RSS
RSS



 


 :: POUDLARD, ÉCOLE DE SORCELLERIE :: ♣ Poudlard Intérieur :: Hall & sous-sols :: Sous sols & Cachots :: Les Cachots :: Salle commune des Serpentards Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A Matter of Life and Death - Part 2

avatar
Gregory Greyback
Sixième année
Âge du personnage : 15 ans
Nombre de messages : 735
Célébrité sur l'avatar : Brett Davern
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Mar - 16:11
ft.
Zak' & Greg'
« A Matter Of Life And Death »
Zakaria Taylor & Gregory Funestar
Tout allait très vite, un peu trop à mon goût je dois dire. Mais à présent, c’était une évidence : Poudlard n’était pas fait pour moi. Ce n’est pas fait pour une personne qui ne tient pas en place. Ni même pour un monstre qui n’est pas prêt de se laisser bêtement dompter comme son propre père. Je suis un mélange de ces deux catégories. Je ne tiens pas en place et je ne suis pas aussi lâche que mon géniteur. Le temps m’est maintenant compté et ma décision est prise. Peu importe le moyen, je quitterai cette école. Seul ou accompagné, je n’en sais encore rien, mais je partirai. C’est d’une évidence. Je me casserai sans même un regard en arrière. Aucun regret, je perds plus de temps qu’autre chose à Poudlard.

Je ne m’étais pas rendu en cours ce dernier après-midi. Ça aussi c’était une perte de temps. J’avais été convoqué dans le bureau de Rogue, mais je n’avais pas non plus fait le déplacement. Il sait où me trouver, il a qu’à venir lui. C’est en partie de sa faute tout ce qu’il se passe. Plus rien ne va. L’époque de la vieille tarée était pratiquement mieux que celle-ci.

D’ici quelques jours, viendra mon seizième anniversaire. Encore crevé que de le passer dans cette école de magie. Pour quoi faire après tout ? Mon avenir n’est sûrement pas dans ce vieux château.

J’étais assis depuis quelques heures, dans la salle commune de la maison Serpentard. L’âtre de cheminée était vide, pour la période, un feu serait sûrement de trop. Pourtant l’air demeurait humide, sûrement à cause du lac noir qui vient lécher nos fenêtres. La nuit était tombée depuis de bonnes minutes déjà, je pense. Mais j’étais toujours là, avec ma grosse prise de conscience et ma décision qui va avec.

J’attendais Zakaria, pour discuter avec lui. Il est quand même à l’origine du renvoi de Todd et du lâché de loup-garous dans l’école. Sans doute que s’il existe quelqu’un qui peut m’aider à me faire la malle, c’est bien lui et personne d’autre. D’ailleurs, je n’étais pas dupe et je savais qu’il n’était pas dans son dortoir. Il est sûrement en train de faire une connerie de son côté. C’est la seule explication plausible au fait qu’il ne soit pas revenu pour le couvre-feu. Il va s’attirer des emmerdes, mais ça, ce n’est pas une nouveauté. C’est un peu pour cette raison que je compte lui demander son aide à lui et non à son frère. Wolfgang est bien gentil, c’est aussi mon meilleur pote, mais je n’ai pas envie qu’il s’attire des problèmes pour moi. En plus, faut être honnête, mais il ne sait pas mentir. Si on venait à se faire choper par des Profs, des Mangemorts ou encore des Surveillants, il perdrait son sang-froid et nous ferait griller à coup sûr. Zakaria est meilleur menteur, doublé d’un manipulateur de génie. Il est difficile de savoir lorsqu’il ment ou encore, lorsqu’il est troublé. Il parvient à tout dissimuler, même bien mieux que moi. C’est déconcertant en tout cas.

Parfois, dans mon fauteuil, je piquais du nez. Mais si je ne sortais pas en douce dans le couloir, c’était bien pour une bonne raison. Ce serait trop simple de me faire choper, surtout que beaucoup sont contre moi en ce moment. Enfin, me sortant de mon état comateux, l’accès à la Salle Commune venait de s’ouvrir. Aussitôt, je vérifiais que ma baguette se trouvait à portée de main, afin de m’en armer au cas où c’était quelqu’un d’autre que la personne tant attendue. Mais je n’étais pas aussi malchanceux que je voulais bien le penser, puisque enfin, Zakaria était là, se tenant pratiquement devant moi alors que l’accès se refermait derrière lui.

« T’étais où toi ? »

Curiosité oblige, dès qu’il y a un sale coup, je suis tout ouïe pour en entendre parler. C’est que ça a le don de me donner de bonnes idées pour la suite. Puis, c’est toujours marrant de se moquer de nos victimes, mieux vaut échanger autant qu’on ne le peut sur nos méfaits. En plus, en ce moment, on les accumule. L’un comme l’autre, nos ardoises s’alourdissent de jour en jour. D’ailleurs, pour ma part, la mienne a doublé de taille depuis ce matin, dans les couloirs de cette saleté d’école. Dans le fond, c’est plus une prison qu’une école, au stade où on en est. Et je sais bien que si le Professeur Rogue m’a fait convoquer, ce n’est pas pour rien. Il doit y avoir une liste aussi longue que le bras, de punitions consacrées à ma petite personne.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zakaria Taylor
Septième année
Âge du personnage : 16 ans
Nombre de messages : 457
Célébrité sur l'avatar : Cody Christian
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Avr - 10:41
A MATTER OF LIFE AND DEATHZakaria Taylor & Gregory FunestarLe couvre-feu était dépassé depuis un bon moment maintenant, mais je n'étais pas dans la Salle Commune de ma Maison d'étude. Errant dans la forêt interdite, je m'étais enfoncé au plus profond de celle-ci, afin de trouver quelques petits ingrédients pour une potion que je concocte dans le dos de tout le monde. M'éterniser en ces lieux était dangereux. Si je me fais prendre la main dans le sac, je vais gagner un tour pour le bureau de mon oncle. Ou dans le pire des cas, dans le bureau de mon Directeur de Maison. Depuis que mon père en a fait notre parrain, à mon frère et moi, Greyback prend un malin plaisir à toujours être sur notre dos. Sûrement par frustration quand son fils l'envoie bouler.

Je revenais tranquillement de ma balade nocturne, les mains dans les poches. Il me manquait encore quelques petites choses, mais je remettais ça aux autres jours. Je n'ai pas envie de me faire griller.

C'est par une fenêtre que j'avais laissé ouverte, que je grimpais pour entrer dans le château. Avant, malgré le couvre-feu, il y avait toujours des élèves qui traînaient au hasard des couloirs. A présent, c'est désert. Hormis des Mangemorts, il n'y a personne d'autre. Même les fantômes se font discrets, comme s'ils s'étaient trouvés un autre point de chute à hanter. Je prenais le plus grand soin, pour ne pas me faire remarquer. Je savais un peu près où se trouvaient les habitants adultes du coin. Mon oncle, certainement dans son bureau. Et les deux Greyback, sans aucun doute dans celui du Professeur de Potions, pour lui siffler ses bouteilles d'alcool. Il ne me restait pas bien longtemps avant que, comme quasiment toujours, le Directeur de Serdaigle et celui de Serpentard s'engueulent, au point de se barrer chacun de leur côté. Généralement, dans ces cas-là, mieux vaut ne pas se trouver sur leur chemin, au risque d'apprendre à voler, surtout face au plus jeune des deux frères.

Traverser les cachots s'avéraient souvent être le plus compliqué pour tout le monde. En ce qui me concerne, ce n'était qu'une formalité, puisque j'ai pris l'habitude de toujours tout prévoir en avance. Je n'ai pas seulement un plan A et un plan B, je vais jusqu'à la lettre E ou F, si ce n'est plus. Il me faut toujours une nouvelle porte de sortie, juste au cas où. Alors, je n'ai pas mis longtemps avant de rejoindre ma Salle Commune. Pourtant, je n'avais pas prévu que quelqu'un soit encore debout à cette heure là. C'est que généralement, je m'arrange pour revenir tellement tard, qu'aucun de mes camarades ne peut dire que j'étais de sortie la nuit passée.

J'étais resté debout, droit comme un i, dans l'entrée de la pièce, le temps de réaliser que je n'étais pas spécialement en danger. Ce n'est pas comme s'il s'agissait de Rogue ou Greyback. C'est juste le fils de ce dernier. Jusqu'à preuve du contraire, nous sommes potes, pour le moment, il n'y a donc aucun risque. Par contre, son père étant un Mangemort et moi œuvrant pour Grindelwald, je pense qu'à un moment, il y aura forcément de l'eau dans le gaz. Il serait compliqué de lui demander de faire un choix entre le mec qu'il vénère depuis toujours et mes propres opinions.

« Une balade dans la forêt interdite. J'avais besoin de quelques bricoles pour une potion. Tu m'attendais ? »

J'avançais enfin dans la Salle, me laissant tomber dans un fauteuil en face de celui dans lequel il était assis. J'ancrais mon regard dans le sien, attendant qu'il me dise ce qu'il se passait. C'est forcé qu'un truc était arrivé et soudain, mon esprit se focalisa sur mon petit frère. Si ça se trouve, ça devait avoir un lien avec lui. Peut-être même qu'il avait fait une connerie et qu'il était, en ce moment-même, enfermé quelque part dans les cachots, en train d'être torturé par je ne sais qui.

« Où est Wolfgang ? Est-ce qu'il va bien ? »

Si jamais, il lui était arrivé un truc, là il y aurait des représailles, je m'en fais la promesse. Même si mon frangin est parfois bizarre et qu'il a tendance à me taper sur le système, je laisserais personne s'en prendre à lui, quoi qu'il m'en coûte.

« Si jamais, tu veux un conseil pour te rapprocher de ton père, ne compte pas sur moi. Je l'évite comme la dragoncelle depuis qu'il m'a collé une baffe la dernière fois. »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Live your life to death (Featuring Nayki)
» Evanna~Death is not the opposite of life, but a part of it.
» all my friends are heathens take it slow (life and death brigade)
» 06. My life would suck without you (part II)
» DMITRI & JAYCEE ♒ What's the matter with you ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: POUDLARD, ÉCOLE DE SORCELLERIE :: ♣ Poudlard Intérieur :: Hall & sous-sols :: Sous sols & Cachots :: Les Cachots :: Salle commune des Serpentards-
Sauter vers: