RSS
RSS



 

 :: POUDLARD, ÉCOLE DE SORCELLERIE :: ♣ Poudlard Intérieur :: Hall & sous-sols :: Sous sols & Cachots :: Les Cachots :: Salle commune des Serpentards Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sweet caress grazes my skin

avatar
Zakaria Taylor
Septième année
Âge du personnage : 16 ans
Baguette : Viens dans mon lit, je te la montrerai
Nombre de messages : 476
Célébrité sur l'avatar : Cody Christian
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Fév - 18:25
Sweet caress grazes my skin.Tous les recoins sont bons, mais mon lit reste le meilleurDepuis le retour de Zakaria, les choses se sont gratinées entre lui et sa petite-amie. Lydwine n'a pas accepté qu'il quitte Poudlard sans même la tenir au courant et elle a toutes les raisons du monde de lui en vouloir. Par contre, le Serpentard ramait pour se faire pardonner. Il n'est pas connu pour mettre les petits plats dans les grands et tout faire pour renouer le dialogue. Mais il faut avouer que ça l'emmerde cordialement que la petite Macpherson ne lui adresse même plus la parole. Ni la parole, ni même un regard. Il devait remédier à cette situation embarrassante. Cette situation qui lui fait comprendre que finalement, peut-être bien que la fille de son professeur de potions a plus d'importance à ses yeux qu'il ne le veut se l'avouer. En fait, en y réfléchissant, ça l'ennuierait de la voir avec un autre garçon. Mieux vaut pour elle, qu'elle lui pardonne, parce que dans le cas contraire, il faudrait commettre l'irréprochable pour s'assurer qu'aucun autre mec ne pose ses mains sur elle. Ce qui serait regrettable.

Durant les cours, l'esprit de Zakaria s'était mis à vagabonder un peu partout. Il n'avait pas la tête à rester concentrer, ce qui lui avait coûté un regard assassin de la part de son oncle Severus. Et lorsque la fin de l'heure était arrivée, le Serpentard n'attendit pas trop longtemps, avant de s'éclipser, n'ayant pas encore eu le courage nécessaire, pour affronter Rogue. Il savait que ce dernier avait entreprit ses fils et que ce n'était qu'une question de temps, avant qu'il ne lui mette la main dessus à lui aussi. C'est pourquoi, il ne s'était pas éternisé durant le dîner. Avant même que ses amis n'aient fini leurs dernières bouchées, Zakaria se trouvait déjà dans la Salle Commune des Verts et Argents. Pavané dans l'un des fauteuils, il observait la vitre là où derrière, s'étend le lac noir. A l'heure qu'il était, et avec le retour de Dumbledore dans le château, le Serpentard savait bien qu'il serait tranquille pendant un bon moment. Les autres élèves voulant sûrement rattraper le temps perdu ensemble, sans avoir à craindre de se prendre un sort dans les dents. Lui, il avait été absent pendant que les Mangemorts s'y trouvaient. Mais Wolfgang s'était chargé de lui faire la liste de tout ce qu'il avait loupé. Il y en avait eu des événements bien sombres à Poulard, heureusement que les Dissidents ont eu les couilles de venir faire le ménage dans le coin. Sinon, qui sait combien d'élèves auraient été torturés ou auraient perdu la vie encore.

Le passage ouvrant la Salle Commune de la Maison Serpentard s'était, d'un coup, ouvert. Intrigué, Zak' tourna distraitement la tête pour apercevoir Lydwine qui entrait, la mine renfrognée. Elle se laissa tomber non loin de lui, sans un mot, sans même un regard, si ce n'est un coup d’œil assassin. Si dans un premier temps, le garçon s'était contenté de hausser les épaules de lassitude, il avait fini par la regarder à nouveau. Esquissant un rapide rictus, c'est lui qui décida de briser le silence venu s'installer.

« Tu compte m'ignorer encore pendant longtemps ? »

Lydwine ne semblait pas pressée de lui répondre. Et voyant qu'elle ne prêtait toujours pas attention à lui, Zakaria reprit de plus belle :

« Si je t'avais mis au courant, tu aurais eu une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Je ne t'ai rien dit simplement pour ta sécurité. Tu devrais en être touchée au lieu de me tirer la gueule. »

Quelque part, le fourchelang se montrait plutôt honnête avec sa petite-copine. C'était l'entière vérité. Et pour une fois, il ne l'enveloppait pas tant que ça. Que soit, voyant que la demoiselle se montrait encore plus têtue qu'une vieille mule, il se terra à son tour dans le silence. A quoi bon tenter de discuter ? Sa jeune camarade semblait ne rien vouloir savoir.

Songeur, Zakaria se demandait ce que feraient ses cousins à sa place. Il est difficile de l'imaginer pour Edwin, mais pour Calvin ça c'est autre chose. Un petit sourire en coin s'afficha aussitôt sur son visage, mais s'effaça bien vite, pour qu'elle ne sente pas la connerie venir de suite. Il se pencha en avant, posant ses coudes sur ses genoux et son menton sur ses poings, pour la regarder, pendant un instant. Il ne disait rien, continuant de l'observer, jusqu'à ce qu'elle lève enfin le regard vers lui.

« Si tu préfère, on peut se réconcilier sur l'oreiller. Mon lit n'est pas loin et en-dehors de nous deux, tous les autres Serpentards sont encore dans la Grande Salle. »

Sa proposition avait été faite pour que Lydwine finisse enfin par sourire, mais dans le fond, si elle acceptait l'offre, ce n'est pas lui qui se défilerait. Ça fait un bon moment qu'ils ne se sont pas retrouvés tous les deux. Et ils n'ont encore jamais rien fait de ce côté-là, enfin ensemble.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lydwine Macpherson
Sixième année
Âge du personnage : 16 ans
Baguette : Elle est en bois de Saule et contient un poil de Licorne. Souple, elle mesure 27,75cm.
Nombre de messages : 65
Célébrité sur l'avatar : Charlotte Free
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Fév - 11:20

SWEET CARESS GRAZES MY SKIN

Zakaria Taylor & Lydwine Macpherson

Lorsqu'il était revenu à Poudlard, Lydwine avait été partagée entre l'envie de lui sauter au cou et celle de lui coller son poing dans la figure. Alors, pour ne pas céder à l'une comme à l'autre de ces possibilités, la fille du Professeur de Potions actuel, avait préféré ignorer son Zakaria. Étaient-ils toujours ensemble ? Elle ne saurait pas vraiment le dire. Avant qu'il ne disparaisse, ils étaient parvenus à devenir très proche, mais sans pour autant sauter le pas réellement. Maintenant, la jeune élève de Serpentard ne savait même plus sur quel pied danser avec lui. Zakaria lui avait caché tellement de choses, qu'elle avait eu l'impression d'être prise pour une idiote. Elle s'était donc montrée réticente à tout rapprochement et même tout dialogue avec lui. Il lui fallait du temps pour parvenir à passer outre la peine qu'il lui avait fait. Tant de fois, elle s'était retrouvée les larmes aux yeux, à se demander s'il était toujours vivant ou non. La première fois qu'il avait disparu, il y avait eu une raison. Zakaria s'était fait renvoyer de l'école par Hikkins, mais après que les Mangemorts aient renversé le Ministère de la Magie, il avait été autorisé à retourner à Poudlard. Pour s'en sauver lui-même quelques semaines plus tard. Elle ne comprenait plus. Lydwine aurait tellement aimé être au moins mise dans la confidence.

Elle n'avait pas beaucoup mangé ce soir-là, préférant rentrer dans sa Salle Commune, pour profiter de la tranquillité. Tous les autres élèves profitaient, quant à eux, des libertés que leur offraient le retour de Dumbledore. Elle aurait au moins la paix pendant quelques minutes ou quelques heures. Sauf qu'en entrant, son regard remarqua aussitôt la présence de Zakaria. Elle qui avait tout fait pour l'éviter un maximum, c'était maintenant difficile de continuer. Contournant les fauteuils, Lydwine sentait son regard sur elle, mais elle n'échangea qu'un rapide coup d’œil et pas des plus sympathique, tout en se laissant enfin tomber pour s’asseoir confortablement.

Le silence qui régnait dans la pièce la dérangeait, mais elle ne pouvait pas que ça se sente. Ce n'était pas à elle de faire le premier pas, c'est le Prince des Serpentard qui a merdé, pas elle. Alors le mutisme fut de rigueur, jusqu'à ce que Zakaria ne le brise en lui demandant si elle comptait l'ignorer encore longtemps. Ce à quoi, la blondinette ne répondit pas, ne connaissant même pas la réponse à cette question de toute façon. Son cœur lui disait de le pardonner et sa conscience la poussait à continuer encore un peu sur cette voie de la colère. Mais contre toute attente, Taylor finit par se mettre à table en lui avouant, que c'était pour la protéger qu'il ne lui avait rien dit. Peut-être bien qu'il disait vrai pour une fois ? Ça se tenait après tout. Sauf que Lydwine ne pardonnait pas à y croire réellement, comme s'il avait toujours une idée derrière la tête. Donc, elle resta muette une fois encore, préférant ne pas envenimer la situation et sachant très bien que ça risquait de partir en crise de nerf tout ça. Elle se connaît parfaitement bien pour savoir comme qu'elle est capable de réagir dans des cas comme ça.

Du coin de l’œil, Macpherson fille remarqua Zakaria qui se rapprochait dans son fauteuil. Il avait un sourire agaçant sur les lèvres en plus, alors qu'il reprit la parole. La jeune fille leva d'abord un sourcil, en se demandant s'il n'était pas encore en train de se moquer de lui. Puis, en réfléchissant bien, s'il parlait de réconciliation sur l'oreiller, c'est que pour lui, leur couple tenait toujours. Voilà donc un doute qui s'envola d'un seul coup du cœur de la jeune élève de Serpentard. De plus, avec tout ce qu'il s'est dernièrement passé, ils n'ont pas eu l'occasion d'avoir leur première fois et là, Zak' semblait vouloir rattraper le temps perdu. Peut-être que finalement, elle avait de l'intérêt à ses yeux et non pas seulement parce qu'il s'agit de deux élèves de sang-pur ? Lydwine l'observa attentivement, comme si elle cherchait le moindre signe de malhonnêteté chez son petit ami. Ne trouvant rien, puisqu'il semblait sincère et qu'elle voulait y croire plus que tout. Elle finit par se relever pour s'approcher de lui et lui attraper la main.

« D'accord, mais je te préviens que si tu compte te faire pardonner, ça a intérêt à être bon. »

Elle l’entraîna avec elle pour monter les escaliers qui mènent aux dortoirs. Elle ignorait si elle pouvait rentrer sans problème, mais visiblement Zakaria pensait que oui. Autant lui faire confiance pour une fois.
©️ HELLOPAINFUL
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zakaria Taylor
Septième année
Âge du personnage : 16 ans
Baguette : Viens dans mon lit, je te la montrerai
Nombre de messages : 476
Célébrité sur l'avatar : Cody Christian
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Mar - 7:00
Sweet caress grazes my skin.Tous les recoins sont bons, mais mon lit reste le meilleurIl s'attendait à tout. De toute façon avec les filles, Zakaria sait qu'il ne faut s'imaginer connaître leur raisonnement. C'est une chose bien trop complexe pour tout homme. Et franchement, il a autre chose à faire que de trouver un décodeur pour traduire leurs gestuelles ou encore pour lire entre les lignes. Mais quelque chose le dérangeait dans cette situation. Pas tellement que la jeune Macpherson lui fasse la gueule, il peut bien comprendre pourquoi. Et puis, quelque part le Serpentard s'en fiche un peu. Mais ne plus la sentir continuellement collé à lui, le suivant quasiment partout, c'est ça qui le gênait le plus. Puis Lydwine n'est pas désagréable en soit. Un physique avantageux et elle a du répondant. Tout ce qu'il faut pour amuser Zakaria. Sauf que là, niveau amusement, on repassera. Elle se montrait aussi froide qu'une cellule de prison. Le jeune Taylor avait alors cherché tout ce qui pourrait briser ce silence, jusqu'à une proposition digne de son cousin Calvin. Il pensait au moins la mettre en colère, assez pour que la fille de son professeur de Potions, lui gueule dessus. Veuille lui arracher la tête ou même tente de l'étriper. Quelque chose de violent.

Mais si Zakaria a souvent une longueur d'avance sur les autres, il n'avait pas vu venir la suite. Au lieu de lui en vouloir, de lui faire ravaler ses paroles tout à sexiste, sa petite amie se accepta. Étonné, le jeune homme resta un moment sans réaction, se demandant si elle n'était pas seulement en train de se moquer de lui. Mais le fait qu'elle l'attrape par la main, pour l’entraîner avec lui, c'était tout à fait parlant sur son envie de sauter le pas. C'était certainement ça qu'elle voulait, plus que se rabibocher avec lui. Enfin, quoiqu'il en soit, le Serpentard n'allait certainement pas revenir sur sa proposition. Il se releva, laissant la demoiselle conduire dans l'escalier qui monte aux dortoirs.

« Tu ne seras pas déçu. »

Sortit-il amusé par la situation. Il faut espérer qu'elle ne soit pas déçue oui, parce que Zakaria a la fâcheuse tendance à être égoïste et à ne penser qu'à lui. Il peut bien faire un petit effort pour une fois, et penser un peu à sa petite-amie également.

La doublant en arrivant en haut de l'escalier, comme il fallait également un mot de passe pour le dortoir, il le prononça sans chercher à faire attention à ce que Lydwine ne l'entende pas. Au contraire, si elle le connaît, elle pourra venir s'y incruster parfois. Et Zakaria serait bien capable de lui reprocher de ne pas le faire, le jour où un truc le dérange et qu'il a envie de reporter la saute sur quelqu'un d'autre, histoire de se défouler. Ça aussi, c'est tout à fait son genre. En fait, ce garçon a seulement une enveloppe charnelle forte intéressante pour la gente féminine. Mais niveau caractère, il faut parvenir à le supporter. La petite Lydwine doit vraiment être amoureuse, pour avoir mal pris son absence et non pour s'être dit qu'elle était enfin en vacances.

Lorsque la porte fut ouverte, Zak' se poussa de côté, pour la laisser passer devant de lui. Il a quand même de bonnes manières, Doyle n'a pas foirer son boulot de père.

« C'est celui du fond. »

D'un coup d’œil vers les autres lits, l'endroit était bien vide. Quand bien même il y aurait eu quelqu'un, cette personne en question se serait sûrement faite discrète ou serait sortie. C'est que ce Taylor a fait son trou ici depuis bien longtemps. Il est le meneur des Serpentards et ses camarades font tout pour le satisfaire, sans chercher à le faire chier. Et avec tous ceux là, il y a Jay. Jay est un emmerdeur né, sans un brin d'instinct de survie, on ne peut pas lui en vouloir. Et quelque part, Zakaria l'aime bien.

Emboîtant le pas à sa petite-amie, il se retrouva vite derrière elle, déposant ses mains sur sa taille pour la faire tourner, afin qu'ils se retrouvent face à face. C'est lui qui fit le premier pas, sans ôter ses mains de leur place initiale, il baissa légèrement la tête pour embrasser Lydwine. A ce moment, il pouvait bien y avoir quelqu'un qui entrait dans la pièce, il n'est pas sûr que Zakaria le remarque. Ses mains remontaient légèrement, pour passer sous le tee-shirt de son amie afin de le lui retirer, la laissant en soutien-gorge. Le baiser s'était rompu au moment de la décharger du vêtement gênant. Et au lieu de reprendre ses lèvres en ôtage, il profita de cet instant pour se montrer relativement prévenant et doux, pour une fois.

« Tu es certaine que tu en as envie maintenant ? »

Il préférait quand même lui demander son avis, pour éviter de la traumatiser. Elle n'a jamais rien fait auparavant, de ce côté-là, si ce n'est quelques petites expériences de temps en temps. Mais vraiment rien de très avancé.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: POUDLARD, ÉCOLE DE SORCELLERIE :: ♣ Poudlard Intérieur :: Hall & sous-sols :: Sous sols & Cachots :: Les Cachots :: Salle commune des Serpentards-
Sauter vers: