RSS
RSS



 


 :: LONDRES :: ♣ Les Grands Bureaux de Londres :: Institutions :: Université Magique de Londres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Telle mère, telle fille

avatar
Kate E. Black
Directrice du Département des Mystères
Âge du personnage : 39 ans
Nombre de messages : 70
Célébrité sur l'avatar : Diane Kruger
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Juil - 11:47
Telle mère, telle fille
« Derrière une femme qui réussit, il y a toujours elle-même. »


Le soleil brillait haut dans le ciel et faisait oublier le fait qu’il ne faisait pas si chaud que ça, en ce début d’après-midi. Kate avait glissé une paire de lunettes de soleil noires sur son nez et se plaisait à sentir les rayons du soleil sur son visage. C’était agréable, de pouvoir s’assoir à une table en terrasse alors que ce n’était pas l’été. Elle s’était installée dans un café, généralement très prisé des étudiants puisqu’il se trouvait tout près de l’Université Magique de Londres. La terrasse était encore relativement calme, il y avait seulement trois jeunes à une table, deux filles à une autre et un vieil homme qui lisait son journal à la table voisine, mais le café allait probablement vite se remplir lorsque les cours prendraient fin et qu’une marée d’étudiants sortirait des bâtiments qui composaient l’université.

Kate jeta un coup d’œil à sa montre. Le dernier cours de la matinée de sa fille venait justement de prendre fin. Elle le savait, parce qu’elle avait demandé à Sarah son emploi du temps détaillé la semaine dernière, et qu’elle lui avait envoyé un hibou express la veille pour lui proposer de manger ensemble à 13h aujourd’hui. Ce serait l’occasion de profiter de cette belle journée mais aussi d’un moment entre mère et fille. Ce genre de moments se faisaient de plus en plus rares au goût de Kate. Après, il est vrai que le temps passait vite et que ces dernières semaines avaient été chargées au Ministère, mais il est vrai aussi que l’air de rien, Sarah et Alex grandissaient. Ils étaient en train de construire chacun leur petite vie, de trouver leur chemin, et forcément, ça se faisait loin des parents.

Parfois, Kate était nostalgique de l’époque où ils étaient encore tous les quatre à la maison, tous les étés, quand les enfants rentraient de Poudlard. Mais au-delà de cette nostalgie, elle était surtout très fière, notamment de Sarah et de son choix d’études. Le droit était un domaine particulièrement intéressant et enrichissant, et Kate ne doutait pas une seule seconde que sa fille allait exceller dans le domaine. Sarah était une battante et une fille très intelligente, Kate avait déjà eu l’occasion de lui rendre visite dans son petit appartement plus d’une fois et de voir le tas de livres et de parchemins entassés sur son bureau. Elle travaillait dur, c’était certain. Kate la voyait déjà sortir diplômée de l’université, puis rejoindre le Ministère : là, nul doute qu’elle se ferait remarquer et qu’elle saurait gravir les échelons. En fait, elle casserait même probablement les codes, elle donnerait un coup de pied aux fesses des vieillards conservateurs et défendrait la cause des femmes au travers de sa carrière. Kate détestait voir le temps passer trop vite, mais en même temps, elle avait hâte de découvrir ce que sa fille réservait au monde dans le futur. Elle sentait, de son instinct de mère, que Sarah allait faire de grandes choses : ce n’était pas pour rien, qu’elle s’était tournée vers le droit et les études. Kate n’était pas sans ignorer qu’elle faisait partie de l’Ordre du Phénix. Cela prouvait l’intelligence de Sarah, son envie de s’investir dans ce monde en guerre, car quoi de mieux que faire carrière dans le système pour se faire entendre défendre au mieux sa cause et ses idéaux.

Des groupes d’étudiants commençaient à arriver, depuis l’Université. Kate se pencha en arrière sur sa chaise pour voir si elle n’apercevait pas sa fille. A moins que ce ne soit Sarah qui l’aperçoive en premier, vu qu’elle portait un élégant manteau blanc qui pouvait se remarquer de loin. Et puis, avec ses lunettes de soleil, ses cheveux attachés en queue-de-cheval et ses talons, elle était reconnaissable aussi. Dans tous les cas, Sarah n’allait pas tarder. Kate s’empara de la tasse de café qu’elle avait commandé en arrivant, comme elle était venue en avance, et c’est en la portant à ses lèvres que son regard accrocha la jeune fille brune au loin qu’elle reconnaîtrait entre mille. Alors que Sarah approchait, Kate se mit déjà à sourire et une fois que sa fille fut près d’elle, elle la taquina en guise de bonjour :

« C’est marrant, ces chaussures me disent quelque chose… »

Oui, Sarah avait tendance à prendre la garde-robe de sa mère pour une boutique personnelle. Ce qui n’avait jamais dérangé Kate, pourtant susceptible à bien des égards ; de temps en temps, voir qu’une paire de chaussures avait disparu la faisait sourire, parce qu’elle savait que c’était sa fille.

© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Telle mère, telle fille? [PV Leslie]
» Tel mère, tel fille ♥[Momy and little Girl's Candria]
» Chasse entre mère et fille
» 02. Comme mère et fille.
» Mémore Histoiremon, fille de Trivia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: ♣ Les Grands Bureaux de Londres :: Institutions :: Université Magique de Londres-
Sauter vers: