RSS
RSS



 


 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 2 :: Huis Clos (avril-juin 1998) Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avec la crème il faut toujours se permettre un peu d'excès [pv Zach]

avatar
Invité
Invité
Jeu 20 Jan - 2:13
Invité
LE TEMPS D'UN GÂTEAU !
« MÊME DANS LE SECRET DES COEURS AMOUREUX, LA VANITÉ L'EMPORTERA TOUJOURS. » Georges Dor


Pandora avait passé une journée d'enfer. Dès le matin, elle avait séparé deux serdaigle de troisième année qui se disputaient. Les deux pensaient avoir raison et ils en étaient venu rapidement aux baguettes parce qu'ils ne supportaient pas d'avoir tort. La préfète encore endormie c'était lever en catastrophe en entendant des sons alarmants. Quand elle avait dévalé les escaliers pour arriver dans la salle commune, Dora avait tout de suite compris ce qui se passait. Jetant un sort d'attraction aux deux baguette, elle les avaient récupérés mettant du même coup fin au combat désastreux. Les deux garçons avaient mis la pagaille et c'est d'un coup de sa baguette magique que Pandora avait tout remis en ordre. Ne donnant pas tout de suite de sermon, la préfète avait tenu à entendre la version à chacun de ce qui c'était passé. Éclatant de rire, elle leur avait tout simplement donné la bonne prononciation du sortilège utiliser pour faire apparaître un patronus. L'un prétendait qu'il s'agissait de Spero Patronoum, l'autre de Serro Patronus. Ils avaient été tous deux étonner quand Pandora avait fait apparaître son Patronus en prononçant les mots Spero Patronus. La préfète avait fait voler un moment son Phénix avant de le faire disparaître. Les deux élèves de troisième année se firent leurs excuses et redevinrent les meilleurs amis. Si seulement la vie pouvait être aussi facile avait-elle pensée en cet instant. Pourtant avec le temps les conflits ne se réglaient pas aussi facilement, certain ayant parfois trop d'orgueil pour avouer leur tort.

Entre les courts qu'elle donnait avec Iris à la bibliothèque et les querelles d'élèves, elle n'avait pas eu une minute à elle. Pourtant si cela avait été les seuls éléments mouvementer de sa journée elle ne l'aurait pas qualifié d'enfer, mais c'est la suite qui l'avait prise par surprise. Un serpentard de quatrième année c'était gravement blesser parce qu'il c'était attaquer à un Griffy de sixième année. Décidément, cette petite guéguerre entre ses deux maison là ne faisait qu'empirer depuis le coup d'Hellson. D'ailleurs elle n'appréciait pas du tout sa façon de faire, mais elle se gardait de donner son opinion sur ce sujet. Pour en revenir à l'élève, Dora avait dû lui remettre les os en place et heureusement qu'elle avait appris plusieurs sortilèges dans des livres, parce que personne n'aurait été en mesure d'aider ce pauvre gamin. Celui-ci étant trop fier pour dénoncer celui avec qui il s'était bagarré, Dora l'avait laissé partir en lui disant de réfléchir la prochaine fois avant de s'attaquer à un autre élève.

Pandora avait pris conscience qu'elle était peut-être l'une des seules avec Hermione à avoir de forte connaissance magique au niveau du maniement d'une baguette magique. C'était la première fois que la brunette s'apercevait vraiment qu'elle avait beaucoup plus de connaissance magique que les autres étudiants de son âge. Ce n'était pas une mauvaise chose, mais un sérieux coup de pouce pour elle quand l'an prochain elle entrerait dans le monde des adultes. C'était à la fois excitant et terrorisant. Préférant ne pas s'attarder à cette pensée, elle c'était diriger vers la cuisine à l'étage des sous-sols.

Dora n'avait pas envie de passer près de la salle commune des Serpentard, mais une promesse était une promesse. Pandora avait promis à un petit groupe de première année que ce serait elle qui s'occuperait du leur faire à manger ce soir. À peine avait-elle mis un pied dans la cuisine que le groupe en question venait dans sa direction. Pandora ébouriffa les cheveux de quelqu’un avant de se placer devant la table où se trouvait deux grand pots remplie de petit papier plié en deux.

Deux heure plus tard tout était terminé. Il ne restait plus que le dessert et les enfants qui l'avaient un peu aidé étaient partis s'amuser préférant avoir la surprise pour plus tard. Pandora ayant de la farine sur le visage, essuya doucement celui-ci en soupirant. La préfète fixa un moment les deux pots sur la table avec un sourire. C'était un système qui lui donnait un peu plus de défis quand venait le temps pour elle de faire la cuisine. Elle avait demandé aux enfants d'écrire un sort avec lequel elle devait cuisiner et ce qu'ils souhaitaient manger comme repas principale. Ainsi Dora était certaine que ce serait un plat fait pour les plus jeunes, car ils se consultaient avant de marquer une information sur leurs papiers. Ce soir la brunette avait pigé à la manière moldu, ce qui voulait dire qu'elle devait cuisiner sans sa baguette jusqu'à la toute fin, et comme repas principale un poulet caraméliser.

Cela avait été bien amusant jusqu'à présent de cuisiner à la manière moldu, mais maintenant c'était le dessert qui l'inquiétait puisque Dora voulait leur faire un gâteau à deux étages au chocolat. Ce n'était pas la première fois pour la jeune femme qu'elle cuisinait sans sa baguette, mais cela remontait tout de même à longtemps. Plongeant son regard dans un livre de recette, elle n'avait pas entendu des pas se rapprocher d'elle, mais quand une main se pausa sur son épaule elle fit volte face. Dora muni de très bon réflexe avait sorti sa baguette magique, caché dans la poche de son tablier, en un éclaire et la pointait maintenant de manière menaçante vers la personne qui lui avait fait la peur de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 20 Fév - 23:38
Invité


    Allongé confortablement dans l'herbe près du lac, le même endroit que d'habitude, le jeune Pousouffle flemmarder comme à sa grande habitude, s'il ne faisait pas de mauvaise plaisanterie ou de bêtises, il était là allongé habillé n'importe comme, décrédibilisant son rang de sang-pur depuis des siècles. Voilà qu'il n'était plus obligé d'assister au cours comme aucun professeurs n'étaient présents, c'était le paradis depuis peu même si parfois il se laissait de ce relâchement ce qui expliquait ses flemmardise fréquente sous ce soleil radieux. « Zach' tu sais quoi? » il entre ouvrit un œil, voilà que quelqu'un est là pour le déranger, souriant le Poufsouffle hocha la tête négativement la tête pour entendre le récit de son camarade « Il parait que toi et Kaysa, vous avez.. » Zach ne pu s'empêcher de rire, c'était bel et bien obligé repensant au jeu qu'elle et lui avaient fait, et puis c'était un "faux" moyen de jouer la comédie et de répandre encore plus la rumeur. « D'où tu as sortit ca? » Son camarade c'était assis pour lui expliquer depuis le début, Zach écoutait d'une oreille attentive avec un large sourire et ricanant quelques fois, il finit par se redresser. « Quelle belle histoire. » le Poufsouffle ce mit sur ses deux pieds, prenant au passage sa veste qui avait servit comme oreiller. « c'est vrai? » Zach afficha un large sourire amusé. « Bien sur que non, je ne suis pas un voleur de femme. » il donna une tape amicale qui s'empressa alors de rire et de lui déboiter le pas. « Vérifie avant qu'elle soit vraie avant de m'en parler, quoique ça m'as bien fait rire. » Zach s'en alla avec nonchalance, sourire au lèvres, et fière que leurs petits jeu avec la Gryffondor a marché. « Oh Zach!! » voilà qu’on l’interpellait encore, se tournant avec un large sourire « Si c'est au sujet de la rumeur ne la croit pas. » ricanât il « Ouais non mais je m'en fou c'est juste que.. » il regarda son ami avec interrogation. « Tu sais tu m'es redevable, car je t'ai aidé pour le devoir en.. » il le stoppa nette avec un large sourire « Qu'Est-ce que tu veux que je fasse ?» son camarade de la même maison lui tendait une lettre. « c'est pour Pando', je me disais comme tu la connaissais bien que tu pouvais lui donner ça.. » Zach pris possession de la lettre avec un large sourire. « Je serais ton Cupidon. » dit il en ricanant « Merci, tu me sauves la vie. » Zach tourna les talons levant la main droite, il avait pour habitude d'utiliser des termes moldus, il fallait avouer que ces derniers l'intriguaient beaucoup et le rendait bel et bien curieux, oui il s'adapterait très facilement dans leur monde. Il se stoppa se rendant compte qu'il ne savait pas où était la belle. Il demanda alors à des premières années de Serdaigle qui se mirent à virer au rouge quand il leur adressa la parole, il les remerciât quand elles lui avaient dit que la belle se trouvait aux cuisines. Fourrant la lettre dans la poche de sa veste qu'il tenait d'une main, chemise sortit du pantalon et à moitié ouverte, il n'avait pas pris soin de bien se rhabillé, regrettant alors qu'il est quitté sa petite séance de bronzette, il descendait alors aux cuisines. Saluant quelques premières années de Serpentards. C'est là qu'il aperçu Pandora de dos, elle était déjà magnifique, il la contempla de loin, chose qui ne lui ressemblait pas, Zach avait sans doute le béguin pour elle. Au passage il ne pu s'empêche de goutter la sauce qui se trouvait dans un plat du bout de doigt. S'approchant d'elle, il n'aurait sans doute pas pensé à ce qu'elle se montre aussi agressive, levant les mains « Oh oh doucement princesse. » léger sourire il planta son regard somptueux dans celui de la belle. « baisse ta garde Panda' ce n'est que moi. » il posa une main sur celle de la brunette pour qu'elle baisse sa baguette, en aucun instant il avait perdu son fidèle sourire. «Excuse moi. Je ne voulais pas t'effrayer. » il posa un regard affectif sur elle. « Humm qu'Est-ce que tu prépares de bon ? » Il regarda derrière l'épaule de la belle. « On dirait que tu as besoin d'aide? » large sourire, il avait oublié pour quelle raison il était venu ici, la lettre allait sans doute périr dans sa veste « Tu utilises la méthode moldus ? » bon esprit de déduction, Zach souriait avec fierté « Ca tombe à pique je suis un pro' pour ce genre de choses. »i l ne mentait pas Zach était bel et bien ouvert d'esprit pour savoir comment préparer un gâteau de la façon des moldus. Posant son regard sur la Serdaigle, il ricana légèrement quand il remarqua qu'elle avait de la farine qui s'était niché sur son si jolie visage. « Attend tu as.. » il essuya la farine parsemé sur la visage de la belle. « de la farine sur le visage. » non pour Zach ce geste n'était pas du tout suspect il était bien trop épris de liberté et affectif pour s'en rendre compte. « Tu n'as pas envie d'empoissonner des Serpentard par hasard? » petit regard amusé et complice, il lui afficha un large sourire et oui il plaisantait à la minute.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 21 Fév - 6:19
Invité
Pandora gardait sa baguette toujours lever, mais un large sourire naquit sur ses lèvres quand la demoiselle reconnu son Poufsouffle préférer qui levait les mains bien hautes. C'était un blageur née et il se trouvait qu'ils s'entendaient à merveille ! Avec lui Pandora retrouvait peu à peu son côté rigolote qui avait pri un sale coup cette année. Ils se connaissaient depuis peu de temps, mais Dora se sentait en confiance quand il était près d'elle. D'ailleurs le surnom que Zach lui donnait lui plaisait bien. Princesse, il y avait longtemps que personne ne l'avait appeler comme ça. La Française ancrait son regard dans celui du beau brun et l'écoutait parler avec amusement. Toujours en position de combat, elle n'offrit pas de résistance quand Zach pausa une main sur la sienne pour baisser son bras légèrement tendu.La sorcière hocha la tête à toute les affirmations de Zach, mais gardait le silence tout en continuant de lui sourire gentiment. Décidément il était perspicace le Pouffy, mais c'était d'un air amusé que la Serdaigle se gardait de passer tout commentaire. Il lui enleva un peu de farine sur le nez et elle fronça un peu celui-ci en émettant un petit rire. Ce même rire enfantin qui avait charmé bien des personnes au court de son existence. Elle attendit un peu, puis lui ébouriffa les cheveux avant de lui faire un câlin.

Restant un peu plus que nécessaire dans les bras de son ami qui lui semblait très rassurant, elle fini par se détacher doucement de lui. Elle avait cruellement besoin de tendresse masculine et battait des records en étant célibataire aussi longuement. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas été cajolée par un homme et les mots d'amour lui manquaient terriblement. Céder aux avances de Fred lui paraissait très séduisante, mais Dora ne voulait pas retourner avec lui et encore moins l'utiliser pour le jeter ensuite. De toute manière elle attendait de parler à Anthony, en espérant qu'elle aurait la chance de s'expliquer clairement avec lui. La Serdaigle rêvait de goûter à nouveau les lèvres du beau brun et elle savait très bien que si elle était avec un autre c'est à lui qu'elle penserait en permanence. D'ailleurs Pandora avait peur de ne jamais guérir de cet amour qui l'habitait, elle avait tellement peur d'un refus de sa part ! Pourtant elle ne pouvait pas s'incliner sans avoir tenter sa chance ! Penchant légèrement la tête de côté, la Serdaigle s'adressa doucement à Zach.


«J'apprécierais l'aide d'un grand chef pour terminer ce gâteau. Tu veux bien me donner un léger coup de pouce ? Je me débrouille, mais je suis certaine que je ne t'arrive pas à la cheville ! Jusqu'à maintenant ma mémoire m'a beaucoup aidé, mais je dois dire que j'ai un blanc en ce qui concerne les gâteaux. Il y a longtemps que je n'ai pas cuisiné de manière moldu ! »

Prenant une courte pause pour lui présenter un bol de chocolat fondu, Pandora y glissa un doigt puis le porta à sa bouche. La mère de la brunette lui manquait terriblement. Cuisiner sans utiliser sa baguette lui rappelait de bon souvenir concernant celle-ci et sa jeune soeur. Elles avaient pour habitude de cuisiner de manière moldu puisque sa mère utilisait le moins possible sa baguette. Étant une famille de sang pure, cela ne plaisait pas à son père, mais de toute manière rien ne lui plaisait jamais. Quand avait-il été heureux de toute manière ! Chassant rapidement ses pensées, elle enchaîna sans laisser le temps à Zach d'ouvrir la bouche. Dora sourit et lui dit toujours avec ce même ton apaisant.

«Pour ce qui est des Serpentard je te dirais que j'en rêve, mais je ne suis pas assez vilaine. Depuis que nous sommes pièger à Poudlard, ils sont pire que jamais ! Pfff à chaque bagarre que j'interrompe elle implique presque toujours une vipère. J'ai sérieusement besoin d'un pause je crois. Heureusement que tu es là ! Sinon tu veux un peu de chocolat Zach ?»

Un détail l'intéressait grandement, pourquoi diable Zach se trouvait-il dans les cuisines ? Il ne se tenait pas par ici d'habitude et il avait encore moins l'habitude de donner un coup de main. Pas que Pandora le lui reprochait, mais il était davantage reconnu pour faire la fête et faire des blagues. Il n'était tout simplement pas du genre à faire des pieds et des mains pour maintenir l'ordre. Heureusement pour lui ! Dora aimerait bien parfois faire la grasse matiner ou manquer à ses devoirs de préfète, mais elle en était incapable. C'était plus fort qu'elle, la Serdaigle aimait faire le bien autour d'elle et être dans un atmosphère paisible. Pour cela il lui fallait faire des sacrifices ! Sur le ton de la plaisanterie, la jeune fille lui chuchota comme s'il s'agissait d'une conversation importante et secrète.

«Dit, tu n'es tout de même pas venue ici seulement pour me donner un coup de main. Non sérieusement, qu'est-ce qui t'emmène dans les cuisines ? Quelqu'un me demande ?»

La dernière phrase de Pandora n'avait rien d'une plaisanterie et elle avait été prononcer sans l'intention de paraître importante. Depuis quelque temps il était assez courant qu'on la dérange et qu'on lui demande son aide. Bien entendu c'était toute naturelle pour la jeune femme d'arrêter ses occupations pour venir en aide à son prochain, mais cette fois si, elle déclinerait l'offre vue le travail qui l'attendait. Bah oui, c'était pas si facile de faire un gâteau sans baguette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 2 Mar - 15:28
Invité


    Une chance pour lui qu'il était de cette nature là, affective, gentille et drôle car, cela lui aurait coûté beaucoup face à la belle, elle l'émoustillait beaucoup le rendant encore plus affectif ce qu'il n'est déjà, elle le rendait sympathiquement de bonne humeur, lui qui savait tout le temps s'exprimer, qui avait toujours le dernier motet savait parfaitement formuler ses phrases, elle était la seule qui pouvait le faire taire et lui faire perdre les mots. Une chance qu'il sait cacher ses sentiments et cacher ses rougeurs qui pourraient apparaitre parfois, cependant tellement épris de liberté que le brun ne connait plus ses légères rougeurs depuis longtemps. Voilà que plusieurs baisers échanger avec Kaysa Potter, l'avait plus amusé que le rendre amoureux, l'envie de recommencer à jouer avec le feu ne lui déplaisait pas, s'il était dans le monde des moldus, ces derniers diraient que cela risquerait de tourner en " partie de jambe en l'air entre amis. " connaissant plusieurs termes à ce sujet, Zach était bien trop curieux pour rester aveugle face au monde des moldus, il s'en contre fichait de la pureté du sang ou non, enfin étant dans le monde des sorciers il devait alors se montrer prudent et ne pas sortir des « stupidité » moldus et encore moins devant la famille. «J'apprécierais l'aide d'un grand chef pour terminer ce gâteau. Tu veux bien me donner un léger coup de pouce ? Je me débrouille, mais je suis certaine que je ne t'arrive pas à la cheville ! Jusqu'à maintenant ma mémoire m'a beaucoup aidé, mais je dois dire que j'ai un blanc en ce qui concerne les gâteaux. Il y a longtemps que je n'ai pas cuisiné de manière moldu ! » large sourire sur les lèvres du brun. Il n'avait plus d'habitude de faire la moue, oh non cela faisait bien longtemps que Zach n'était plus froid même avec son ennemie il se montrait toujours avec un sourire.« Laisse faire le grand chef » il pose un regard affectif sur elle « Alors voyons voir ça. » il regarda alors les ingrédients qu'elle avait entreposés sur la table et commencer à préparer. « Ce n'est pas de son nez qu'il faut servir. » plaisantât il, voyant l'état de la Serdaigle, large sourire, c'est vrai que Zach n'avait jamais eu l'occasion de cuisiner de cette manière avec sa famille, c'était bien trop tabou pour eux alors, c'était bel et bien avec des amis venant de parents moldus qui lui avait montré la "joie de vivre" des moldus. Il appréciait ce genre d'escapade et il avait appris un tas de choses en un éclair, il faut croire que pour qu'il apprenne il faut que cela l'intéresse. « Ta bonté te tueras princesse Panda. » léger sourire voilà qu'il posa sa veste qui l'encombrait et alla se passer les mains sous l'eau pour se les laver , il prit place au côté de la belle et commença alors à finir ce que la belle avait commencé, il était plus fier de lui il n'avait pas perdu le coup de main, il faisait cela comme si il pratiquait la cuisine moldus depuis qu'il était haut comme trois pommes. «Dit, tu n'es tout de même pas venue ici seulement pour me donner un coup de main. Non sérieusement, qu'est-ce qui t'emmène dans les cuisines ? Quelqu'un me demande ?» tournant le regard vers elle, voilà qu'elle s'étonnait alors de le voir à ses côtés,. « Je voulais juste te voir, c'est mal ?. » plaisantât il avec son large sourire, voyant l'air étonné de la belle il prit alors plus de sérieux, fronçant les sourcils « pour tout avouer je dois te donner quelques choses. » il finit ce qu'il était en train de faire et retira l'enveloppe qui tenait la déclaration d'amour d'un "amis.", il sourit alors. « Je suis pris pour un hiboux mais disons que ca valait bien le déplacement, pour te voir. » il la charmait mais, ce n'était pas déplacé de la part du Poufsouffle. « Je ne l'ai pas lu promis. » il s'appuya contre la table, un peu boudeur sachant qu'un autre déclarait sa flamme à la belle, cela le rendait bel et bien jaloux. « Lis-là » large sourire il cachait toute sa jalousie. « Je vais jouer les apprentis cuisiners, repose toi un peu et lit ta lettre d'amour. » l'obligeant à ce qu'elle s'écarte pour ne plus qu'elle puisse toucher aux ingrédients. Laissant quelques minutes de silence s'installer entre eux pour lui laisser de lire la lettre, il se retourna avec un large sourire « Alors? » il s'approcha d'elle. « montre-moi. » il lui piqua des mains si vite que sans doute elle n'u pas le reflexe de retenir la lettre. Le Poufsouffle se mit à lire les premières lignes puis afficha un large sourire. « Je plaisante, je respecte ton intimité. » lui tendant de nouveau la lettre avec un sourire espiègle. « Je suis quand même curieux de savoir ce qui te fait rougir autant. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 3 Mar - 4:08
Invité
Pandora trouvait bien de voir le Poufsouffle prendre les devants de la sorte. Elle trouvait les plaisanteries de Zach tout aussi amusante que d'habitude ce soir. La réponse que lui avait donnée le pouffy l'avait un peu surprise et elle allait lui répondre que ce n'était pas mal quand il continua de parler. La suite ne lui inspira pas confiance. Qu'est-ce qu'il devait lui donner ? Est-ce que c'était très important ? D'ailleurs le sérieux qu'avait pri Zach pour lui annoncer était loin de la rassurer. La jeune fille écouta d'une oreille distraite ce que celui-ci lui dit en lui remettant une lettre. De qui cela pouvait bien être ? Il s'agissait d'un ami de Zach comme celui-ci venait de le préciser, mais.. ce pourrait-il qu'elle soit d'Anthony ? Est-ce que le Serdaigle était ami avec Zach ? Le coeur battant à tous rompre et les oreilles qui lui bourdonnaient, Panda entendait mal ce que le Pouffy disait. Reculant de quelque pas, elle laissa ses doigts parcourir l'enveloppe. Il n'y avait pas de nom.. Est-ce qu'il était vraiment possible que cette lettre provienne de lui ? Plus elle se répétait cette hypothèse, plus Pandora redoutait de l'ouvrir ne sachant trop comment elle réagirait si celle-ci n'était pas du beau brun.

Les joues en feu Pandora ouvrit l'enveloppe et commença à lire la lettre. Lisant les première lignes en se mordillant les lèvres, elle fini par survoler le long texte et fronça les sourcils. C'était signer L.W, ce qui était bien loin d'être les initiales d'Anthony Goldstein ! La serdaigle allait faire une deuxième lecture pour comprendre qui était L.W, quand Zach lui arracha la lettre des mains. La jolie brune n'eut même pas le réflexe de rattraper celle-ci puisqu'elle ne valait pas grand-chose à ses yeux. C'était peut-être un peu méchant de penser cela vu tout le courage qu'avait pri L.W pour lui écrire une déclaration d'amour, mais si elle ne provenait pas d'Anthony Goldstein Pandora n'en voyait pas d'intérêt. Zach lui dit qu'il plaisantait et lui tendait à nouveau la lettre tout en lui avouant qu'il était curieux de savoir ce qui lui mettait le rose aux joues. Pandora lui adressa un sourire et s'approcha doucement de Zach. Lui révélant sur un ton tout à fait sérieux.


«Et bien si cela t'intrigue autant, je te donne la permission de la lire. De toute manière moi les admirateurs secrets qui n'ont pas le courage de signer leur nom complet ne m'intéresse pas.» Cette fois usant d'un ton un peu plus amusé elle continua avec un regard brillant. «Et heu.. d'abord c'est même pas vrai que je rougis.. De toute manière je préfère les lettres de mes petits admirateurs secrets. Tu savais que depuis que je m'occupe des plus jeunes je reçois tout un tas de poèmes et de déclaration d'amour ? J'en déduis donc que j'ai un certain charme auxquels aucun homme ne peut résister ? Non ?»

Pandora éclata de rire et ébouriffa avec affection les cheveux de Zach. Décidément, il fallait qu'elle arrête cette manie de décoiffer tout le monde, les plus jeunes sa pouvait aller, mais pour les plus vieux ça ne le faisait pas. La serdaigle reprit d'une voix toujours aussi douce et agréable à l'oreille.

«Mais non je rigole, tout de même c'est vrai que j'ai reçus quelque déclaration d'élève plus jeune. Elles me sont aller droit au coeur d'ailleurs, parce qu'ils sont tellement adorables ! Comment ne puis-je pas tomber sous le charme ?»

La brunette s'empara du plat de chocolat et y trempa de nouveau son indexe. Qu'est-ce qu'elle pouvait être gourmande parfois ! Vilaine, c'était loin d'être bon pour sa ligne, mais c'était le moindre de ses soucis en ce moment. Portant son doigt à sa bouche, elle lui fit un clin d'oeil avant de lui dire cette fois le plus sérieusement du monde.

«Sans blague, c'est qui L.W ? Et qui t'a remis cette lettre ?»

Adressant un léger sourire en coin à Zach, la jeune femme poussa de nouveau le bol dans la direction de son ami. Un peu plutôt il ne lui avait pas répondu et elle s'entêtait à ne pas être la seule à manger du chocolat avec les doigts. C'était surtout parce que la préfète n'avait aucune idée d'où se trouvaient les cuillères, mais chute ! Par contre Pandora était sérieuse, elle tenait vraiment à savoir qui était celui qui lui avait écrit cette déclaration d'amour. La jeune fille s'appliquerait ensuite à l'éviter comme elle avait l'habitude de le faire avec ceux qui lui déclaraient leur flamme. Malgré ses efforts, cela avait été toujours plus fort que Pandora, quand on lui disait je t'aime, elle partait en courant. La carapace qu'elle s'était forger depuis toute petite n'avait toujours pas disparu et c'était bien dommage. Pourtant avec tous ce qu'elle avait vécu, elle tenait coûte que coûte à garder cette tour de glace qui protégeait son petit coeur fragile. Il était hors de question qu’elle souffre de nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Avec la crème il faut toujours se permettre un peu d'excès [pv Zach]
» « Il faut toujours viser la Lune car, en cas d'échec, on atterrit dans les Étoiles. »
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» C'est toujours la lois du plus fort, il faut se battre jusqu'après la mort..
» Parce qu'il faut se détendre des fois... [ LEYIA ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AVANT DE COMMENCER :: Saison 2 :: Huis Clos (avril-juin 1998)-
Sauter vers: