RSS
RSS



 


 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 4 :: Début de l'an 2000 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Viens soigner un gros bobo... [pv Jezabel]

avatar
Invité
Invité
Mar 16 Aoû - 16:04
Invité

Viens soigner un gros bobo..

Axel n'aurait jamais pensé se retrouver un jour sur un lit à l'infirmerie... En fait, s'il était là, c'est parce qu'il s'était battu avec un idiot de serpentard dans les couloirs du château. Le jeune homme savait très bien se défendre, mais son adversaire aussi. Et il l'avait carrément fait saigner du nez en lui donnant violemment un coup-de-poing dans le visage. C'était strictement interdit à Poudlard de réagir comme ça, surtout avec vos mains. Axel s'était donc retrouvé avec le nez en sang... Il ne pouvait pas rester comme ça, sinon bonjour les moqueries des autres s'ils voyaient le poufsouffle comme ça. Les professeurs se demanderaient certainement pourquoi le jeune homme était dans cet état. Honnêtement, ça arrivait très souvent qu'un élève se batte avec un autre ici, quelle que soit la maison à laquelle vous appartenez. Mais, normalement, ce genre de comportement n'était pas toléré et le vert et argent n'avait probablement pas réfléchi aux conséquences de ses actes. Quand il sera de nouveau sur pied, Axel ira lui dire ses quatre vérités en face à ce petit saligaud ! Il en parlera même à son directeur de maison. L'abruti de serpentard ne perd rien pour attendre... La sixième année l'insultait intérieurement, bien sûr. Il ne lui serait jamais venu à l'esprit de le hurler partout dans le château. Depuis la fameuse bataille sanglante à Poudlard, Axel s'était pourtant juré, de ne plus se bagarrer avec qui que ce soit. Mais lui, ce serpentard avait osé le critiquer. Si Axel avait su que ça se finirait comme ça... Il aurait mieux fait de s'abstenir... Son nez saignait beaucoup et il avait beau mettre ses mains en dessous de celui-ci pour stopper les saignements, mais rien à faire. Il était bizarre à courir comme ça jusqu'à l'infirmerie... Lorsque l'adolescent fut enfin devant la porte, il toqua à celle-ci et entra. Mme Pomfresh était là et heureusement d'ailleurs. Rapidement, elle lui demanda ce qui s'était passé et pourquoi il était comme ça..

Monsieur Stevenson ? Que vous est-il arrivé jeune homme ? Pourquoi saignez-vous comme ça ? Enfin, ne restez pas debout voyons. Allez-vous allonger sur un lit à côté de cette jeune fille.

L'adolescent gardait toujours ses mains sous son nez, afin de ne pas mettre du sang par terre et sur le lit où il allait s'allonger...

Je... Je me suis battu avec un serpentard... Il m'a mis son poing dans la figure... Je... Il n'aurait pas dû... Car je me vengerai !

Avait-il dit et c'était avec joie qu'Axel s'avança près du lit, s'allongea et attendit l'infirmière. Purée... Qu'est-ce que ça lui faisait mal et ça le lançait en même temps... La douleur était atroce... Axel tourna la tête pour voir s'il était seul dans cet endroit et non. Il y avait également une jeune fille, il ne savait pas si c'était une serpentard ou d'une autre maison, il était bien trop sonné par la douleur... En général, Axel déteste les serpentards, mais il avait mal pour y penser de toute façon. Il ne sait même pas s'il l'avait déjà vu en fait... Axel était bien trop concentré à regarder son sang couler de son nez et sur ses mains pour éviter d'en mettre partout... L'infirmière arriva quelques minutes plus tard et le soigna. Quant à la jeune fille, il ne savait pas pourquoi elle était là, mais elle n'allait pas bien, visiblement. Vu son teint pâle, enfin, d'après ce qu'Axel voyait de là où il était, il se demandait même si elle n'allait pas vomir sur son lit... Il manquerait plus que ça... Le jeune homme n'osait pas lui parler, de toute manière, il ne pouvait pas, puisqu'on s'occupait de lui... Mme Pomfresh fronça les sourcils en le voyant et l'adolescent n'osait plus rien dire... Sauf que ce n'était pas de sa faute s'il s'était battu avec un jeune serpy !
©LULEABY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jezabel Slate
Septième année
Âge du personnage : 16 ans
Nombre de messages : 291
Célébrité sur l'avatar : Hayley Williams
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 19 Aoû - 15:01


❝ Viens soigner un gros bobo ❞
Victory stands on the back of sacrifice
La salle, bien trop lumineuse, me tira de ce que je jurais ne surtout pas être un sommeil. Aussitôt, une vive douleur s’empara de mon crâne et je peinais à ouvrir les yeux. Où avais-je bien pu atterri encore ? L’odeur des potions médicinales présente, pouvaient provenir de trois endroits : la salle de potions, l’infirmerie ou la réserve personnelle de Rogue et Macpherson. Par la barbe de Merlin, le père de Calvin m’a enfermé dans la réserve pour se débarrasser de moi ! Rien qu’à cette idée, je me redresse d’un coup sur le lit, me retrouvant à moitié assise, ne tenant dans cette position que par la force de mes mains maintenues fermement contre le matelas.

Les yeux à présent ouverts, je pose mon regard un peu partout, soulagée de n’être qu’à l’infirmerie. Je savais bien que le Professeur Rogue ne me haïssait pas au point de vouloir me tuer. Maintenant rassurée, je devais rejoindre la salle commune de ma maison, pour éviter que tout le monde ne débarque ici. Mais j’amorçais seulement un levé du lit, que l’infirmière m’obligea à me recoucher, me racontant que j’avais fait un malaise en plein milieu du cours de potions. Entre ça et la fois où j’ai vomi dans mon chaudron, le Professeur Macpherson va finir par croire que j’ai quelque chose contre lui. « Mais ça va maintenant, je peux retourner avec les autres. » C’était sans compter sur la détermination de la vieille femme, qui ne semblait pas vouloir me laisser fuir de cette façon. Je me serais, apparemment, cognée la tête contre ma table, en faisant mon malaise, ce qui explique la douleur que je ressentais encore. Je soupirais de lassitude, me laissant retomber sur le dos, tout en fixant le plafond. Je ne sais pas combien de temps, j’allais me retrouver prisonnière ici, mais dans mon intérêt, il fallait que je trouve à m’occuper l’esprit au plus vite. Heureusement, dans mon malheur, j’entrevis un moyen de me sauver, notamment lorsqu’un autre élève arriva le nez en sang. Un sourire sur le coin des lèvres, je me redressais discrètement, essayant de faire le moins de bruit possible. Et tout en espérant que le lit ne grincerait pas, je finissais de me relever.

D’une oreille curieuse, j’avais entendu que le blessé était là pour cause de démolition du nez, par un élève de Serpentard. Il me faudra trouver le responsable de ce coup, pour le remercier. Sans ça, je n’aurais pas trouvé le moyen de filer. Mais, en bon chemin pour la porte, l’infirmière la fit claquer devant moi, d’un geste de sa baguette. Fixant un instant l’issue fermée, je me retournais, un air agacé sur les traits. « Mais puisque je vous dis que ça va mieux. »

Une fois encore, la vieille timbrée m’obligea à reprendre le lit. Croisant les bras, je serais bien partie pour bouder, si je n’étais pas en train de me décomposer sur place à cause de la fin de ses paroles. Elle était sérieuse là ? Elle avait vraiment prévenue le Professeur Rogue de ma présence à l’infirmerie ? Mais pourquoi lui a-t-elle demandé de venir me chercher en plus ? Le chemin jusqu’à la salle commune allait être long. Long, terriblement long même. « Ce n’était vraiment pas la peine de déranger le Professeur Rogue pour ça. » Mais puisqu’il n’y avait rien à faire pour obtenir gain de cause, j'allais me passer le temps comme le ferait n’importe quel autre élève de Serpentard à ma place. Mon regard se posa aussitôt sur mon voisin de lit et même si j’avais franchement la nausée, un sourire glissa sur mes lèvres. « Alors qui t’as fait ça ? Laisse-moi deviner… Mmh… Zakaria ? Ah non, lui il t’aurait envoyé un sort bien humiliant. Hum… je sais, c’est bientôt la pleine lune et t’as emmerdé Gregory ? Ou Wolfgang ? » Mon sourire grandissait peu à peu et j’ignorais totalement la présence de l’Infirmière qui me fixait en fronçant les sourcils pour que j’arrête d’embêter son patient.

« Je fais peut-être complètement fausse route et c’est Jay. T’as réussi à énerver Jay au point qu’il te colle une beigne ? Ne me dis pas que c’est bébé Rosier qui t’a démoli le portrait. Ah mais, c’est peut-être une fille. Lydwine est assez rentre dedans, c’est tout à fait son genre. » C’était Pomfresh qui m’obligeait à rester là, c’était entièrement de sa faute si je persécutais le Poufsouffle avec mes questions. Et quelque part, j’espérais qu’à force, elle me virait de l’infirmerie avant l’arrivée imminente du Professeur Rogue. Ce qui arrangerait bien mes affaires. Depuis la rentrée de Janvier, je fais tout pour l’éviter, étant persuadée que maintenant, il est au courant que je porte l’enfant de son fils. Même durant les cours, je me fais la plus discrète possible, sauf au moment de quitter la salle, je suis toujours l’une des premières personnes à se retrouver dans le couloir. Avec les hormones, je ne suis même pas capable de me retenir de pleurer quand il me rend un devoir, en me disant que j’aurais pu mieux faire. Alors si je viens à me retrouver seule avec lui et qu’il me fait un quelconque reproche sur mon état, j’ai peur du chamboulement hormonal.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 8 Sep - 21:11
Invité

Viens soigner un gros bobo..

Toujours allongé sur le lit en se faisant soigné par l'infirmière, Axel répondit à la jeune fille qui était, visiblement une verte et argent. Vu la façon dont elle lui avait adressé la parole. Le jeune homme essaya tant bien que mal d'articuler pour que la jeune fille comprenne ce qu'il disait. Avoir un nez complètement cassé par un abruti et parler ensuite, ce n'était pas si facile que ça... Bref, heureusement que la douleur ne le lançait plus, sinon il aurait probablement giflé l'infirmière. Quand il avait mal, Axel voulait le faire savoir aux autres, mais l'adolescent avait réfléchi et ça n'allait mener à rien de faire ça. Il ne pouvait pas voir la jeune fille à cause de l'infirmière qui le soignait, mais dès qu'elle eut fini, l'adolescent se redressa sur son lit et répondit un peu froidement à cette fille. De quoi se mêlait-elle celle-là ? Elle n'était pas là quand ça s'était produit, elle avait beau balancer des noms, il ne s'en souvenait plus. Axel avait été sonné en arrivant ici avec le nez en sang...

En quoi cela peut-il bien t'intéresser ? Je ne sais plus qui m'a fait ça, mais dés que je me rappellerai son nom, il ou elle le regrettera. Et puis, les prénoms que tu cites ne me disent rien du tout.

L'agresseur d'Axel n'était aucun de ces élèves que la jeune fille avait cité. Du moins, c'est ce dont il se souvenait... Si ça avait été une fille, l'adolescent n'aurait jamais répliqué donc non, c'était impossible que ça soit ça. Par bonheur, la jeune fille ne vomissait pas, ce qui rassurait un peu Axel. Le poufsouffle détestait éperdument l'infirmerie, ça sentait les potions de toutes sortes de remèdes et tout le bordel, il en avait presque la nausée.. Vivement qu'il puisse partir d'ici afin de se venger de son agresseur. Les garçons et la bagarre...

Rosier ? Impossible. Je l'aurai direct envoyé ici et mon nez serait intact. Et puis, ça m'énerve de me rappeler, je ne sais plus, point barre ! Mais pourquoi je t'adresse la parole moi ?! On ne se connaît pas que je sache !

Axel ne voulait pas savoir le pourquoi du comment elle s'était retrouvée ici... Et puis pourquoi lui répondait-il aussi ?
©LULEABY
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» [Fini]Si tu ne sais pas où tu vas, regarde d'où tu viens
» Top 3 des figurines Mordheim et plus gros flop selon vous
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Gonaïves/Gros-Morne, vers la fin d'un calvaire
» Les gros bras(Sybille et Nathan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 4 :: Début de l'an 2000-
Sauter vers: