RSS
RSS



 


 :: LONDRES :: ♣ Centre-ville :: Rues et commerces :: Allée des Embrumes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le bon, la brute et tout fout le camp

avatar
Rodolphus Lestrange
Lieutenant du Lord
Âge du personnage : 48 ans
Nombre de messages : 217
Célébrité sur l'avatar : Johnny Depp
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 29 Juin - 14:23



Le bon, la brute et tout fout le camp
feat. Sirius & Rodolphus
La terre était imbibée d'eau par endroits, encore gelée à d'autres. Le vent n'était pas spécialement actif, mais la brume suffisait à elle-même, pour rendre la promenade difficile. En cette très fraiche matinée, Rodolphus s'était vu agresser par un abruti d'hibou alors qu'il prenait un bol d'air dans le parc privatif de son manoir. L'animal avait manqué de peu de lui rentrer dedans, sûrement pris par le froid. Le Mangemort lui avait quasiment arraché la lettre des pattes, avant que le volatile ne reparte à la même allure. Qui donc pouvait bien lui écrire à lui ? Mais surtout, qui était parvenu à le trouver ? Il faudrait vraiment qu'il s'agisse d'une personne le connaissant plus qu'un minimum. Il ne prêta guère d'attention à l'écriture sur l'enveloppe, ne la reconnaissant absolument pas. Mais une fois le morceau de parchemin entre ses doigts, son regard glissa le long des quelques lignes, ayant pour but de lui donner rendez-vous quelque part sur l'allée des Embrumes. La signature l'interpela assez pour qu'il écarquille les yeux, puisqu'il s'agissait de Sirius Black, le cousin de sa femme, le traitre à son sang. Rodolphus aurait pu s'en taper comme de son premier slip, mais ce n'était pas les missions qu'il avait en ce moment. A force de tourner en rond comme un lion en cage, il allait finir par user le parquet de son séjour. La sortie pouvait donc s'avérer amusante.

En rentrant dans son manoir, il trouva Bellatrix en compagnie de Narcissa et préféra ne pas les déranger. C'était vraiment une bonne idée cette sortie, puisque si le sujet était encore Lucius, il ferait un malheur. C'est que ce crétin a tendance à lui taper sur le système plus que de raison, surtout en ce moment. Rappelons que le célèbre couple Lestrange a fortement baissé dans l'estime du Seigneur des Ténèbres et l'autre guignol avec sa tignasse qui ressemble à rien, n'a de cesse de jouer le mielleux. Soit Rodolphus devient vraiment paranoïaque – ce qui ne serait pas non plus étonnant -, soit la plupart des autres Mangemorts ne rêvent que de lui tirer sa place de Lieutenant du Lord – ce qui serait tout aussi plausible que la crise de paranoïa.

Ses pas résonnaient dans les escaliers alors qu'il se dirigeait vers sa chambre. Dans la penderie, il attrapa quelques fringues qu'il enfila à la hâte. Un jean sombre, une chemise de même couleur et une cape bien chaude – plus pour la capuche que par crainte d'attraper froid -, il était paraît à sortir. Afin de ne pas déranger ces dames, il chargea son Elfe de maison de passer le message à Bellatrix, si jamais elle se mettait en quête de le trouver. Encapuchonné, le Mage Noir sortit de chez lui pour transplaner, sa maison était protégée par des sortilèges empêchant toute intrusion. Dans un « plop » significatif, le Sorcier réapparut non loin du Chaudron Baveur, qu'il finit par traverser en prenant soin de ne croiser le regard de personne. Ce n'était pas le moment d'alerter les Aurors, alors que justement, il avait rendez-vous avec l'un d'eux. Sans même freiner sa démarche, il glissa entre les tables telle une ombre et fila sur l'arrière cours. Baguette en main, quelques coups sur les pierres, et le passage menant au Chemin de Traverse s'ouvrit devant lui. Par mesure de sécurité – et parce qu'il venait de voir une affichette avec sa tête accrochée à un poteau -, il réajusta sa capuche et observa le sol tout en avançant. Se faufilant ici et là, au milieu de la population magique, il ne bifurqua qu'arrivé non loin de Gringotts, pour se rendre enfin sur l'Allée des Embrumes. Son cousin par alliance s'y trouvait forcément, mais s'il était sous l'une de ses nombreuses capuches, ce serait la croix et la bannière pour lui mettre la main dessus. Forcément, Lestrange n'eut plus aucune utilité de se cacher, finissant par se montrer au grand jour, il ne risquait pas grand chose. Cette rue est bien connue pour grouiller de Mangemorts et autres mauvais Sorciers, c'était un peu comme s'il était le bienvenu en ces lieux.

Tout en marchant, il remarqua une silhouette dans un coin sombre. L'homme était adossé au mur, la capuche visée sur la tête. Il ne pouvait pas se tromper, même façon nonchalante d'attendre, même corpulence, c'était Sirius. Pu que quelques pas et ils pourraient se faire face.

« Je pourrais te tuer d'une minute à l'autre. Tout comme j'aurais pu venir avec Bella. Si t'es assez fou pour m'avoir donné rendez-vous, j'imagine que c'est pour une bonne raison. »

Pour le moment, en un coup d'oeil, Rodolphus remarqua qu'aucun Sorcier n'avait sorti sa baguette et que personne ne faisait attention à eux. Visiblement, ce n'était pas un piège et aucun Auror – autre que Black – n'allait arriver pour jouer au héros et l'arrêter. 'Fin, essayer de l'arrêter, il serait suicidaire de tenter quoi que ce soit contre ce Lestrange, surtout qu'en ce moment, il ne serait pas contre ramené quelques têtes d'Aurors à son Maître, afin de prouver qu'il n'est pas fini, au contraire même. Bras croisés sur son torse et déposant son épaule contre le mur, son regard se fit suspicieux, avant d'être traversé par un éclair de lucidité – ou de folie comme vous préférez.

« Ah j'y suis. Ne serait-ce pas à cause de ton marmot que t'as récemment égaré ? Ne t'en fais donc pas pour lui, il est entre de très bonnes mains. Ma femme compte s'occuper personnellement de son cas. »

Le Mangemort soupira en s'écartant du mur, faisant ensuite craquer sa nuque. Sourcils relevés, il venait de penser à quelque chose d'important ou plutôt de très drôle, enfin pour lui, ce qui n'est peut-être pas le cas pour tout le monde.

« Tu n'es pas assez bête pour envoyer ton fils nous espionner. Mais surveille-le bien. Tu me connais, on apprend pas au vieux singe à faire la grimace. J'ai mené ma petite enquête sur ton épave de fils. Et s'il venait par nous trahir, avant de le massacrer comme il se doit, je tuerais sa chère … comment elle s'appelle déjà ? L'autre blonde squelettique-là … Ah oui, ça me revient Prescott et sa fille, sous ses yeux.. A peine ai-je eu vent de sa pseudo entrée chez les Mangemorts, que je l'ai fait pister par les meilleurs de mes hommes. Actuellement, c'est encore le cas. Le moindre de ses gestes, la moindre de ses paroles, je sais absolument tout ce qu'il fait. »

by NYXBANANA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge du personnage : 40 ans
Nombre de messages : 208
Célébrité sur l'avatar : Hugh Jackman
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 29 Juin - 16:37

Le bon, la brute et tout fout le camp
« Rodolphus Lestrange and Sirius Black » ••• Si quelqu'un l'apprenait, Sirius serait traité de fou. C'est bien pour cette raison qu'il n'avait mis personne au courant ; ni amis, ni collègues et encore moins famille. Son hibou était parti et qu'importe qu'il n'ait pas reçu de réponse positive ou encore négative, il devait se rendre à ce rendez-vous, qu'il avait lui-même demandé. Peut-être que le Mangemort ne s'y rendra pas, surtout s'il s'imagine qu'il s'agit d'un piège. Mais Black restait douteux à ce sujet. Rodolphus Lestrange n'est pas homme à passer pour un lâche en restant planqué, pas plus que Sirius Black attend bien sagement dans son bureau, que la bataille ne cesse. S'il y a bien un trait de caractère que ces deux Sorciers partagent, c'est ce courage à la limite de la folie.

L'ancien Maraudeur avait prétexté un rendez-vous à l'hôpital, pour ses soins, afin que personne ne lui pose de questions. Tout le monde sait que cette situation l'agace plus qu'un peu, alors généralement ses collègues font profils bas, pour éviter qu'il ne change d'avis à la dernière minute. Mais une fois en-dehors du Ministère de la Magie, le chemin s'avérait différent de celui qu'il prenait d'habitude. Et pour cause, Katlyna ne le verrait pas cette fois-ci. Les mains dans les poches, il n'avait pas eu besoin de marcher longtemps pour parvenir jusqu'au Chaudron Baveur. A cette heure-là, il n'y avait que quelques Sorciers qu'il salua d'un geste de la tête, tout comme l'Aubergiste qui venait de lancer un sort sur ses verres, pour qu'ils se nettoient seuls. L'Auror traversa le Chaudron Baveur pour emprunter le passage dans la cour de derrière. L'unique passage pour se rendre sur le Chemin de Traverse. L'ambiance ne changeait pas malgré les années qui défilaient. Il s'agissait là, de l'un des endroits préférés des Sorciers, après le village de Pré-Au-Lard, qui fait toujours autant parler de lui.

Sirius s'était mêlé à la foule, bien que son regard ne prenait pas le temps de lécher les vitrines. Il marchait tranquillement, sentant qu'il venait de mettre un gros coup de pied au cul de son destin, en demandant à l'un des Mages Noirs les plus terribles, de le rencontrer en ce jour. Ce n'est qu'à mi-chemin, qu'il camoufla son visage sous la capuche de sa cape qui flottait derrière lui, au rythme de ses pas. Dans l'Allée la plus appréhendait du coin, il faisait de son mieux pour ne pas se faire remarquer. Mais à force de faire des descentes pour arrêter certains Sorciers, il commençait à connaître l'endroit, non pas comme sa poche, mais assez bien pour s'arrêter contre un mur, les bras croisés. Cette fois, c'était certain, son besoin d'adrénaline allait être servi.

S'il avait, ne serait-ce qu'un peu, douté de la venue de son cousin par alliance, ce dernier le fit vite mentir en arrivant à sa hauteur. Le ton de sa voix était suspect, menaçant, bien qu'ironique également.

« Comme tu vois, la folie est un trait de caractère que je partage avec ta femme. »

Un l'instar du jeu du chat et de la souris, c'était à celui qui agacerait le plus vite l'autre. Et Sirius a de l'expérience en la matière, même s'il ne doute pas qu'il va avoir de la répartie en face. Pourtant c'était vrai qu'il était dangereux de venir dans un tel endroit, ou bien prétentieux d'affronter un tel Sorcier. Bien que n'étant pas aussi fou que Bellatrix, Sirius sait que son vis-à-vis la talonne de très près et qu'il est néanmoins très intelligent. Il venait de mettre le doigt sur une partie de la raison de sa venue, mais ce n'était pas ainsi qu'il parviendra à faire fuir le Maraudeur.

« Je me doute que ma cousine lui réserve un accueil similaire à celui qu'elle m'a offert. Mais comme tu viens de le dire, je ne suis pas assez dingue pour envoyer mon fils au casse pipe, il a fait ce choix tout seul. »

Par contre, Sirius n'était pas non plus dupe et lorsqu'il avait mis son fils en garde à propos d'Iris, cet idiot s'était imaginé pouvoir doubler des Mangemorts. Ce qui aurait été possible si Rodolphus et Bellatrix étaient encore en prison. Hors, aussi fous puissent-ils être, ces deux Lestrange ne font jamais totalement confiance à qui que cela soit. Il est évident qu'ils l'auraient fait suivre pour relever chaque nom et chaque visage, de personnes à qui Alexander parlait. Tant pis, Sirius l'a prévenu une fois déjà, qu'il ne compte pas sur lui pour jouer le garde du corps de sa petite-amie. Il a merdé, il n'a qu'à assumer. Qu'il demande à un autre pigeon de réparer ses conneries, puisque ce n'est pas un gamin tout juste adulte, qui va réussir à gruger Voldemort et ses meilleurs Lieutenants.

« Chez les Black, nous ne sommes pas connus pour avoir de la facilité avec nos enfants. Je me suis laissé dire que les tiens n'étaient pas plus loyaux que le mien. Surtout ton fils, à moins que cela soit ton idée de l'envoyé trainer un peu trop souvent du côté de chez les Aurors ? La politique et nous, ça fait quatre si ce n'est huit. Il n'a donc aucune raison plausible de venir tourner dans nos pattes... Je sais que ton fils est un Mangemort, ne me demande pas comment, mais moi aussi j'ai le bras long. »

Il a aussi et surtout des informateurs dans les rangs de Voldemort et à la table des Mangemorts, il n'y a pas un seul traitre, qui donne des noms en veux-tu en voilà.

« Et tant que j'y suis, ta belle-fille a eu énormément de chance que je ne sois pas au Ministère lorsqu'elle s'est pointée toute pimpante. La prochaine fois, je te promets que je serais présent et que je l’emmènerais moi-même aux Détraqueurs. Les Aurors qui vous ont attaqué ne sont pas débiles. Ils n'auraient pas été la confondre avec Bella, s'ils n'avaient pas son nom jusqu'à présent, ils avaient son visage. Ma cousine est ce qu'elle est, mais elle n'aurait pas été assez cruche pour se bouffer un arbre. Cette chère... Mina je crois... est maintenant fichée parmi les Mangemorts les plus recherchés. »

Il s'arrêta dans sa tirade, observant le visage de l'époux de sa cousine. Ce n'est pas au vieux singe que l'on apprend à faire la grimace, comme Rodolphus le dit si bien, et les deux Sorciers ont grandi en étant formaté de la même façon. S'il peut tromper le commun de la population, Sirius lui, remarque le moindre détail pouvant laisser passer une émotion. Et là, il a vu un léger haussement de sourcils, qu'il aurait loupé en clignant des yeux, mais cela laissait apercevoir de la surprise.

« Quoi ? Tu l'ignorais ou tu es étonné que ton plan soit un véritable fiasco ? C'est quoi la prochaine étape ? Bellatrix et toi qui venez camper au milieu de mon bureau en croyant que je ne vous verrais pas ? Je croyais que les Mangemorts étaient intelligents, mais j'ai l'impression que Voldemort recrute de sacrés boulets. Que se passe-t-il ? Ca ne se bouscule plus autant à ses portes pour qu'il prenne des arriérés ?»
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rodolphus Lestrange
Lieutenant du Lord
Âge du personnage : 48 ans
Nombre de messages : 217
Célébrité sur l'avatar : Johnny Depp
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Juil - 17:51



Le bon, la brute et tout fout le camp
feat. Sirius & Rodolphus
Accepter un tel rendez-vous, c’était à double tranchant. Soit le cousin de sa femme allait lui tendre un piège, soit il avait vraiment quelque chose d’important pour lui. Dans les deux cas, il devait être sacrément maso ou suicidaire. Pourtant, Rodolphus s’était rendu à cette entrevue, désireux d’en savoir plus, même s’il avait sa petite idée sur le sujet de conversation. Ce qui lui faisait plaisir quelque part, c’était de pouvoir savourer la détresse de Sirius. Peut-être bien qu’il irait jusqu’à le supplier de ne rien faire à son fils. Mais c’est trop tard. On ne quitte pas le Seigneur des Ténèbres sans en payer le prix. Lord Voldemort n’est pas un débutant, ni même un bon samaritain. Il ne recrute pas toute la racaille de la société magique, pour jouer du social et ensuite les laisser voler de leurs propres ailes. Personne ne peut quitter les rangs sans être torturé, tué ou voir sa famille se faire massacrer. Et ce qu’il y a de magnifique avec le grand Mage Noir, c’est qu’il regorge d’idées pour vous faire regretter d’avoir, un jour, poussé votre premier cri. Black pouvait faire et dire ce qu’il voulait, son fils était sur un fil et c’est le Seigneur des Ténèbres qui en tient le rasoir qui peut le couper d’un moment à l’autre.

Mais d’entré de jeu, dés les premières répliques, la tension était plus que palpable. Joue Sirius, joue bien, mais ne pousse pas trop le bouchon, Rodolphus se retenait à peine de lui écrabouiller la face dans les pavés de la ruelle, pour avoir osé parler de Bellatrix en ces termes. Mais s’il le faisait maintenant, il ne saurait rien de plus concernant les raisons de cette rencontre. Cependant, Lestrange souligna le fait que l’arrogant Black deux n’allait pas tarder à se faire re-cadrer par sa supérieure.

« Il a fait ce choix tout seul ? Ton fils est digne de toi. Un abruti fini comme son père. »

Le sourire suffisant de Rodolphus prouvait que la situation l’amusait. Il en rajoutait même concernant ce qui arriverait si le morveux décidait de jouer un mauvais tour aux Mangemorts. Mais il ne s’attendait pas à avoir le revers de la médaille. Cette fois, il apprenait que l’autre idiot congénital qui lui sert de fils, s’amusait à trainer du côté des Aurors. Ah, voyez-vous ça ! En tant que Lieutenant, il est forcément au courant des missions données aux Mangemorts, puisqu’il est souvent le donneur d’ordres lorsque Voldemort n’a pas envie de recevoir ses disciples. Personne ne lui avait parlé d’une telle chose et la conclusion venait de se faire toute seule : Arcturus est un traitre. Et pour ne rien arranger, voilà que cette imbécile de Française s’y mettait aussi. Sur le moment, durant un court instant, le Mage Noir n’était pas parvenu à cacher sa surprise. Rien qu’une fraction de seconde avait suffi à Sirius, pour le remarquer.

« Il nous faut bien de la chair à canon. Et pour remplir ce rôle, seuls des arriérés peuvent faire l’affaire. Ton fils, le mien et sa femme sont parfaits pour ça. Je n’aurais aucun scrupule à laisser mon imbécile d’héritier se faire tuer. Chaque jour, il creuse un peu plus sa tombe en s’imaginant avoir un train d’avance. Mais toi, je doute que tu sois dans le même état d’esprit. »

Dans le fond, ce n’était pas faux, Rodolphus voyait mal Sirius et Kate n’en avoir rien à faire que leur fils meurt. Mais le couple Lestrange n’est pas du tout dans le même état d’esprit. Ca ne leur fera ni chaud, ni froid, surtout maintenant. Au contraire, il s’agira de problèmes en moins à gérer, ça ne pourra que leur faire des vacances. Sauf que tout ça, ne l’aidait en rien à comprendre la motivation de Black, concernant la demande par hibou. Observant les environs, le Mangemort reposa son regard froid sur l’Auror, souriant toujours de cette façon cynique.

« Mais j’imagine que ce n’est pas pour cette raison que tu m’as fait me déplacer. Tu ne parviendras pas à marchander avec moi. La vie de ton fils contre celle du mien ? C’était ça l’idée ? Comme tu peux le deviner, je n’en ai rien à faire d’Arcturus. Il pourrait crever là, devant moi, que je ne bougerai même pas le petit doigt pour l’aider. Tu ne m’as quand même pas cru aussi sentimental que toi ? Si tel est le cas, je le prend comme une insulte. »

Et là, Rodolphus en donnerait sa baguette à couper, qu’il venait de prendre le dessus sur la conversation. Sirius s’était bien amusé en lui dévoilant ces quelques vérités qu’il ignorait, mais la balle était de nouveau dans le camp du Mangemort, qui s’amusait à le narguer de la façon la plus agaçante qui soit.

« J’espère que tu as autre chose à me servir et que je ne suis pas venu pour des niaiseries. Sinon, dans le cas contraire, je me ferai un plaisir d’avertir toutes ces personnes qu’un Auror est en train de les surveiller. Je me demande combien de temps, il leur faudra pour te mettre en pièces. C’est que dans l’Allée des Embrumes, toi et tes petits copains, vous n’êtes pas très bien vues. »
by NYXBANANA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge du personnage : 40 ans
Nombre de messages : 208
Célébrité sur l'avatar : Hugh Jackman
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Aoû - 15:15

Le bon, la brute et tout fout le camp
« Rodolphus Lestrange and Sirius Black » ••• L’Allée des Embrumes ne lui fait pas peur. Sirius la connait, lorsqu’il était plus jeune, il l’a visité tant de fois avec ses parents. Ceux-ci prônaient les idées du Lord, sans pour autant faire partie du mouvement. Mais ils poussaient constamment leurs enfants dans cette direction. Puis à l’âge adulte, Sirius y est retourné plusieurs fois. Les boutiques de cette Allée, regorgent d’objets interdits, de plantes dangereuses et d’animaux dont la possession n’est pas légalisée. Il y est déjà venu pour arrêter des Mages Noirs également, car la première chose qu’ils font lorsqu’ils sont poursuivis, c’est se croire à l’abri en venant se cacher par-ici. Mais les Aurors n’ont peut-être pas pignon sur rue, surtout avec le nouveau Ministre qui n’en fait qu’à sa tête, mais au moins, ils n’ont pas peur de se salir les mains et de risquer leurs vies pour sauver celles des autres. Ils l’ont tant de fois prouver, que cela ne devrait plus être utile de le dire. Sauf que les gens qui les dénigrent, oublient parfois que les Aurors ne sont pas que cela. A côté, ils sont des pères, mères, maris, épouses, frères ou soeurs de quelqu’un. Ils ont de la famille qui est mise en danger par la faute de leur métier également.

Sirius n’a jamais réellement porté d’intérêt à la famille. Il a toujours été plus amis que famille. Le sang dans les veines ne fait malheureusement pas tout. Mais il part du principe que ses amis et sa femme, il les a choisi. Le reste lui étant tombé dessus. Il a bien un petit frère, mais il n’a pas eu l’occasion de le voir depuis bien longtemps. Dire qu’il ne serait pas peiné d’apprendre sa mort par exemple, ne serait pas la vérité. Mais depuis toujours, s’il a bien appris quelque chose grâce à sa charmante mère, c’est que la famille ne tient qu’à un visage sur une stupide tapisserie. Ne faites pas ce qu’elle veut et adieu, vous ne serez plus dessus. Sa tête a été supprimée il y a bien longtemps, tout comme celle de Tonks ou encore de sa mère. L’insulte de Rodolphus ne l’a à peine agacée. Non, son fils, il l’a conçu au même titre que sa fille. Sirius a élevé ses enfants selon ce qu’il pensait être juste. Un monde où tous peuvent vivre : Sorciers de Sang-Pur, Sorciers de Sang-Mêlé, Moldus et Nés-Moldus. Il leur a inculqué le respect de chacun, de chaque être. Mais ce qu’ils font de leurs vies, les regardent eux. Sarah est courageuse, c’est une battante qui, comme lui, déteste rester à l’abri pendant que d’autres risquent leurs vies. Alexander lui, est simplement un lâche, qui a choisi la solution de facilité plutôt que de se battre pour la bonne cause.

« Un abruti ? Tu as raison, mon fils en fait un beau spécimen, choisissant la facilité d’une vie où tout lui sera dicté, plutôt que de se battre pour la liberté. Sur ce point, il ne me ressemble absolument pas. »

Mais Sirius n’était pas stupide. Il se retrouvait face à Rodolphus Lestrange, comme tant de fois, c’était arrivé. Mais là, contre ce mur, il ne montrait aucun signe de dérangement face à ses propos. Le Lieutenant des Mangemorts est un peu comme un prédateur. Il attend le moindre signe de faiblesse ou de déstabilisation, pour attaquer. La moindre brèche et il s’y enfoncera, mais l’Auror n’est pas né de la dernière pluie et ne compte pas lui donner cette petite victoire. Au contraire, il le regardait avec insistance, écoutant chacune de ses paroles. Sirius sait bien que Rodolphus et Bellatrix n’aiment pas leurs enfants. Ils en ont fait, juste pour que le nom Lestrange ne s’éteigne pas avec eux et Rabastan. Mais rien d’autre. Tout comme, il n’est même pas certain qu’il s’agisse réellement d’un mariage d’amour. Quoiqu’ils sont tellement timbrés tous les deux, que finalement, cela ne serait même pas étonnant qu’ils éprouvent de réels sentiments l’un pour l’autre.

« Tu te trompe sur un point, mon cher Rodolphus. J’ai reçu la même éducation que Regulus et Bellatrix. Ma famille m’a appris que le sang dans les veines, ne servait à rien d’autre qu’à vivre dans ce monde. Chaque Black, pratiquement, m’a tourné le dos et seuls mes amis ont toujours été présents. Aujourd’hui, je ne suis pas étonné que l’un de mes enfants perpétue cette fâcheuse coutume, en me trahissant. »

Ainsi, Sirius voulait lui faire comprendre, que lui également, était capable de faire une croix sur son fils, si jamais il y avait trahison. Oh cela ne fait jamais plaisir, Croupton Sénior est lui-même passé par-là, lorsqu’il dût faire emprisonner son propre enfant. A son tour, l’ancien Maraudeur doit aussi faire un choix. Un fils lâche, à la dérive ou la justice en sauvant bien des vies ? Peut-être que beaucoup ne comprendraient pas son choix, mais il fera passer les innocents avant le traitre de la famille.

« Ce n’était pas l’idée de ce petit rendez-vous. Je suis conscient que tes enfants salissent ton nom, tout autant que mon fils m’a trahi. Je ne te demande pas de le protéger en échange de la protection du tien. C’est l’inverse. »

Il laissa volontairement ses paroles en suspend, regardant d’un côté et de l’autre, les personnes auxquelles Rodolphus faisait allusion. Certainement que d’autres Mangemorts étaient cachés dans les coins, ou juste dissimulés sous certaines capuches.

« Arrange-toi, pour que mon fils tombe dans un piège et se fasse arrêter par mes collègues. A mon tour, j’enverrais le tien, ainsi que sa femme, à Azkaban. »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rodolphus Lestrange
Lieutenant du Lord
Âge du personnage : 48 ans
Nombre de messages : 217
Célébrité sur l'avatar : Johnny Depp
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Oct - 14:41



Le bon, la brute et tout fout le camp
feat. Sirius & Rodolphus
Si différents à première vue et pourtant, Sirus ainsi que Rodolphus ont beaucoup de choses en commun. Déjà, ils ont eu des gosses qui sont de véritables calamités ambulantes. Sûrement un truc qui vient des Black. Il n’y a que ça comme explication. Après tout, Sirius est le dernier des crétins -enfin l’avant dernier, son fils le bat à plat de couture-, mais il a quelques gènes commun à ceux de Bellatrix. Et si c’est une chose à laquelle Rodolphus a toujours pensé, il ne l’a jamais pour autant dit. Emettre cette hypothèse serait signer son arrêt de mort. Sa femme lui sauterait à la gorge pour n’en faire qu’une seule bouchée. Et pourtant, ça ne serait pas une insulte, juste une constatation, comme quoi la reproduction devrait prendre fin dans leur famille. Ce ne serait pas un mal.

Le plus étonnant, c’est que Sirius semblait parfaitement d’accord avec le point de vue de Rodolphus, concernant l’imbécile d’Alexander. Mais, il en remettait une couche, insinuant que les Mangemorts ne sont pas libres de leur existence. Ce n’est pas faux. Ils répondent tous aux ordres d’un maître qui les terrorise. De Bellatrix à Rodolphus en passant par Fenrir et Rabastan, ainsi que Lucius et tous les autres dingues du club de Dark Vador, s’il y a bien une chose qui les unit les uns aux autres, c’est la peur. La peur de se faire tuer ou de se retrouver remplacé, rétrogradé à un grade très inférieur à celui qu’ils occupent actuellement. Mais Rodolphus n’était pas prêt de confirmer les dires de ce crétin de Maraudeur.

« Se battre pour la liberté ? »

Il pouffa pratiquement de rire en répétant ce morceau de phrase.

« C’est quoi la liberté pour toi ? Que les Sorciers s’écrasent à nouveau devant cette vermine que sont les Moldus ? Ou accepter que nos semblables s’accouplent avec ceux qui nous ont un jour chassé comme du gibier ? Toi et tes débiles de petits copains, vous êtes tous les mêmes. Vous ne voyez pas ce que vous avez sous le nez. Sans les Mangemorts pour relever le niveau, vous seriez à nouveau soumis à ces vulgaires insectes. »

Il insista sur ses deux derniers mots, avec un dédain sans pareil. Tous ceux qui jettent la pierre aux Mangemorts, sont de gros imbéciles qui ont oublié de mettre le nez dans un bouquin d’histoire. Ah oui, à Poudlard, on empêche la jeune génération de réellement savoir ce qu’il s’est passé. On oublie volontaire des passages du passé du monde magique, notamment quand ces saloperies de Moldus s’en sont pris à eux. Il ne se passait pas un jour sans qu’une femme ne grille sous des acclamations de crétins. Ils ont même massacré des gens comme eux, qu’ils accusaient de Sorcellerie uniquement pour s’en débarrasser. Et maintenant ? Ce sont les Mangemorts qui régulent tout ça en débarrassant le monde de ces immondices que sont les Nés-Moldus. Des Moldus avec des pouvoirs magiques, ils sont dangereux pour l’avenir de leur monde et écoeurants.

Et le voilà qui tente de se trouver des excuses et blabla. Comme Rodolphus se retenait de lui péter une beigne dans la tronche pour lui faire cracher quelques dents. Mais c’est un Sorcier. Un Mage qui ne s’abaissera pas à utiliser une technique Moldue, enfin pas maintenant.

« Il faut toujours une brebis galeuse dans une famille. Chez les Black c’est toi et l’une des soeurs de ma femme. C’est comme dans un troupeau ou une meute, il y a toujours un faible que l’on sacrifie. Ton fils et toi, vous faites la paire. Mais je ne vais pas dire que ma famille est parfaite. Mes brebis galeuses sont les immondices que j’ai engendré. Ce serait à refaire, je m’arracherais moi-même les couilles pour ne surtout pas me reproduire. »

Là c’était le pompon. Il tentait vraiment de faire passer l’autre couillon d’Alexander pour quelqu’un comme Bellatrix, Narcissa ou encore Regulus ? Non non et non. Alexander est un petit merdeux tout juste sorti des couches-culottes. Il a encore besoin de sa mère pour le moucher. Un petit prétentieux qui croit pouvoir se jouer de Mages qui ont déjà fait leurs preuves.

Mais là, on peut dire que Rodolphus ne s’attendait pas à la suite. Franchement, il pensait que ce con de Sirius lui aurait demandé de protéger son fils et non de trouver à le piéger. Cette simple remarque eut pour effet d’interloquer le Mangemort, au point de lui faire croiser les bras à nouveau sur son torse et de relever les sourcils.

« Tiens donc. Ca en devient presque intéressant. Développe, veux-tu. »

Et voilà Sirius qui se mettait enfin à table. Faire tomber Alexander dans un piège pour l’envoyer à Azkaban et faire de même avec Arcturus et Mina, pourquoi pas ? Enfin ça aurait été un bon plan, si le père et beau-père de ces derniers n’était pas Rodolphus Lestrange. Il écoutait chaque parole sans intervenir, attendant que le cousin de sa femme ait terminé, pour se mettre à ricaner.

« Sirius, Sirius, Sirius ... . Penses-tu vraiment avoir l’intelligence nécessaire pour marchander avec moi ? Non, moi j’ai un meilleur plan. Je laisse Bella s’occuper du cas Alexander. Elle se fera un plaisir de lui arracher sa langue de petit con prétentieux pour la lui faire avaler, avant de le massacrer. Quant au couple de joyeux imbéciles qui salit mon nom, je compte bien régler le problème de mes propres mains, ou de celles de l’un de mes chers camarades. Azkaban est un camp de vacances pour moi et j’ai pas envie que ces merdeux se tapent un repos sur mon dos. Ou on m’enverrait encore les libérer ... Mais six pieds sous terre, là il n’y aura plus rien à faire. »
by NYXBANANA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Tout le monde s'en fout...
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: ♣ Centre-ville :: Rues et commerces :: Allée des Embrumes-
Sauter vers: