RSS
RSS



 


 :: LONDRES :: ♣ Centre-ville :: Rues et commerces :: Rues diverses Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Panique à Londres - Pleine Lune de Juillet 2000

avatar
Madalina Funestar
Langue de Plomb
Âge du personnage : 33 ans
Nombre de messages : 452
Célébrité sur l'avatar : Abbie Cornish
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Mar - 17:04



Panique à Londres
FT. les loup-garous

Rien ne tourne vraiment rond en ce moment. Longeant les bureaux du Département des Mystères, mes pensées se perdaient dans tous les sens. Déjà, en premier lieu, elles allaient vers mon fils qui s'est blessé la veille. Tout ce que je savais, c'était le résultat : une fracture de la jambe. Une chute par la fenêtre, il paraît qu'il a sauté de son propre chef. J'ai du mal à y croire, ce n'est pas le genre de choses que fait Gregory. Mais je ne pouvais en savoir plus, entre lui et moi se trouvent Poudlard et les Mangemorts. Je n'ai moi-même aucun contact à l'intérieur et j'ai appris cette histoire par le biais de ma colocataire, qui le tenait pour source de son époux, Professeur de Potions dans cette même école. Et dans un second temps, mes pensées se dirigeaient tout droit vers la pleine lune. Je n'ai jamais été confrontée à ce problème avant, pourtant je m'occupe de Gregory depuis toujours, à chacune de ses transformations. Comment se passera-t-elle celle de ce soir ?

J'avais eu du mal à boucler tout mon travail, passant par des périodes d'angoisse à ce propos. Alors très vite, le soir était arrivé. Le temps était venu de rentrer chez moi, dans l'espoir que tout se passe bien pour mon fils. C'est mon unique enfant et bien qu'il soit parfois ingérable, savoir qu'il risque de souffrir me fait du mal. Même si j'aime faire croire l'inverse, dans le fond, je suis comme toutes les mères du monde. Peu importe l'âge qu'ils ont, on s'inquiète toujours pour nos petits.

J'enfilais ma veste, resserrant les deux parois devant moi et j'avançais tout en remontant la fermeture. Du coin de l’œil, j'aperçus une personne et si je m'apprêtais à continuer ma route, je me rappelais d'un seul coup que mon collègue n'avait rien à faire dans le coin. Il travaille comme moi et il va même quitter ses fonctions, mais disons que c'est encore plus délicat. Sans trop comprendre le pourquoi de sa présence, je me retournais pour me rendre dans son bureau, dont la porte était restée entrouverte.

« Alors nous y sommes ? Comme dernier cadeau, tu as décidé de tuer chaque personne se trouvant au Ministère ? »

La pleine lune c'est pour aujourd'hui, c'est même pour d'ici quelques minutes maintenant. Remus n'a donc rien à faire dans le coin, sauf s'il a décidé de tuer tout le monde, comme je venais de le sous-entendre ironiquement. Pourtant, voyant son regard surpris se poser sur moi, je compris qu'il ne voyait pas où je voulais en venir.

« Tu te souviens que les soirs de pleine lune, tu as une irruption incontrôlée de poils ? ...Et la pleine lune c'est pour maintenant. »

Je comprend qu'il soit un peu désorienté avec tout ce qu'il se passe. Il a changé son propre fils en loup-garou, l'un de ses meilleurs amis est un pantin des Mangemorts, quant aux autres ils se font plus que discrets. Avec tout ça, il a aussi un autre fils de coincé à Poudlard, avec des Mages Noirs qui ne portent pas les Maraudeurs, ni même les Lupin, dans leurs cœurs. Puis sa fille est de retour dans le coin et semblerait avoir de mauvaises fréquentations. Mais de là à oublier la pleine lune quand même.

« T'es sérieux ? Tu ne savais vraiment pas ? Tu n'as donc rien senti ? »

Je ne voulais pas relever intentionnellement le côté dramatique de la situation, mais... on a un loup-garou en liberté dans les bureaux. On a un loup-garou en liberté et prêt à se transformer, en plein milieu de l'un des lieux les plus fréquentés du monde de la magie. Quoique...s'il pouvait aller croquer du Mangemort, moi je ne m'y opposerais pas. Mais d'un coup, je songeais à une autre question, toute aussi dramatique que cette situation.

« Ne me dis pas que Tom est aussi présent aujourd'hui ? »

Un loup-garou lâché à la pleine lune c'est déjà dramatique, mais deux, on est dans la merde.

Je réfléchissais à un moyen d'arranger les choses, pour que Remus ne risque pas de se faire tuer. L'enfermer dans l'une de ses innombrables pièces serait déjà un bon début, mais il ne m'en laissa pas le temps.

« Remus ! Reviens, c'est bien trop tard ! »

Cause toujours, tu m'intéresses, il se barrait déjà. Pourquoi ai-je parlé de Tom moi au fait ? J'en venais à devoir lui courir après dans le Ministère et évidemment, il ne m'avait pas bloqué la grille de l’ascenseur pour m'attendre. Prenant le second, je me dirigeais d'abord vers les bureaux des Aurors, mais c'était déjà trop tard, puisque les deux Lupin se trouvaient prêt à sortir dehors.

« Non mais c'est pas vrai ! Ils ne m'épargnent vraiment rien ces loup-garous. »

Je me lançais à leur poursuite, arrivant bien après eux dans les rues de Londres.

« Bon ok....finalement, c'est pire d'avoir deux loup-garous lâchés en pleine ville. J'aurais rien du dire... Et ils sont où maintenant ? »

Il me fallait les retrouver, c'était une question de vie ou de mort pour de vrai. Mais, avec leur avance de quelques minutes, ils pourraient être partout maintenant. Par où commencer ? Je me dirigeais vers un couple de passants, déjà ils n'avaient pas l'air affolé, c'était ça de gagné.

« Vous n'auriez pas croisé deux types anormalement poilu et qui ont tendance à grogner ? »

Le regard qu'ils me lançaient, suffisait à me répondre. Ils me prenaient pour une dingue. Je n'ai plus qu'à me débrouiller toute seule.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Doyle Taylor
Dresseur de dragons
Âge du personnage : 41 ans
Nombre de messages : 452
Célébrité sur l'avatar : Colin O'Donoghue
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Juin - 20:50
Panique à Londres"Wolves don't lose sleep over the opinion of sheep."Doyle & othersSainte Mangouste, l'hôpital des Sorciers, n'était pas l'endroit qu'il préférait. Dés qu'il y mettait les pieds, Doyle était pris par des bouffées de chaleur. Ce n'est pas tant qu'il fasse chaud, mais les hôpitaux et lui ne sont pas de grands amis. D'autant plus depuis qu'il y a été hospitalisé dans un état catastrophique, après avoir été grièvement blessé par un dragon, dans l’exercice de sa profession. Il faut aussi croire qu'il a transmis sa peur panique de l'hôpital à l'un de ses neveux. Il n'est pas difficile de savoir duquel il s'agit, puisque deux des trois enfants de sa sœur, ont eu l'idée saugrenue de travailler ici. Et ce jour-là, si leur oncle s'y trouvait, ce n'était sûrement pas par envie de s'y balader ou de rendre visite à sa famille. La pleine lune approche, encore quelques minutes et les loups-garous prendront leurs formes horripilantes. Depuis que sa nièce a été mordue par Greyback, Doyle veillait sur elle. Ils partagent cette lycanthropie, alors il peut bien lui venir en aide. Sur qui pourrait-elle compter, si son propre oncle ne faisait pas ça pour elle ? Sauf que Taylor ne faisait pas ça par bonté d'âme, ni charité, ni de bon cœur ou que sais-je encore. Il veillait sur Selena pour que le père de cette dernière, ne lui fasse pas boire de potion-tue-loup. Savoir qu'il pourrait abrutir la gamine de cette façon, le dégoûtait. Surtout qu'avec Rogue patriarche, il n'y a aucune chance que la potion soit loupée.

Voilà donc l'unique raison de sa venue à Sainte Mangouste, même si à la base, il patientait dehors, devant la porte. Mais ne la voyant pas arriver et voyant l'heure avancée dangereusement, il s'était mit en tête de la déloger. Si elle fait un carnage à l'hôpital, les loups-garous vont encore avoir une réputation bien plus merdique qu'elle ne peut l'être actuellement. Mais à peine venait-il de passer par le passage secret menant dans le hall, que les bouffées de chaleur se faisaient ressentir. Il n'allait pas se transformer maintenant, c'est juste sa pétoche de l'hosto qui lui fait cet effet. Alice aurait de quoi être jalouse, même elle, ne parvient pas à le mettre dans un tel état. Encore heureux même.

Il avançait en regardant dans les diverses pièces qu'il croisait, affichant un air faussement calme. Sa démarche n'avait pourtant rien de bien naturelle sur le moment et lorsqu'il aperçut son neveu, Edwin, venir à sa rencontre, il se sentit presque mieux. Juste l'espace de quelques courtes secondes, le temps que le jeune homme lui dise que sa sœur venait de partir. Ils s'étaient sûrement croisés et pour ne pas s'en rendre compte, c'est qu'ils sont tous les deux aussi atteints l'un que l'autre. Mais cette pensée s'évapora rapidement. Il devait sortir de cet hôpital au plus vite, pour ne pas s'y transformer ou pire, y faire un infarctus. Pressant cette fois-ci le pas, il finit de nouveau dehors. D'un côté et de l'autre de la rue, aucune trace de sa nièce. Il décida de partir en direction de la boutique des jumeaux, peut-être cherchait-elle a rejoindre Wulfric. Afin de ne surtout pas la louper une nouvelle fois, Doyle ne pouvait pas se permettre de transplaner. Il était donc obligé d'y aller à pieds et même en courant, parce que l'heure n'est pas en sa faveur.

Nul part, il ne la voyait. C'était comme si cette gamine s'était volatilisée. Une chose est sûre, c'est qu'elle va l'entendre quand il va lui mettre la main dessus, ou plutôt la patte à l'allure où ça va. En tournant à un carrefour, le Dresseur de Dragons manqua de rentrer dans Madalina, qu'il semblait être content de voir. Bien plus difficile qu'il n'y paraissait, il reprenait son souffle comme il le pouvait.

« Aurais-tu vu Selena quelque part ? »

Aligner ces quelques mots avait été plus dur qu'il ne l'aurait cru, essoufflé comme pas deux qu'il était. Mais peut-être qu'il n'aurait pas le temps de la retrouver finalement, sentant déjà une sensation étrange le traverser presque de part en part. Et il ne la connaissait que trop bien celle-là. Sur ce, il retira vite fait sa veste en cuir pour la tendre à la jeune femme, après avoir juré évidemment.

« Rends-moi service s'il te plait. Emmènes-la loin de moi. Ce blouson m'a coûté un testicule au moins. J'aimerais conserver le seconde jusqu'à... »

Coupé dans son élan, ce qui n'était sûrement pas plus mal, il dégringola au sol, alors que son corps commençait déjà à se modifier, prenant la forme de cet animal effrayant qu'il devient à chaque pleine lune, depuis maintenant quelques années.
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Remus Lupin
Langue de Plomb
Âge du personnage : En pleine crise de la quarantaine...
Nombre de messages : 203
Célébrité sur l'avatar : Ewan McGregor
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Juil - 17:32
"La loi du plus fort est trop souvent la meilleure, malheureusement."
- Londres - Centre Ville - Juillet 2000 & Soir de pleine lune - Madalina & Doyle

Panique à Londres
A chaque fois qu'il parvenait à remonter cette pente glissante, Remus tombait encore plus bas. Le malheur ne semble pas décidé à changer de cible. Voilà maintenant trente-cinq ans que ça dure. Le quarantenaire n'avait que cinq années lorsqu'il a été agressé par Fenrir Greyback et depuis, tout part en vrille. Les déménagements ont bercé son enfance, par crainte que les voisins se rendent compte du monstre qu'il était. Ses parents ont, et ce à plusieurs reprises, été obligés de mentir pour protéger leur unique fils. Il n'eut qu'un temps de repos, durant sa scolarité à Poudlard, pour ne plus penser à ses malheurs. Il crut même que la roue avait tourné et qu'il pouvait être heureux. Mais c'était sans compter sur ce foutu destin, qui ne cessera jamais de s'acharner sur lui car, à peine venait-il de terminer ses études, que sa mère perdit la vie des suites d'une longue maladie. Il crut ne pas s'en remettre, mais grâce à ses amis, il parvint petit-à-petit à s'en remettre bien qu'il n'oubliera jamais la perte de celle qui l'a mis au monde. Elle lui a toujours manqué et ce terrible manque s'est encore plus fait ressentir lorsqu'à son tour, il a rencontré l'amour. Il aurait voulu la présenter à sa défunte mère, mais c'était impossible.

Ensuite, son fils naquit. Le premier enfant des Maraudeurs et pourtant, contraire à Sirius ou encore à James, Remus était très timide avec les filles. Mais son côté ténébreux et solitaire semblait attirer la gente féminine, comme les abeilles le sont sur du miel. Tom était sa fierté, même si encore une fois, Remus regrettait que sa mère ne puisse connaître son premier petit-enfant. Mais jusque-là, le peine cicatrisait, se transformant en manque et en souvenirs plus ou moins joyeux. Une seconde naissance eut lieue. Une fille, cette fois-ci. Si fier et si triste à la fois, le loup-garou lui avait transmis le gène. Il ne s'en remit pas. Jamais, il pourra tourner la page et c'est la peur au ventre, qu'il attendit la naissance de son troisième et dernier enfant. Par chance, John n'hérita pas du gène, ce qui fut un soulagement. Puis le temps cherchait encore à panser les plaies et Remus remontait cette même pente glissante, jusqu'à ce que sa femme perde la vie dans un accident de voiture. Un stupide moyen de locomotion Moldu lui a arraché l'amour de sa vie. Une nouvelle épreuve déchirante, qui l'a mis dans un état horrible. Il ne pouvait s'en remettre, pourtant c'est arrivé. C'est arrivé, car bien des années plus tard, son cœur s'est mis à battre pour une autre, même si jamais il n'oublierait la mère de ses enfants. Mais ceux-ci beaucoup trop rancuniers lui ont fait vivre un enfer. Après un temps à essayer de tout concilier, rien n'est arrivé ou plutôt le pire. Il blessa sa nouvelle petite amie verbalement, quand elle lui apprit qu'elle portait son enfant. Comment accepter qu'une autre femme lui donne des enfants, alors qu'il n'était pas en mesure d'oublier la mère de ses trois petits ? Un avortement s'en suivit par sa faute. Il perdit un enfant en plus d'une femme qui avait été très patiente à son encontre.

S'il pensait avoir touché le fond de cette merde de pente glissante, il se trompait. Une fois encore le temps avait fini par lui faire croire qu'il ne pouvait vivre pire épreuve. Mais la nuit où il attaqua Tom, finit de l'achever. Depuis, il ne vivait plus, il se contentait de survivre. Comme dans un état second, il donnait l'impression de ne plus être en mesure de réfléchir convenablement. Ce n'était pas une simple perte de moral, mais carrément de ses repères, au point où il se trouvait à son bureau un soir de pleine lune. Bien sûr, la fatigue et l'état de maladie dans lequel il se trouvait, auraient sûrement été suffisantes à lui mettre la puce à l'oreille. C'était même le cas avant. Mais depuis qu'il a mordu son Tommy, plus rien ne va. Il a l'impression d'être constamment malade et à fleur de peau. Si bien que lorsque Madalina s'adressa à lui, Remus était très étonné. Dans un premier temps, il resta bêtement sur place, n'ayant pas l'air de comprendre si c'était une blague ou non. Ce n'est que lorsqu'elle parla de Tom, qu'il finit par réagir. Se redressant sur ses deux jambes, le loup-garou espérait pouvoir récupérer son fils et partir au plus vite, avant que la pleine lune ne fasse son travail.

Au pas de course, il traversa les couloirs, grimpa dans l'ascenseur pour parvenir dans le bureau des Aurors.

« Tom, il faut partir. »

Il ne lui laissa pas le loisir de poser une seule interrogation, qu'il l'attrapa par le bras et couru avec lui jusqu'à sortir du Ministère de la Magie. Il aurait eu l'occasion de partir en passant par le réseau des cheminées, mais il avait la très mauvaise impression que Nina se trouvait encore au Gallion d'Or. C'est pourquoi, il partit avec son fils dans Londres. Il était presque arrivé à destination lorsque les effets se firent ressentir. Son cœur commença à battre fort et immobile au milieu de la rue, son regard s'était aussitôt scotché à la lune, bien haute, brillant dans le ciel. Il était trop tard, l'homme allait céder sa place à la bête.

©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selena Rogue
Surveillante à Poudlard
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 372
Célébrité sur l'avatar : Ksenia Solo
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Juil - 8:56

Panique à Londres

Pleine Lune, les Loups-Garous

Ce n'était pas la meilleure journée pour travailler. Il paraît que la pleine lune a des effets sur tout le monde. Les enfants sont généralement plus nerveux, un peu comme à l'approche d'un orage. Il en va de même pour les animaux. D'après certains scientifiques Moldus, il paraît également que les accouchements sont plus nombreux à ce moment-là. Pour les Sorciers ayant été mordus par un loup-garou ou possédant le gène depuis la naissance, la pleine lune est également un moment important dans leurs vies. Avant qu'elle n'apparaisse, ils sont de plus en plus malades, à bout de nerf aussi. Et une fois que celle-ci est terminée, après avoir vécu une transformation douloureuse, leur existence peut reprendre pratiquement normalement.

Selena n'avait pas eu la chance de choisir sa destinée, comme la plupart des loups-garous d'ailleurs. On avait choisi pour elle et elle ne pouvait même pas réellement en vouloir au mordeur, puisqu'il n'était pas le donneur d'ordre. Wulfric avait souligné ce point à plusieurs reprises. Sans Voldemort, Fenrir ne serait jamais venu les trouver pour les attaquer. Il ne l'aurait sans doute pas fait de son propre chef, parce que comme beaucoup de sa génération, il respecte Severus et Burdock. Mais visiblement, le maître des Mangemorts a décidé de diviser ses troupes pour mieux régner.

Avec son caractère, la fille des Rogue ne comptait pas rester dans son coin, à se morfondre. Elle était venue chercher ses affaires à Sainte Mangouste, décidée à abandonner les études de médicomagie. Le rythme est bien trop soutenu, enchaînant des nuits ou des week-ends, de longues journées. Elle ne peut pas trouver une excuse tous les mois, pour pouvoir manquer une nuit de pleine lune. Et puis, tous les mois, c'est encore le moins qui puisse arriver. La pleine lune peut avoir lieu parfois à plusieurs reprises dans un même mois, elle peut aussi apparaître sous forme d'éclipse de lune et dernièrement, Selena a appris que la lune pouvait être pleine au milieu de la journée. Jusque-là, elle ignorait toutes ces exceptions. Non pas qu'elle ait séché tous les cours d'astronomie à Poudlard, ce n'était pas son genre, mais un cours de nuit, après avoir monté de milliers de marches, il faut pouvoir s'en remettre. La concentration n'est pas toujours au rendez-vous.

Cette fois, à Sainte Mangouste, alors qu'elle cherchait Katlyna pour lui dire au revoir, Selena fut prise de court par une arrivée d'un patient dans un triste état. Aucun Médicomage n'étant disponible, elle a été contrainte de mettre la main à la patte pour tenter de lui sauver la vie. Et les heures se sont ensuite enchaînées, sans qu'elle ne les voit passée. C'est en se sentant à la limite du vomissement, même si elle dirait plutôt à la limite de tomber dans le comas, qu'elle leva les yeux vers la fenêtre. Bien qu'encore novice en la matière, Selena savait qu'il ne lui restait pas longtemps du tout avant que la transformation commence. Paniquée, elle s'assura que le patient soit stabilisé et elle quitta l'hôpital sorcier au plus vite, en passant par la porte de derrière.

La veille, Doyle lui avait dit qu'ils se rejoindraient pour qu'elle ne soit pas seule en cette soirée. Mais, Selena s'imaginait bien qu'il ne devait plus se trouver dans son manoir à une heure si avancée. Alors, au lieu de le chercher en vain, elle préféra partir au plus vite pour se transformer loin des habitations. Dans l'état de fatigue et de maladie dans lequel, elle se trouvait, il ne lui était même pas possible de transplaner, sans prendre de risque pour sa vie.

Courant tout ce qu'elle pouvait, elle entra en plein dans une autre jeune femme, au détour d'une rue. Le temps de réaliser et de se remettre de ce coup de boule venu de pratiquement nul part, Selena n'eut pas de mal à reconnaître la fille en question. Ah ça, elle pouvait pas l'oublier non, même si ça aurait pu être pire.

« Tu peux pas regarder où tu vas Lupin ! »



Mais l'ancienne Gryffondor semblait également avoir l'air d'être sur le point de tomber dans le comas. Si bien que Selena n'eut pas de mal à faire le lien avec le père de cette dernière. Jusque-là, elle n'avait rien remarqué, mais tout commençait à s'expliquer, même si pour l'explication, ça attendra, puisque la pleine lune commençait déjà ses ravages.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nina Lupin
Étudiante en communication
Âge du personnage : 18 ans
Nombre de messages : 123
Célébrité sur l'avatar : Danielle Campbell
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Juil - 13:44
Panique à Londres - GRAOU« Papa ? Tom ? Mais bon sang, où sont-ils ? »

Nina avait remué la maison de fond en combles, pour ensuite tomber nez-à-nez avec Albus Dumbledore qui lui avait dit que Remus n'était pas encore rentré. Après s'être décomposée sur place et avoir balbutié des mots incompréhensibles, la jeune louve s'était ruée dehors, pour transplaner jusqu'à Londres. Son père ne pouvait pas avoir simplement oublié que c'était une nouvelle pleine lune aujourd'hui. Ce n'est pas son genre, même s'il va mal. Nina tentait de s'en persuader, mais pourtant, elle devait admettre que c'était inquiétant. Peut-être qu'il s'était passé quelque chose ou que Tom avait eu un problème. Il n'a pas encore vraiment l'habitude de se transformer encore et sa petite sœur ne peut pas s'empêcher de s'inquiéter. Puis, elle avait bien tenté de joindre Anton, pour lui demander de l'aide, mais elle était tombée sur la boite vocale de son appareil Moldu, sans parvenir à lui parler. Tant pis, elle devait en avoir le cœur net. Courant jusqu'au Ministère de la Magie, elle ne s'autorisa pas de rentrer, voyant déjà la lune trop haute pour pouvoir sortir sans être totalement recouverte de poils. Non, surtout qu'en plus, elle venait d'entendre Madalina qui cherchait également les hommes Lupin. Au lieu de se joindre à elle, Nina préféra chercher de son côté, ce qui leur permettrait de couvrir une plus grande zone.

Mais Londres est une bien grande ville et c'est comme chercher une aiguille dans la réserve de Potions du Professeur Rogue. Chose impossible. Et elle ne se sentait pas de courir en hurlant comme une folle, pour attirer l'attention de Tom et de son père.

Dans sa petite tête, tout allait très vite d'un coup. Tout aussi vite que sa course. Elle devait courir pour tenter d'aller plus vite, sans savoir où elle se rendait en plus. Si ça se trouve, la jeune Lupin s'éloignait de sa famille sans même le savoir. Mais si elle se donnait un mal de crâne horrible à force de réfléchir autant, ce ne fut rien à côté de ce qu'elle ressentit en se prenant une grosse tête en plein dans son petit crâne frêle.

La douleur était vive et elle recula de plusieurs pas, s'empêchant de finir les quatre pattes en l'air. Les yeux clos, le front plissé, elle mit quand même plusieurs longues secondes pour s'en remettre, passant sa main sur sa tête douloureuse. Mais la voix qu'elle venait d'entendre, lui donna encore plus la gerbe qu'elle ne l'avait déjà.

« Rogue, évidemment, il n'y a qu'une gourde dans ton genre pour courir comme une détraquée. »

Enfin, Nina se montrait de bien mauvaise foi, puisqu'elle aussi courait comme une folle depuis une bonne poignée de minutes à présents. La louve n'a jamais été d'accord avec les agissements de ses amis, lorsqu'ils s'en prenaient à Selena, mais pourtant, cette dernière semble toujours l'avoir tenue pour responsable également. En même temps, ce n'était pas une nouveau, il en allait de même pour Severus envers Remus.

« Et je peux savoir ce que tu fais, en dehors de me balancer ta grosse tête en pleine figure ? »

En plus de ça, Selena allait maintenant savoir que la pleine lune agit sur la fille Lupin, puisque les effets de la transformation commençaient à se faire ressentir. Son cœur qui s'emballe et sa respiration devenant plus rapide. D'ici peu, elle perdra totalement conscience humaine et si ça se trouve, elle va déchiqueter la fille des Rogue. Il manquerait plus que ça pour qu'on dise qu'elle avait vraiment une dent contre l'ancienne élève de Serpentard.
© CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Un soir de pleine lune
» Les Histoires de la Pleine Lune
» Pleine lune, sombre présage. [Moyen, privé]
» - Pleine Lune - PV
» Le Mystère de la Pleine Lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: ♣ Centre-ville :: Rues et commerces :: Rues diverses-
Sauter vers: