RSS
RSS



 


 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 2 :: Huis Clos (avril-juin 1998) Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La curiosité est un vilain défaut ?! [Sujet en commun N°3]

avatar
PNJ
La plume des scénarios
Nombre de messages : 70
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Jan - 11:10
La curiosité est un vilain défaut ?!
Feat Kaysa Potter, Stacy Raynes, Jillian Stewart et Anthony Goldstein


Notre populaire Gryffondor a un soucis de taille à gérer. Sa meilleure amie va bientôt devenir un loup garou assoiffé de sang et si elle n'arrive pas à trouver une solution pour la faire sortir du château, cela va être un vrai massacre. C'est pourquoi elle a décidé de partir explorer la forêt interdite... espérant trouver une sortie. Pour la demoiselle, rien d'effrayant, elle connait cette foret comme le fond de sa poche entre les retenues avec Hagrid où ils exploraient la foret, les nuits de pleine lune et les expéditions avec le Trio. Ce n'est pas le cas de tous les élèves du château... Stacy Raynes, petite Poufsouffle très téméraire et curieuse a décidé d'accompagner Kaysa. La Gryffondor lui a interdit de la suivre mais les interdits c'est fait pour qu'on les enfreint. Miss Raynes a donc suivi discrètement la Gryffondor. Jillian Stewart, Poufsouffle de septième année ayant décidé de prendre sous son aile tous les premières années de sa maison sous son aile, observait la discussion entre la Gryffondor qu'elle ne supporte pas et l'une de ses protégées. Et décida de suivre Stacy quand la fillette prit le même chemin que Kaysa.

Et Anthony dans tout ça ? Bah quand vous voyez trois demoiselles dont une première année se dirigeait vers la foret interdite, forcement, ça titille votre curiosité. Il les a donc suivi.

C'est pas évident de suivre une sixième année habituée à la foret quand on a que 11 ans, de petites jambes et que c'est la première fois que l'on pénètre dans cette effrayante foret. C'est encore moins évident quand la sixième année en question a pris sa forme animagus pour effectuer ses recherches. Stacy ne mit pas longtemps à s'éloigner des sentiers habituels entrainant Jill et Anthony à sa suite et de se perdre en pleine foret. Enfin, jusqu'à un mur invisible et infranchissable, la même protection qui entourait tout Poudlard. Jill et Anthony rejoignirent finalement la première année complètement perdu et pas forcement rassurée dans cette environnement. Quoi que les deux septièmes années n'avaient pas l'air rassuré non plus. Puis se fut au tour de Kaysa de rejoindre la petite troupe, sortie d'on ne sait où... Attention les enfants, vous n'êtes pas les seuls à avoir été enfermés, les créatures habitants cette foret aussi !

[Donc c'est à vous d'écrire à présent la suite du sujet. Le but : explorer la foret pourquoi pas mais surtout ressortir vivant de là ! A la fin du sujet, les admins se réuniront et décideront de combien de points sont apportés à chacun. Et peut être aurez vous droit à une surprise... Si vous avez des questions, envoyez un MP à Kaysa]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Stacy Raynes
Quatrième année
Nombre de messages : 130
Célébrité sur l'avatar : Elle Fanning
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Jan - 3:55
    « Non. »

    Comment ça, « non » ? « Non » ne faisait pas partie du vocabulaire de Stacy. A part lorsqu’elle l’employait pour répondre à la question fétiche de ses sœurs : « Tu as fait tes devoirs ? » Bien sûr, cela faisait désormais plusieurs jours que personne, pour son plus grand bonheur, ne lui avait asséné cette maudite rengaine, étant donné que, pour avoir des devoirs à faire, il fallait d’abord qu’il y ait des professeurs. Une école sans professeurs… Leur disparition soudaine et inexpliquée lui avait d’abord fait penser à une immense blague, qui n’aurait pas tant paru déplacée que cela pour un mois d’avril, même si Stacy doutait fortement que McGonagall serait soudain sortie de derrière une armure en s’écriant « Surpriiise ! » Ou alors, c’était une tradition de Poudlard que Sam, Eden et Elsie avaient oublié de mentionner. Une étrange tradition ou les élèves avaient l’école pour eux tout seuls et la journée de libre. Sauf que dans ce cas là, encore une fois, McGonagall ne l’aurait pas avertie à quatre reprises pendant la dernière heure de métamorphose qu’elle écrirait à ses parents si jamais elle rendait à nouveau seulement la moitié du nombre de centimètres demandés pour le prochain devoir.

    Non, ce n’était ni une blague, ni une tradition, et elle l’avait vite compris. La joie et la surprise s’étaient bientôt effacées des visages au profit de l’inquiétude et de l’anxiété, quand elles s’étaient manifestées, au moins. Certains élèves parmi les plus âgés avaient tout de suite trouvé cela étrange. D’autres en avaient profité sans attendre, en particulier chez les Serpentards, pour s’en prendre aux premières années. L’un d’entre eux, qui faisait facilement trois fois son tour de taille, avait essayé d’effrayer Stacy. Essayer seulement. Il s’était retrouvé les quatre fers en l’air, heurté de plein fouet par un maléfice de Bloque-Jambes, ce qui avait laissé le temps à Stacy de filer comme un renard, le sourire goguenard. Elle était vraiment douée, pour jeter des maléfices. C’était bien une des seules choses qu’elle savait faire correctement, ça et voler sur un balai. Cette infortunée rencontre avec le Serpentard avait jeté les bases de son entêtement à se débrouiller seule au château, malgré la ribambelle de candidats qui semblaient se presser au portillon pour la rassurer, lui servir ses repas, lui laver son linge, la protéger contre les abus des Serpentards. C’était vraiment très gentil, mais avec Tess, elles savaient qu’elles pouvaient s’en sortir comme des grandes. Et elles voulaient agir, aussi, faire quelque chose. L’inaction n’était pas dans la nature des deux Poufsouffles.

    Lorsqu’elle aperçut Kaysa dans le hall d’entrée, s’apprêtant manifestement à sortir, Stacy vint aussitôt à sa rencontre, décelant là une attitude qu’elle connaissait bien : la détermination, le plan en tête. D’accord, Stacy se faisait peut-être des idées, mais de toute façon, elle avait tendance à se diriger spontanément vers Kaysa quand celle-ci était dans les parages, ne serait-ce que pour lui lancer un joyeux « salut !», ce qu’elle fit sans attendre. Kaysa aimait beaucoup Stacy, mais elle n’avait pas l’air particulièrement ravie de la voir, ce soir-là. Probablement pour la dissuader de la suivre, elle précisa qu’elle allait faire un tour dans la forêt interdite, ce à quoi Stacy répondit « Chouette, je peux venir ? » et là, ce fameux et implacable « non ». Stacy considéra l’espace de cinq bonnes secondes ce qu’était censé signifié ce mot, le temps de voir Kaysa disparaître dans le parc, la tête légèrement inclinée sur le côté, puis se posa une autre question : qu’est-ce que Kaysa voulait faire dans la forêt interdite, au juste ? Et emportée par une vague irrésistible de curiosité et de soif d’aventures, Stacy, encore une fois, fit preuve de la désobéissance la plus totale.

    Elle suivit la silhouette de Kaysa jusqu’à la lisière de la forêt, loin derrière elle et discrète comme un chat, et pénétra sous le couvert des arbres sans même prendre conscience qu’elle venait pour la première fois d’entrer dans la forêt interdite. Elle avait déjà bravé beaucoup d’interdits, mais pas celui-là. Et elle fut presque déçue lorsqu’elle s’en rendit compte : elle ne courait même pas le risque de se faire pincer par un professeur.

    Mais elle oublia bien vite les professeurs. Suivant toujours le sentier et inconsciente d’être suivie à son tour par deux autres individus, elle s’enfonça toujours plus loin sous le couvert des arbres qui finirent par masquer totalement le ciel, la plongeant dans la pénombre.


    « Lumos » murmura-t-elle automatiquement.

    Sa baguette s’alluma aussitôt. Elle éclaira vivement le sentier, le tronc d’un gros chêne, et attira l’attention de la silhouette qui se profilait devant elle. Stacy se plaqua contre le tronc, sa baguette à nouveau éteinte, le coeur battant à tout rompre, même si elle savait que ce n’était que Kaysa. Lorsqu’elle se risqua à jeter un oeil, elle avait disparu. Stacy progressa plus vite pour rattraper son retard, hésitant à rallumer sa baguette. Elle était plus grande que la plupart des gens de son âge, mais pas encore assez pour égaler les enjambées de la Gryffondor. Il n’y avait plus aucune trace d’elle, cependant. Peut-être avait-elle tourné là ? Stacy avisa une trouée dans un gros buisson et passa au travers, quittant le sentier. Le buisson était rempli d’épines ; Stacy fit la grimace en s’en extirpant puis décida de rallumer sa baguette. Il faisait encore plus sombre ici. Après quelques pas et toujours sans trace de Kaysa, elle envisagea de faire demi-tour, peu rassurée par le silence. Il n’y avait même pas le moindre bruit d’oiseau. Et si cela signifiait qu’une grosse bête sauvage tapie tout près les avait tous dévorés ? Son imagination s’emballa au rythme de son coeur, et elle se trompa d’angle en revenant sur ses pas, trébuchant sur une racine et se cognant contre un mur.

    Un mur ?

    Stacy leva sa baguette. De minces reflets irisés semblèrent flotter dans le vide, mais il n’y avait pas de mur. Ou alors… elle avança une main et sentit un contact sous ses doigts. Le mur invisible qui englobait l’école ! Elle venait de parvenir à un coin de sa base… peut-être que Kaysa était venue chercher une sorte de brèche dans le coin…

    Des bruits de pas la figèrent sur place, la lumière de sa baguette éclairant son visage.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3342
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Jan - 12:52
    Spoiler:
     

    Depuis quelques jours, Kaysa avait une seule idée en tête : trouver un endroit sur où Nina pourrait passer la pleine lune en toute sécurité pour elle et pour les élèves autour et tout ceci sans que personne ne soit au courant de rien. Il était hors de question que quelqu’un découvre la vérité, c’était bien trop dangereux pour Nina. Les seuls au courant mise à part les maraudeurs et leurs femmes étaient Kaysa, Alex, les frères de Nina et Harry. Même certains de leurs cousins n’étaient pas au courant de son problème de fourrure. Et maintenant, Sullivan aussi était au courant mais ça, Kaysa n’en savait encore rien et il valait mieux que cela reste ainsi le plus longtemps possible.

    Bref, toujours est-il qu’avec le sort de cet imbécile d’Hellson, ils ne pouvaient plus accéder à la cabane hurlante. Kaysa avait déjà essayé sans succès, toujours ce maudit mur invisible qui tapait sur les nerfs de la demoiselle. Tellement qu’elle s’était énervé dessus pendant plus d’une heure la veille alors qu’elle vérifiait un autre passage menant à Pré au Lard. Bien sur, tous les sortilèges qu’elle avait lancés n’avait servi absolument à rien à son plus grand malheur.

    Aujourd’hui, elle avait décidé de partir en vadrouille dans la forêt interdite à la recherche d’un recoin qu’Hellson aurait oublié ou bien un endroit où Nina pourrait rester sans danger. Pendant ce temps, Nina devait faire des recherches à la bibliothèque avec Alex sur la potion tue loup afin de voir s’il était possible d’en faire d’eux même ou si c’était bien trop difficile. Pauvre Alex, il avait eu l’air ravi quand les deux Gryffondors lui avaient expliqués leurs missions de la journée. Il aurait surement supplié Kaysa de le prendre avec elle si leur relation n’était pas aussi tendue en ce moment pour qu’ils restent seuls toute une après midi coupé de Poudlard. Quand Nina était là, c’était beaucoup plus simple, ils mettaient leur problème de côté et évitaient les sujets sensibles.

    Bref, Kaysa était donc en route pour la foret interdite quand elle fut interceptée dans le hall par la petite Poufsouffle que Kaysa considérait comme sa petite sœur. Quand elle voyait Stacy, elle avait l’impression de se voir plus jeune… C’est pourquoi elle n’était guère ravie de tomber sur la fillette, la connaissant, elle allait lui demander où elle allait. Et la réaction de Stacy ne surpris pas Kaysa plus que ça. Elle s’en doutait même et regrettait de ne pas lui avoir mentit. Ne laissant pas le temps à la Poufsouffle de réfléchir à une excuse quelconque pour l’accompagner, elle répondit un non sans équivoque avant de prendre la porte du grand hall. A cette heure ci, la majorité des élèves allaient manger, elle pourrait donc entrer dans la foret sans attirer les regards. Enfin, le croyait-elle…

    Elle prit le soin de s’éloigner d’une centaine de mètres de la lisière de la foret avant de prendre sa forme animagus : une magnifique panthère noire aux yeux bleus. C’était le seul détail qui rappeler la demoiselle, ses yeux. Une fois transformée, elle s’éloigna à la recherche d’une faille dans ce stupide mur ou un endroit isolé. La Gryffondor n’avait pas peur dans la foret, vu le nombre de fois qu’elle y était se balader avec Alex ou Nina, le nombre de fois où elle avait été punie à errer dans la foret en compagnie d’Hagrid,… Dire qu’elle connaissait la foret comme sa poche serait faux, mais elle était surement l’une des élèves qui la connaissait le mieux. Ils avaient eut les plus belles peurs de leurs vies dans cette foret mais la chance semblait être avec eux puisque jusque là, ils s’en étaient toujours tirés.

    Au bout d’une heure, quelque chose attira l’attention de la panthère en elle. Une présence, autre que les créatures qui habitaient la foret. Une présence humaine. Kaysa grimpa sur un arbre afin d’avoir une vue d’ensemble de la situation. Elle reconnut bien vite la petite Stacy errant seule dans la foret. Elle aurait levé les yeux au ciel si elle l’avait pu. Elle aurait du se douter que la blondinette ne l’écouterait. Mais pénétrer seule dans la foret, elle était courage, inconsciente mais courageuse. Enfin, seule, pas vraiment finalement constata Kaysa en apercevant la silhouette d’une autre blonde : Jillian puis celle d’Anthony. Mais qu’Est-ce qui faisaient là ces deux là ?! ET pourquoi suivait-il Stacy ? Kaysa soupira mais au lieu d’un soupir, c’est un léger grognement qui sortit de la gueule de la panthère. La brunette s’éloigna de quelques mètres et repris sa forme humaine avant de s’étirer. Retrouver son corps était quand même très agréable. Bon, maintenant, elle avait plus qu’à rejoindre le petit groupe et les faire sortir de la foret. Génial, Jillian, Anthony et Kaysa… Ca allait être gai… Quoi qu’en fait, oui, ça allait être une partie de plaisir pour la Gryffondor. Elle repensait à ce que lui avait dit Dora concernant Jill. Elle faisait des menaces à ses amies, soit, la blondinette allait le payer. Oui, Dora lui avait dit de ne pas s’en occuper mais rien n’empêchait Kaysa de s’amuser un peu.

    « Si j’étais vous, j’éviterai de me diriger dans cette direction… Il y a un nid à accromantules et croyait moi, elles ne sont guères sympathique » déclara Kaysa tout à coup à voix haute dans le dos d’Anthony et Jillian faisant sursauter les deux septièmes années au passage.

    Faut dire que la brunette s’était faufilée derrière eux le plus discrètement possible. Appuyée contre un arbre, elle regardait la réaction des deux sorciers un sourire amusé au coin des lèvres, un sourire si caractéristique de la miss. La lumière que produisait la baguette de Stacy attira l’attention de Kaysa, sa propre baguette à la main, elle se dirigea vers la fillette laissant les deux autres faire ce qu’ils voulaient.

    « J’aurais du me douter qu’un simple non ne suffirait pas. » lâcha Kaysa arrivait à hauteur de Stacy pour que celle-ci sache qui approchait et ne l’attaque pas.

    Kaysa n’avait guère envie de se prendre un sortilège dans la figure, même s’il s’agissait d’une première année. La Gryffondor sourit à la fillette avant d’ajouter :

    « Première règle importante quand on décide d’aller dans la foret, ne jamais y aller seule. Il te faut toujours quelqu’un qui puisse surveiller tes arrières. Quoi qu’en l’occurrence tu n’étais pas vraiment toute seule… » ajouta-t-elle en désignant d’un geste de tête Jill et Anthony « La fausse blonde n’aurait certainement pas fait grand-chose, mais tu pouvais compter sur Anthony pour te défendre, il se débrouille plutôt bien »

    Vous vous dites que Kaysa aurait pu se fâcher contre la Poufsouffle pour ne pas avoir obéit à ce qu’elle lui avait dit. Seulement, la demoiselle se voyait mal faire des reproches à Stacy alors qu’elle aurait réagit exactement de la même manière à son âge. Et puis, elle savait pour en avoir fait les frais qu’il valait mieux donner des conseils pour qu’elle fasse plus attention la prochaine fois qu’une leçon de morale et une interdiction qu’elle ne se gênera pas pour passer outre la prochaine fois.

    « Et vous deux, qu’est-ce que vous faites ici ? Une soudaine envie d’adrénaline ? » Questionna-t-elle plus sérieusement

    Elle comprenait pourquoi Stacy l’avait malgré tout suivi mais pourquoi les deux autres suivaient la première année, c’était une bonne question et elle était curieuse de connaitre la réponse.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anthony Goldstein
Étudiant en droit magique
Nombre de messages : 174
Célébrité sur l'avatar : Joe Jonas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Jan - 17:31
« Lève ta baguette un peu plus haut. Voilà. Et maintenant, prononce la formule en donnant un coup sec – oh non, pas si fort – attention ! »

La baguette du deuxième année de Serdaigle à qui Anthony enseignait le sortilège de désarmement décrivit un large mouvement qui, à défaut de faire voler la baguette de sa jeune adversaire dans sa direction, l’envoya au fond de la salle de classe où elle passa au dessus de plusieurs têtes. Un élève de quatrième année se baissa pour éviter le projectile et avant que la baguette ne finisse sa course contre le mur où elle aurait pu se briser, Anthony s’écria :

« Impedimenta ! »

La baguette sembla se figer dans les airs, même si Anthony savait qu’elle continuait d’avancer très lentement, millimètre par millimètre. Avant que le maléfice ne se brise, il utilisa un sortilège d’Attraction informulé pour récupérer la baguette et la rendit à sa propriétaire, qui le remercia avant de se remettre en position.

« Essaye encore une fois, Cal, et ensuite laisse Bailey essayer. Je vais voir où en sont les autres. »

C’était assez ironique, songea Anthony en traversant la salle, de voir que malgré la disparition des professeurs, il partageait encore son temps entre les cours et le reste. A croire qu’on ne se débarrassait jamais des bonnes vieilles habitudes, sauf que cette fois-ci, au lieu d’étudier le sortilège de Désillusion ou la préparation abracadabrantesque du Polynectar comme il aurait probablement dû le faire, il se retrouvait à enseigner des sortilèges de défense basiques aux plus jeunes. Il essayait de poursuivre le programme des Aspics par lui-même, mais il fallait avouer qu’il n’en avait pas forcément le temps. Quelque part, il craignait que toute cette histoire l’empêche de réussir correctement aux examens de fin d’année, mais encore fallait-il pour cela que ces examens aient lieu, or pour l’instant, c’était bien mal parti. D’accord, on était qu’en avril, mais combien de temps cette situation durerait-elle ? Car si Dumbledore n’avait pas réussi à rompre ces enchantements dans l’immédiat, il avait bien sous-estimé Hellson. Il s’était aperçu de son talent particulier pour les sorts de Blocage et compagnie, mais de là à faire disparaître tous les professeurs… D’ailleurs, un petit groupe de travail composé de sixième ou septième années, principalement les meilleurs élèves de Poudlard, travaillait la question. Il en faisait lui-même parti, effectuant de longues recherches le soir venu grâce aux ressources de la bibliothèque, même si certains livres commençaient à manquer à l’appel, puisque plus personne n’était là pour empêcher qui que ce soit de les garder trop longtemps. C’était d’ailleurs très agaçant. En ce moment, Tony se demandait s’il était possible qu’Hellson ait utilisé une Limite d’Age inversée couplée avec un sortilège d’Expulsion ou de Disparition particulièrement puissant et étrange, mais il n’était pas plus près de vérifier sa théorie que d’y remédier. Pendant ce temps là, il préparait des cours pour les plus jeunes, de défense bien sur, mais aussi de sortilèges, de métamorphose, de potions, etc… Bien entendu, il était loin d’être le seul. Iris Prescott avait lancé l’idée, elle qui avait déjà l’habitude des groupes de travail, et il avait mis son savoir au service des autres. Sans compter que le duel, c’était son truc. Lorsqu’il laissait de côté toute cette responsabilité d’ordre académique, il vaquait du mieux qu’il le pouvait à son rôle de préfet en essayant de faire cesser les nombreux conflits qui éclataient entre les élèves et en remplaçant les elfes de maison eux aussi disparus dans les tâches ménagères. Encore un point qui remettait nettement sa théorie de Limite d’Age en question.

Lorsque le cours de défense qu’il donnait pris fin, il se rendit directement dans le parc et se dirigea vers les serres. Il croisa Neville, accompagné d’Hannah et Susan, qui prenaient soin d’arroser quelques plantes (ou de sustenter à recours de gros bouts de viande, selon la plante en question.) C’était une initiative que lui-même avait failli complètement laisser de côté : après-tout, qui penserait à s’occuper de plantes dont certaines avaient une bonne chance de vous dévorer un doigt ou deux ? Et pourtant, certaines de ses plantes étaient très utiles pour les potions, qui étaient elles-mêmes très utiles pour soigner certaines blessures. Il salua ses trois camarades et récupéra quelques feuilles de dictame, qu’il avait l’intention de faire bouillir et de distiller plus tard pour en extraire de l’essence. Après avoir pris soin de quelques plantes lui aussi et de s’être fait sauvé d’une attaque inopinée de tentacula vénéneuse par Neville, il quitta les serres et s’apprêta à retourner au château lorsque quelque chose d’étrange accrocha son regard, quelque part à la lisière de le forêt interdite. Une crinière brune voltigea un bref instant, et Anthony reconnut le profil de Kaysa avant qu’elle ne disparaisse derrière les arbres. En soi, ce n’était pas très surprenant. Il la connaissait suffisamment pour savoir que dans ce cas, c’était loin d’être une première, et qu’il n’y avait pas matière à s’inquiéter. En revanche, il s’alarma lorsqu’il vit une silhouette menue, appartenant clairement à une élève de première ou deuxième année, suivre Kaysa dans la forêt. Pour couronner le tout, il fut carrément surpris de voir Jillian débarquer derrière la petite blonde, entrant à son tour dans la forêt et le décidant instantanément à aller voir de quoi il en retournait, d’autant plus qu’il n’ignorait pas que Kaysa et Jillian n’étaient pas en bons termes. Lui s’entendait avec les deux filles, maintenant que la tempête semblait s’être calmée entre Jill et lui.

A part pour suivre les cours de soins aux créatures magiques, Anthony n’était jamais allé très loin dans la forêt interdite. Suivant toujours les longs cheveux blonds de Jill au loin, et sans oser héler son nom, il prit soin de marquer les directions qu’il empruntait sur les sentiers d’un signe repérable, conscient qu’il pourrait très bien se perdre à tout moment, mais ces précautions lui firent perdre un temps considérable et bientôt, Jill le distança tellement qu’il jura et oublia toute prudence, accélérant le pas pour la rattraper.


« Eh, Jill ! »

Il quitta le sentier en direction d’une lumière, lui rappelant au passage qu’il n’avait même pas pensé à allumer sa baguette pour chasser l’obscurité ambiante et l’empêcher de buter de temps à autre sur des obstacles. Il l’avait simplement sorti par réflexe. Il répara aussitôt son erreur et finalement, après s’être débarrassé de quelques épines et de feuilles mortes, il découvrit Jill et la jeune fille, qui tenait sa baguette allumée.

« Ah, tu es là. Est-ce que ça va ? »

Ses yeux allèrent de Jill à la jeune fille, mais avant qu’il n’ait pu ajouter quoi que ce soit, une voix le fit sursauter et il fit volte-face.

« Si j’étais vous, j’éviterais de me diriger dans cette direction… Il y a un nid à accromantules et croyez-moi, elles ne sont guère sympathiques. »

Kaysa se tenait appuyée nonchalament contre un arbre, comme s’il était tout naturel et parfaitement plaisant de se trouver au beau milieu de la forêt interdite, et en dehors du sentier qui plus est, alors qu’elle plaisantait à propos d’accromantules. Enfin, il espérait qu’elle plaisantait. Il fronça les sourcils à cette pensée tandis que Kaysa se dirigeait vers la jeune élève, qui semblait moins effrayée qu’elle n’aurait dû l’être.

« J’aurais dû me douter qu’un simple non ne suffirait pas. Première règle importante quand on décide d’aller dans la forêt, ne jamais y aller seule. Il te faut toujours quelqu’un qui puisse surveiller tes arrières. »

Anthony faillit lui faire remarquer avec le sourire qu’elle était mal placée pour dire cela alors qu’elle-même était venue seule, mais Kaysa ajouta quelque chose qui l’en empêcha.

« Quoi qu’en l’occurrence tu n’étais pas vraiment toute seule… La fausse blonde n’aurait certainement pas fait grand-chose, mais tu pouvais compter sur Anthony pour te défendre, il se débrouille plutôt bien »
« Heu, Kaysa, s’il te plaît… » dit-il, la mine réprobatrice.

Apprécier le compliment devenait un peu plus difficile si elle insultait Jill au passage. D’accord, Jill et lui ne sortaient plus ensemble, mais cela n’avait rien à voir. Anthony se rendit soudain compte qu’une fois de plus, il se retrouvait pris entre deux feux. Ou plus exactement, puisqu’il s’agissait de deux de ses ex (qui avaient apparemment toutes en commun leur tempérament de feu), entre deux murs de flammes inexpugnables.


« Et vous deux, qu’est-ce que vous faites ici ? Une soudaine envie d’adrénaline ? »
« Qu’est-ce que tu aurais fait, toi, en voyant une fille de cet âge se précipiter dans la forêt pour te suivre ? »
lança-t-il en désignant Stacy du menton. « J’avais déjà décidé de la rattraper quand j’ai aussi vu Jill, et j’ai pensé… »

Il s’interrompit, se demandant comment formuler sa pensée sans exprimer clairement qu’il avait voulu éviter que les deux filles ne se provoquent en plein dans la forêt.

« … J’ai pensé que je ferais mieux d’intervenir. »

*Avant qu’un bain de sang n’éclate*
acheva-t-il intérieurement, un rien sarcastique.

« Et toi, qu’est-ce que tu viens faire ici ? Ne me dis pas que c’est pour l’adrénaline, il te suffirait de provoquer un groupe de Serpentards au château pour ça, une bonne bagarre de plus ou de moins, ces temps-ci… »

Puis il ajouta avec un petit sourire en coin :

« Quoique, les Serpentards ne sont pas tous des lumières, il te faudrait chercher longtemps avant d’en trouver un qui soit capable d’exécuter convenablement un sortilège de Désarmement. »

Les blagues sur les Serpentards : s’il partageait des points communs avec Kaysa, celles-ci en faisaient partie. Après tout, ils n’étaient pas amis pour rien, non plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 24 Jan - 23:19
Invité
- Ecoute, j’en sais rien et franchement la priorité en ce moment n’est pas ta stupide revue.

Pourquoi avait-elle fallu que Jillian éprouve assez de pitié pour prendre en charge les premières années ? Voila qu’ils se mettaient à la suivre dans les couloirs et à la harceler. Surtout que certain était coriace, et le gamin qui la suivait en faisait partie. Impossible de lui faire comprendre, que là maintenant tout de suite elle n’en pouvait plus des pleurnicheries et autres réactions caractéristiques des plus jeunes. Encore que, si leurs problèmes étaient réellement importants elle acceptait toujours de les aider, mais là c’était incroyable. Cela faisait bien dix minutes que le petit Serdaigle qu’elle ne connaissait même pas d’ailleurs la suivait et lui pleurait sur les pieds. Au début, quand il était arrivé, elle devait bien avouer qu’elle s’était inquiétée, pensant que c’était encore les Serpentards qui s’était amusé à terroriser les plus jeunes. Mais dès que son pot de colle avait ouvert la bouche, elle avait compris que ce n’était pas vraiment un problème existentiel et avait tourné les talons, ce qui n’avait manifestement servi à rien. Ce qui faisait pleurer son cher compagnon de route ? Eh bien Monsieur n’avait pas reçu sa super revue sur elle ne savait qu’elle sujet d’intello depuis quatre mois et des copains farceurs avaient planqué celles des mois précédents. Enfin bref rien de grave, ce que Jill n’arrivait pas à faire comprendre à son « ami » du jour.
Il lui avait demandé de l’aide, lui avait dit que elle et ses amis étaient » nuls » car ils étaient « incapables » de lever le sortilège présent sur le château. Ce à quoi la septième année s’était retenue de répondre, de toute manière avec des gamins pareils il était impossible de discuter.
Heureusement que tous ceux qu’elle aidait n’était pas aussi butés, stupides et naïfs que lui !

Arrivée en haut du grand escalier, la poufsouffle se tourna vers son compagnon indésirable, histoire de lui faire comprendre qu’elle ne pouvait rien faire et que ce n’était pas la peine de la harceler comme ça. Mais avant de pouvoir parler, un autre première année attira son attention. Stacy Raynes, une téméraire bien plus indépendante que ses camarades quoique aussi collante. Jill en avait fait les frais en début d’année et y était aller un peu fort pour lui faire comprendre qu’il fallait qu’elle la lâche, ce qui n’avait servi à rien comme d’habitude avec ceux de cette âge. Malgré ça, la blonde veillait à garder un œil sur Stacy, elle faisait partie de sa maison et sa tendance à défier le règlement ne pouvait qu’être exacerbée par les derniers événements. Et le fait qu’elle discute avec Kaysa Potter ne rassurait pas vraiment la jaune et noire, en effet Potter n’était pas vraiment réputée pour son respect irréprochable du règlement. Elle suivit du regard la conversation ne pouvant pourtant rien entendre à cause des geignements incessants du Serdaigle. Avec un peu de soulagement elle aperçut la gryffondor sortir du hall. Persuadée que Stacy ne serait pas assez bête pour suivre Potter, Jillian reporta son attention sur son premier année.


- Tu sais tu devrais retourner dans ta salle commune, tu auras plus de chance de retrouver tes affaires.Elle allait de nouveau partir quand une idée lui traversa l’esprit, elle sourit. En fait tu as raison je suis une vraie incapable, je ne pourrais rien faire, mais Pandora Deschanel, elle, elle est tellement douée qu’elle arrivera sûrement à régler tous tes problèmes d’un coup.

Et voila une bonne chose de faite, son humeur s’était améliorée rien qu’en imaginant Deschanel devant supporter cette imbécile.
Sauf que sa gaieté disparut d’un coup quand elle vit Stacy partir dans la même direction que la miss Potter. Cela, ça n’était pas bon, pas bon du tout. En soupirant et en pestant contre la rouge et or, elle s’engagea à la suite de la jeune fille qui était déjà presque arriver à la forêt interdite quand Jill sortit du château. Pressée de rejoindre sa camarade, et de l’empêcher de faire cette bêtise elle accéléra le pas et ne pensa même pas à allumer sa baguette en entrant sous le couvert de la forêt.


- Stacy !

Le cri retentit autour d’elle pourtant la personne qu’elle suivait ne l’entendit même pas, et d’ailleurs elle commençait déjà à s’éloigner. Heureusement la lueur de sa baguette permit à la blonde de suivre sa trace malgré quelques accrochages avec les branches et les racines.
Elle finit par tomber sur Stacy, presque littéralement. Soulagée, elle voulait s’assurer que tout aller bien auprès de la première année quand il lui sembla entendre une voix qu’elle connaissait bien l’appeler. Il lui semblait avoir rêver, mais en fait non, puisqu’elle vit apparaître Anthony, ce qui l’étonna fortement d’ailleurs.
Jillian hocha vaguement la tête à la question de son ex mais ne pu en dire plus car de nouveau, une voix s’éleva la faisant sursauter.

Génial, Kaysa Potter, il ne manquait plus qu’elle. D’ailleurs si ça ne tenait qu’à la Poufsouffle elle lui passerait un bon savon histoire de la dissuader d’entraîner une gamine dans la forêt.
Elle leva les yeux au ciel face à la nonchalance et les paroles de Potter, avant de serrer les poings. « Fausse blonde »… Non mais pour qui elle se prenait ? Et puis comme si Jill était incapable de se défendre ou de défendre quelqu’un.


*Tu serais étonnée de savoir ce que je peux te faire, pimbêche* pensa t’elle.

La réponse de Anthony l’intéressant particulièrement, ne sachant toujours pas pourquoi il l’avait suivi, elle focalisa son attention dessus, et apprendre qu’il était venu pour éviter les problèmes que pouvaient occasionner la réunion dans un même lieu de Kaysa et Jillian fit sourire cette dernière. C’était un petit peu de sa faute après tout si la relation entre les deux filles était aussi tendue.

Maintenant tout ce qu’elle voulait savoir c’était comment sortir d’ici, et elle s’en fichait bien de savoir que Mademoiselle Kaysa pouvait s’en prendre aux Serpentards et blablabla… Comme si la blonde ne pouvait pas faire de même. Elle profita de la blague de son ex sur les verts et argents pour prendre la parole.


- Oh mais faut croire qu’elle aime ça les imbéciles puisqu'elle traîne avec, parce que franchement pour sortir avec Sullivan faut pas être une lumière.

Egalité. Eh oui, il ne fallait pas que la brune la cherche surtout quand elle l’avait entraîner au beau milieu de la forêt interdite.

- Bon c’est pas tous mais personnellement je compte pas rester là alors Melle-je-suis-trop-forte pourrait peut être nous indiquer comment sortir d’ici.

S’en remettre à Kaysa Potter pour sortir de là la rendait malade mais elle n’en avait aucune idée, et c’était la gryffondor qui les avait tous emmener là alors Jillian espérait fortement qu’elle sachait aussi comment retrouver le sentier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Stacy Raynes
Quatrième année
Nombre de messages : 130
Célébrité sur l'avatar : Elle Fanning
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Fév - 17:08
La lueur de sa baguette dessina la longue chevelure aussi blonde que celle de Stacy et les traits de Jillian Stewart. Stacy ne put s’empêcher de se sentir soulagée. Son cœur battait encore très vite, et même si elle ne voulait pas se l’avouer, la peur avait commencé à s’emparer d’elle lorsqu’elle avait compris qu’elle avait perdu Kaysa de vue et qu’elle se retrouvait seule en dehors du sentier. Son impulsivité maladive l’empêchait bien souvent de réfléchir avant d’agir, et bridait ainsi toute sensation de crainte jusqu’à ce qu’il soit souvent trop tard pour faire demi-tour. La peur faisait bien souvent son retour, finalement, mais lorsque que tout était fini, Stacy n’avait qu’une hâte : recommencer. Voilà pourquoi elle s’attirait toujours autant d’ennuis. Jusque là, ses excursions dans le château ou ses blagues n’avaient jamais eut de conséquences plus dramatiques qu’une poignée relativement importante de points - et ses rares retenues étaient dues à son manque de travail (qui lui, n’avait absolument rien de rare). Mais une escapade dans la forêt… c’était tout autre. Elle ignorait ce qu’on y trouvait exactement, mais quitte à l’apprendre à ses dépends, elle aurait préféré ne pas être seule à ce moment-là.

Avant que Jill ait pu ouvrir la bouche, un garçon qui devait avoir à peu près l’âge de cette dernière débarqua à son tour et lui demanda si ça allait. Il observa ensuite Stacy, qui ne le regardait déjà plus. Son visage venait de se parer d’un sourire, et elle fut la seule à ne pas être surprise lorsque Kaysa lança :


« Si j’étais vous, j’éviterais de me diriger dans cette direction… Il y a un nid à accromantules et croyez-moi, elles ne sont guère sympathiques. »

Accromantules… ces espèces d’énormes araignées ? Stacy fronça les sourcils en essayant de se rappeler s’il s’agissait bien de cela.

« J’aurais dû me douter qu’un simple non ne suffirait pas. Première règle importante quand on décide d’aller dans la forêt, ne jamais y aller seule. Il te faut toujours quelqu’un qui puisse surveiller tes arrières. »
Abandonnant toute réflexion, Stacy afficha un air fier et satisfait. Kaysa n’avait pas l’air en colère contre elle ; elle souriait, même. Il n’en aurait pas fallu plus pour encourager la jeune Poufsouffle qui répliqua avec malice :

« Eh bien tu vois, j’ai bien fait de venir. Comme ça, tu n’étais pas seule, je surveillais tes arrières. »

Son air entendu ne tromperait personne : elle ne croyait pas une seule seconde que Kaysa n’eut été capable de se défendre toute seule - après tout, c’était Kaysa - ou qu’elle-même eut été capable de défendre grand monde contre les dangers de la forêt, encore moins une élève de sixième année.

« Quoi qu’en l’occurrence tu n’étais pas vraiment toute seule… La fausse blonde n’aurait certainement pas fait grand-chose, mais tu pouvais compter sur Anthony pour te défendre, il se débrouille plutôt bien.
- Heu, Kaysa, s’il te plaît… »

Stacy observa l’échange avec intérêt. Elle n’était pas assez souvent dans le sillon de Kaysa pour connaître l’intégralité de ses liens avec les autres élèves plus âgés de Poudlard, et si, comme il le semblait, Kaysa ne s’entendait pas avec Jillian, elle venait alors de l’apprendre. Stacy se demanda comment ça se faisait et se promit de poser la question à Kaysa plus tard, si jamais elle ne trouvait pas la réponse à cette question ce soir. Stacy avait fait la connaissance de Jill, au début de l’année scolaire. C’était une joueuse de l’équipe de Quidditch de leur maison, elle était donc naturellement et sans gêne aucune venue lui parler un jour à la table des Poufsouffle. Jill lui avait alors paru très gentille, souriante, mais très peu de temps après, elle était devenue beaucoup moins accueillante, tout ça parce que son petit copain avait rompu avec elle. D’accord, c’était vraiment nul pour elle, mais était-ce une raison de s’en prendre aux autres ? Non. Et puis, pour Stacy, les garçons, ce n’était pas le plus important dans la vie. Sauf que lorsqu’elle avait dit cela à Jillian, elle l’avait encore plus envoyée sur les roses. S’il avait fallut qu’elle prenne parti ce soir-là, elle n’aurait pas hésité à choisir Kaysa. L’hostilité déclarée n’était pas particulièrement dans sa nature, mais Stacy n’était pas aussi magnanime que son amie Tess.

Elle prêta ensuite attention au garçon - Anthony donc, selon Kaysa. Stacy l’avait déjà croisé de nombreuses fois dans le château, mais l’insigne de préfet qu’elle avait déjà vu briller sur sa poitrine avait un effet plutôt rédhibitoire sur elle, allez savoir pourquoi… De plus, c’était un Serdaigle beaucoup plus âgé qu’elle, et même si elle commençait à se faire connaître chez certains élèves de cette tranche d’âge, il y en avait dont elle ignorait jusqu’au nom. Lui avait l’air de bien s’entendre avec les deux filles, et défendait d’ailleurs Jillian sans froisser Kaysa.


« Et vous deux, qu’est-ce que vous faites ici ? Une soudaine envie d’adrénaline ?
- Qu’est-ce que tu aurais fait, toi, en voyant une fille de cet âge se précipiter dans la forêt pour te suivre ? J’avais déjà décidé de la rattraper quand j’ai aussi vu Jill, et j’ai pensé… J’ai pensé que je ferais mieux d’intervenir.
- Eh oh, ça va, je suis assez grande pour me débrouiller toute seule ! »
s’offusqua Stacy en fronçant les sourcils.

D’accord, elle était assez maligne pour deux mais tout de même, si un des trois ne l’avait pas retrouvée, elle se serait sans doute perdue, ce qui prouvait bien qu’elle avait tord. De là à l’avouer, toutefois…


« Et toi, qu’est-ce que tu viens faire ici ? Ne me dis pas que c’est pour l’adrénaline, il te suffirait de provoquer un groupe de Serpentards au château pour ça, une bonne bagarre de plus ou de moins, ces temps-ci… Quoique, les Serpentards ne sont pas tous des lumières, il te faudrait chercher longtemps avant d’en trouver un qui soit capable d’exécuter convenablement un sortilège de Désarmement, lança Anthony.
- Oh mais faut croire qu’elle aime ça les imbéciles puisqu'elle traîne avec, parce que franchement pour sortir avec Sullivan faut pas être une lumière. » rétorqua Jill.

La remarque d’Anthony - qu’elle appréciait décidémment de moins en moins - l’aurait faite démarrer au quart de tour si elle n’avait pas mis autant de temps à comprendre de quoi Jill voulait parler. Stacy était assez friande de ragots pour concurrencer Gossip Feather, le journal clandestin florissant de l’école, mais ces temps-ci, elle avait eut d’autres soucis en tête que les dernières élucubrations amoureuses de ses aînés. Elle savait que Kaysa sortait avec Nathaniel, un élève de sa maison (ce qui lui avait avant tout tiré une remarque du genre « je te avais dit que les Poufsouffles ce sont les meilleurs »), et en effet, elle savait également qu’Alexander sortait avec une fille de Serpentard, ce qui en soit n’était pas choquant pour elle, mais Sullivan, c’était le nom de la fille qui avait causé tant de soucis à Eden. Elle ne connaissait pas très bien l’histoire entre Alex, qu’elle appréciait beaucoup, et Sullivan, mais certes, c’était étrange que ces deux-là sortent ensemble. Jill n’était pas obligée d’insulter Alexander, cependant. Tout comme Anthony n’était pas obligé d’insulter les Serpentards d‘une manière aussi générale.


« Je te signale que ma cousine Eden est à Serpentard, et je suis sûre qu’elle est au moins aussi douée que toi pour lancer des sorts ! Et puis, on est pas obligés de savoir jeter un sortilège de Désarmement pour être malin. Moi je ne sais pas le faire, mais n’empêche que la dernière fois, je me suis débarrassée d’un idiot avec un maléfice et c’est tout. »

Elle s’était également esquivée sans attendre ensuite, doutant que son maléfice de Bloque-Jambes n’agisse longtemps, mais quand même, elle trouvait qu’elle avait bien joué sur ce coup-là. Elle avouait volontiers être nulle en beaucoup de choses, mais elle n’était pas stupide pour autant.
Stacy ne chercha pas à défendre Alexander, laissant ce loisir à Kaysa qui, elle n’en doutait pas, n’attendait que ça. Jill ajouta ensuite :


« Bon c’est pas tout mais personnellement je compte pas rester là alors Melle-je-suis-trop-forte pourrait peut être nous indiquer comment sortir d’ici. »

Stacy afficha un petit sourire en coin : n’empêche qu’ils avaient tous besoin de l’aide de Kaysa pour sortir ! Elle la première, d’accord, mais bon. Maintenant qu’elle était accompagnée, d’ailleurs, la peur l’avait complètement quittée et elle commençait à trouver cette sortie amusante malgré les invectives qui fusaient. L’ai intéressé, elle demanda :

« Au fait, quel genre de créatures on trouve dans la forêt ? Les accromentules, c’est des araignées, pas vrai ? Elles sont grosses comment ? Parce que les petites, je m’en fiche, mais je n’aime pas trop les grosses. Est-ce qu’il y a des serpents aussi ? Parce que ça j’ai pas vraiment peur, j’en ai porté un autour du cou au zoo quand j’avais huit ans. Remarque, il n’était pas venimeux lui... »

Aurait-on oublié de préciser que Stacy pouvait se montrer très bavarde quand elle le voulait ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3342
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Fév - 13:17
    La première remarque de la fillette eut le don de faire sourire Kaysa. Décidemment, elle adorait cette gamine. Elle faisait preuve du même tempérament que Kaysa a son âge.

    « Me voilà grandement rassurée tout à coup » rajouta la Gryffondor sur un ton amusée

    Bien que Stacy n‘avait pas tout à fait tord, Kaysa s‘était rendu seule dans la foret interdite sans personne pour surveiller ses arrières, enfreignant ses propres règles. Mais disons qu’elle était l’exception qui confirme la règle. Elle pouvait se permettre d’arpenter la foret seule à présent sans risquer de se perdre. Et sous sa forme animagus, elle risquait moins de danger. Kaysa haussa les épaules nonchalamment quand au « - Heu, Kaysa, s’il te plaît… » D’Anthony. Elle se fichait bien de vexer Jillian, elle s’en fichait même royalement. Et puis, c’était vrai d’abord. La Poufsouffle aboyait beaucoup, aucun doute là-dessus mais elle ne l’avait jamais vu essayer de mordre jusque là.

    Puis elle écouta l’explication d’Anthony quand à sa présence dans les bois ce qui ce comprenait effectivement. Voir une fillette de onze ans pénétrer dans la foret interdite et poursuivie par une folle furieuse, forcement, il y avait de quoi s’inquiéter et aller voir ce qui se passait. Quoi ? Mais non, pas du tout, elle ne déformait pas quelque peu la situation. Certes, Anthony était plus ici pour éviter le bain de sang entre les deux jeunes filles mais peu importe. La fausse blonde n’avait qu’à pas suivre Stacy, maintenant, si Kaysa avait quelque chose à lui dire elle ne se gênerait pas que cela plaise à Anthony ou pas. La réplique qui fusa tout à coup de la bouche de Stacy fit rire Kaysa.

    « On a vu. Tu t’es perdue toute seule comme une grande sans l’aide de personne effectivement » rétorqua Kaysa sur un ton mi moqueur mi amusé.

    Anthony - « Et toi, qu’est-ce que tu viens faire ici ? Ne me dis pas que c’est pour l’adrénaline, il te suffirait de provoquer un groupe de Serpentards au château pour ça, une bonne bagarre de plus ou de moins, ces temps-ci… Quoique, les Serpentards ne sont pas tous des lumières, il te faudrait chercher longtemps avant d’en trouver un qui soit capable d’exécuter convenablement un sortilège de Désarmement, »

    Jillian - Oh mais faut croire qu’elle aime ça les imbéciles puisqu'elle traîne avec, parce que franchement pour sortir avec Sullivan faut pas être une lumière. »

    Stacy - « Je te signale que ma cousine Eden est à Serpentard, et je suis sûre qu’elle est au moins aussi douée que toi pour lancer des sorts ! Et puis, on n’est pas obligés de savoir jeter un sortilège de Désarmement pour être malin. Moi je ne sais pas le faire, mais n’empêche que la dernière fois, je me suis débarrassée d’un idiot avec un maléfice et c’est tout.

    Contrairement à Stacy, Kaysa ne prit pas mal la remarque d’Anthony. Au contraire, elle la fit rire. Sur ce point là, ils étaient d’accord. Les Serpentards n’étaient pas des lumières c’était une vérité absolue. Il suffisait de les observer. Mais voilà, il y a bien une chose qui différencier Stacy et Kaysa : la Poufsouffle n’avait pas le mépris que possédait la Gryffondor envers les verts et argents. Et peut être que ce n’était finalement pas plus mal. Elle n’eut guère besoin de chercher une réponse qui tiendrait la route à la question du Serdaigle que déjà Jillian enchainait avec une remarque cinglante. Elle aurait mieux fait de s’abstenir car Kaysa lui jeta un regard glacial dans la seconde qui suivi. Si on avait un minimum de jugeote et qu’on tenait à sa peau, on évitait d’aborder ce sujet et surtout, on évitait de critiquer son meilleur ami.

    Heureusement, encore une fois, Stacy et ses remarques eut le don de calmer quelque peu Kaysa et de la faire sourire. Elle passa un bras au tour des épaules de la fillette tout en se penchant pour être à son niveau :

    « J’arrête pas de le dire : ta cousine n’a rien à faire dans la maison des Serpentards. Ce vieux Choixpeau miteux s’est carrément trompé en la répartissant. » Puis elle se redressa et ajouta sur un ton beaucoup plus froid à l’adresse de Jillian « Quand à toi Stewart, je la ramenerai pas trop ! Si je me souviens bien, c’est bien toi que l’on voyait se pavanait à la table des Serpentards il y a quelques semaines, accrochée comme une sangsue au bras de Winalver en essayant désespérément d’attirer l’attention d’Anthony. Tu dois t’y connaitre en imbécile étant une championne de renom dans cette catégorie »

    Elle avait intérêt à grandement modérer ses paroles la Poufsouffle si elle espérait sortir de la foret avant la fin de la journée. Et oui, Kaysa n’était peut être pas au courant du stratagème de Jill, manquerait plus qu’elles se fassent des confidences aussi, mais il ne fallait pas être tombée de la dernière pluie pour comprendre ce qu’elle voulait obtenir. Sans parler qu’elle était mal placée pour critiquer ceux qui sortaient avec des Serpentard alors qu’elle-même trainait avec Winalver ou Parkinson. Oui, les rumeurs allaient bon train à Poudlard et même si Kaysa ne les prenait pas toutes en compte, elle les écoutait quand même et gardait en mémoire les informations « utiles ».

    Jillian - « Bon ce n’est pas tout mais personnellement je ne compte pas rester là alors Melle-je-suis-trop-forte pourrait peut être nous indiquer comment sortir d’ici. »

    Elle se foutait d’elle ?! Elle l’a cherchait en abordant le sujet de son meilleure amie et maintenant, elle lui ordonnait quasiment de les faire sortir d’ici. Kaysa n’avait pas envie, mais alors vraiment pas envie, d’aider la Poufsouffle cependant elle était prête à faire un effort pour Anthony et Stacy. Mais quand on commençait à lui parler sur ce ton, alors on pouvait oublier les efforts. Ce n’était pas l’envie qui lui manquait de lui donner la direction du nid d’accromantules plutôt que le chemin de la sortie à celle là. Mais ça serait bien trop simple… Kaysa fit quelques pas en direction de la septième année, ses bleus océans plantés dans ceux de la demoiselle : ils indiquaient clairement « c’est bête, t’as besoin de moi pour sortir d’ici ». Un petit sourire moqueur fit son apparition au coin des lèvres tandis qu’elle répondait à Jillian :

    « Melle-je-suis-trop-forte pourrait effectivement t’indiquer où se trouve la sortie mais n’en a pas du tout la moindre envie. Puisque t’es si maline, tu vas bien réussir à sortir d’ici toute seule, pour ma part je n’ai pas fini ce que j’étais venu faire ici. »

    Elle se détourna finalement de la blonde pour poser son intérêt sur la fillette qui s’était remise à parler, parler encore et toujours.

    Stacy - « Au fait, quel genre de créatures on trouve dans la forêt ? Les accromentules, c’est des araignées, pas vrai ? Elles sont grosses comment ? Parce que les petites, je m’en fiche, mais je n’aime pas trop les grosses. Est-ce qu’il y a des serpents aussi ? Parce que ça j’ai pas vraiment peur, j’en ai porté un autour du cou au zoo quand j’avais huit ans. Remarque, il n’était pas venimeux lui... »

    « De tout, c’est impressionnant. On découvre toujours une nouvelle créature. Oui, ce sont bien des araignées, et pas des petites. Elles sont gigantesques, toutes noires et adore la chair humaine donc mieux vaut éviter de croiser leur route. Il doit surement y avoir des serpents aussi. Tu peux y trouver des sombrals - enfin quand tu peux les voir- il y a les licornes aussi. Ces deux là sont gentils donc tu ne risques pas grand-chose. Il y a les centaures aussi. Habituellement, ils sont plutôt gentils mais ces derniers temps il vaut mieux éviter de trainer sur leur territoire, ils n’ont pas du tout apprécier le sortilège d’Hellson sur le château. »

    Tout en parlant, la demoiselle était revenue près de la barrière invisible qui entourait tout le château. Ils étaient comme le décor que l’on trouvait au centre d’une boule de neige, prisonnier à l’intérieur sans aucun moyen de communiquer. Même si Hellson était un puissant sorcier, il l’avait prouvé à présent. Il n’en restait pas moins humain, quelque chose avait donc pu lui échapper. Une brèche, quelque chose. Kaysa savait pertinemment qu’elle ne trouverait rien avant la prochaine pleine lune, soit dans une semaine à présent. En dernier recours, ils avaient bien pensé à la salle sur demande mais c’était une solution risquée. Nina serait dans le château et la seule à pouvoir l’approcher si jamais elle arrivait à sortir de la salle. Or, même sous sa forme animagus, elle était seule et n’arriverait pas à la contenir. Surtout si Nina n’avait pas de potion tue loup avant la transformation.

    « Saleté de mur… » Lâcha-t-elle à voix basse pour elle-même.

    Il ne fallait pas qu’elle oublie les trois autres derrières. Elle leur refit face, ou du moins à Stacy un large sourire de nouveau plaqué sur le visage.

    « J’oubliai le meilleur. La foret abrite un chien à trois têtes. Touffu. Il est très gentil quand Hagrid est dans les parages. Vu qu’il lui appartient, il ne reconnait que son maitre et n’aime pas trop les étrangers mais il est mignon, immense et dégoulinant de bave mais mignon. Quelqu’un veut une dragée surprise de Bertie Crochue ? Stacy? Anthony ? »
    Tout en parlant la demoiselle assise sur une souche d’arbre qui trainait par là, près de la limite du sortilège et venait de sortir un sachet de dragées de sa poche. C’est bien connu, on ne part pas en expédition dans la foret sans un minimum de provision voyons.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anthony Goldstein
Étudiant en droit magique
Nombre de messages : 174
Célébrité sur l'avatar : Joe Jonas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Fév - 15:24
Fantastique. Non, vraiment, c’était génial. Pourquoi donc fallait-il toujours qu’il se retrouve dans des situations compliquées comme celle-ci où il se retrouvait pris entre deux personnes proches de lui qui ne pouvaient pas se voir en peinture ? Si Kaysa avait accueilli sa remarque sur les Serpentard avec un éclat de rire, il n’en fut pas de même pour Jill et Stacy. Anthony avait complètement oublié, l’espace d’un instant et par miracle, que Jill s’était récemment mise à pactiser avec le diable. D’accord, on ne pouvait pas vraiment dire que Winalver était diabolique pour un Serpentard. Ce n’était pas non plus comme si Jill s’était mise à sympathiser avec Malefoy, mais quand même. Les Serpentard étaient ceux contre qui il l’avait défendu lors de leur première année, ceux-là même qui la discriminaient à cause de ses origines moldues. D’ailleurs, Tony songeait parfois que ce statut avait fait office d’ultime rempart contre la possibilité que Jill soit jamais amie avec quelqu’un comme Malefoy. C’était déjà assez dur comme ça de la voir se jeter sur Winalver. Qu’est-ce qu’elle lui trouvait à ce type, d’abord ?

Jill profita donc de sa remarque pour envenimer Alexander, le meilleur ami de Kaysa, et cette dernière ne tarda pas à répliquer qu’elle ferait mieux de se regarder avant de parler. Anthony poussa un profond soupir d’exaspération, décidant de ne pas intervenir, du moins pas pour le moment. De toute façon, il pouvait difficilement le faire sans s’exposer à des risques. Il n’avait pas particulièrement envie de défendre Alexander, qui mettait un point d’honneur à le mépriser depuis qu’il avait « osé » sortir avec Kaysa, ni de défendre la conduite de Jill envers Winalver, que lui-même trouvait proprement aberrant, sauf qu’il ne se sentait pas vraiment dans son droit de la lui reprocher puisqu’il savait que beaucoup des nouvelles lubies de Jill avaient été déclenchées par sa faute.

Quant à la petite dernière, elle n’avait pas non plus la langue dans sa poche. Apparemment très doué pour cela, il parvint même à l’insulter elle aussi sans le savoir avec son avis sur les verts et argent. Ce fut d’ailleurs Stacy qui mit fin à son exaspération, désormais replacée par la surprise et la curiosité. Eden ? A Serpentard ? La même qui passait son temps avec son propre frère Jared et qui hantait dorénavant la salle commune des Serdaigle ? Ainsi donc, Stacy était sa cousine ? Anthony avait toujours du mal à envisager les Serpentards sous un angle familial. Lorsque l’on voyait Malefoy, Zabini, Parkinson ou encore Sullivan, il était difficile de les imaginer avec leurs parents. Vu leur comportement, c’en était parfois à se demander s’ils en avaient vraiment, ou s’ils leur avaient jamais donné autre chose qu’une réputation à tenir ou de l’argent. Mais Tony avait autre chose à faire que les plaindre, étant donné leur caractère irrécupérable. Une élève comme Eden, en revanche, qui n’occupait pas le devant de la scène, inspirait plus de curiosité. Kaysa semblait même penser que le Choixpeau s’était trompé en la répartissant, ce qui était carrément révolutionnaire. Mais il n’irait probablement pas creuser très loin, avec cette Eden. Jared ne verrait certainement pas cela d’un bon œil du tout, surtout en sachant qu’il lui avait déjà reprocher de l’avoir accueilli dans leur tour, et se disputer avec lui était la dernière chose dont il avait besoin en ce moment.

« Bon ce n’est pas tout mais personnellement je ne compte pas rester là alors Melle-je-suis-trop-forte pourrait peut-être nous indiquer comment sortir d’ici.
- Melle-je-suis-trop-forte pourrait effectivement t’indiquer où se trouve la sortie mais n’en a pas du tout la moindre envie. Puisque t’es si maline, tu vas bien réussir à sortir d’ici toute seule, pour ma part je n’ai pas fini ce que j’étais venu faire ici.
- Ce qui me rappelle que tu n’as toujours pas répondu à ma question. Qu’est-ce que tu étais venue faire, exactement ? »


Prenant bien soin de ne pas relever l’agressivité des deux filles l’une envers l’autre, Anthony fixa Kaysa d’un air inquisiteur, espérant mettre fin à leur prise de bec. Si elle ne les faisait pas sortir d’ici maintenant simplement pour contrarier Jillian, ils finiraient forcément par comprendre ce qu’elle comptait faire ici, puisqu’ils allaient la suivre. Même si cela blessait un peu son égo, il fallait avouer qu’il n’avait pas le choix, car il serait incapable de sortir d’ici sans aide. Il ne connaissait pas du tout la forêt. Il croyait deviner ce qui l’avait amenée ici, cependant : Kaysa devait probablement chercher une faille, une sortie quelque part dans la forêt, ou simplement tester la limite du sort d’Hellson. Tester les limites, c’était bien son genre après tout.

Pendant qu’il lui emboîtait le pas, Stacy et Kaysa se mirent à bavarder. Cette dernière lança une imprécation contre le mur invisible à voix basse, l’amenant instinctivement à s’en approcher. Il était déjà venu voir le mur d’aussi près, au niveau du portail de l’école, dans le cadre de ses recherches, et il se perdit à nouveau dans une contemplation académique, se demandant comme Hellson s’y était pris. Il fut bientôt interrompu par la voix de Kaysa :

« J’oubliais le meilleur. La forêt abrite un chien à trois têtes. Touffu. Il est très gentil quand Hagrid est dans les parages. Vu qu’il lui appartient, il ne reconnait que son maitre et n’aime pas trop les étrangers mais il est mignon, immense et dégoulinant de bave mais mignon. Quelqu’un veut une dragée surprise de Bertie Crochue ? Stacy? Anthony ? »

Anthony contempla Kaysa avec des yeux ronds. Jusque là, il savait tout ce qu’elle avait dit à Stacy, mais le coup du chien à trois têtes… il aurait pu croire à une de ses plaisanteries habituelles, mais même Kaysa Potter ne pouvait pas inventer un truc pareil. Ce qui était assez inquiétant. Il fronça les sourcils et lança d’un ton sarcastique :

« Si ce que tu dis est vrai, je veux bien une dragée, oui. Goût Whisky pur feu, par contre. »

Il ajouta ensuite :

« Heu… tu comptes rester assise là longtemps, sinon ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 11 Mar - 0:05
Invité
Jillian acquiesça à la réplique de Stacy, qui n'avait vraiment pas apprécié la plaisanterie de Anthony sur les Serpentards. C'est vrai que Eden n'était pas comme le Serpentard moyen, et d'ailleurs elle l'aimait plutôt bien, et bizarrement elle semblait être d'accord sur ce point avec Potter. Elle et une Serpentard, c'était le scoop du siècle vu qu'elle ne supportait pas ne serait ce que de rester dans la même pièce qu'un des leurs plus de 5 minutes.
Jill la fusilla du regard quand Kaysa répondit à sa provocation, à vrai dire ce qui l'énervait le plus était le fait qu'elle évoque ses petites manipulations avec Sam alors que Tony était présent. Elle devait bien avouer que maintenant qu'elle avait renoué un minimum de relation avec son ex, elle était un peu honteuse des magouilles qu'elle avait monté, puisque finalement seule la parole avait réussi à les réconcilier. Cependant elle n'allait pas donné le plaisir à Kaysa de la laisser l'attaquer sur ce terrain là, surtout qu'elle avait peut être honte d'avoir draguer Sam mais certainement pas d'être amie avec lui, ou Pansy.


- Contrairement à toi Potter, Stacy et moi savons que tous les Serpentards ne sont pas aussi terrible que tu le prétend. Si tu prenais ne serait-ce que deux minutes pour en connaître un, autre que Sullivan bien sur, tu te rendrais compte qu'ils peuvent aussi être gentils et avenants quand on fait l'effort de ne pas les juger d'avance par leur maison.

Jillian regarda Kaysa avec une lueur de défi, elle devait dire qu'avant elle pensait comme elle mais que maintenant même
Malefoy ne lui paraissait pas aussi impressionnant et méchant que ce qu'on pouvait bien lui dire.


- En fait tu n'es pas si différente que Sullivan, tu es aussi bornée qu'elle et tu as autant de préjugés sur les Serpy's que elle sur les nées moldus. Je comprend mieux pourquoi Black est attiré par Alice maintenant, puisque tu lui ressembles tant.

Bon d'accord, elle en remettait une couche, et elle était sur que Potter n'allait pas laissé passer ça. La Poufsouffle n'était pas du genre à s'en prendre aux amis de ceux qu'elle n'aimait pas même si ces derniers temps ce qu'elle était capable de faire avait changé du tout au tout. Mais d'un autre côté Alexander l'avait blessé, en décidant de sortir avec Alice, comme elle était une née moldue, elle était sûre du message que le Gryffondor lui délivrait par cette acte.

Après avoir parler, elle croisa les bras et s'écarta du groupe qui avait l'air d'être partie pour un petit pique nique improvisé au milieu de la forêt interdite et des créatures qui l'habitaient, si toutefois la miss Potter n'exagérait pas pour impressionner la petite Stacy. D'ailleurs elle était bien tentée de faire ce que la Griffy lui disait et chercher la sortie toute seule. Jill préférait encore être coincée toute seule au milieu de la forêt avec des accrômentules plutôt que de devoir supporter une seconde de plus de Super Kaysa. Un chien à trois têtes ? Non mais n'importe quoi, elle avait fumé les feuilles des arbres et avaient eu une hallucination, oui !
La blonde leva les yeux au ciel, elle n'était pas étonné que la miss soit aussi populaire, car si elle racontait réellement autant d'inepties à la minute elle pouvait passé pour une super héroïne, et puis sortir des dragées surprises à tout bout de champ étaient bien connu pour faire fondre le cœur de n'importe qui.

Jillian tourna le dos aux trois autres personnes, les ignorant royalement, et puis elle n'avait rien à faire avec eux pour le moment. Stacy était toujours vexée par la réaction de Jillian, Kaysa c'était même pas la peine d'en parler et Anthony avait pour le moment choisi son camp en acceptant une dragée. Tony faisait bien ce qu'il voulait et puis elle ne pouvait pas lui demander de choisir entre elle et Kaysa, ce qui montrerait à quel point elle était jalouse. Si son ex voulait rester avec Potter tant mieux pour lui, mais la jaune et noire refusait de supporter la Gryffondor rien que pour lui faire plaisir.

Elle observa donc les lieux autour d'elle, cherchant un sentier qui pourrait se diriger vers la sortie, bien qu'elle ne pouvait en être sure. Déjà tous ceux qui se diriger vers le mur étaient exclus de même que ceux qui le longer. Cependant elle ne voyait pas d'autre sentier, ou ce qui s'en rapprocher, ailleurs et elle devait avouer qu'elle n'avait pas le courage de se rendre seule sous les arbres. Mine de rien, l'autre, avec ses histoires de monstres, avaient réussi à inquiéter Jill, ce qu'elle ne dirait cependant pour rien au monde et particulièrement à l'intéressée.
Du coup, elle n'avait d'autre choix que d'attendre la fin de la petite fête organisée par la sixième année, et surtout attendre qu'elle veuille bien leur montrer le chemin du retour.
Agacée par cette idée, Jillian soupira et se rapprocha de ses trois compagnons d'infortunes, veillant cependant à garder une certaine distance avec eux. Plus que jamais elle ne se sentait pas à sa place, ce qui avait le don de l'énerver. Elle se décida donc de faire des efforts et d'essayer d'arriver à avoir une conversation cordiale avec Kaysa Potter.


- Alors, tu as une idée, en ce qui concerne le mur. Tu crois qu'Hellson aurait pu laisser une faille ?

Elle parla tout en désignant le mur, si Potter ne voulait pas partir alors autant s'attaquer à cet autre problème, qu'il allait bien falloir résoudre un jour ou l'autre.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Stacy Raynes
Quatrième année
Nombre de messages : 130
Célébrité sur l'avatar : Elle Fanning
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Mar - 0:28
Kaysa passa un bras autour de ses épaules et Stacy se détendit un peu. La Gryffondor avait trouvé la remarque d’Anthony amusante, et elle aurait pu s’en offusquer aussi si elle n’avait pas autant adoré Kaysa. Et puis, elle savait aussi qu’avec sa situation avec Alice Sullivan, elle n’était pas gâtée. Elle avait beau défendre Eden, elle n’ignorait pas que certains Serpentards méritaient vraiment leur réputation. Son point de vue là-dessus semblait d’ailleurs un peu différent de celui de Tess, une de ses meilleures amies, qui avait tendance à ne voir que le bon côté de tout le monde. Kaysa la rassura également en lui certifiant que le Choixpeau devait s’être trompée avec sa cousine ; toutefois, elle ne répondit rien, tout simplement parce qu’elle n’en était pas sûre. Et aussi parce que le Choixpeau avait hésité pour elle entre trois maisons : Gryffondor, Serpentard et Poufsouffle, avant de se décider pour cette dernière. Et si Kaysa se mettait à moins l’apprécier en sachant qu’elle aurait pu aller à Serpentard ?

« Contrairement à toi Potter, Stacy et moi savons que tous les Serpentards ne sont pas aussi terribles que tu le prétends. Si tu prenais ne serait-ce que deux minutes pour en connaître un, autre que Sullivan bien sur, tu te rendrais compte qu'ils peuvent aussi être gentils et avenants quand on fait l'effort de ne pas les juger d'avance par leur maison. En fait tu n'es pas si différente que Sullivan, tu es aussi bornée qu'elle et tu as autant de préjugés sur les Serpys que elle sur les nées moldus. Je comprends mieux pourquoi Black est attiré par Alice maintenant, puisque tu lui ressembles tant.»

Jill avait faillit remonter dans son estime jusqu’à ce qu’elle se remette à insulter Kaysa et désormais Alex. Elle connaissait Jill parce qu’elle était une des élèves de sa maison qui s’était engagés à prendre soin des plus jeunes en ces temps de crise, mais elle connaissait encore plus Kaysa et Alexander pour avoir été admise parmi eux pratiquement comme un membre supplémentaire de leur grande famille, et encore une fois, son allégeance allait volontiers vers les deux Gryffondors, même si elle n’avait pas envie de détester Jill. Elle savait qu’elle avait bon fond, du moins avant qu’elle ne se mette à envoyer tout le monde balader. Elle aurait pu être la petite sœur de cœur de Jill, s’il en avait été autrement pour sa vie sentimentale. Mais Jillian n’avait pas apprécié qu’elle essaie de lui remonter le moral et qu’elle s’obstine à répéter que ce n’était pas grave, que ce n’était qu’un garçon, et Stacy s’était un peu lassée de se faire rembarrer à chaque fois.

La dernière remarque de son aînée résonna différemment à ses oreilles. Depuis quelques temps, Stacy s’amusait grandement à titiller Kaysa et Alex sur leur couple éventuel. Elle n’avait rien d’une marieuse, mais elle trouvait qu’ils iraient bien ensemble, son frère et sa sœur de cœur, et elle lançait parfois quelques remarques insidieuses, trop insidieuses pour son âge peut-être – on pouvait s’étonner qu’elle fasse preuve d’autant de subtilité lorsqu’il s’agissait de faire la maligne alors qu’elle n’était pourtant vraiment pas du genre discrète, d’ordinaire, ne serait-ce que pour garder un secret, elle était désespérément peu digne de confiance. Quand Alex s’était soudainement mis à sortir avec Alice, elle avait un peu hésité à continuer de peur de froisser les nerfs de Kaysa (qui en toute logique trouvait ça irrationnel), mais avait décidé de continuer à le faire pour 1) faire la maligne et 2) tenter de persuader Alex qu’il ferait mieux de laisser tomber Sullivan pour Kaysa. Encore une fois, ces derniers temps, elle avait tout de même d’autres soucis en tête (éviter les grosses brutes, lancer des sorts aux grosses brutes, se moquer des grosses brutes,…), et elle doutait que son amour pour les rumeurs ne suffise à lui apprendre bientôt les mystérieuses raisons qui avaient poussé Alex à choisir Alice. Surtout, à choisir Alice plutôt que Kaysa. Il n’y avait qu’à voir comment ils se regardaient en ce moment, ces deux là. Elle était sûre qu’il y avait anguille sous roche, même si elle ignorait précisément ce qui avait pu se passer ou ne pas se passer entre eux. C’était justement cette évidence qui la poussait à les taquiner gentiment. Stacy était peut-être un peu trop perspicace pour leur bien, ou alors était-ce simplement qu’on voyait les choses différemment, à onze ans.

Elle taquinerait Kaysa plus tard, cependant, car le moment était plutôt mal choisi pour ça. En lieu et place, elle poussa un soupir excédé. Ce débat sur les Serpentards commençait à l’agacer, probablement parce qu’elle se sentait toujours un peu mal à l’aise. Mais dans l’espoir de couper court à la dispute, elle se lança finalement :

« Bon, on va pas en faire tout un plat, non ? J’ai failli aller à Serpentard aussi, moi, et même à Gryffondor, alors bonne chance pour trouver une logique là-dedans. Kaysa n’a rien à voir avec Sullivan, et les Serpentards ne sont pas tous des minables, même si certains sont vraiment mauvais, voilà tout. Vous pouvez arrêter de vous disputer, maintenant ? »

Ah, ça faisait du bien de sortir ce qu’elle avait sur le cœur… même si elle craignait toujours la réaction de Kaysa. Elle fit mine de rien, cependant, lorsqu’elle lui posa toutes ses questions d’un ton joyeux pour relancer la discussion sur autre chose que les amours de Jillian pour Anthony ou Winalver, ceux d’Alice, Alex et Kaysa et sur les Serpentards. Ils étaient dans la forêt interdite, bon sang, ils auraient bien le loisir de tergiverser là-dessus plus tard, non ?

Kaysa lui parla des accromantules, des serpents, des Sombrals, des licornes et des centaures. Fascinée, Stacy but ses paroles sans en perdre une goutte. Le pire, c’était qu’elle allait retenir tout ça. C’était pareil lorsqu’elle étudiait avec Ariel : quand c’était elle qui lui expliquait, elle comprenait et retenait beaucoup mieux que lorsqu’elle essayait d’apprendre dans les livres. Généralement, ce n’était pas suffisant pour tout passer en revue et elle était beaucoup moins efficace que sa sœur en cours, mais c’était sa manière à elle d’apprendre des choses, d’une manière plus vivante et plus amusante. Pas étonnant qu’elle retienne aussi bien les maléfices de couloir qu’elle avait pu apprendre d’Elsie ou d’élèves plus âgés, ou qu’elle soit meilleure sur un balai que devant une feuille de parchemin.

« J’oubliais le meilleur. La forêt abrite un chien à trois têtes. Touffu. Il est très gentil quand Hagrid est dans les parages. Vu qu’il lui appartient, il ne reconnait que son maitre et n’aime pas trop les étrangers mais il est mignon, immense et dégoulinant de bave mais mignon. Quelqu’un veut une dragée surprise de Bertie Crochue ? Stacy? Anthony ? »

Stacy en resta bouche bée – un chien à trois têtes ?! -, avant de se rendre compte qu’on venait de lui proposer des bonbons.

« Si ce que tu dis est vrai, je veux bien une dragée, oui. Goût Whisky pur feu, par contre. »

Stacy tendit la main en riant à la réplique d’Anthony.

« Ce ne serait pas très malin, tu ne serais pas plus efficace contre lui avec ça si on lui tombe dessus ! Je veux bien une dragée. Si je tombe sur un sale goût, j’essairai de ne pas vous vomir dessus. Ou sur Touffu. Ça pourrait l’énerver. »

L’air malicieux, elle s’empara d’une dragée et croqua dedans, rassurée de sentir un goût de myrtille sur sa langue.

« Heu… tu comptes rester assise là longtemps, sinon ? »

Stacy se tourna vers Anthony, les sourcils froncés. Quoi, c’était sympa par ici, non ? Kaysa leur racontait plein de trucs intéressants et ils mangeaient des dragées dans la forêt interdite. Si Jill et Kaysa arrêtaient de se disputer, la balade promettait d’être amusante. Sans compter que Kaysa cherchait apparemment quelque chose en rapport avec ce mystérieux mur… Jill se décida à se joindre à la conversation, bien que quelque peu distante des trois autres :

« Alors, tu as une idée, en ce qui concerne le mur ? Tu crois qu'Hellson aurait pu laisser une faille ? »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3342
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 30 Mar - 23:20
    Voyons, voyons… lui jeter un maléfice serait bien trop simple. La frapper aussi quoi que ça pourrait lui permettre de se défouler. Pourquoi pas lui donner la direction du nid d’accromantules, ce n’est pas comme si Stewart était une grande perte. Osez la comparer aux Serpentards, pire à Sullivan. Personne ne lui avait jamais dit que mettre Kaysa en colère était une mauvaise idée surtout quand la demoiselle était sur son terrain de jeu. Pourquoi pas reprendre sa forme d’animagus et l’avaler toute cru… Mouais, elle lui resterait sur l’estomac tellement elle devait être indigeste cette peste.

    « Bon, on va pas en faire tout un plat, non ? J’ai failli aller à Serpentard aussi, moi, et même à Gryffondor, alors bonne chance pour trouver une logique là-dedans. Kaysa n’a rien à voir avec Sullivan, et les Serpentards ne sont pas tous des minables, même si certains sont vraiment mauvais, voilà tout. Vous pouvez arrêter de vous disputer, maintenant ? »

    Elle se répétait mais heureusement que la fillette était là. Sans quoi elle aurait surement mis un des nombreux plans qui lui traversait l’esprit à exécution. Forcement, la miss Stewart s’engageait sur un sujet dangereux, surtout si elle continuait de parler d’Alexander. Elle était déjà bien assez remontée contre elle pour avoir fait pression à Pandora. On ne touche pas aux amis de la brunette. Une seconde… Stacy venait de dire qu’elle avait failli aller à Serpentard ? Impossible, la blondinette ne pouvait pas atterrir dans cette maison, pas avec le caractère qu’elle avait. Et ça n’avait été le cas… Et c’est justement ce qui faisait la différence, elle aurait pu y aller mais finalement, elle avait fini par aller chez les noir et jaune. Toute façon, elle se fichait bien des hésitations du Choixpeau, elle adorait trop cette gamine pour la détester tout à coup sans raison parce qu’elle avait failli aller à Serpentard.

    Kaysa revint à la septième année qu’elle avait oublié l’espace de quelques secondes. Elle, par contre, elle aurait à présent tout à fait sa place dans cette maison. Son regard assassin disparu pour laisser place à un visage complètement exaspérée par les propos de Stewart.

    « Juste pour info, les Serpentards que tu trouves gentils et … non sérieusement, t’as déjà vu un Serpy avenant ?! Ce n’est pas crédible une seconde mais bref… j’disais donc ces fameux Serpentards ont commencés à te fréquenter quand tu es devenu une sale petite peste hystérique pas quand tu étais la gentille petite Poufsouffle qui s’entend avec tout le monde… Enfin, si ça te fait plaisir de croire que t’as un semblant d’amitié avec ces vipères tant mieux pour toi. Je m’en contre fiche… » Rétorqua la brunette en levant les yeux au ciel

    La gentille Poufsouffle… Les seuls moments où Kaysa avait eu l’occasion de fréquenter une Jillian sympa c’est quand elle était sorti avec Anthony en troisième. Ce qui remonte à bien longtemps… Et honnêtement, elle n’en gardait pas de souvenir particulier. Et ne cherchait pas à s’en souvenir. Kaysa méprisait la jeune femme pour sa stupide jalousie maladive et ses airs de peste en puissance. Comme si la blondinette croyait faire peur à qui que se soit. Seulement, ces derniers temps elle montait en flèche dans la case ennemie. A trop la chercher, la Poufsouffle allait finir par le regretter.

    Puis la conversation dériva vers les créatures qui logeaient dans la forêt interdite. Anthony venait de les rejoindre tandis que Stewart semblait en proie à une crise existentielle : se débrouillait par elle-même et prendre le risque de se retrouver perdu dans la forêt entourée de créatures assoiffées de sang prêt à la dévorée toute crue ou devoir dépendre de Kaysa pour sortir d’ici. Effectivement, ça devait être quelque chose de très difficile pour elle mais la brunette l’avait déjà oublié.

    « Si ce que tu dis est vrai, je veux bien une dragée, oui. Goût Whisky pur feu, par contre. »
    « Ce ne serait pas très malin, tu ne serais pas plus efficace contre lui avec ça si on lui tombe dessus ! Je veux bien une dragée. Si je tombe sur un sale goût, j’essaierai de ne pas vous vomir dessus. Ou sur Touffu. Ça pourrait l’énerver. »

    Kaysa se mit à rire face aux remarques d’Anthony et Stacy.

    « Trop aimable Stacy » fit remarquer la demoiselle en rigolant suite à la remarque de la première année sur le risque de vomissement de cette dernière « Et arrêtez de flipper, j’vous ai dit qu’il n’était pas méchant… De toute façon, je suis là pour vous protéger » ajouta-t-elle avec un sourire mi amusé mi moqueur.

    « Heu… tu comptes rester assise là longtemps, sinon ? »

    « Je vais vraiment finir par croire que la forêt te terrifie Tony » se moqua la Gryffondor « J’trouve le coin plutôt sympa… une jolie clairière rien que pour nous. C’est l’endroit idéal pour passer un petit moment entre amis non ? » Continua-t-elle

    « Alors, tu as une idée, en ce qui concerne le mur ? Tu crois qu'Hellson aurait pu laisser une faille ? »

    Kaysa détourna son regard d’Anthony et Stacy pour revenir vers Jillian qui s’était quelque peu rapproché d’eux. Enfin pas trop près non plus ce qui fit lever les yeux au ciel de la Gryffondor. Finalement, elle avait réussi à trancher dans son dilemme existentiel. Kaysa esquissa un sourire moqueur :

    "Tiens, t'es toujours là toi... On a finalement eu trop peur de s'aventurer toute seule dans la forêt" se moqua t elle

    Avant de finalement hausser les épaules nonchalamment et de reprendre sur le ton nonchalant.

    « Peut être bien… mais vérifier ça sur l’ensemble du périmètre va être quelque chose de très compliqué. C’est quasi impossible à vérifier sauf si chaque élève prenait chacun une partie du périmètre. Mais après tout aussi puissant que soit Hellson, il est humain, il a donc forcement pu oublier quelque chose. C’est une hypothèse parmi tant d’autres. Une chose est sûre… Cette espèce de barrière invisible englobe tout le château, même les passages secrets menant hors Poudlard sont bloqués. On est comme le décor qui se trouve au milieu des boules de neige. » Déclara la brunette

    Son discours aurait pu sonner comme défaitiste mais ça serait alors mal juger la Gryffondor. Kaysa ne se laissait jamais déprimer par quoi que se soit. Elle avait des moments de faiblesse de temps en temps mais rien ne la faisait reculer ou abandonner. Quelque soit les difficultés à affronter. Elle ne faisait qu’énoncer une vérité vérifiée et des hypothèses.

    « J’avais pensé que la barrière dans la foret aurait pu être plus fragile. Les créatures qui y habitent aurait peut être pu la fragiliser en essayant de passer de l’autre côté, les centaures aussi mais apparemment ça n’a pas l’air d’être le cas. Il semblerait que tous les chocs physiques n’y fassent absolument rien. Seul la magie semble pouvoir défaire ce sort mais de quel façon… j’en ai aucune idée pour le moment »

    A son plus grand malheur. S’il n’y avait aucun moyen de pouvoir rejoindre la Cabane Hurlante, Nina allait être obligée de passer la pleine lune à l’intérieur même de Poudlard.

    « Mais bon, restons optimiste. Les meilleurs élèves de Poudlard penchent sur la question. Réunis, ils doivent être aussi forts que cet imbécile d’Hellson… » reprit la jeune fille avec un large sourire de nouveau de retour tandis qu’elle piochait de nouveau dans le paquet de dragées surprises de Bertie Crochu et d‘esquisser une grimace de dégout juste après avoir croquer dans le dragée « Beurk… du poisson.»

    Un "Crac" se fit tout à coup entendre près d'eux... Une branche qui avait surement ceder sous le poids d'une créature ou d'un centaure... ou peut être Touffu qui sait. Ou alors elle était tout simplement tomber d'un arbre, une branche morte ça arrivait. Néanmoins, la Gryffondor ne sembla pas s'en préoccuper plus que ça puisqu'elle replongea la main dans le paquet de bonbon. Malgré tout, elle était à l'affut du moindre mouvement suspect, même si elle n'en avait pas l'air du tout.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anthony Goldstein
Étudiant en droit magique
Nombre de messages : 174
Célébrité sur l'avatar : Joe Jonas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Avr - 23:13
Stacy sembla se lasser de la dispute des deux autres filles et tenta de couper court à leur conversation houleuse en annonçant de but en blanc que le Choixpeau avait hésité entre trois maisons pour elle, Serpentard y compris. Anthony haussa un sourcil d’un air intéressé. A vrai dire, rares étaient les élèves qu’il avait entendu parler du jour de leur répartition. Pour sa part, le vieux Choixpeau n’avait pas hésité un seul instant à l’envoyer à Serdaigle. Il était donc toujours étonné d’apprendre que le choix n’avait pas été aussi simple pour d’autres personnes. Pour combien de ses amis, bien que fervents anti-Serpentards, avaient-on envisagé cette maison ? Ou une autre ? Bien que cela n’aurait sans doute rien changé à sa manière de les voir, cela aurait pu être intéressant à savoir.

La discussion prit donc un tour un peu plus léger, même si Anthony ignorait toujours si Kaysa plaisantait ou non au sujet de ce fichu chien à trois têtes. Stacy répondit à sa remarque d'un ton malicieux :

« Ce ne serait pas très malin, tu ne serais pas plus efficace contre lui avec ça si on lui tombe dessus ! Je veux bien une dragée. Si je tombe sur un sale goût, j’essaierai de ne pas vous vomir dessus. Ou sur Touffu. Ça pourrait l’énerver.
- C’est pas faux »
fit Anthony avec un sourire.

Il espéra qu’elle lui pardonnerait la petite blague qu’il avait faite sur les Serpentards aux dépends de sa cousine. Il pensait toujours ce qu’il avait dit, mais il n’avait pas voulu blesser la gamine.

« Trop aimable Stacy, lança Kaysa. Et arrêtez de flipper, j’vous ai dit qu’il n’était pas méchant… De toute façon, je suis là pour vous protéger »

Anthony leva les yeux au ciel. Aussi suranné que cela puisse paraître, le jeune homme avait un côté chevalier servant qui l’amenait trop souvent à penser qu’un des rôles privilégié de la gente masculine était la protection systématique du sexe opposé. Or, lorsqu’on connaissait Kaysa, on se rendait bien compte qu’elle était non seulement capable de se défendre toute seule, mais aussi de défendre ceux à qui elle tenait, sexes confondus. C’était peut-être une des choses qui les avait décidés à rester amis en quatrième année plutôt que continuer à sortir ensemble.

« Je vais vraiment finir par croire que la forêt te terrifie Tony. J’trouve le coin plutôt sympa… une jolie clairière rien que pour nous. C’est l’endroit idéal pour passer un petit moment entre amis, non ?
- On peut voir les choses comme ça. » répliqua-t-il, pas tout à fait convaincu.

Non pas qu’il fût du genre trouillard, mais cette escapade avait tout de même de quoi être inquiétante, selon lui. Comme pour lui prouver que le sort ne jouerait pas en leur faveur, il grimaça lorsque qu’il mordit dans la dragée que lui tendait Kaysa et qu’un goût infect dont il ne voulait en aucun cas connaître la nature exacte se répandit sur sa langue, l’amenant immédiatement à tout recracher dans un buisson. Jillian s’approcha ensuite pour demander à la Gryffondor si elle avait une idée concernant le mur et Anthony remarqua enfin que son air contrarié ne semblait pas uniquement avoir la présence de Kay pour origine. Depuis un bon moment, elle se tenait à l’écart, et il se rendit compte qu’il n’avait encore fait aucun effort pour qu’elle se sente plus à son aise, comme un ami l’aurait fait. Il s’était contenté d’ignorer le conflit entre Jill et Kaysa avec pusillanimité. Il s’approcha d’elle à son tour alors que Kaysa dispensait ses explications sur le mur, qu’il écouta attentivement. Lorsqu’elle mentionna les meilleurs élèves de Poudlard qui se penchaient sur la question, il fronça les sourcils et lança :

« Pendant un moment, j’ai cru qu’il avait utilisé une sorte de Limite d’âge où tous les plus de 17 ans auraient été expulsés, couplés avec des sorts de protection et de blocages très puissants, mais ça n’expliquait pas vraiment la disparition des elfes, et de toute façon tous nos contre-sorts ont échoués. »

S’apercevant qu’il ne faisait sans doute que doucher l’optimisme rassurant de Kaysa et peut-être même alarmer Stacy, il s’empressa d’ajouter d’un ton confiant :

« Mais on va trouver une solution ! »

Il sourit lorsque Kaysa tomba sur un goût infect elle aussi (qui aimait le poisson dans une sucrerie ?), puis se figea momentanément lorsqu’un craquement sec se fit entendre. Anthony jeta un coup d’œil méfiant à la ronde puis s’adressa doucement à Jill, la voix basse :

« Eh, ça va toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
La plume des scénarios
Nombre de messages : 70
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Juin - 0:05
Après le bruit d'une branche sèche qui se sectionne, un long silence légèrement inquiétant plane dans la forêt interdite. Il faut être réaliste, c'est loin d'être un bon signe puisqu'en général la forêt n'est jamais complètement calme. Stacy, beaucoup plus alerte que les autres, découvre une tache argenté au pied d'un arbre. Qu'est-ce que c'est ? d’autres goûtent de ce miroitant mélange vous pousse à entrer dans les profondeurs de la forêt interdite.

Durant vos recherches, Anthony vous fait part de ses réflections. Tout en vous révélant que le liquide argenté s'agit possiblement du sang d'une licorne, il tente en vain de vous faire rebrousser chemin pour votre sécurité. Cependant ses camarades sont loin d'être du même avis et chacune lui tiens tête. En redescendant une petite colline, vous apercevez au loin une licorne coucher sur son flanc gauche. Étendue sous une flaque argenté qui semble être de la même texture que ce que Stacy à découvert au pied de l'arbre un peu plus tôt. Au moment où vous descendez pour vous approcher de la licorne, vous voyez deux yeux rouge vous fixez. À peine avez-vous le temps de regardez de quoi il s'agit que la bête s'éloigne à la vitesse de l'éclair. Puisqu'elle était bien cachée derrière des buissons, il vous est donc impossible de bien décrire sa forme physique.

Baguette magique en main, vous restez tous sur vos gardes. Bien que vos consciences vous suggèrent de rebrousser chemin, Kaysa prend les devants et s'approche de la licorne. Vous constatez avec effarement que l'animal est mort et que la pauvre bête à été vidé de son sang. Ses blessures son profonde et qui ou quoi qu'il est pu rencontrer sur sa route, il n'y est visiblement pas aller en douceur. Une question inquiétante plane dans vos esprits. Qui a vidé cette licorne de son sang ?

(Place aux rebondissements dans les sujets en communs ! Voici le vôtre, postez dans l'ordre que vous voulez et bonne chance <3 Si vous avec une question contactez Pandora par MP)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Stacy Raynes
Quatrième année
Nombre de messages : 130
Célébrité sur l'avatar : Elle Fanning
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Juin - 19:14
Kaysa se mit à disserter sur le curieux champ de force qui entourait l’école. Au début, elle écouta avec intérêt, comme à chaque fois que la Gryffondor ouvrait la bouche, mais son attention commença lentement mais sûrement à décliner au deuxième « périmètre », incapable de se concentrer très longtemps sur une théorie jalonnée de mots de plus de trois syllabes. A la place, elle piocha une autre dragée dans le paquet de Kaysa et mâchonna en silence. Elle avait eu la chance de retomber sur un de ses goûts préférés, le citron. Elle était en train de se demander si elle n’avait pas un don pour deviner quelles étaient les bonnes dragées lorsqu’elle capta le mot « boule de neige » et tendit une oreille à nouveau plus attentive jusqu’à ce qu’Anthony se mette à parler de Limite d’âge et d’autres trucs compliqués. Là, elle commença à faire quelques pas autour parmi ses camarades en écartant les feuilles mortes qui tapissaient le sol sous ses pieds à la recherche d’éventuelles choses plus intéressantes que des insectes ou des cailloux. Elle espérait toujours tomber sur des petits trésors perdus lorsqu’elle se baladait. Elle n’eut même pas le temps de s’inquiéter de quoi que ce soit sous l’air défaitiste d’Anthony, mais redressa la tête quand un bruit sec se fit entendre, interrompant son petit manège. Il ne semblait pas même y avoir d’oiseaux dans le coin. Elle observa silencieusement le mur invisible et se rapprocha finalement de Kaysa en lançant d’un ton absent :

« C’est bizarre que Dumbledore n’arrive pas à l’enlever. C’est le sorcier le plus fort du monde. »

Elle s’assit près de la Gryffondor et poursuivit rêveusement sa réflexion.

« Il devrait forcément être en train d’essayer de l’enlever, c’est obligé. Peut-être que si le mur est encore là, c’est juste parce que celui qui l’a mis a aussi kidnappé Dumbledore. Mais ce serait bizarre aussi, parce qu’il est trop malin pour se laisser faire. Ou alors peut-être que dehors le temps s’est arrêté et que c’est pour ça qu’il ne peut pas nous aider, parce qu’il est figé. Ou alors le temps passe très très lentement dehors par rapport à dans la bulle et on a l’impression que ça fait des jours qu’on est là alors que Dumbledore réfléchit au problème que depuis cinq minutes. »

Elle se mit à sourire à cette éventualité. Si cela avait été vraiment possible, cela l’aurait sous doute beaucoup moins amusée mais elle estimait que personne n’était assez fort pour accélérer le temps dans une bulle englobant tout le château de Poudlard. Son train de pensée l’avait simplement emmenée beaucoup trop loin, comme d’habitude, et c’était précisément ce qui la faisait sourire. Son attention revint au présent alors qu’elle prenait une troisième dragée et qu’un goût de croquette pour chat lui envahissait la bouche. Autant pour le don ! Vivement, elle se leva et alla tout recracher dans un buisson, à l’image d’Anthony un peu plus tôt. Mais elle ne parvint pas à se débarrasser totalement du goût infect et continua de faire la grimace sans oser le masquer par une dragée dotée d’une saveur plus agréable, au risque de tomber de Charybde en Scylla. Totalement sortie de sa réflexion, elle discerna alors un scintillement argenté sur les feuilles du buisson. Intriguée, Stacy s’accroupit pour admirer la texture de plus près, fascinée, puis aperçut une flaque plus conséquente se mêlant à l’humus, derrière le feuillage et s’exclama :

« Qu’est-ce que c’est ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anthony Goldstein
Étudiant en droit magique
Nombre de messages : 174
Célébrité sur l'avatar : Joe Jonas
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 14 Juin - 16:24
Alors qu'Anthony s'enquérait de l'état de Jill, Stacy exposa diverses théories sur le mur et Dumbledore qui le firent sourire. Cette gamine avait de l'imagination. Quoique, cette histoire d'altération du temps avait tout de même tendance à le faire réfléchir, à son tour. Après tout, d'après les rumeurs, le Département des Mystères du Ministère de la Magie menaient des travaux sur le Temps. D'après Tony, ces rumeurs étaient sous doute fondées, comme en témoignait l'existence des rarissimes Retourneurs de Temps dont il avait lu quelques histoires très intéressantes dans certains livres de la réserve de Poudlard. Etait-il possible qu'Hellson ait été une Langue de Plomb travaillant sur ce sujet, et qu'il ait pu tourner ses recherches fructueuses à son avantage afin d'assouvir son idéal à plus grande échelle ? Car il était établi que l'anarchiste devait être un puissant sorcier pour être ainsi parvenu à briser les défenses de Poudlard, alors que même Vous-Savez-Qui n'osait s'attaquer au château avec Dumbledore à sa tête. Non, c'était sans doute une théorie un peu trop alambiquée. Encore et toujours, il réfléchissait trop.

« Qu’est-ce que c’est ? »

L'exclamation de Stacy le fit tourner la tête. Elle se tenait accroupie entre un buisson et un arbre, observant quelque chose qui brillait par terre. Intrigué, Anthony s'approcha à son tour de la Poufsouffle et contempla la tâche argentée. Aussitôt, un très, très mauvais pressentiment s'empara de lui. Il se rappella la branche qui venait de se briser sous un poids invisible quelques minutes plus tôt alors qu'il n'y avait pas signe de vie alentour et se dit que ce n'était peut-être pas qu'une simple branche morte tombant d'un arbre. Peut-être qu'ils n'étaient pas seuls ici... car ce que Stacy venait de découvrir ne pouvait pas être arrivé là par magie. Tony sonda les profondeurs de la forêt et décela quelques gouttes argentées supplémentaires traçant un sillage entre les troncs d'arbre.

« C'est du sang de licorne. » déclara-t-il d'une voix blanche qui ne révélait en aucun cas la tempête qui se déroulait sous son crâne.

Il n'en avait jamais de ses yeux, mais il avait lu à ce sujet et vu suffisamment d'illustrations pour en être à peu près sûr. Il ne voulait pas alarmer ses camarades, mais il commençait à croire qu'il n'avait peut-être pas le choix. Tâchant de contrôler le ton de sa voix, il ajouta :

« Je pense qu'il faut vraiment sortir d'ici maintenant, Kaysa. »

Il espérait qu'elle entende l'urgence dans sa voix. Elle qui connaissait la forêt comme sa poche devait savoir que ceci n'était pas bon signe. D'accord, une licorne blessée, ça pouvait arriver. Mais au vu de la quantité de sang qu'elle devait avoir perdu, il doutait qu'elle se soit simplement pris le pelage dans un buisson d'épines. Elle avait dû se faire attaquer. Or, il ne connaissait pas beaucoup de créatures dotées de bonnes attentions qui auraient attaqué une licorne.

« Parce que ça m'étonnerait qu'elle se soit fait ça toute seule. »

Il jeta un regard en biais à la Gryffondor et porta entre temps son regard sur Stacy pour lui rappeler qu'ils avaient une gamine de onze ans avec eux. Il craignait qu'elle ne veuille tenter de porter secours à la licorne, ou qu'elle ne veuille tout simplement voir de quoi il en retournait par pur esprit aventurier. D'ailleurs, il craignait aussi que Jill et Stacy ne veuillent dans ce cas la suivre. Les filles réagissaient bizarrement avec les licornes. D'accord, lui aussi aurait bien voulu aider cette pauvre et magnifique bête, mais il avait toujours ce même mauvais pressentiment qui lui soufflait que ce n'était pas la chose la plus avisée à faire ce soir.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3342
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Juin - 20:08
    Les hypothèses de Stacy étaient pour le moins amusante. Surement impossible mais amusante. Néanmoins, elles le seraient moins si elles s’avéraient exact. Ca voudrait dire qu’Hellson serait d’une puissance encore jamais vu, plus puissant que Dumbledore ou Voldemort, voir les deux réunis. Vu de ce point de vu là, c’était beaucoup moins drôle tout à coup. Mais vu qu’elles relevaient de l’impossible, et Kaysa n’y croirait certainement pas tant qu’elle ne l’aurait pas vu de ses propres yeux, elles restaient simplement amusantes à imaginer. L’imagination de la blondinette était vraiment débordante, utiliser à bon escient, elle pourrait lui être très utile dans l’avenir. La Gryffondor ne pensait bien évidemment pas aux études ou à un quelconque futur professionnel mais plutôt à une réputation de fauteur de troubles digne de ce nom.

    L’ambiance plus ou moins détendu qui régnait dans le groupe - plus ou moins car mis à part Stacy et elle-même, les deux autres septièmes années ne semblaient pas vraiment rassurés d’être dans la foret malgré tout - changea immédiatement quand Stacy fit une étrange découverte.

    A son tour, Kaysa s’approcha d’Anthony et de Stacy afin de voir de quoi il retournait. Elle fronça les sourcils tandis que ses yeux se posaient sur la tâche argentée.

    « C'est du sang de licorne. »

    Anthony venait de prononcer tout haut la conclusion à laquelle elle était aussi arrivée. Tout comme le Serdaigle, elle n’avait jamais eu l’occasion d’en apercevoir mais ils avaient eu droit à un cours sur le sujet avec le professeur Gobe-Planche quand Hagrid était absent pour ses cours. Et une chose était certaine, c’était flaque n’était pas bon signe, mais alors pas bon signe du tout. Les licornes étaient des animaux quasiment sacrés tellement elles étaient pures et innocentes. Peu de personne ou de créature oseraient s’en prendre à elles. Et elle doutait sincèrement que la licorne ce soit fait mal toute seule.

    « Je pense qu'il faut vraiment sortir d'ici maintenant, Kaysa. »

    La voix d’Anthony fit sortir Kaysa de ses pensées. Vu le ton de sa voix, elle en déduit qu’il en était arrivé à la même conclusion qu’elle. Quelque chose rôdait dans la forêt, quelque chose de foncièrement mauvais et donc dangereux s’il osait s’en prendre à une licorne. Sauf que la brunette n’était pas d’accord avec le Serdaigle. Si quelque chose rôdait dans la forêt, ils devaient trouver ce que c’était… Parce qu’ils ne seraient pas plus en sécurité dans le château que dans la foret si la créature, personne ou elle ne savait quoi qui s’en était pris à la licorne décidait de sortir de la foret pour se rendre dans le château. S’ils savaient de quoi ou de qui il s’agissait, ils pourraient au moins se défendre.

    « Parce que ça m'étonnerait qu'elle se soit fait ça toute seule. »

    Kaysa saisit très bien le message qu’il lui faisait passer en jetant des coups d’œil à Stacy. Anthony la connaissait bien. Il se doutait des pensées de la demoiselle et il avait raison sur toute la ligne. La demoiselle voulait savoir de quoi il retournait exactement. Cependant, comme venait de le souligner Anthony par son regard, il y avait Stacy. Jill et lui pouvaient se défendre, Stacy était qu’en première année… Sauf que si elle ramenait la Poufsouffle au château pour revenir ensuite, elle était prête à parier que la blondinette reviendrait par ses propres moyens et ça serait bien plus dangereux pour elle que si elle était avec eux.

    « Non, il faut retrouver cette licorne… Regarde, il y a une autre flaque là bas » déclara la jeune fille tandis qu’elle s’approchait du liquide argentée qui scintillait s’enfonçant un peu plus profondément dans la forêt. « Je sais exactement ce que tu es en train de penser Anthony sauf que Stacy ne se laissera pas ramener aussi facilement, je suis même prête à parier qu’elle reviendra dans la forêt seule ou accompagné de première année ce qui à mon sens est bien plus dangereux. Et puis, si la chose qui s’en est pris à la licorne est toujours dans le coin, et à mon avis c’est le cas vu qu’on est tous pris au piège, c’est tout le château qui court un danger. Qu’est-ce qui te garantie qu’elle restera sagement dans la forêt et n’aura pas tout à coup envie de nous rendre une petite visite? Il vaut mieux que l’on sache à quoi on a affaire histoire de pouvoir se défendre. » Ajouta la Gryffondor déterminée

    Et oui, si le Choixpeau l’avait envoyé à Gryffondor et non pas à Serdaigle ce n’était pas pour rien. Kaysa était une tête brulée certes, mais surtout bien trop courageuse pour son propre bien. Espérons juste que sa témérité ne se révèle pas suicidaire. Elle sentait déjà que Jill n’allait pas du tout apprécier son choix. Déjà que se trouver dans la forêt alors qu’elle paraissait inoffensive ne l’emballait pas.

    « Allons-y… La licorne est peut être encore en vie. Stacy reste bien à côté de moi » déclara-t-elle finalement

    Ils se mirent à avancer suivant les petites flaques argentés qui se rapprochaient de plus en plus. Vu la quantité de sang que la pauvre bête semblait avoir perdu, il était quasiment impossible qu’elle soit encore en vie mais si au moins ils découvraient la chose qui lui avait fait ça. Cette piste les amena à descendre une petite colline quand soudain la brunette s’interrompit :

    « Regardez… J’crois que c’est elle » lâcha la Gryffondor en désignant une forme blanche en contrebas au milieu d’une flaque de ce même liquide argentée. « Vite, dépêch… »

    Kaysa s’interrompit alors que deux yeux d’un rouge ardent venaient de se poser sur le groupe. Deux yeux terrifiant. D’instinct, la demoiselle tendit son bras devant Stacy dans un geste protecteur tandis que l’autre avait déjà brandi sa baguette en avant. Mais la chose avait déjà disparu dans les profondeurs de la forêt. Qu’Est-ce que c’était que cette chose? Kaysa tourna la tête vers Anthony semblait aussi surpris, effrayé et perdu qu’elle. Elle jeta un bref coup d’œil aux deux Poufsouffles avant de revenir vers le corps immobile de la licorne.

    « Ne bouge pas… » Dit elle à la première année avant d’entamer la fin de la descente vers la créature.

    Oui, elle avait conscience que c’était extrêmement dangereux, voir carrément du suicide. La chose était peut être encore dans le coin. Mais maintenant qu’ils étaient là de toute façon autant allé jusqu’au bout. Baguette à la main, prêt à l’utiliser au moindre mouvement, la Gryffondor finit par être à quelques centimètres de la licorne… bel et bien morte. Kaysa s’accroupit près de la tête de cette dernière et posa une main sur son encolure. Cette chose horrible l’avait entièrement vidée de son sang. Seul un monstre pouvait oser s’en prendre à un animal aussi majestueux.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Stacy Raynes
Quatrième année
Nombre de messages : 130
Célébrité sur l'avatar : Elle Fanning
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Juil - 12:45
- UNE LICORNE ?! s'exclama Stacy avant de mettre une main sur sa bouche, surprise par son propre cri.

Malgré son tempéramment aux antipodes de celui de la midinette proprette, Stacy restait une fille, de surcroît une fille de onze ans. Ainsi, si elle aimait faire des blagues et grogner sans vergogne, elle était aussi adepte des commérages à deux noises et avait passé une partie de son enfance, avec ses soeurs, à espérer croiser une licorne en se baladant dans la forêt avec ses parents. Ce qui n'était jamais arrivé, bien sûr. Elsie lui avait dit qu'il y avait des licornes dans la fôret interdite, mais elle avait oublié ce détail en passant la lisière ce soir, trop préoccupée par ce que Kaysa tenait tant à faire en solo là-dedans.

- Pardon, lança-t-elle à mi-voix.

Elle retint à rire nerveux en se demandant si elle n'avait pas attiré l'attention de Touffu en hurlant ainsi. Quant à son émerveillement vis-à-vis de la licorne, il fut de courte durée. Elle se rappella qu'Anthony avait également parlé de "sang", et nota les mines soudain sérieuses de ses camarades.

- Oh, elle s'est blessée, c'est ça hein ? La licorne s'est fait mal ?

Cette idée ne lui donnait pas envie de rire non plus, et elle se composa une mine aussi sérieuse que celle des autres, persuadée d'avoir touché juste. Dans ce cas, ils n'avaient qu'à lever le camp et partir à la recherche de la licorne pour aller l'aider en suivant les traces de son sang. Si Kaysa n'avait rien trouvé concernant le mur et que Jill et Anthony ne voulaient pas rester là, ils ne seraient ainsi pas venus pour rien. Une balade dans la forêt interdite, un pique-nique de dragées surprises et le sauvetage d'une licorne blessée ? Ses camarades risquaient de ne jamais la croire tellement cette aventure paraissait épique, mais Stacy était sûre qu'elle trouverait au moins une oreille attentive en la personne d'Ariel. Et pour convaincre les autres, elle n'aurait qu'à demander à Kaysa d'appuyer son récit. Le simple fait de radiner en compagnie de Kaysa en imposait déjà parmi les premières années, de toute façon. Stacy avait le don de s'entendre aussi bien avec les plus jeunes que les plus âgés, même si elle passait la majeure partie de son temps avec les gens de son âge qui s'en retrouvaient très impressionnés. Et Stacy n'en était pas peu fière. Elle ne brillait pas en classe, mais elle brillait en société.

La proposition d'Anthony brisa toutefois son tableau. Partir ? Maintenant ? Mais ça n'avait aucun sens ! Elle s'apprêtait à ouvrir la bouche pour donner son avis lorsque le Serdaigle poursuivit sur sa lancée en disant que la licorne ne s'était sans doute pas fait ça toute seule. Ben oui, et alors ? Les animaux sauvages se battaient dans la forêt, même si elle se figurait mal une licorne se battre. Dans son esprit, elles passaient plutôt leur temps à gambader gaiement et s'arrêtaient dans les clairières tapissées de fleurs et baignées de soleil pour se repaître de l'eau fraîche et cristalline d'un ruisseau.

Fort heureusement, Kaysa intervint et décida qu'il fallait retrouver cette licorne. Stacy hocha vigoureusement la tête de bas en haut pour marquer son approbation et mit deux secondes de retard pour comprendre ce qu'elle voulait dire par "Stacy ne se laissera pas ramener".

- Hein ? Quoi ? Non !

Elle se mit à hocher la tête dans l'autre sens.

- Je ne rentre pas au château ! On doit sauver la licorne !

Soudain, elle remarqua que son enthousiasme et cette dernière phrase en particulier sonnait étrangement dans ce décor, cette forêt sombre dont Kaysa venait d'évoquer un danger pouvant possiblement s'en prendre à tout le château, et se rendit compte de sa naïveté. Tout en s'efforçant de se calmer un peu, elle eut du mal à ne pas lâcher un nouveau rire nerveux. En fait, durant tout le trajet où elle suivit Kaysa à la recherche d'autres flaques argentées, elle eut de terribles difficultés à se contrôler. Cette nervosité était sans doute dûe au fait qu'elle avait du mal à croire ce qu'il se passait : elle violait un interdit en compagnie d'élèves plus âgés, elle allait peut-être enfin voir une licorne le même jour, et quelque part parmi l'excitation et l'émerveillement se glissait aussi une bonne tranche de peur quant à ce danger invisible qui lui tenaillait insidieusement l'estomac. Mais elle leva sa baguette devant elle avec autant d'aplomb que les autres. Finalement, au détour d'une colline, Kaysa trouva la licorne. Mais Stacy ne la vit pas. Elle avait aperçut autre chose, une chose étrange, une chose terrifiante, une chose qui même au coeur de cette forêt semblait déplacée, malsaine, une chose qui n'aurait pas dû se trouver là. Une paire d'yeux rouges, presque incandescente, noyée dans un recoin sombre. Stacy resta pétrifiée. Kaysa interrompit sa tirade en apercevant la même chose qu'elle, plaça un bras protecteur devant elle et leva sa baguette. Stacy ne bougeait toujours pas. Ses doigts étaient crispés sur une baguette soudain devenue dérisoire entre ses mains. Elle la tenait le long de son corps, dans un bref mouvement indécis pour la lever, complètement inutile. Elle entendit à peine Kaysa lui dire de ne pas bouger. De toute façon, elle n'avait toujours pas esquissé le moindre mouvement. Ses yeux bleus restaient immobiles, dardés sur l'endroit où la chose avait déjà disparu. Finalement, ses jambes comencèrent à trembler sous elle et elle dut faire quelques pas pour s'assurer qu'elle pouvait toujours marcher. Elle s'avança comme une automate en direction de Kaysa, ayant déjà oublié sa recommandation, et s'agenouilla sans un mot près de la forme blanche qui reposait là. Elle n'osa pas la toucher. Elle savait que la licorne était morte. Elle ne gambadait pas dans les fleurs, ne s'abreuvait pas d'eau pure. Elle n'inspirait pas cette émerveillement qu'elle attendait, juste un chagrin prégnant et inexplicable. La peur l'avait quittée, mais elle fixait toujours ce qui l'entourait d'un air absent qui ne lui ressemblait pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 19 Juil - 15:57
Invité
      »» Ninaa !
      - Alex ?! T'étais où ?
      »» Euh ... Avec Su ... Alice ...
      - Ah ... Et qu'est-ce que tu veux ?
      demanda Nina, légèrement plus froidement.
      »» Je ... Tu sais où est Kaysa ?
      - Partie dans la Forêt.
      »» Quoi ? Mais pourquoi ?
      - Tu sais bien, pour trouver une solution à ... enfin, tu vois.
      »» Ah, oui. Merci Nina, je t'adore tu sais ! Ca te gêne pas si je te laisse seule quelques heures ? Je vais à la recherche de Kaysa, telle que je la connais, elle va encore se foutre dans une situation pas possible !
      - Mais nan, ça me gêne pas ! Allez, file !

    Alex déposa un baiser sur le front de sa meilleure amie, puis il fila dehors, sa baguette en poche. On savait jamais ce qu'on pouvait trouver dans la forêt interdite, et même si il s'y aventurait depuis ses onze ans, elle restait dangereuse. Même pour le Trio Infernal ! Il arriva bien vite dans le parc, presque désert, et le traversa jusqu'à atteindre la lisière de la forêt. Là, il vérifia que personne ne le voyait, puis se fraya un passage entre les arbres. Il ne valait mieux pas que l'on sache qu'il était entré dans la forêt, même s'il n'y avait plus de professeurs ...

    Je m'enfonçais de plus en plus dans la forêt et je repensais aux instants que j'avais passé en compagnie d'Alice. Il m'était de plus en plus difficile de faire comme si de rien était ... Je n'avais pas envie de voir Alice, je n'avais pas envie de lui parler, je n'avais pas envie de tout ça ... J'avais envie de me retrouver avec Kaysa. Depuis que l'on sortait ensembles, on avait pas pu énormément se voir et ... ça me manquait. Et ça m'énervait que tout cela soit à cause de Sullivan ... Je ne pouvais plus supporter la blonde, et je me demandais quand est-ce qu'elle allait faire cesser ce chantage ...

    Un dizaine de minutes après que je sois rentré dans la forêt, j'entendis des pas. Serait-ce Kaysa qui prenait déjà le chemin du retour ? Ca serait étrange ... Mais qui d'autre se serait aventuré dans la forêt ? Je m'avançais, suivant le petit sentier qui serpentait entre les arbres et je tombais nez à nez face à une Poufsouffle que je n'appréciais guerre ...

      - Black !
      »» Stewart ! Qu'est-ce que tu fous là ?
      - Je repars ! Laisse moi passer !
      »» Qu'est-ce que tu faisais dans la forêt ?!
      - J'ai suivi ton imbécile de copine, tiens ! Et voilà où ça nous a mené !

    Elle s'apprêtait à partir quand je la retins par la manche.

      »» Stewart, elle est où Kaysa ?
      - Là-bas !

    Je lui jetais un regard méprisant et elle continua son chemin. Qu'est-ce qu'il avait pu arriver pour que Stewart soit dans cet état ? Certes, Kaysa et elle ce n'était pas le grand amour, mais tout de même ! Et puis, la Poufsouffle était suffisamment intelligente pour comprendre que dans la Forêt, elle était plus en sécurité avec Kaysa que seule ... A moins que la gryffondor se lance encore dans l'une de ses expériences dangereuses, mais bon ...

    Quoiqu'il en soit, Alex hâta le pas. Sa baguette éclairait le sol, et tandis qu'il marchait de plus en plus vite, écrasant brindilles et feuilles mortes sous ses pieds, il remarqua une sorte de flaque d'un liquide argenté sur le sol. Il s'accroupit, et trompa un doigt dans le liquide. Il frissonna. Il n'était pas très fort en Soins aux Créatures Magiques, mais il avait déjà lu quelque chose sur un liquide comme celui-là ... Et le nom qui lui venait à l'esprit le faisait frémir, car si c'était bien de cela qu'il s'agissait ...

    Alex se releva et entreprit d'avancer. Bientôt, il entendit des bruits de pas, puis des voix. Des voix ? Kaysa n'était donc pas seule ? Il reconnut une voix de garçon, ainsi que ... la voix de Stacy ! Qu'est-ce qu'elle faisait là, elle ? Kay' n'était tout de même pas assez imprudente pour l'emmener avec elle dans la forêt ! Alex pressa de nouveau le pas et s'arrêta à quelques mètres du groupe. Il reconnut alors ... Anthony Goldstein ?! Qu'est-ce que cet abruti faisait là avec Kaysa ? SA Kaysa !

      Allons-y… La licorne est peut être encore en vie. Stacy reste bien à côté de moi »


    C'était Kaysa qui venait de parler. Alex aurait pu se montrer, mais il préféra rester quelques minutes derrière les buissons, à suivre le groupe sans qu'il ne le voit. La présence de Goldstein le turlupinait. Mais qu'est-ce qu'il faisait là, avec SA petite-amie ! Certes, il n'était pas au courant ! Mais c'était quand même sa petite-amie à présent !

      « Regardez… J’crois que c’est elle. Vite, dépêch… »


    Les paroles de Kaysa le sortirent de ses pensées et il fixa son regard sur ce que désignait Kaysa. Une licorne, car c'était vraisemblablement bien du sang de licorne qu'il avait trouvé par terre, était allongée, et penchée sur elle se trouvait ... Une forme ... Une créature avec deux yeux rouge. Alex croisa ce regard un instant et un long frisson le traversa.

    Il remarqua alors que Kaysa descendait vers la licorne et il sortit de son buisson en vitesse pour lui suivre. Il passa devant Anthony sans lui jeter un seul regard et s'arrêta finalement à quelques centimètres derrière Kaysa.

      »» Coucou Kay' ... dit-il alors. Coucou Stacy ! Vous m'expliquez qu'est-ce qu'il se passe ici ? C'est rassemblement dans la forêt interdite ? Et c'est quoi cette ... licorne ... ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anthony Goldstein
Étudiant en droit magique
Nombre de messages : 174
Célébrité sur l'avatar : Joe Jonas
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 19 Juil - 23:20
« Si ça va ? Pas vraiment, non. »

Jill croisa les bras. Pendant un instant, Anthony avait cru voir une expression radoucie passer sur son visage, puis il avait sourit en écoutant à moitié Stacy et en partant dans sa réflexion, ce qui lui avait peut-être donné l’air un peu absent, même s’il avait la capacité de se concentrer sur deux choses en même temps et qu’il aurait réagit aussitôt lorsque son ex petite-amie lui aurait parlé. Il s’était rendu compte de son erreur lorsque Jill avait préféré lui répondre avec aigreur. Et dire qu’ils venaient de se réconcilier ! Ce n’était pas le moment de se disputer à nouveau. Les nerfs de Jill devaient encore être à fleur de peau : et pour cause, il la savait encore inexplicablement jalouse de Kaysa, comme elle l’était encore avec Ginny. Alors qu’il n’y avait plus d’équivoque depuis longtemps entre lui et les deux Gryffondors. Pandora à la limite, c’était différent, mais Kay et Gin… Ils étaient amis, point à la ligne.

« Tu sais quoi ? J’en ai marre. J’étais pas venue ici pour que ta copine joue les braves petites aventurières et puisque j’ai pas l’air d’être la bienvenue, je m’en vais. Tant pis si je me perds ou si un abruti de chien à trois têtes me tombe dessus, je suis sûre que ça fera pleins d’heureux de toute façon. »

Et là-dessus, elle releva le menton et rebroussa chemin, chacun de ses pas comme décuplé par une rage qu’elle ne contiendrait sans doute pas longtemps. Telle qu’il la connaissait, elle ferait tout son possible pour ne pas verser une larme mais une fois la colère retombée, elle laisserait libre cours à sa colère. Il l’avait sans doute vexée. De toute façon, Anthony ne se souvenait pas de la dernière fois où il n’avait pas fait un pas de travers avec Jill. Pendant un instant, il songea à répliquer que Kaysa n’était pas sa « copine » mais se retint en songeant qu’il ne ferait que s’embrouiller en ajoutant que si, mais dans le sens amical du terme. Il voulut aussi lui dire qu’il ne fallait pas qu’elle dise des trucs pareils sur son malheur faisant le bonheur des autres mais en fut tout aussi incapable, irrité malgré lui par cette habitude qu’elle avait de dramatiser la situation. Et enfin, il envisagea de la rattraper pour la raisonner, mais il se souvint qu’une fille de onze ans se trouvait aussi là et qu’il serait imprudent de la laisser là, même si elle avait Kaysa à ses côtés. Mais si Jill pouvait se débrouiller mieux que Stacy, il ne voulait pas non plus qu’il lui arrive quelque chose. Pris entre deux feux, il lâcha finalement un juron.

Quelques minutes plus tard, pour ne rien arranger, Kaysa décréta qu’il fallait retrouver la licorne. Ben voyons ! Il ne l’avait pas du tout venir gros qu’une maison celle-là ! Il soupira d’un air affligé que Stacy ne fit que confirmer lorsqu’elle répéta le mot « licorne » avec autant de décibels qu’une voix amplifiée par un Sonorus. Assurément, les filles réagissaient bizarrement avec les licornes. Maudissant le manque de bon sens de la gente féminine dans un accès de machisme, il emboîta néanmoins le pas de Kaysa et Stacy et suivit les flaques argentées. Comme l’avait dit Kaysa, raccompagner Stacy, même s’il y avait pensé, s’avèrerait inutile. Elle risquerait effectivement de revenir seule dans la forêt ou accompagnée d’une ribambelle de premières années surexcités dont la témérité se rapprocherait plus de l’inconscience que du courage. Ils n’avaient pas besoin de ça. Maudissant donc le manque de bon sens de la gente féminine ET des premières années, Anthony s’enfonça silencieusement sous le couvert des arbres, baguette prête à l’emploi.

Kaysa finit par trouver la licorne, allongée sur son flanc. Elle leur intimait de se dépêcher lorsque deux yeux rouges apparurent soudain dans l’ombre. Anthony fit un pas en avant, sur le point de lancer un Stupéfix, mais les yeux disparurent aussitôt. Fébrile, il pivota dans toutes les directions au cas où la chose réapparaitrait. Quant à Kaysa, oubliant toute prudence, elle s’avança vers la licorne, suivie presque immédiatement de Stacy. Lorsque Tony les aperçut, il alla les rejoindre en marmonnant d’un ton furieux :

« Vous êtes cinglées ou quoi ? Ça m’a pourtant l’air évident que c’était cette chose qui a tué la licorne, et vous vous précipitez sur ses restes ? »

Il s’arrêta dans son élan en observant l’air absent de Stacy et contempla la licorne. A regret, il ajouta d’un ton plus doux :

« C’est trop tard, on ne peut plus rien faire. Il faut rentrer maintenant. »

Il s’agenouilla auprès de la jeune Poufsouffle et lui secoua légèrement l’épaule.

« Stacy… Viens, ne reste pas là. »

A ce moment là, Alexander Black dévala la pente pour les rejoindre. Anthony le regarda d’un air surpris et secoua la tête : il ne manquait plus que lui ! Techniquement, il n’avait rien contre le Gryffondor. Mais le Gryffondor en question en avait après lui depuis qu’il était sorti avec sa meilleure amie Kaysa et il ne pouvait pas décemment s’écraser devant lui. Ce n’était pas de sa faute si Black était un idiot de première. Il avait essayé de la jouer calme et sympa au départ, mais au fil des années, sa conduite avait simplement fini par l’exaspérer et lui porter sur les nerfs.

« Coucou Kay' ... Coucou Stacy ! Vous m'expliquez qu'est-ce qu'il se passe ici ? C'est rassemblement dans la forêt interdite ? Et c'est quoi cette... licorne... ? »

Bien que Black l’ignore complètement, Anthony rétorqua :

« C’est pourtant clair, non ? Elle n’est pas en train de faire une sieste ou une dépression. »

Il fallait vraiment qu’ils quittent cet endroit au lieu de parlementer. Kaysa avait mentionné un danger potentiel que courraient les élèves : eh bien, apparemment, elle avait raison. Si cette chose assez horrible pour tuer une licorne se décidait à faire un tour au château ou même simplement dans le parc, un accident serait vite arrivé. Il fallait faire des recherches sur cette mystérieuse créature, si possible trouver un moyen de se défendre contre elle et de le mettre au plus vite à la disposition de tous les élèves. Il fallait aussi qu’ils se mettent eux-mêmes à l’abri pour le moment et qu'il s'assure que Jill était bien rentrée au château sans encombre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaysa Potter
Apprentie auror
Âge du personnage : 19 ans
Nombre de messages : 3342
Célébrité sur l'avatar : Willa Holland
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 23 Juil - 20:06
Spoiler:
 

    « Vous êtes cinglées ou quoi ? Ça m’a pourtant l’air évident que c’était cette chose qui a tué la licorne, et vous vous précipitez sur ses restes ? »

    Les paroles que prononça le Serdaigle étaient marmonnées plutôt que dit haut et fort. Néanmoins, la brunette réussit à saisir quelques bribes de phrase telle que « cinglés » et « précipitez sur ses restes ». Bien qu’elle ne s’en formalisa pas tant que ça. Anthony avait raison, se jeter ainsi sur les lieux du crime était idiot et surtout très dangereux et après ? Kaysa n’était pas à Gryffondor pour rien, elle agissait selon son instinct et réfléchissait après. Anthony marchait dans l’autre sens : analyser, réfléchir et après passer à l’action. Elle aurait cependant préféré que Stacy l’écoute et ne la suive pas, que elle prenne des risques, c’était son problème mais elle ne voulait pas mettre en danger la vie de la fillette. Le souci c’est que la fillette en question était une véritable tête de mule doublé d’une insatiable curiosité.

    Kaysa détourna les yeux du corps sans vie de la licorne à la réplique suivante d’Anthony. Stacy semblait absente, et visiblement perturbée par ce qu’elle avait sous les yeux. Et il y avait de quoi… Surtout pour une petite fille de onze ans. Kay’ allait passer un bras autour des épaules de la jeune Poufsouffle quand un nouveau bruit l’alerta. Elle tourna rapidement la tête dans cette direction et s’apprêtait à lever sa baguette - des fois que cette créature ne réapparaisse pour les attaquer - quand elle reconnut bien vite le visage de son meilleur ami (et petit ami). Une fois le soulagement que ce ne soit pas la créature passé, une expression de surprise vint faire son apparition sur le visage de la brunette. Qu’Est-ce qu’il faisait donc ici? Pas qu’elle n’était pas contente de le voir, bien au contraire, mais elle ne s’attendait pas à voir débarquer quelqu’un alors qu’ils étaient au cœur de la forêt interdite.

    A peine fut il à leur niveau qu’Alex les interrogea sur tout : leur présence ici et sur la licorne. Suivi d’une réplique pleine d’ironie d’Anthony. Mais comme précédemment, Kaysa n’y fit pas attention. De un, elle avait eut ce genre de remarque avec Stewart un peu plus tôt donc elle n’allait pas blâmer Anthony et puis honnêtement, vu leur situation, c’était le dernier de ses soucis.

    Kaysa reprit donc son geste premier et passa un bras autour des épaules de la fillette.

    « Elle est mieux là où elle est. Au moins, elle ne souffre plus… Tu sais ce qu’on va faire ? On va l’enterrer, comme ça, elle aura une sépulture digne de ce nom et puis, aucune autre bestiole ne pourra la trouver » déclara-t-elle sur un ton doux.

    Certes, ce n’était qu’un animal comme dirait certains et après, elles ne pouvaient pas laisser là cette pauvre créature. Elle ne savait pas si les autres animaux habitant la foret oserait venir manger les restes d’une licorne après tout, même dans le monde animal c’était une créature magnifique et respectée mais sait on jamais. Les animaux étaient justement des animaux…

    Kaysa se redressa et posa son regard sur Alex, un bref sourire sur les lèvres.

    « C’est un peu compliqué…j’étais venu ici en exploration on va dire sauf que Stacy a décidé de me suivre malgré mon non catégorique ensuite Jillian a suivi Stacy et Anthony nous voyant pénétrer toutes les trois dans la foret à tour de rôle nous a suivi à son tour. De là, on sait tous retrouver pour un bref pique nique au milieu de la foret avant de découvrir les flaques de sang de licorne. J’ai proposé de partir à sa recherche, Stewart nous a fait une petite crise, pourquoi je n’ai pas tout suivi en fait mais bref, elle est reparti vers le château…à moins qu’elle ne se soit perdu dans la foret va savoir, tu l’as peut être croisé. Et nous, on est parti à la recherche de la licorne. Voilà comment on est arrivé ici… » Narra Kaysa d’un ton monocorde comme si elle parlait de la pluie et du beau temps avec un ennui mortel.

    La demoiselle soupira avant faire quelques pas en direction d’un coin où elle pourrait enterrer la licorne. Elle jeta un sort pour creuser un trou puis un deuxième toujours informulé pour faire léviter le corps de la licorne jusque dans le trou avant de le reboucher.

    Pour les garçons, cette initiative devait être idiote et complètement inutile mais pas pour la demoiselle. Et pour Stacy non plus, à son avis.

    Et maintenant ? Que faisaient-ils ? Rentraient-ils sagement au château avertir tout le monde qu’une dangereuse créature rôdait dans la foret et qu’elle pouvait en sortir pour les attaquer à tout moment ? Qu’ils devaient préparer une défense au cas où, faire des recherches,… Ou alors ils partaient à la recherche de la dite créature afin de savoir à quoi elle ressemblait, voir éliminer la menace qu’elle représentait?

    Kaysa passa une main dans ses cheveux avant de se mettre à faire les cents pas, faisant des allers retour entre le petit groupe qu’ils formaient et la tombe de la licorne. En pleine réflexion, la demoiselle tapotait sa baguette contre sa cuisse inconsciemment.

    Elle était en plein dilemme… Elle avait envie de partir à la recherche de cette créature pour plusieurs raisons. De un, sa curiosité… ils n’avaient aperçu que les yeux rouges de la créature, rien d’autre ou en tout cas, rien d’autre ne revenait à l’esprit de la demoiselle. Le petit deux était lié au un, s’ils pouvaient avoir un aperçu de la créature, il serait plus facile de protéger les élèves. Savoir contre quoi on devait se défendre était quand même bien plus pratique. Le petit trois était plus égoïste. La soif d’aventure, l’excitation face au danger,… Kaysa avait envie de s’amuser si on pouvait dire. Elle avait envie d’aventure et cette quête c‘était l‘occasion d‘une bonne dose d‘aventure et d‘adrénaline. Et il s’agissait d’un mystère de plus à résoudre… Certes, elle était devenu une chef de troupe qui avait des responsabilités ces derniers temps mais avant tout, elle était une tête brulée et une aventurière.

    Seulement, voilà de l’autre côté, bah y’avait la raison qui reprenait le pas. Stacy n’avait que onze ans, elle ne pouvait pas entrainer la fillette dans sa dangereuse quête uniquement parce qu’elle avait envie de partir à la recherche de la créature. Si elle n’avait pas peur du danger, elle ne voulait pas risquer la vie des autres. Surtout des êtres auxquels elle tenait. Elle pouvait toujours dire aux trois autres de rentrer sans elle mais aucune chance qu’Alex la laisse partir seule, et Stacy ne partirait certainement pas en sachant que deux membres du Trio restent dans la foret. Resterait Anthony, Kaysa ne savait pas avec précision ce qu’il ferait mais elle se doutait vivement qu’il resterait lui aussi. La demoiselle lâcha un soupir tandis qu’elle posait son regard tour à tour sur ses trois camarades.

    Une idée lumineuse vint tout à coup faire son apparition dans la tête de la brunette. Pourquoi ne pas utiliser son nouveau don d’animagus à son profit…Elle n’eut cependant guère le temps de s’attarder sur l’idée qui venait de germer dans sa tête. Des bruits attirèrent son attention… Des branches qui craquaient sous le poids de quelque chose, des bruissements de feuille… Le bruit se déplaçait, rapidement.

    « On dirait que cette bestiole n’est pas allé loin… » Fit remarqua Kaysa en redressant sa baguette aux aguets

    Finalement, ça résolvait son dilemme si la créature venait à eux.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Stacy Raynes
Quatrième année
Nombre de messages : 130
Célébrité sur l'avatar : Elle Fanning
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Aoû - 16:56
Sentant une pression sur son épaule, Stacy sortit soudain de sa torpeur. Elle réalisa qu’Anthony l’incitait à s’éloigner de la licorne et se leva. Kaysa passa un bras autour de ses épaules au moment où Alexander s’approchait d’eux. La Gryffondor lui annonça qu’ils allaient l’enterrer et elle hocha la tête.

« Oui, d’accord », murmura-t-elle.

Elle regardait toujours l’animal étalée sur le flanc d’un air perturbé mais s’efforça de reprendre contenance. Ses mouvements se firent à nouveau plus alertes et sa voix plus décidée lorsqu’elle ajouta pour la forme :

« Je crois que c’est ce qu’il faut faire. »

Elle n’avait pas pu empêcher le choc de prendre le pas sur son caractère enjoué et elle avouait volontiers être secouée, mais elle ne voulait pas passer pour une gamine. Elle essayait suffisamment de démontrer qu’elle était plus capable qu’elle n’en avait l’air dans la vie de tous les jours. De toute évidence, la situation était manifestement plus grave aujourd’hui, mais elle n’était pas du genre à chouiner. Kaysa prit le temps d’expliquer la situation à Alex avant d’enterrer la licorne à l’aide de sa baguette, et Stacy s’arracha à la contemplation du tertre ainsi formé pour regarder son amie faire les cents pas, une bataille faisant apparemment rage sous sa crinière brune. Anthony avait clairement exprimé son avis : il pensait qu’il fallait rentrer au plus vite. Stacy n’était pas sûre de savoir ce qu’elle voulait : la forêt n’était plus aussi accueillante, tout à coup, et rimait moins avec aventure qu’avec véritable danger. Jusque là, elle avait envisagé être capable d’au moins fuir les monstres mythiques à défaut de les combattre, se sortir indemne d’une balade dans la forêt pour en revenir couverte d’honneurs et d’admiration de la part de ses camarades, mais à l’avenir, son courage serait sans doute entamé à l’idée d’entrer dans la forêt, une fois l’inconscience envolée. Elle comprenait pourquoi Rusard les menaçait toujours de les jeter là-bas lorsqu’il se lassait de ses histoires de pendaison par les chevilles dans les cachots pour punir les élèves dans son genre. Le château, sa chaleur, sa familiarité et sa sécurité, même toute relative, lui semblait soudain très loin de cet endroit et elle avait envie d’y retourner sans avoir besoin de tout retraverser.

Mais elle n’aurait pas le choix. Stacy raffermit sa prise sur sa baguette, bien décidée à se battre bec et ongles dans le cas où ils tomberaient sur l’étrange créature ou sur quoi que ce soit d’autre. Parce que c’était ça ou se cacher dans un coin, et se cacher ne l’aiderait pas à sortir de la forêt. Et puis, elle n’était pas toute seule : Kaysa, Alex et Anthony étaient bien plus âgés qu’elle et connaissaient pleins de sorts. Quant à elle, à défaut de posséder de grandes capacités en magie, elle n’aurait qu’à imaginer que les arbres étaient simplement les murs du château et les monstres les grosses brutes de Serpentard. Elle était douée pour se faufiler partout, esquiver et courir. Elle était difficile à attraper, elle le savait. Ce n’était peut-être pas aussi glorieux que savoir désarmer quelqu’un, mais c’était utile et assez malin.

Si Stacy avait envie de sortir de la forêt, elle était également prête à suivre Kaysa au cas où elle voudrait chercher à en savoir plus sur cette bestiole. C’était comme si son courage était contagieux. Et elle ne cachait pas que Kaysa et Alex étaient des modèles pour elle. Lorsqu’elle s’imaginait plus tard, en sixième année, elle se voyait comme eux, version Poufsouffle. Sa maison était trop sous-estimée à son goût, et elle avait envie de lui faire honneur en étant aussi capable que n’importe quel Gryffondor et en prouvant que Poufsouffle n’était pas la « maison-poubelle » de Poudlard, que ses élèves avaient de vraies qualités. Elle rêvait de faire gagner la coupe à sa maison plus tard, sûrement grâce aux points qu’elle accumulerait en remportant des matches de Quidditch avec son équipe (parce qu’évidemment, elle ferait tout son possible pour y être dès l’année suivante, et que ce n’était sans doute pas demain qu’elle allait devenir brillante en cours… si seulement Ariel était dans sa maison, Stacy était certaine qu’à elles-deux, elles auraient fait cartonner Poufsouffle !)

« On dirait que cette bestiole n’est pas allée loin… »

Stacy sursauta : elle n’avait pas entendu le bruit venir, trop plongée dans sa réverie. Et dire qu’elle arrivait à rêvasser dans une situation pareille… cette idée lui donna presque envie de sourire. Presque. Car la peur recommençait à s’insinuer dans ses veines. Elle tendit l’oreille pour écouter les bruits et suivre le déplacement de la créature. Etait-ce son imagination, ou la chose se déplaçait-elle en cercle autour d’eux, comme si elle voulait les prendre au piège à elle seule ?

En pivotant sur elle-même pour rester aux aguets, Stacy fit craquer une brindille sous ses pieds qui lui parut faire un boucan infernal. Elle avait rarement été aussi attentive et concentrée dans sa vie. Prise d’une pensée complètement loufoque, elle songea que si la chose était un prof à l’école, elle pourrait quand même faire des progrès titanesques en cours, finalement.

Chassant le rire nerveux qui menaçait à nouveau de s’emparer d’elle (décidémment, elle se découvrait de drôles de réactions face à la peur), elle tendit sa baguette devant elle, éclairant le passage de son faisceau lumineux. Elle tremblait légèrement mais sa voix fut d’un calme qui la surprit elle-même lorsqu’elle demanda :

« On fait quoi, maintenant ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
La plume des scénarios
Nombre de messages : 70
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 27 Oct - 1:14
Les craquements retentissent et les bruissements continuent de s'élever au fur-et-à-mesure que la créature semble se rapprocher, tournant en cercles autour du petit groupe composé de Kaysa, Stacy, Anthony et Alexander. Ils auront beau lever leur baguette et se préparer à l'affrontement, rien n'aurait pu les préparer à ça : en une fraction de seconde, une forme noire bondit des buissons et arrivée au-dessus de leur tête, semble exploser en libérant un flash de lumière proprement aveuglant qui éclate et se diffuse dans toute la forêt avant de disparaître. Dans la clairière où le petit groupe se trouve, l'obscurité revient et à la lueur de leurs baguettes, ils pourront voir que plus aucune bête, quelle qu'elle soit, ne rôde. Ils pourront par contre remarquer le parchemin abandonné sur le tas de terre qui compose la tombe de la licorne improvisée par Kaysa. Cette dernière s'approche, s'en empare et le lit à voix haute aux autres. Sur le parchemin, un étrange message...

Citation :
Rappelez-vous que face à l'adversité, il n'y a rien de plus efficace que de s'unir et s'entraider, quelle que soit la maison à laquelle vous appartenez, votre âge, votre sang ou vos affinités. Une nouvelle ère est sur le point de commencer et il est grand temps que vous appreniez que l'union fait la force. Rassurez-vous, aucune bête sauvage n'a tué de licorne, ce n'était qu'une simple illusion dans le but de vous tester. Je suis sûr que la plupart d'entre vous ont pensé à la menace que cette éventuelle créature pourrait présenter pour les autres et au meilleur moyen de s'en débarrasser afin de les protéger : c'est bien, c'est un premier pas vers une meilleure façon de se comporter et de penser. Maintenant, vous feriez mieux de retourner au château, il n'est pas très conseillé de traîner dans la Forêt Interdite en pleine nuit, Dumbledore ne vous l'a jamais dit ?

PS : Si j'étais vous, la prochaine fois que ce genre de chose arrive (pour de vrai), ne laissez pas partir si facilement quelqu'un, comme ici votre camarade Stewart. On n'est jamais plus en danger que lorsqu'on est seul. D'autant plus dans un tel endroit.

Oswald Hellson

[Vous avez la possibilité de faire réagir vos personnages avant de clôturer le sujet, mais il peut aussi se finir de cette façon, c'est à vous de voir !]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» La curiosité est un vilain défaut ?! [Sujet en commun N°3]
» La curiosité est un vilain défaut [Nicolas de Ruzé]
» La curiosité est un vilain défaut chère filleule [Fae]
» [Défi] La curiosité est un vilain défaut...
» La curiosité est un vilain défaut ! || PV Sapy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 2 :: Huis Clos (avril-juin 1998)-
Sauter vers: