RSS
RSS



 

 :: LONDRES :: ♣ Centre-ville :: Bars, restaurants et boîtes de nuit :: Le Chaudron Baveur Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lost in the Dark

avatar
Anton Munter
Président des étudiants & étudiant en Magie Avancée
Âge du personnage : 18 ans
Baguette : Bois de cornouiller - corne de Jackalope - 25,75 cm
Nombre de messages : 743
Célébrité sur l'avatar : Nathaniel Buzolic
Humeur : A casser les noix du daron
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Fév - 10:39


Lost in the dark

RP Libre & Anton Munter


Étudier n'empêche pas pour autant d'avoir une existence en parallèle. Encore faut-il trouver qu'en faire. Anton a toujours été un boulet pour tout ce qui touche de près, ou même de loin, à la vie sociale. Il y a un truc qui ne tourne pas rond de ce côté-là de sa personnalité. Bien qu'il ne soit pas en mesure de dire, ni de trouver, de quoi il s'agit réellement. Son caractère imbuvable ? Sa façon d'être souvent douteuse ? Son humour cinglant ? Ou bien son verbe acerbe ? Que de possibilités pour pouvoir les étudier.

Pourtant, Poudlard lui donnait une occasion en or pour remédier à son grand problème. Ses deux frères lui ont toujours vanté les mérites de cette école et de toutes les possibilités qui s'y trouvaient. Des rencontres, de nouvelles amitiés et sans doute de nouvelles rivalités également, beaucoup de choses à venir sûrement. Le jeune homme avait alors cru en un moyen d'être quelqu'un d'autre, de recommencer pratiquement à zéro, sans pour autant oublier d'où il venait. Mais essayez donc un peu de chasser le naturel. Celui-ci revient toujours au galop. Et en tant que Roi de la boulette, il fallait bien qu'Anton frappe encore bien fort. Trop fort, sans même l'avoir fait réellement exprès.

L'université magique pouvait bien avoir été délocalisée, à cause d'une explosion quelques mois plus tôt, les étudiants restaient les mêmes, pour la plupart. Et les problèmes suivaient également le mouvement, bien que Munter n'ait pas eu trop à se plaindre lors de ses premiers jours à Poudlard. Un petit moment de tranquillité, il n'eut pas plus de répit que ça. A croire que la vie aime se jouer du jeune homme, pour le mettre dans davantage de situations grotesques. Si retrouver son meilleur ami, lui avait permis de renouer des liens forts avec lui, sa route avait de nouveau croisé celle de ce stupide Potter. Certes, c'était fort jouissif de le faire tourner en bourrique et de monter la tête à Nina contre lui. Mais cet idiot avait bien failli tout foutre en l'air chez le petit couple qu'il forme avec la fille des Lupin. En bon manipulateur et calculateur qu'il peut être, Anton avait toujours un plan de secours. Et il avait été contraint de l'utiliser de façon prématurée, en faisant sa demande en mariage d'une façon plus que douteuse. Il aurait préféré avoir le temps de mettre les petits plats dans les grands. De faire quelque chose d'extraordinaire, mais le destin en avait voulu autrement. Pour ne pas faire naître les doutes dans l'esprit de Nina, il avait été obligé d'y aller rapidement. Pourtant, si tout ceci ressemble à de la pure manipulation, autant dire que s'en était absolument pas du tout. Les sentiments de Munter pour la Miss Lupin sont bels et biens réels. Tout comme cette demande venait du cœur malgré qu'elle ait été poussée par la situation quelque peu embarrassante. D'ailleurs, la bague de fiançailles, il l'avait choisi avec son frère aîné. Il y avait mis le temps, jusqu'à tomber sur la perle rare qui conviendrait à sa Nina. Et même là, il avait dû mettre les bouchées doubles en dévalisant une bonne partie de son coffre chez Gringott's pour la payer. C'est que cet anneau lui avait quasiment coûté un bras, un rein, un poumon et un testicule. C'est dire que cette bague coûtait chère tout comme ce mariage à venir, était important à ses yeux.

Il n'avait, cependant, pas eu la tête à croiser sa famille et ses amis ce jour-là, prétextant qu'il devait récupérer des affaires dans la boutique où il avait travaillé. C'est qu'il sentait que sa petite-amie allait lui sauter dessus pour parler de préparatifs de mariage et qu'il angoissait rien qu'à cette idée. Non qu'il veuille revenir sur cette décision, mais si toute la famille de Nina serait présente, ainsi que bon nombre de ses amis, Anton craignait n'avoir personne de son côté. Hengist et Nikolaï seraient sans doute présents, comme Balthazar qui accepterait sans mal d'être son témoin, mais ensuite ? Sa mère est morte il y a quelques temps maintenant et parmi ses pères, c'est difficile. L'un d'eux a toujours été trop exigeant et l'autre, il n'a plus jamais eu de nouvelles depuis qu'il a compris que son géniteur le berçait de mensonges.

Il était sorti de Poudlard pour se rendre jusqu'à Pré-Au-Lard, mais ne voulant prendre le risque de croiser des visages connus, il avait transplané jusqu'à Londres. Encapuchonné dans son sweat-shirt, par-dessus lequel son cuir était enfilé, il ne faisait pas un temps bien clément pour l'époque. De la pluie, du vent, de la grisaille et encore et toujours de la pluie. Son appartenance aux Dissidents n'était pas encore connue de tous, lui permettant de se promener en territoire ennemi sans vraiment être inquiété. Puis, il ne cherchait clairement pas les problèmes pour une fois, puisqu'il s'enfonçant dans le Chaudron Baveur, pour s'asseoir dans le fond, après avoir commandé un Whisky Pur-Feu. Il avait gardé sa capuche sur la tête, dissuadant n'importe qui de venir taper la discussion.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
William Steward
Agent secret du MACUSA
Âge du personnage : 46 ans
Baguette : Celle de Salazar Serpentard. Bois de chêne rouge, écaille de basilic, 27 cm
Nombre de messages : 12
Célébrité sur l'avatar : Robert Knepper
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Fév - 15:19
Lost In The DarkAnton Munter, William Steward &
Others ?
Ce qu'il y a de bien en étant un agent secret, c'est que personne n'est supposé vous connaître. Du moins, si tout se déroule bien. William appartenait aux espions du MACUSA, qui est l'équivalent du Ministère la Magie Anglais. Il n'a pas suivi de formation pour y entrer et il ne voulait même pas en faire partie. Il se voyait un autre destin que de jouer au superhéro. Ce n'est pas son truc à lui, il n'en voit pas l'utilité. Aider les autres peut-être ? Mais quand lui, il s'est retrouvé dans la merde, personne n'est venu l'aider. Le MACUSA s'est intéressé à son cas, parce que personne ne réussit à le garder captif bien longtemps, pas même les plus sécurisées des prisons. Il trouve toujours un moyen pour s'enfuir. C'est pourtant en étant libre, qu'il a l'impression que d'avoir les pieds et poings liés. Travailler en équipe, devoir échangé avec les autres et faire mine d'apprécier ça, tout devient trop... Trop épuisant. Un rôle qu'il sera encore obligé de jouer pendant quelques temps. Parce que là-haut, non pas dans les cieux, mais parmi les hauts placés de la société magique américaine, il est connu pour ne pas être seulement ce maudit Sorcier que personne n'arrive à mettre derrière les barreaux définitivement. Il est connu pour être un oncle. Sa sœur étant maintenant six pieds sous terre, il y a encore ce gamin qui se trimbale avec son patrimoine génétique. Et plus récemment, William est tombé sur un dossier à son nom, avant de quitter les States. C'est dans ce dernier qu'il a appris qu'il avait un fils. La mission, il l'a accepté uniquement dans ce but secret. Il n'est pas censé être au courant et il doit rester discret, pour que les traces ne soient pas supprimées. Alrik est une trace potentiellement effaçable, tout comme peut l'être Morghan. Bien que lui, il soit actuellement à Poudlard, sous la protection de Dumbledore qui ne laissera sûrement pas une telle chose arriver. Par contre, pour le cas du jeune Mangemort, c'est une toute autre histoire. Faire passer une éventuelle mise à mort, pour de la légitime défense, c'est tout à fait possible.

Aux dernières nouvelles, bon nombre de Mangemorts se trouvaient en Angleterre. Et William ne serait pas un bon espion doublé d'un enquêteur, s'il mettait quinze ans pour remonter une piste. Celle de son fils l'avait mené jusqu'à Londres. Maintenant, la ville est gigantesque, tant du côté moldu que du côté magique et tout ce qu'il avait de lui, c'était une photographie prise de loin. Le jeu du chat et de la souris allaient pouvoir commencer.

Tout comme les autres membres de l'équipe spéciale, leurs logements se trouvent dans cette ville. Pour l'instant, ils passent pour des Sorciers lambdas, qui tentent de ne pas trop se faire remarquer. Pendant combien de temps y parviendront-ils ? Peut-être que la découverte est plus éminente qu'ils n'osent le penser. C'est avec ce risque, que William reprenait ses recherches, se mettant en tête de faire vite pour ne pas se faire prendre. Mais après plusieurs heures, il avait eu le temps d'écumer bien des bars et aux pubs du même genre. D'après les renseignements qu'il avait, son fiston ne semblait pas être d'une nature sage. Avec un père comme lui en même temps, on ne peut pas s'imaginer autre chose de son fils.

L'envie de se poser, après avoir parcouru des kilomètres et des kilomètres dans Londres, se faisait ressentir de plus en plus. Une petite pause s'impose, avant de reprendre les recherches en soirée. Peut-être aura-t-il plus de chance d'y parvenir. Il avait pris l'habitude de passer prendre un verre au Chaudron Baveur. Ce qu'il sait de sa petite vie d'espion, c'est qu'il faut se créer des habitudes. C'est le genre de choses qui aident à passer inaperçu, étrangement. Mais devant lui se déroulait une scène qu'il ne sentait pas du tout. Un garçon encapuchonné venait d'entrer dans le Chaudron Baveur, sauf que des petits groupes de Sorciers semblaient se relayer pour le suivre. Ceux-ci étaient-ils des Dissidents ? Des Résistants ? Des Anarchistes ou bien des Mangemorts ?

« Aller Willi, une bonne action de temps en temps, ça ne te coûte rien. »

Il s'encourageait à prendre les choses en main ou bien à tout faire foirer. Avec lui, c'est toujours l'un ou l'autre, jamais entre les deux. Mais parvenir à ce que quelqu'un lui soit redevable, c'est une astuce qui peut lui donner l'avantage dans ses recherches. Si ce gosse est du coin, il peut sûrement connaître le sien. Le membre du MACUSA entra à son tour, dans le bar. Il remarqua aussitôt où le jeune homme avait pris place et faisant mine de le connaître, il l'accosta en lui mettant un coup sur l'épaule. Note pour lui-même : exploser l'épaule des gens, n'est sûrement pas la meilleure façon de faire connaissance.

« Comment tu vas ? Ça fait si longtemps. »

C'est une troupe de théâtre que William aurait dû rejoindre. Il tira la chaise en face du garçon et s'installa sans y avoir été invité. Commandant rapidement la même chose que le petit, il plongea aussitôt son regard dans le sien, pour ne pas lui laisser le temps de jouer l'étonner.

« Tu es suivi par plusieurs personnes. Certaines sont même déjà là. Fais comme si on se connaissait et reste avec moi, il ne t'arrivera rien. Ou ne m'écoute pas et va donc te faire tuer dehors. »

Ses paroles étaient tout de suite plus basses, pour que personne ne les entendent. Son verre enfin devant lui, il le saisit pour trinquer avec celui qu'il faisait passer pour un ami, visiblement de longue date.
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: ♣ Centre-ville :: Bars, restaurants et boîtes de nuit :: Le Chaudron Baveur-
Sauter vers: