RSS
RSS



 


 :: LONDRES :: ♣ Les Grands Bureaux de Londres :: Institutions :: Ministère de la Magie Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mamma, just kill the wereworlf inside me. ♔ Shaylee

avatar
Astrid Greyback
Ancien garde du corps de Margot Woosley
Âge du personnage : 23 ans
Nombre de messages : 76
Célébrité sur l'avatar : Alycia Debnam-Carey
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Juil - 17:54
how to say sorry?
shaylee & astrid greyback


« Tu es certain de toi Mike ? » Le loup-garou hocha la tête. « Tu vas dans la gueule même du pouvoir, là où les servants de Voldemort sont partout : tu crois vraiment que je te mettrais en danger ? » Astrid se mit à rire : « Ne t’en fais pas, je reviens avant le repas du soir. » Elle posa sa main sur son avant-bras. « S’il y a un problème, applique le code à la lettre et souviens-toi qu’une meute Irlandaise est peut-être à nos trousses. » Elle avait bien retenu la mise en garde de Tom les concernant. Cette information n’était pas tombée dans l’oreille d’une sourde.

L’Alpha mit les cheveux dans le gobelet où une mixture épaisse et grisâtre attendait d’être avalé. Après avoir pris une longue inspiration : elle vida le contenu du verre et le reposa sur la table avant de s’agripper à cette dernière. La sensation était des plus désagréable et même si cela n’était pas la première fois qu’elle consommait la potion de polynectar : le goût était toujours aussi infâme. Finalement, après cinq minutes : la transformation fut totale. Elle se changea et transplana dans les rues de Londres. Aux yeux de tous, elle était maintenant Elizabeth Banks, une secrétaire lambda au Ministère de la Magie. Arpentant les rues, elle trouva la cabine téléphonique et après avoir inséré cinquante pence : descendit dans les entrailles du monde Magique. Le nombre de sorciers loyaux à Voldemort était impressionnant. Ils étaient surtout reconnaissables. Astrid en avait décapité quelques-uns pour le sport et pour se venger. Il faut dire que Margot avait une multitude de cobayes dans les sous-sols de son manoir pour que son garde du corps s’entraîne. Une bâtisse que l’Alpha savait abandonnée maintenant à son plus grand regret.
Sa position auprès de l’Inquisiteur en chef était connue des mangemorts et comme elle s’y attendait : il y avait des affiches avec son visage dessus. Une photo d’elle près de Margot. Astrid dut se faire violence pour ne pas s’arrêter et regarder avec tristesse les traits de son ancien mentor. Le plan était savamment étudier. Elle n’avait qu’une demi-heure avant de s’arrêter pour reprendre de la potion qu’elle avait glissée dans son sac. Selon, son contact –un membre de l’Inquisition- le bureau de Shaylee Greyback se trouvait au septième.

Dans l’ascenseur, l’Alpha se permit de respirer pour calmer les palpitations de son cœur. Elle n’avait pas revu sa mère depuis des mois : la croisant aux réunions de l’Inquisition sans pour autant avoir le courage de venir la voir. Astrid n’était pas brave. Elle était une lâche bien que la raison de son départ soit juste et compréhensible : elle n’avait pas eu la force de revenir vers ses géniteurs quand elle en avait envie, besoin. Mais il y avait bien un commencement à tout. Astrid ne voulait pas vivre dans le regret si quelque chose devait leur arriver. Alors quand la porte s’ouvrit elle marcha d’un pas décidé.
Son regard caressait les écritures sur les portes, les noms des sorciers étaient écrits en lettres d’or. Quand celui de Shaylee Greyback apparu : elle s’arrêta. Tremblante, elle frappa. Pas de réponse. Elle travaillait aujourd’hui pourtant, Astrid avait eu la confirmation ce matin par son contact. Regardant à droit et à gauche, il n’en faut pas plus pour tenter d’ouvrir le bureau. La porte fermée fait jurer silencieusement le loup-garou qui sortit sa baguette pour tenter un vulgaire ‘alohamora’ mais rien. Quand elle entendit des pas dans le couloir, la panique s’empara d’elle : encore plus lorsque qu’un rapide regard sur ses vêtements l’informa qu’elle reprenait son identité. Et puis, elle se calma immédiatement. Cette démarche… Elle la reconnaîtrait entre mille pour l’avoir entendu tout au long de son enfance. Alors, Astrid se tourna et regarda la femme qui se tenait maintenant près d’elle. Honteuse, elle ne s’était pas préparée assez semblerait-il puisqu’elle baissa la tête tout en serrant les dents. La jeune sorcière avait pris des risques pour venir : le plus grand étant probablement celui de se faire rejeter comme Ragnar l’avait fait. Shaylee avait tous les droits d’être en colère contre elle et ne plus souhaiter être en contact avec son enfant. Astrid subirait le jugement sans broncher. Elle avait perdu ce luxe depuis des années.
AVENGEDINCHAINS


like a flower made of iron



⋆ born to fight.


it’s not that she's born brave. it’s not that she’s born strong. it’s just that the universe has decided that this one, this one will have grit and fire and steel in her blood. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shaylee Greyback
Auror - Tireuse d'élite
Âge du personnage : 43 ans
Nombre de messages : 39
Célébrité sur l'avatar : Andrea Joy Cook
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 9 Aoû - 18:25
Mamma, just kill the werewolf inside me x Astrid & ShayleeLa tragédie de ce monde s'avérait de plus en plus difficile à supporter, notamment sur le long terme. Depuis la montée au pouvoir de Voldemort, Shaylee en a vu des collègues quitter leurs fonctions, gravant ainsi leurs noms sur la liste noire des ennemis du nouveau Ministère de la Magie. Cette maudite liste noire qui fait tant de victimes. Shaylee refusait de partir, mais ce n'était pas pour autant qu'elle acceptait cette dictature même si elle ne pouvait le crier sur les toits. Elle était l'une des dernières tireuses d'élite en poste, forcément il ne se passait pas une seule journée, sans qu'elle ne soit sollicitée. Mais ce détail lui rendait service, car auprès des Aurors qui avaient purement et simplement retourné leurs capes, elle pouvait jouer la carte de la fatigue, comme ce matin-même. Ce qui lui permettait de louper certaines de ses missions, tout en ayant une bonne excuse.

La cible du jour se trouvait être un ancien de ses collègues ayant profité de cette ascension au pouvoir, pour prendre sa retraite bien méritée. Shaylee n'avait aucune envie de le voir terminer sa vie derrière les barreaux après tout ce qu'il a fait pour cette société. Pas lui. Alors, durant la mission, lorsqu'elle s'est retrouvée en face à face avec ce sorcier, tout a été très vite et pourtant, elle a maîtrisé quasiment à la perfection. Un échange de sorts, dont le sien fut raté intentionnellement. Mais elle n'évita pas celui de son ancien collègue, laissant l'attaque la toucher en plein dans l'épaule. Elle s'est, en quelques sortes, sacrifiée pour qu'il soit libre. Lui transplanant, elle blessée au sol, la main sur son épaule ensanglantée, personne n'est venue lui reprocher cette défaite. Personne, car personne ne peut se douter qu'elle a fait exprès de le rater. Bonne actrice qu'elle est, en se laissant toucher, elle n'a fait que rendre la chose plus crédible aux yeux des autres.

Mais la blessure bien présente, l'équipe du jour dut faire un tour à Sainte Mangouste, avant de rentrer au Ministère de la Magie Londonien. La douleur était vive, quand à d'autres moments, elle était sourde. Ce n'est pas une sur-femme et la souffrance la prenait. Shaylee serrera les dents, gardant la satisfaction d'avoir sauvé la vie d'un innocent. Le reste, elle s'en accommodera, tout comme le compte rendu qu'elle devait faire en rentrant. La paperasse est la partie la moins jouissive du boulot. C'est une perte de temps. C'est inutile. La blonde n'a pas toujours dit ça. Il y a maintenant bien des années, quand elle a commencé sa carrière du côté de l'Allemagne, le chef de la brigade de Tireurs d’Élite pouvait lui donner toute la paperasse qu'il souhaitait, elle ne trouvait jamais rien à redire. C'était le moyen de partager le même bureau que lui et de se rapprocher petit-à-petit. Les choses n'ont pas été simples avec cet homme. Au départ, ils se détestaient même. Puis le temps passés aux côtés de l'un et de l'autre a fini par les lier. Parce que ce chef, c'était bien sûr Ragnar. Il a touché à tout dans sa vie. Tireur d'élite en chef, c'est la première étiquette que Shaylee lui a connu. Il était vraiment le meilleur dans sa carrière. Mais celle-ci a pris fin à cause d'un départ...

En chemin pour se rendre à son bureau, elle chassa ses pensées en secouant légèrement la tête. Elle ne pouvait pas revenir sur le passé, c'était bien trop tard. Tout comme cette vie commune a volé en éclats, entraînant leur mariage dans son sillage. Les sentiments demeurent toujours, mais ils ont pris un chemin différent à présent, même si elle sait que la société magique gagnerait à ce qu'il reprenne du service dans son ancienne carrière. Shaylee également, parce qu'elle doit dire que Ragnar a toujours été de bons conseils, même s'il ne mâchait jamais ses mots, surtout en cas de reproches.

Sa réflexion prit fin quand en tournant dans le couloir, elle aperçut une personne devant son bureau. Cette silhouette, elle la reconnaissait et son cœur commença à battre plus fort, tout comme sa démarche se faisait d'un coup plus rapide. Elle sortit sa baguette pour lancer un sort silencieux, afin d'ouvrir la porte de son bureau.

« Entre. » Elle ne laissa pas de place à la négative et elle s'empressa de fermer la porte derrière elle. « Qu'est-ce que tu fais ici ? C'est du suicide, ta tête est placardée partout. »

Des affiches couvraient les murs du Ministère de la Magie avec tous les visages des personnes à arrêter ou à abattre si elles ne se laissent pas faire. Chaque jour, la liste se faisait plus longue. De nouveaux portraits étaient installés, dernièrement ceux de Remus et Tom Lupin. Il y avait également tous les anciens membres de l'Inquisition, excepté Shaylee. Elle n'a jamais partagé les idées de ce mouvement et elle peut maintenant le dire, si elle y était, ce n'était pas de son plein gré. Elle n'était qu'une espionne infiltrée pour le compte du Ministre de la Magie. Son rôle était de donner le nom des potentiels victimes, que les Aurors faisaient en sorte d'arrêter avant que l'Inquisition n'ait eu le temps de leur mettre la main dessus. Elle jouait également au même jeu que dans ce nouveau gouvernement, à savoir qu'il lui arrivait de faire en sorte de rater une arrestation pour le compte de l'Inquisition, en sachant que les Aurors n'étaient pas loin et mettraient la main sur le fuyard. Car toutes ces idées sanglantes l'ont toujours dégoûté. Même sa propre fille l’écœurait à agir de cette façon. C'est ce qui l'a toujours freiné dans l'optique de renouer avec elle. Lors des réunions, la mère se tenait toujours à l'écart, pour ne pas être obligée de lui parler. Elle ne pouvait pas le faire, pas après l'avoir vu décapiter des sorciers, peu importe ce qu'ils aient fait ils ne méritaient pas un tel châtiment. Shaylee avait mis au monde un monstre et elle s'en voulait énormément. Mais malgré tout, elle restait une mère et elle ne pouvait pas la laisser se faire arrêter.

« Pourquoi es-tu venue ? »

Quelques pas la conduisirent devant le miroir. Elle poussa ses cheveux sur le côté et observant son reflet, elle attrapa lentement le bord du pansement sur son épaule, pour le retirer. La blessure n'était pas belle à voir, toujours douloureuse, mais le Médicomage lui a bien dit de ne garder le pansement que pendant une très courte durée. Le temps finira de soigner cette plaie.
© CRIMSOM DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Astrid Greyback
Ancien garde du corps de Margot Woosley
Âge du personnage : 23 ans
Nombre de messages : 76
Célébrité sur l'avatar : Alycia Debnam-Carey
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Sep - 15:20
how to say sorry?
shaylee & astrid greyback


Astrid n’avait aucun droit de revenir comme ça. Elle se tenait devant la porte : à la fois fébrile, impatiente, mais surtout terrorisée de prendre la mauvaise décision. Les autorités étaient à ses trousses et attendaient un seul faux pas de sa part pour pouvoir l’attraper et lui faire Merlin sait quoi. Elle ne pouvait pas tomber entre leurs mains, trop de personnes comptaient sur elle dans le clan. Elle était l’alpha et n’avait aucun doute sur le fait que si elle était faite prisonniers : il allait marcher vers le Ministère ou vers l’endroit où ils la tiendraient prisonnières. Astrid se rendait compte en côtoyant les magiciens lambda que beaucoup n’avaient aucune idée de ce qu’ils représentaient. Tant mieux. Ils auraient sans doute été encore plus traqués si les autorités savaient un quart de leur réelle fonction. La jeune femme tentait de ne pas céder à la panique, de ne pas penser au pire : mais Margot avait bien fait son travail et elle imaginait déjà le pire. Cela était seulement comme ça qu’elle pourrait survivre dans ce monde qui la veut morte. Pourtant, elle ne pouvait pas passer à autre chose sans avoir le cœur net : elle voulait savoir si sa mère la détestait autant que son père. Astrid avait besoin de savoir mais aussi de s’expliquer. Même s’il était trop tard. Elle ne pouvait pas rester les bras croisés. A l’aube de sa vie en tant qu’indépendante : elle devait mettre les points sur les i et rendre des comptes. Pendant trop longtemps elle avait fui, elle avait joué l’ignorante. Aujourd’hui, elle prenait son destin en mains. Elle assumait les conséquences de ces années loin de sa famille.
Des pas précipités l’informèrent qu’elle n’était plus seule. Astrid mit dans un coin de sa tête ces pensées pour se concentrer sur le présent : elle se souvenait encore parfaitement des reproches de son père et de la douleur qui avait découlé de leur entrevue. Au fond, elle ne se faisait pas d’illusion : elle savait que la confrontation avec sa maman ne serait pas moins douloureuse. L’espoir pouvait-il subsister ? Celui de croire qu’elle comprendrait ? Comment le pourrait-elle… A ses yeux Astrid ne devait être rien d’autre qu’une lâcheuse. Une égoïste aussi et en venant une hypocrite.
La porte s’ouvrit cependant et elle rentra sagement en ne disant rien. Elle attendit d’être à l’intérieur pour pouvoir souffler.

« Je sais. Mais je devais prendre le risque. » Jusqu’à ce qu’un nouvel Inquisiteur clamer cette armée de loup-garou dressé pour le combat.

Son regard suivit sa génitrice qui dévoila un bandage. Les sourcils froncés, elle s’approcha doucement. Astrid avait entendu la question, mais elle n’avait pas envie de répondre. Pas tout de suite. Voir sa mère blessée avait enlevé les derniers vestiges de son masque qu’elle avait arborée pendant si longtemps. Toujours en gardant le silence, elle chercha dans son sac ensorcelé une fiole et la tendit à Shaylee.

« Quelques gouttes devraient suffire… Je l’utilise après mes transformations pour refermer les plaies. »

Astrid l’aurait bien soigné elle-même, mais elle se doutait que sa mère ne la laisserait pas faire. Pourquoi lui ferait-elle confiance ? Elle avait tourné le dos à sa famille au lieu de rester près d’eux. La revoir pourtant confortait la jeune louve dans son choix. Ce soir-là… Elle avait failli contaminé sa mère, voire pire : la tuer. Ce souvenir vivace la hantait encore malgré les années qui ont passé. Son père lui avait reproché d’être parti, qu’il avait tenté de la rassurer : mais il ne se rendait compte de la frustration qui découlait de la malédiction de la Lune. Ne pas pouvoir se contrôler à moins de prendre une potion grisante qui vous rendait faible même la transformation finit.

« Je suis venue parce que je suis aujourd’hui libre. » Astrid ne savait pas par où commencer. « Margot est sur le point d’être exécutée. Ce n’est qu’une question de jour. Elle nous a libérés. » Elle se recula à nouveau. Elle n’osait pas être trop proche de Shaylee alors que son cœur lui hurlait de se jeter dans ses bras : « Je suis venue m’excuser. Même s’il est trop tard, que le mal est fait. » Elle ne niait pas qu’en partant elle avait tout détruit non. « Quand je suis partie, je pensais que rester loin de vous… De toi, te protégerait. Je me suis rendu compte trop tard de ma bêtise. » L’Inquisition ne laissait pas les déserteurs vivres.

Elle sentit ses yeux s’humidifier alors elle les leva au plafond pour rester forte. Astrid, près de ses parents, n’était qu’une enfant qui a besoin de ses parents.

« Quand je t’ai vu à la première réunion de l’Inquisition, j’ai voulu venir te voir. J’ai voulu me jeter dans tes bras, mais Margot et l’éducateur des loups-garous m’ont fait comprendre par la force que je ne pouvais pas. » Elle avait passé plusieurs nuits dans la cellule pour avoir espéré retrouver sa mère. « Je vous ai écrit. » Astrid rechercha dans son sac pour sortir un paquet de lettres attachées d’un ruban rouge. « Mais ce n’était qu’un leurre. Nos lettres n’ont jamais été envoyées. Je suis allée au manoir des Woosley et je les ai trouvées sur le lit de Margot. Je n’ai pas mis de temps à trouver aussi toutes celles que mes camarades ont écrites et qui n’ont jamais été envoyé. » Elle alla les poser sur le bureau. La tête baissée, dos à sa mère, elle continua : « Ils sont morts… Pour la plupart. La seule raison pour laquelle je suis en vie c’est parce que malgré toutes les épreuves et les souffrances : je voulais vivre. Apprendre à contrôler ma malédiction et un jour revenir vers ma famille. Même si je perdais parfois cet objectif de vue : il n’a jamais cessé de m’animer. »

Astrid n’osait plus la regarder. Elle avait délivré les lettres, elle avait fait le premier pas comme avec son père et pourtant elle ne se sentait pas plus légère.

« Je sais que je suis impardonnable, je n’attends pas de recevoir ton pardon. Mais vu que je peux mourir demain ou la semaine prochaine : je n’ai plus rien à perdre. Je voulais simplement te revoir. »

AVENGEDINCHAINS


like a flower made of iron



⋆ born to fight.


it’s not that she's born brave. it’s not that she’s born strong. it’s just that the universe has decided that this one, this one will have grit and fire and steel in her blood. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Born to kill all lives...
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» Narry Potter [Spoiler Inside]
» Who is Josh Groban? Kill yourself!
» Kill points

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: ♣ Les Grands Bureaux de Londres :: Institutions :: Ministère de la Magie-
Sauter vers: