RSS
RSS



 


 :: LONDRES :: ♣ Centre-ville :: Bars, restaurants et boîtes de nuit :: Au Gallion d'Or Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RP entre blondes - La Dragoncelle

avatar
Madalina Funestar
Langue de Plomb
Âge du personnage : 33 ans
Nombre de messages : 452
Célébrité sur l'avatar : Abbie Cornish
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Juil - 21:55
La DragoncelleArabella & Shaylee & Madalina« La vie peut se finir en un clin d’œil. »
La dragoncelle, une maladie tant redoutée dans le monde de la sorcellerie. Souvent, cette pathologie rime dangereusement avec mort, car le remède trouvé ne fait pas non plus des miracles. Même quasiment toujours en fait. Et c'était le verdict qui m'avait été annoncé, il y a de cela quelques jours à Sainte Mangouste. Bien sûr, je n'en avais prévenu absolument personne. Ce n'est pas comme si c'était vraiment important après tout et je ne veux pas que mon fils soit mis au courant. Enfin, je ne le souhaite pas maintenant. Il me reste encore un peu de temps, avant que le teint verdâtre n’apparaisse. Puis, je dois retourner à Sainte Mangouste d'ici quelques jours, afin de voir l'évolution de la maladie. Mais je n'ai pas grand espoir de guérison.

J'avais rejoint la maison que je partage avec Arabella Macpherson. Ma première destination fut simplement ma chambre, afin de me délester de mes vêtements pour me rendre à la salle de bain. Après une telle nouvelle, une bonne douche s'imposait. Hors, j'avais l'impression d'être sur le point de fondre, tellement j'en prenais depuis que le verdict avait été posé. Si ça me permettait de m'évader pendant un moment, c'était vraiment quelques minutes, voir moins. Mais cette fois-ci, même l'eau chaude ne semblait pas vouloir faire des miracles sur le fil de mes pensées. Je finis par tourner le robinet, résignée. Sortant de la cabine, j'attrapais une serviette pour m'essuyer et je retournais à ma chambre, après l'avoir enroulé autour de mon corps dénudé. Du bout des doigts, je cherchais des vêtements dans ma penderie et une fois, avoir trouvé un jean slim, ainsi qu'un petit top, je redescendais l'escalier pour prendre la direction de la cuisine.

Une bonne glace m'aiderait sûrement à m'évader et dans mon réfrigérateur, il y en avait justement quelques pots. J'en saisissais un, avant d'attraper une cuillère et je partais m'étaler sur le canapé. Le froid me donnait des frissons, à peine j'avalais les morceaux. Les yeux dans le vague, j'aurais pu rester ainsi pendant longtemps. Mais c'était sans compter sur Arabella qui était déjà de retour. Sans vraiment qu'elle ne m'en laisse le choix, elle me traîna avec elle, afin de passer une soirée entre filles. Je n'étais pas tellement d'humeur, mais je savais qu'en cas de refus, elle serait capable de m'harceler de questions. Pour éviter un véritable interrogatoire de police, j'acceptais de la suivre.

Nous étions à présent à Londres et c'est au Gallion d'Or qu'on allait donc passer quelques heures. Je n'ai jamais vraiment été une adepte des casinos mais pourquoi pas, après tout ? Il faut tout essayer pour ne pas mourir bête. Et comme la mort semble vouloir frapper à ma porte plus tôt que prévue, je ne vais pas me priver de vivre mes derniers instants. Par contre, ma colocataire n'était encore au courant de rien et je me devais de lui annoncer la mauvaise nouvelle. Pourtant, le moment me semblait plutôt mal choisi.

Assises à une table, nos consommations déjà devant nous, je tapotais le bois du bout des doigts de façon nerveuse. Ce n'était pas mon genre d'être ainsi à marcher sur des œufs, mais je ne pouvais faire autrement. Cette fois, je me rendais compte que ce n'était pas la situation qui m'échappait, mais toute ma vie.

« 'Bella, j'ai un truc à te dire et c'est pas super joyeux. A moins, que retrouver ta solitude le soit ? Mais, il y a quelques jours, on m'a découvert la dragoncelle. Tout comme moi, tu sais que d'ici peu, le teint vert va apparaître et que je finirais par mourir de cette maladie. »

J'avais tout balancé d'une seule traite, parce que je n'ai jamais été forte pour ménager les gens. Et le mieux, c'est de faire comme avec un pansement. Tout d'un coup, pour faire le moindre de mal possible.

« Bon, maintenant, on boit et on s'éclate. »
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arabella Macpherson
Rédactrice à la Gazette
Âge du personnage : 32 ans
Nombre de messages : 74
Célébrité sur l'avatar : Margot Robbie
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Juil - 20:24
La DragoncelleMadalina Funestar & Arabella MacphersonAssise à son bureau, Madame Macpherson s'étirait sans aucune gêne. Elle se trouvait sur place, à la Gazette du Sorcier, depuis de nombreuses heures déjà. En tant que Rédactrice, elle se devait de rendre un article exemplaire, ou bien c'était seulement son côté maniaque qui prenait le dessus, dés qu'elle s'installait pour rédiger. Si ce n'est son dos et ses bras, dans sa tête, Arabella n'avait pas vu les heures s'écouler, ni même la journée s'écrouler. Son estomac, par contre, se rappelait joyeuse à son souvenir, dans un bruit exécrable afin de lui faire comprendre qu'elle avait omis de lui donner sa pitance quelques heures plus tôt. Mais lancée comme elle l'était, personne ne pourrait lui reprocher de ne pas avoir pris de repas le midi. Et avec toutes les potions qu'elle doit avaler, pour être un minimum stabilisée, la sensation de faim a souvent du mal à se mettre en place.

Pourtant, cette fois, elle jugea qu'elle en avait fait de trop, quand elle lâcha plume et tout ce qu'il va avec. D'un mouvement des genoux, sa chaise glissa sur le parquet, pour la laisser se relever. Ses jambes étaient sûrement aussi endolories que son pauvre dos. Les talons de ses chaussures claquaient joyeusement sur le bois, tandis qu'elle finit par quitter l'endroit. En pleine été, même le soir venu, l'air n'était pas tellement froid. Un peu plus frais qu'au cœur de la journée cela-dit. Mais rien qui ne puisse vraiment lui faire rebrousser chemin. La rue étant pas mal visitée, elle s'apprêta à transplaner à la vue de tout le monde, avant de remarquer un petit marchand de sandwichs non loin d'elle. Que les Moldus la voient faire, ne serait qu'un grand avantage pour cette Sorcière défendant les idées de Gellert Grindelwald. Mais avant de s'y coller, elle se devait de nourrir son corps un minimum. Elle opta pour un gros sandwich, payant le pauvre homme en gallions sorciers, et s'en allant sans prêter une oreille à ses singeries. Il devait penser qu'il ne s'agissait que de jouets ou faux argents, sans même deviner que cette monnaie a bel et bien une importance pour certaines personnes. Puis après avoir gobée sa dernière bouchée, elle transplana jusqu'à sa maison, atterrissant au milieu de la route, juste devant le portail qui s'ouvrit devant elle. Ses talons claquaient maintenant sur les pavés menant jusqu'aux quelques petites marches, avant de passer la porte de façon magique, sans même l'ouvrir. Aussitôt entrée, qu'elle remarqua son amie, plonger dans sa glace et sûrement dans ses idées noires. Probablement, qu'elle s'était encore engueulée avec son petit ami complètement bizarroïde. A présent, ça ne l'étonnerait même plus. Mais la voir ainsi triste, ne pouvait que lui mettre également un coup sur le moral.

Depuis que Arabella vit en colocation avec Madalina, leur amitié ne fait qu'accroître, au point que parfois, des inconnus puissent croire qu'il s'agit de deux sœurs et non de simples amies. Les deux blondes se sont si liées, que lorsque l'une d'elles ne va pas bien, l'autre le devine quasiment instantanément. C'est simple, elles connaissent toutes les facettes de l'une comme de l'autre. Et ce soir-là, en rentrant de la Gazette du Sorcier, Arabella avait bien deviné que quelque chose n'allait pas chez sa colocataire. Mais pour mettre un diagnostic sur cette chose, elle en était bien loin et à milles lieux également. Pourtant, elle tenta de tout faire pour la sortir de cette sombre passade, en la traînant presque de force pour sortir prendre l'air. Le casino Sorcier fera parfaitement l'affaire. Flamber c'est souvent relaxant et ça remonte le moral. Mais Arabella ne s'attendait pas à une telle révélation, avant même que la fête n'ait eu le temps de réellement commencer. Elle en perdit ses mots, ne sachant même pas comment répondre à ça.

"Oh ma chérie, je ne sais pas quoi dire. Enfin si, j'ai tellement de choses à dire, mais je ne sais pas par quoi commencer, si ce n'est, comment tu as attrapé cette saloperie ? Non en fait, laisse tomber, on s'en fout. C'est pas le plus important. Il doit bien y avoir un moyen pour que tu n'en meurs pas."
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shaylee Greyback
Auror - Tireuse d'élite
Âge du personnage : 43 ans
Nombre de messages : 39
Célébrité sur l'avatar : Andrea Joy Cook
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Juil - 17:23
La dragoncelleShaylee s'était vêtue en circonstance de sa sortie du soir. Quelques heures plus tôt, elle avait accepté l'invitation de la jeune Arabella Macpherson, qui la conviait à une soirée entre filles uniquement, au Gallion d'Or. Trois blondes de sortie, mais pourtant rien de tordues. L'une comme l'autre, ainsi que la troisième, ne cherchent pas le mâle, car même si c'est compliqué, elles sont toutes les trois prises. C'est d'ailleurs étonnant de voir combien elles se ressemblent de ce côté-ci aussi. Shaylee est en instance de divorce d'avec Ragnar et se rend compte que finalement, elle n'a pas envie d'aller jusqu'au bout de la procédure. Son époux lui manque et depuis qu'ils se sont revus, quelque chose s'est recollé entre eux. Arabella Macpherson est, quant à elle, divorcée de son mari Archibald, depuis des années maintenant, par la force des choses. Mais depuis qu'elle est sortie de Sainte Mangouste, entre eux c'est repartie, bien qu'ils soient aussi séparés par Poudlard. Puis, Madalina Funestar qui vit une relation tumultueuse avec Fenrir Greyback, qui lui aussi est à Poudlard. Comme quoi, les points d'ombre finissent par rapprocher les gens. Ce qui n'a pas été forcément positif au départ, car lors de leur première rencontre, Shaylee et Madalina se sont détestées. C'est le nom Greyback qui a mis de l'huile sur le feu. Madalina a pensé que l'autre blonde était mariée à Fenrir. Et de son côté, quand la plus jeune parlait du fils qu'elle avait eu avec Greyback, Shaylee était persuadée qu'il s'agissait de Ragnar le père. Heureusement, que les choses sont rentrées dans l'ordre par la suite, en se rendant compte de leurs erreurs. Sinon, ce soir-là, ce ne serait sûrement pas la fête et ça partirait probablement en affrontement.

Shaylee était arrivée avec un peu de retard, entrant enfin dans le Casino pour Sorciers avertis. Il vaut mieux l'être quand on vient dans ce genre d'endroits, sous risque de se faire, vite fait bien fait, plumer comme un débutant. En l'occurrence, la femme de Ragnar n'avait pas prévu de trop dépenser dans les machines à sous. Elle préfère prendre un ou deux verres, voir payer sa tournée, mais sûrement pas balancer l'argent par les fenêtres.

La Tireuse d’Élite remarqua très vite les deux autres blondes, déjà attablées. Pour ne pas perdre de temps, elle passa par le bar afin de commander et de repartir directement avec son cocktail maison. En arrivant vers ses amies, si son sourire s'était agrandi, il disparut quasiment aussitôt en entendant la conversation du duo. En fait, ce sont surtout les paroles de Arabella qu'elle a capté, mais cette maladie semble assez destructrice pour que la mort de Madalina soit envisagée. Intriguée et fortement inquiète, la plus âgée du trio tira une chaise et s'assied dessus, après avoir déposé sa boisson sur la table. Elle semblait complètement abasourdie par cette nouvelle, loin d'être bonne.

« J'ai entendu une partie de votre conversation. Qu'est-ce qu'il se passe ? Qu'as-tu attrapé comme maladie ? Arabella a raison, il y a sûrement un moyen, il ne faut pas baisser les bras. »

Tout un tas de maladies mortelles lui tournaient en tête, qu'il s'agisse de pathologies de Sorcier ou encore de Moldu. Pourtant, elle ne pouvait se résigner à accepter de voir son amie baisser les bras. Shaylee n'a pas eu grande famille, ses parents l'ont abandonné lorsqu'elle était enfant. Elle a retrouvé la trace de sa mère seulement à l'âge adulte, grâce à l'aide de Ragnar. Mais cette femme lui a ensuite volé sa fille. Alors niveau famille, on repassera. Hors, à présent, elle s'est trouvée non pas deux sœurs, mais trois. La troisième étant Kate, mais cette dernière rencontre aussi quelques difficultés dans son ménage. Ce qui est certain, c'est que si elle était là, la femme de Sirius Black serait du même avis que celles de Ragnar et d'Archibald. Il ne faut pas baisser les bras, il y a toujours une solution à un problème. Même si parfois, le problème devient si immense, qu'il est difficile d'en trouver une.

Choppant son verre à la volée, elle avala une courte gorgée, pour se remettre de ses émotions et ainsi chercher à réfléchir de façon convenable. Ce qui n'est pas évident quand une telle nouvelle tombe au milieu d'une soirée.

« Qu'est-ce qu'il en dit ton fils ? Tu l'as mis au courant ? Et Fenrir ? C'est étonnant qu'il ne soit pas là d'ailleurs, en sachant une telle chose... Ne me dis pas qu'ils ne sont pas au courant. »

Pourtant, elle avait bien l'impression que c'était le cas. Shaylee et Fenrir c'est loin d'être le grand amour. Elle lui en a toujours voulu pour ce qu'il a fait à sa fille, mais elle doit bien avouer que si Madalina lui a donné un fils et qu'elle l'aime autant, c'est qu'il ne s'agit pas que d'un monstre sans cervelle. Mais surtout, il pourrait la remettre sur les rails en la forçant à se battre. Avec son tact légendaire, probablement qu'il ne lui laisserait pas le choix de se laisser aller. Dans ce cas-là, ce ne serait pas une mauvaise chose, au contraire. Un mal pour un bien.
© CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arabella Macpherson
Rédactrice à la Gazette
Âge du personnage : 32 ans
Nombre de messages : 74
Célébrité sur l'avatar : Margot Robbie
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Juil - 16:01
La DragoncelleMadalina Funestar & Arabella Macpherson & Shaylee GreybackArabella ne s'était pas attendue à apprendre une telle nouvelle, comme ça, en pleine soirée qui devait avoir pour but de les détendre. Elle ne se sent généralement pas capable de remonter le moral. Il n'y a qu'à se souvenir du jour où elle est venue voir cette même amie, qui venait d'apprendre le meurtre de ses parents. Elle n'a pas su comment s'y prendre pour qu'elle aille mieux et tout ce qu'elle est parvenue à faire, c'est détourner la conversation pour mieux s'en sortir. Ce n'est pas toujours adaptable à la situation et celle-ci semblait être bien plus critique. Mais Arabella ne voulait pas perdre son amie, doublée de sa colocataire et de sa sœur de cœur. Pourtant, elle aurait donné n'importe quoi pour que Shaylee et Kate soient présentes ce soir là. Elle est persuadée qu'elles auraient su quoi dire et surtout quoi faire, pour arranger tout ça. Même si elles ne sont pas médicomages, elles trouveraient sûrement quelque chose, une idée qui pourrait laisser penser que rien n'est perdu. Elles sont plutôt débrouillardes et même bien plus que peut l'être Bella.

Heureusement, l'une des deux autres blondes du quatuor qu'elles forment, venait justement d'arriver. Quand elle s'installa, presque aussi blanche qu'un linge, la femme du Professeur de potions de Poudlard, compris qu'elle avait entendu la conversation ou bien juste une partie, mais dans tous les cas, elle était au courant maintenant. C'était déjà ça de fait, parce qu'elle ne se voyait pas lui raconter, sans risquer de fondre en larmes. Déjà qu'en cette instant, elle se retenait en pensant à des choses totalement absurdes pour ne pas passer pour une conne trop sensible.

Lorsque Shaylee prit enfin la parole, Arabella observa le contenu de son verre, scrutant même le petit parasol qui faisait office de paille. La femme de Ragnar Greyback avait entièrement raison dans ce qu'elle disait, il ne faut pas baisser les bras. Mais la situation semble tout de même très mal engagée et en regardant Madalina qui se leva pour se rendre aux toilettes sans prendre le temps de répondre, elle comprit que sa colocataire n'était pas dans son assiette et ne saurait faire face à toutes ces interrogations sans se fatiguer. Il ne faudrait pas la précipiter plus vite au fond du trou.

« Je pense dire sans me tromper, que nous sommes les deux premières personnes au courant. Elle s'est engueulée avec Fenrir pendant l'anniversaire de leur fils et depuis, elle ne l'a pas revu. C'est toujours aussi électrique entre eux. Mais je reste aussi persuadée que s'il savait, il serait là aujourd'hui, malgré toutes leurs disputes. Il est ce qu'il est, c'est vrai. Il a fait de bien mauvaises choses. Il a fait beaucoup de mal autour de lui, mais il l'aime sa terrible blonde. »

Mais Arabella faisait exprès de prononcer une nouvelle fois le prénom de Fenrir. Elle est, à présent, au courant qu'il y a quelques mois, lors de la fête des pères, Gregory lui a offert un cadeau qui lui permet d'entendre les conversations une fois que son prénom est prononcé. Shaylee l'avait fait une fois, au tour d'Arabella. Même s'il ne pouvait capter le nom de la maladie, il comprendrait déjà qu'il se passe quelque chose d'inquiétant. Peut-être qu'ainsi, il finirait par se manifester pour en savoir plus.

Face à son amie, la Rédactrice de la Gazette du Sorcier, ne savait pas trop comment réagir. Peut-elle seulement trahir Madalina en prévenant Greyback ? Que ferait-il de plus ? Simplement qu'il serait présent et avoir une personne que l'on aime auprès de soi dans ces moments-là, c'est déjà beaucoup.

« Qu'est-ce qu'on fait ? On peut pas la laisser cacher la vérité à Fenrir. Si c'était Ragnar, tu n'aimerais pas savoir toi ? »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shaylee Greyback
Auror - Tireuse d'élite
Âge du personnage : 43 ans
Nombre de messages : 39
Célébrité sur l'avatar : Andrea Joy Cook
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Aoû - 20:03
La dragoncelleSoudainement silencieuse en voyant Madalina quitter la table, Shaylee l'observait s'éloigner vers les sanitaires. Songeuse, elle cherchait déjà un moyen de l'aider et une idée commençait à germer. Sûrement une erreur, mais en ne faisant rien, cela serait encore pire. Sans bouger la tête, son regard était revenu sur Arabella qui lui parlait de la situation du couple dont il était question. Pour Shaylee, cela n'avait franchement rien d'étonnant. Avec le caractère abominable de Fenrir et celui tout aussi volcanique de Madalina, leur quotidien doit être bercé par des engueulades de malades. Pour avoir fait énormément de mal, il en avait fait oui. Sa belle-sœur n'allait sûrement pas le défendre à ce sujet, mais Arabella a sans doute raison, s'il aime vraiment Madalina, il se bougera. L'idée ne germait plus, elle était surtout en train de prendre du terrain, comme un plan qui se forme petit-à-petit. Peut-être qu'il pourrait servir à quelque chose en la sauvant. Il n'a rien d'un prince charmant, il ne faut pas s'attendre à ce qu'il l'embrasse et la soigne. Lui, c'est plutôt l'affreux méchant des histoires, même s'il n'a pas le physique qui va avec le côté affreux. Shaylee serait une menteuse de dire le contraire, alors qu'il ressemble énormément à Ragnar. Le physique, c'est certainement la seule chose que Fenrir ait de bien. Cela et la blonde qui semble être éperdument amoureuse de lui.

« S'il l'aime réellement, il serait utile de le prévenir. »

Dans utile, la tireuse d'élite ne voit pas du tout le côté attendrissant s'il restait au chevet de Madalina, mais plutôt autre chose. Arabella doit être mise dans la confidence de la suite, sans pour autant en connaître tous les détails. N'étant pas encore certaine que son plan puisse fonctionner, Shaylee préfère ne pas mettre la charrue avant les bœufs. La femme du potionniste semblait rester attacher à l'idée que Fenrir devait être mis au courant. Même si cela tuait la plus âgée des deux amies, elle ne pouvait pas dire l'inverse. Ils sont apparemment en couple et ce timbré serait encore capable de faire des siennes, si personne ne lui disait. Shaylee ne montrait aucun signe de stress pourtant, elle envisageait bien de le rencontrer elle-même, pour lui proposer son idée. Mais pour l'heure, elle se contenta d'attraper son verre pour en boire le contenu, passant commande d'un second quand le serveur passa non loin.

« Tu as entièrement raison. Je suis parfaitement de ton avis. Comme je dois me rendre sur Pré au Lard tout à l'heure, pour voir Ragnar, j'en profiterais pour voir également Fenrir. Continuez la soirée sans moi, mais surtout fait bien en sorte qu'elle s'amuse. C'est peut-être la dernière fois qu'elle pourra le faire. »

Elle ne se leva pas tout de suite. Son départ n'était prévu que dans une petite heure, lui laissant le temps de boire quelques verres pour se mettre en état de supporter son agaçant beau-frère. Dans son discours, elle n'avait pas été très honnête. Elle n'a absolument pas rendez-vous avec Ragnar, mais le dire lui laissait l'opportunité de se rendre là-bas toute seule.

La soirée s'était poursuivie. Au retour de Madalina, il n'avait plus été question de parler de cette nouvelle épreuve qu'elle traversait. Les deux autres blondes voulaient surtout tout faire pour qu'elle s'amuse et oublie, le temps d'une soirée, quelle horrible maladie venait de la toucher. Une heure plus tard, Shaylee prit congés de ses deux amies, les laissant au Gallion d'Or. Elle sortit dans Londres, glissant ses mains dans les poches de sa veste. Il ne faisait pas froid à proprement parler, mais le petit vent du soir venait parfois la faire frissonner. La Sorcière s'écarta du quartier le plus fréquenté par les Moldus et partit dans une ruelle sombre. C'est à cet endroit qu'elle disparut en transplanant, pour réapparaître à Pré au Lard. Si elle sait une chose sur son beau frère, c'est qu'il n'est pas vraiment fan des adolescents. Du coup, après ses longues journées au château, il doit forcément venir boire un verre ou deux dans le village voisin. C'était l'espoir qu'elle gardait.
© CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fenrir Greyback
Directeur des Serpentards
Âge du personnage : 49 ans
Nombre de messages : 436
Célébrité sur l'avatar : Jeffrey Dean Morgan
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Aoû - 0:21
Shaylee & Fenrir
Fin août 2000 ▽ La Dragoncelle


Il n’y avait rien d’étonnant à voir quelqu’un comme Fenrir Greyback traîner dans un endroit comme la Tête de Sanglier. Certes, il n’aurait pas pu s’y montrer aussi facilement avant en raison du fait qu’il était activement recherché par le Ministère, mais maintenant que Voldemort et les mangemorts avaient pris le pouvoir, il pouvait faire ce qu’il voulait. Et ce soir-là, il avait envie de boire un coup. Mais ailleurs que dans le bureau dont il avait hérité en se retrouvant affublé du titre de Directeur des Serpentards, titre qu’il n’honorait pas du tout d’ailleurs. Il avait envie de sortir de ce château qu’il n’avait jamais aimé. Quitter cette atmosphère et tous ces gens. Heureusement, il y avait Pré-au-Lard juste à côté lorsqu’un besoin de faire une pause et de boire un coup dehors se faisait ressentir.

La nuit tombait déjà lorsqu’il poussa la porte de la Tête de Sanglier. Le pub était petit, miteux et incroyablement sombre. Parfait. Il commanda un whisky et partit s’affaler à une table du fond. Un nuage de poussière s’envola. Il n’y avait personne d’autre que lui comme client, à part un vieil ivrogne qui semblait dormir dans un coin, la tête étalée sur une table, les bras ballants. A moins qu’il ne soit mort. Cette perspective importait peu à Fenrir. Il se désintéressa bien vite de cet autre client et but tranquillement son verre. L’alcool lui brûla agréablement la gorge. Il s’alluma une cigarette, aussi, indifférent au regard que le propriétaire du pub lui lança depuis l’arrière de son bar aussi miteux que le reste de la pièce. S’il y avait bien quelque chose que ces idiots de moldus avaient réussi dans leur existence, c’était le tabac.

Bien vite, Fenrir regretta d’être venu seul alors que c’était pourtant ce qu’il recherchait à la base. C’est qu’il commençait à s’ennuyer. Et aussi à trop cogiter et ça, ce n’était jamais bon. En même temps, il ne s’était jamais autant pris la tête que depuis qu’il avait découvert l’existence de Gregory, et que Madalina et Ragnar étaient revenus dans sa vie. Il faut dire qu’ils ne sont pas faciles, ceux-là. Incapables de rester sagement dans leur coin et d’éviter de s’attirer des ennuis. Quand ils ne sont pas occupés à lui prendre la tête. C’était surtout le cas de Madalina dernièrement, à qui il n’avait plus adressé la parole depuis l’anniversaire de Gregory. Il avait toujours en travers de la gorge ce qu’elle lui avait dit ce jour-là.

Les noires pensées revenaient. Fenrir se leva pour retourner au bar. Finalement, c’était d’une bouteille dont il avait besoin, pas d’un simple verre. Alors qu’il allait repartir avec sa bouteille en direction de sa table, il ne remarqua pas qu’une personne entrait au même instant dans le pub. Il se retrouva à bousculer une femme blonde, forcément bien plus petite que lui, ce qui lui arracha un grognement contrarié.

« Écarte-toi de mon chemin. »

Il ne lui avait même pas jeté un regard. Elle n’avait pas du tout l’air du genre de femme à traîner dans ce genre de pub, de toute façon, du peu qu’il en avait vu. Elle aurait tôt fait de se rendre compte de son erreur et de s’en aller. Sans se préoccuper d’elle, Fenrir rejoignit sa place. Il s’affala sur la chaise, croisa ses pieds sur la table et dévissa la bouteille de whisky, prêt à se servir un verre.



(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shaylee Greyback
Auror - Tireuse d'élite
Âge du personnage : 43 ans
Nombre de messages : 39
Célébrité sur l'avatar : Andrea Joy Cook
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Aoû - 10:46
La dragoncelleNaturellement, ne trouvant pas la trace de Fenrir dans les rues principales du village, Shaylee partit en direction de la Tête de Sanglier. Le chercher dans cet endroit lugubre fait cliché, mais son intime conviction semblait lui dire l'inverse. L'état déplorable du lieu lui sauta aux yeux en premier, dés qu'elle en poussa la porte. C'est comme si le Tavernier n'avait jamais fait le ménage depuis des années. La poussière formait une épaisse couche grisâtre sur les tables, les chaises, le bar et les verres. Il faudrait vraiment ne pas craindre pour sa santé, pour accepter de venir boire ici.

La présence de trois personnes finissaient de ternir la réputation du lieu. Un espèce de clochard endormi, le barman assez jeune, sûrement un boulot d'étudiant et le troisième homme la bouscula, en lui disant presque de dégager avec sa grosse voix d'ours mal léché. Bingo, c'était justement lui qu'elle venait voir. Elle nota mentalement que Madalina devra faire quelque chose pour le côté mal léché, après tout c'est son bonhomme et il serait peut-être ainsi plus aimable.

C'est tout d'abord de loin que Shaylee l'observait. Jamais elle ne se serait imaginée un jour penser cela de lui, mais il faisait peine à voir. Seul, avec sa bouteille, dans un endroit aussi sale, elle comprenait maintenant dans quelle souffrance il se trouvait. Ce n'est pas un homme heureux, là il n'en donne pas l'air. Quel Mangemort peut l'être après tout ? Depuis qu'ils ont envahi le Ministère de la Magie, Shaylee entend bien les conversations. Même le Lieutenant semble être détruit lorsqu'on suit un peu les discutions à son sujet. Pourquoi s'infligent-ils tous cela ? Ne peuvent-ils pas seulement tous partir en même temps ? Un à un, c'est risqué, mais s'ils s'en vont tous, là il n'y a plus aucun risque. La tireuse d'élite chassa ses pensées de sa tête et s'avança en direction du loup-garou. Elle tira une chaise et après une grimace de dégoût, s'y installa.

« Bonsoir Fenrir. Tu te souviens de moi ? »

Le voir ainsi lui rappelait Ragnar. Elle l'a déjà aperçu dans des états aussi dégradants que celui de son frère. Les hommes semblent beaucoup moins portés sur l'impression qu'ils donnent aux autres, que le sont les femmes.

« Je ne suis pas venue pour te faire de stupides menaces, ni pour te faire la morale. Cesse de boire pendant cinq minutes s'il te plaît, j'ai besoin d'être sûre que tu sois lucide pendant que je t'explique la raison de ma présence ici. »

L'un et l'autre ne se doivent rien après tout. Mais la vie s'amuse au détriment des personnes qui peuplent cette terre. Il semblerait que cette fois-ci, les deux protagonistes aient une personne en commune autre que Ragnar.

« Il est question de Madalina, elle est mourante. Elle a contracté la Dragoncelle, ses jours sont comptés. Tu sais comme moi que c'est une maladie mortelle. La seule chose qui existe, c'est un vaccin. Mais c'est préventif pas curatif. »

Elle n'a pas envie de le laisser attendre, ni se morfondre. Elle ne veut pas non plus voir une once de tristesse sur son visage. Shaylee l'a haït à une époque, mais elle a faite son deuil. Le deuil de sa fille et avoir été infiltrée à l'Inquisition l'y a aidé. Voir ce qu'elle est devenue, l'y a aidé. La tireuse d'élite ne peut pas croire que tout est de la faute de Fenrir. Il a mordu, c'est certain mais Astrid n'a pas été la seule enfant à qui il s'en est prit. Il y en a d'autres, dont un célèbre qui n'a jamais fait de mal à personne. Pour avoir travaillé avec Remus, Shaylee sait que même en étant mordue par Greyback, quelqu'un peut rester du bon côté. Alors maintenant, ce Mangemort n'est plus que cela, un Mangemort. Elle ne veut plus sa tête, à quoi bon ? Cela ne lui redonnera pas sa gentille petite fille et cela ne recollera pas tous les morceaux de son cœur brisé. Il est aussi, quelque part, le frère de Ragnar. A le voir, on ne peut le nier tant ils se ressemblent. Elle n'est donc pas là pour jubiler en s'imaginant le voir souffrir, ce n'est pas le but de sa présence.

« J'ai étudié le vaccin contre la Dragoncelle, il y a quelques années. Il est fait à base de venin de loup-garou. Il y a donc une petite chance pour qu'elle guérisse, mais elle doit se faire mordre à la prochaine pleine lune. C'est à toi que j'ai pensé, parce qu'elle t'aime et je sais que tu tiens à elle aussi. Mais j'ai besoin d'une réponse aujourd'hui, car si tu refuse, il me faudra trouver un autre loup-garou qui accepte. »

Elle ne pouvait pas vraiment savoir ce qu'il allait répondre. Ce n'est pas comme s'ils ont un jour été proche. Dés le départ de sa relation avec Ragnar, quelque chose n'allait pas. Elle l'avait croisé à de rares reprises, mais elle jurait qu'il la voyait comme une ennemie, comme si elle lui volait son frère. Ce qui n'a pas été le cas, puisqu'il avait déjà fait son mal en tuant leurs parents. Mais au-delà de toute cette histoire, il y avait maintenant le mal qui ronge Madalina.

« Faut-il encore qu'elle tienne jusqu'à la prochaine pleine lune. Peut-être que si tu étais à ses côtés, elle aurait le courage de résister et de se battre. Si ça marche, beaucoup y gagneront, toi le premier. Ton fils ne sera pas privé de sa mère et toi, en plus de garder ta blonde, tu lui montreras que tu tiens à elle sans avoir à le dire avec des mots. Ce qui n'est pas non plus négligeable, c'est que tu auras ta louve. Tu sais ce qu'il y a de mieux qu'un mâle Alpha dans une meute ? C'est un couple Alpha... Je pense qu'avec le caractère qu'elle se tape, sa place de femelle dominante, sera amplement méritée. »
© CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fenrir Greyback
Directeur des Serpentards
Âge du personnage : 49 ans
Nombre de messages : 436
Célébrité sur l'avatar : Jeffrey Dean Morgan
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Aoû - 0:21
Shaylee & Fenrir
Fin août 2000 ▽ La Dragoncelle


Fenrir ne remarqua pas tout de suite que la femme qui était entrée dans le bar se dirigeait maintenant vers lui. Ce n’est qu’une fois qu’il se fut servi un verre, et qu’il entendit qu’on s’adressait à lui, qu’il releva la tête. Haussant les sourcils, il se demanda ce que pouvait bien lui vouloir cette blondasse, surtout qu’elle tirait carrément une chaise pour s’assoir à sa table. Il la fixa et il lui fallut un bon moment pour se rendre compte qu’elle lui disait quelque chose. Alors qu’elle reprenait la parole pour lui sommer d’arrêter de boire, sans pour autant se présenter, ça lui revint. Dans son souvenir, c’était une femme qui avait l’air bien chiante. Elle semblait toujours l’être. Etait-elle encore mariée à Ragnar ? Fenrir avait cru comprendre que ça allait mal, entre eux, mais il ignorait tout des détails. Néanmoins, il pouvait parfaitement se douter qu’il avait lui-même un rôle à jouer dans leur déséquilibre familial puisqu’il s’était attaqué à leur enfant bien des années plus tôt. Aujourd’hui, Astrid était devenue une louve alpha, instrumentalisée par l’Inquisition. En quittant ses parents, elle avait probablement détruit ce qu’il restait de leur équilibre et de leur bonheur. Non pas que Fenrir s’en soucia. S’il restait indestructiblement lié à son frère, il se fichait de sa famille.

Lorsque Shaylee annonça de but en blanc que Madalina était mourante, Fenrir ne put s’empêcher d’hausser les sourcils d’un air sceptique. C’était quoi, ça ? Une réalité parallèle ? A quel instant il paraissait logique que la femme de Ragnar vienne le trouver dans un bar pour lui annoncer que Madalina a contracté la Dragoncelle ? Il avait peut-être pris un whisky hallucinogène ou quelque chose comme ça. Pourtant, il n’avait bu qu’un verre. Si on oubliait de compter celui qu’il était maintenant en train de boire en continuant de fixer la blonde, indifférent au fait qu’elle lui ait demandé d’arrêter de boire pour rester lucide. Le jour où il arrêtera d’être lucide au bout de deux verres… C’est qu’il ne serait vraiment plus bon à rien.

Il l’écouta néanmoins sans l’interrompre. Elle lui parla du vaccin, puis en vint à lui demander carrément de transformer Madalina. Fenrir but une nouvelle gorgée de whisky pour s’assurer qu’il était bien là et pas en train de rêver. Une telle nouvelle pouvait vraiment tomber comme ça sans prévenir ? Ou alors Shaylee se payait sa tête ? C’était possible. Elle avait peut-être un plan tordu en tête pour se venger de lui après toutes ces années. Au pire… Il n’était plus à ça près. En tous cas, elle avait l’air au courant de pas mal de choses. Elle savait pour Gregory et pour le fait que lui et Madalina avaient recommencé à se fréquenter. Alors quoi, elles étaient amies toutes les deux ? C’était une blague ? La grognasse de Ragnar, vraiment ? Madalina ne pouvait pas aller se trouver d’autres potes ? Elle avait Arabella, pourtant, ça devrait lui suffire. Fenrir ne comprenait pas l’intérêt d’avoir une ribambelle d’amis. En même temps, le social, ce n’était absolument pas son fort.

Las, il reposa son verre vide sur la table. Peut-être que Shaylee se payait sa tête, oui. Peut-être qu’elle racontait des conneries pour il ne savait quelle raison. Si c’était le cas, alors tant pis. Dans tous les cas il n’avait pas envie d’ignorer ce qu’elle venait de lui dire.

« D’accord. »

La blonde ne s’attendait peut-être pas à ce que ce soit aussi simple. Pourtant, il était bel et bien d’accord. Pas bavard, mais d’accord. Il se resservit un verre en réfléchissant. La transformation, en toute logique, devrait effectivement la guérir de la maladie. Il avait encore un peu de mal à y croire, probablement qu’il serait sûr une fois seulement qu’il aurait parlé à Madalina. Mais si c’était vrai, alors bien sûr qu’il la transformerait. A vrai dire, l’idée lui avait déjà traversé l’esprit. C’est juste que ça arrivait un peu tôt. Il aurait préféré prendre le temps d’enseigner ce qu’il savait à son impétueux de fils avant d’avoir à s’occuper d’elle. Enfin, dans l’idée où elle aurait été intéressée du moins. Si Fenrir avait transformé bien des personnes contre leur gré, ce ne serait jamais le cas de Madalina. C’est juste qu’il aurait fini par le lui proposer, dans une espèce de logique qui se dessinait toute seule avec les mois qui passaient. Mais peut-être qu’elle aurait refusé. Vu que de toute évidence, elle avait mieux à faire maintenant qu’elle avait trouvé quelqu’un de bien plus puissant que lui pour protéger leur fils.

Il vida son verre cul sec puis interrogea Shaylee du regard.

« Et donc ? Elle est où là ? »



(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shaylee Greyback
Auror - Tireuse d'élite
Âge du personnage : 43 ans
Nombre de messages : 39
Célébrité sur l'avatar : Andrea Joy Cook
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Aoû - 15:17
La dragoncelleTrès étonnamment, la réponse ne s'était pas faite attendre longtemps. Shaylee ne pensait pas que Fenrir accepterait aussi vite et aussi facilement. A bien y réfléchir, elle s'était trompée à son sujet. Il ne tient pas à Madalina, il est complètement épris d'elle, sans quoi il aurait tout fait pour en savoir plus. Il aurait même eu droit de croire en un piège. Après tout, l'ex-femme de son frère a certainement bien des raisons de lui en vouloir et forcément, il doit s'en douter. Mais pour Madalina, il est prêt à risquer de tomber dans un piège. C'est quelque chose de positif, même si ce n'est pas une information qu'il serait bon que tout le monde ait entre les mains. Si ce détail venait à se savoir, l'ancienne langue de plomb deviendrait rapidement une cible, pour tous les ennemis de Fenrir, c'est-à-dire les trois quarts de la population du monde entier. Quelques années plus tôt, cette information aurait servi à Shaylee, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui. A force de croiser Madalina a la machine à café, installée clandestinement au Ministère de la Magie par Remus Lupin, elles ont fini par s'apprécier même si c'était mal barré au début.

Suite à la réponse courte mais très rapide du loup-garou, le silence suivit. Le côté négociateur de Shaylee se disait que pour le coup, elle devenait un peu trop efficace, puisqu'elle n'a pas eu besoin de sortir tout un tas d'arguments. C'est embêtant, cette fois, elle ne sait plus quoi dire. L'embarra ne tarda pas à rejoindre le silence, à tel point qu'une scrupuleuse examination de la table s'imposa, même si seulement du regard. Ce n'est qu'au terme d'un très long moment que Fenrir posa enfin une question. Preuve en est qu'il semblait s'inquiéter de se que pouvait faire sa petite-amie, mais en parfait idiot qu'il est, comme les trois quarts des hommes, il semble trop fier pour retourner vers elle après une dispute. Alors quoi ? Comme le gros crétin qu'il est, il va passer à côté de la seule femme capable de l'aimer ? Il en serait parfaitement capable. Pourtant Madalina est loin de ressembler à tous les boudins qu'il s'est tapé jusqu'à maintenant.

Délaissant l'examen de la table, son regard remonta petit à petit sur le Mangemort en face d'elle.

« Maintenant, elle doit être rentrée chez elle avec sa colocataire. Elle le sera logiquement aussi à la prochaine pleine lune, si elle ne succombe pas avant. Mais je te préviens que ma demande s'est faite sans qu'elle ne soit au courant de rien. Ce n'était pas le moment de lui donner de faux espoirs. »

Avec Fenrir, elle ne pouvait pas s'attendre à ce qu'il soit d'accord, surtout aussi rapidement. S'ils se sont disputer, il pouvait refuser juste à cause de son côté complètement borné. Ce n'est visiblement pas le cas, mais il ne doit pas louper le coche.

« Ni Arabella, ni moi ne la mettrons au courant. Elle le sera le moment venu, quand tu auras fait le déplacement. Le cas contraire, si tu décidais de ne pas venir finalement, ça la détruirait d'y avoir cru jusqu'au bout. »

Du regard, elle quitta la table pour observer la personne endormie et ensuite le serveur. Ce n'est pas ce qu'elle préfère comme situation. Déjà l'endroit n'a rien d'engageant, le mec en face d'elle ne l'est pas plus et le sujet de conversation n'est pas bien joyeux non plus. Mais Shaylee n'allait pas déjà partir, elle voulait lui faire prendre conscience d'une chose importante.

« Il se peut qu'elle ne tienne pas jusqu'à la pleine lune. Tu ne devrais pas attendre la transformation pour aller la voir. Il sera peut-être déjà trop tard. »

Il picole comme un pilier de bar, il est probable qu'il n'est pas compris ça comme il le devrait. Shaylee voulait s'en assurer avant de s'en aller.
© CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fenrir Greyback
Directeur des Serpentards
Âge du personnage : 49 ans
Nombre de messages : 436
Célébrité sur l'avatar : Jeffrey Dean Morgan
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Aoû - 17:53
Shaylee & Fenrir
Fin août 2000 ▽ La Dragoncelle


Lorsque la femme de Ragnar reprit la parole, Fenrir leva les yeux au ciel sans se cacher. Certes, elle répondait à sa question en lui apprenant que Madalina devait se trouver chez Arabella ce soir, mais en insistant sur le fait qu’elle n’était au courant de rien et que ce n’était pas le moment de lui faire de faux espoirs, Shaylee prouvait qu’elle n’avait rien compris ou alors qu’elle n’écoutait rien. Il avait dit d’accord. D’accord, tout simplement, c’est vrai qu’il s’était contenté d’un mot et qu’il n’était pas quelqu’un de bavard, mais d’accord voulait dire d’accord. Alors pourquoi parler de faux espoirs ? Peut-être que la blonde en face de lui devait estimer que sa parole ne valait rien. Possible. Logique, même, après tout.

Elle pensait qu’il pourrait peut-être changer d’avis, visiblement. Du moins c’est que Fenrir comprit en l’écoutant parler alors qu’elle expliquait que ni Arabella ni elle ne mettraient leur amie au courant. Encore une fois au cas où il ne viendrait pas. Agacé, Fenrir s’empara encore une fois de la bouteille de whisky pour se servir un nouveau verre. S’il venait à ne pas venir, alors c’est qu’il serait mort, tout simplement. Il avait beau avoir été déçu par Madalina le jour où ils s’étaient vus pour l’anniversaire de Gregory, et il avait beau garder une grande rancune envers elle, il n’allait pas la laisser crever pour autant, surtout s’il avait le moyen d’intervenir. Il pouvait être cruel, mais pas à ce point envers les rares personnes qui comptaient pour lui.

Il vida son verre cul sec alors que Shaylee insistait à nouveau sur le fait que Madalina ne puisse pas tenir jusqu’à la prochaine pleine lune. Fenrir se retint à grand peine de lever une nouvelle fois les yeux au ciel. Il avait envie de lui dire qu’elle ne devait pas tant connaître Madalina que ça. Elle était forte. Ce n’est pas une putain de Dragoncelle qui allait l’abattre, pas alors qu’elle s’était battue bec et ongles toute sa vie pour protéger Gregory et qu’elle le faisait encore aujourd’hui. S’il fallait tenir plusieurs jours, alors elle le ferait, même si ce serait peut-être la chose la plus éprouvante qu’elle ferait de sa vie. Il faudrait peut-être la secouer pour ça si jamais elle faisait mine de baisser les bras, mais après une bonne gifle ou deux elle devrait suffisamment avoir les nerfs pour avoir envie de donner la mort et donc de s’accrocher à la vie.

Il fit racler les pieds de sa chaise sur le sol poussiéreux en se levant.

« Justement, si je te demandais où elle était, c’était pour y aller maintenant. »

Ça aussi, elle n’avait pas l’air d’avoir compris. Donc autant clarifier les choses. Pas sûr que les retrouvailles avec Madalina soient particulièrement joyeuses, mais au moins, il l’informerait lui-même qu’il allait la transformer à la prochaine lune pour qu’elle puisse survivre à la Dragoncelle. Qu’elle le veuille ou non d’ailleurs. Bon, c’est sûr que dit comme ça, pas sûr que ce soit très joyeux ou que Madalina le prenne bien. Mais ce n’était pas le plus important.

Avant de faire mine de partir, il prit la bouteille pour la déposer sur la table, juste devant Shaylee.

« Je ne sais pas si tu comptes me suivre ou voir mon frère, mais dans tous les cas, tu devrais boire un coup pour te décoincer un peu. On t’a déjà dit que tu avais l’air d’une prof rigide qui vient engueuler un élève ? Après, si c’est ça qui plaît à Ragnar… »

Chacun ses délires au lit, après tout. Mais bon, il ne pouvait pas partir sans balancer une raillerie à Shaylee, quand même. Il manquerait à sa réputation sinon.


(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: ♣ Centre-ville :: Bars, restaurants et boîtes de nuit :: Au Gallion d'Or-
Sauter vers: