RSS
RSS



 


 :: LONDRES :: ♣ Quartiers Résidentiels :: Résidences attitrées :: Manoir Potter Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bienvenue à la maison ... Ou pas.

avatar
Harry J. Potter
Attrapeur professionnel
Âge du personnage : 21 ans
Nombre de messages : 1020
Célébrité sur l'avatar : Daniel Radcliffe
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juil - 22:35
Bienvenue à la maison ... Ou pas
Sirius Black
feat.
Harry J. Potter








Dans le monde il n'y a pas d'un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d'ombre en chacun de nous. Ce qui compte c'est celle que l'on choisit de montrer dans nos actes, ça c'est ce que l'on est vraiment Δ  Sirius Black, Harry Potter et L'Ordre du Phénix

Quelque jours après la visite impromptue de Jesse-Rose, qui avait tenté de le tuer sous les ordres de Voldemort, Harry connaissait une petite baisse de moral. Rien de grave, il avait vécu pire. Sa force de caractère était plus importante que ça. Il s’en remettrait, comme du reste. Pourtant, leur pseudo-duel et toutes ses conséquences l’avaient remué. Il avait fait comme-ci de rien n’était. Il avait poursuivi sa vie. Retrouvé Nath en faisant semblant de rien. Il était retourné en travail. Et aux réunions de l’Ordre … Mais le mal-être était là, au fond de son esprit. A qui pouvait-il se confier là-dessus, de toute façon ? Ça faisait plusieurs jours que c’était ainsi, qu’il gardait pour lui, ce qu’il avait envie de dire à tout le monde. Mais qui comprendrait ? Lui-même avait condamné son cousin en apprenant sa trahison. Comment réagirait les autres en apprenant qu’il aimait une mangemorte ?

Il était prêt à beaucoup de chose la concernant, d’ailleurs. Comme la protéger, pour commencer. Contre quiconque voudrait lui faire du mal. Il se demandait par moment si il serait capable de choisir entre sa vie à elle et celle de ses amis. Et puis, il pensait à autre chose. C’était ce refus de répondre qui déclencherait l’incompréhension de ses pairs. Il ne pouvait se le permettre. Il se taisait donc. Parfois, le déni ne suffisait pas. Il lui fallait reconnaître qu’il avait besoin de soutien. C’est pourquoi il avait décidé de rentrer chez lui, dans la maison de son enfance, auprès de ses parents. Parler avec son père était désormais compliqué, surtout sur de tels sujets. Mais en parler avec sa mère serait plus facile. Enfin … en parler ! Le pouvait-il ? Parler avec elle de tout, sauf de ça, lui semblait ridicule. Et en même temps, c’est un peu ce qu’il espérait. Lui parler juste pour l’entendre, sentir sa présence et être rassuré par ses conseils. Dans l’esprit du brun, il était hors de question de révéler ces informations à qui que se soit. Et pourtant, il en avait envie. Lily Potter serait sûrement la réponse à son problème. Elle parvenait toujours à capter son état d’esprit. Il avait besoin de quelqu’un qui l’aiderait, même sans avoir besoin de lui expliquer quoique se soit. Seule sa mère était capable d’une chose pareille.

Il transplana donc au cœur de Godric’s Hollow. Il n’était pas sur que se serait une bonne idée. Il traversa le village d’un pas lent, les mains dans les poches. Une envie de faire demi-tour le tenaillait. Il passa prêt du quartier des Lupin. Il se retint de faire le chemin en sens inverse. Finalement, il ne mit pas longtemps à parvenir à destination. Que pouvait-il arriver de grave, de toute façon ? Rien, se rassurait-il. Il avait confiance en ses parents. Il entra dans le jardin et se dirigea vers le perron. La maison semblait vide. Une part de lui espérait que se soit le cas pour avoir une raison de faire demi-tour. Pourtant, un mauvais pressentiment le prit. Inconsciemment, il fronça les sourcils. La porte était entrouverte. En soi, rien d’inquiétant, n’est-ce pas ? Lily ou James pouvait très bien l’avoir laissé ainsi volontairement. Pourtant, il y vit là le signe que quelque chose clochait. Il sentait que quelque chose n’était pas normal. Il jeta un œil en l’air, au dessus du toit. Rien, mais il le savait déjà. Il l’aurait vu de loin. Il poussa ensuite la porte en sortant sa baguette.


« Maman, c’est Harry ! Maman, t’es là ? » appela-t-il, aucune réponse ne lui parvint, « Papa ? », pas plus de réponse.

Pourquoi sentait-il ses poils se hérisser ? Rien ne semblait avoir bougé. Le silence était pourtant pénétrant. Il entra dans le salon. Un instant, il se sentit ridicule. Il était de plus en plus paranoïaque. D’ailleurs, personne ne viendrait ici sans y être invité. Et si les mangemorts avaient voulu attaquer ses parents, la marque des Ténèbres flotteraient au dessus de la demeure. A moins qu’ils ne soient ps encore mort. Non ! Ses parents ne faisaient plus partie d’aucune lutte, à ce jour. Au dernière nouvelle, en tout cas. Et puis, on était en pleine semaine, ils étaient peut-être tout simplement encore au travail. Il n’était pas rare que Lily fasse des heures supplémentaires à Sainte-Mangouste, surtout par ces temps troublés. Et en tant qu’Auror, James aussi devait avoir du travail. Même si il était plus question de traquer les opposants au régime de Voldemort que d’arrêter ses partisans, à présent. Connaissant son père, il était très probable qu’il utilise son statut pour sauver un maximum de gens. Oui, mais il était trop intelligent pour se faire prendre, s’entendit-il de nouveau penser. Pourquoi la porte d’entrée est-elle grande ouverte alors ?


« Merde bordel, c’est quoi le problème ici ? » cracha-t-il plus pour lui-même qu’autre chose.

Il sonda la pièce dans les moindres détails. Il détestait l’idée qu’un étranger ait pu pénétrer dans la maison de son enfance. Il avait grandit ici. Il ne s’y était jamais sentie plus en sécurité qu’ailleurs. Pas même Poudlard, qui avait pourtant été un havre de paix, les six premiers années de sa scolarité. Le manoir était la maison de ses parents. Celle où il avait grandit. Celle qui avait accueillit ses cris, les premiers mots de Kaysa et enfin les premiers apprentissages de Cassandra. Son esprit ne concevait pas qu’elle soit autre chose qu’un lieu de vie et de bonheur. Il ne pouvait concevoir qu’on en souille les lieux. Et il concevait encore moins d'y retrouver le corps sans vie de ses parents.
Rien n’avait été bougé ou saccagé, pourtant. C’est cette pensée qui l’interpella. Si quelqu’un était venu ici dans le but d’attaquer ou de chercher quelque chose, tout serait retourné pour une raison ou pour l’autre. Or ce n’était pas le cas. Et la porte d’entrée n’avait pas été fracturée, encore moins enfoncée. Et surtout, la demeure était protégée tout comme son propre appartement. Personne ne pouvait entrer ici sans y avoir été déjà invité. De nombreux sortilèges en garantissait la sécurité.

Soudainement, un bruit du côté de la cuisine le fit se retourner brusquement. Puis, dans un éclair de compréhension, il comprit. Il se demanda même comment il n’avait pas pu le faire avant. Quel imbécile. C’était si évident. Tandis qu’il se dirigeait vers l’origine du bruit, la baguette tendue en avant, il su qui il trouverait. Il espérait se tromper.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Bienvenue à la maison de poupée !
» bienvenue....a la maison...>.<
» Élévation a la prêtrise des clercs Ecm & Torcal
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Bienvenue Laurent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: ♣ Quartiers Résidentiels :: Résidences attitrées :: Manoir Potter-
Sauter vers: