RSS
RSS



 

 :: LONDRES :: ♣ Aux alentours :: A l'étranger Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Among the dead

avatar
Âge du personnage : 49 ans
Nombre de messages : 461
Célébrité sur l'avatar : Jeffrey Dean Morgan
Humeur : Bestiale
Baguette : Bois d'aulne, poil de rougarou, 30 cm
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Sep - 18:23
Wilhelm & Ragnar & Fenrir
1er septembre 2000 ▽ Among the dead


« Bon, mauvaise piste. »

Fenrir dissimulait mal sa frustration et son énervement. Il essuya distraitement ses poings couverts de sang sur son t-shirt, qui était déjà bien sale. Ragnar et lui venaient de sortir d’une maison isolée, dans le fin fond de l’Ecosse, où ils avaient trouvé deux mangemorts. Deux types qui avaient été proches de Sax, l’abruti que Gregory s’était retrouvé à tuer à Poudlard, et que Fenrir soupçonnait d’être coupables de la disparition de son fils. Ils avaient subi un interrogatoire corsé, mais ça n’avait rien donné. Visiblement, ces deux cons n’étaient au courant de rien. Ça aurait pu s’arrêter là, mais l’atmosphère s’était échauffée, les insultes avaient fusé et les coups étaient partis en plus des sortilèges. Facilement irritable, et d’autant plus vu la situation actuelle, Fenrir n’avait pas mis longtemps à se déchaîner. Résultat, les deux mangemorts étaient morts et les frères Greyback, eux, s’en sortaient presque sans une égratignure.

Fenrir était venu trouver son frère pas longtemps après avoir appris la disparition de Gregory. Pour lui demander de l’aide, même si ça lui avait coûté en terme de fierté. Il avait beau dire, mais il avait confiance en son frère. Jusqu’ici, il avait été occupé à aider Rabastan à tenter de retrouver Rodolphus, qui restait encore aujourd’hui introuvable. Ce qui n’était pas normal. Rabastan et lui n’étaient pas des putains de novices. Ça commençait à le rendre dingue, que des proches disparaissent comme ça et que ce soit impossible de les retrouver. Quelque chose clochait. Quelque chose se tramait, mais il ignorait encore quoi. Dans tous les cas, il ferait tout pour inverser la tendance. Il allait d’abord retrouver Gregory et ensuite, il reviendrait aider Rabastan.

Ragnar avait cherché de son côté, fait appel à des relations, et Fenrir avait fait la même chose du sien. Puis ils avaient été vérifier chaque piste à deux, ensemble. Plus d’un avait dû être étonné de les voir débarquer l’un à côté de l’autre. Bien sûr, les frères s’étaient pris la tête plus d’une fois durant ce périple. Le sujet le plus épineux avait été probablement celui d’Astrid, lorsque Fenrir s’était mis en tête de l’accuser d’avoir enlevé Gregory pour se venger de la famille Greyback. Ce qui était quand même tiré par les cheveux, mais l’entêté avait quand même tenu à vérifier cette piste. Sauf que bien sûr la sale gosse était introuvable, comme par hasard.

La nuit était tombée pendant que les frères Greyback se trouvaient à l’intérieur de la maison qui appartenait à l’un des deux mangemorts. Le vent s’était levé, amenant avec lui de lourds nuages sombres. Il ne tarderait probablement pas à pleuvoir. Un vrai temps de 1er septembre. Las et irrité, Fenrir se passa une main sur le visage, sur sa mâchoire amochée, puis poussa un soupir contrarié. Les jours passaient, de plus en plus nombreux, et Gregory restait introuvable. Il se refusait à croire qu’il aurait pu lui arriver quelque chose. Il avait promis à Madalina qu’il ne lui était rien arrivé et qu’il le retrouverait. La vérité c’est qu’il n’en savait rien et qu’il n’arrivait à rien. Et dire que c'était aujourd'hui son anniversaire à elle...

« On fait quoi maintenant ? »

Il en avait marre. Il avait envie de trouver le sale fils de pute qui avait enlevé Gregory et le tuer à mains nues, à coups de poings, avec une violence qui serait à la hauteur de ce qu’il ressentait. Le besoin de tuer était devenu vital. Il croissait en même temps que la frustration de ne rien trouver, et l’inquiétude des jours qui s’accumulaient.

Ils s’étaient mis en marche, s’éloignant de la maison isolée pour rejoindre la route déserte qui serpentait dans une forêt aussi sombre que la nuit. Les premières gouttent se mirent à tomber. Le vent soufflait dans les arbres, dans un son relativement inquiétant. Mais Fenrir ne s’en souciait pas. Il savait que le plus inquiétant ici, dans cette forêt, c’était lui. Et mine de rien, son frère n’était pas mal dans le genre non plus.

Non, il ignorait totalement que cette nuit, les morts allaient se relever.


(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: ♣ Aux alentours :: A l'étranger-
Sauter vers: