RSS
RSS



 


 :: POUDLARD, ÉCOLE DE SORCELLERIE :: ♣ Pré-au-Lard :: Commerces divers :: Taverne des Trois Balais Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour ne plus vivre enchaîné | LIBRE

avatar
Rabastan Lestrange
Infirmier Scolaire
Nombre de messages : 113
Célébrité sur l'avatar : Orlando Bloom
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Aoû - 13:03


Pour ne plus vivre enchaîné Rabastan, Sabathan & Libre Dans l'infirmerie de l'école de magie, Rabastan tournait en rond pire qu'un lion enfermé dans une cage. Il ne voulait pas y croire, mais pourtant ses espions s'étaient montrés formels. Bryan et Jesse-Rose ont reçu pour mission de retrouver Rodolphus. Quelle ironie sachant que ce dernier ne les apprécie pas. Mais lui, qui est quand même celui qui le connaît le plus où monde, pour avoir été élevé à ses côtés, se retrouve sur la touche. Comment continuer à faire confiance au Seigneur des ténèbres, alors qu'il fait tout son possible pour détruire les Mangemorts, en les montant les uns contre les autres ? Il a patienté, s'imaginant qu'il serait tôt ou tard mis dans la confidence et impliqué dans la mission. Mais rien n'est arrivé. Entre cette nouvelle qu'il vit comme une trahison et ce qui s'est passé avec le fils de Greyback, Rabastan envisage de plus en plus à aller voir ailleurs, si l'herbe ne se trouve pas être plus verte. Avant de mettre en action ce qui n'est, pour l'instant, qu'une hypothèse, il compte retrouver lui-même son frère bien que cette mission ait été confiée à d'autres.

Pour y parvenir, c'est dans la délicatesse qu'il doit agir, mais sans pour autant faire dans la demi-mesure. Rabastan a toujours vu la coupe plus pleine que vide. Il s'imagine encore que parmi les Mangemorts, il y a des amis qui seront partants pour se joindre à lui. Il compte surtout sur ceux qui se trouvent notamment à Poudlard, comme Fenrir, Alrik et pourquoi pas le jeune Wulfric aussi. S'il devait se retrouver sans aucun partenaire, son avenir auprès des Mangemorts prendrait immédiatement fin. Il ne restera pas dans un milieu de faux-culs incapables d'avoir les tripes pour penser par eux-mêmes. Le temps est venu d'arrêter d'avoir peur et de faire valoir leur parole. Ils ne sont pas du bétail, ni des esclaves. Ils n'ont pas à craindre de vivre leur vie, d'enfanter s'ils le désirent et de garder les liens qui les ont unis bien avant qu'ils ne se mettent au service de Lord Voldemort.

Tourner en rond ne lui apportait pas tellement la paix intérieur. Rabastan ne faisait qu'user précocement le sol de l'infirmerie, ce qui n'a pas un grand intérêt à ses yeux. Les élèves se font rares en ce moment. Généralement, ils viennent lorsqu'ils n'ont pas le choix, préférant essayer de s'auto-médicaliser pour ne pas avoir à croiser le plus jeune des frères Lestrange. Un bon verre pourrait l'aider à voir les choses autrement, pour ensuite parvenir à avancer dans son plan. Il quitta la pièce et même l'étage, mais avant de prendre la direction de la grande porte, le Mangemort passa par le parc. Son regard glissait sur tous les élèves présents et il ne bougea que lorsqu'il s'arrêta sur le visage de son fils. Ils n'ont pas le même patronyme, mais à présent ce n'est un secret pour personne qu'il s'agit de son enfant. Tout le monde le sait, pour cause, le jeune Serpentard se sert de leur lien de filiation pour menacer ses camarades, principalement de Gryffondor.

Rabastan entreprit de faire quelque pas dans la cour de derrière et en arrivant à la hauteur du petit groupe où se trouvait son fils, le ton de sa voix ne laissait pas place au choix.

« Viens avec moi au village. »

L'enfant, même s'il ne le connaissait pas encore à la perfection, comprit sûrement qu'il s'agissait d'un ordre et qu'il n'aurait pas l'occasion de l'outrepasser.

Depuis qu'il est arrivé à Poudlard, Rabastan n'a pas eu l'occasion de réellement discuter avec son fils. Il craignait, quelque part, que les autres Mangemorts viennent à en parler au Seigneur des Ténèbres et qu'une fois encore, la famille Lestrange se retrouve en parfaite victime de sa folie destructrice. Le chemin jusqu'au village s'était fait dans un remarquable silence, si ce n'est le bruit de la faune et de la flore les entourant. A Pré Au Lard, il existait deux endroits pour se requinquer autour d'une bonne boisson. La très connue et prisée Taverne des Trois Balais ou encore celle de la Tête du Sanglier, bien moins appréciée, mais plus tranquille quand il s'agit de monter un plan. Mais Rabastan n'oubliait pas qu'il était accompagné d'un jeune adolescent. Il ne pouvait pas le traîner dans un taudis poussiéreux et il préféra le conduire dans le premier lieu.

« Prends donc une table dans le fond, je reviens. »

Jetant un coup d’œil vers le petit Sabathan, Lestrange faisait le tour de la Taverne, afin de vérifier qu'un traître ne se trouve pas dans le coin.
© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sabathan L. Rosier
Deuxième année
Âge du personnage : 12 ans bientôt
Nombre de messages : 66
Célébrité sur l'avatar : Levi Miller
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Aoû - 20:13


Pour ne plus vivre enchaîné
ft. Rabastan & Sabathan


Il l'encaissait plutôt mal cette nouvelle année scolaire. Renchérir sans même avoir eu le temps de dire Quidditch, c'est une chose difficile. La fatigue de la première année qui s'écoulait seulement, était présente mais aussi la déception d'avoir à faire une croix sur ses vacances tant attendues. Sûrement comme beaucoup d'autres élèves, certaines de ses fournitures devaient être remplacées et il n'avait toujours pas reçu ses nouveaux manuels, comme si le sort s'acharnait sur eux. Les secondes années passées maintenant en troisième, leur avaient cédé les leurs et lui, avait donné ceux de première année au fils du Professeur Macpherson. Un élan de solidarité faisait survivre la Maison Serpentard, malgré la disparition de plusieurs d'entre eux. Concernant ce point, quasiment tous ses camarades avaient été interrogés, même Lucretia d'après ce qu'on était venu lui répéter. Mais toujours pas lui. Sabathan semblait être l'exception qui confirme la règle. Il s'agissait probablement de son père qui faisait barrage, afin que les Mangemorts ne s'approchent pas de lui. Même si entre le père et le fils, rien ne s'est encore vraiment établi, le petit Rosier reste sûr que Rabastan a constamment un œil sur lui. C'est ce qu'il souhaiterait surtout. Il aimerait juste pouvoir se lier réellement à son père, comme Gregory l'a fait avec le sien même si ce n'est pas toujours l'entente cordiale entre eux.

Le mois d'Août était assez chaud dans l'ensemble, mais ça n'avait rien d'un été normal. Rien ne l'était plus dans le coin. Sabathan était quand même sortie des cachots, pour mettre le nez dehors. Il n'en pouvait plus de la Salle Commune de sa maison, l'ayant un peu trop vue toute cette année. Dans la cour de derrière, il avait rejoint d'autres élèves de Serpentard de son âge. Ils parlaient de tout et de rien, cherchant à oublier ce qui se passe dans leur école. Maintenant plus personne n'avait de projet de vacances, de balades, de sorties ou même de camping entre copains. Sabathan ne faisait même plus de plan pour son anniversaire, qui n'était plus qu'à quelque chose. Ils devaient rester lucide à ce sujet, leurs congés d'été étaient tombés à l'eau. Rien ne pourrait plus leur permettre de s'amuser.

Dans sa conversation sans queue ni tête, l'intervention de Rabastan le fait sursauter, tant il ne s'attendait pas à le voir débarquer. Sabathan leva la tête vers lui, l'air choqué, la bouche entrouverte. C'était bien à lui qu'il parlait ? Il ne rêvait pas cette fois ? L'air surpris, il regardait ses amis à tour de rôle. Personne ne bougeait, preuve que le Médicomage scolaire s'adressait bien à lui. Pour ne pas se faire enguirlander, il trotta pour le rejoindre, marchant ensuite à sa hauteur. Aucun mot n'était capable de sortir de sa bouche. Il ne voulait pas risquer de dire une ânerie. Mais il était content de pouvoir quitter l'enceinte de Poudlard sous les regards envieux de ses amis et des autres élèves de l'école. Il ne manqua pas de sourire pour les narguer, s'amusant de la situation à leur dépend, en faisant en sorte que Rabastan ne puisse le voir faire.

Si de nombreuses interrogations naissaient dans son esprit, il ne pouvait se permettre de les formuler verbalement. Il craignait de l'agacer. Chez les Rosier c'est ainsi. Moins il pose de questions, mieux sa famille se porte. C'est toujours dans un silence de plomb que l'élève de seconde année suivait son père jusque que dans la Taverne des Trois Balais. Il obéit aussitôt à sa demande, sans même un seul mot. Si il peut avoir l'occasion de faire plus ample connaissance avec Rabastan, il ne compte pas faire d'erreur et il ne parlera que lorsqu'il y sera invité ou quand la situation le nécessitera. Déjà installé, il patienta jusqu'à ce qu'il soit rejoint.

« Au retour, pourrions-nous faire un croché dans une boutique ? Ma dernière plume a cassé et je n'ai plus de parchemin. »

Il paiera le tout avec son argent de poche. Sabathan ne lui demande pas de lui acheter ses fournitures scolaires. Il ne se le permettrait pas, craignant toujours la réaction de l'adulte. Il a grandi et a été élevé dans une famille de riches Mangemorts, pour la plupart. Il sait ce qu'il risque s'il vient à se montrer trop intrusif, bien que son père ne semblait pas aussi dur que peut l'être son oncle maternel à son égard. Ne connaissant pas encore bien son oncle paternel, il ne peut les comparer l'un à l'autre. La seule fois où il a eu l'occasion de mettre un visage sur le nom de Rodolphus Lestrange, c'est lors de la réunion dans la Grande Salle de l'école. Jusque-là, il n'est pas parvenu à le rencontrer afin de pouvoir lui parler. Tout ce qu'il est en mesure de dire sur cet oncle, c'est ce que la Gazette du Sorcier a souvent relégué à son sujet. Des horreurs, rien de positif évidemment, sinon il n'aurait pas sa place dans les gros titres.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Jouer pour passer le temps [Libre ]
» Etiquette et savoir vivre
» Petite promenade pour se détendre (libre)
» Pour la première fois... [Libre]
» Deux hommes torses nus au soleil... trop beau pour être vrai ? (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: POUDLARD, ÉCOLE DE SORCELLERIE :: ♣ Pré-au-Lard :: Commerces divers :: Taverne des Trois Balais-
Sauter vers: