RSS
RSS



 


 :: LONDRES :: ♣ Aux alentours :: A l'étranger :: Nurmengard Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le goût de la trahison - PV Gellert

avatar
Regulus Black
Gérant d'une boutique
Âge du personnage : 35 ans
Nombre de messages : 32
Célébrité sur l'avatar : Stephen Amell
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Mai - 19:58
Gellert Grindelwald & Regulus Black - Août 2000


Regulus Black a été élevé dans les règles de l'art des familles de sang-pur. Les Sorciers de son rang sont formatés depuis leur premier cri, pour devenir de grands mages noirs. Pour haïr ceux de sang-mêlé et pire encore lorsqu'ils sont nés moldus. Depuis toujours, Regulus a suivi les ordres à la lettre, tout d'abord de ses parents, puis ensuite du Lord. Il n'a jamais passé outre, mais pourtant... Il n'a jamais embrassé entièrement la cause des Mangemorts. Les années lui ont montré que les choses n'étaient pas soit toute blanche, soit toute noir. Il y a un nuancé de couleurs assez chargé entre ces deux teintes. Tuer pour du sang a fini par le répugner. Sang-pur, d'accord, ils sont supérieurs aux autres de par leur génétique, mais est-ce que ça vaut de retirer l'existence de ceux qui ne le sont pas ? Servir un maître qui ne l 'est pas, c'est aussi complètement absurde. Pourtant, dans l'ombre, Regulus a toujours essayé de contrer les plans, n'acceptant plus ces plans qui ne sont que trop bancales à ses yeux.

Mais cette fois, la goutte d'eau a fini par faire déborder le chaudron. C'est une fois de trop. Il y a de cela quelques temps maintenant, son frère avait été enlevé et torturé par leur propre cousine. Déjà à cette époque, Regulus l'avait très mal vécu. Mais à présent, c'est encore pire. Sirius sert de marionnette pour tuer quiconque se mettra en travers du chemin du Lord. Sirius a perdu son identité propre. Il n'est plus qu'un vulgaire pantin sans âme. Les deux frères Black n'ont jamais été très proches l'un de l'autre. Il y a eu un gros fossé qui s'est creusé davantage lors de leurs scolarités à Poudlard. L'un à Gryffondor, l'autre à Serpentard, ce n'était pas forcément simple à vivre. D'autant plus que Sirius n'avait de cesse de traîner avec le restant des Maraudeurs et plus précisément avec l'autre connard de Potter, jusqu'à s'enfuir chez lui. Laissant ainsi son petit frère seul, aux mains de leurs parents et plus précisément de leur mère assez folle pour faire flamber la tapisserie de la maison. Il s'en souvient comme si c'était hier. Elle l'avait traîné dans cette pièce où une immense tapisserie recouvrait le mur. Elle n'était pas comme les autres cette tapisserie, puisqu'il s'agissait de l'arbre généalogique de leur famille. Il y avait tout le monde, même l'autre cinglé de Bellatrix. Mais c'est devant tous ses portraits gravés, que sa mère a fini par lui dire de bien regarder ce qu'il arrivait aux traîtres. Même s'il n'a jamais été vraiment proche de Sirius, voir la photo de son frère aîné partir ainsi en fumé, a été quelque chose de choquant.

Ce n'est donc pas étonnant de retrouver Regulus Black ici, bien loin de l'Angleterre, face à cette immense prison qui n'est pas Azkaban. « Pour le plus grand bien » c'est écrit dessus. Les lettres encore visibles comme si elles y étaient gravées que de la veille et pourtant, cet endroit à une grande histoire. Mais le Mangemort ne peut pas y entrer, il s'est juste arranger pour se rendre non loin de celle-ci, après avoir retourné les trois quarts du monde de la magie, pour que Gellert Grindelwald lui offre un entretien. Il le sait que ce n'est pas qu'une simple rumeur. Le célèbre Mage Noir est de retour et il espère ne pas se tromper, puisqu'il s'agit de son seul espoir de libérer Sirius et de contrer définitivement Voldemort.


© GASMASK

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gellert Grindelwald
Gourou des Dissidents
Âge du personnage : 117 ans réel / D'apparence la quarantaine
Nombre de messages : 76
Célébrité sur l'avatar : Colin Farrell
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Juil - 20:38
Le goût de la trahisonPeu-à-peu, son nom revenait sur le devant de la scène. Sa pseudo mort avait été organisée pour lui laisser le temps de reprendre le pouvoir à la fois sur sa prison, mais aussi sur les pays de l'Est de l'Europe. Ce qui était différent de l'histoire d'il y a bien des décennies maintenant, c'est que son nom rimait avec la liberté. Il avait montré patte blanche et bien plus encore, en délivrant Edwin Rogue d'un emprisonnement injuste et en mettant tout en œuvre pour s'investir auprès de ses recrues. Peut-être n'était-ce que de la manipulation, allez donc savoir. Ou bien, les années d'emprisonnement ont eu le don de lui faire changer sa façon de voir les choses et les autres. Quoiqu'il en soit, tout semble aller pour le mieux de son côté, pour le moment. Personne n'est à l'abri d'une erreur de parcours, mais avec la cohésion actuelle, il n'a pas grand chose à craindre.

Depuis quelques temps maintenant, le QG des Dissidents se trouvait à Nurmengard. Ceux qui désiraient se cacher ou se sentir en sécurité, étaient toujours les bienvenus. C'était également là-bas que les missions étaient distribuées. Et dénué de toute demeure, Gellert y vivait en permanence. Cette fois, c'était en tant qu'homme libre. La plupart des gardiens avaient été soit recrutés, soit tués. Les décennies en tant que prisonnier, lui ont permis de savoir qui semblait être quelqu'un de sûr. Quant aux prisonniers, il en avait été de même. Morts ou recrutés, il n'y avait pas de place pour le doute et tout le monde semblait très bien l'avoir compris. D'ailleurs, ce n'était pas parce qu'il ne s'exprimait pas vraiment sur ses propres intentions, qu'il ne restait pas dangereux pour autant. Ses disciples doivent se douter que le quitter leur coûterait la vie. Mais pourquoi changer une équipe en bonne voie pour gagner ? Après tout, il n'y aurait aucune bonne raison.

Cependant, dans les autres camps, ce n'est pas la même chanson. Les Mangemorts semblent ouvrir les yeux sur les intentions de leur maître, qui ne leur prête aucun respect et ne fait que les terroriser. En songeant à ceux-ci, l'un d'eux se trouvait justement non loin de Nurmengard. Assis dans un fauteuil, un sourire sur les lèvres, Gellert observait le Mangemort depuis une coupe d'eau ensorcelée. En voilà un de plus, désireux de quitter son camp initial pour obtenir la protection du très tristement célèbre Mage Noir. Mais Grindelwald n'est pas né de la dernière pluie, les Mangemorts qui viennent à lui, il les surveille de près, pour ne pas risquer une trahison de leur part. Dans le cas où cela se produirait, il n'hésiterait pas à les tuer.

A l'instar de Dumbeldore du temps où il était encore le Grand Directeur de Poudlard, Gellert a mis bien des protections de son propre cru, autour et même à l'intérieur de cette prison. Il est donc le seul à pouvoir transplaner dans ces murs. Et c'est de cette façon, qu'il quitta la pièce où il se trouvait, pour partir rejoindre le Mangemort ayant fait le déplacement.

« Regulus Black. Que me vaut cette visite ? »

S'il se montrait presque accueillant dans ses paroles, le ton qu'il y glissait, était loin d'être rassurant. Il ne cherche pas spécialement à l'effrayer, mais plus à le percer à jour. En ce moment-même, Gellert espérait avoir une vision, qui lui laisse entendre de quel côté ce type se dirigerait d'ici quelques temps. Jusqu'à présent, à chaque fois qu'il a eu une vision d'avenir, il n'a pas été déçu. Mais, personne n'est à l'abri de rien.

Comme un prédateur, le grand mage noir tournait autour du jeune Black. Il ne leva un regard que pour le bâtiment qui ne semblait pas avoir pris une seule fissure pendant tout ce temps.

« Allons droit au but. Je n'ai pas le temps de tourner autour du pot aujourd'hui. »

Ni ce jour, ni même les autres. Gellert a beau être patient à ses heures, ses limites sont toujours très vite franchies. Puis, il a encore l'histoire des gamins de l'école de magie d'Ecosses, à régler. Au bout d'un moment, il va bien falloir qu'il fasse le déplacement jusqu'à Poudlard. Ce n'est pas encore dans ses prévisions proches, mais ça reste prévu. Il doit régler une dernière petite affaire juste avant.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Un trahison qui n'a jamais éxister
» [Trahison] - Fayom 27-05-1459 [coupable]
» Trahison : extrait en exclusivité
» Fidélité ou trahison [Az']
» [Ibanez - Nicorishi] Amitié, ou trahison ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: ♣ Aux alentours :: A l'étranger :: Nurmengard-
Sauter vers: