RSS
RSS



 


 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 4 :: Début de l'an 2000 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Potions et Défenses Contre les Forces du Mal - Cours communs

avatar
Severus Rogue
Directeur de Poudlard
Âge du personnage : 40 ans
Nombre de messages : 146
Célébrité sur l'avatar : Alan Rickman
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Aoû - 18:42
Cours de Potions et de Défenses Contre les Forces du MalLe mois d’Avril s’installait petit à petit sur le monde sorcier et moldu, emmenant parfois dans son sillage, le soleil et les belles journées. La pluie et le froid, ayant de moins en moins leur place à ce moment de l’année, les esprits vagabondaient surtout au-delà des murs humides du château. Les vacances de Pâques, qui sont aussi les derniers congés avant la période des examens, approchaient à grands pas. D’ici seulement quelques jours maintenant, la moitié des élèves partiront avec la valise à la main, pour passer cette semaine en compagnie de leurs familles. Les autres, comme chaque année, resteront à Poudlard à profiter du village sorcier voisin ou de la vue aux alentours du lac noir. Mais très peu, des uns comme des autres, penseront à se rendre à la bibliothèque ou à ouvrir un manuel scolaire pour réviser, Rogue en était certain. Ils ne seront pas non plus nombreux à faire leurs devoirs avant la dernière journée de liberté, bâclant le travail plus que pendant la période hivernale. Tous oublient souvent que la fin d’année scolaire ne va pas seulement de paire avec le soleil et les vacances qui se profilent, mais aussi avec les examens, pour les plus importants : les B.U.S.E concernant les cinquièmes années et les A.S.P.I.C pour les septièmes, qui vivent leurs derniers instants à l’école de magie.

Mais les adultes de l’école sont généralement dans le même état d’esprit que les élèves. Pressés d’en finir avec les préparations de cours, les corrections de devoir, les colles distribuées, les adolescents insupportables, les congés passés à s’improviser nounou et le règlement injuste de Cornélia Hikkins, qui sera sûrement encore présente dés Septembre. C’est pourquoi Severus se rendait rarement en salle des Professeurs à ce moment-là de l’année. Entendre les projets de vacances d’été de ses collègues, n’étaient guère sa grande passion. Et avec ces quelques mois du début de l’an deux-mille, qui n’ont pas été bien rose pour les Rogue, il se demandait s’il ne valait pas encore mieux, qu’il fasse des heures supplémentaires à Poudlard, plutôt qu’il envisage de rentrer chez lui. Pour le peu qu’il croiserait ses enfants, ça se terminerait en bataille, si ce n’est avec sa femme. Et les Mangemorts ne prennent pas de vacances. Quand la marque commence à être plus visible que d’habitude et se met à remuer douloureusement, il faut tout abandonner sur le champ pour se rendre auprès du Seigneur des Ténèbres qui n’attend pas.

Son statut de Professeur des Défenses Contre les Forces du Mal est à son avantage. De cette façon, Voldemort tolère qu’il ne soit pas présent lors de certaines réunions. Ne pouvant s’absenter de l’école de magie, selon son bon vouloir, pour ne pas attirer les doutes sur sa personne. Surtout qu’à présent qu’Albus n’est plus le grand Directeur de l’école, Severus se retrouve sur un siège pouvant être éjectable à n’importe quel moment. Il n’a pas envie que cette dingue d’Hikkins décide de mettre à sa place, une autre sombre conne comme la petite morveuse qui a osé mettre le nez dans ses affaires.

Le Directeur des jeunes Serpents était installé derrière son bureau, une plume en main et un tas de parchemins devant lui. C’était principalement les derniers devoirs des sixièmes années qui, selon lui, n’atteignaient même pas le niveau d’un milieu de troisième. Il se demande encore comment ils ont tous fait, pour avoir de bons résultats lors des B.U.S.E de l’an passé. A la rigueur, il n’y avait que les élèves de Serpentard qui relevaient le niveau. Ce qui n’avait rien d’étonnant, même si ce n’est que de la mauvaise foi. Son barème de notation a toujours été bien moins sévère avec les enfants sous sa responsabilité. Mais ce n’était pas suffisant selon lui. Ils vont tous droit à la catastrophe et à l’échec.

Il se releva d’un coup, abandonnant parchemins et plume sur son bureau, mais verrouillant la pièce en s’en allant. Verrouillée et piégée, pour éviter à une certaine petite conne de revenir dans le coin. Même s’il était à présent, le Professeur de Défenses Contre les Force du Mal, le bureau se trouvant au-dessus de la salle ne servait qu’à entasser une partie des manuels et autres matériaux utiles pour les cours. Il s’était arrangé pour conserver son ancien bureau dans les cachots, juste à côté de la réserve de potions et de la pièce occupée par le Professeur occupant son ancien poste. Avec lui, le courant passe assez bien. Severus n’en a pas à se plaindre, surtout qu’il lui laisse libre accès à la réserve, qui fut autrefois la sienne. C’était justement ce collègue à qui il rendait une visite. Ce qui n’avait rien à voir avec de la courtoisie, mais seulement une modification d’emploi du temps pour la journée, visant à rassembler leurs deux cours en un seul. Et ceux-ci se passeront exceptionnellement dans les cachots, loin des salles habituelles, qui sont assez grands pour accueillir une bonne partie des élèves de l’école. Comme à eux deux, ils doivent avoir un peu près tous les niveaux sur la journée, Rogue récupérera les élèves de Macpherson qui craignent en Défenses Contre les Forces du Mal, et inversement, ceux qui n’ont pas le niveau nécessaire en potions, rejoindront son collègue.

Ce n’est pas lui qui va courir après chaque élève, pour les avertir du changement d’endroit. Il se contenta d’attraper l’un de ses Serpentards dans le couloir, pour le charger d’attendre devant la salle de Défenses Contre les Forces du Mal, afin de prévenir ses camarades.
© 2981 12289 0



   
Half-Blood Prince
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucretia Black
Deuxième année
Âge du personnage : 12 ans
Nombre de messages : 45
Célébrité sur l'avatar : Mia Hays
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Aoû - 14:58


Potions et Défenses contre les Forces du Mal
Ft. Cours commun
Assise dans le parc, sous l’ombre d’un arbre, Lucretia profitait des premières chaleurs. Un livre de potions dans les mains, elle avait piqué le manuel d’une deuxième année, espérant ainsi prendre de l’avance pour l’an d’après, juste dans l’espoir de faire partie des élèves préférés du Professeur Macpherson. Le crime s’était déroulé à la bibliothèque le matin même. Reluquant un groupe de Poufsouffles bavards, elle s’était approchée avec toute la délicatesse d’un serpent. Puis, sans même que les autres élèves n’aient remarqué sa présence, sa main était venue agripper le bouquin. Glissant le trophée sous sa cape, elle avait patienté le temps de se retrouver dans le couloir, pour laisser son rire diabolique retentir (une sorte de « nia-ah-ah-ah »). Sauf qu’elle n’avait pas prévu qu’un groupe de Gryffondors, cette fois, passerait dans le coin au même moment, la regardant comme si elle était complètement tarée.

Le repas, elle l’avait ensuite expédié, ne prenant que son dessert pour le manger dehors. Elle y était depuis quelques longues minutes maintenant. Dans un coin bien tranquille, elle pouvait feuilleter le manuel sans être embêtée, ni repérée. Et si quelqu’un venait par se rendre compte que le bouquin était en sa possession, elle ferait la petite innocente qui n’a rien fait de mal. Elle dira qu’elle a juste trouvé le livre et a décidé de le regarder un peu, avant de le rapporter à Rusard. Qui irait remettre sa parole en doute, lorsqu’elle fait sa petite malheureuse qui ne comprend pas pourquoi tout le monde lui en veut ?

Mais son étude approfondie des potions s’arrêta lorsque l’alarme, de la montre Sailor Moon de la fillette, retentit lui indiquant que son cours allait bientôt commencer. Cet après-midi allait commencer en beauté, avec Défense contre les forces du mal. Seul bémol, les élèves de Gryffondor qui partagent les deux heures avec eux. Mais Lucretia y trouve encore son compte. Il y a un garçon qu’elle ne peut vraiment pas voir en peinture, chez les rouge en première année. Alors, quasiment à chaque heure avec son Directeur de Maison, la petite dernière des Black, s’arrange toujours pour attirer l’attention de l’élève en question. Et une fois qu’il se retourne, elle appelle le Professeur à l’aide en disant qu’il copie sur son parchemin. Le résultat est toujours sans appel : chute libre des points de Gryffondor.

Elle se releva, essuyant sa cape sur laquelle se trouvaient quelques brindilles. Le livre, elle le rangea dans son sac, qu’elle remit sur son épaule et galopa jusqu’au château. Son pas ralentit en entrant dans le Hall, prenant aussitôt l’escalier menant au premier étage. Elle allait avoir quelques minutes d’avance sur l’heure du cours, mais c’est aussi une tactique pour tenter d’être l’une des élèves préférés de Rogue, qu’elle croisa justement en haut de l’escalier.

« Bonjour Monsieur ! »

L'agressa-t-elle de toute sa joie de vivre qui la caractérise tant. Le Directeur de Serpentard semblait vouloir descendre. Et pour continuer sur la voie du fayotage, elle s'apprêta à lui demander s'il avait oublié quelque chose dans son bureau et s'il voulait qu'elle aille lui chercher. Mais ses lèvres n'eurent pas le temps de se mettre en mouvement, que Rogue lui dit d'attendre devant la salle pour prévenir les autres élèves, que le cours aurait lieu dans les cachots.

De haut en bas, Lucretia agita la tête avec un grand sourire sur les lèvres, heureuse que son Professeur principal lui donne une mission. Ce n’est pas de la plus haute importance, mais c’est un bon début. S’il lui fait confiance pour qu’elle prévienne ses camarades, c’est déjà pas mal. En sautillant, la petite Serpentarde s’arrêta devant la porte de la salle de défense contre les forces du mal, bras croisés sur sa poitrine. Elle informa les quelques Serdaigles qui arrivaient, certains Poufsouffles également et bien entendu les Serpentards. Elle attendit même plus longtemps que les Loups-Garous de l’école arrivent, pour aussi les avertir, mais elle s’éclipsa rapidement avant que les Gryffondors ne débarquent à leur tour. Son sourire en coin à l’idée que les rouges se fassent tous défoncer par Rogue, la pré-adolescente reprenait l’escalier pour retourner dans le hall, puis descendre ensuite dans les cachots. Elle continua à sautiller en traversant les bas fonds de l’école de magie, jusqu’à croiser le Professeur de Potions.

« Bonjour Monsieur ! »

L’agressa-t-elle également de toute sa joie de vivre qui la caractérise tant. Arrivée à mi-chemin, elle s’arrêta d’un coup de sautiller, en remarquant son Directeur de Maison au fond du couloir, devant l’un des cachots où allait sûrement se dérouler le cours. De là, elle se mit à courir en l’interpellant :

« Professeur Rogue !!! Professeur Rogue !!!! »

Elle s’arrêta aussitôt près de lui, avant de lui rentrer dedans, reprenant son souffle, sa respiration s’étant faite plus rapide à cause de la petite course.

« J’ai prévenu tout le monde, mais j’ai vu aucun élève de Gryffondor, alors que j’ai même attendu que les Loups-Garous arrivent. »

Il faudra qu’elle pense à s’isoler pour réitérer son rire diabolique à la fin du cours. Elle ne peut pas le faire en présence du Professeur de défense contre les forces du mal.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zakaria Taylor
Septième année
Âge du personnage : 16 ans
Nombre de messages : 456
Célébrité sur l'avatar : Cody Christian
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Aoû - 16:54

Cours 2 en 1

“Qui se soumet n'est pas toujours faible. Choisis tes victoires avec sagesse.” ― Jacqueline Carey

Les élèves et Professeur des cours de DCFM et Potions

L’humidité était encore présente, parfois la pluie n’oubliait pas de nous arroser, mais le temps allait vers le mieux. Le Printemps débarquait avec le soleil et lors des premières chaleurs, il y a souvent des orages. Je ne vais pas ronchonner pour si peu, surtout que ça me permet de revoir quelques uns de mes petits sortilèges que je tente de peaufiner à la moindre occasion. Mon humeur ne pouvait pas aller en se détériorant, parce que les vacances arrivent à grandes enjambées. Il ne reste plus que quelques jours avant que les cours ne prennent fin pour une petite semaine. Un temps de répit qui ne me sera pas désagréable, même si je n’ai pas prévu de rentrer à la maison. Je ne peux pas m’en aller alors que je touche la victoire du bout des doigts. Todd ne va plus tenir longtemps, j’en suis certain à présent. Il faut que je maintienne la pression, sans lui laisser l’opportunité de se reposer. Et puisque mon oncle est aussi coincé à Poudlard, je n’ai pas de soucis à me faire, Hikkins ne me tombera pas dessus dans son dos.

Durant le repas de ce midi, j’avais pris le temps d’élaborer mon prochain plan. Je n’avais pas cours avant un petit moment, rien donc de pressant. Il me restait même assez de temps pour programmer un entrainement de Quidditch, en virant les Poufsouffle du terrain. Mon équipe ne s’était pas faite prier pour dégager tout ce beau monde à coup de sortilèges très intéressants. Vives les cours qui n’ont rien d’officiels.

Si, en règle générale, nous nous arrangeons pour trainer plus longtemps sur le terrain et arriver en retard pour les cours, cette fois ce n’était pas le cas. La première heure que nous allions avoir, c’était avec notre Directeur de Maison. Quand Rogue donne un cours, les élèves de Serpentard sont toujours les premiers à débarquer. On ne va pas changer une équipe qui gagne.

« Les gars, faut y aller. »

En tant que capitaine, si quelqu’un se ferait remonter les bretelles, ce sera ma petite personne. Je sautais de mon balai et de ma baguette je renvoyais toutes les balles dans la grosse malle. Direction ensuite le château et surtout les douches de notre Salle Commune. J’étais passé dans les premiers, me dépêchant par la suite, d’enfiler mon uniforme, la cape je la passerais en chemin…que je croyais. Puisqu’à peine j’étais sortie de notre Salle dans les cachots, que je tombais quasiment nez-à-nez avec les Professeurs Rogue et Macpherson. Au moins, nous ne serions pas en retard de cette façon.

Je les suivais machinalement, bientôt rejoins par Lucretia, toute sautillante, qui hurla que les élèves de Gryffondor étaient introuvables. Un fin sourire sur les lèvres, je n’ajoutais rien, déposant simplement ma cape et mon sac dans un coin du cachot. Je crois que c’est bien la première fois que je participe à un cours deux en un, mais pourquoi pas ? Surtout que Rogue et Macpherson sont de loin les Professeurs que je préfère de tout Poudlard.

Dans mon coin, j’observais tout se mettre en place par la simple baguette de mes enseignants. De ce que je comprenais de la situation, c’était un cours pour s’échanger les élèves en difficulté, afin de les faire progresser pour les examens de fin d’année scolaire, qui approchent plus vite qu’on ne veut bien le croire. S’il s’agissait de n’importe quel autre Professeur de l’école, j’aurais tout fait pour me casser, en disant que je n’avais pas besoin de soutien. Pourtant, je restais là, observant les élèves arrivés. Pour la plupart, des camarades de Serpentard, notre Salle Commune étant la plus proche du lieu de ce double-cours. En voyant que tout était enfin installé, je décroisais les bras, me décollant du mur, pour faire quelques pas dans la direction de Rogue et Macpherson, en train sûrement de mettre les derniers petits détails au point.

« Professeurs. Je suis le meilleur élève de tout Poudlard, même très loin devant les septièmes années, en Potions et en Défense Contre les Forces du Mal. Je n’ai jamais eu une seule note en dessous d’Optimal. Je n’ai aucune lacune, à ma connaissance, dans ces matières. Puis-je vous apporter mon aide à la place de suivre l’un des deux cours ? »

Ce n’était pas une proposition dans le vent et je ne me vantais pas non plus. Grâce à mon cousin, étudiant en magie avancée, j’en connais bien plus que n’importe quel autre élève de cette école. Mais ce n’est pas une proposition que je ferais dans les autres cours. C’est bien parce qu’il s’agit des Potions et de la Défense Contre les Forces du Mal, et aussi parce qu’il s’agit de ces deux Professeurs-là. S’il s’agissait d’autres, je ne me serais même pas manifesté. Bien entendu, si mes deux enseignants m’autorisent à leur donner un coup de main, je ne viendrais en aide qu’à mes camarades de Serpentard ou encore à ceux de Serdaigle, voir même de Poufsouffle, mais là ça dépend qui. Les Gryffondor par contre, peuvent aller se faire cuire une bouse de Troll.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nikolaï Munter
Septième année
Âge du personnage : 17 ans
Nombre de messages : 47
Célébrité sur l'avatar : Chris Wood
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Sep - 14:49
Cours communPotions et Défense Contre les Forces du MalLa pleine lune est toujours quelque chose d’assez difficile à vivre. Est-ce l’avant ou bien l’après ? Nikolaï n’est jamais vraiment parvenu à le dire, ni à le savoir lui-même. C’est un tout sûrement. Bientôt deux ans qu’il vit ces transformations et il ne sait toujours pas ce qu’il ressent réellement. Depuis quelques mois, il a prit le parti de Gregory Funestar, n’absorbant plus la Potion-Tue-Loup, mais la jetant dés que les adultes de l’école ne font pas attention. S’il n’est à présent plus groggy les jours précédents, mais aussi les suivants chaque pleine lune, il ressent des choses pour lesquelles il n’est pas vraiment fier. Cette impression d’être capable de tout, du meilleur comme du pire, avant chaque nuit fatidique. Et il aime cette sensation de puissance. Puis ensuite, la douleur de la transformation. Le corps de l’humain qui laisse place à celui de la bête et l’homme qui s’endort pour laisser ce trou noir pendant lequel l’animal est lâché. Ces quelques heures pendant lesquelles, il est impossible de savoir ce qu’il s’est passé. Un peu comme s’il partageait son corps avec cette créature qu’une partie de lui est devenue. C’est une chose déconcertante. Il est tellement habitué à toujours tout planifier que ce laps de temps, durant lequel il n’est pas maître de son existence, lui procure un certain mal aise.

Ce mal aise est accentué par l’atmosphère qui règne à Poudlard. Ce n’est pas tellement les Professeurs, ni même les élèves ou juste quelques uns, mais c’est bien plus ce que les loups-garous vivent depuis l’ascension de Hikkins au pouvoir, qui est déplaisant. Les autres n’y voient peut-être aucun problème puisqu’ils ne sont pas personnellement touchés. Mais les enfants subissant malheureusement ce traitement qui n’a rien de faveur, le vivent très mal.

Ce n’est pas tellement la chambre solitaire qui est un poids. A l’inverse, c’est bien la seule chose qui arrange plutôt Nikolaï. Mais le reste, c’est différent. Tout ce qui entoure les élèves lycanthropes. La distance que les autres élèves prennent. Le fossé qui se creuse entre les lycans et leurs camarades, lui donne l’impression de ne plus faire partie d’aucune maison de Poudlard. Il a seulement le sentiment d’être un étranger dans ce château qui lui promettait autrefois la liberté et le bonheur. Même les cours sont devenus pesants bien que les Professeurs restent ceux qu’ils ont toujours été. Mais étudier n’est plus que secondaire à présent, comme s’il n’était plus franchement lui-même. Ses intérêts ont changé et il commence à compter les jours qui le séparent de la liberté.

Le dernier cours de la matinée avait été très long, beaucoup trop long. Parce qu’il y a la faim aussi, à moins que ça ne soit qu’une coïncidence en fonction de son âge. Mais depuis qu’il a été mordu lors de la Nuit Rouge, Nikolaï a l’impression de n’être jamais rassasié. Il mange tout, tout le temps, à n’importe quelle heure. Et la viande cuite à point pour certain, Munter la trouve carrément cramée. Il ne peut pas l’avaler autrement que bleue. Le déjeuner à Poudlard est toujours aussi consistant. Les Elfes de Maison, engagés jadis par Albus Dumbledore, se trouvent encore dans le château et c’est eux qui se chargent de chacun des repas. Pour sortir autant de nourriture, ils ne doivent pas arrêter un seul instant de trimer dans les cuisines. Et lorsqu’ils ont terminé, lorsque la nuit est tombée, ils font le ménage dans toute l’école. Pourtant le déjeuner avait été du vite fait pour Nikolaï. La nouvelle Directrice s’est bien gardée de demander aux Elfes d’aménager un régime spécial Loup-garou. La nourriture dite normale n’a de cesse de l’écoeurer ou bien c’est à cause de l’arrivée prochaine de la pleine lune, que son estomac prend le partie de se nouer.

Il n’était franchement pas en état de se rendre en cours, mais personne ne peut se permettre de sécher ceux du Professeur Rogue sans en payer le prix durant longtemps. Sauf vraiment en cas de force majeur. Mais ce n’était pas le cas et Nik se sentait moins oppressé à l’idée d’être dans la salle de classe du Directeur des Serpentards. Ses affaires se trouvaient déjà son sac de cours, lui évitant d’avoir à remonter jusque dans la Tour des Loups-garous. Aux abords de la salle de défense contre les forces du mal, il tomba face à une petite Serpentarde de première année semblerait-il. La fillette lui annonça fièrement que le cours n’avait pas lieu dans ces lieux, mais dans les cachots. Il la remercia d’un sourire et d’un clin d’oeil, retournant jusqu’à l’escalier pour descendre au plus bas de l’école. Passer du hall au sous-sol ne se faisait pas sans en sentir la différence, si ce n’est de température, il y avait aussi l’odeur de cave, comme de renfermé. Mais comme la petite blonde l’en avait informé, le cours semblait vouloir se dérouler à cet endroit.

En avançant, Nikolaï apercevait déjà quelques élèves, mais surtout les Professeurs Rogue et Macpherson. Il n’aurait pas remis en doute la parole de la fillette, n’ayant jamais vraiment eu de différent avec les étudiants de Serpentard, mais il était bien content qu’elle ne se soit pas payée sa tête.

« Professeur Rogue, Professeur Macpherson. »

Il salua poliment ses deux enseignants du jour, se cherchant déjà des camarades du regard.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sabathan L. Rosier
Deuxième année
Âge du personnage : 12 ans bientôt
Nombre de messages : 66
Célébrité sur l'avatar : Levi Miller
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Sep - 19:30
Défense Contre les Forces du Mal et Potions
  • ft. cours commun
  • 885 mots

Il se serait bien passé de faire cette course qui lui a fait traverser la moitié de l’enceinte de Poudlard, à moitié en courant. A présent, il n’avait pas une seule minute à perdre et ses petites jambes commençaient à lui faire un mal de chien à force de galoper ainsi pour ne pas arriver en retard. Derrière lui, sa cape flottait dans les airs, à chaque pas qu’il faisait à cause de la légère brise qui soufflait sur les environs.

Remontant la pente qui sépare la cabane d’Hagrid du château, il avait été chargé de rapporter un paquet au semi-géant, de la part de l’un de ses Professeurs. Il ignorait bien de quoi il s’agissait, même s’il l’avait secoué à côté de son oreille à plusieurs reprises juste par curiosité. Mais connaissant un minimum Hagrid, Sabathan avait préféré ne pas prendre le risque de l’ouvrir. Si jamais c’était un asticot mangeur d’homme ou encore un truc dont personne ne connait l’existence à part lui, mais qui est super dangereux, il ne tient pas à perdre un doigt. Et il n’avait pas pris le temps non plus d’attendre l’ouverture du paquet sous ses yeux, pour claquer la porte et filer à toute allure. Etre en retard en cours ce n’est pas un problème, sauf quand le cours en question est donné par le Professeur Rogue. Aucun Serpentard n’arrive en retard aux cours de leur Directeur de Maison. Etre dans les bonnes grâces de cet enseignant, c’est s’assurer subtilement un allié en toutes circonstances.

Sous les premières chaleurs de Printemps, sa respiration se faisait plus rapide tout comme son rythme cardiaque, au fil de ses pas, dans l’herbe bien verte et sèche de l’enceinte de Poudlard. Le jeune Rosier n’était plus qu’à quelques mètres, mais l’impression que son coeur allait finir par lui sortir de la poitrine, ne le quittait pas. Parfois, il se demandait même s’il n’allait pas finir par le vomir ou terminer le chemin à quatre pattes. Il n’est pas forcément sportif.

Mais une fois devant la porte, il s’engouffra rapidement dans le château après avoir longé les serres. Ses mains s’entouraient machinalement autour des lanières de son sac de cours, qui reposait toujours sur ses frêles épaules. L’air frais de l’intérieur des murs plus que centenaires sans doute, l’aidait à reprendre sous souffle. Il ne pouvait pas se permettre d’arriver en cours, en donnant l’impression qu’il s’apprêtait à mourir ou à tomber dans les pommes, d’une seconde à l’autre. Mais il pouvait prendre le temps de ralentir sa course effrénée maintenant qu’il n’était plus si loin de son prochain point de chute. De chute oui, il se voit parfaitement bien s’écrouler sur sa table, une fois dans la pièce.

Une à une, le petit garçon grimpa les marches qui mènent à la Salle de Défense contre les Forces du Mal. L’une de ses mains quittait la lanière de son sac, pour glisser le long de la rampe, afin de se retenir au cas où ses jambes décident qu’elles en avaient assez de vagabonder partout. La dernière marche était une grande satisfaction mentale, un peu comme s’il venait de gravir la plus haute des montagnes d’Europe. Il en souriait même bêtement rien qu’à cette pensée. Peut-être faudrait-il qu’un jour, il envisage l’éventualité de pratiquer un sport. Si ce n’est pour se muscler un peu, se sera pour avoir une meilleure résistance face à l’effort physique. Parce que là, encore un peu et il s’envolerait au moindre coup de vent.

Sabathan était à peine arrivé au bon étage, que sa camarade de classe l’informa que le cours allait avoir lieu dans les cachots, avec celui du Professeur Macpherson. Ses deux enseignants préférés, le gamin n’allait pas avoir une seule seconde de retard. Mais il passa rapidement aux toilettes et finit par rejoindre la petite Black, qui se trouvait à présent non loin de leur salle commune. Il reconnut assez vite certains de ses camarades dont Zakaria et fila aussitôt voir les deux adultes.

« Bonjour… Professeur Rogue, je peux vous parler s’il vous plait ? »


Il s’arma assez rapidement de sa petite gueule d’ange, bien qu’il sache que ça ne fonctionne pas avec son Directeur de Maison. S’éloignant un peu, il patienta jusqu’à ce que Rogue vienne vers lui. Observant le bout de ses chaussures avec un air tout triste sur ses traits, il releva enfin la tête pour regarder son Professeur de Défense Contre les Forces du Mal.

« Monsieur, il y a un Poufsouffle de sixième année qui veut s’en prendre à moi. Je n’ai ABSOLUMENT rien fait du tout moi. Surtout que ça serait stupide de ma part de vouloir chercher des ennuis à un élève plus âgé que moi, qui doit en connaitre plus sur la magie. Même si je reste certain que c’est une grosse brêle dans vos cours. Il n’a pas la finesse d’esprit suffisante pour comprendre vos leçons. »

Pour obtenir quelque chose de Rogue, il faut savoir flatter son égo en jouant au lèche-bottes de service. Et le Poufsouffle en question n’avait qu’à pas se vanter de pouvoir casser la figure au petit Rosier. Ce qu’il y a de beau avec les élèves de Serpentard, c’est qu’ils sont si soudés, qu’ils se parlent entre eux. Et Jezabel lui avait répété les propos de la bouse jaune.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wolfgang Taylor
Sixième année
Âge du personnage : 15 ans
Nombre de messages : 384
Célébrité sur l'avatar : Dylan Sprayberry
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Oct - 16:21

Cours de DCFM & Potions
Tous les élèves normalement
En ce moment, j’avais seulement l’impression que tout allait de travers. Une chance que les vacances arrivent à grands pas. D’ici quelques jours, nous aurons une petite semaine pour nous reposer et ce n’est pas rien. D’ailleurs, je ne savais pas encore si j’allais rentrer à la maison ou rester à Poudlard. C’est que le chemin est long dans le train. Il faut pratiquement toute une journée. Alors l’aller plus le retour, ça fait déjà deux jours de moins sur une semaine. Ce n’est pas rien. Et d’un autre côté, j’avais bien envie de retrouver mon père, qui doit se sentir bien seul quand nous ne sommes pas là. Ce n’est pas pour rien qu’il a repris le travail peu de temps après son accident. Encore qu’il doit avoir la chance d’avoir la visite des faux-jumeaux Rogue de temps en temps.

Mais me concernant, j’avais la désagréable impression d’être totalement à côté de la plaque sur tout. Comme si le monde se mettait à tourner beaucoup trop vite et que j’étais la seule personne incapable de me faire au rythme. Le gros ras-le-bol de l’année sans doute. J’ai toujours une période comme ça, durant laquelle, je ferais bien de ne surtout pas me lever le matin. D’ailleurs, c’était peut-être ce que j’aurais dû faire ce jour-là. Parce que, depuis le matin, j’étais en retard. Je pouvais faire tout ce que je voulais, il m’était impossible de me pointer à l’heure dans un cours. C’était assez pénible, j’avais l’impression d’être le lapin blanc avec sa montre, qui est toujours en retard. Il m’arrivait que des boulettes en plus, comme si je n’avais pas déjà assez d’avoir un train de moins que tout le monde. Durant le petit déjeuner, mon jus de citrouille avait fini sur mon pantalon et j’en passe des meilleures encore. J’avais fini par ne plus m’en soucier, jusqu’au repas du midi. Là, je me goinfrais littéralement parlant. Il ne fallait pas que je me mette en retard pour le prochain cours, avec le Professeur Rogue en plus. Les élèves de Serpentard arrivent toujours à l’heure d’habitude normalement.

Je finissais par emporter mon dessert avec moi, pour le manger en chemin, quand je me rendis compte que j’avais oublié mon manuel de défense contre les forces du mal dans ma chambre. C’était la tuile. Je grimpais les marches quatre à quatre, pour me rendre jusque dans la Tour des Loups-Garous. J’ouvrais la porte de mon dortoir à bout de souffle, manquant de mourir sur le pallier. Et là, impossible de remettre la main dessus. Il était nul part. J’abandonnais tout espoir de le retrouver, me redressant et quittant au plus vite ma chambre. Je descendais l’escalier à toute vitesse, même si je manquais de peu de finir par les rouler ces saloperies de marches. Et enfin, au moment de rejoindre la salle de cours du Professeur Rogue, je me retrouvais devant la petite Lucretia qui m’informait déjà que notre Directeur avait déplacé le cours dans les cachots.

« Merci Lulu’. »

Je reprenais peu à peu mon souffle, descendant les escaliers, pour ensuite partir dans les cachots. C’est que je n’avais même pas pensé à demander de quel côté, mon oncle était parti. Je cherchais un peu partout, me laissant ensuite guider par les voix qui émanaient du cachot numéro cinq. J’arrivais bientôt alors que quelques élèves seulement, s’y trouvaient.

« Je ne suis pas en retard ! »

M’exclamais-je joyeusement en face de mes deux Professeurs. Même si je ne m’attirais que des regards interloqués en retour. J’essayais de ne pas y prêter attention, partant déjà rejoindre Zakaria, qui demandait à pouvoir aider les autres. C’était bien rare qu’il se propose ainsi, comme quoi mon frère m’étonnera toujours. Du regard, je cherchais déjà les autres, me demandant où ils étaient tous passés. Au même moment, Lucretia arriva toute pimpante pour débiner les Gryffondor, ce qui n’a rien non plus d’étonnant. Je me penchais ensuite en direction de Zakaria.

« Tu n’as pas vu les autres ? »

Il n’y avait pas foule encore, mais généralement tous les élèves de la maison Serpentard débarquent pratiquement en masse lorsqu’il s’agit des cours de Rogue ou encore de Macpherson. En même temps, pour le moment, le seul camarade n’étant pas de Serpentard, c’était un lycan de Serdaigle. Ce n’était pas comme s’il s’agissait d’un rouge et or.

Je profitais d’un temps de pause, pour me mettre dos à un mur et fouiller dans mon sac, à la recherche de mon manuel de défense contre les forces du mal. Je commençais à craindre de l’avoir perdu ou pire, oublié dans le bureau de Rogue. Là, c’était certain qu’il me piégerait. J’espère au moins, qu’il ne serait pas assez sadique pour me filer des heures de colle durant les vacances. Il ne manquerait vraiment plus que ça.

« Hey Zak’, tu n’as pas vu mon bouquin de défense contre les forces du mal dans la Salle Commune de Serpentard ? »

J’y avais passé quelques heures, il doit y avoir deux ou trois jours. Il se peut que je l’ai malencontreusement oublié là-bas. Ce ne serait pas la première fois que j’égare mes affaires. Heureusement que mon slip est dans mon pantalon, sinon je serais aussi capable de le perdre.
code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mable I. Weiss
Quatrième année
Âge du personnage : 14 ans
Nombre de messages : 203
Célébrité sur l'avatar : Bailee Madison
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 16 Nov - 23:37
Spoiler:
 


Potions et Défenses Contre les Forces du Mal - Cours communs
Professeurs Macpherson / Rogue
feat.
Elèves








Le difficile n’est pas d’apprendre ce qu’on ne sait pas, c’est d’apprendre ce qu’on sait Δ Jacques Salomé

« Allez Presley, s’il te plait, apprends-le moi ! »
« Non Mab’, j’ai mes BUSES à la fin de l’année. Je n’ai pas le temps, tu le sais très bien »

Assise à côté de son cousin, à la table des Serpentards, Mable essayait de le convaincre avec toute sa force de persuasion -et sa petite moue qui le faisait toujours craquer, elle le savait- de lui donner quelquesw< cours pour réaliser le sortilège d’attraction. C’était une des notions les plus importantes de la cinquième année à Poudlard, en Sortilèges, et elle avait de la chance car son cousin était justement … en cinquième année ! Elle avait feuilleté tous les livres qu’elle avait trouvé -en commençant par « Le Livre des Sort et Enchantements niveau 3 »- et en connaissait déjà la théorie par cœur. Le problème c’est qu’en passant à la pratique, elle bloquait. Elle ne parvenait à rien et ça l’agaçait prodigieusement.
Elle avait la chance d’avoir une très bonne mémoire, une capacité à travailler dur très impressionnante et surtout, une curiosité à toute épreuve. Elle passait donc beaucoup de son temps libre -c’est-à-dire chaque jour entre 6h & 7h ainsi qu’entre 22h & 0h- pour explorer de nouvelles connaissances. Et il y en avait énormément qui était à sa portée. Ces derniers temps, elle avait exploré les programmes des années supérieurs et elle avait décidé de prendre un peu d’avance
.

« Tu m’avais promis ... » bouda-t-elle alors qu’une sixième année verte-et-argent lui jetait un regard mauvais, visiblement dérangé par ses jérémiades.

Presley arrêta soudainement de manger son dessert pour la regarder d’un œil torve. Il lui avait effectivement promis, il y a des mois (si ce n’est des années), de l’aider à acquérir des notions plus difficiles. Et ce, dans toutes les matières qu’ils auraient en commun. Ils partageaient leur curiosité et l’amour du travail. Il s’était laissé aller à lui faire cette promesse un jour où il était de bonne humeur et qu’ils avaient passé des heures à deviser sur Poudlard juste avant sa première rentrée. Il pouvait difficilement refuser des choses à sa petite cousine. Il l’adorait. Devant la tête qu’elle lui adressa, il poussa un soupir résigné. Comprenant que la victoire était proche, Mable s’autorisa un sourire en coin, faussement timide.


« D’accord … » lâcha-t-il finalement.
« Youpiiii ! Merci Presley, tu es le meilleur ! »

Elle lui sauta presque dessus, lui collant deux grosses bises sur les joues, et le serrant fort contre elle. Presley détestait ça, elle le savait. C’était justement ça qui était drôle. Elle le laissa râler et se débattre quelques secondes avant de le lâcher, d’attraper son sac et de se lever. Elle avait cours dans quelques minutes et si elle ne voulait pas être en retard, elle allait devoir se dépêcher. Lui promettant de lui revaloir ça, elle tourna les talons, presque en dansant.

Arrivée dans le hall, elle croisa plusieurs élèves de son cours qu’elle suivit vers les cachots pour le prochain cours de potion avec le professeur Macpherson. Le problème, c’est que ce n’était pas lui qui se trouvait dans le cachot où devait avoir lieu le dit-cours. Tombant nez à nez avec le Professeur Rogue, occupé à écouter un jeune Serpentard, elle retint un couinement fort peu distingué. Tomber sur ce visage sévère et fort peu attendu lui avait foutu la trouille ! En fait, il lui faisait toujours un peu peur. Le professeur Rogue ne la portait pas dans son cœur et il n’oubliait jamais de le lui rappeler. S’empressant de le saluer, par politesse, elle ne lui laissa pas le temps d’ouvrir la bouche qu’elle s’était déjà éclipsé vers les premiers rangs de la classe. Dans la précipitation, elle manqua de s'étaler en se prenant les pieds dans un sac, percutant un élève au passage et se cognant la hanche sur le coin d'une table en rebondissant sur lui. Comme d'habitude, alors qu'elle était déstabilisée, elle se montrait plus maladroite que de raison. Des larmes aux coins des yeux, elle s’installa à côté de ses camarade en se massant la hanche. Une fois la douleur passée, elle sortie ses affaires.


« Pourquoi le Professeur Rogue est là ? » interrogea-t-elle son entourage, « On est pas censé avoir Potions ? »
« Cours commun de Potions ET de Défense contre les Forces du Mal. Tu dois choisir la matière dans laquelle tu as le plus de difficulté pour t’entraîner pour les examens. »

Oh … D’accord. Pourquoi n’était-elle pas au courant de ça, d’abord ? Elle avait pourtant le chic pour savoir les choses avant tout le monde. Le problème c’est que, sans exagérer, elle ne présentait pas de difficultés. Elle n’avait jamais obtenu une note en dessous d’acceptable (distribué par Rogue, bien entendu) dans ces deux matières qu’elle adorait l’une comme l’autre. Elle fronça les sourcils, se demandant bien ce qu’elle allait devoir étudier. En y réfléchissant, il lui semblait qu’elle devrait sûrement revoir les dernières notions concernant l’Epouvantard. Le derniers cours ne l’avait pas trop réussi, justement ‘’épouvantée’’ qu’elle avait été devant sa propre mort et les cadavres de ses proches. Elle avait eut du mal à effectuer le sortilège, à sa plus grande honte. Oh bien sur, elle s’était entraînée et le maîtrisait maintenant à la perfection mais le plus dur restait surtout de le réussir devant son épouvantable professeur. Serait-elle assez masochiste pour l’admettre et s’y confronter ? Pas sur. En attendant, elle attendit que tout le monde s’installe et que leurs professeurs ne les informe du déroulement de ce cours exceptionnel.
©️ Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Archibald Macpherson
Professeur de Potions
Âge du personnage : 32 ans
Nombre de messages : 207
Célébrité sur l'avatar : Heath Ledger
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Déc - 12:44
Cours de Potions et de DCFM


   grande icone  grande icone
 
« Oui, c’est une idée géniale, je suis impatient. »

Il se demandait encore pourquoi il avait répondu cette phrase stupide. Ces quelques mots accentués par une fausse joie étaient bien sortis de sa bouche et il se maudissait déjà pour cette bêtise. Une énorme erreur, mais il n’avait rien trouvé d’autre à dire sur le coup. En ce mois d’Avril, à l’aube des dernières vacances scolaires avant l’été, le Professeur de Potions faisait tranquillement l’inventaire de ses fioles dans la réserve. Il se tenait tout en haut d’une vieille échelle en bois, un parchemin dans une main, une plume dans l’autre et en équilibre autant qu’il le pouvait sur l’avant-dernier échelon. Alors quand Rogue a choisi ce moment pour faire irruption dans la petite pièce, Archibald fut prit de court, si bien qu’il se demande encore comment il est parvenu à ne pas se casser la figure de son échelle. Mais justement, Severus se trouvait au pied de l’échelle. Le même Severus qui, quelques mois plus tôt, s’est retrouvé avec une belle teinture verte pétante. Ce n’était peut-être pas le meilleur moment pour lui refuser une telle demande. Là ce n’est pas erroné de dire que Macpherson craignait que son collègue ne secoue l’échelle pour l’en faire dégringoler. Dans le meilleur des cas, il se raccrocherait aux étagères, mais sans plus aucun moyen d’en descendre. Il acceptait donc de faire un deux en un dans les cachots.

Il regardait Severus sortir de la pièce et si une bonne dose de soulagement s’emparait de lui, l’angoisse n’était pas bien loin. Il la voyait venir la journée de merde. L’odeur des problèmes se faisait plus proche que d’habitude. Qu’est-ce que donnera un cours comme celui-là ? Se partager les élèves qui ont du mal, c’est une bonne idée. D’autant que Macpherson en connait un rayon en sortilèges de défenses et d’attaques, quant à Severus étant l’ancien Professeur de Potions, il gère également dans ce domaine. Mais cette bande de gamins va vite chercher à se retrouver dans son groupe à lui et Rogue va lui en vouloir, encore plus que pour les cheveux verts.

Perdant le compte de ses fioles de potion, le Professeur redescendait de l’échelle, déterminé à réparer cette petite erreur. Il déposa plume et parchemin, pour sortir de la pièce qui se verrouilla automatiquement une fois dehors. Le Directeur de Serpentard ne devait pas être très loin et à entendre le bruit au fond des cachots, Archibald était certain qu’il s’agissait de lui. Il s’approchait, s’encourageant mentalement et en récitant une phrase aussi stupide que « Severus, finalement j’ai réfléchi, ce n’est peut-être pas une bonne idée » à lui sortir. Mais aucun argument de plausible ne lui venait, si ce n’est « les gamins te haïssent, tu leur fous la trouille, ils ne voudront pas être dans ton groupe ».

Profonde inspiration de prise en arrivant dans le cachot numéro cinq. Les élèves arrivaient les uns après les autres, que déjà quelques bricoles étaient installées. Le Prof de Potions avança jusqu’à son collègue, sa détermination descendant en flèche d’un coup.

« Severus, j’ai réfléchi et…oui bien sûr, ça doit aller là-bas. »

Il déposa le chaudron d’un côté du cachot. Voilà qu’en plus, Rogue le prend pour son Elfe de Maison. Mais quand enfin Archibald retourna auprès de son prédécesseur aux potions, c’est Zakaria qui arriva. Le regard du Prof se faisait de plus en plus pensif et un petit sourire s’installa sur son visage. Le petit Serpentard allait lui être d’un grand secours.

« Magnifique idée, tu ne trouve pas Severus ? Zakaria tu peux aider ton oncle, je suis sûr qu’avoir un assistant peut être bénéfique à la progression des élèves. »

Et surtout, Zakaria est l’un des beaux gosses de l’école. C’est certain que pas mal de filles vont vouloir se retrouver dans son groupe, donc dans le groupe de Severus par extension. Voilà que tout s’arrangeait et le petit Rosier occupa Rogue, laissant une porte de sortie à Macpherson, dont l’humeur était remontée d’un cran ou de deux. Il déambula à travers la masse de jeunes gens qui se trouvaient dans le coin et préféra ne pas laisser le temps à son collègue de prendre la parole. Il serait capable de tous les effrayer.

« Les Gryffondors ne sont pas là ? Dix points en moins par tête absente. »

Si même les gamins de Serdaigle qui se trouvent tout là-haut dans la Tour, à l’opposé des cachots, ainsi que les Loups-Garous qui sont encore plus loin, sont présents, c’est que les petits lions de l’école font exprès de trainer.

« Les examens approchent et certains élèves sont à la traine dans l’une de ces deux matières…peut-être même dans les deux. Alors nous allons faire deux groupes distincts. Ceux qui ont du mal avec les potions viennent de mon côté et les autres vont avec le Professeur Rogue. Exceptionnellement, il sera assisté par Zakaria Taylor. »

Ce qu’il ne leur a pas dit également, c’est que les groupes vont tourner bien entendu. Il n’est pas question que certains élèves s’imaginent pouvoir échapper aux Défenses Contre les Forces du Mal en passant la journée avec lui.

feat. les élèves, Severus Rogue & Archibald Macpherson
made by guerlain for bazzart


A man with nothing to fear is a man with nothing to love
Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» 1er cours de Défenses contre les Forces du Mal 04.sept 13h
» Les cours de Défense contre les forces du mal
» Cours de Défense Contre les Forces du Mal n°2
» Défense Contre les Forces du Mal: Cours n°1
» Cours de Défenses Contre les Forces du Mal Ϟ Inscriptions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 4 :: Début de l'an 2000-
Sauter vers: