AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Addicted To You

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Addicted To You   Mar 10 Avr - 21:31


Addicted To You
La vie est trop courte pour la gaspiller à poursuivre un amour impossible.
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Rose était au Ministère de la Magie et l'endroit semblait avoir perdu son âme. Les Sorciers qu'elle croisait dans les couloirs, ne se parlaient pas. Comme des automates, la plupart regardaient droit devant eux, pour ceux qui n'appartiennent pas au camp de Voldemort. Les Mangemorts se pavanent un peu partout. Agaçants avec leurs répliques parfois absurdes, Rose prenait sur elle, pour ne pas finir par en dégommer un. La seule chose qui pouvait encore l'apaiser, c'était de rentrer chez elle chaque soir et se dire que c'était un jour de moins à passer là-bas. Si elle restait, c'était pour se trouver au cœur de la bataille. Cela n'avait donc rien à voir avec la présence de Bryan Levinson en ces lieux et c'est ce qu'elle voulait croire. Les deux Sorciers ont vécu quelque chose qui a fini par tenir à cœur à Rose. Elle a cru en lui, en eux. Bêtement, elle s'est imaginée qu'elle pouvait le ramener dans le droit chemin. Prête même à oublier les horreurs qu'il a commis, l'Auror avait vraiment fini par croire qu'il n'était plus au service de Voldemort. Un mensonge que le Mangemort lui a servi sur un plateau. Un jour, deux jours, des semaines et même des mois, gardant toujours la même version. Vivant sous son toit, dormant dans son lit, partageant ses nuits et son intimité, il n'a eu en tête que de se servir d'elle, pour obtenir ce qu'il voulait. Rose en est certaine à présent. Elle s'en veut beaucoup de lui avoir fait confiance et de s'être ainsi faite rouler dans la farine, comme une imbécile de débutante. Puisque suivre son cœur a été un véritable échec doublé d'une humiliation, elle en est formelle, à présent elle suivra uniquement sa conscience. Inutile de continuer à souffrir. Parce qu'elle a souffert quand elle s'est rendue compte que Bryan l'avait trahi. Elle en souffre encore, parfois en rentrant chez elle, lorsqu'elle se retrouve seule dans sa chambre à coucher. Écoeurée, l'Auror se souvient de toutes ces nuits passées dans ses bras, durant lesquelles, ils ne faisaient pas que dormir. Tout ça, devait uniquement faire partie de son plan, pour qu'elle tombe dans son piège. Sottise qu'elle a faite, c'est de l'avoir aimé et de vivre une terrible rupture à laquelle, elle ne s'attendait pas du tout. Par chance, la Sorcière avait encore la possibilité de se battre pour ce qu'elle pense être le bon côté et ça lui change les idées. Sauf lorsqu'elle le croise...

Encore une journée qui se terminait. Encore une mission échouée. Rose était satisfaite d'être parvenue à laisser un ancien collègue filer. Mais à la longue, cette routine devenait dangereuse, ainsi que pesante. Avant, bonne Auror, les doutes commencent maintenant à planer sur son cas. Voilà des semaines que ses missions sont officiellement des échecs pour ses supérieurs. De son point de vue à elle, c'est une réussite, puisque le but de ses manœuvres est de ruiner chaque arrestation de Résistants. Elle risque sa vie et en est consciente. Mais c'est pour la bonne cause, elle en est certaine.

Dans son bureau, la paperasse s'emmagasinait et elle ne comptait pas se remettre dessus. Depuis le départ précipité d'Alicia Rogue, les langues se délient. Traître, comme son époux, c'est ce qu'il revient le plus souvent aux oreilles de Rose. Elle ne prend pas sa défense, tout comme elle ne l'incrimine pas non plus. Cette femme n'a fait que rejoindre sa famille, là où elle se trouvait. Tout le monde en ferait autant et l'autre Auror ne peut que la comprendre. Ce qui la pousse à rester elle, c'est qu'elle n'a personne au monde. Il n'y a maintenant plus aucune chance de retrouver son frère, tout du moins en vie. Qu'est-ce qu'il lui reste ? La réponse à cette simple question est juste : rien.

Délaissant des parchemins par-dessus ceux se trouvant déjà sur le meuble, Rose comptait quitter son poste pour la soirée. Dans les couloirs, les Sorciers se faisaient de plus en plus rares. L'heure avancée en était sûrement la raison. Plus personne ne traîne maintenant. Il n'y a plus de fou rire venant des Maraudeurs qui font tourner la femme de Severus en bourrique. Il n'y a plus non plus les échanges verbaux amicaux, que l'on retrouve dans toutes sortes de métiers. Une fois l'heure venue, les mages se dispersent aussitôt, comme s'ils avaient quelque chose sur le feu. Quant à Rose, elle préférait partir dans les derniers, afin de ne croiser personne....normalement.

Avançant dans le couloir, la tête un peu ailleurs, elle accéléra le pas en voyant un ascenseur où seule une personne se trouvait. Avec un peu de chance, le Sorcier serait aussi pressé de rentrer chez lui, qu'elle ne peut l'être et ne trouvera pas à lui faire la conversation. Vite fait, l'Auror entra à l'intérieur. Ce n'est qu'en tournant machinalement la tête vers l'homme présent, que son cœur manqua un battement. La seule personne qu'elle n'avait surtout pas envie de croiser, se trouvait juste à côté d'elle. Bryan était là, égal à lui-même. D'un coup, elle voulut sortir de l'ascenseur, mais il était déjà trop tard, la grille venait d'être fermée. Elle se maudissait d'être venue ici et elle se maudissait même de s'être levée le matin. Pourtant elle l'avait senti que la journée serait longue et pénible, mais elle ne s'imaginait pas que cela serait ainsi jusqu'au bout. Bien décidée à ne pas lui adresser la parole, Rose regardait droit devant elle. A l'heure actuelle, entre déception, tristesse, colère, fatigue et humiliation, s'il venait par dire un seul mot, sans doute qu'elle aurait dans l'idée d'attenter à ses jours. Mais bien sûr, c'est toujours lorsqu'une personne est pressée de sortir d'un endroit, que le temps avance soudainement beaucoup moins vite.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Addicted To You   Mar 17 Avr - 21:58


Addicted To You
La vie est trop courte pour la gaspiller à poursuivre un amour impossible.
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Cela faisait désormais plusieurs semaines que Bryan était de retour en Angleterre. Après la chute de l'Inquisition, il avait été envoyé sur le champ à la recherche de Faucheurs, susceptibles de s'allier avec Lord Voldemort. Autrement dit, il n'avait pas eu un seul instant pour communiquer avec ses proches. Il n'avait pas eu la chance de leur expliquer pourquoi il leur avait menti, en prétextant avoir fui ce maître qui lui était si cher. Aussi Bryan ne se faisait absolument aucune illusion quant à sa relation avec Rose. Il avait vu la douleur et la déception qui s'étaient emparées de son regard lorsqu'elle l'avait aperçu traîner Margot Woosley vers son funeste bûcher. Il savait pertinemment qu'elle avait dû vivre cela comme une trahison, comme une rupture, comme la mort du lien qui les unissait. Si Bryan semblait désormais être parvenu à sauver sa relation avec Anton, il était convaincu, que Rose, elle, ne le pardonnerait jamais. Oui, il s'était en quelque sorte servi d'elle pour parvenir à ses fins. Mais n'était-ce pas ce qu'elle avait également fait en espérant pouvoir lui soutirer des informations sur la disparition de son frère ? Bryan partait du principe que cela revenait absolument au même, mais il connaissait Rose et son orgueil incommensurable. Et il savait pertinemment que la partie était perdue pour de bon. Si cela le touchait, le blessait ? Bien sûr. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le mangemort avait été capable de s'attacher à elle, de s'investir émotionnellement dans leur relation. Il ne le dirait probablement jamais à haute voix, mais il l'avait aimée, et il l'aimait encore aujourd'hui. Mais parce qu'il avait toujours été effrayé par la moindre forme d'attachement qui soit et par l'effet de rejet que cela pouvait entraîner, il s'était juré de ne pas revenir vers Rose. Il craignait tant qu'elle lui brise le cœur à son tour, qu'il préférait la laisser tranquille. Après tout, si elle avait voulu entendre ses explications ou ses excuses, elle lui aurait forcément écrit.

Ainsi, afin de faire le deuil de cette relation qui avait tant compté à ses yeux, Bryan se renfermait dans son travail, lorsqu'il n'avait pas l'occasion de passer du temps en compagnie de son fils. Le mangemort n'était pas dupe, il savait très bien que si le Seigneur des Ténèbres l'avait propulsé au Département des Mystères, c'était pour le maintenir sous contrôle. Et aussi pour lui rappeler qu'il lui faudrait sans cesse se battre pour conserver ses privilèges. Tous ces titres que Lord Voldemort avait distribués, n'étaient autre que des récompenses pour services rendus à la cause des mangemorts. Mais les cadeaux du Seigneur n'étaient jamais éternels, ils pouvaient disparaître aussi rapidement qu'ils avaient été offerts, si l'on ne s'en montrait pas digne. Néanmoins, le poste qu'il occupait actuellement lui convenait tout à fait. On le laissait relativement tranquille, il n'était pas dérangé par l'agitation que Lucius, en tant que nouveau Ministre de la Magie, devait subir tous les jours. Bien au contraire, il arrivait même que Bryan ne croise pas une seule personne de la journée, lorsqu'il était enfermé dans son département. Il avait d'ailleurs la nette impression que personne n'osait plus lui parler depuis qu'il avait conduit l'Inquisitrice au bûcher. C'était comme si les gens craignaient qu'il mette également feu à leur corps, rien qu'en croisant leur regard. Et d'un côté, c'était peut-être mieux ainsi. Dès son premier jour, il avait demandé à connaître le nom de tous les membres de la brigade d'aurors et avait constaté que Rose en faisait encore partie. Pour quelles raisons ? Il ne pouvait formuler que des hypothèses, mais il se doutait bien que c'était pour nuire au régime du Lord. S'il avait pour l'instant décidé de ne pas la dénoncer, il tenait tout de même à la garder à l'œil, la faisant suivre par ses assistants. Ainsi, il avait rapidement pu prendre connaissance de ses horaires et s'était toujours arrangé pour ne jamais la croiser dans les couloirs.

Après une longue journée passée à consulter les registres répertoriant toutes les prophéties stockées au Ministère, le mangemort avait enfin décidé de rentrer chez lui. Pour une fois, il n'avait pas jeté un seul coup d'œil à sa montre et s'était engouffré dans l'ascenseur, sans songer un seul instant qu'il pourrait encore croiser quelqu'un à une heure aussi tardive. Et alors qu'il était pratiquement arrivé dans l'atrium du Ministère, un autre employé se rua subitement à l'intérieur de l'ascenseur. L'arrivée était si subite, qu'il releva brusquement les yeux et reconnut immédiatement la chevelure noire de jais de la sorcière qui se tenait désormais à ses côtés. Instantanément, le mangemort qui dominait l'auror de sa hauteur, sentit un poids peser sur ses entrailles. Il ne s'était absolument pas attendu à se retrouver dans un espace aussi confiné en compagnie de celle qui avait partagé sa vie. Et pourtant, sans même prendre le temps de réfléchir, il appuya avec une force non maîtrisée sur le bouton d'arrêt de l'ascenseur avec son poing. Si l'engin fonctionnerait à nouveau après un tel choc, ce n'était pas certain. Mais ce qui était sûr, c'est que Rose et Bryan avaient un certain nombre de choses à se dire. Sans lui accorder le moindre regard, le mangemort prit la parole.

" Je n'aurais jamais pensé que tes valeurs étaient en accord avec le nouveau Ministère. Je pensais que tu serais partie. J'espère que tu as une bonne excuse pour justifier ta présence ici. "

Ce n'était absolument pas les retrouvailles qu'il s'était imaginées. Dans son esprit, ils auraient été dans un endroit plus chaleureux que celui-ci et auraient été moins vêtus qu'à l'heure actuelle. Mais c'était plus fort que lui, il fallait toujours qu'il se comporte comme une ordure.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Addicted To You   Ven 27 Avr - 10:10


Addicted To You
La vie est trop courte pour la gaspiller à poursuivre un amour impossible.
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Grande obstinée, Rose avait toujours fait preuve d'une assurance certaine, en ce qui concerne ses convictions. Elle ne se laissait jamais dicter la conduite à avoir et c'était même là, un point de discorde avec ses supérieurs. Quand ils lui disaient blanc, mais qu'elle pensait noir, il ne fallait pas compter sur elle pour qu'elle obéisse comme un parfait mouton. Alors, bien sûr, avec la montée au pouvoir des Mangemorts, Rose vit l'occasion de défier l'autorité plus que jamais elle l'avait fait. Qu'importe les risques, ce n'est pas comme si elle avait beaucoup d'attaches en ce monde. Son frère n'a pas été retrouvé, ses parents sont décédés et le seul homme en qui, elle voulait croire, l'avait trahi. Bryan. Ce stupide Mangemort qui ne sait pas penser par lui-même. Ce fourbe qu'elle a abrité sous son toit et qui s'est invité dans son cœur. Elle l'a aimé, voilà une nouvelle certitude. Même si elle a eu du mal à se l'avouer au départ, ses sentiments étaient forts pour lui, au point de remettre en question sa première impression. L'impression qui a tant d'importance sur le ressenti que nous donne une personne. Pour une fois, Rose l'avait balayé de la main, voulant s'autoriser à aimer quelqu'un. Voulant croire qu'ils pouvaient avoir un avenir lié l'un à l'autre. Pourtant, elle était tombée de bien haut. Ce n'était pas tant le fait que la dingue à la tête de l'Inquisition succombe, qui l'avait dérangé, mais le fait qu'il se soit servi d'elle pour arriver à ça. Autant le dire tout de suite, Rose n'a certainement pas ressentie de compassion pour Woosley. Cette garce avait tué tant de personnes de cette façon, que ce n'était que justice après tout, bien que sa conscience d'Auror l'empêche de le dire de vive voix.

Rose s'était plongée dans le travail, pour ne pas avoir à vivre la solitude de sa maison, dans laquelle elle vivait à présent seule. Il lui manquait quelque chose, il lui manquait quelqu'un. C'était un peu comme si on lui avait arraché une partie de son être. Et le Mangemort responsable de tous ses maux, se trouvait justement à ses côtés, dans cet ascenseur. Pourvu que le voyage s'écourte au plus vite. C'était la seule chose qui tournait en boucle dans l'esprit de la Sorcière. Bien sûr, avant que son ex n'écrase violemment le bouton avec son poing. Qu'est-ce qu'il lui prend ? Elle ne lui a même pas adressé la parole. Arquant un sourcil, elle n'écoutait ses propos que d'une oreille, enfin qu'elle voulait faire croire. Et là, pire qu'un volcan, elle sentit son sang bouillir dans ses veines et artères. Est-ce qu'il se fichait d'elle ? Si les minutes passaient, sans que la jeune femme n'ouvre la bouche, c'était bien parce qu'elle se faisait violence pour ne pas le balancer au bout de la cage, lui décrocher une droite ou de lui faire avaler le bouton qu'il venait de casser. Il ne fallait surtout pas qu'elle lui fasse le plaisir de lui montrer qu'elle était en colère. Si Bryan s'en rendait compte, il comprendrait qu'elle est blessée derrière cela et donc, qu'elle tenait assez à lui pour qu'il la blesse de cette façon.

« Sinon quoi ? Moi aussi tu vas m'emmener sur le bûcher ? »

Au revoir les bonnes résolutions. Il voulait parler ? Autant que ça se fasse ici, maintenant qu'ils sont coincés par sa faute à lui. Si elle ne l'avait pas regardé en lui posant ces questions, Rose tourna enfin la tête vers Bryan.

« Je n'ai aucune compassion pour cette dingue, elle a tué beaucoup trop de monde, détruit beaucoup trop de familles, pour que je sois capable de la plaindre. Mais, je t'ai fait confiance Bryan. Je te croyais sincère. Et j'ai pensé que ce qu'on vivait, avait de l'importance à tes yeux, même si sûrement moins que ça pouvait en avoir pour moi. Je l'ai espéré, parce que moi, j'ai fait la bêtise de t'aimer. »

Ravalant sa colère comme elle le pouvait, elle ne s'était pas encore énervée et ne voulait sûrement pas le faire. Le poids de la journée jouait sûrement en sa défaveur, mais ce n'était pas grave. Autant lui répondre après tout, c'est ce qu'il veut ? Jouer avec ses nerfs ? Et après, il en sera satisfait ? Qu'il remporte cette nouvelle victoire, elle s'en fiche. Ce soir, tout ce qu'elle veut, c'est rentrer chez elle après avoir fait un crochet par le premier bar qu'elle croisera.

« Tu disparais pendant des mois et tout ce que tu trouves à dire, c'est ça ? Tu me demandes des explications ? C'est toi qui devrais m'en fournir. Ou non, garde-les, ça n'a plus d'importance pour moi. Quant à répondre à ta question, tout ce que je fais, c'est foutre en l'air les missions de la nouvelle brigade en parfaite connaissance de cause. Qu'importe que je meurs, ce n'est pas comme si j'avais encore beaucoup d'attaches. »

Elle fixa un point devant elle, histoire de ne pas craquer. Ce n'est ni le moment, ni même le lieu et encore moins avec la bonne personne. Mais ne sentant toujours pas l'appareil se remettre en marche, c'est du coin de l’œil qu'elle remarquait qu'il n'avait pas appuyé sur le bouton. Est-ce qu'il le fait exprès ? C'est certain même. Il n'y a pas d'autres raisons. L'Auror finit par soupirer de lassitude.

« C'est quand tu veux pour le faire redémarrer. J'aimerais bien rentrer chez moi. La journée a été mauvaise depuis le début. Surtout vers la fin. »

Le pire, c'est que si Rose ne le regardait pas, ce n'était pas parce qu'il l'énervait. C'est qu'elle craignait qu'il prenne son air offensé qui a tendance à la faire capituler.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Addicted To You   Dim 6 Mai - 16:40


Addicted To You
La vie est trop courte pour la gaspiller à poursuivre un amour impossible.
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Des centaines de fois. Bryan s'était imaginé des centaines de fois la scène de ses retrouvailles avec Rose. Chaque version était différente, chaque version finissait toujours plus mal que la précédente. Il essayait d'anticiper ses mots, ses gestes et ses regards. Le moindre soupir, la moindre respiration aurait son importance. Il s'attendait à de dures paroles, emplies de haine et de reproches. Mais criantes de vérité. Et c'était bel et bien cela qu'il redoutait le plus. Il savait pertinemment quels étaient ses torts, et il les assumait pleinement. Mais comment pourrait-il lui faire comprendre le bienfondé de ses actes ? Certainement pas en s'adressant à elle de la façon dont il venait de le faire après avoir bloqué l'ascenseur. Sur le même ton que le sien, et sans lui adresser le moindre regard, elle lui répondit enfin. Le coup du bûcher était classique, il aurait dû se douter que cela allait immédiatement ressortir.

" Au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, l'Inquisition est tombée. Il n'est plus utile d'organiser un bûcher pour se débarrasser publiquement de quelqu'un. "

L'attaque avait toujours été la meilleure de ses défenses. Il savait pertinemment que s'il venait à baisser la garde, elle en profiterait pour obtenir ce qu'elle voulait de lui. Parce qu'il tenait à elle, parce qu'il l'aimait, il aurait été près à lui passer tous les caprices du monde. Lorsqu'elle tourna la tête vers lui et reprit la parole, il s'efforça de garder les yeux fixés dans le vide. Il ne voulait pas croiser son regard blessé, qui aurait fini par le faire flancher. Il ne s'était pas attendu à ce qu'elle fasse preuve d'autant de franchise à son égard. Il savait qu'elle serait en colère et qu'elle ne ferait rien pour le lui cacher, mais il ne croyait pas qu'elle lui aurait ouvert son cœur de la sorte. Il ignorait ce qui le mettait le plus mal à l'aise en cet instant. Le fait qu'elle lui ait avoué avoir eu des sentiments pour lui, ou le fait qu'elle en ait parlé au passé. Etait-ce donc bel et bien fini pour de bon ? N'avait-il donc plus aucune chance de la reconquérir ? Offensé, le mangemort s'autorisa enfin à se tourner dans la direction de l'auror et planta son regard dans le sien.

" C'est bien toi qui parles de sincérité ? Quand on sait comment et pourquoi notre rencontre a eu lieu, on a largement de quoi douter de ta sincérité. Et crois-tu vraiment que tu serais encore en mesure d'arpenter les couloirs de ce Ministère si tu n'avais pas eu la moindre importance à mes yeux ? "

Bryan se retint de lui dire qu'il aurait pu la faire exécuter dès l'instant où il avait pris connaissance des membres de la nouvelle brigade des aurors. Bien sûr qu'il s'en était abstenu. Il n'avait pas eu la force de la dénoncer, alors qu'il savait pertinemment pourquoi elle était encore là. Bryan n'aurait pu imaginer un seul instant qu'elle se plie à la volonté d'un Ministère gouverné par Lord Voldemort. Il la connaissait mieux que personne, elle s'était ouverte à lui et lui avait montré qui elle était réellement. Ainsi, ses aveux n'avaient-ils rien de surprenant. Et le fait qu'elle puisse penser qu'il était capable de la tuer pour si peu l'attrista incontestablement. Oui, il avait commis les pires horreurs au cours de son existence, mais tout ce temps passé en compagnie de Rose lui avait démontré qu'il y avait encore du bon en lui. Et jamais, ô grand jamais, il ne pourrait lever la main sur elle. Elle était la seule et unique femme qu'il avait véritablement aimée. Elle était la femme de sa vie. Et il l'avait perdue.

" Je sais bien que je t'ai blessée. Mais ce n'était pas volontaire. J'avais une mission et il fallait que je l'accomplisse, sans dire la vérité à qui que ce soit. M'aurais-tu permis d'infiltrer l'Inquisition si tu avais su quel était mon véritable but ? Non, je ne pense pas. J'ai dû faire ce qui s'imposait, mais je ne l'ai pas fait avec plaisir, crois-moi. Quant à la vraie raison qui explique ta présence ici, ce n'est pas mon problème. Je ne te dénoncerai pas. Mais quelqu'un d'autre le fera certainement à ma place, lorsque ton masque sera tombé. Tu ferais mieux de quitter le Ministère tant qu'il est encore temps. "

Jusqu'à présent, il avait toujours tout fait pour la défendre et la protéger, lorsqu'un mangemort un peu trop malin avait commencé à avoir des soupçons sur Rose. Mais il ne pourrait pas continuer à la couvrir indéfiniment.

" Si tu me laisses te raccompagner chez toi, je veux bien faire redémarrer cet ascenseur sur le champ. "

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Addicted To You   Lun 14 Mai - 19:14


Addicted To You
La vie est trop courte pour la gaspiller à poursuivre un amour impossible.
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Être trahie n'est pas quelque chose de facile à accepter. C'est douloureux, ça fait mal, d'autant plus lorsque c'est une personne chère à son cœur qui l'a fait. Rose l'apprenait à ses dépends. C'était nouveau pour elle. Femme forte, elle s'était toujours jurée de ne jamais pleurer pour un homme, de ne jamais souffrir pour un partenaire. Bryan est arrivé dans sa vie et a tout envoyé valser. Souffrir ? Elle a souffert oui. Pleurer ? C'est vrai aussi, bien qu'elle ne le fera pas en public, mais le jour où elle s'est rendue compte de la trahison qu'elle avait subi, en rentrant chez elle, les larmes n'ont pas tardé. Mais ce qu'il y a de bien avec Bryan, c'est qu'il a l'art et la manière de détruire tout ce qu'il construit, d'autant plus lorsque cela commence à devenir solide. Dans cet ascenseur, à ses côtés, Rose avait l'impression qu'il s'agissait d'un inconnu. Sa façon de lui parler, de tout retourner contre elle, alors qu'il était le principal responsable de leur rupture, rendait la chose un peu plus digeste bizarrement. L'Auror ne reconnaissait pas l'homme qui avait partagé son lit et ses nuits. Elle préféra donc ne pas répondre à son attaque concernant le bûcher. Qu'il continue à faire le malin, si cela lui plaît, Rose n'a pas envie de se battre. Ni pour avoir raison, ni pour lui, ni pour eux.

Pourtant, elle voulait lui faire comprendre qu'il l'avait blessé au plus profond de son être. Mais Bryan est connu pour avoir réponse à tout, même s'il s'enterre souvent tout seul. Elle ne pensait donc pas qu'il allait revenir sur les raisons de leur rencontre. D'accord, c'était bien vrai ce qu'il disait. Il n'avait pas tort à ce sujet, mais c'était le début. Soutenant tout de même son regard, l'Auror pencha la tête légèrement sur le côté.

« C'était le début. Je pensais qu'on avait dépassé ça, Bryan. Je croyais qu'on pouvait se faire confiance et qu'on avait franchi un cap tous les deux. Bêtement, j'ai pensé qu'on pouvait avoir un avenir en commun. »

Plus la conversation avançait et plus le Mangemort s'enterrait avec ses explications et ses répliques pour le moins douteuses. Rose finit même par lever les sourcils de surprise à un moment.

« Ô joie, j'ai assez d'importance aux yeux du grand Bryan Levinson, pour ne pas encore avoir été tuée... Est-ce que tu te rends compte de ce que tu dis ? Mais tu te prends pour qui ? Je sais très bien me défendre, sans que tu viennes faire preuve de pitié pour que j'ai, soit disant, la vie sauve. »

Plus ça allait, plus ça l'énervait. Mais en même temps, c'était presque drôle d'entendre la défense de Bryan. Presque. Cependant, Rose n'avait sûrement pas envie de rire et si elle faisait preuve d'ironie, c'était uniquement pour lui prouver que son raisonnement était stupide à ses yeux. Il lui parlait de sa mission, il lui parlait également de l'Inquisition et du fait qu'il n'allait pas la dénoncer. Pourtant, quelques instants plus tôt, lorsqu'il lui a demandé de justifier sa présence, cela ressemblait plutôt à une menace dissimulée. Que croire ? Rose n'a plus envie de croire en son « bon » côté. Pour elle, il est inexistant et elle s'est bien fait bernée.

« M'as-tu déjà demandé mon avis sur l'Inquisition ? Je souhaitais anéantir ce mouvement, parce qu'à mes yeux, ce n'était pas ainsi que devait avoir lieue la justice. On arrache pas la vie à une personne, parce qu'elle l'a elle-même fait. On reste un minimum humain, ça te dépasse tout ça. Mais je te remercie de m'ouvrir les yeux. Grâce à toi, j'ai compris que ta mission était bien plus importante que notre couple. Tu sais Bryan, lorsque tu auras dix ans de plus, il sera trop tard pour regretter d'avoir repoussé toutes les personnes qui tenaient à toi. Tu finiras tout seul et tu te consoleras en regardant ta stupide marque sur ton bras. En attendant, je me fous pas mal de tes conseils. »

Tout ce que l'Auror voulait, en cette soirée qui commençait à peine, c'était rentrer chez elle, couler dans un bain avec un verre de vin blanc. Mais pour cela, il fallait encore que Bryan fasse repartir l’ascenseur. Ce n'était pas gagné. Rose n'avait aucune envie d'accepter qu'il la raccompagne. Le connaissant un minimum, il chercherait à se faire inviter à l'intérieur et finirait par tenter de la faire retomber dans ses bras. La trentenaire est fatiguée et elle n'a pas envie d'avoir à lutter. La journée a été assez longue comme ça. Puisqu'il ne lui laissait pas le choix, elle attrapa sa baguette qu'elle pointa sur le bouton, sauf qu'au lieu de faire redémarrer l'engin, le bouton explosa. Sa mine déconfite en disait long, elle ne pensait pas être à ce point énervée. Mais un grincement étrange la tira de sa surprise. L'espèce de cage dans laquelle ils se trouvaient, commençait à bouger dangereusement. Ce n'était pas comme d'habitude, peut-être plus brutal. D'un coup, la chute libre, si violemment que Rose n'eut pas le temps de se rattraper, qu'elle tomba à la renverse à l'arrière de la cage.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Addicted To You   Ven 25 Mai - 17:11


Addicted To You
La vie est trop courte pour la gaspiller à poursuivre un amour impossible.
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
C'était usant à la longue de ne jamais ouvrir son cœur à quiconque, par peur d'être rejeté. Bryan s'était toute sa vie retenu de dévoiler ses sentiments aux personnes qui lui étaient chères, parce qu'il se souvenait à quel point cela faisait mal d'être vulgairement ignoré, blessé, par ceux que l'on aime. Son père ne lui avait jamais retourné l'amour qu'il lui portait, la fille dont il était amoureux à Poudlard l'avait abandonné pour rejoindre les cieux, sa femme l'avait trahi de la pire des façons, Madalina s'était lassée de son manque d'affection. Aujourd'hui, il ne lui restait plus que Lord Voldemort et Anton. Bryan semblait peu à peu prendre conscience, que sa peur l'avait poussé à écarter ses proches, à les éloigner pour de bon. Aussi avait-il fait un grand pas en avant en disant à son fils qu'il l'aimait. Et en y réfléchissant bien, c'était la première fois de sa vie qu'il avait prononcé ces paroles. Même Rose n'y avait jamais eu droit. Et pourtant il l'avait véritablement aimée, du mieux qu'il pouvait. En le voyant se tenir ainsi à bonne distance de lui, alors qu'elle faisait implacablement la liste des reproches qu'elle avait à son encontre, le mangemort soupira.

" Tu peux encore me faire confiance, Rose. Je n'ai jamais eu de secret pour toi, si ce n'est celui concernant l'Inquisition. Je ne pouvais pas te mettre dans la confidence, cela aurait été beaucoup trop dangereux. Je n'ai cherché qu'à te protéger, parce que je… "

Bryan ne put terminer sa phrase. Parce que ses propos étaient emplis de sincérité et d'émotions, il sentit sa gorge se serrer et son courage fondre comme neige au soleil. Il ne lui avait pas menti volontairement, mais par obligation. Personne en dehors du Lord et de lui-même n'avait le droit de connaître la vérité, sinon la mission aurait été un échec et l'Inquisition ferait encore et toujours régner la terreur.

" Je n'ai pas pitié de toi, je te dis juste que des rumeurs courent à ton sujet et que de nombreux soupçons se portent sur toi. Je t'ai déjà perdue une fois et je suis prêt à l'accepter. Mais je refuse de te perdre pour toujours, alors arrête de jouer les têtes brûlées et sauve-toi tant que tu le peux encore. Laisse les dissidents mourir pour la rébellion et tiens-toi à l'écart. "

Plus les minutes s'écoulaient, plus la froideur de Bryan se dissipait. La journée avait été longue et il n'était plus d'humeur à jouer les psychopathes sans cœur. Surtout lorsque le sujet était aussi sérieux. Il savait que la vie de Rose était en danger et que le seul moyen de la sauver restait encore de la convaincre de prendre la fuite. Mais il était persuadé qu'elle ferait tout le contraire de ce qu'il lui dirait. Parce que c'était ainsi qu'elle agissait toujours lorsqu'ils se disputaient. Ils cherchaient mutuellement à se provoquer et se contredire. Rose venait d'ailleurs de surenchérir en lui lançant ses quatre vérités à la figure. En cet instant précis, il la haïssait d'être encore capable de le déchiffrer avec autant de précision. Ses propos étaient criant de vérité et Bryan le savait pertinemment. Mais le mangemort chercha tout de même à retourner la situation à son avantage en rejetant la faute sur Rose.

" Dès le début tu savais pertinemment que mon allégeance au Lord était intangible. Tu connaissais mon dossier par cœur et je ne t'ai jamais menti à ce sujet-là. Il est désormais trop tard pour jouer les étonnées et prétexter que tu es subitement passée au second plan de mes priorités. "

La voyant bouger du coin de l'œil, Bryan reporta son regard sur Rose et eut un instant de frayeur lorsqu'elle sortit sa baguette magique. Si elle venait à l'attaquer, il se défendrait. A contrecœur certes, mais il ne la laisserait pas lui faire de mal. Finalement, c'est le bouton de l'ascenseur qui fut sa véritable cible et explosa sous l'impact de son sortilège.

" C'est comme ça qu'on vous apprend à jeter des sorts durant la formation d'Aurors ? "

Bryan leva les yeux au ciel, mais avant même qu'il n'ait eu le temps de sortir sa propre baguette pour réparer les dégâts, les parois de l'ascenseur émirent un affreux grincement et l'engin se mit à dégringoler furieusement. Le mangemort s'agrippa de justesse aux barreaux de la cage. Puis, voyant Rose se faire brutalement expulser vers le fond de l'ascenseur, il la saisit par le poignet et l'attira à lui afin de la mettre en sécurité. Maîtrisant désormais l'art d'user de magie sans baguette, il murmura la formule d'un sortilège et l'ascenseur vint finir sa chute en douceur.

" Tu n'as rien ? "

Le mangemort tenait toujours l'auror dans ses bras et la regardait d'un air inquiet. Si le pire avait jusqu'ici été évité, il restait peut-être encore à venir. Alertés par le bruit que la chute de l'ascenseur avait causé, les Détraqueurs qui veillaient sur la salle d'audience du Ministère commencèrent à faire leur apparition à l'autre bout du couloir. Depuis les traumatismes subis durant son enfermement à Azkaban, Bryan n'était plus en mesure de lancer de patronus.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Addicted To You   Mar 5 Juin - 16:33


Addicted To You
La vie est trop courte pour la gaspiller à poursuivre un amour impossible.
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Sa journée avait été longue et loin d'être de tout repos. Rose n'avait sûrement pas envie de se disputer avec Bryan, pourtant le Mangemort faisait tout pour que cela parte en affrontement verbal. Lorsqu'elle se trouvait en sa présence, quelque chose de bizarre se passait à chaque fois. Elle l'aimait tellement mais en même temps, elle le haïssait, surtout lorsqu'il prenait ses grands airs, comme si rien ne pouvait l'atteindre. Peut-être que quelque part, c'était le cas. Sûrement qu'il n'était qu'un monstre après tout. Pourtant, c'était difficile de le savoir. Parce que dés qu'elle en avait la certitude, il fallait que Bryan fasse ou dise quelque chose, qui remette cette pensée en doute. C'est encore ce qu'il venait de faire en lui avouant qu'il s'était toujours montré sincère avec elle, si ce n'est en ce qui concerne l'Inquisition. Quelque part, Rose se moquait bien de ce qui était arrivé à cette femme, bien trop folle pour leur monde. C'était surtout le fait qu'il se soit servi d'elle qui l'avait blessé. Depuis, dés que des images de leur relation lui revenaient en tête, l'Auror n'avait de cesse de se demander s'il n'avait pas simplement joué un rôle.

« Parce que tu quoi, Bryan ? Pour une fois, va au bout de ta pensée, j'en ai assez de jouer au jeu des devinettes. Je ne sais plus où se trouve le vrai du faux. Tu t'es trop amusé à mes dépends. »

Le pire étant que Bryan ne saisissait jamais l'opportunité lorsqu'elle se présentait à lui. Il fallait vraiment qu'il se montre d'un coup autoritaire avec elle ? Pensait-il qu'elle était une fille bien obéissante, qui fait tout ce qu'on lui dit de faire ? Ou peut-être a-t-il oublié qu'il y a un monde entre être père et être petit-ami. Il semblerait que le Mangemort ait oublié à qui il s'adressait. Soupirant à son tour, elle ne pouvait le laisser s'aventurer sur cette pente glissante de la dispute qui risque de mal terminer.

« Je n'ai certainement pas peur de mourir. Et au cas où tu ne le saurais toujours pas, je n'aime pas recevoir des ordres, ni même des pseudos conseils...surtout venant de toi. »

Ce n'était vraiment pas drôle comme situation. Elle ne voulait pas, un seul instant, que ça se passe comme ça entre eux et le fait que Bryan avoue l'avoir perdu, lui avait fait l'effet d'un gros pincement au cœur. C'est dur à avouer, mais les sentiments de Rose existent toujours. Elle n'a pas cessé de l'aimer du jour au lendemain et c'est bien ce qui la fait le plus souffrir. L'aimer encore, alors qu'il semble si inaccessible. Mais dés qu'il prenait la parole, c'était pire que tout. Il fallait toujours qu'il s'enterre tout seul. Ici, en l’occurrence, c'était leur relation qu'il enterrait et l'Auror en était fortement peinée. Sûrement avait-il raison de dire qu'elle savait qui il était, quand elle l'a abordé. C'est vrai, il ne faisait pas erreur à ce sujet et Rose ne pourrait se permettre de dire le contraire. Ce n'était pas un inconnu, elle savait très bien où elle mettait les pieds.

« J'espérais juste qu'on évolue et qu'on n'en reste pas au point de départ. Mais tu n'avais apparemment pas le même objectif de ton côté. Tu devenais peu-à-peu ma priorité, mais ce n'était pas réciproque. Maintenant, si tu veux bien te taire, je t'en serai reconnaissante. »

Une boule se formait dans sa gorge. C'était bien trop difficile d'aborder le sujet. Trop douloureux, assez pour lui faire mal en plein cœur. Les ruptures n'ont jamais rien de drôles. Mais revenir dessus quand la plaie est encore fraîche, c'est destructeur. Plus qu'on ne peut l'imaginer. Les femmes, quand elles se trouvent à ce point acculées, font souvent des choix un peu bêtes. Comme faire exploser le bouton de l'ascenseur par exemple. La remarque de Bryan était vraiment, une fois encore, mal placée, mais Rose n'eut pas le temps de lui renvoyer un bon pique, qu'elle fut propulsée vers l'arrière. Sans l'intervention du Mangemort, il n'y a aucun doute sur le fait, qu'elle se serait fait vraiment mal. Mais se retrouver tout contre lui, lui rappelait tant de choses. Le pire restait encore son odeur. Cette odeur qui, peu à peu, a disparu de son lit, de l'oreiller voisin ou même des chemises qu'il a laissé chez elle. Sa présence qui lui manque dés qu'elle retourne dans sa maison. Sans s'en rendre compte, les bras de Rose s'étaient enroulés autour de la taille de Bryan. La tête contre l'épaule de l'homme, elle s'était même surprise à fermer les yeux, durant quelques instants, juste le temps de replonger dans ses souvenirs. Mais le retour à la réalité fut un peu plus difficile qu'elle ne pouvait l'imaginer. Rouvrant les paupières, lorsque le Mangemort s'inquiéta de son état, son regard se posa aussitôt sur les détraqueurs qui arrivaient déjà.

« Bryan, des détraqueurs. »

Rose s'écarta légèrement de lui, pour attraper sa baguette qui était tombée au sol. La trentenaire devait se concentrer afin de pouvoir les chasser. Pour lancer un patronus, il faut penser à un souvenir heureux, sauf qu'avec leur rupture, l'Auror n'a pas forcément eu l'occasion d'en relancer. Sait-elle seulement encore le faire ? Elle ne pouvait pas se voiler la face plus longtemps, ses meilleurs moments restaient ceux qu'elle avait vécu en compagnie de Bryan, malgré leurs nombreuses disputes. Elle releva alors la tête vers lui, le regardant dans les yeux et se remémorant l'un de leurs meilleurs instants.

« Tu ne m'as pas perdu. »

L'Auror lança son patronus en direction des détraqueurs, les dégageant aussitôt. C'était la première fois que c'était aussi puissant et Rose savait bien pour quelle raison. La présence de ce Mangemort n'y était pas innocente là-dedans.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Addicted To You   Ven 8 Juin - 19:28


Addicted To You
La vie est trop courte pour la gaspiller à poursuivre un amour impossible.
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Aux origines de leur relation remontait le plus gros problème que Rose et Bryan avait en commun. Leur rencontre n'avait pas été fortuite, l'auror avait mis un stratagème en place pour attirer de la mangemort dans ses filets. Et si cela avait en un sens fonctionné, cela avait dans un autre sens échoué. Les deux sorciers avaient fini par se rapprocher au point de partager une histoire d'amour réelle. Mais le véritable but de Rose était resté inachevé. Cela faisait près d'un an et demi maintenant que son frère avait disparu sans laisser de traces, sans que sa sœur ne puisse faire quoi que ce soit pour le retrouver. Bryan avait fini par apprendre que c'était la raison qui avait poussé Rose à venir à son encontre. S'il avait d'abord eu la désagréable sensation d'être utilisé, il avait rapidement laissé sa vexation de son côté. Tout cela pour la simple et bonne raison, qu'il savait parfaitement ce qu'il avait lui-même à se reprocher dans cette histoire. Oui, Lord Voldemort avait toujours voulu que l'illustre famille Austin rejoigne ses rangs. Mais le patriarche avait toujours rejeté ses innombrables proposition. Et comme toute personne ayant un minimum de bon sens le savait, on ne pouvait indéfiniment dire non au Seigneur des Ténèbres. Lorsque les espions du Lord vinrent lui rapporter qu'un certain jeune homme portant le patronyme Austin et étant le fils d'un célèbre employé du Magenmagot avait rejoint les rangs de l'Anarchie, ce fut la provocation de trop pour le Seigneur noir. C'est ainsi que le nom du frère de Rose se retrouva sur la liste de Bryan. C'est ainsi que Levinson offrit la capture du jeune homme à son maître bien aimé. Alors lorsque Rose lui intima d'aller jusqu'au bout, de finir ses paroles, le mangemort ne put se résoudre à lui dire qu'il l'aimait. Pas après ce qu'il avait fait à sa famille. C'aurait été la trahison de trop. Heureusement pour lui, Rose décida de lui lancer une nouvelle attaque verbale, ce qui lui fit instantanément passer l'envie de lui confier tout ce qu'il ressentait pour elle.

" Je croyais pourtant que ça te plaisait que je te donne des ordres. Surtout quand je te demandais de te déshabiller afin de pouvoir te faire hurler de plaisir. "

Bryan avait toujours eu ce double visage. D'un côté, il pouvait se comporter en parfait gentleman, et de l'autre être le pire des idiots arrogants. Et lorsqu'il se sentait blessé dans sa fierté, il choisissait toujours la seconde option. Néanmoins, en évoquant si élégamment leur ancienne vie à deux, il espérait lui rappeler à sa façon les souvenirs les plus intimes qu'ils aient pu partager. Comme si cela aurait pu suffire à les rapprocher à nouveau. Mais voilà que Rose lui faisait encore des reproches, qu'il n'avait toujours pas envie d'entendre. A la manière d'un enfant râleur, il vint s'adosser contre la paroi arrière de l'ascenseur et croisa les bras sur sa poitrine.

" Mon objectif était de tout faire pour que nous ayons tous les deux la vie sauve. J'ai protégé notre relation, je nous ai protégés tous les deux. Mais je t'en prie, ne me remercie pas, j'ai fait ça avec le plus grand des plaisirs. "

Le mangemort n'eut cependant pas le temps de lui lancer ce regard indigné qui finissait toujours par la faire flancher. Le bouton de l'ascenseur explosa et leur dégringolade commença brutalement. Il parvint à la rattraper de justesse, mais ne s'attendit pas à ce qu'elle vienne l'enlacer de la sorte. C'était un simple reflexe, mais Bryan ne put s'empêcher de repenser à ces moments où il la prenait dans ses bras simplement pour la rassurer lorsqu'elle avait des doutes à propos de leur avenir. Lorsque les mains de Rose s'étaient posées sur sa taille, son corps avait été parcouru d'un léger frisson. Il n'était plus habitué à cette tendresse, qui lui manquait plus qu'il ne voudrait bien l'avouer. Mais l'arrivée des détraqueurs à l'autre bout du couloir vint briser ce doux moment. Sans plus attendre, Rose s'empara de sa baguette magique et la braqua en direction des affreuses créatures qui se rapprochaient dangereusement. Comme paralysé par une peur profonde et intense, Bryan n'entendit même pas les paroles de l'auror, pourtant lourdes de sens. Il vit ses lèvres bouger mais fut incapable de comprendre ce qu'elle lui disait. Plus les détraqueurs approchaient, plus un flot de souvenirs tous plus douloureux les uns que les autres défilait dans l'esprit du mangemort. Il ferma les yeux afin de faire disparaître ces images si atroces, en vain. C'est finalement la lumière éblouissante qui jaillit du patronus de Rose, qui le ramena brutalement à la réalité.

" Ton frère est entre nos mains. "

Si Bryan n'avait pas été sous le choc de cette courte rencontre avec les détraqueurs, il y a fort à parier qu'il ne lui aurait jamais fait cette redoutable confidence.


code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Addicted To You   

Revenir en haut Aller en bas
 
Addicted To You
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ✳ i'm addicted to you. (maisy)
» you can get addicted to a certain kind of sadness, like resignation to the end, 07.04 - 02:30.
» With a taste of your lips I'm on a ride You're toxic I'm slipping under With a taste of a poison paradise I'm addicted to you - Ysaline
» Loose Addicted [8/14]
» i'm addicted to you (shawn & dom)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: RP-
Sauter vers: