RSS
RSS



 

 :: LONDRES :: ♣ Aux alentours :: A l'étranger Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I want to live. // Tom

avatar
Astrid Greyback
Ancien garde du corps de Margot Woosley
Âge du personnage : 23 ans
Baguette : Chêne blanc, 22cm, Crin de Sombral, Flexible
Nombre de messages : 92
Célébrité sur l'avatar : Alycia Debnam-Carey
Humeur : Changeante
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Fév - 20:40

I WANT TO LIVE AND LOVE YOU
Tom Lupin & Astrid Greyback


Le froid avait enveloppé l’Ecosse de son blanc manteau. La neige recouvrait les Higlands pour leur donner une allure féerique. Son clan s’était rétréci. Certains avaient rejoint les Dissidents, d’autres plus confiant avec leur condition avaient décidé de retourner vivre dans le Monde Magique. Astrid, quant à elle était restée avec les autres loups-garous anciens membre de l’Inquisition. Ils n’avaient pour la plupart pas de famille vers laquelle se tourner. Alors rester ensemble était le meilleur plan. Après tout ce qu’ils avaient vécu : cela était la moindre des choses. L’Alpha avait demandé à voir Dumbledore pour lui demander si les membres de l’Inquisition pouvaient venir sans risque de représailles étudier à Poudlard. Elle était parfaitement conscience que certains de ses amis aimeraient retourner sur les bancs de l’école. Avoir une vie normale entre autres. Le regard des autres sorciers cependant était décourageant et Astrid voulait être certaine que leur passé politique ne pose pas de problème. Les Dissidents ne lui inspiraient pas confiance. Comment pouvaient-ils penser à révéler leur monde aux Moldus ? Que feraient-ils des loups garous ? C’était ça qui l’effrayait le plus. Margot lui avait raconté le châtiment réservé à ceux qui étaient accusé de Sorcellerie. Elle se souvenait avoir fait des cauchemars pendant des années en imaginant les tortures mentionnés dans les livres d’Histoire. L’Alpha estimait avoir assez souffert pour se laisser à nouveau toucher de la sorte.
Bien qu’elle se sente en sécurité parmi ses congénères, loin de tout dans ce camp qui est devenue une petite ville au fil des mois ; Astrid pensait petit à petit à un autre train de vie. Un où Tom pourrait être avec elle. Elle ne voulait pas encore pleinement croire qu’ils étaient réellement ensemble. Ce n’était pas un manque de confiance en elle qui la rendait comme ça. Simplement le fait qu’elle était heureuse et cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas caressé du bout des doigts cet état d’allégresse. Les papillons dans le ventre, la tête dans les étoiles : elle expérimentait les premiers émois d’un amour naissant et cela la ravissait. Astrid, pourtant très peu porté sur la chose, découvrait de nouvelles sensations, changeait au fur et à mesure que Tom lui montrait un chemin qu’elle n’aurait jamais pensé emprunter.

Ce soir n’échapperait pas à ce qui était devenu une habitude depuis que le Loup-Garou était en charge de la défense de l’Ecosse. Astrid remplit un thermos de soupe faite maison et s’emmitoufla dans sa peau d’ours brun avant de sortir puis de transplaner vers le village où était la maison occupée par les résistants. Il n’y avait personne dans les rues, les habitants devaient être rentrés chez eux ou bien au Pub du coin à en juger par les éclats de rires qu’elle pouvait entendre. Astrid sortit sa montre à gousset et regarda l’heure. Tom ne devait pas encore être là. Comme toujours, elle n’osait jamais rentrer sans lui. Elle ne se sentait pas confortable en la présence d’autres sorciers. Elle avait toujours peur d’être jugée. Quand bien même elle était en paix avec sa conscience, n’ayant tué que des meurtriers, des assassins et des gens sans cœur : il n’en restait pas moins que cela étaient des individus et dans la société il n’était pas toléré de les tuer. Enlevant la neige sur un des bancs devant la bâtisse, elle s’installa et rentra sa tête en tenant tout contre elle le thermos chaud contenant la soupe qu’elle avait fait pour Tom. Ce n’était pas grand-chose, mais elle aimait avoir des petites attentions comme cela pour ceux qu’elle appréciait.
Astrid profita de cet instant de solitude pour réfléchir. A ce qu’elle allait faire. Rejoindrait-elle les rangs de Poudlard ? Non probablement pas. Elle voulait aider Dumbledore et les résistants à reprendre l’ascendant sur les mangemorts, mais cela revenait à collaborer avec les Dissidents et elle n’avait pas envie de se mêler à ces gens. Les Anarchistes n’avaient pas encore fait parler d’eux : mais elle ne s’étonnerait pas que d’ici les prochaines semaines le nom d’Oswald soit à nouveau sur les lèvres. Un long soupire témoigna de son incapacité à trouver quelque chose à faire de sa vie. Elle voulait aider, mais elle ne savait pas comment. Plusieurs fois, elle avait pensé partir. Retourner dans l’ombre avec les autres membres de l’Inquisition, changer de pays. Mais elle venait de retrouver son père. Elle avait Tom maintenant : elle n’était plus seule. Astrid devrait probablement parler de ses hésitations, de ses inquiétudes : mais elle n’avait pas envie d’entacher leur moment avec de la politique. Alors, tant qu’elle n’aurait pas trouvé : elle continuerait de soutenir les Résistants et aider Tom si jamais il avait besoin.

Entendant des pas dans la neige, elle releva la tête et sourit en reconnaissant Tom. Elle se leva en serrant les dents à cause de ses jambes ankylosées par le froid : mais elle surpassa rapidement cette gêne pour aller à la rencontrer du Loup-Garou. Lui offrant un sourire, elle tendit le thermos :

« Je me suis dit que tu aimerais boire quelque chose de chaud quand tu rentreras. » Astrid le regarda de haut en bas pour être certain qu’il soit en un seul morceau : « Tu vas bien ? »

Son sourire, elle ne pouvait pas l’enlever de son visage. Parce que l’homme qui lui faisait face lui donnait envie de remiser au placard la colère, la rancœur, tout ce qu’elle avait été depuis qu’elle avait quitté Poudlard avant la fin de sa scolarité. Il lui donnait l’espoir qu’un jour elle aurait pourrait retrouver une vie lambda.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tom Lupin
Protecteur de l'Ecosse
Âge du personnage : 22 ans
Baguette : Bois de noyer, plume de phénix, 34,7 centimètres.
Nombre de messages : 101
Célébrité sur l'avatar : Paul Wesley
Humeur : Sur les ... crocs
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Fév - 9:33
I want to liveAstrid x TomDes mois maintenant que le territoire des Mangemorts avait fondu, rendant ces derniers bien plus agressifs qu'ils ne l'ont été par le passé. Mais c'était aussi le meilleur moyen pour redonner confiance aux autres Sorciers qui, à présent, se battaient corps et âmes pour protéger leurs Terres. Ils ne se laissaient plus écraser, ils ne se cachaient plus comme de vulgaires rats. Ils s'entraidaient, se battaient et montraient que la mort pouvait bien les attraper, qu'il y en aura toujours d'autres pour reprendre le flambeau. Depuis la nuit des temps, les Mages Noirs se succèdent, avec leurs idées toutes faites, rendant le monde horriblement inconfortable pour les autres Sorciers. Certains veulent la domination des Moldus, quand d'autres veulent exterminer tous les Mages qui viendraient aux mondes d'un couple sans pouvoir. Aucun ne semble vouer les mêmes idées et c'était bien mieux pour les autres. Car si deux puissants Mages venaient par s'entraider, Tom ne donne pas cher du monde après leur passage. Mais au moins, ils avaient l'espoir qu'au lieu de s'allier, ils s'affrontent. Pourtant, dans un avenir lointain, le monde sera mis à feu et à sang. Acte qui ne sera ni de Grindelwald, ni de Voldemort. Les Sorciers d'aujourd'hui auront probablement une à deux descendances déjà. L'Auror qu'il est, a réussi à entendre une partie de cette prophétie, mais le reste lui a été caché. Incapable de savoir de quoi et de qui il s'agira. Comme le dit Sirius, se débarrasser d'un Mage Noir, n'est qu'à durée déterminée, il y en a toujours un qui prend le relais. Mais c'est en donnant l'exemple au plus jeune, aujourd'hui, en combattant les forces du mal, que ces derniers auront également l'envie de sauver leur monde, lorsqu'à leur tour, ils en auront l'âge. Ils inculqueront également cette hargne à leur propre descendance, pour que le monde ne finisse pas totalement bouffé, mais qu'il y reste toujours un espoir.

Tom n'avait pas tardé à répondre à l'appel, surtout que c'était son père qui dirigeaient les troupes des Résistants, quand Dumbledore protégeait Poudlard de l'intérieur. Les Dissidents étaient aussi de plus en plus nombreux, à défendre également leurs Terres, venant parfois en aide aux Résistants et vice-versa. Si pendant un temps, Tom était resté intrigué par le groupe de Grindelwald, se demandant quand ils allaient les poignarder dans le dos, les choses avaient changé avec les mois défilants. Dans leurs rangs se trouvent plusieurs personnes qu'il connaît plutôt bien et en qui il pourrait avoir facilement confiance. Il y a Madalina, qui fait office de mère de substitution pour Nina et John. La seule femme contre qui le duo ne ferait rien, si elle venait par terminer dans les bras de Remus. Certainement même, la seule qu'ils espèrent, un jour voir avec leur père. Parmi les autres Dissidents, il y a également Anton, son futur beau-frère et le frère de ce dernier. Et si Nina lui porte autant de crédit, c'est que ce garçon en vaut la peine. Sans compter Ragnar Greyback, un ancien tireur d'élite qui a été le professeur de Tom, durant ses études à l'Université de Londres, avant que cet homme rejoigne Poudlard pour, normalement, ce qui devait être à durée déterminée avant de prendre enfin sa retraite. Quoiqu'il en soit, les Dissidents pouvaient être un camp qui sème le doute et aux idées pas très claires, beaucoup de personnes qui comptent pour lui, s'y retrouvent. Si bien que le fils Lupin est prêt à leur accorder sa confiance, s'il le faut.

Ce soir-là, alors que la neige s'était très vite répandue sur le pays, l'ancien Auror avait fait une ronde plus longue que d'habitude. Il avait tourné avec son père, Remus, puis Sirius qui se reconstruisait petit-à-petit. Le pauvre homme a vécu l'enfer à deux reprises, il est indéniable que certaines marques restent indélébiles, plus dans son esprit que sur son corps. Alors l'aîné des enfants Lupin ne voulait pas le laisser seul, à se ronger les sangs, pendant une ronde interminable. Il avait donc pris sur lui, pour dissimuler sa fatigue grandissante et l'accompagné, tentant d'engager la conversation pour lui changer les idées. Et Merlin sait bien que Tom et la conversation, ça fait deux. Ce n'est pas un grand bavard et face à un homme aussi détruit que peut l'être Sirius Black, il lui fallait mettre les bouchées doubles pour parvenir à engager un dialogue.

Le moment était venu de rentrer, après que le meilleur ami de son père soit également reparti, cédant la place à d'autres Résistants. Les pas de Tom s'engouffraient dans la neige et tandis qu'il avançait, il apercevait une silhouette qui se dessinait au loin. S'approchant peu à peu, il ne tarda pas à la reconnaître. Astrid se trouvait bel et bien présente. Il était encore difficile de savoir vers quel camp son cœur se tournait et Tom ne lui posait jamais la question non plus, ne voulant pas la pousser à choisir quand elle veut être neutre. Les lèvres du loup-garou s'étirèrent aussi en un sourire, quand il attrapa la thermos, la remerciant d'un geste de la tête, avant de répondre à sa question :

« La soirée était assez tranquille, je crois que les Mangemorts craignent le froid. Si c'est ça, on aura le droit à une trêve hivernale digne de ce nom. »

C'était beau de rêver mais Tom sait bien que le calme cache toujours une tempête imminente. Probablement que Voldemort est en train de fouetter ses Mangements dans une vieille cave, pour leur redonner du courage. Il a toujours imaginé cet être comme un sadique adepte de pratiques sado-maso envers ses hommes.
©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Astrid Greyback
Ancien garde du corps de Margot Woosley
Âge du personnage : 23 ans
Baguette : Chêne blanc, 22cm, Crin de Sombral, Flexible
Nombre de messages : 92
Célébrité sur l'avatar : Alycia Debnam-Carey
Humeur : Changeante
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Fév - 14:43

I WANT TO LIVE AND LOVE YOU
Tom Lupin & Astrid Greyback


Perdue dans ses pensées, laissant doucement le froid l’enserrer dans ses bras : Astrid tentait de faire le point sur sa vie. Peut-être était-ce une chose courante pour les personnes de son âge ou bien le contexte actuel se portait à prendre plus de temps pour réfléchir. En ces temps incertains, il y avait-il de la place pour les gens qui ne voulaient pas prendre clairement partis pour un camp ou un autre ? Ce n’est pas comme si de toute façon son allégeance allait changer. L’Inquisition est et restera sa faction de cœur. Celle qui la fait souffrir, qui l'a façonné, mais qui l’a aussi adopté. Si son quotidien n’était pas facile tous les jours, si elle avait encore beaucoup de choses à se faire pardonner et à réparer : il n’en restait pas moins qu’elle avait passé l’éponge sur les regrets. La vie était trop précaire pour s’attarder sur ce qui aurait pût se passer dans le cas où elle serait restée auprès de sa famille. Astrid ne voulait pas vivre dans le passé, dans des rêveries trompeuses : douce utopie qui endort les sens pour faire oublier toute notion de réalité. Il y avait plus important. Comme la survie de ceux qui sont encore dans son clan, qui croit en elle. La troupe des loups-garous d’Ecosse traînait encore dans les Highlands et elle avait la désagréable impression que cela ne prendrait pas longtemps pour qu’ils se rencontrent. Etaient-ils prêts ? Non. Mais ils le seraient si un conflit devait éclater. Ce n’est pas comme s’ils avaient le choix. Il y a un an de cela, Astrid aurait été aux anges de se battre : de mourir pour ses idées et pour défendre les siens. Aujourd’hui, la donne était différente. Elle n’était plus seule et voulait faire amende honorable auprès de son père. Morte, elle ne pouvait pas faire une telle chose. Si elle ne pouvait pas changer le passé, elle pouvait s’efforcer d’améliorer le présent.
Relevant la tête, elle reconnut la silhouette de Tom et chassa d’un sourire ces pensées. Elle était venue pour voir le jeune homme, il n’était plus le temps de philosopher sur sa vie. Il y avait plus important. Le sorcier ne devait probablement pas savoir au combien il l’avait changé, comment il la poussait à être une personne meilleure. Pour lui, juste pour lui. Une voyante de son clan, en regardant sa main, lui avait dit que le loup-garou lui apporterait une famille. Comment prendre cette prémonition cependant ? Astrid n’en avait aucune idée, mais elle ne voulait pas trop s’avancer. Adviendra ce qu’il adviendra. Face à lui, ses soucis s’envolèrent et elle lui donna ce qu’elle avait préparé pour lui.

« Les serpents n’aiment pas le froid. Cela ne me semble pas illogique de ne pas les rencontrer. Et pourtant il faut toujours se méfier de l’eau qui dort. » Quelque chose que Margot n’avait eu de cesse de lui répéter. « Va vite te reposer, tu dois être fatigué. » Astrid posa sa main sur sa joue avant de s’approcher pour l’embrasser tendrement tout en collant son corps au sien. « Je suis rassurée de voir que tu es revenu en un seul morceau, je vais pouvoir dormir tranquillement ce soir... »

L’Alpha ne voulait pas rentrer dans la maison sans que Tom lui propose. Elle n’avait pas envie de se confronter à des œillades mauvaises la concernant. Si ses sentiments étaient sincères envers le sorcier : une part d’elle avait toujours peur de ne pas gagner la confiance de son entourage. Astrid voulait savourer chaque moment passé à ses côtés comme si c’était le dernier.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: ♣ Aux alentours :: A l'étranger-
Sauter vers: