RSS
RSS



 


 :: LONDRES :: ♣ Centre-ville :: Rues et commerces :: Allée des Embrumes :: Devil’s Snare Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un duo d'électrochoc

avatar
Anton Munter
Etudiant en Magie Avancée
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 358
Célébrité sur l'avatar : Nathaniel Buzolic
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Oct - 12:33
Un duo d'électrochoc


Le réveil difficile, un mal de tête annonciateur d’une terrible gueule de bois. La soirée arrosée laissait encore des traces, ou bien était-ce la nuit très écourtée qu’il avait subi. Quelques verres, des échanges de sorts entre Sorciers qui se prennent la tête et c’est très vite, qu’Anton a été poursuivi par des Aurors, après avoir lancé le sortilège de la mort sur l’un de ses assaillants, devant un troupeau de badauds moldus. Mais la journée ne s’annonçait pas reposante pour autant.

La semaine de vacances touchait à sa fin. Elle n’en était plus bien loin. D’ici quelques jours, Anton allait devoir re-pointer à l’Université Magique de Londres. Mais pour l’heure, il errait toujours dans la boutique crasseuse répondant au nom Barjow & Beurk. Il n’y avait pas un chat, c’était ennuyeux à mourir. Pas un seul client, rien de bien intéressant à faire. Et ce n’était pas la dernière descente d’Aurors en date, qui allait faire revenir la clientèle de sitôt. Le vieux propriétaire n’était pas d’une humeur conviviale non plus. L’avait-il cependant été un jour ? Anton en doute encore. Mais là, plus que les autres fois, il semblait encore plus exécrable. Ce qui ne donnait même pas envie d’engager la conversation.

Tout en marchant de long en large et en travers, dans les diverses allées de la boutique, le jeune vendeur regardait de temps en temps sa montre. Que le temps pouvait passer lentement dans cet endroit. A quelques reprises, il en avait même tapoté le cadran de son index, pour s’assurer que ce n’était pas l’objet qui ne fonctionnait plus. Et il en aurait pratiquement préféré cette éventualité. Mais bien malheureusement, la montre ne semblait pas avoir le moindre petit problème que ce soit. Pour ne rien arranger à l’ennui grandissant, son estomac se réveillait dans des bruits assez pitoyables. On ne peut pas faire la fête et prévoir des vivres. Il faut parvenir à faire un choix et Munter, ainsi que De Woodcroft, semblaient avoir privilégiés la fiesta au remplissage des placards. Manger juste pour ne pas mourir devenait problématique au bout d’un moment.

Alors, quand enfin l’heure de la pause repas arriva, Anton ne demanda pas son reste. Il agrippa son blouson, qui se trouvait sur le dossier d’une chaise, faisant voler toute la poussière de la table au passage, pour prendre la porte. Enfin libre ! C’est au-dehors seulement, qu’il prit le temps d’enfiler son cuir, s’adossant ensuite contre le mur, avec la ferme intention de s’en griller une. Sauf qu’il avait beau tâter toutes ses poches, son paquet de cigarettes semblait d’être volatilisé. Il fallait bien sûr que ça lui arrive à lui et dans un moment comme celui-là. Lâcher un soupire était la seule chose qu’il pouvait faire, sauf qu’une odeur de tabac lui parvint en même temps. Et en tournant la tête, il remarqua un peu plus loin, contre la boutique de Regulus Black, un jeune Sorcier en train de fumer justement.

Anton se décolla du mur et glissa ses mains dans ses poches, en prenant la direction de l’autre type. N’étant pas natif du coin, il ne connaissait pas encore l’autre jeune homme, même s’il lui disait vaguement quelque chose. Peut-être l’avait-il déjà croisé sur le Chemin de Traverse, ou même ici dans l’Allée des Embrumes, voir même à Pré-Au-Lard. Mais peu importe, c’était le moment de faire connaissance. Balancer quelques politesses pour avoir de quoi s’intoxiquer, ce n’était pas la mort. En arrivant à sa hauteur, Anton évita une vieille femme qui passait dans le sens opposé et interpella enfin le type en question.

« Excuses-moi, t’aurais une clope s’il te plait ? J’ai perdu mon paquet. »

C’était mieux de dire qu’il avait égaré les siennes, plutôt que d’avouer qu’il n’avait même plus de quoi en acheter. Laissant le jeune homme -qui devait être guère plus jeune que lui d’ailleurs- décider de lui en filer ou non, son regard s’accrocha à l’écriteau de la boutique contre laquelle son interlocuteur était adossé.

« Tu bosse là ? »

Si tel est le cas, ce gars doit moins s’ennuyer que lui. Au moins, même s’il n’y a pas grande clientèle, il y a toujours la présence des animaux. D’ailleurs, Anton se souvient de ne jamais en avoir eu à lui. Aussi loin qu’il soit en mesure de pousser ses souvenirs, sa mère a toujours totalement refusé qu’il ait le moindre animal. Ce n’était pas une chose qui l’avait tenté en arrivant en Ecosse, après la Nuit Rouge et l’attaque que son petit frère a subi. Même en passant devant la boutique de chouettes et hiboux, sur le Chemin de Traverse, le besoin ne s’était pas fait ressentir. Mais ce qu’il y a d’intéressant ici, c’est que l’Allée des Embrumes regroupe souvent les boutiques vendant des produits illicites. Il devait y avoir des animaux plutôt drôles là-dedans.

« Est-ce qu’il y a des Chartiers à vendre là-dedans ? »

C’est là, le seul animal qu’il aimerait avoir en sa possession. Il trouve cette créature très intéressante et amusante surtout. Et puis, ce n’est que de la taille d’un furet, donc assez discret et pouvant être emmené n’importe où.


Anton
Munter
Zakaria
Taylor
© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zakaria Taylor
Septième année
Âge du personnage : 16 ans
Nombre de messages : 457
Célébrité sur l'avatar : Cody Christian
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Déc - 21:43





Me faire virer de Poudlard, c’était bien là tout ce qu’il pouvait arranger mes affaires. Pour ça, j’étais prêt à affronter la colère paternelle et pourtant…Pourtant, contre toute attente, papa ne s’est même pas fâché. Il m’a défendu face à Hikkins et ensuite, il n’en a plus parlé. Peut-être attend-t-il simplement d’avoir avalé la pilule pour m’en mettre plein la tête. Mais je profitais de mon temps de vacances à long terme, pour reprendre mon petit boulot sur l’Allée des Embrumes. Non loin de la boutique de Barjow et Beurk, se trouve celle de Black, le Devil’s Snare. Un moyen, pour moi, d’être au coeur de la magie noire. Aux yeux de mon père, c’est un moyen de me faire prendre connaissance de la valeur de l’or.

Tous ces animaux interdits à la vente et même à la détention, je pouvais les approcher de très près. La faune et la flore la plus dangereuse du monde de la magie, se trouvait rien que dans cette boutique. Il m’était ainsi plus simple d’emprunter quelques petites choses très intéressantes. D’autant que ce n’était pas la première fois que je venais bosser dans le coin. Regulus me laissait parfois gérer l’affaire tout seul, même s’il n’était jamais bien loin.

Après une nouvelle cargaison de déchargée, je m’autorisais une pause. Devant la boutique, j’attrapais une clope que je coinçais entre mes lèvres pour l’allumer d’un claquement de doigts. J’ai été viré de Poudlard, la règle qui veut m’interdire d’user la magie en-dehors de l’école, n’est plus d’actualité.

Je faisais discrètement un tour d’horizon, jaugeant vite fait les personnes présentes. La plupart étaient des vieilles harpies planquées sous plusieurs couches de capes. Je n’y prêtais guère attention, me mettant dos à la vitrine de la boutique et profitant de mes quelques minutes de répit.

Du coin de l’oeil, je remarquais un mec à peine plus vieux que moi, qui venait dans ma direction. Je savais qu’il s’agissait du vendeur à mi-temps de chez Barjow et Beurk. Je l’avais déjà vu à quelques reprises, rien que ces derniers jours. Sans bouger, mon regard se posa sur lui, réalisant qu’il était en train de me parler. Depuis le matin-même, j’entend des rumeurs rien que dans cette allée. Ce mec aurait fait des siennes et serait recherché par les Aurors. Intéressant.

« Oui, bien sûr. »

Je me montrais relativement sympathique, me décollant de la vitrine pour attraper mon paquet dans la poche arrière de mon pantalon. Je l’envoyais dans sa direction, en faisant un petit geste du menton pour désigner les cigarettes.

« Tu peux le garder, je rentre bientôt chez moi et si mon père le trouve, il va me faire la peau. »

Ce qu’il y a d’intéressant dans une relation comme celle que j’entretiens avec mon père, c’est qu’il me voit toujours comme un petit garçon. D’un côté, ça m’évite bien des problèmes, puisqu’il est toujours en train de prendre ma défense. Mais d’un autre, il peut être parfois dur et souvent sur mon dos.

Je laissais la cendre de ma clope tomber par terre, me trouvant maintenant une épaule contre le mur du magasin, observant l’autre vendeur.

« Ouais et toi, chez Barjow et Beurk, si je ne m’abuse. »

Dans cette Allée de merde, il est rare de croiser quelqu’un d’un peu près mon âge. C’est plus souvent des vieux qui trainent dans le coin. Et des Mangemorts si arrogants, qu’ils en sont ridicules. Je n’allais pas perdre l’occasion de me lier lentement, mais sûrement, à un autre jeune mage noir. Si on peut tirer quelque chose de nos boulots respectifs, autant sauter sur l’occasion.

« Il y a absolument tout ce qui est illégal et même des Chartiers. T’en veux un ? Black s’est absenté, il n’a pas vu la dernière livraison et il y en avait justement deux. Je peux t’en sortir un à l’oeil. »

J’affichais un sourire en coin. Généralement, les animaux sont livrés en duo, mais si je lui en filais un, je me réservais bien sûr le second. Ce n’est pas mon père qui y verrait un inconvénient, il cache bien des dragons à la maison parfois.

« Je te demanderais rien en échange, c’est juste que si je t’en file un, je prend l’autre incognito aussi. »

Je laissais ma clope tomber sur le sol une fois terminée, et je lui faisais signe de me suivre à l’intérieur de la boutique. La petite cloche indiquait notre entrée, mais comme nous étions seuls, ce n’était pas un problème. Inutile de se montrer discrets.

« Les choses les plus intéressantes sont à l’étage caché en-dessous. Là, il n’y a que des plantes. »

Je prenais soin de me retourner, afin de vérifier qu’il n’y ait personne d’autre s’apprêtant à faire irruption dans la boutique. Puis, je finis par ouvrir le passage, à l’aide d’un mot de passe. Je descendais ensuite le long escalier en colimaçon et une fois en bas, un autre mot de passe fut utile pour arriver à destination.

« Et voilà. Les Chartiers sont par là-bas. »

Je refermais les passages derrière nous, pour ne pas avoir de mauvaises surprises et je terminais le chemin, en désignant les bestiaux d’un geste du bras.


Un duo d'électrochoc

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anton Munter
Etudiant en Magie Avancée
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 358
Célébrité sur l'avatar : Nathaniel Buzolic
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Mar - 10:52
Un duo d'électrochoc


Finalement, il venait de gagner un paquet de clopes, se contentant de sourire lorsque le jeune garçon parla de son père. Anton se souvient que son beau-père était aussi constamment sur son dos. Peut-être même un peu plus que les autres pères du monde, parce qu'il était également le directeur de l'école. Parfois, le jeune Munter en serait pratiquement nostalgique de cette période, même s'il a tout fait pour s'en défaire. Il avait au moins quelqu'un qui se souciait de lui, bien qu'il ne le montrait que d'une façon étrange parfois. Enfin tout ça, c'était du passé, il ne pouvait plus se permettre de regretter ses propres décisions et heureusement, le garçon face à lui, poursuivit la conversation.

« Ouais mais c'est provisoire, je ne vais pas bosser dans cette boutique crasseuse toute ma vie. »

Ce n'est pas vraiment que ça soit dégradant, mais c'est mal vu dans la société magique. L'ancien jeune ayant été employé par le propriétaire de Barjow et Beurk, c'était Tom Jedusor et tout le monde sait qui il est aujourd'hui.

Par contre, la boutique de Regulus Black semblait déjà bien plus intéressante d'après les dires du petit vendeur. Tout ce qu'il y a d'interdit et même des Chartiers. Voilà que le regard de Anton en brillait d'un coup, comme un gamin qui se retrouve la première fois devant le Père-Noël. Il s'apprêtait quand même à dire non, pensant que le prix devait être vraiment hors de sa portée. En plus, son frère n'aurait pas fini de l'engueuler avec ça, mais Zakaria lui proposait de lui donner gratuitement. Il ne va pas passer à côté d'une telle offre.

« T'es sérieux ? Ça marche alors. »

Pourquoi pas, si ça les arrange tous les deux. Après tout, si personne ne les voit, personne ne pourra savoir que c'est eux. Et Anton n'allait pas refuser, c'est trop cool d'avoir un chartier. Il termina rapidement sa clope, laissant les restes sur le passage, pour entrer à la suite de Zakaria. L'odeur n'était déjà pas celle de la boutique où il travaille lui-même. Il y avait toutes ces plantes qui se mélangeaient et ce n'était pas si désagréable que ça. Mais, il préféra continuer de suivre le jeune guide, pour voir ce qu'il y a de plus intéressant encore : les chartiers bien sûr. Les deux se trouvaient là où Zakaria les annonçait. Il n'en fallait pas plus pour qu'Anton devienne comme un véritable gosse, d'autant plus qu'il s'agissait de spécimens encore très jeunes.

« Ils sont encore bébés. Je veux celui-là ! »

Il craqua littéralement sur l'une des deux bestioles, qu'il se dépêcha d'attraper. Voilà qu'il l'avait déjà adopté, il ne lui restait plus qu'à lui trouver un nom.

« Il est tellement petit que j'imagine qu'il n'a pas encore de nom... Je crois que je vais l'appeler Bryan. Le prénom d'une teigne pour une teigne, ça ne peut que coller. Qu'est-ce que t'en dis Bryan ? »

A présent, personne ne pourra lui retirer des bras. Il comptait même ne pas retourner chez Barjow et Beurk maintenant, afin de pouvoir rentrer chez lui. Ou qui sait ?

« Comment tu vas faire pour qu'il ne voit pas l'autre ? Ton service est terminé ? Ou on sèche ensemble ? Pour te remercier, je peux te payer un verre sur le Chemin de Traverse ? »


Anton
Munter
Zakaria
Taylor
© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» L'électrochoc de Juliette ( Lucas )
» Un duo d'électrochoc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: ♣ Centre-ville :: Rues et commerces :: Allée des Embrumes :: Devil’s Snare-
Sauter vers: