RSS
RSS



 

 :: LONDRES :: ♣ Centre-ville :: Bars, restaurants et boîtes de nuit :: Starbucks coffee Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment je te dirais [Remus]

avatar
Âge du personnage : 36 ans
Nombre de messages : 55
Célébrité sur l'avatar : Geneviève Cortese
Humeur : Joyeuse
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Avr - 2:36
Comment je te dirais

Amélia
Potter

Remus
Lupin


Le soleil se couchait lentement sur une journée difficile et stressante. Les Mangemorts mettaient de plus en plus de pression sur les laboramages et Amélia ne cessait d'être sur ses gardes. À force de mentir, parviendrais-t-elle à tout se remémorer ? D'accord, elle avait appris des meilleurs avec son frère James et Sirius, qui inventaient toutes sortes d'histoires du temps de Poudlard, mais il ne fallait pas exagérer non plus. À un moment donné, les mensonges finissaient toujours par nous mettre dans le pétrin. Pour le moment, la sorcière s'en tirait bien. Elle avait passé la journée à affirmer aux chiens de garde de Voldemort qu'il n'y avait encore rien à signaler au niveau de possibles modifications de l'ADN Moldu. Rien non plus pour les armes chimiques qu'ils demandaient. Il n'y avait rien parce que les laboramages ne travaillaient sur rien. Ils faisaient semblant. Ils faisaient tous semblant, sauf les adeptes de Voldemort parmi le personnel, bien entendu. Eux, c'était une autre histoire. Amélia était donc sorti de St-Mangouste totalement épuisée. La tension quitta ses épaules dès qu'elle fut à l'air libre. Elle s'éloigna néanmoins rapidement de la vitrine de la boutique, hâtive qu'elle était de retourner chez elle. Les vraies recherches allaient pouvoir se poursuivre.

Ses pas étaient rapides et décidés alors qu'elle contournait les Moldus qui se bousculaient sur les trottoirs. À cette heure de la journée, tout le monde terminait le travail et entrait paisiblement chez eux. C'est en tournant le coin que son coeur cessa de battre. Bon, manière de parler. Scientifiquement, il était impossible que le coeur cesse de battre et qu'on demeure debout, bien vivant. Là, devant elle, posé calmement sur une clôture se trouvais une chouette qui la regardait avec de gros yeux. Voir une chouette qui la regardait n'avait rien d'effrayant en soit pour une sorcière digne de ce nom. Toutefois, comme il s'agissait de la chouette de Remus, son coeur ne pouvait que cesser de battre. Cela arrivait toujours quand elle voyait Remus. Ou quand il lui envoyait un message. Regardant autour d'elle pour bien s'assurer qu'aucun Moldu ne la voyait, Amélia se rendit ensuite en direction de la chouette qui, docile, lui tendit machinalement sa patte. La brune y pris le message qui y était accroché tout en tapotant délicatement la tête de l'animal. Ce fut avec des mains quelque peu tremblantes qu'elle ouvrit la missive pour y lire que Remus lui demandait si elle voulait bien prendre un café avec lui. Il venait aussi de terminer le travail et il avait envie de relaxer avant de rentrer chez lui. Cette fois, son coeur se mit à battre plus rapidement alors que ses joues devinrent un peu plus rosées. Et cela n'avait rien à voir avec l'air frais. Un café ! C'était une excellente idée.

Amélia tourna ainsi les talons pour rebrousser chemin, le Starbucks était dans la direction opposée à la sienne. Elle s'efforçait de ne pas courir ... des plans pour qu'elle arrive sur les lieux échevelée ! Et dire qu'elle portait encore sa tenue de St-Mangouste. Tout en marchant, elle essayait de s'encourager en y allant de commentaires à mi-voix. Est-ce que le fait de parler toute seule et de se faire regarder la dérangeait ? Pas du tout. Amélia ne s'arrêtait pas aux regards des autres et, de toute manière, elle était trop dans ses émotions pour se rendre compte de quoique ce soit.

Elle ralenti ses pas quelque peu, question de se regarder dans une vitrine. Hey, Merlin ! Elle replaça quelques mèches de ses cheveux vite fait avant de poursuivre sa route jusqu'au café dont elle poussa les portes après avoir pris une profonde inspiration. Ce n'était rien du tout ! C'était Remus pas le Prince Charles ! Et c'était exactement ça le problème. C'était Remus. Amélia aurait été plus à l'aise avec le Prince Charles. Son regard parcouru la salle avant de s'arrêter sur son espoir insensé. Maintenant, il fallait ordonner à son cerveau de faire avancer ses jambes. Okay. Avancez, jambes ! Ce fut moins ardu qu'elle ne l'avait cru et elle se rendit quand même normalement à la table occupée par le sorcier.

" Salut ! " lui dit-elle

Amélia offrit un sourire à Remus avant de tirer une chaise pour s'asseoir devant lui. Il lui fallait dorénavant éviter de le regarder avec un air d'admiration éperdue. C'était toujours difficile d'éviter de le regarder avec une affection plus intense que nécessaire. Pour ça, il lui fallait penser à des choses plus pratiques. Comme les molécules monosaccharides. Les molécules monosaccharides étaient parfaites pour éviter de s'épancher.

" Tu as passé une belle journée ? Le travail n'a pas été trop difficile ? " ajoute t-elle en posant son sac à main entre ses pieds
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES :: ♣ Centre-ville :: Bars, restaurants et boîtes de nuit :: Starbucks coffee-
Sauter vers: