RSS
RSS



 


 :: LONDRES :: ♣ Quartiers Résidentiels :: Résidences attitrées :: Manoir Greenwood Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Underneath and inside. || Bryan / Voldemort

avatar
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 3916
Célébrité sur l'avatar : Candice Accola
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Mai - 18:35

underneath and inside.
Lord Voldemort & Bryan Levinson


Avada Kedavra.
Ces deux mots raisonnaient dans son esprit. Encore et encore. Combien de fois les avaient-elles utilisés ? Elle-même ne le savait pas. Chaque fois que le sortilège de contrôle se terminait elle se sentait vide. Non seulement épuisée physiquement et psychologiquement mais comme si elle ne pouvait plus jamais être heureuse. C’est quand elle trouvait un peu de repos la nuit que les visages de ses victimes apparaissaient ; que ses actes refaisaient surface dans son esprit et qu’elle prenait conscience de ce qu’elle était devenue. Jesse-Rose n’avait pourtant pas le loisir de se défendre, ni son mot à dire : à l’instant où elle se sent assez forte pour attaquer, se rebeller : elle retombe entre les mains du Lord. Son père serait tellement fier d’elle en cet instant, les grands espoirs qu’il avait mis dans son unique progéniture portaient ses fruits : elle était aujourd’hui le parfait soldat des ténèbres. Poupée articulée du Lord Voldemort. Bryan, son père de cœur, devait lui aussi être ravi. À condition qu’il entende parler de ces méfaits. Le mangemort étant absent par la force des choses : Jesse-Rose n’avait aucun moyen de savoir où il était.
C’est toujours de son plein gré qu’elle a poussé les portes de la demeure de son père de cœur. Même si elle n’était pas officiellement mangemorte, Jessie travaillait aux côtés des mages noires. Le genre d’informations que l’on sait, mais dont on ne parle pas. Discrète de par sa position dans l’équipe de Quidditch des Tornades de Tushill et puis parce qu’une part d’elle ne le voulait tout simplement pas être mêlée à eux. À cause de Poudlard, de ses fréquentations là-bas qui lui ont permis de voir d’autres horizons mais aussi caresser du bout des doigts une vie différente de celle voulu par son père. Force était de constater que le naturel revenait toujours au grand galop et que de toute manière elle n’aurait jamais trouvé la place parmi ceux qui sont appelés : « les gentils. ». Après tout : elle avait essayé. Quelques semaines quand Alice et Harry accompagnés d’autres sorciers se sont mis en tête de lui faire oublier, tout oublier ; et les résultats n’avaient pas été concluants, pas à la hauteur de ce qu’elle avait imaginé. Jesse-Rose était donc revenue chez les mangemorts, chez sa famille. Bryan représentait à ses yeux le père qu’elle n’a jamais eu. Bien plus digne que son géniteur : elle buvait ses paroles et suivait ses enseignements à la lettre. Cela était évidemment qu’elle soit sous l’emprise de Lord Voldemort ou non.

La dernière fois qu’elle a vu Levinson était le jour où elle devait le tuer. Juillet 2000, le 5ème jour du mois pour être exact. Jessie alors sous l’emprise de l’artefact pénètre chez Levinson dans le seul et unique but de le tuer. Une façon de rester l’objet et son influence sur l’esprit de la blonde ? Probablement, il était de notoriété publique que Voldemort ne laisse jamais rien au hasard. De cette visite forcée est née la rumeur que Bryan aurait de justesse évité la mort par la baguette de Jessie et qu’il était maintenant en fuite.
Il était cependant temps de lever le voile sur la vérité, quand Lord Voldemort la convoque : Jesse-Rose n’est pas sous l’influence de l’artefact. De son plein gré, elle traverse l’aile Est du manoir et attend devant la porte que le Seigneur lui ouvre. On ne dit pas non au Seigneur des Ténèbres. Quand elle pénètre dans le bureau, elle s’incline respectueusement.

« Mon Seigneur. » Elle se place devant lui, un genou à terre avant de se relever. « Vous m’avez fait demander ? » Quand elle entend des pas derrière elle, Jessie se retourne vivement. Le visage de Bryan apparaît et un sourire s'étire sur son visage avant de rapidement disparaître. Elle était heureuse de le voir mais ravala cet élan de joie. « Je pensais que tu servais l’Inquisition maintenant, que tu étais sous le commandement d’une femme ? » La princesse de Durmstrang, encore jeune dans sa tête, se rend soudainement compte que ce genre de langage est inapproprié en présence du Lord. « Mes excuses, mon Seigneur. Ce n'est pas ma place. » Dit-elle en se mettant derrière lui : tête baissée.
AVENGEDINCHAINS



I'm the dark messiah


☠️ In the blackest moments of a dying world


Rest now, my child. The day is over, the sun will shine, when morning comes. But now it is dark and the world is at peace. So let your eyes rest and sleep @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lord Voldemort
Seigneur des Ténèbres
Âge du personnage : Immortel (ou presque)
Nombre de messages : 277
Célébrité sur l'avatar : Ralph Fiennes
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 18 Mai - 18:27
Underneath and Inside


Le Seigneur des Ténèbres, posté à la fenêtre, semblait dominer le manoir des Greenwood de toute sa hauteur. Quelle douce ironie, que de s’accaparer les lieux appartenant à l’un de ses cavaliers noirs. En plus de lui dérober son libre esprit, sa force et sa volonté, il privait Jesse-Rose d’un autre pan de sa vie. Son chez elle, sa demeure familiale, le seul endroit où elle aurait dû se sentir réellement en sécurité, et maître de son destin, ne lui appartenait pratiquement plus. Elle avait pêché, avait abandonné les siens pour aller se réfugier chez ses amis de l’Ordre. Bryan avait eu la bêtise de la ramener aux pieds du Lord, et maintenant tout deux devaient en payer les conséquences. On ne tournait pas le dos à Voldemort aussi aisément. Et tous ceux qui avaient bien pu croire en la mort de Bryan, ou en sa fuite (pour les plus courageux d’entre eux) étaient encore plus stupides que le Lord n’osait l’imaginer. Si le Seigneur noir avait voulu ôter la vie de Bryan, il n’aurait pas envoyer Jesse-Rose l’assassiner dans l’intimité de son manoir, non bien au contraire, il aurait théâtralisé son agonie et aurait laissé entrevoir l’immensité de sa cruauté aux autres mangemorts. Quant à une supposée fuite de Bryan, comme la rumeur le laissait entendre, c’était là une hypothèse encore plus ridicule. On ne désertait pas les rangs de Lord Voldemort. On mourrait, c’est tout. Pour les traitres et les lâches, il n’y avait pas d’autre option que la mort. Oui, le Seigneur avait bel et bien envoyé son plus jeune pantin au manoir des Levinson. Il aurait été dommage de se priver d’offrir une belle leçon à Bryan, qui avait bien dû ressentir une profonde déception en voyant sa protégée venir pour le tuer. Mais au moment où l’artéfact ordonnait à Jesse-Rose de lever sa baguette en direction de Bryan, ce ne fut pas pour le tuer, mais pour faire apparaître un parchemin rédigé de la main du maître. Les quelques mots qu’il y avait épanchés ordonnaient à Bryan de faire croire à sa propre mort en disparaissant purement et simplement des rangs des mangemorts. Il était essentiel pour la réussite de sa mission que tout le monde, les lieutenants y compris, soient convaincus de cette triste perte. Seuls Margot Woosley et ses plus proches conseillers devraient savoir que Bryan était en vie. S’il parvenait à se faire passer pour mort auprès de l’ensemble de la communauté magique, alors Margot croirait en sa version des faits, elle serait persuadée que le Lord avait bel et bien voulu se débarrasser de Bryan en envoyant Jesse-Rose mettre un terme à ses jours. Convaincue par la haine et la déception affichées par Bryan à l’égard de son ancien maître, Margot l’accepterait dans ses rangs, à condition qu’il aide l’Inquisition à faire tomber le Lord. Tout s’était passé plus ou moins comme prévu, si ce n’est quelques évènements inattendus. Margot avait bel et bien accordé une infime part de sa confiance à Bryan, mais elle ne l’avait pas ménagé pour autant, elle l’avait envoyé aux devants des Anarchistes, qui s’étaient pratiquement entre-déchirés pour savoir lequel d’entre eux allait se charger de son cas. Et pourtant, Bryan avait survécu durant tout ce temps, et aujourd’hui, il était prêt à rendre des comptes à son cher maître.

Si le Lord avait convoqué Jesse-Rose sans la placer sous l’emprise de l’artéfact, c’est parce qu’il s’était enfin décidé à lui révéler toute la vérité sur son plan et sur le rôle que Jesse y avait joué. Qui sait, s’il était d’humeur, il pourrait même la féliciter et la récompenser pour avoir mené sa mission à bien et gardé le secret sur la fausse mort de Bryan. Celui-ci semblait d’ailleurs se faire désirer. Lui aussi était convié, mais le Seigneur des Ténèbres ne l’avait pas encore vu franchir le portail du manoir des Greenwood, contrairement à Jesse-Rose, dont il entendait déjà les pas se rapprocher de son bureau. Mais alors que la jeune femme venait d’entrer dans la pièce et s’agenouillait déjà devant son maître, la silhouette massive de Bryan surgit dans l’ombre et s’empressa de traverser la cour d’entrée. A son arrivée, il fut accueilli par le sourire chaleureux de Jesse-Rose, auquel il répondit par un bref signe de tête. Devant le Lord, il ne s’autorisait jamais à sourire. Surtout pas aux personnes qu’il appréciait un tant soit peu. Il savait pertinemment que le Lord aurait perçu cela comme une faiblesse et s’en serait tôt ou tard servit contre lui. Néanmoins, le sourire de Jesse fana rapidement et elle l’interpella alors quelque peu abruptement. Se rendant compte que ses paroles n’étaient absolument pas appropriées, et tout à fait déplacées dans un tel contexte, la jeune sorcière s’excusa rapidement.

« Je n’ai jamais servi quiconque d’autre que le Seigneur des Ténèbres. Et j’espère bien que tu en feras toujours autant. »

Bryan n’aimait pas être apostrophé de la sorte, et le ton sur lequel il répondit à Jesse dû suffire à le lui faire comprendre. Ce n’était pas par plaisir qu’il la réprimandait, bien au contraire. Il avait su se laisser attendrir par Jesse dès leur première mission, et n’avait pas tardé à la considérer comme sa propre fille. Elle au moins avait le sang-pur, contrairement à Anton… Le Seigneur des Ténèbres, quant à lui, ne releva pas l’intervention de Jesse-Rose. Il était habitué à ce que ses mangemorts se querellent entre eux. Leur tournant le dos depuis leur arrivée, il se décida enfin à se retourner pour leur faire face.

« Comme tu as bien dû finir par le comprendre, je ne t’ai pas fait exécuter Bryan. Bien que ce ne fut pas l’envie qui me manquait. J’ai longuement réfléchi quant au sort que je devrais lui réserver, et j’ai abouti à la conclusion, qu’il pouvait encore me servir un peu. Aussi Bryan est-il entré au service de Margot Woosley à ma demande. Il y avait de forts risques pour que cela échoue, et que cette écervelée ne le fasse disparaître à jamais. Mais il faut croire qu’elle est encore plus sotte que je ne le pensais, puisqu’elle a permis à un mangemort d’entrer dans ses rangs. Et désormais, j’en sais bien plus qu’il n’en faut au sujet de l’Inquisition pour détruire le mouvement de l’intérieur. »

Il était encore trop tôt pour que le Lord révèle ce qu’il savait et comment il allait s’y prendre pour renvoyer l’Inquisition vers les tréfonds de l’Histoire.

« Margot Woosley doit mourir, cela fait déjà trop longtemps que son existence me dérange. Je pensais à l’un de mes Cavaliers pour éradiquer le problème de l’Inquisition. Mais je ne suis pas certain que tu sois à la hauteur de la tâche, Jesse-Rose. A moins bien sûr, que tu n’aies de quoi me prouver le contraire. »

Non, le Lord ne confierait certainement pas une mission aussi importante à une si jeune sorcière, mais si cela pouvait la faire espérer et déchaîner sa colère, alors ce serait déjà suffisant. Toutefois, le Seigneur des Ténèbres avait peut-être trouvé un rôle parfait pour Greenwood.

« Durant les semaines pendant lesquelles tu t’es volatilisée, je crois savoir que tu étais en compagnie de proches de l’Ordre du Phénix, n’est-ce pas ? C’est du moins ce que Bryan a cru comprendre lors de ses petites entrevues avec Gabriel Ollivander. Je me disais donc qu’avec la future chute de l’Inquisition, l’Ordre tenterait probablement de renaître de ses cendres. Et si tel était le cas, j’aurais évidemment besoin d’anticiper leurs plans. Le problème étant, que nous n’avons jamais eu d’agents infiltrés au sein de l’Ordre. Mais cela pourrait bien changer, grâce à toi. Ne serait-ce pas pour toi une chance inestimable de grimper les échelons ? Car il va sans dire, que si tu venais à entendre quoi que ce soit à propos d’une possible résurrection du Phénix, je pourrais songer à te libérer de l’emprise de l’artéfact, et à te rendre ton manoir. Qu’en dis-tu ? »

Cela ne plairait sûrement pas à Bryan, qui s’inquiéterait alors d’une possible rechute de sa petite protégée. Mais cela constituerait un excellent test pour voir de quoi Jesse-Rose était capable. Et surtout, le Seigneur des Ténèbres saurait une bonne fois pour toutes s’il pouvait compter sur la loyauté de Greenwood. Si elle venait à le décevoir, elle et Bryan en paieraient le prix.


© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 3916
Célébrité sur l'avatar : Candice Accola
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Mai - 19:21

underneath and inside.
Lord Voldemort & Bryan Levinson


Lord Voldemort inspirait des sentiments contradictoires à Jesse-Rose. Un mélange d'admirations et de peur qui tiraillait ses entrailles et mettait à rudes épreuves ses nerfs serrant au passage ses tripes. Bon sang qu'elle n'aimait pas être en sa présence et pourtant elle savait qu'elle pouvait beaucoup apprendre de ce grand sorcier. Certes, il utilise ses dons pour faire le mal, mais personne ne peut nier que ses prouesses magiques sont tout bonnement incroyables. Seul un sot et un ignorant dirait le contraire sans mettre de l'eau dans son vin. Greenwoord ne faisait pas partie de cette catégorie, elle valorisait le Lord à sa juste valeur. De toute façon, pensait autrement viendrait à signer son acte de décès. Il allait et rentrait dans son esprit quand bon lui semblait à cause de l'artefact et de la puisse de son occlumencie. Que pouvait faire une jeune femme de vingt ans contre ce sorcier redoutable ? Rien. Elle n'avait ni l'expérience, ni les pouvoirs de Sirius ou bien de Darren. Hannah et elle étaient littéralement à la merci du Seigneur Voldemort. Résister ne reviendrait qu'à abattre son courroux sur elle et il était clair qu'elle souffrait assez comme ça au quotidien. La dure réalité en outre. On ne pouvait pas tout le temps être gagnant ou bien dans le cas de Jessie : être gagnant tout court, au moins une seule fois. En était la preuve de la dominance du Lord sur le manoir. Non pas que Jesse-Rose était attachée à cette bâtisse remplie de mauvais souvenirs, mais tout de même. Néanmoins, il était évident que ses ancêtres devaient être ravis d'avoir une présence aussi 'divine' ici. Les tableaux ne tarissaient pas d'éloges et de compliments envers Voldemort. Pour sure, ici il pouvait se pavaner comme le roi de la basse-cour car il l'était. Entre ses murs il était le héros que beaucoup de sorciers ont attendu pendant des siècles. Des convictions que partageaient Jessie dans son enfance et dans son adolescence alors qu'on l'éduquait à détester les moldus et les sorciers aux sangs impurs. Des croyances ébranlées à son arrivée à Poudlard alors qu'elle a fait la rencontre des Potter, de Nathaniel et de tant d'autres qui ont marqué à jamais sa vie. C'est également là qu'elle y a rencontré Drago. Son Drago. Quand ils seraient mariés ? Elle ne le savait pas. Probablement jamais. Voldemort avait probablement d'autres projets pour elle que de la marier ou la faire engrosser par un Malefoy. Qui sait ce que le Lord avait en tête pour elle.

Devant lui, agenouillé, elle paye respect au Seigneur. Lui résister étant une chose idiote, elle courbait l'échine et attendait le coup de grâce. Mais ce sont des pas assurés qui lui firent relever la tête alors que Bryan rentrait dans la pièce. Il était si bon de voir cette figure paternelle. Cet homme qui avait la carrure, le talent, l'intelligence et bien plus encore. Jesse-Rose était sincèrement ravie de le voir et le sourire qui s'étirait sur les lèvres était presque quelque chose d'étrange. Il faut dire qu'elle n'avait pas beaucoup l'occasion d'être heureuse et de savourer les petits plaisirs de la vie. Enfermée quand elle n'était pas en mission, sa seule compagnie se résumait aux rats ou parfois si la chance était son allié : elle pouvait converser avec les autres victimes du sortilège. Les autres cavaliers et pantins articulés du Seigneur. De rares échanges qui étaient devenus sa seule source de distraction : attristant les traits pâles de la jeune femme qui avait un bon nombre de fois pensée à s'ôter la vie plutôt que de retourner sous les ordres du Seigneur. Des pensées sévèrement punis il allait de soi. Jesse-Rose était consciente que son heure n'était pas arrivée.
Rapidement, elle se re saisit et attaque verbalement son mentor. Comme si elle pouvait encore cacher l'affection qu'elle avait pour Bryan. Ce dernier lui répond après qu'elle se soit excusée auprès du Seigneur pour avoir parlé sans réfléchir. Espérait-il qu'elle reste loyale aux mangemorts pour qu'elle reste en vie ou bien pour qu'elle puisse continuer à apprendre de lui ? Se demande-t-elle silencieusement.

Voldemort se tourne finalement vers yeux et Jessie baisse immédiatement la tête en signe de respect et de soumission. Il prend la parole, explique son plan et comme Jessie se doutait : il avait bel et bien des plans pour chaque personne sous ses ordres. Elle réfléchit, pense alors que l'Inquisition a peut-être vu clair dans le jeu de Bryan et les informations qu'il lui a données ne sont en réalité que des leurres. Elle se garde cependant de dire quoique ce soit. Ce n'était pas sa place. Le Seigneur ne lui avait pas encore donné la parole. Elle devait sagement attendre. Ce qu'elle fit tout continuant de détailler le bout de ses bottes. La suite l'aurait fait sourire si elle n'aurait pas été en présence du Seigneur. Non, elle n'avait pas vraiment envie d'avoir cet honneur. Ses mains étaient déjà assez tâchées selon elle pour qu'elle les salisse un peu plus. Non pas qu'elle avait son mot à dire de toute façon. Et puis la suite lui fit clairement comprendre que de toute évidence cela était une question rhétorique. Il n'utiliserait pas Jesse-Rose Greenwood pour tuer Margot.
La blonde, qui n'a pas relevé la tête bien que le seigneur lui parlait, serre les dents en entendant le mot 'volatilisé'. N'avait-il pas vu dans ses souvenirs qu'on l'avait arraché des mangemorts ? Qu'elle n'avait jamais eu son mot à dire ? Pourquoi aurait-elle quitté Drago ? Pourquoi aurait-elle réduit à néant ses chances d'avoir un semblant de vie près des mages noirs ? Elle se retient de dire quoique ce soit : elle n'en pensait pas moins mais il ne servait à rien de jouer à l'insolence. Cela passait toujours mal auprès de Voldemort. Le plan est diabolique, pour ne pas dire excellent et probablement bien ficelé. Pourtant, Jesse-Rose sait pertinemment que même en accomplissant cette tâche délicate : le Seigneur ne lui rendrait pas sa liberté. Il n'était pas connu pour être un homme de parole et le mot 'liberté' signifiait bien souvent mort selon la princesse de Durmstrang.

« Mon Seigneur, je serais honorée de cette tâche. » Commence Jesse-Rose en gardant le front vers le sol : « Mais l'Ordre ne m'a jamais fait confiance. Même quand je logeais chez les Potter : sa famille se tenait loin de moi et leurs amis encore plus. » Ce n'était que la vérité. « Ils se méfiaient de ma personne comme de la peste, maintenant, ils savent que je suis votre Cavalier : je ne pourrais pas faire un pas vers eux sans qu'ils essayent de me tuer. » Elle regarde finalement Voldemort : « Je suis prêt à suivre vos ordres, je les appliquerais à la lettre. Si tel est votre souhait alors je ferais de mon mieux pour intercepter et arrêter l'Ordre du Phénix avant qu'il se renaisse de ses cendres. »

Jesse-Rose s'incline à nouveau pour montrer la supériorité du Lord.

« Je suis honorée que vous considériez mon nom à condition que je fasse mes preuves pour une tâche aussi importante que celle de tuer l'Inquisiteur en chef, mais je suis certaine que le coup sera encore plus douloureux si c'est Bryan qui achève Margot. Montrez à tous que personne ne dois vous sous-estimer. »
AVENGEDINCHAINS


I'm the dark messiah


☠️ In the blackest moments of a dying world


Rest now, my child. The day is over, the sun will shine, when morning comes. But now it is dark and the world is at peace. So let your eyes rest and sleep @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bryan H. Levinson
Nouveau membre de l'Inquisition
Âge du personnage : 48 ans
Nombre de messages : 1601
Célébrité sur l'avatar : Mads Mikkelsen
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Juin - 12:30
Underneath and Inside


Le Seigneur des Ténèbres se fichait bien d’entendre Jesse-Rose geindre. Que les Potter ne l’aient jamais appréciée, ce n’était pas son problème. Il lui avait ordonné d’approcher les anciens membres de l’Ordre du Phénix pour s’assurer qu’il ne renaisse jamais. Alors elle allait devoir obéir. Si ces gens-là tenaient tant que ça à Jesse, alors ils finiraient bien par gober ses mensonges. Si elle se montrait suffisamment maline… Mais si elle faisait une nouvelle fois preuve de réticence, alors le Lord l’enverrait exécuter l’un de ses si précieux amis.

« Tu n’auras qu’à leur dire que tu es parvenue à fuir, que tu as trouvé un moyen de contrer les effets de l’artefact et que s’ils acceptent de te venir en aide, vous pourriez délivrer les autres cavaliers. Cela devrait suffire à les manipuler assez longtemps pour tous les identifier et savoir ce qu’ils ont en tête concernant l’avenir de l’Ordre. »

Le Lord espérait que cette mission serait réglée au plus vite, car il avait d’autres projets à mettre rapidement en œuvre. Comme la destruction de l’Inquisition par exemple. Il avait un instant envisagé de charger Jesse-Rose d’éliminer Margot, cela constituerait un excellent moyen de tester ses capacités ainsi que sa loyauté. Après tout, l’enlèvement de Darren s’était révélée être une bonne chose pour Zabini. Les jeunes recrues avaient besoin de véritables défis pour progresser et se forger une véritable mentalité de mangemort. Mais voilà que la jeune femme venait d’avancer une idée tout à fait intéressante. Pourquoi ne pas confier l’assassinat de Margot à Bryan ? Ou tout du moins, une partie de la mise en scène… Après tout, Levinson était parvenu à infiltrer l’Inquisition et à tisser certains liens avec Margot, ceci pourrait être sa récompense. Il était grand temps que le Seigneur des Ténèbres cesse de s’acharner sur ses plus anciens mangemorts sous prétexte qu’ils avaient commis une erreur impardonnable. Rodolphus et Bryan ne pouvaient continuer à payer éternellement pour avoir mis au monde des êtres dégénérés.

« Bien, je note que tu ne te sens pas à la hauteur pour faire tomber l’Inquisition. Ce n’est pas grave, j’imaginerai un autre plan, impliquant des mangemorts dignes de ce nom. En attendant, il y a encore une petite chose que vous pourriez faire tous les deux. »

Bryan avait secrètement espéré qu’après tout ce qu’il avait enduré auprès de l’Inquisition, il pourrait prendre quelques jours de repos avant de se lancer dans une nouvelle mission suicide. Bien qu’il semblait toujours prendre les menaces de mort de ses collègues de l’Inquisition à la rigolade, la réalité était tout autre. C’était particulièrement déstabilisant pour lui de s’imaginer qu’il pouvait mourir d’une seconde à l’autre parce qu’il avait été le pire des psychopathes durant toute une vie. Mais alors que Nagini se mit à ramper tout autour de lui, il mit subitement fin à sa réflexion, songeant que le Lord était peut-être en train de lire dans ses pensées.

« Rodolphus n’a pas donné signe de vie depuis plusieurs semaines. Certains d’entre vous se disent que ce n’est pas étonnant lorsque l’on connaît le personnage, d’autres doivent même espérer qu’il ait véritablement disparu afin de pouvoir prendre sa place de lieutenant. Quoiqu’il en soit, je n’ai aucune explication à son absence, je ne lui ai confié aucune mission qui nécessite de disparaître du jour au lendemain. C’est pourquoi je veux que vous le retrouviez et que vous le rameniez au plus vite. »

Le Seigneur des Ténèbres ne supportait pas l’absence de ses lieutenants, l’enlèvement de Bellatrix lui avait montré à quel point les Lestrange lui étaient précieux. Il ne pouvait courir le risque de les perdre. Ce n’était pas un hasard s’il confiait cette mission à Jesse et Bryan. Ils savaient pertinemment que ces deux-là avaient leurs propres problèmes avec Rodolphus. Et pour une fois, le Lord n’avait d’autre souhait que d’unir ses mangemorts. S’il voulait conserver son pouvoir, alors il aurait besoin du soutien sans faille de ses hommes. Le temps était venu de mettre fin aux querelles inutiles et de resserrer les rangs.

« Cette mission doit être prioritaire sur tout le reste. Alors ne me décevez pas. »

Lord Voldemort prit le temps de dévisager de son regard glacial chacun de ses deux mangemorts, puis, il emporta Nagini avec lui et disparut.

Bryan se passa une main sur le visage avant de soupirer. Pour les quelques jours de repos c’était raté. Bon sang, dans quelle galère Rodolphus était-il allé se fourrer ? La famille Lestrange commençait sérieusement à lui taper sur les nerfs. Mais un ordre du Lord ne se refusait pas, surtout pas lorsque la vie d’un lieutenant était en danger. Bellatrix devait être beaucoup trop hystérique pour pouvoir s’occuper elle-même de cette mission. Bryan ne savait absolument pas par où commencer. Il ignorait même qu’elle avait été la dernière mission de Rodolphus. Se rappelant subitement qu’il n’était pas tout seul dans cette triste histoire, il se retourna vers Jesse-Rose et posa une main sur son épaule.

« Comment vas-tu ? »

Croyez-le ou non, Bryan n’avait pas posé cette question par politesse. Il se souciait véritablement de l’état mental de Jesse. Il n’avait pas eu l’occasion de la revoir depuis que le Lord avait organisé sa mise en scène macabre. Et il était persuadé qu’elle n’avait pas été épargnée pendant son absence.

« L’espace d’un instant j’ai véritablement cru que tu allais me tuer ce soir-là. Je connaissais le plan du Lord, mais j’ai eu un moment de doute. Enfin, ce n’est pas grave, je suis là maintenant et c’est tout ce qui compte. »

Bryan parvint à sourire durant une demi-seconde. Il voulait faire comprendre à Jesse-Rose qu’elle n’était pas seule, qu’il serait là si elle avait besoin. Mais bien sûr, il était incapable de faire sortir ces mots de sa bouche.

« Sais-tu où était Rodolphus la dernière fois que l’on a entendu parler de lui ? »



© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 3916
Célébrité sur l'avatar : Candice Accola
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 1 Juil - 23:33

underneath and inside.
Lord Voldemort & Bryan Levinson


Pourquoi se battre et répondre à ce sorcier qui d’un sort pouvait la détruire un peu plus. Ce qu’il fera le jour où elle ne lui sera plus utile. Une aube qui pouvait arriver plus tôt que prévu à moins qu’il prenne un plaisir à voir son âme déchirée à ses pieds. Jesse-Rose avait un jour caressé l’idée de le supplier de la tuer, de mettre un terme à cette mascarade. Depuis Poudlard, elle savait qu’elle ne pourrait plus être instrument. Elle voulait être actrice de sa vie, cheffe de ses décisions à défaut d’être un pantin articulé. Poupée à la peau parfaite et au regard azuré. Voldemort semblait avoir pensé à toutes les issues, la preuve : il donne la méthode d’exécution à son cavalier ne laissant plus le loisir à Jesse-Rose de croire qu’elle échapperait à cette funeste mission. Même si elle refusait, l’artefact magique l’obligerait. Entre trahir ses amis ou les tuer : le choix devrait être vite fait mais quelque chose la retenait. Devait-elle compromettre l’amour de ses seuls amis pour leur laisser la vie sauve ou bien les trahir pour les condamnés ? Jesse-Rose se retient de souffler longuement. Elle ne pouvait pas se permettre de laisser ses sentiments transparaître. Le Lord tentait-il de blesser son orgueil et sa fierté en clamant qu’elle n’était pas à la hauteur pour détruire l’Inquisiton ? Pensait-il sincèrement qu’elle en avait quelque chose à faire ? Sa grand-mère lui en avait parlé enfant, Voldemort ne pourrait jamais la détruire même s’il essayait de toutes ses forces. Il se leurrait et se mentait à lui-même. Cela fait des siècles que l’organisation est sous le silence. Elle retombera dans l’anonymat, mais ne sera jamais dissolu. Cette idée lui donnait envie de sourire et de rire. Voldemort se pensait tout puissant mais au final il ne pouvait pas achever tout ce qu’il souhaitait. Même si elle était joie en s’imaginant l’expression sur le visage du maître quand il comprendra qu’il ne pouvait pas éradiquer l’Inquisition ; elle ne se réjouissait pas. Il était dangereux d’avoir ce genre de pensées quand vous avez un sorcier de la trempe du Seigneur des Ténèbres dans votre esprit.
Le Lord n’en a pas fini avec eux comment en témoigne la fin de sa phrase. Jesse-Rose fronça immédiatement les sourcils : elle s’attendait toujours au pire quand le chef des Mangemorts se mettait à expliquer des plans les concernant. Il fallait s’attendre à tout. Surtout au pire. Au nom de Rodolphus, la blonde pencha la tête sur le côté et écouta attentivement ce qu’avait à dire Voldemort sur le personnage. Elle savait que les Lestrange avaient perdu leur position dans le cœur du Seigneur. Allait-il tuer ses deux servants comme des animaux à l’abattoir ? Il en serait capable. Jesse-Rose avait vu et commis bien pire.

« Oui Maître. » Dit Jesse-Rose d’une voix qui ne laisse pas la place à la faiblesse et en s’inclinant.

Quand le Seigneur disparu enfin, la blonde respira à nouveau et se détendit immédiatement. Elle passa sa main dans ses cheveux et s’approcha de Bryan. Elle le regarda de haut en bas à la recherche d’une blessure ou autre. Elle s’était inquiétée pour lui, cela était une évidence. Instinctivement, elle posa sa joue sur sa main et se permit enfin de soupirer.

« Épuisée. Incapable de contrôler mes faits et gestes. Je ne dors pas ou très mal. » Elle ne faisait pas dans la dentelle quand Voldemort l’envoyait sur le terrain : « Où que j’aille, quoique je fasse le Seigneur est dans un coin de ma tête. Constamment. » Elle ne pouvait jamais avoir un moment de répit, pas même intime avec Drago quand ce dernier était à ses côtés. « Je suis pantin. Pas un soldat. » Conclut-elle.

Quand il parle de la dernière fois qu’ils se sont adressé la parole : Jessie ne peut pas s’empêcher de se raidir et sa salive passe difficilement dans sa trachée.

« Moi aussi. » Pourquoi mentir ? « Je suis désolée. » Même si ses excuses étaient inutiles. Les ordres étaient les ordres et elle n’était pas maîtresse de ses actions. « Je ne serais pas capable de te faire du mal. Jamais de mon plein gré. » Autrement dit : sans qu’on l’y oblige. « Oui. Tu es là et en vie. Rien d’autre ne compte. » Un franc sourire illumine son visage alors qu’elle plonge son regard dans le sien : « Je suis heureuse de voir que tu vas bien. Qu’ils ne t’ont pas fait de mal. » Devait-elle rajouter, pas encore ?

À sa question, elle se redresse et réfléchit avant d’hocher la tête : « Je sais que Bellatrix est en Russie. Rodolphus doit être à son manoir… Je n’ai pas entendu parler d’une mission le concernant. » Mais après tout elle n’était pas constamment avec le Seigneur. « Notre Lord ne me laisse pas beaucoup l’occasion de sortir et de faire ce que j’ai envie. Je sais autant de choses que toi malheureusement. » Elle réfléchit : « Je pense que leur demeure peut être un bon début. Leurs elfes de maisons doivent savoir quelque chose non ? » Elle n’y avait pas remis les pieds depuis des mois. « Ils ont tué leurs enfants, sans quoi j’aurais proposé qu’on les traque. Tu en penses quoi ? Tu le connais depuis plus longtemps que moi ? Tu sais où ils se cachent ? »
AVENGEDINCHAINS


I'm the dark messiah


☠️ In the blackest moments of a dying world


Rest now, my child. The day is over, the sun will shine, when morning comes. But now it is dark and the world is at peace. So let your eyes rest and sleep @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bryan H. Levinson
Nouveau membre de l'Inquisition
Âge du personnage : 48 ans
Nombre de messages : 1601
Célébrité sur l'avatar : Mads Mikkelsen
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Aoû - 16:44
Underneath and Inside


Oui, Bryan resterait fidèle au Seigneur des Ténèbres jusqu’à mort. Il irait même jusqu’à donner sa vie pour sauver celle de son maître. Mais si sa loyauté était sans faille, cela ne signifiait pas pour autant qu’il était incapable d’émettre un avis critique vis à vis des décisions prises par le Lord. Alors qu’il faisait face au visage défait de la jeune Jesse-Rose, Bryan ne pouvait dissimuler son scepticisme. Pourquoi infliger cela à Greenwood ? Pourquoi faire d’elle un vulgaire pantin dénué de libre arbitre ? Jesse avait pourtant prouvé à des milliers de reprises qu’elle était digne de porter la Marque, qu’elle n’avait peur de rien, pas même de commettre les pires horreurs. Bryan l’avait vue dévorer le cœur de son géniteur sur ordre du Seigneur des Ténèbres, il savait que Jesse-Rose était capable du pire. Comme du meilleur. Elle lui avait sauvé la vie alors qu’il se croyait déjà perdu ; il l’avait secourue alors qu’elle se trouvait entre les griffes de l’Ordre. Elle avait pris la vie de son père, et Bryan celle de ses enfants. D’une certaine façon, leur destin était lié.

« Tu n’es pas un vulgaire pantin. Le Lord t’a choisie car tu as un énorme potentiel. Crois-tu véritablement qu’il aurait gâché le pouvoir de l’artefact en choisissant le premier venu pour être l’un des Cavaliers ? Certes, il s’agit là d’une mise à l’épreuve, mais si tu parviens à lui faire comprendre qui tu es vraiment, alors tu ressortiras grandie de cette épreuve. Ton influence au sein des mangemorts sera immense. »

Bryan pensait plus ou moins ce qu’il disait. Après tout, le Lord avait choisi de puissants sorciers pour endosser le rôle des Cavaliers, si l’on faisait abstraction de la jeune Hannah. Néanmoins, on ne pouvait nier le fait que le cas de Jesse relevait essentiellement de la punition. Mais le but de Bryan à l’heure actuelle était surtout de redonner confiance à Jesse-Rose, de réveiller le monstre qui sommeillait en elle à l’époque où il avait fait sa connaissance.

Les excuses de la jeune femme le touchèrent plus qu’il n’oserait l’avouer. Ce n’était pas sa faute, elle n’y pouvait rien, elle n’avait pas cherché à devenir la créature de Lord Voldemort. Bryan lui rendit son sourire et tenta de répondre avec humour.

« Non, ils ne m’ont pas fait de mal. Mais ils m’ont tous menacé de mort au moins une centaine de fois. Je suppose que ma réputation n’est pas des plus étincelantes. »

Son sourire fana rapidement lorsque Jesse-Rose reprit la parole. Retrouver Rodolphus Letsrange n’allait pas être chose aisée. Si Lord Voldemort lui-même ignorait où son lieutenant se terrait, l’enquête allait être longue.

« Leurs enfants ne nous auraient servi à rien, ils n’ont jamais vécu sous le même toit, et Rodolphus n’avait pas l’air de communiquer régulièrement avec eux. Mais puisque nous n’avons aucune piste pour l’instant, il nous faut rendre visite aux elfes des Lestrange. Et si nous n’obtenons rien d’eux, nous serons dans l’obligation d’aller en Russie pour interroger Bellatrix. »

Bryan tendit son bras en direction de Jesse-Rose et attendit qu’elle le saisisse avant de transplaner vers le manoir des Lestrange. Arrivé devant l’imposant portail qui barrait l’entrée de l’immense demeure, Bryan n’eut pas même le temps de sortir sa baguette pour lancer un signal lumineux indiquant leur présence. Deux vilaines petites créatures venaient de faire leur apparition devant eux. Bryan n’avait absolument aucune considération pour les elfes de maison, mais il était bien obligé de reconnaître que ceux-là avaient bien mauvaise allure. Les Lestrange ne semblaient pas même leur donner les restes de leurs repas en guise de nourriture.

« Bonsoir, nous sommes venus voir votre maître. Nous devons lui parler. »

Bryan faisait comme si de rien n’était, comme s’il ignorait que Rodolphus était porté disparu depuis des semaines. Les elfes de maison étaient des créatures loyales mais pas très rusées, s’ils savaient quelque chose au sujet de Lestrange, ils se laisseraient peut-être aller aux confidences.




© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge du personnage : 20 ans
Nombre de messages : 3916
Célébrité sur l'avatar : Candice Accola
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 9 Aoû - 14:10

underneath and inside.
Lord Voldemort & Bryan Levinson


La lassitude était évidente sur le visage de Jesse-Rose. Les longues nuits sans un sommeil réparateur commençaient à peser sur ses frêles épaules de jeune adulte. La sorcière se sentait constamment tirailler, jamais satisfaite, toujours en proie au tourment : aucune de ses actions n’avait de sens. Si le Seigneur des Ténèbres voulait briser la jeune femme : c’était gagné. Elle l’était. Pour ne plus subir le sortilège : elle était prête à dire Amen à tout et tout le monde. Les paroles de Bryan lui font chaud au cœur. Pensait-il réellement ce qu’il disait ? Probablement. Sinon il n’aurait pas fait l’effort d’articuler ses mots. Elle commençait à connaître ce mentor qui était petit à petit devenu comme un père. Celui qu'elle n’a jamais eu.

« Merci. » Cela venait du fond du cœur : « De croire en moi. » Parce que c’est comme ça qu’elle avait pris ces paroles réconfortantes.

Jesse-Rose n’avait que très peu de fois connus dans sa vie la satisfaction de ses pères et reçu les louanges de ses aînés. Si un sorcier aussi distingué et respecté que Bryan croyait en elle : il n’y avait rien qu’elle ne serait pas en mesure d’accomplir cela était évident. Le sourire qu’il lui offrit était comme une lumière dans sa vie si noire. Elle n’avait pas une risette depuis des semaines. Cela était idiot : mais Jessie était surprise de constater que cela lui avait manqué. Que le sorcier lui avait manqué.

« Et pourtant ; beaucoup d’exploits son sur ta liste. Après tout : tu vas faire tomber l’Inquisition et c’est principalement grâce à toi. » C’était à son tour d’exprimer sa fierté. « Ils sont juste jaloux parce que tu es doué et eux non. » Cela sonnait comme une évidence dans sa bouche.

Ils avaient une nouvelle mission à mener à bien. Une qui était importante et des plus difficiles. Ils devaient retrouver le Lieutenant disparu. Voilà quelques choses qui ne seraient pas aisées. L’idée de Bryan était bonne :

« Espérons que n’ayons pas besoin d’aller jusque Russie : bien que nous serions reçus comme des rois. » Ce pays, avec l’Allemagne, était après tout loyal envers le Lord. « En plus, je ne suis pas certaine que Bellatrix sera ravie d’apprendre la disparition de son époux. »

Aussi étrange et impossible que cela semblait être : ils semblaient s’aimer éperdument. Jesse-Rose avait même jalousé cet amour un certain temps. Parce qu’ils semblaient s’accepter mutuellement sans vouloir se changer. Une belle preuve d’amour de la part de deux monstres crachés des enfers. Sans plus attendre, elle attrapa le bras de Bryan et transplana à ses côtés jusqu’au manoir des Lestrange. Un endroit lugubre dont elle ne souhaitait pas remettre les pieds mais par la force des choses : elle était toujours attirée par ce lieu.
En voyant l’état des deux servants, son cœur se serra : bon sang que ses elfes de maisons étaient bien mieux logis que ces derniers. S’ils n’étaient pas libres, les siens avaient aux moins bonnes allures et personne ne les maltraitait. Elle l’avait formellement interdit.

« Le maître est absent et maîtresse est partie faire son compte-rendu au Seigneur. » Dit le premier en frottant ses mains et en gardant la tête baissée : ayant trop peur de recevoir une punition. « Maîtresse est inquiète, nous l’avons remarqué… Quelque chose bouge dans l’ombre et attend le bon moment pour sortir… Les rumeurs ne mentent pas… » Il reçoit une tape par l’autre elfe : « Tais-toi : ce sont peut-être des espions ! » Le plus avisé des deux les regarde : « Montrez votre marque. »

Jesse-Rose relève sa manche et laisse la créature regarder. Il inspecte celle de Bryan et les regarde :

« Que voulez-vous à nos maîtres ? -Nous sommes venus apporter un message de la part de notre Seigneur. -Pourquoi vous alors qu’il est toujours venu en personne leur dire ? »

La sorcière bombe son torse :

« Parle nous sur un meilleur ton, tu ne voudrais pas que tes maîtres apprennent la façon dont tu t’adresses à des sangs purs et de notre rang n’est-ce pas ? »

Sa voix sifflante est menaçante et le vieil elfe baisse la tête en s’excusant. Elle regarda Bryan et chuchote :

« Il a parlé de rumeurs… A part celle sur la possible chute de l’Inquisition : je n’ai rien entendu d’autres. »
AVENGEDINCHAINS


I'm the dark messiah


☠️ In the blackest moments of a dying world


Rest now, my child. The day is over, the sun will shine, when morning comes. But now it is dark and the world is at peace. So let your eyes rest and sleep @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bryan H. Levinson
Nouveau membre de l'Inquisition
Âge du personnage : 48 ans
Nombre de messages : 1601
Célébrité sur l'avatar : Mads Mikkelsen
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Aoû - 13:51
Underneath and Inside


Il était quelque peu déroutant de se trouver en compagnie de Jesse-Rose depuis qu’elle était devenue l’un des Cavaliers Noirs. En plus de son regard vide de toute expression, ses paroles pouvaient elles aussi s’avérer déconcertantes. Bryan la trouvait touchante quand elle faisait l’éloge de ses exploits et le portait au rang de destructeur de l’Inquisition. Néanmoins, une partie de lui ne pouvait cesser de se demander si c’était bel et bien la jeune Greenwood qui exprimait ses pensées, ou plutôt le Seigneur des Ténèbres qui s’exprimait à travers elle, pour mieux les manipuler tous les deux. Comment savoir où se trouvait la frontière de l’influence du Lord sur son esprit ? Comment savoir si le pouvoir de l’artefact avait des limites ou si ses barrières étaient tout simplement infranchissable ? Depuis que Jesse était le pantin du maître, Bryan ne pouvait plus s’exprimer librement en sa présence, il ne pouvait plus lui confier tout et n’importe quoi comme il aurait pu le faire auparavant. Mais ce n’est pas pour autant qu’il la laisserait tombée, qu’il la laisserait seule face à son triste sort. Bryan avait toujours cru en la jeune femme, et il la soutiendrait du mieux qu’il le pourrait durant cette terrible épreuve.

Le manoir de la famille Lestrange n’était pas le lieu le plus accueillant qui soit, Bryan n’avait aucune envie de s’y attarder. Les deux elfes qui leur faisaient face commencèrent à l’exaspérer dès lors qu’ils ouvrirent la bouche. L’une des deux créatures avait l’air plutôt maligne et sournoise. Elle exigea de voir leur Marque des Ténèbres après que son compagnon ait un peu trop parlé. Bryan releva sa manche d’un air revêche, il n’avait pas l’habitude d’obéir aux ordres d’un vulgaire elfe de maison. Aussi, il ne put masquer sa satisfaction lorsque Jesse remit à sa place le petit elfe un peu trop curieux. Cependant, il semblerait que cette conversation soit susceptible de prendre une tournure quelque peu intéressante… Ainsi les informations fournies par Jesse-Rose semblaient être erronées. Selon les dires de ses esclaves, Bellatrix était rentrée au pays et devait déjà se trouver en présence du Seigneur des Ténèbres. Bien, il serait donc inutile de se rendre jusqu’en Russie pour s’entretenir avec elle. Bryan devrait songer à aller se procurer une dose de Felix Felicis avant d’aborder avec le lieutenant la disparition de son cher époux. Qui sait comment Bellatrix serait capable de réagir ?

« Pourquoi ces rumeurs vous effraient-elles à ce point ? Vous autres les elfes de maison n’avez absolument rien à craindre. »

Bryan ignorait parfaitement à quoi les deux affreux faisaient allusion, mais il tentait de les manipuler pour les pousser à la faute. S’il prétendait savoir de quoi il en retournait tout en les rassurant sur leur triste sort, alors il les inciterait peut-être à en dire davantage. Bryan doutait fortement que l’inquisition soit au cœur de ces nouvelles préoccupations. Après tout, le mouvement de Margot était sur le point de revenir dans l’ombre, ce n’était plus qu’une question de jours.

« Nous allons attendre le retour de Bellatrix, je suis certain qu’elle sera en mesure de répondre à nos questions. »

Le mangemort ne renonçait jamais à atteindre son but. Après la manipulation, il avait décidé de passer à l’intimidation pour pousser les elfes à prendre la parole. Il était convaincu que ces deux petites créatures en savaient bien plus qu’elles ne voulaient bien l’admettre.




© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bellatrix Lestrange
Lieutenant du Lord
Âge du personnage : 50 ans
Nombre de messages : 207
Célébrité sur l'avatar : Helena Bonham Carter
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Sep - 15:34

underneath and inside.
Lord Voldemort & Bryan Levinson &
Jesse-Rose


Je devais expliquer l’inexplicable. Cela était devenu ma raison de vivre. Rodolphus n’était plus là. Il était parti. Il était évident que jamais mon époux ne me quitterait de son plein gré. Qu’importe ce qui se tramait ; quiconque l’avait arraché allait en payer le prix fort. Mon courroux serait implacable à l’ampleur de mon amour pour lui. Rien ni personne n’y survivrait. On ne touchait pas sans conséquence à mon bien-aimé. Si Voldemort ne m’offrait que du dédain et du mépris ces derniers mois : Rodolphus avait à nouveau montré que nous avions besoin de l’un et de l’autre pour survivre. Bien que j’admire et idole notre Seigneur : quelque chose à son égard s’était brisé en moi pour jeter son dévolu sur l’homme qui partageait mon quotidien depuis de nombreuses années. Plongé dans les méandres de mon spleen, j’étudiais chaque piste, chaque carte : j’interrogeais des prisonniers qui me sont envoyé par nos alliés et qui ont entendu parler de Rodolphus et de sa captivité. Mais qu’importent mes efforts : je brassais de l’air. Pourtant, je ne pouvais pas me laisser tomber dans le désespoir. Pour rien au monde j’abandonnerais ma moitié. Je sentais sa souffrance en mon sein, je n’arrivais pas à le localiser malgré notre alliance enchantée, mais tôt ou tard nous nous retrouverons.
J’avais envoyé quelques elfes de maisons enquêté et ils étaient revenus avec des conclusions intéressantes. Des pistes que je devais explorer maintenant. Chaque minute que je perdais, pouvait rapprocher Rodolphus de sa mort. Une idée que je ne pouvais pas supporter aussi devais-je me hâter de trouver une solution. La course contre le temps avait débuté à l’instant où on m’a annoncé que mon époux était introuvable. Je n’avais perdu que très peu de batailles pour ma plus grande satisfaction et je ne comptais pas ajouter celle-ci dans la catégorie des défaites. C’est l’un d’entre eux qui m’informa que Bryan et cette écervelée de Jesse-Rose se trouvaient aux portes du manoir. Pourquoi fourraient-ils leur nez dans mes affaires ? Je n’en avais aucune idée, mais en connaissant la perfidie de Levinson : je me doutais que cela soit pour une bonne nouvelle. Nous n’apportions que mort et désolation dans notre sillage. Bryan était un mangemort doué mais bien trop sentimentale surtout à vouloir s’attacher à cette pauvre fille. Le fait qu’elle soit une Cavalière de l’Apocalypse me ravissait et j’espérais de tout mon cœur que Voldemort s’en débarrasserait quand il n’aurait plus besoin d’elle.

A contre–cœur, voulant sincèrement parler à mon Seigneur de Rodolphus, je transplanais à ma demeure. En effet, les deux individus se tenaient devant les grilles.

« Pas besoin d’attendre. Vous n’êtes pas les bienvenus ici. Votre seule présence à ma porte m’irrite. » Je m’approchais d’un pas vif, les deux elfes se firent tout petit. Qu’avaient-ils dit : « Hors de ma vue ! » Grognais-je : les faisant déguerpir en un claquement de doigts.

Je regardais tour à tour les visiteurs, me rendant compte que Jesse-Rose et Bryan formaient à nouveau une équipe. Cela me donnait clairement la nausée, encore plus en voyant leur complicité évidente. Il ne restait plus qu’à espérer que tout cela ne soit qu’une ruse du Seigneur. J’aurais donné beaucoup de choses pour voir Levinson tomber en disgrâce. Jesse-Rose eut l’audace de prendre la parole en première :

« Nous sommes venus pour enquêter sur Rodolphus. Le Seigneur nous a confié la mission de le retrouver. »

Je me mis à rire à gorge déployé, je regardais Bryan : « Tiens la donc en laisse veux-tu ? Ou envois cette gamine ans une garderie : comme ça elle laissera ses aînés parlés ! »

Le fait que le Seigneur est choisi cet être faible pour être son serviteur me dépassait probablement. Il y avait de bien meilleures recrues dans nos rangs pour perdre notre temps avec la descendante des Greenwood.

« Prends garde Bellatrix. » Jesse-Rose reprit la parole à mon plus grand étonnement. Sa voix avait changé. Elle avait un ton métallique et dédaigneux comme si elle n’était plus elle-même : « Je suis les yeux et la voix de notre Seigneur. » Si elle voulait m’agacer cette petite garce : c’était gagné ! Pour qui se prenait-elle à me rappeler que Voldemort était dans sa tête ?

Croisant mes bras pour contenir ma rage et ma colère, je les regardais tour à tour.

« Rodolphus est mon problème. Il est de mon devoir de le retrouver et certainement pas le vôtre. Rabastan sera bien plus en mesure de m’aider que vous deux réunis. » S’ils attendaient un autre genre d’accueil de ma part : ils se fourvoyaient. « Vous n’en avez rien à faire de lui. Vous ne faites qu’agir par la volonté de Voldemort n’est-ce pas ? Sans quoi il n’aurait pas envoyé sa chose avec toi Bryan. » D’un coup de menton je désignais la jeune sorcière. « Cela vous disqualifie dès lors immédiatement de cette mission. »
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Narry Potter [Spoiler Inside]
» Bryan Ryan
» Lord Voldemort [Une vraie présentation en cours]
» Le réveil de Lady Mystéris Voldemort
» Bryan McCabe signe à...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: ♣ Quartiers Résidentiels :: Résidences attitrées :: Manoir Greenwood-
Sauter vers: