RSS
RSS



 


 :: LONDRES :: ♣ Les Grands Bureaux de Londres :: Institutions :: Université Magique de Londres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il parait qu'un bon chantage ne doit jamais être à double sens

avatar
Blaise J. Zabini
Étudiant en magie avancée
Âge du personnage : 21 ans
Nombre de messages : 250
Célébrité sur l'avatar : Adonis Bosso
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 18 Nov - 20:11
Il parait qu'un bon chantage ne doit jamais être à double sens
Bryan H. Levinson
feat.
Blaise J. Zabini








La connaissance des secrets d'autrui est un pouvoir enivrant Δ Michael Connelly


Bryan Levinson. L’une des pires raclure que la Terre n’est jamais créée. C’était l’avis de Blaise -et celle d’à peu prêt tous les gens normalement constitués, c’est-à-dire, saint d’esprit- et il le cachait bien ! Il ne le criait pas sur tous les toits, ne l’avait jamais révélé aux mages noirs et encore moins au Seigneur des Ténèbres. Et surtout, il ne le montrait jamais sur son visage. Bien entendu. Heureusement pour lui, si son aversion était grande, il avait pourtant ce talent pour cacher ce qu’il ressentait à quiconque. Il était un maître dans cet art, et pour cette raison, il entrait rarement en conflit avec quelqu’un s’il ne l’avait pas décidé auparavant.
Cependant, tellement de Mangemorts ne pouvaient se voir en peinture et ils n’étaient pas reconnus pour leur solidarité. Ils obéissaient au même maître, c’était tout. Certains était amis, des alliées privilégiés. Mais pas tous. Blaise avait apprit à faire avec, comme les autres. Lui-même avait ses ennemis. Des détracteurs parmi les plus anciens, qui n’aimaient pas sa famille. A juste titre, son père ayant refusé d’adhérer à leur cause, même si ça restait un secret bien gardé. Il y avait aussi des ennemis parmi les plus jeunes, jaloux de la compétition qu’il représentait aux yeux de leur Maître et de tous ceux qui pouvaient leurs faire gravir les échelons de l’organisation maléfique. Blaise composait avec. Et jusqu’ici, il le faisait bien.
Quelque chose qui allait peut-être changé, aujourd’hui.


« Levinson ! Quelle surprise de vous voir ici ! » glissa-t-il à l’intéressé, à quelques centimètres de son oreille avant de se décaler pour lui permettre de se retourner, « On envisage de reprendre des études ? »

Apparemment, le mangemort essayait de paraître discret, planqué qu’il était, derrière son coin de mur. Il essayait de paraître naturel, presque nonchalant. Et Blaise devait reconnaître qu’il l’était. Après tout, il était un lieutenant du Lord. L’un des plus anciens et surtout l’un des plus expérimentés. Il était doué pour se glisser dans le décors. Il l’avait déjà vu à l’œuvre en mission. Et justement, c’est pour cette raison qu’il l’avait grillé. Blaise aussi était un mangemort, et même un espion, et il était très observateur.
Le black l’avait aperçu de loin, en sortant des cours. Ce qui avait attiré son regard ? La posture du mangemort, cette carrure imposante mais décontractée et surtout, son costume de luxe au prix exorbitant. La mère de Zabini était très à cheval sur l’allure vestimentaire et la mode. Blaise savait reconnaître un costume taillé sur mesure. Bref, il l’avait aperçu du coin de l’œil et l’habitude de le côtoyer assez régulièrement -aussi régulièrement que le peut une jeune recrue- depuis presque deux ans, avait fait le reste. Il avait reconnu le mangemort et il s’était tout de suite demandé ce qu’il faisait là. Serait-ce une mission du Lord ? A sa connaissance, il n’était pas prévu d’attaquer l’Université ou quoi que se soit. Bon, en soit, il pouvait très bien ne pas en avoir connaissance. Mais, pourquoi attendre ainsi dans la rue pour ça, dans ce cas ? Il en avait conclue qu’il était là pour convenance personnelle et ça l’intriguait. Dans le pire des cas, il l’interromprait dans sa mission et il trouverait de quoi se faire pardonner. En proposant son aide, par exemple. Pas par charité, bien entendu, mais pour prouver sa loyauté à leur cause. Et puis, aux dernières nouvelles, il avait aidé à la capture de Darren. Pour ça, il n’y avait pas de raison de douter de lui.
C’est ainsi qu’après avoir fait un détour pour revenir par derrière, il s’était présenté à Levinson.

Il le regardait à présent, quelques pas en arrière au cas où il aurait décidé de l’attaquer sauvagement -on ne sait jamais- un sourire ironique au coin des lèvres. C’était amusant de le surprendre comme ça. Il était bien curieux de savoir ce qu’il fichait là et surtout, il y avait longtemps qu’il avait eu l’occasion d’une discussion avec lui, seul à seul. Ils avaient des choses à se dire. Ou en tout cas, Blaise avait des choses à lui dire. A lui demander, plus précisément. Ça tombait donc très bien.


« Est-ce que le Seigneur des Ténèbres vous aurait confié un rôle dans l’éducation des jeunes sorciers de ce pays ? C’est amusant, je n’aurais jamais cru que vous aviez des qualités de pédagogues ... »


Il se doutait que le Lieutenant allait l’envoyer bouillir mais comme il avait la net impression de le déranger et de le surprendre là où il n’aurait pas dû être, il aurait des chances d’obtenir plus que des menaces. A moins que le quinquagénaire ne décide d’engager un duel. Ce qui risquerait d’être très peu discret, en pleine rue de Londres, à quelques dizaines de mètres de l’Université Magique. Par conséquent, et comme Levinson n’avait toujours pas agit, il se conforta dans sa décision.

Blaise se montrait arrogant, comme souvent. Il ne l’était pas en présence du Lord, peu en présence des Lieutenants, mais toujours avec tout autre personne. C’était sa personnalité. Il s’était construit ainsi, résultat d’une éducation dénuée d’amour, où il n’avait trouvé que cette solution pour prendre confiance en lui. Aujourd’hui, il avait décidé de se montrer provocateur avec Bryan parce qu’il savait qu’il ne servirait à rien de faire le lèche-cul avec lui. Ça ne fonctionnait jamais. Et puis, il ne l’aimait pas. Il n’avait donc pas envie de faire des efforts. C’était plus fort que lui et il voulait des réponses à ses questions. En plus, il avait un argument de poids dans sa manche. C’était ça de flirter avec des anarchistes … On risquait toujours de passer pour un traître.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bryan H. Levinson
Nouveau membre de l'Inquisition
Âge du personnage : 48 ans
Nombre de messages : 1596
Célébrité sur l'avatar : Mads Mikkelsen
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Nov - 15:25
Il parait qu'un bon chantage ne doit jamais être à double sens
Bryan H. Levinson
feat.
Blaise J. Zabini








La connaissance des secrets d'autrui est un pouvoir enivrant Δ Michael Connelly


Le mois de juillet approchait à grands pas, les étudiants de l’université magique de Londres allaient bientôt pouvoir profiter de leurs vacances si durement méritées. Ils allaient pouvoir assister à la montée en puissance du Seigneur des Ténèbres ! Bryan se réjouissait d’avance de pouvoir partager l’avènement des sangs-purs en compagnie de son fils, Anton. Pour des raisons quelque peu douteuses, il avait fini par accepter cette énième paternité. Mais avant de présenter le jeune homme à Lord Voldemort, il devait s’assurer que son fils ne le décevrait pas. Les mangemorts étant plutôt populaires ces derniers temps, Bryan s’était rendu sur le campus de l’université avec une certaine insouciance. Il tenait absolument à voir comment se comportait Anton en public, il voulait en apprendre plus sur lui sans être obligé de lui faire la conversation. Prenant tout de même soin de dissimuler sa présence pour ne pas passer pour une sorte de pervers, il se mit à l’abri à l’ange d’un mur. De là il pouvait voir sans être vu. Ou presque. C’était sans compter l’œil affuté de Blaise Zabini. Le gamin venait de le surprendre en murmurant à son oreille. Bryan lui aurait bien volontiers lancé un doloris pour le punir de son audace, mais c’aurait été peu discret. Ravalant ses pulsions sanguinaires, il le toisa de son air le plus méprisant. Levinson détestait la famille Zabini, et plus particulièrement le père de Blaise qui avait toujours refusé de rejoindre les rangs des mangemorts. Oh bien sûr, seuls les mages noirs de longue date étaient au courant de cette rébellion. En revanche, encore plus rares étaient ceux qui connaissaient les petits détails que Bryan avait récemment découverts. Si Blaise venait à fouiner un peu trop profondément dans ses affaires, il n’hésiterait pas à user de ce qu’il savait pour le faire tomber. Le jeune homme avait gagné en confiance depuis qu’il était parvenu à livrer Hellson au Seigneur des Ténèbres. Et son arrogance ne plaisait pas du tout à Bryan, qui se méfiait toujours des nouvelles recrues comme de la peste.

« Inutile de reprendre mes études. Mon père a pris soin d’assurer mon éducation comme il se devait. Malheureusement, le tien n’a pas eu le temps d’en faire de même. »

Bryan aurait dit n’importe quoi pour lui faire ravaler son sourire provocateur. Il prenait toujours un malin plaisir à jouer sur la corde sensible, à pousser les gens dans leurs retranchements. Blaise le dérangeait, il l’interrompait dans ce qu’il considérait comme une tâche extrêmement importante. S’il venait à manquer l’arrivée d’Anton à cause de ce petit cafard de Zabini, il était certain qu’il le lui ferait payer. Décidant de l’ignorer comme s’il n’était qu’un vulgaire elfe de maison, Levinson continua de jeter des coups d’œil par-dessus son épaule. Mais au lieu de déguerpir comme toute personne saine d’esprit l’aurait fait, Blaise restait planté là comme un imbécile, et reprenait la parole en poursuivant dans le registre de la provocation. A quoi jouait-il ? Ne savait-il donc pas ce que Bryan faisait aux gamins qui l’insupportaient ? Au vu de son insistance, c’était à se demander si Lord Voldemort ne lui avait pas confié pour mission de venir taper sur les nerfs de Levinson.

« Je ne vois pas en quoi cela te surprend. Je suis très apprécié des étudiants, Eiladora Lestrange aurait pu en témoigner. Quant à mes qualités de pédagogue, je crois qu’elles ne sont plus à prouver. La Nuit Rouge a parfaitement démontré mon aisance à éduquer les jeunes sorciers. »

Tous les moyens étaient bons pour détourner l’attention de ce qu’il faisait réellement ici. L’existence d’Anton était encore un secret pour le Seigneur des Ténèbres, personne ne devait le découvrir avant que Bryan ne lui en parle personnellement. Aussi aborder le sujet d’Eiladora lui parut être une bonne idée pour écarter Blaise de ses véritables intentions. De toute façon, Bryan savait pertinemment que les mangemorts s’en donnaient à cœur joie de commenter les petites affaires de leurs camarades. Et d’une certaine manière, avoir séduit la fille des Lestrange était un acte qui flattait son égo surdimensionné.

« Je suppose que tu dois avoir de bonnes raisons de m’importuner de la sorte. Car il serait regrettable que tu viennes me faire perdre mon temps. A moins bien sûr que tu sois captivé par ma personne, au point de me suivre à la trace pour pouvoir m’admirer toute la journée. »

A son tour de le provoquer. Si Blaise se croyait si malin, il risquait pourtant de se faire prendre à son propre jeu. Ne jamais irriter un mangemort plus âgé et plus expérimenté que soi, telle était l’une des règles capitales pour celui qui souhaitait survivre dans ce milieu.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Blaise J. Zabini
Étudiant en magie avancée
Âge du personnage : 21 ans
Nombre de messages : 250
Célébrité sur l'avatar : Adonis Bosso
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Nov - 21:01
Il parait qu'un bon chantage ne doit jamais être à double sens
Bryan H. Levinson
feat.
Blaise J. Zabini








La connaissance des secrets d'autrui est un pouvoir enivrant Δ Michael Connelly

Le Lieutenant essaya de le faire taire en appuyant là où ça fait mal, mais il n’y parvint pas. Au contraire, ses paroles accentuèrent le sourire goguenard de l’étudiant, comme pour l’inviter à trouver mieux que ça. S’attaquer à son père ... tellement de gens avaient essayés avant lui. Même un gamin de 15ans y aurait pensé. Pas trop original. Même s’il devait admettre qu’il savait trouver les mots pour blesser. Blaise détestait que l’on parle de son père, mais il n’était pas un stupide Gryffondor incapable de retenir ses pulsions colériques. Aussi, il continua de le provoquer, toujours aussi arrogant.

Et la réponse que Bryan donna à l’interrogation détournée de Blaise, quant à sa présence en ces lieux, était bien digne de lui. En plus de se vanter d’être un tombeur de jeune sorcière, il raffolait de rappeler ses plus bels « actes de guerre ». La Nuit-Rouge. Comme-ci i y avait de quoi être fier d’utiliser un impérium pour contrôle des gamins afin de tuer par leur intermédiaire ! C’était à coup sur sa conception de l’amusement, à n’en pas douter.
Le tout en évitant soigneusement de donner un quelconque indice à l’espion. Mais Blaise n’était pas dupe et s’il doutait que Bryan cracherait le morceau si facilement, il ne comptait pas se laisser duper par une simple joute verbale. Il n’était pas en reste quand il s’agissait de combattre avec les mots. Étonnamment -ou pas si étonnamment que ça, d’ailleurs- il ne semblait pas le porter dans son cœur. Oh, bien sur, il n’était pas réputé pour sa bienveillance, surtout à l’égard des jeunes recrues. Mais Blaise sentait qu’il avait pour lui une certaine aversion. A n’en pas douter, sa pique concernant son père n’était pas anodine. Il ne pouvait qu’en être satisfait : il pourrait sûrement l’aider à répondre à quelques interrogations qu’il comptait lui soumettre. En attendant, il fallait encore attirer pleinement son attention sur leur conversation.

« Oui, elle aurait pu, effectivement » se contenta-t-il de répondre à propos de la fille Lestrange, « Ou alors, elle nous aurait expliqué tout le contraire. Mais comme personne ne l’a jamais vu et qu’elle est morte ... on n’en saura jamais rien, malheureusement » répliqua-t-il en laissant échapper un silence dubitatif comme pour remettre en doute la véracité de son argument, « Quant à la Nuit-Rouge, effectivement, j’ai eu l’occasion de voir ça. Pas sur que cela fonctionne contre des étudiants plus âgé que de simple enfants de 11ans, cependant … Enfin, on en vous retirera pas le mérite d’avoir fait beaucoup de dégâts, comme il nous avez été demandé »

Il n’allait pas s’amuser à remettre en cause la légitimité de ses actes. Après tout, il était officiellement un mangemort. Il se devait d’apprécier ce genre d’activités, ou quelque chose approchant.
Pourtant, ce n’était pas de tout ça dont il était question aujourd’hui. Et d’ailleurs, Bryan mettait peu de bonne volonté dans cet échange. Blaise sentait que quelque chose le préoccupait. Et ce « quelque chose » s’apprêtait sûrement à sortir de l’Université, au vue des regards qu’il continuait de jeter par derrière l’angle du mur. Visiblement, il était impatient de se débarrasser de lui et il essayait de le congédier comme il l’aurait fait si il l’avait convoqué personnellement, pour une tâche liée aux activités des mages noirs. Sauf que Blaise n’était pas en mission, ni en réunion, et jusqu’à preuve du contraire, il était encore un adulte capable de décider de ses actes. Lieutenant ou pas, il se trouvait en plein lieu public sur le lieu de ses études et il n’était pas décidé à se laisser dicter sa conduite sans réagir. Il resta donc bien à sa place, aussi tranquille que si il était dans son salon en train de boire le thé. De plus, il n’aimait pas cette condescendance qu’il sentait dans sa voix. Comme-ci s’il n’était qu’une saleté sur ses souliers vernis. Il comptait bien lui rappeler qu’il ne valait sûrement pas mieux que lui, même s’il risquait d’en payait les conséquences.

« A vrai dire, je n’ai pas pour habitude de prendre modèle sur des alcooliques associables et sans aucune ambition » répondit-il du tac au tac, froidement, lui jetant un regard tout aussi méprisant qu'il ne l'avait fait auparavant, « Je ne pensais pas venir à votre rencontre aujourd’hui particulièrement, d’ailleurs » continua-t-il, lui signifiant quand même que c’était dans ses projets, « Mais comme je vous ai aperçu en sortant de l’Université, j’ai sauté sur l’occasion. J’espérais un occasion d’avoir une conversation avec vous »

Ce n’était sûrement pas de cette façon qu’il allait pouvoir l’obtenir, cependant. Il le savait. Il avait pour cet homme une antipathie rare, toutefois. Blaise n’était pas connu pour admirer, respecter ou apprécier beaucoup de monde, loin de là. Pour Bryan, c’était pourtant bien particulier. En plus d’être un psychopathe sans aucune empathie, sans cœur et sans remords, il avait aussi commis l’erreur de s’approcher un peu trop prêt d’une personne pour qui Blaise avait une affection toute particulière. Il n’aimait pas du tout l’idée d’une quelconque relation entre Katlyna et ce pauvre type. En effet, il les avait surpris ensemble, un soir. C’était d’ailleurs lui qui était à l’origine de l’information qui avait circulé jusqu’à Darren. Il avait conscience de ne pas avoir son mot à dire là-dessus. Pourtant, il ne comptait pas fermer les yeux pour autant. Il comptait d’ailleurs se servir de cette information pour obtenir ses réponses, dans le cas où Levinson se montrait plus coriace que prévu.

« Et puis, je me suis montré curieux, je l’avoue. On dirait que vous attendez quelqu’un … Je me trompe ? Je peux vous aider peut-être ? Comme-ça, vous seriez plus disponible par la suite »

Lui proposer son aide. Un façon agaçante pour l’obliger à se dévoiler un peu plus. Clairement, Bryan en était venu à la même conclusion que lui quant à la discrétion dont il fallait faire preuve ici même. Et donc, à moins de fuir, il n’avait d’autres solutions que la parole pour se débarrasser du black. Ce dernier tentait donc de le forcer à le faire. Mais il fallait avant tout attirer son attention.
Comment s’y prendre, cependant, sans se montrer trop menaçant ? Il avait besoin de ses lumières, quant au sort de son père, quoi qu’il en dise. Il ne pouvait donc décemment pas lui annoncer de but en blanc qu’il connaissait l’existence de cette « relation » qu’il entretenait avec Katlyna même si ça aurait eu le mérite d’accaparer toute son attention.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bryan H. Levinson
Nouveau membre de l'Inquisition
Âge du personnage : 48 ans
Nombre de messages : 1596
Célébrité sur l'avatar : Mads Mikkelsen
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Nov - 18:15
Il parait qu'un bon chantage ne doit jamais être à double sens
Bryan H. Levinson
feat.
Blaise J. Zabini








La connaissance des secrets d'autrui est un pouvoir enivrant Δ Michael Connelly

Bryan avait songé que s’il envoyait Zabini balader, celui-ci ne se ferait pas prier pour rentrer bien sagement chez lui. Mais visiblement, il avait eu tort. Ce gosse semblait bel et bien indélogeable. Mais malheureusement pour lui, Bryan n’avait pas vraiment le temps d’écouter ses provocations d’ado rebelle. Il avait quel âge d’ailleurs ? 14 ou 15 ans, non ? Donc techniquement, il n’avait pas le droit d’utiliser la magie en dehors de Poudlard. Donc si Bryan l’attaquait, Zabini ne pourrait pas répliquer. Oui, enfin, tout ça c’était selon la drôle de conception que Bryan se faisait du monde qui l’entourait. On avait clairement compris que les enfants ce n’était pas son truc, alors aller s’intéresser à leur petite vie ou à l’âge qu’ils avaient, très peu pour lui. Et admettons que Blaise n’ait pas eu dix-neuf ans, l’attaquer en plein campus n’aurait tout de même pas été une bonne idée.

« Serait-ce de la réticence que j’entends dans ta voix ? Aurais-tu été bouleversé par les actes commis durant la Nuit rouge ? Pauvre enfant, si l’idée d’avoir du sang sur les mains te répugne, il fallait faire comme ton père, fuir les mangemorts et non pas les rejoindre. »

Blaise avait voulu démarrer les hostilités, grand bien lui fasse ! Bryan n’était pas prêt à se laisser malmener par une nouvelle recrue. Oui, il était là à l’époque où les mangemorts avaient tenté de rallier le père Zabini à leur cause. Là encore au moment où celui-ci avait été exécuté. Et le moins que l’on puisse dire c’est que Levinson était une véritable tête de mule. Dès lors qu’il pensait avoir décelé une faiblesse chez son adversaire, il ne la lâchait plus. Pour sa défense, Blaise n’avait jamais laissé paraître la moindre émotion vis à vis de son père, mais étant donné que Bryan ne connaissait rien d’autre au sujet du fils Zabini, il faisait avec ce qu’il avait. Et à en juger par sa prochaine attaque, Blaise agissait également de la sorte. Oui c’est vrai, Bryan avait eu quelques problèmes avec l’alcool par le passé. Mais désormais, il faisait en sorte de rester maître de ses actes. Cela ne le faisait pas vraiment marrer de se découvrir de nouveau enfants tous les quatre matins. Il était grand temps d’agir avec plus de sang-froid. Pour ce qui était de son prétendu caractère associable, ce n’était pas totalement juste. Bryan était capable de se faire des amis. Dans les camps adversaires certes, mais il fallait reconnaître que cela se passait plutôt bien. Quant au manque d’ambition, là encore Zabini se fourvoyait. Tout ce que Bryan faisait n’avait que pour unique but de servir ses propres intérêts. Son futur ralliement à l’Inquisition en serait l’exemple le plus frappant.

« Allez remballe ton sarcasme, gamin. On n’est pas à Poudlard là, il va falloir trouver mieux que ça pour me blesser. Si c’était tout ce que tu avais à me dire, tu peux partir, je ne te retiens pas. »

Bryan avait répondu froidement non pas parce qu’il était en colère mais parce que c’était son ton habituel. A vrai dire, il était plus blasé qu’énervé. L’humble avis d’un petit moucheron comme Zabini lui était complètement égal. Là tout de suite, la seule chose qui lui importait c’était de pouvoir épier Anton tranquillement. Et en dépit de ses efforts pour faire dégager Blaise, il semblerait bien qu’il n’en soit pas débarrassé d’encore.

« Je ne vois pas du tout en quoi quelqu’un comme toi pourrait aider quelqu’un comme moi. Je suis ici sur ordre du Lord, il n’apprécierait pas que tu me ralentisses dans ma mission comme tu es en train de le faire. Tu peux être sûr que je lui parlerai de toi et ta famille lorsque je lui ferai mon rapport de mission. »

Oui, Bryan mentait sur les raisons de sa présence ici, et ce, sans aucun scrupule. Il n’avait aucun compte à rendre à Blaise. En revanche, il était persuadé de savoir une chose que le Seigneur des Ténèbres ignorait sur la famille Zabini. Une chose qu’il avait découverte à l’époque où le Lord avait disparu, et qu’il aurait oubliée si Blaise n’avait pas rejoint les mangemorts et réveillé ses soupçons.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Il parait qu'un bon chantage ne doit jamais être à double sens
» L'agriculture doit être une des priorités des efforts de la reconstruction
» [Résolu] Pourquoi doit-on se présenter?
» HELP IL DOIT MOURIR DEMAIN YORK 14 ANS 1/2 FOURRIERE
» La Presse en Haïti doit prendre garde aux menaces de Michel Martelly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: ♣ Les Grands Bureaux de Londres :: Institutions :: Université Magique de Londres-
Sauter vers: