RSS
RSS



 

 :: POUDLARD, ÉCOLE DE SORCELLERIE :: ♣ Poudlard Intérieur :: Les Etages :: 7ème étage :: Salle sur Demande Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Était-ce une mauvaise idée ?

avatar
Nina Lupin
Étudiante en communication
Âge du personnage : 18 ans
Baguette : Bois de cèdre, 23,4 cm, ventricule de Snallygaster.
Nombre de messages : 233
Célébrité sur l'avatar : Danielle Campbell
Humeur : Résignée
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 17 Jan - 17:03
Était-ce une mauvaise idée ?
Lorsqu'elle eut appris la destruction de l'Université Magique de Londres, Nina avait cru à une mauvaise blague. Et quand elle apprit, bien plus tard, que Poudlard récupérait l'Université en son sein, un frisson glacial avait parcouru son corps de part en part. Elle avait fuit cette école et s'était imaginée ne jamais y remettre les pieds. Faire mine d'avoir oublié ce qu'il s'y était passé. Et ce ne fut pas tant la Nuit Rouge qui l'eut traumatisée, puisqu'elle eut lieu à la Pleine Lune, l'obligeant à se transformer. Ce qui l'a ainsi marqué, reste et restera cette mort qu'elle avait sur la conscience. Cette vie qu'elle a elle-même pris alors qu'elle se trouvait sous sa forme monstrueuse. Il était donc hors de question de remettre les pieds dans ce château. Mais son père trouva les bons mots pour finalement la faire douter et ensuite, la décider. Il n'avait pas tort du tout. Elle s'était remise à niveau toute seule et s'était inscrite à l'Université Magique. Elle avait un travail d'étudiant et même une vie, pratiquement idéale, qu'elle se rêvait secrètement. Devait-elle cependant tout abandonner ? Après moult hésitations, Nina s'était enfin décidée à s'y rendre. Le cœur battant, elle ne voulait pas y penser.

Le dîner de la veille, accueillant tout le monde et visant à rassurer élèves et étudiants, sur le fait que la période trop sombre de Poudlard venait de prendre fin, c'était assez bien passé. Nina avait retrouvé des visages qui ne lui étaient pas inconnus. Elle s'était même retrouvée amusée en voyant que son petit-ami se trouvait aussi sur place. Ne connaissant pas le château, elle l'imaginait déjà en train de se perdre dans les nombreux couloirs, sans parler des escaliers qui n'en font qu'à leur rampe.

Les anciennes habitudes revenaient pratiquement au galop. A plusieurs reprises, la fille Lupin s'était bêtement retrouvée devant le passage de la Salle Commune de Gryffondor, avant d'emprunter les escaliers menant à la Tour devant les accueillir. Pour le logement, elle ne pouvait pas se permettre de rentrer chez son père. Et même si elle savait que Anton vivait à Pré-Au-Lard, pour le moment, elle ne pouvait pas prendre la décision de frapper à sa porte, d'autant qu'il vit avec l'un de ses frères. Alors, pour l'heure, une chambre dans la Tour des étudiants sera amplement suffisante. Bien sûr, c'était une chambre double, mais pour le moment, elle n'avait pas eu de voisine attitrée. Peut-être le temps que tout le monde s'installe vraiment.

Pendant un premier temps, la jeune louve avait bien pris soin d'éviter de passer par le sixième étage, qui avait été le théâtre de cette mort tragique. Mais cette fois, elle n'eut d'autre échappatoire, devant se résoudre à affronter ce terrible souvenir. Parfois elle se demandait si le fantôme de cet élève, se trouvait encore dans le coin, comme Mimi dans les toilettes des filles. Le savoir ne lui ferait pas forcément du bien, mais ça lui permettrait de présenter ses excuses, aussi maladroites et peu importantes qu'elles puissent l'être. Parfois, elle en venait par se demander s'il y avait quelque chose après la mort. Si un monde meilleur existait. Ce qui lui éviterait de souffrir plus, en s'imaginant qu'une personne morte, n'existe juste plus du tout.

La démarche aussi rapide que sa respiration pouvait l'être, la jeune fille voulait en finir au plus vite. Elle se voyait déjà passer devant la Salle sur Demande pratiquement au pas de course. Mais une fois que la porte apparue, ressemblant à une grille de cellule, le cœur de Nina se resserra. Elle ne parvenait plus à avancer, observant ces barreaux. Même la Salle sur Demande semblait vouloir lui faire comprendre que sa place n'était pas là, mais en prison. Les yeux remplis de larmes, elle étouffa de peu un sanglot. Revenir ici, dans cette école, c'était sûrement la pire idée qu'elle n'ait eu.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
John Lupin
Septième année
Âge du personnage : 17 ans
Baguette : 24,5 cm, bois de saule et poil de licorne
Nombre de messages : 130
Célébrité sur l'avatar : Steven R. McQueen
Humeur : Contrarié
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Mar - 18:41
Etait-ce une mauvaise idée ?En retard pour être retard, ce n'était pas tellement l'idée, mais quoiqu'il fasse, John savait qu'il serait en retard pour son cours de Potions. Le Professeur Macpherson le collera encore, afin de lui faire nettoyer tous les chaudrons en le privant de sa baguette, pour que la tâche ne soit pas si simple que ça. Il n'avait pas pris le temps de mettre son réveil ou bien, il l'a éteint quand ce dernier a sonné frénétiquement pour le sortir de ses songes ? En toute honnêteté, il n'en sait rien du tout. Ce n'est pas en se couchant à quatre heure du matin, pour se lever à six, qu'il peut être frais au réveil. Complètement dans le gaz, il n'arrivait même pas à ouvrir les yeux, sans avoir envie de les refermer aussitôt. Mais, le jeune Lupin finit par se faire violence. Il fallait bien se sortir de sous la couette, afin d'affronter cette nouvelle journée. Une fois debout, il n'eut pas d'autre choix que de rassembler ses vêtements et de filer se doucher. Même l'eau chaude ne parvenait pas à le sortir de sa léthargie. Aux grands maux les grands remèdes. N'est-ce pas ce qu'on dit quand on se retrouve au pied du mur ? Main sur le robinet, le Gryffondor le tourna d'un coup vers le froid, frissonnant sous l'eau glacée qui coulait le long de son corps. Là c'était fait, il était réveillé. On ne pouvait décidément pas faire mieux. Mais en sortant pour se sécher et se vêtir, il se promit de se coucher plus tôt, le soir-même. Enfin, comme il se l'était promis la veille et l'avant-veille, mais à chaque coup, John récidive pour ne dormir, au final, que quelques heures. Peut-être qu'il faudrait l'assommer pour qu'il arrête ses conneries et dorme une nuit entière ?

Se dépêchant de sortir de la Salle Commune de la Maison Gryffondor, l'élève de septième année avait choppé son sac à la volée. Des gouttes d'eau coulaient encore de ses cheveux, qu'il avait ramené en arrière, d'un geste de la main. En cette nouvelle journée, si ce n'est la fatigue, on ne pouvait pas lire autre chose sur son visage. Pas une seule trace de consommation de drogue, il essayait simplement d'arrêter d'y toucher. Mais cette bonne résolution est encore toute récente de la veille. Faut voir s'il parviendra à ne pas faire le con d'ici une heure, ou deux. Si ce n'est d'ici quelques minutes, puisque l'envie de se griller une clope se faisait déjà ressentir. Et après c'est l'engrenage. Au début une cigarette, après un petit joint et ensuite, la défonce pour la journée.

Au bout du couloir, il y avait une élève. Une étudiante même et pas n'importe qui, puisqu'il s'agissait de sa sœur. C'était bizarre de la revoir à Poudlard, alors qu'elle avait fuit après la Nuit Rouge, ne se remettant pas de la mort qu'elle avait causé. Et John avait été témoin de sa descente aux enfers, parce que malgré tout, lorsque Nina s'en était allée, elle lui écrivait souvent, lui faisant promettre de ne pas montrer ses écris à leur père. Remus avait assez souffert de lui avoir transmis le gène, elle ne voulait pas qu'il se tienne pour responsable ce qu'il s'était malheureusement passé.

Plus, il avançait, plus il remarquait l'attitude de sa grande sœur. Elle ne semblait vraiment pas bien et en arrivant à côté d'elle, il ne put louper les barreaux de prison qui venaient d'apparaître à la place de la porte de la Salle sur Demande. Son cœur se serra alors dans sa poitrine. La place de Nina est partout sauf en prison. Il en est certain. Lentement, John déposa sa main sur son épaule, essayant de ne pas lui faire peur.

« Nina ? Est-ce que ça va ? »

Il savait bien que la réponse serait négative, mais il ne pouvait pas faire autrement que de poser cette question. C'était sûrement humain de balancer des paroles aussi débiles, dans des situations aussi dramatiques.

« Tu n'y es pour rien. Ce qu'il s'est passé, ce n'est pas de ta faute. Maman disait toujours, qu'il y a une raison à tout ce qui arrive. »

Même lui, n'était pas convaincu par ses propres paroles. Si elle lui demandait, John serait incapable de trouver une raison à la mort d'un élève. Endurcir Nina ? La détruire à jamais ? C'était quoi en fait qu'il fallait en tirer ? Quelle leçon? John n'est pas Dumbledore, il ne trouve jamais les paroles réconfortantes quand il le faut. Même après coup, il ne les trouve pas, alors …
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: POUDLARD, ÉCOLE DE SORCELLERIE :: ♣ Poudlard Intérieur :: Les Etages :: 7ème étage :: Salle sur Demande-
Sauter vers: