RSS
RSS



 


 :: LONDRES :: ♣ Centre-ville :: Librairies et bibliothèques Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The Beginning Of A New Era

avatar
Gellert Grindelwald
Gourou des Dissidents
Âge du personnage : 117 ans réel / D'apparence la quarantaine
Nombre de messages : 78
Célébrité sur l'avatar : Colin Farrell
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 23 Fév - 8:21
The Beginning Of A New Era

Gellert Grindelwald

&

Madalina Funestar

Le monde, tel qu’il est aujourd’hui, connait bien des tourments. C’est l’anarchie la plus totale, il n’y a plus rien qui tourne rond. Voldemort, au pouvoir, détruit tout sur son passage. Bientôt, il ne restera plus que des tas de cendres et des cadavres. Sa soif de puissance est égale à sa stupidité. Sorciers et Moldus reçoivent le même traitement. Il va droit dans le mur, droit à l’échec. Il traite ses propres hommes comme des moins que rien. Gellert ne lui donne pas plus de quelques mois, avant qu’il essuie une révolte dans le monde en général et dans ses propres rangs en particulier. Il ne compte plus le nombre de fois où il s’est surpris à grimacer en lisant les grandes lignes de la Gazette du Sorcier.

Chaque chose à sa place et le monde ne s’en portera que mieux. C’est d’une évidence renversante. Mais quand mélange il y a eu, à quoi bon prendre des mesures radicales envers les résultats de ces additions presque clandestines ? Bien des gens ne sont plus de sang pur depuis des siècles à présent. Mais leurs enfants, qu’importe ce qu’il coule dans leurs veines, ils ont des pouvoirs. Ils sont capables de grandes choses, si la chance leur ait donné de le prouver. Comme ils sont capables d’être un danger, s’ils se sentent persécuter, à l’instar de n’importe quel autre Sorcier d’ailleurs.

Gellert est un Mage Noir qui a toute sa tête, malgré son grand âge. Foncer tête baissée dans la mêlée, n’est habituellement pas dans ses façons de faire. Il laisse une chance aux Sorciers de se tourner vers lui. Deux éventuellement, parce que seuls les imbéciles ne changent pas d’avis. Mais, il ne prend des mesures dites radicales, que lorsque quelqu’un se met en travers de son chemin. Cette façon de faire, lui a plutôt réussi autrefois. Il avait des fidèles un peu partout dans le monde. Probablement, qu’à l’heure qu’il est, il y en a encore. Des descendants de ses anciens partisans sans doute.

Voilà maintenant un peu plus de deux mois, qu’il s’est évadé de sa propre prison. Personne aux trousses, tout le monde le croit mort. Pour cause, son corps a bien été enterré devant des centaines de paires d’yeux et face à la presse du monde de la magie. Il avait lui-même fait le déplacement, pour relever quelques noms parmi tous ces curieux venus lui rendre un dernier hommage, ou s’assurer qu’il soit bien dans le trou.

Depuis, il n’est pas resté sagement planqué, en l’attente de pouvoir grimper lentement dans son coin. Il travaille en fonction sous-marin pour le moment. A Poudlard, il reprend peu-à-peu les ficelles dans l’ombre. En partie, grâce à Zakaria qui rassemble ses camarades en son nom. Et de son côté, Gellert commence à se recréer, lentement mais sûrement, une petite armée de fidèles, bien que sa véritable identité ne soit pas encore connue de tous.

Ces quelques longues semaines passées, lui ont aussi permis de prendre ses marques dans ce monde qui a bien changé. Il ne devait surtout pas attirer l’attention sur lui. Son heure de gloire reviendra en temps voulu et il le sait. Mais en cette nouvelle journée d’été, il s’était fondu dans la masse pour se rendre dans une bibliothèque magique, se trouvant au cœur de Londres. Dissimulée à la vue des Moldus, l’endroit n’était accessible qu’aux Mages. Avant de dévoiler qui il est, ainsi que de faire son grand retour, Gellert devait s’assurer de savoir ce que le monde a écrit sur lui. Du temps de son règne, il ne s’est pas fait que des amis. Il en a envoyé des gens en prison. Il y en a eu également beaucoup qui sont morts de par son ordre. A savoir vers qui le cœur des écrivains de l’époque, s’orientait.

Saluant la bibliothécaire à l’entrée, il tentait de ne pas se faire remarquer d’une façon ou d’une autre. Mais aussitôt, c’est la direction des allées dédiées à l’Histoire, qu’il emprunta. Son regard sombre se baladait sur les ouvrages, jusqu’à ce que son nom apparaisse en grosses lettres sur plusieurs couvertures. Il tira l’un des livres à la couverture en cuir pourpre. Les pages étaient reliées entre elles, par du fil doré et malgré les décennies que le livre semblait avoir, il se trouvait encore en très bon état. Le gardant sous le bras, il continuait d’observer les étagères, à la recherche d’autres ouvrages traitant du même sujet. Il en rassembla quelques-uns, d’un geste du bras et les attrapa ensuite, prêt à s’en aller jusqu’à l’une des grandes tables à sa disposition.

Au cas où, il en aurait oublié certains, ses yeux continuaient de se promener de couverture en couverture jusqu’à la fin de l’allée, où une femme lui rentra en plein dedans. A moins que ce soit lui qui l’ait bousculé par inadvertance. Mais la pauvre Sorcière se retrouva au sol, ses livres éparpillés autour d’elle. Quant à Gellert, certains de ses ouvrages lui avaient également échappé lorsqu'il a été contraint de faire un pas en arrière. Le voyant qu’il est, ne l’avait pas vu venir ça. Il n’avait même pas remarqué que cette femme se trouvait dans le rayonnage d’à côté.

Forcément, pour quelqu’un qui tenait à ne pas se faire remarquer tout de suite, ce n’était pas la meilleure façon d’y parvenir. Il s’abaissa pour ramasser ses livres au plus vite, essayant le plus discrètement possible, de rendre flou les titres des ouvrages qu’il avait laissé tomber.

« Toutes mes excuses, je ne regardais pas où j’allais. Vous n’êtes pas blessée ? »

Ainsi en parlant, il attirait le regard de la jeune femme, pour qu’elle ne s’attarde pas sur ses livres. Il l’aida même à ramasser ceux qu’elle avait en sa possession.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Madalina Funestar
Langue de Plomb
Âge du personnage : 33 ans
Nombre de messages : 421
Célébrité sur l'avatar : Abbie Cornish
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Mar - 18:31



The Beginning Of A New Era
FT. Gellert Grindelwald

La poisse. C'était le moins que l'on puisse dire dans ma situation. L'été battait son plein, mon fils était retenu prisonnier à Poudlard, le Ministère de la Magie était aux mains de Voldemort et les Mangemorts se pavanaient à chaque coin de rue. Le seul endroit où je ne risquais pas d'en croiser, c'était bien à la bibliothèque. Ils sont tellement stupides, qu'ils ne doivent pas savoir lire. Ce qui arrange bien mes affaires, ce n'est pas dans un tel endroit que je risque de faire de mauvaises rencontres. Mais pour ne pas m'en faire chasser, je me devais de trouver un bouquin qui puisse m'attirer assez longtemps pour ne pas mourir d'ennui.

Dans l'une des longues allées sentant le renfermé et la poussière qui nous prend à la gorge, mon regard balayait les diverses couvertures. Certains livres ne devaient pas avoir été ouverts depuis des siècles au moins. Ce qui ne m'étonnait qu'à moitié, ils avaient l'air d'un ennui total. Cependant, au hasard des allées, je trouvais non pas mon bonheur, mais un moyen de me passer le temps. Grâce à ma baguette, j'attrapais quelques bouquins sur mon passage. Au pire, je me contenterais de les feuilleter sans rien imprimer là-haut. Mais si ça peut m'éviter de voir les faces de rat des Mangemorts, ça ne pourra que faire mon bonheur.

J'avais en tout et pour tout, quatre livres dans les bras. Ce qui devrait largement faire l'affaire, en m'occupant l'esprit. Avec un peu de chance, lorsque j'aurais fini de mettre le nez là-dedans, la bibliothèque fermera ses portes pour la soirée. Il s'agira alors d'un jour de moins dans cette vie de misère. C'est vrai qu'avec tous les événements récents, je n'ai pas eu le temps de faire le point sur mon existence. Mais au final, ces quelques minutes de battement me l'offre sur un plateau en argent. Je n'ai pas vraiment de quoi dire que ma vie est heureuse. Mes parents ont été tués il y a quelques mois. Ma maison a été brûlée, il y a peu. Je dois vivre en colocation avec une amie, le temps de me refaire. Je vais devoir quitter mon emploi au Ministère de la Magie. Mon fils est bientôt adulte et d'ici peu, il n'aura plus besoin de moi. Et pour terminer la descente aux Enfers, je n'ai aucun homme dans ma vie. C'est le calme plat et justement, c'est bien trop plat à mon goût. Je me rend peu-à-peu compte que je m'ennuie dans cette existence.

Un soupire m'échappait et je tentais de ne pas perdre la face malgré mes pensées bien sombres. Le mieux qui me restait à faire, c'était de lire toutes ces bêtises, pour me changer les idées. Chose qui n'allait pas être simple à réaliser. Je tournais dans une allée, évitant de justesse un carton qui se trouvait au sol.. Un regard en direction de ces bouquins qui attendaient probablement d'être rangés, je n'avais pas remarqué que quelqu'un arrivait dans ma direction. Mais si je ne l'avais pas vu venir, je l'avais sentie par contre. M'écrasant contre lui de plein fouet, je reculais d'un pas et malencontreusement, la boite vide se trouvant derrière moi, me fit basculer en arrière. Dans mon malheur, j'ai eu la chance de ne pas terminer les fesses dans ce maudit carton. Le contraire aurait été le comble de l'humiliation.

Réalisant que la situation était plus qu'embarrassante, je bougeais pour tenter de récupérer mes livres au sol. Je notais que ceux de l'homme s'étaient, en partie, mélangés aux mieux, sauf que les titres étaient flous.

Je relevais instinctivement le regard dans sa direction, alors qu'il s'excusait poliment.

« Non ça va, je n'ai rien. »

J'attrapais ce qu'il me tendait et récupérant l'un de mes derniers bouquins au sol, je remarquais finalement que ce n'était pas le mien. Cette fois-ci, le titre était tout à fait lisible, au point de me faire froncer les sourcils en lui tendant l'ouvrage.

« Pour le plus grand bien... Peut-être qu'il avait raison au final. »

En me redressant, je m'assurais de ne pas être toute dégueulasse, confiant presque pensivement à mon agresseur d'un jour :

« Dommage qu'il soit mort, peut-être aurait-il était capable de nous débarrasser de l'autre taré. »

Je ne comptais pas discuter plus longtemps, sinon la bibliothécaire viendrait, à coup sûr, nous engueuler et nous virer de cet endroit. Je n'ai pas fait tout ce chemin pour avoir à repartir aussitôt. M'assurant que je n'avais oublié aucun de mes bouquins, je prenais aussitôt la direction de la grande table, m'y installant dans le but de m'abrutir avec toutes ces écritures miniatures.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» « It's not a new Life. Just a new Beginning. » [Kira, Rose]
» Commun - Intrigue 13 - A new beginning - Earthquake
» NJPW The New Beginning in Sapporo
» The beginning of a new life [PV : Logan] terminé
» Let every dawn be to you as the beginning of life ♥ PHOELEEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: ♣ Centre-ville :: Librairies et bibliothèques-
Sauter vers: