette
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Rien pour écrire à sa mère...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: ♣ Quartiers Résidentiels :: Résidences attitrées :: Appartement d'Eden Swan et Kaysa Potter-
Sauter vers: